Laurier rose

laurier2 Tout savoir sur cet arbuste méditerranéen !laurier

Originaire des régions du pourtour méditerranéen, le laurier rose ‘Nerium oleander’ est un arbuste à feuillage persistant et à la floraison estivale, qui pour beaucoup, est le symbole de vacances au bord de la mer.

Les couleurs de ses fleurs simple ou double sont variées : rouge, rose, saumon, jaune et blanc. Certaines variétés sont même parfumées. La floraison débute en mai dans les régions méditerranéennes et se prolonge jusqu’en octobre.

Plante dite d’orangerie, (qui doit être rentrée en serre froide ou véranda (10/12°C) à l’approche des premières gelées), elle est rustique entre -5°C et -12°C selon les variétés. Elle peut donc être plantée en pleine terre dans les régions à hivers très doux : pourtour méditerranéen et côte Atlantique où elle formera des massifs et même des haies.

Dans les régions à hivers froids, sera alors privilégiée, la culture en bacs ou en pots pour la décoration des terrasses et balcons.

Le laurier rose est de culture facile : une exposition chaude, ensoleillée et une terre riche bien drainée lui suffit pour se développer et fleurir généreusement.

Les deux premières années suivant la plantation, les arrosages seront abondants et réguliers de manière à favoriser un bon enracinement.

Pour une culture en bac ou en pot, il convient d’arroser régulièrement et de faire des apports d’engrais pour stimuler une abondante floraison quelque soit son âge.

Au fur et à mesure, il convient de supprimer* les fleurs fanées.

Pour garder une belle forme à l’arbuste, il est parfois nécessaire d’effectuer une taille* juste après la floraison : elle consiste à raccourcir de moitié la longueur des branches les plus vigoureuses.

Parfois, un hiver plus rigoureux qu’à l’accoutumé, peut faire des dégâts plus ou moins importants : au printemps il faudra tailler* sévèrement toutes les branches à environ 15 cm du sol en espérant que le gel n’aura pas été trop sévère.

S’il est impossible de placer le laurier rose à l’abri pour l’hiver (dans une pièce lumineuse non chauffée mais hors gel), une protection s’imposera en paillant le pied avec une bonne couche de feuilles mortes, de compost ou de paillettes de chanvre et l’enveloppant avec un voile d’hivernage afin d’éviter que la plante ne soit détruite ou fortement endommagée par le gel.

A l’intérieur, en hiver, les arrosages seront réduits et aucun apport d’engrais ne sera fait.

Mais attention, le laurier-rose ‘Nerium oleander’ est très toxique (toutes les parties de la plante le sont) et ne doit pas être confondue avec le laurier sauce ‘Laurus nobilis’.

gants

* Il est recommandé de porter des gants et de désinfecter les outils de coupe après utilisations et de bien se laver les mains après chaque contact.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.