rosier

La plante du mois de Mars : le rosier

Le mois de Mars est arrivé. On vous donne tous les conseils pour planter et entretenir vos rosiers au début du printemps. 

Rosier en racines nues

Préparation

Lors du bêchage du sol, incorporez dans la terre un engrais spécial pour rosiers.

Supprimez les parties de racine abimées puis trempez-les dans un mélange boueux assez épais de terre et d’eau (pralinage).

Taillez toutes les branches des rosiers à 20 cm au-dessus du point de greffe.

Distances de plantation

Rosiers buissons : 0,40 à 0,60 m
rosiers grimpants : 1,50 à 2,50 m
rosiers tiges : 1 à 1,50 m
rosiers pleureurs : à isoler

Plantation

Dans le fond d’un trou de 40 cm en tous sens, faites une petite butte avec de la terre enlevée prise en surface (plus fine).

Etalez les racines dans leur position naturelle sur cette butte, de telle façon que le point de greffe soit à 3 cm environ au-dessous du niveau du sol.

Comblez le trou avec de la bonne terre, tassez et arrosez copieusement (1 arrosoir par rosier).

Si vous plantez en automne, buttez le rosier sur 15 cm de haut à partir du point de greffe

Les branches des rosiers nains ne doivent pas dépasser de plus de 5 cm.

Entretien

Dès que les risques de gel sont passés, mi-mars environ et que la végétation démarre, débuttez les rosiers nains et taillez toutes les branches, au-dessus d’un bourgeon tourné vers l’extérieur, au troisième bourgeon environ.

Pour les rosiers tiges et les buissons, conservez les plus belles branches et supprimez les autres.
En mai, épandez une poignée d’engrais spécial pour rosiers Delbard autour de chaque pied et arrosez. Traitez régulièrement contre les insectes (pucerons…) et maladies (Oïdium…).

Conseils

Au printemps, si vous constatez un démarrage difficile des rosiers buissons et grimpants, taillez ou retaillez toutes les branches et si la terre est sèche, arrosez copieusement. Sur les rosiers tiges et pleureurs taillez légèrement les branches.

Rosier en pot ou en jardinière

Plantez vos rosiers en pot et en jardinière dans un mélange (moitié/moitié) de bonne terre de jardin et de tourbe ou terreau disposé sur drainage de cailloux.

L’épaisseur de la terre doit atteindre au moins 30 cm. Arrosez aussitôt copieusement et ensuite avec régularité pour maintenir la terre constamment humide.

L’entretien est identique à celui des rosiers en racines nues

Conseils

Au printemps, si vous constatez un démarrage difficile des rosiers buissons et grimpants, taillez ou retaillez toutes les branches et si la terre est sèche, arrosez copieusement. Sur les rosiers tiges et pleureurs taillez légèrement les branches.

Rosier en motte “prêt-à-planter”

Préparez bien le sol avant plantation des rosiers par un bêchage profond.

Incorporez un engrais complet à raison de 2 poignées par m2, du fumier en poudre à raison de 2 à 3 kg par m2. Si le sol est calcaire, ajoutez de la tourbe (30 à 50 litres par m2). Mélangez bien.

Creusez un trou profond de 40 cm en tous sens. Retirez le sac plastique qui entoure la motte du rosier en gardant le filet. Pour
faciliter l’émission de racines, incisez le filet verticalement en 2 ou 3 endroits.

Trempez la motte dans un seau d’eau pendant quelques minutes et placez-la dans le trou. Sa partie supérieure doit être à 3 ou 4 cm au-dessous du niveau du sol.

Comblez le trou avec de la terre bien émiettée jusqu’à ce que la motte soit entièrement recouverte. Tassez au pied fortement autour de la motte. Arrosez copieusement (10 litres d’eau par rosier). Maintenez humide pendant la première année, surtout au printemps.

Retrouvez notre article sur les travaux de Mars au jardin ici https://leblogdelbard.fr/travaux-jardin-mars-blog-plante/

Vous avez des questions ou des doutes ? Rendez-vous dans votre jardinerie la plus proche ou un conseiller saura répondre à vos questions.

Vous pouvez aussi nous questionner sur nos réseaux sociaux : Facebook et Instagram

Scroll to top