Rosiers plantation entretien maladies jolis plantes Blog Delbard

Obtenir de jolis rosiers dans son jardin

Vous avez l’impression que vos rosiers font grise mine et vous voulez leur rendre toute leur beauté ? Suivez nos conseils rapides pour donner à vos rosiers le petit coup de pouce dont ils ont besoin !

Le commencement lorsque l’on souhaite des rosiers dans un jardin

Tout d’abord, vous devez choisir un rosier qui correspond à vos goûts personnels (parfums, couleurs, formes des roses… et votre espace de jardin ou de balcon disponible… Avant de planter vos rosiers, vous devez choisir le bon emplacement ! Eh oui, c’est très important ! A noter que ces plantes aiment les endroits bien ensoleillés avec, en règle générale, un sol profond et riche. Il faut que vos rosiers puissent respirer. Il est donc primordial de le placer dans un lieu assez dégagé pour qu’il puisse grandir en bonne santé.

Les étapes à suivre pour entretenir les rosiers

Pour une belle floraison, supprimez les boutons en surnombre des rosiers à grosses fleurs pour rendre celles-ci encore plus majestueuses. Arrosez régulièrement au pied jusqu’à l’automne, sans mouiller le feuillage, les rosiers nouvellement plantés. Ensuite, binez le sol afin de l’ameublir et d’éliminer les mauvaises herbes. Enlevez les gourmands qui se développent sous le bourrelet de la greffe. Paillez les massifs et les plates-bandes.

Supprimez les fleurs fanées au fur et à mesure : coupez au-dessous de la fleur fanée à 4 ou 6 feuilles (tailler au-dessus d’une feuille tournée vers l’extérieur du rosier) et surtout supprimez les feuilles contaminées (sur le rosier et au sol).

Rosier jardin conseils maladies traitements insectes soins Blog Delbard

Des rosiers bien choisis, bien plantés et bien soignés sont moins sensibles aux maladies

Traitez les maladies des rosiers naturellement : il suffit d’être vigilants et de réaliser des traitements préventifs et réguliers. Instaurez un traitement curatif dès le moindre symptôme de maladie. Même si de nombreux rosiers sont résistants aux maladies, certaines variétés peuvent être sensibles à :

  • La rouille, provoquée elle aussi par un champignon. Elle se manifeste par des pustules orange poudreuses sous les feuilles, ou encore des auréoles rougeâtres sur le dessus des feuilles,
  • Les taches noires, provoquées par un champignon (le Marsonia) qui frappe surtout lors des périodes chaudes et humides,
  • La chlorose, qui provoque un jaunissement des feuilles, signalant un manque de fer. Elle intervient le plus souvent en terrain calcaire sur un rosier qui n’a pas été greffé sur un porte-greffe adapté,
  • L’oïdium, maladie due à un champignon, se manifestant par une sorte de feutrage blanc sur le feuillage. Les attaques ont souvent lieu dès avril, lorsque l’humidité règne encore au jardin, puis de nouveau à l’automne.

De plus, les rosiers sont particulièrement sensibles aux attaques de pucerons. Respectez scrupuleusement les règles de plantation et d’entretien de vos rosiers de votre conseiller-vendeur lors de votre achat de rosier. Selon votre région et la météo du moment, il saura vous guider pour soigner le mieux possible vos plantations.

Scroll to top