travaux-jardin-janvier-entretien-blog-delbard

Les travaux du jardin en Janvier

Le mois de Janvier est une jolie saison durant laquelle il faut faire attention à son jardin. Découvrez tous nos conseils sur Le Blog Delbard pour entretenir vos végétaux !

jardin ornement arbres arbuste blog delbard jardin

Au jardin d’ornement

Élaguez les vieux arbres, tous les 4 ou 5 ans, en supprimant le bois mort : coupez les branches vivantes en surnombre au centre de l’arbre. Protégez les plaies avec un mastic à cicatriser. Élaguez les noisetiers.
Nettoyez les haies composées d’arbustes à feuillage caduc en supprimant le bois mort. Plantez des arbres et arbustes à racines nues si le sol n’est pas gelé ou détrempé.
Si la météo le permet, plantez des rosiers pour fleurir votre printemps mais aussi les forsythias, les groseilliers à fleurs, les lilas, les deutzias, tamaris …
Protégez le pied de vos camélias et à la fin de la floraison enlevez les fleurs fanées.
Installez des buis, les haies d’arbustes à feuilles caduques comme les charmilles.
Plantez un jasmin à floraison printanière et des bruyères d’hiver.
Traitez vos rosiers à la bouillie Bordelaise. Taillez les pivoines arbustives et les rosiers arbustifs.
Ôtez la neige sur les végétaux à feuillage persistant surtout les rhododendrons et azalées.
Préparez les trous de plantation à l’avance si vous comptez installer une haie ou des arbres dans les semaines à venir et allez demander conseils à votre jardinerie pour organiser votre jardin.
Vérifiez les supports des plantes grimpantes et enlevez les tiges qui sont mortes. Taillez les rameaux de glycine de l’année précédente.

Redessinez les contours des massifs, bêchez et apportez du compost.
Épandez de l’engrais spécial plantes acidophiles et rajoutez de la terre de bruyère aux hortensias de couleur bleue s’ils ont tendance à se décolorer.
Paillez le pied des arbustes frileux et des nouvelles plantations si cela n’a pas été fait à l’entrée de l’hiver.
Bêchez les massifs, les rocailles et les bordures d’arbustes et de rosiers.
Commencez à dessiner sur le sol le contour des nouveaux massifs.
Enfouissez soit du fumier, soit un engrais minéral (fumure d’entretien).
Ajoutez un peu de terre sur vos bulbes de printemps pour les protéger des grands froids.
Profitez de la pleine floraison des perce-neiges pour les diviser, les transplanter.

Au potager

  • Apportez du fumier sur vos parcelles vides du potager,
  • Poursuivez la récolte des légumes d’hiver,
  • Plantez des griffes d’asperges et la rhubarbe,
  • Désinfectez les tuteurs à tomate en bois à l’eau de Javel.

La petite astuce : au cours de l’hiver, même en Janvier, utilisez les épluchures de légumes : elles peuvent être enterrées au pied des massifs , comme engrais. Idéal pour se défaire de ses épluchures de fruits et légumes…

Au balcon et à la terrasse

Face aux froids de l’hiver, votre balcon ou votre terrasse doit être protég, même en Janvier, afin que le gel sévisse le moins possible.

Entretenez, même en hiver, vos plantes de balcon : pensez à arroser les plantes remisées à l’abri qui n’auraient pas accès aux précipitations naturelles. Un arrosage tous les dix à quinze jours suffit. Ne laissez jamais d’eau stagner dans les soucoupes au risque de voir la plante mourir. La luminosité est aussi un paramètre très important, pensez à tourner les plantes hivernées d’un tiers de temps en temps. Approchez vos pots et jardinières des murs de votre habitation pour les abriter des intempéries en prenant garde de ne pas les installer juste sous le tombant du toit, car les pluies violentes et les paquets de neige pourraient les endommager.

N’oubliez pas de végétaliser vos balconnières d’hiver avec des arbustes à fleurs ou à feuillages ornementaux. Composez des jardinières colorées avec des primevères ou des pensées, le tout agrémenté de petits lierres panachés et des heuchères. Pensez aux graminées comme la fétuque bleue ou les carex, toujours du meilleur effet dans des pots en zinc remplis de galets blancs pour mettre les plantes en valeur.

Continuez à protéger les pots avec du papier à bulles surtout si un coup de froid est annoncé.

Retirez toutes les coupelles sous les pots pour éviter une stagnation de l’eau au niveau des racines ; un substrat constamment humide gèle beaucoup plus vite. Dans la même optique, posez vos pots sur de petites cales en bois pour qu’ils ne soient pas en contact direct avec le sol gelé.

A l’intérieur durant Janvier

Remettez de l’ordre dans votre déco pour fêter la nouvelle année et profitez des jours les plus froids de l’année pour bichonner nos plantes vertes : le manque de luminosité peut avoir un impact sur le moral des plantes d’intérieur en janvier ! Pour les plantes d’intérieur, les arrosages sont réduits au minimum, environ un 1/2 verre d’eau pour les grands pots, quelques cuillères à soupe pour les autres. La terre a bien-sûr le temps de sécher entre deux arrosages, et il ne doit pas rester d’eau dans les soucoupes.

La petite astuce

  • Grattez la surface des pots de vos plantes avec une fourchette permet une meilleure assimilation de l’eau sans oublier de les brumiser à l’eau non calcaire car l’air ambiant est très sec à cause du chauffage,
  • Ne vaporisez rien sur les feuilles duveteuses des plantes vertes comme les Saint-Paulais ou Gloxinia, ni sur les fleurs (Aeschynanthus) sans oublier les plantes grasses et cactées vers l’intérieur et les autres vers les fenêtres,
  • N’oubliez pas d’inspecter le dessous des feuilles afin de détecter dès leur apparition les éventuels parasites, maladies ou autres signes de malaise, afin de pouvoir y remédier rapidement. On se méfie toujours des cochenilles qui aiment la proximité de plusieurs plantes et les « séances de brumisation ».

Sur votre balcon, fenêtre ou jardin, pensez à vos amis de vos jardins : les oiseaux !   

Seulement durant la mauvaise saison, en période de froid prolongé, le nourrissage des oiseaux de la Nature peut être pratiqué jusqu’à à fin mars. Il n’est pas conseillé de nourrir les oiseaux au printemps et en été : d’une part car beaucoup d’entre eux deviennent insectivores à cette saison, et d’autre part, pour ne pas créer de relation de dépendance vis-à-vis des jeunes oiseaux de l’année qui doivent apprendre à se nourrir par eux-mêmes.

Scroll to top