plantes résistantes à la sécheresse

Plantes qui résistent à la sécheresse

Pour obtenir un jardin et des plantes qui résistent au mieux à la sécheresse, il faut bien réfléchir à sa sélection de végétaux. En effet, si vous choisissez de planter des végétaux qui ont besoin d’un fort apport en eau, ils risquent de ne pas très bien supporter la sécheresse si vous ne vous en occupez pas régulièrement. Surtout, si durant l’été vous comptez partir en vacances, il faut trouver des plantes qui sauront gérer la sécheresse, leur stress hydrique, et qui ne périront pas dès la moindre hausse de température.

Voici notre sélection de plantes résistantes à la sécheresse

Les Sedums, les plantes vedettes du jardin

Cette plante rustique qui ne nécessite qu’un faible apport en eau, est idéale pour fleurir vos jardins secs ! Elle apporte de la couleur et arbore un joli feuillage décoratif qui varie selon les variétés que vous choisissez. Vous l’avez compris, le sedum aime la chaleur et se plait au soleil et petit bonus, il résiste aussi très bien au grand froid de l’hiver. Il a besoin d’un bon ensoleillement, même en hiver, et d’une terre bien drainée. Il se plante facilement au printemps ou en automne.

Coté design : vous pouvez cultivez votre sedum en tant que couvre sol, en pot ou jardinière, ou dans des rocailles. Il n’a pas besoin de beaucoup de terre pour vivre et peu donc s’installer n’importe où. Pour un des plus beaux effets, vous pouvez l’associer avec les heuchères, graminées ou encore les armoises.

La Gaura

Vraiment très robuste, cette plante n’a absolument pas peur des fortes chaleurs et de la canicule ! Elle apportera de la couleur à votre jardin ou votre terrasse ! Une fois bien installer dans votre jardin, elle nécessite peu d’entretien. Vous pouvez la planter au printemps ou en automne dans un sol bien drainée avec un bon ensoleillement ou de la mi-ombre. N’oubliez pas de supprimer les fleurs fanées au fur et à mesure pour favoriser l’arrivée de nouvelles fleurs.

Coté design : vous pouvez l’installer en massif ou en pot dans votre jardin ou sur votre terrasse.

Le Pourpier à grandes fleurs

Il fait partie des plantes qui résistent le mieux aux sécheresses. C’est l’ornement parfait pour fleurir les espaces rocailleux. Il existe de nombreuses espèces qui possèdent chacune leur propre charme : il y en a donc pour tous les goûts. Elle a besoin d’un sol ordinaire, bien drainé ainsi qu’un environnement bien ensoleillé ! Vous allez ainsi profiter d’une belle floraison estivale de juin à octobre. Elle peut facilement survivre même lorsqu’elle n’est pas arrosée, ce qui vous évite d’appeler un ami si jamais vous partez en vacances !

Coté design : vous pouvez l’associer avec quelques achillées ou hélianthèmes pour fleurir un muret, une rocaille ou encore vos terrains secs.

La Lavande, le “must have” des plantes méditerranéennes

Vous la trouvez principalement dans les jardins de type méditerranéen. La lavande est plutôt rustique et s’adapte parfaitement aux chaleurs extrêmes. Il suffit d’installer votre lavande dans un environnement bien ensoleillé avec un sol bien drainé. Mais faites tout de même attention de lui faire

un bon apport en eau après une période de forte sécheresse, votre plant de lavande risque de sécher. Elle se débrouillera donc très bien toute seule pendant votre semaine de vacances ! Avec elle, votre jardin, bordures et terrasses se teinteront d’un joli bleu-mauve en dégageant un doux parfum de Provence. Vous pouvez retrouvez notre article complet sur la lavande juste ICI.

Côtés design : associez-la avec des plantes vivaces, rosiers ou encore des graminées, tout dépend de vos envies et du style que vous voulez pour votre jardin !

Le Ciste

Encore dans le registre méditerranéen, le ciste est très robuste. Avec ses splendides fleurs colorées, vous pouvez l’installer dans une haie, de la rocaille ou encore le cultiver en massif. Les couleurs vont varier d’une espèce à une autre mais reste toutes très décorative. Non seulement le ciste supporte bien la chaleur, mais il peut aussi supporter correctement le froid si vous lui apporter un peu d’engrais. Vous pouvez le tailler après la période de floraison.

Côté design : dans un massif, dans un bac sur une terrasse exposée plein Sud, vous pouvez l’associez à de la sauge, des phlomis ou encore du romarin pour avoir un look très méditerranéen. Le ciste est idéal en rocaille, massif, bordure, couvre-sol ou talus pentu sur lequel sa racine pivotante et son système racinaire superficiel étalé permettent une végétalisation stable.

Scroll to top