Open post
terrarium

Fabriquer son terrarium végétal

Vous souhaitez créer votre terrarium végétal ?

Dans un contenant en verre, ce petit morceau de nature rend votre intérieur toujours plus design. Quelques plantes bien choisies, des petites mousses vivantes, des végétaux qui demandent peu d’entretien et quelques galets créent un beau décor s’ils sont bien associés.

Voici le secret d’un terrarium parfaitement réussi. Par ici, on vous aide à la réaliser.

Quel contenant utiliser pour mon terrarium ?

Pour débuter, il vous faut choisir un contenant vitré et transparent. Peu importe la forme, la taille et l’ouverture du bocal, vous trouverez toujours le moyen de créer votre terrarium à votre goût. Nous vous recommandons cependant de prendre un récipient assez profond pour que vos plantes bénéficient d’un espace adapté.

Vous pouvez choisir la forme que vous souhaitez : carré, rectangulaire, octogonale, rond…

Il est préférable de choisir une base avec une ouverture assez grande pour pouvoir insérer votre main à l’intérieur et réaliser votre terrarium plus facilement. Vous pouvez tout de même créer un terrarium muni d’un couvercle (liège, bois…) en réalisant un écosystème dans un contenant clos.

Quelques idées de contenants :

  1. Un gros pot de confiture
  2. Un bocal
  3. Un aquarium à poisson
  4. Un vase
  5. Un verre à ballon géant
  6. Un bocal à bonbons
  7. Un objet déco transparent

Les plantes incontournables du terrarium

Pour les plantes, vous êtes assez libre de choisir celle qui vous font rêver.

Cependant, optez pour des plantes qui nécessitent le même type d’arrosage, le même type d’implantation et d’exposition. Vous n’aurez pas de mauvaises surprises et les plantes résisteront davantage aux oublis d’entretien.

Le conseil Delbard : Penchez plutôt pour des plantes plus petites et choisissez-en plusieurs pour un effet encore plus naturel.

Vous pouvez choisir des plantes tropicales qui aiment la chaleur.

Cependant, les conditions extraordinaires offertes par un terrarium vont accélérer leur vitesse de croissance et pourrait ainsi les faire déborder du terrarium. De même pour les succulentes et les cactées, qui ne sont pas des plantes idéales pour un terrarium car elles ne sont pas adaptées à ce milieu et ne s’épanouissent pas.

C’est pour cette raison qu’il est préférable d’opter pour des plantes qui sont naturellement petites et qui n’ont pas une forte capacité de croissance.

Votre terrarium devra être placé dans un endroit de votre maison non exposé au soleil, avec un éclairage indirect pour éviter de brûler les plantes avec les fortes chaleurs.

Quelques idées de plantes incontournables :

  1. Bégonia
  2. Philodendron
  3. Mousses diverses
  4. Fittonia
  5. Peperonia
  6. Plantes carnivores
  7. Davallia
  8. Ficus
  9. Figuier
  10. Pilea…

Il existe un large choix de possibilités et de plantes à sélectionner pour créer son terrarium.

Pour plus de renseignements, rendez-vous en jardinerie afin qu’un de nos conseillers réponde à vos besoins. 

Comment embellir et entretenir mon terrarium ?

Vous avez choisi votre contenant et vos plantes mais votre terrarium reste encore un peu triste ? Il est maintenant temps de l’embellir avec quelques accessoires décorations.

Misez pour des petites pierres telles que des graviers, des éclats d’ardoises ou des granulats pour apporter une petite touche design à votre terrarium.

Vous avez la possibilité d’ajouter des éléments de décorations que vous pouvez retrouver dans le rayon animalerie à Poisson. Il existe de nombreux accessoires comme des ponts, des petites maisons ou encore des mousses végétales. Cela rendra votre terrarium encore plus vivant et plus esthétique.

Au niveau entretien, vous devez apporter un arrosage occasionnel afin d’éviter de laisser périr les plantes. Il faut aussi contrôler régulièrement les plantes à l’intérieur afin de voir si elles ont besoin d’un soin ou d’une taille.

  • Si vous avez un terrarium de succulentes, arrosez environ une fois par mois du début du printemps à la fin de l’automne.
  • Si vous avez un terrarium humide ouvert, arrosez 1 à 2 fois par semaine en évitant de noyer le terrarium fermé.
  • Si vous avez un terrarium humide et fermé, inutile d’arroser puisqu’il l’écosystème est capable de subsister longtemps sans arrosage. Analysez si la terre est sèche, si c’est le cas, apportez une petite quantité d’eau, sinon laissez votre terrarium vivre paisiblement.

Vous pouvez aussi :

  • Suspendre votre petit terrarium avec de la corde pour une touche vintage et esthétique
  • Utiliser des contenants très ouverts pour un effet encore plus réaliste
  • Mélanger les couleurs de feuillage ou de fleurs

Pour plus de renseignements concernant les contenants, le choix des plantes ou les accessoires, rendez-vous dans la jardinerie Delbard la plus proche pour qu’un conseiller vous oriente.

Pour toutes éventuelles questions, vous pouvez nous contacter via nos réseaux sociaux Facebook ou Instagram.

Vous pouvez également vous rendre directement dans la jardinerie Delbard la plus proche afin de demander conseil à notre jardinerie.

Open post

L’Alocasia, la plante du mois de septembre

L’Alocasia fait partie de la famille des Araceae. Cette belle plante verte pousse dans les forêts tropicales d’Asie du Sud-Est où elle peut parfois atteindre 4 m de hauteur. L’Alocasia est la plante représentative des années 50 ! Dans un beau pot vieilli, c’est un effet vintage assuré pour votre intérieur !

Il existe 79 variétés différentes d’Alocasia ou « oreilles d’éléphant ». Ses tiges sont soit unies soit tigrées. Cette plante est dotée de grandes feuilles aux beaux dessins ce qui lui donne toute sa valeur décorative. La floraison de la plante est sous forme d’épi.

Bien choisir sa plante

Quand vous achetez un Alocasia, vous pouvez examiner quelques points pour vous assurer qu’il sera le plus beau pendant longtemps :

  • Observez les feuilles visibles ainsi que la tige. Les feuilles doivent être robustes et les dessins (nervures) visibles. L’Alocasia peut être compact mais aussi de forme plus transparente,
  • La plante ne doit pas avoir de maladies (affaissement du feuillage, tâches de couleur marron sur le dessus de la feuille ou petits amas blancs sur l’arrière).

Entretenir mon Alocasia

Originaire des régions tropicales, la plante a besoin de chaleur toute l’année, avec des températures comprises entre 15 et 25°C (15 à 18°C en hiver et 20 à 25°C en été). Aussi, de manière exceptionnelle, l’Alocasia peut supporter une baisse de température (jusqu’à 10°C). La plante, du fait de son origine, a besoin de beaucoup d’humidité et se sent bien dans une terre riche et drainante.

En France, l’Alocasia se plait bien dans une véranda ou encore en serre. Cette plante doit pouvoir bénéficier de chaleur, de lumière et de pas mal d’humidité pendant la majeure partie de la journée. Avec les nouvelles variétés d’hybrides, plus petites et plus robustes, l’Alocasia peut se cultiver dans la maison. Cette plante se plaira en pleine lumière mais sans soleil direct (pas de rebord de fenêtre, les rayons du soleil grilleraient ses feuilles).

Soigner mon Alocasia

Si vous avez mis votre plante dehors, n’hésitez pas à l’emballer soigneusement dans un voile d’hivernage où la plante pourra passer l’hiver au chaud et paisiblement. Si vous avez la possibilité, déplacez-la directement en pot dans la maison où elle sera encore mieux.

Votre Alocasia ne doit pas avoir froid, une température de 18, 22° est idéale pour sa croissance. La motte ne doit pas être déshydratée sinon les racines vont en souffrir. Arrosez avec de l’eau à température ambiante pour ne pas créer de choc thermique.

Enfin, n’hésitez pas à faire un apport d’engrais deux à trois fois par an pour garantir la bonne santé de la plante. Vous pouvez faire des apports plus importants pendant la période de floraison.

Open post
soin plante retour vacances

Retour des vacances : comment prendre soin des plantes ?

Vous revenez de vacances reposés et vous n’avez malheureusement pas pu emmener vos plantes préférées avec vous ? Si à votre retour de congés, vous pensez que vos plantes sont mal en point ou qu’elles ont l’air asséchées, pas de panique ! Ils restent certainement de l’espoir pour les requinquer et les rendre autant pimpantes qu’à votre départ.

Avant de partir en vacances

Les voisins de confiance

Vous partez en vacances pour une durée dont vos plantes n’apprécieront pas ? Des voisins de confiance peuvent être une bonne alternative pour arroser vos plantes durant votre absence. Cependant, il faut s’assurer qu’eux non plus ne s’absente pas ou qu’ils s’en occuperont correctement.

La baignoire ou l’évier, la solution idéale

Si vous avez des plantes qui vivent dans des pots en terres cuites ou encore dans des pots troués, cette solution est faite pour vous.

Remplissez votre baignoire ou votre évier d’environ 5 à 10 cm, puis placez une serviette épaisse ou une serpillère dans l’eau afin qu’elle s’imbibe du liquide. Placez ensuite vos pots dans la baignoire ou l’évier, sur la serviette afin qu’ils puissent se réhydrater en eau durant plus d’une semaine.

Toutefois, peu importe la situation, pensez à les arroser en bonne quantité avant de partir afin de limiter la sécheresse et d’éviter de retrouver vos plantes dans un mauvais état.

Après les vacances

Vous revenez de vacances et vous constatez que vos plantes ont mauvaise mine ? Ne vous inquiétez pas, on vous aide à les remettre sur tiges et en bonne santé !

Pour commencer, il est important d’analyser leur état pour juger de leur santé et vérifier le manque qu’elles ressentent. Plusieurs signes peuvent être diagnostiqués :

  • La sécheresse, les feuilles jaunissent et deviennent dures
  • Le manque d’eau, les feuilles tombent ou sont flétries

Apporter le soin nécessaire aux plantes

Une fois que vous avez identifié les plantes en mauvais état, il faut leur apporter le nécessaire pour qu’elles puissent reprendre un bon métabolisme.

L’arrosage

Vos plantes manquent d’eau et la terre est desséchée ? Inutile de leur apporter une quantité d’eau trop importante pour essayer de combler cette sécheresse. Vous ne devez pas compenser le manque d’eau par une dose trop importante.

Assurez-vous d’arroser correctement et d’humidifier la terre afin de combler le manque d’eau que la plante peut avoir. Ensuite, en fonction de la plante, arrosez-la de manière régulière. Gardez votre habitude d’arrosage en vérifiant les premiers jours qu’elles ne se déshydratent pas.

Le nettoyage

Nous vous recommandons de ne pas nettoyer ou enlever immédiatement les feuilles mortes ou celle qui peuvent le paraître. Il se peut que quelques feuilles soient rudes ou changent de couleurs en ayant tendance à tourner vers le jaune. Vous pourriez penser qu’elles sont mortes, cependant, laissez-les quelques jours après les premiers arrosages de retour de vacances. Elles peuvent retrouver leur vigueur suite aux soins que vous leur apporterez.

Si vous pensez que quelques branches ou tiges sont mortes, ne les taillez pas les premiers jours. Attendez une petite semaine afin de s’assurer qu’elles ne redonnent plus signe de vie. Et oui, de temps en temps, il faut accepter que ce qui est mort, ne repousse pas ! C’est alors que vous taillerez ce qui est mort afin que vos plantes créées de nouvelles feuilles et de nouveaux bourgeons.

Combler le manque

Vos plantes ont besoin d’eau, de lumière (soleil) et de nutriments pour assurer leur bon développement.

Pensez à rouvrir les volets et rideaux et à leur apporter une source de lumière importante si jamais elles en n’ont pas eu durant vos vacances.

Pour ce qui est engrais et compost, vous pouvez leur apportez un peu de compost les deux premières semaines pour favoriser la reprise de vos plantes vertes. Cependant, les deux premières semaines, évitez les engrais chimiques et les engrais liquides pour éviter toute détérioration.

Toutefois, il est conseillé d’utiliser un apport naturel qu’un apport chimique.

N’ayez pas de craintes, la plupart du temps, les plantes vertes sont coriaces et se remettent sur tiges rapidement.

Pour toutes éventuelles questions, vous pouvez nous contacter via nos réseaux sociaux Facebook ou Instagram.

Vous pouvez également vous rendre directement dans la jardinerie Delbard la plus proche afin de demander conseil à notre jardinerie.

Open post
cactus plante intérieur design entretien plantation maison arrosage Blog Delbard

Le cactus, la plante du mois de Juillet

Le cactus est une plante d’intérieur souvent très appréciée pour sa touche décorative. Elle est pratique, en particulier pour les personnes qui n’ont pas la main verte, car elle ne demande pas beaucoup d’entretien !

L’HISTOIRE DE CETTE PLANTE

Les plantes à piquants que nous appelons cactus (de leur nom officiel : Cactaceae) sont exclusivement originaires d’une vaste région d’Amérique du Nord et du Sud, avec une forte concentration au Mexique. Les plantes poussent surtout dans les zones désertiques arides où elles se sont parfaitement adaptées aux conditions de sécheresse extrême et où elles sont en mesure de se reproduire même durant les périodes de survie les plus difficiles.

Le nom de “cactus” vient du grec « kaktos », qui signifie « plante piquante ». Cette plante, aussi appelé Cactaceae, possède des formes assez particulières qui font de cette plante un végétal très design. Vous pouvez retrouver ces plantes en forme sphérique, cylindrique, en pilier ou encore pointue. Qu’il s’agisse de leurs formes géométriques tendances ou de leur rayonnement inégalable, les Cactus sont des plantes d’intérieur passionnantes qui font beaucoup d’effet et vous accompagnent souvent de génération en génération.

Le retour de ce classique est surtout dû aux deux atouts qui sont les soins très faciles et des aspects très spéciaux.
Son feuillage est réputé pour faire sensation dans les intérieurs. De plus, cette plante possède une durée de vie très longue. Dans la famille, vous pouvez retrouver des plantes dites “grasses” ou “succulentes”. Ces végétaux stockent des réserves appelés “suc” pour supporter les périodes de très fortes chaleurs.

Cactus plantes entretien histoire feuilles feuillage pot design Blog Delbard

L’ENTRETIEN DE VOTRE CACTUS

Ces végétaux sont réputés pour être faciles d’entretien. Toutefois, il faut quand même en prendre soin. Sachez que la croissance de votre plante diminue durant certaines périodes de l’année, notamment en Automne et en Hiver.
Vous pouvez arroser votre plante une fois toutes les trois semaines environ. Durant le reste de l’année, vous pouvez passer à un arrosage toutes les semaines. Veillez à ce que l’eau s’infiltre bien dans la terre et qu’elle ne stagne pas que ce soit dans le pot ou dans la soucoupe.

Il n’y a pas d’endroit spécifique dans la maison pour poser votre plante, mais privilégiez un lieu avec de la lumière, en particulier en été et au printemps.

Pour inciter la plante à fleurir, il faut lui donner un peu plus d’eau l’été et bien moins l’hiver. La quantité dépend de la variété et de la grandeur de la plante. Trop d’eau n’est jamais bon : il vaut mieux laisser le terreau sécher avant d’arroser de nouveau la plante.

En été, un cactus peut être exposé à la chaleur et au soleil, même sur la terrasse ou le balcon. En hiver, placez le cactus dans un endroit plus frais et éclairé. Cette période de repos en hiver aider le cactus à fleurir au printemps.

Si la plante doit être rempotée, utilisez un terreau relativement pauvre. Vous trouverez du terreau spécial pour cactus dans votre jardinerie.

“N’hésitez pas à tourner votre cactus pour vous assurer que son feuillage soit bien exposé à la lumière !”

cactus plantes intérieur entretien arrosage feuillage terreau Blog Delbard

Si vous souhaitez planter vous-même cette plante dans un pot, optez pour un substrat ‘spécial cactus’ poreux et bien drainé. Ne laissez surtout pas votre plante avec beaucoup d’humidité pour éviter la moisissure qui pourrait être fatal à votre plante.

Touche design végétal astuce décoration Blog Delbard

Si vous souhaitez acheter cette plante, nous vous conseillons d’adopter plusieurs variétés dans votre intérieur afin d’apporter à votre salon ou à votre cuisine une touche beaucoup plus design. Vous pouvez combiner vos végétaux avec des meubles divers, y compris en termes de couleur. En effet, le cactus s’adapte à tous les styles et offre de nombreuses possibilités décoratives. Vous pouvez, par exemple, optez pour des cactus totem (formes verticales), avec des cactus boules et des cactus raquettes (avec des fruits et des poils piquants). Un seul Cactus ne suffit pas, ces plantes sont plus attractives si plusieurs variétés sont présentées ensemble. Le Cactus est la plante d’intérieur la plus facile qui soit, idéale pour des endroits souvent laissé à l’abandon (studio d’étudiant, bureau).

Le Cactus est un cadeau idéal du fait qu’il est proposé en diverses tailles, de mini cactus à de grands sujets, passent par de belles coupes. Les Cactus sont beaux et extraordinaires combinés dans des coupes, plus exotique dans un terrarium ou sous une cloche en verre. Dans ce dernier cas, il faut veiller à la présence d’un trou d’aération. 
Ces plantes vont très bien tant dans les intérieurs classiques que modernes. Le look folklorique est très tendance, et pas besoin de se limiter à l’Amérique du Sud. Des pots artisanaux ornés de motifs folkloriques et colorés constituent une base joyeuse pour le Cactus, de nature plus stoïque.  Le thème estival ou vacancier convient bien à ces plantes (plage, Mexique, rocaille d’intérieur).

un GRAND CHOIX DE CACTUS DANS VOTRE JARDINERIE

L’assortiment de Cactus est énorme et varie de minuscules formes sobres à d’immenses colonnes couvertes de poils gris ou de grosses épines très pointues. Beaucoup de Cactus sont vendus en plateaux mélangés, surtout les petites tailles. Les variétés les plus proposées en fonction de leur nom sont les Echinocactus, Ferocactus, Gymnocalycium, Opuntia et Mamillaria.

Certaines variétés succulentes d’euphorbes ressemblent fortement aux Cactus et sont assez souvent rangées dans le même groupe de produits. La différence est facile à voir. Chez les euphorbes, les piquants et épines poussent directement sur la partie verte de la plante tandis qu’elles sortent chez les Cactus des aréoles, des excroissances sur le corps vert de la plante. Et en plus, les euphorbes ont souvent des petites feuilles.

Les Cactus peuvent être classifiés par genre, origine ou forme. Pour les formes, on distingue les groupes suivants :

  • Figuier de Barbarie : produit un fruit comestible, attention aux poils (Opuntia)
  • Cactus cylindriques : formes qui commencent petites et se développent pour devenir des colonnes (Pachycereus)
  • Cactus grimpants : petites tiges qui grimpent les arbres (Selenicereus)
  • Cactus boules : belle forme sphérique (Echinocactus, Mamillaria)
  • Cactus retombants (Aporocactus)
  • Cactus épiphytes (Epiphyllum)
  • Cactus greffés : 2 variétés greffées l’une sur l’autre (Gymnocalicium)

© Crédit photo : https://www.officedesfleurs.fr/

Open post
hibiscus plante du mois de juin

Hibiscus, la plante du mois de juin

L’hibiscus est une plante d’origine tropicale, aussi appelé “rose de Chine”. Elle est facile à cultiver en pot et sublime votre intérieur ou décore votre terrasse en été.  Avec sa floraison abondante, c’est un arbuste très facile d’entretien, pour jardinier débutant et confirmé !

Nos conseils pour une bonne plantation

Pour planter votre hibiscus, il vous faut une exposition très lumineuse et ensoleillée. Il est plus simple de la cultiver en pot puisque cette plante est gélive, elle ne supporte donc pas le froid. En hiver, il est ainsi préférable de la rentrer en intérieur. Pour que la plante puisse se développer correctement, il faut penser à la taille de son pot. En effet, cette plante peut atteindre jusqu’à 1,5m de haut en pot. Mettez une couche de gravier au fond de votre pot et remplissez-le avec du terreau pour plantes fleuries.

Si votre climat vous le permet (type méditerranéen), vous pouvez tout à fait le cultiver dans votre jardin. Vous pouvez le placer où bon vous semble dans votre jardin, pour pouvoir profiter de ses belles fleurs originales.

Entretien de l’hibiscus

D’origine tropicale, cette plante a besoin d’un fort apport en eau à partir du mois de mars lorsqu’elle est cultivée en pot. Arrosez-la dès que la surface de la terre est sèche. Réduisez fortement les arrosages en hiver. Évitez de laisser de l’eau stagnante dans la coupelle. Vous pouvez également vaporiser les feuillages. Pour maintenir la floraison, ajoutez de l’engrais pour plante fleurie le plus souvent possible. Ôtez régulièrement les fleurs fanées pour favoriser l’apparition de nouvelles fleurs. Taillez légèrement votre hibiscus en automne pour enlever les branches mal placées. Pour le rempotage, il faut le faire environ tous les deux ans. Votre hibiscus a tendance à pousser rapidement, il faut donc qu’il ait un pot adapté tout au long de sa croissance.

Lorsque vous le cultivez en pleine terre, il ne nécessite que peu d’entretien et résiste bien aux fortes chaleurs et à la sécheresse. Un paillage peut être mis en place pour garder l’humidité lors des fortes chaleurs. Arrosez-le généreusement de temps en temps en cas de sécheresse.

Côté design : la rose de Chine, du fait de ses fleurs quotidiennes, doit être place dans un espace ensoleillé. Ainsi, chaque jour, de nouvelles fleurs vont apparaitre pour égailler un coin de votre terrasse ou rebord de fenêtre.

Open post

Composer son bouquet de muguet ?

Le muguet, c’est la fleur star du mois de Mai. La tradition d’offrir du muguet signifie le symbole du triomphe du printemps sur l’hiver.

Le 1er mai, fête du travail, est le jour idéal pour offrir un joli bouquet. Mais pas n’importe lequel !

On vous donne nos conseils et recommandations pour offrir une belle composition de muguets à votre goût.

Les compositions de muguet

Lys, roses et viornes

Le mariage de couleurs sobre et douces apporte gaieté et parfum à votre maison.

Fleurs de printemps : Myosotis

Un duo de couleurs qui fait merveille grâce à sa simplicité et son élégance.

Roses rouges

Un classique, ce bouquet de l’amour est très frais avec une association de muguet et de roses rouges.

muguet

Anémones

Les sublimes nuances de roses et de violets sont aux côtés des brins de muguet.

muguet

Perce-neiges, pivoines et roses

Le mélange de fleurs de différentes tailles crée un bouquet imposant et magnifique pour un mois de mai haut en couleurs.

L’entretien de mon bouquet

Un vase est le récipient adéquat pour essayer de conserver votre bouquet de muguet le plus longtemps possible. Pour cela, recoupez les brins en biais avec des ciseaux et placez le bouquet dans votre vase avec environ 10/15 cm d’eau. Mettez votre ensemble à l’abri des courants d’air et du soleil.

Découvrez nos conseils sur les travaux du jardin au mois de Mai : https://leblogdelbard.fr/les-travaux-du-jardin-en-mai/

Trouvez votre jardinerie la plus proche ici : https://www.delbard.fr/magasins/

Vous pouvez aussi nous questionner sur nos réseaux sociaux : Facebook et Instagram

Open post
yucca

Plantez un Yucca d’exception : le Yucca Rostrata !

Que signifie son adjectif qualificatif à son nom ? Rostrata est un adjectif latin qui signifie « à bec », « courbé ». Le Yucca rostrata doit son nom à la forme de ses fruits.

Cette plante est design de par son feuillage avec ses centaines de feuilles radiantes d’un magnifique bleu clair mais aussi avec sa tête arrondie. Il est originaire du Mexique. Ce Yucca n’en est pas moins très rustique en France mais plus sensible à l’humidité au niveau des racines. Il apporte une touche exotique au jardin ! Découvrez nos conseils qui suivent pour l’entretenir, le planter et le cultiver !

Le famille des yuccas comprend des plantes variées, qui vont de la simple touffe d’herbe à l’arbuste ou à l’arbre. Le Yucca rostrata appartient à cette dernière catégorie. Son stipe velu (faux-tronc), quelquefois double, peut atteindre 5 mètres de hauteur à l’âge adulte.

Où planter son yucca rostrata ?

Plantez-le à exposition chaude et ensoleillée, dans une terre légère et bien drainée. Delbard conseille de les placer sur une petite butte pour un bon drainage. Pour les acclimater les deux ou trois premières années, recouvrez-le d’un voile d ‘hivernage lors des premiers grands froids d’hiver ou les gels tardif du printemps pour lui laisser un temps d’acclimatation. Nous vous conseillons aussi de planter en pot ce beau Yucca mexicain mais attention au gel de ses racines l’hiver. Dans ce cas, pensez à effectuer des apports réguliers d’engrais et à l’arroser, notamment l’été. Le yucca est une plante résistante à la sécheresse mais une conduite en conteneur nécessite quelques arrosages supplémentaires. Effectuez un rempotage tous les 4 ans, au cours du printemps, lorsqu’il commence à se trouver à l’étroit dans son pot.

Comment entretenir son yucca rostrata ?

Il est sans entretien ! Il suffit de couper les feuilles sèches si on ne veut pas les garder. Partez du bas de la plante et commencez à retirer les feuilles avec un couteau, une lame, un sécateur ou des ciseaux. Coupez aussi près que possible du tronc du yucca et stoppez la coupe des feuilles à retirer environ à mi-hauteur du tronc. Pour une croissance plus rapide, vous pouvez l’arroser l’été mais attention au sur-arrosage ! Généralement, il se satisfait des pluies et de la rosée. Arrosez seulement quand le temps est très sec depuis longtemps. Si vous le plantez dans un endroit où les autres plantes sont arrosées régulièrement, évitez de l’arroser, le sol sera suffisamment humide.

Quels sont les besoins du yucca rostrata ?

Le Yucca rostrata n’est pas le plus rustique du genre, mais résiste à des températures avoisinant – 15 ° C, ainsi qu’aux embruns. Lui proposer des conditions optimales de pousse lui assure un bon développement car il met beaucoup de temps à pousser.

Avec quelles plantes dois-je associer mon yucca rostrata ?

Toujours splendide en isolé sur une rocaille ensoleillée, le yucca est à l’aise dans les endroits abrités et orne les massifs en compagnie de plantes arbustives comme les yuccas filamentosa et les palmiers nains, des grimpantes comme le bougainvillier, vivaces comme les lavandes, sedums, euphorbes, thyms…

Bref, un jardin exotique à portée de main avec ce beau yucca au jardin !

Open post

Le jardinage, un partage de génération en génération

Une source de bien-être en famille.

Le jardin, c’est une source de partage, de création, mais aussi d’autosatisfaction. Les fleurs, les fruits, les légumes, le soleil et la richesse de la nature nous donnent à tous du baume au cœur. Et en famille, c’est encore mieux !

Un moment de convivialité en famille, avec les enfants ou chacun met les mains dans la terre pour créer un potager et un endroit de culture.  Et souvent, on en oublie ses nombreux bienfaits notamment pour le moral mais aussi pour les aliments qu’on peut déguster en famille lors des récoltes en cours d’année. 

L’écologie, le bio et vivre sainement sont des sujets d’actualités à 300%, et il nous faut retrouver ses moments de partage et de bien-être au jardin. 

Et puis, quoi de mieux que de se dépenser dans le jardin sous un soleil étincelant ?

Le jardinage, une transmission de savoir entre génération

Aujourd’hui, de nombreux jeunes jardiniers s’initient ou se confirment au jardinage. Consommer mieux, manger sainement et cultiver soi-même sont des pratiques qui sont devenues plus que primordiales en France et peu importe l’âge et la région d’où l’on vient.

Beaucoup apprennent aussi par le biais des traditions familiales. Avec Papy, mamie ou encore papa et maman, à un moment de notre vie, nous avons tous déjà été conviés à enfiler les bottes ou les sabots de jardin pour mettre les mains dans la terre et cultiver les bons petits fruits et légumes qu’on déguste au cours des belles saisons

Que ce soit au potager, au balcon, sur la terrasse et même en intérieur, la transmission de cette passion perpétue et permet aux jeunes générations de découvrir cet univers du jardinage, de la décoration qui nous relie.

Du jardin à l’assiette.

Cultiver son potager, c’est manger plus sainement, dépenser moins d’argent, tout en respectant l’environnement. Quelle que soit la taille de votre jardin, goûtez au plaisir de récolter ses propres fruits et légumes et retrouver la saveur des aliments fraîchement récoltés !

C’est aussi un plaisir de savoir que les produits que l’on récolte, sont cultivés sans produits chimiques. 

Du fumier, du compost maison ou produits issus de l’agriculture biologique sont vendus dans vos jardineries Delbard pour optimiser vos récoltes naturellement.

Les astuces ne manquent pas pour parvenir à cultiver son potager avec toute la biodiversité du jardin et pour régaler la famille avec des légumes du jardin.

Alors, serait-ce pas le moment de régaler votre entourage et commencer à faire votre potager ?

Vous avez des questions ou des doutes ? Rendez-vous dans votre jardinerie la plus proche ou un conseiller saura répondre à vos questions.

Vous pouvez aussi nous questionner sur nos réseaux sociaux : Facebook et Instagram

Open post
areca conseils entretien plantation astuces blog delbard

L’Areca, la plante du mois de Février

L’Areca est une plante très souvent adoptée dans les intérieurs ou dans les bureaux. Facile d’entretien, elle possède un sublime feuillage très lumineux ! Découvrez tous nos conseils d’entretien et de plantation sur Le Blog Delbard.

areca plante interieur conseils entretien arrosage blog delbard

L’histoire de l’Areca

L’Areca, de son nom latin Chrysalidocarpus Lutescens, appartient à la famille des Arecaceae. Ce petit palmier nous vient tout droit de Madagascar. Cette plante possède la particularité d’être considéré comme une plante aux propriétés dépolluantes ! En effet et selon la NASA, l’Aréca est réputé pour purifier l’air de la pièce dans laquelle il se trouve. Il est également parfois utilisé comme « désodorisant ».

Plantation et entretien de votre Areca

Tout d’abord, vous devez savoir que vous devez choisir un emplacement ensoleillé. Vous pouvez choisir près un emplacement près d’une fenêtre, par exemple. Veillez à ne pas avoir tout de même le soleil direct sur le feuillage ! Il peut atteindre une hauteur jusqu’à 2 m.  Si vous souhaitez planter votre végétal dans un pot, optez pour une taille assez large afin de permettre au palmier d’avoir une bonne croissance. Privilégiez une terre bien drainée. Sachez qu’il est également possible de cultiver l’Aréca, dans une véranda, un jardin ou encore dans une serre. Attention, si vous avez décidé de placer votre plante dans votre jardin, vous devez savoir que l’Aréca ne supporte pas vraiment le froid.

Au niveau de l’arrosage, optez pour un arrosage régulier : environ une fois par semaine. Laissez bien sécher la terre entre deux arrosages et ne laissez surtout pas de l’eau dans la soucoupe.

Concernant le rempotage, vous pouvez le réaliser tous les 2 ans.

© Crédit photos : https://www.officedesfleurs.fr/

Open post
dracaena-plante-entretien-interieur-salon-blog-delbard

Dracaena : la plante du mois de Janvier

Le Dracaena est la plante mise à l’honneur pour le mois de Janvier ! Découvrez cette magnifique plante pour intérieur sur Le Blog Delbard.

L’histoire du dracaena

C’est une grande plante d’intérieur, une plante totem avec un ou plusieurs troncs. Il produit de magnifiques feuilles en vert, jaune et doré, parfois rose ou rouge. Il existe de nombreuses variétés de feuilles : petites, fines et pointues, ou, au contraire, grandes et souples. Le choix du tronc est également diversifié : épais, fin, long, branchu ou même tressé. Le format va de ‘petite’ plante en pot au véritable arbre d’intérieur, pour apporter une note tropicale à votre maison.

Plante solitaire, le Dracaena n’est pas difficile, il accumule en effet l’humidité dans son tronc et peut ainsi se passer d’eau de temps en temps. Il veille en outre à ce que l’air intérieur reste pur. Selon l’étude Clean Air de la NASA, le Dracaena fait partie des plantes qui participent au maintien d’une atmosphère de bonne qualité dans la maison.

dracaena-plante-entretien-interieur-salon-blog-delbard

Origine et différentes variétés du Dracaena

En milieu naturel, le Dracaena pousse surtout en Afrique et sur les archipels voisins tels que Madère, les Canaries et les îles du Cap-Vert. Certaines variétés ressemblent vraiment à un arbre, mais d’autres prennent la forme de solides arbustes qui conviennent très bien dans les pays chauds pour des haies de séparation. Cette plante peut vivre très longtemps, et certaines variétés adoptent en milieu naturel des formes très spéciales, semblant sortir tout droit de la préhistoire.

Le Dracaena compte environ 80 variétés et cultivars qui revêtent les formes les plus diverses. C’est ainsi que l’on en trouve avec un seul tronc, en touffe (plusieurs plantes d’une même variété dans un pot), à deux têtes (Ti-plant), à tronc branchu ou tressé, avec des plantes au pied… Le Dracaena se distingue également par la forme de ses feuilles, qui peuvent être étroites ou larges et de diverses couleurs, allant du jaune au rouge foncé.

Il existe plusieurs variétés de cette plante, les plus connues sont notamment :

  • Dracaena marginata, avec une feuille étroite de 1 à 2 cm,
  • Dracaena fragrans, avec une feuille large de 5 à 8 cm,
  • Dracaena fragrans Compacta Grp, de structure compacte avec une feuille large de 2 à 3 cm,
  • Dracaena fragrans Deremensis Grp, avec une feuille large de 2 à 3 cm,
  • Dracaena reflexa, avec une feuille légèrement courbée large de 2 à 3 cm,
  • Dracaena sanderiana, avec une feuille large de 2 à 3 cm,
  • Dracaena surculosa, avec une feuilles ovale tachetée.

Si vous ne le saviez pas, plus la plante est grande, plus elle est vieille !

Soigner ma plante

Le Dracaena n’aime pas être en plein soleil, mais un emplacement bien éclairé l’aide à garder de beaux dessins sur les feuilles. Privilégiez les emplacements vers les fenêtres qui seront lumineux quelques heures dans la journée. Évitez le plein soleil qui pourrait faire sécher les pointes des feuilles. Ne l’arrosez que lorsque le terreau commence à sécher, le Dracaena n’apprécie pas une terre trop humide. Pour évitez de l’arroser tout le temps, vous pouvez vaporiser les feuilles pour qu’elles restent belles et fraîches. Veillez à ce que le haut du tronc reste bien fermé (ciré) afin que le tronc n’absorbe pas d’humidité, ce qui le ferait pourrir.

Au printemps et en été, apportez-lui de l’engrais pour plantes d’intérieur ou pour plantes vertes une fois toutes les six semaines. N’apportez pas d’engrais l’hiver car la plante est en “dormance” et elle n’en profitera pas.

Le Dracaena n’aime pas le froid et la température ne doit pas tomber en-dessous de 10 à 13 °C. En hiver, évitez donc les pièces trop fraîches et favorisez l’intérieur de la maison.

Jouez la carte Design dans la durée, à vous de planter maintenant !

Posts navigation

1 2 3 4 5 6
Scroll to top