Les engrais verts !

engrais_318-30986

Pratiquée entre deux semis ou deux plantations, et entre les fruitiers, au verger, cette technique améliore les propriétés physiques, chimiques et biologiques du sol, lui refaisant une santé de fer.

 

En fermentant rapidement, les engrais verts apportent des matières organiques, de l’humus et rééquilibrent le sol. Même dans un tout petit jardin, ces plantes ont leur place. Elles décorent avant d’être utiles et peuvent être semées du début du printemps à la fin de l’automne. Lorsqu’elles sont prêtes à fleurir, ou en cours de floraison, mais toujours et impérativement avant qu’elles ne montent à graines, c’est le moment de les couper ou de les broyer, avant de les enfouir, quelques jours plus tard, lorsqu’elles ont séché sur place.

seigle

  • Le trèfle, la luzerne, le pois, les fèves, les haricots ont la faculté de fixer l’azote de l’air. Elles enrichissent donc la terre en azote. Semez-les du printemps au début de l’été. Elles sont très utiles pour couvrir des endroits où seront plantés les légumes feuilles, gourmands en azote.

moutarde

  • La moutarde et la phacélie se sèment en été, après une culture qui se termine. Elles forment rapidement une masse de verdure qui maintient le sol frais et sont parfaites aussi pour empêcher la venue des mauvaises herbes.

trefle

  • Le seigle est à semer à l’automne. Ses racines peuvent descendre jusqu’à 1m de profondeur. Elles aident à l’ameublissement et à l’aération de la terre pendant l’hiver. Le trèfle incarnat, le sarrasin sont aussi de bons engrais verts.

 

Au lieu d’enfouir tous ces engrais verts, vous pouvez aussi les utiliser en paillage, juste après l’installation de jeunes plants divers, ou au pied des arbustes.

Ravissantes, ces plantes bienfaisantes colorent de bleu, de jaune, de mauve ou de pourpre le jardin, et vous invitent à composer des bouquets à l’allure sauvage. Choisissez la phacélie, dont les fleurs lavandes sont réunies en épis tordus qui ressemblent à de grosses chenilles lavande, toutes poilues, le fier lupin violet ou le trèfle incarnat, aux grands cônes pourpre brillant à l’automne

Indispensables, n’est-ce pas, les engrais verts ? Alors, ayez toujours des sachets de graines à portée de main, pour les semer lorsqu’il y a une parcelle de libre, si petite soit-elle ! Et n’oubliez pas que la terre ne doit jamais rester nue, entre deux cultures, car elle subit les intempéries et une érosion qui l’appauvrit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.