Open post
Rose trémière couleurs plantation jardin soins entretien astuces arrosage croissance Blog Delbard

La rose trémière, la plante estivale à la floraison spectaculaire !

Connaissez-vous la rose trémière ? Cette magnifique plante rappelle les vacances des bords d’Océan. Vous souhaitez avoir du charme dans votre jardin ? Cette plante est faite pour vous !

Rose trémière rose pale couleurs plantation jardin origine Blog Delbard

Ma jolie rose trémière, d’où viens-tu ?

Cette plante, aussi appelée Alcea Rosea ou Althaea rosa, nous vient d’Europe. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la rose trémière n’a strictement rien à voir avec le rosie ! C’est une vivace qui appartient à la famille des Malvacées. Son petit surnom ? “Bâton de Jacob”, “Rose à bâton”, “Passerose” ou encore “Primerose”. Ses hampes peuvent aller jusqu’à 2,5 m de hauteur. Cette jolie plante possède divers coloris en passant du pastel à des couleurs vives comme le rouge ou encore le pourpre. Parfois, il est possible que votre rose trémière soit teinté de couleurs foncés comme le violet ou le noir. Côté longévité, cette plante vit en règle générale entre 3 ou 4 ans. A savoir que le pied repart au printemps.

Rose trémière couleurs plantation origines pays nom symbole Blog Delbard

Comment te planter au jardin, jolie vivace ?

Côté plantation, la rose trémière doit être plantée de septembre à mai. Attention, évitez bien les périodes de fortes gelées pour l’ajouter à votre jardin. Etant très gourmande en lumière, n’hésitez pas à planter votre vivace en plein soleil en la protégeant du vent. Privilégiez une plantation dans un jardin avec une terre riche et bien drainées ! L’avantage de la rose trémière ? Elle supporte les sécheresses passagères.
Vous pouvez arroser votre plante le matin mais attention à ne pas verser votre eau sur les feuilles.

Concernant la floraison, vous devez savoir qu’elle a lieu de juillet à septembre. Elle arrive souvent dès la première année de plantation.

Rose trémière plante couleurs rouge terreau jardin Blog Delbard

Rose trémière, comment te chérir ?

Pour prendre soin de votre plante surveillez bien les feuilles. Cette vivace est sensible à une unique maladie : la rouille. Ce phénomène se représente par des petits pigments orangés. Cette maladie peut survenir au niveau du printemps. En effet, c’est à cause de l’humidité et des températures qui sont souvent douces.

Pour lutter face à la rouille, vous pouvez empêcher son développement grâce à la bouillie bordelaise (à base de cuivre). Si vous voyez que la maladie n’est pas très développée, utilisez un pulvérisateur de soufre pour protéger votre plante. Dès la première apparition de la maladie, retirez rapidement les feuilles exposées.

Vous l’aurez compris, pour protéger au maximum votre rose trémière, évitez la plantation dans les lieux humides et fermés.

Touche design végétal astuce décoration Blog Delbard

La rose trémière peut être associée à d’autres plantes qui poussent en hauteur comme les bouillons blancs ou molènes. Les grandes campanules sont aussi de bonnes compagnes. Vous pouvez ajouter aux pieds des vivaces à petites fleurs comme des anthémis ou des gauras.

Open post
agapanthe blog delbard jardin plante mai

L’Agapanthe, la plante de l’amour

L’histoire de l’Agapanthe

L’agapanthe est la Fleur de l’Amour (En grec ancien, Agapê signifie amour et Anthos fleur) . Grâce à des explorateurs néerlandais au 17ème siècle, elle nous vient des jardins du Cap de Bonne Espérance. C’est un Anglais, Lewis Palmer qui obtint les premiers hybrides rustiques. Comme les nymphéas, Monet s’inspira beaucoup des agapanthes pour sa peinture et son jardin.

Origine de l’Agapanthe

D’origine d’Afrique du sud et Australie, c’est un bulbe au feuillage caduc ou persistant selon région avec des fleurs bleues, blanches très belles en mai-juin dans le sud, juillet-août ailleurs. Dans un emplacement de plein soleil ou mi-ombre, elle se développe sur 70 cm avec une inflorescence de plus de 1 m. Plantez-la en massif (arrière-plan), bordure, pot. 

blog delbard jardin agapanthe mai plante

Bien soigner son Agapanthe

L’agapanthe se cultive aussi bien en pot qu’en massif (l’hiver vous pouvez les rentrer dans une pièce fraîche, lumineuse mais où il ne peut pas geler).
Lorsque vous observez des fleurs fanées, coupez les hampes florales au plus court afin de ne pas épuiser la plante inutilement.
L’agapanthe est une plante qui ne résiste pas aux fortes gelées et doit donc être cultivée dans les zones où l’hiver reste relativement doux. On la croyait réservée aux jardins de Bretagne ou du Midi, l’agapanthe trouve désormais sa place dans tous les jardins si elles sont bien paillées l’hiver. Si l’hiver est doux n’y touchez pas et laissez le feuillage en place durant l’hiver. En pleine terre, il faudra couper le feuillage avant les premières gelées et le recouvrir d’un épais paillage. Vous pouvez utiliser des feuilles séchées par exemple ou tout autre paillage.

Mettre en valeur l’Agapanthe

Au jardin, elle fera merveille avec ses tiges élégantes, longues feuilles vertes et nobles fleurs bleues ou blanches composées d’une multitude de petits calices. L’agapanthe est un vrai spectacle sur la terrasse : beaucoup de feuillage à la base, une tige lisse au milieu et un feu d’artifice de fleurs pour couronner le tout et donner de l’élégance à votre extérieur. L’agapanthe est belle et peu exigeante, fleurissant abondamment de juin à septembre. Bon à savoir : l’agapanthe produit chaque année plus de fleurs.

Open post
Romarin blog delbard moustiques été

Plantes anti-moustiques, la solution pour un été paisible !

Qui dit longues et chaudes soirées d’été dit aussi longs moments conviviaux en plein air … ! Mais c’est sans compter l’incruste habituel de nos étés : les moustiques.
Alors, pour vous permettre de mieux apprécier ces moments d’été farniente, voici 7 plantes parfaites pour vous débarrasser des moustiques. Retrouvez nos conseils verts, feuillus, parfumés et surtout bien intentionnés !

Le romarin deviendra votre ami !

Si nous adorons la saveur et le parfum du romarin, les moustiques eux en ont horreur. Installez donc un jardin aromatique à proximité et vous aurez un été parfumé et sans moustiques.

Le nepeta, un anti-moustique connu

Cette plante est un anti-moustique efficace, mais également un objet de gourmandise pour les chats, de grands amateurs de nepeta. Le malheur des uns fait le bonheur des autres …

La lavande, une odeur délicieuse !

Encore une herbe au parfum délicieux que vous pouvez ajouter à la liste ! La lavande vous plonge dans une ambiance de vacances tout en chassant les moustiques.

La feuille de tomate, idéale pour repousser les nuisibles

Un plant de tomate sur la terrasse ou quelques feuilles sur la table et les moustiques iront… voir ailleurs si vous y êtes !

La mélisse citronnelle, oui aux abeilles, non aux moustiques !

Mélisse citronnelle, citronnelle ou géranium citron : les moustiques détestent tout ce qui sent le citron. A noter que cette herbe attire les abeilles, qui justement ont besoin de notre aide. À planter sans hésiter !

La menthe, aussi pour se désaltérer

Cueillez quelques feuilles de menthe pour agrémenter votre thé et les moustiques iront plutôt roder chez les voisins. Il vaut mieux mettre le plant de menthe dans un pot, car la plante a tendance à proliférer de manière incontrôlée.

La belle calendula pour la tranquillité !

Avec ses fleurs jaune ou orange, le calendula n’est pas qu’un rôle esthétique. En effet, leur parfum éloigne aussi les moustiques. Ces plantes – disponible toute l’année – seront donc parfaites dans votre jardin.

Et n’oubliez pas …

Les moustiques adorent l’eau stagnante. Évitez alors d’installer votre mobilier de jardin à proximité d’une marre et pensez aussi à vider les arrosoirs et les dessous de pots.

Maintenant, il ne vous reste plus qu’à vous équiper et à trinquer en paix. Souriez, c’est l’été !

Open post

Les travaux du jardin pour le mois de Juillet !

Au jardin en Juillet il y a encore plein de choses à faire ! Retrouvez tous nos conseils juste ici !

Au jardin d’Ornement

Palissez les jeunes pousses des plantes grimpantes : clématite, glycine, chèvrefeuille, vigne vierge, rosiers… Surveillez les attaques de pyrale du buis qui font leur apparition cycliquement au retour des chaleurs estivales : quelques jours suffisent pour que vos buis soient dévorés ! Traitez régulièrement sur les conseils d’un vendeur de votre jardinerie.

Ensuite, taillez les variétés de clématites qui viennent de finir leur floraison printanière ou qui ont séché avec le soleil de plomb de juin. Vous pouvez coupez les fleurs fanées des arbustes, des vivaces et des rosiers. N’oubliez pas de diviser les arabettes !

C’est le moment de faire de nouvelles plantations d’iris et de diviser ceux qui sont plantés depuis 3 ans. N’oubliez pas de vérifier le tuteurage des dahlias et des glaïeuls. Maintenez le sol propre dans vos massifs s’ils ne sont pas paillés.

“On obtient des capitules de dahlias plus gros en supprimant les boutons secondaires naissant aux côtés des plus gros”

Par temps chaud, arrosez régulièrement et copieusement, en fin de journée, toutes les plantations réalisées à l’automne et au printemps dernier. En suite, semez sous châssis ou en terrine des graines d’œillets de poète, pensées, corbeilles d’argent, giroflées, campanules médiums, choux d’ornement, digitales, giroflées, œillets-de-poète, hellébores, myosotis, pâquerettes, pensées, primevères, roses trémières et violettes cornues.

Taillez les pélargoniums, les géraniums et retirez au fur et à mesure les fleurs fanées.

Apportez un engrais liquide à toutes les fleurs cultivées en pot.

Semez en godets le gypsophile vivace, les pavots d’Islande, les pois de senteur vivaces et les œillets de poètes.
Arrachez les bulbes de printemps quand le feuillage est sec. Dans le Sud, rabattez les hampes florales des acanthes défleuries et taillez les sauges. Donnez de l’engrais liquide naturel aux plantes en pot et coupez les fleurs fanées.

Au Potager en Juillet

Semez betteraves, chicorées, scaroles et frisées, choux d’hiver, navets, poireaux, carottes ainsi que les derniers haricots verts. Repiquez poireaux, céleris, choux, salades. Dès que le feuillage jauni, il est temps de récolter l’ail. Arrachez quelques plants de pommes de terre au fur et à mesure des besoins. Sarclez et buttez les haricots verts, pommes de terre, topinambours.
Récoltez les laitues et les radis qui montent.
Taillez melons, courgettes, aubergines, tomates, concombres, potirons (semez un autre raie de haricots des récoltes aoûtiennes…). Vérifiez régulièrement, par temps chaud et humide, les plants de tomates : dès les premiers symptômes du mildiou, coupez et détruisez les feuilles atteintes et faites un traitement approprié et protégez les carottes et les poireaux avec un voile anti-insectes.

Arrachez et conservez l’ail.

Dans le Sud, semez en place l’aneth, les basilics, les choux chinois, les piments, les poivrons et la roquette. Paillez et arrosez les pastèques ; plantez les artichauts et les basilics ; traiter les chayotes, melons et potirons contre l’oïdium ; bêcher profondément les planches vides pour désinfecter le sol.

Semez de la phacélie dans vos surfaces inutilisées.

Au Verger en Juillet

Taillez les framboisiers non remontants dès la fin de la dernière cueillette. Palissez les mûres et tayberry. Continuez l’éclaircissage des poiriers, pommiers, pêchers. Étayez les branches des arbres très chargés en fruits. Placez dans vos arbres des pièges à guêpes. Vérifiez les pièges à phéromones des pruniers, poiriers et pommiers.

Derniers pincements sur la vigne : laissez 2 ou 3 feuilles au-dessus de la grappe. Taillez, sitôt après la récolte, les cerisiers et les abricotiers qui ont besoin d’un rajeunissement. Contenez les pousses des actinidias. Taillez en vert les arbres fruitiers et marcottez le Tayberry. Greffez en écusson les abricotiers, groseilliers à grappes, néfliers communs et du Japon, et pruniers. Ensachez les poiriers et protégez les futures récoltes de fruits. Paillez les petits fruits.

En cas de grêle, pulvérisez de la bouillie bordelaise sur les plaies de vos végétaux pour éviter les développements de maladies. Lors d’arrosages annoncés cet été, prévoyez des films à bulle pour éviter les dégâts de la grêle sur vos tomates … sans oublier votre salon de jardin…

Open post
palmier-arbre-astuce-decoration-jardin-blog-delbard-ete

Les arbres coup de cœur de cet été !

Les palmiers les plus cultivés au monde sont les dattiers et les cocotiers. Ils symbolisaient autrefois la victoire, la paix et la fertilité. Aujourd’hui, ils sont plus souvent associés aux vacances exotiques. Évoquant la chaleur des oasis ou celle des plages tropicales, les palmiers ne sont pourtant pas réservés aux climats chauds et de nombreuses variétés résistent parfaitement au froid modéré. Arbre d’une grande élégance, le palmier campe à lui seul une ambiance exotique ou méditerranéenne. Parfait aussi dans un jardin contemporain.

“Vous ne pouvez pas partir en vacances ? Créez votre décor de vacances pour l’été avec les palmiers d’extérieur et des arbustes méditerranéens”

De grande taille, verts et d’aspect exotique de nature à prolonger l’été : les palmiers d’extérieur donnent envie de continuer à profiter de la belle saison au grand air. Dans la sélection, il y a un dattier des Canaries (Phœnix canariensis) avec de longues feuilles vertes en forme de plumes et un tronc caractéristique. Nous avons sélectionné également deux autres stars qui ne sont pas officiellement des palmiers mais ils y ressemblent. En effet, ces derniers se combinent à la perfection. Le Yucca et le Cordyline Australis ont un aspect exotique et une belle rosette de feuilles. La feuille du Yucca peut être verte, jaune ou bicolore, et celle du Cordyline verte ou marron-rouge. N’oublions pas le palmier chanvre (Trachycarpus) avec ses palmes finement découpées en forme d’éventail bien reconnaissables. Les palmiers d’extérieur, parfait pour une transition en douceur de l’été à l’automne. 

Assortiment

Le dattier comprend deux variétés : le Phœnix Canariensis (dont les feuilles robustes décrivent de grands arcs) et le Phœnix Roebelenii, aux feuilles plus souples et plus décoratives. Les dattiers sont disponibles en plusieurs hauteurs avec des troncs fins (parfois plusieurs dans un pot).

Le Cordyline Australis est la variété la plus connue de cette famille. La plante dispose d’une magnifique rosette de feuilles. Elle est disponible tant en petite taille à planter dans les massifs qu’en grande dimension à présenter sur un balcon ou une terrasse. Les exemplaires les plus connus sont le « Red Star » (à feuilles rouges) et le « Verde » (à feuilles vertes).

Il existe des variétés de Yucca qui résistent à l’hiver, comme le Yucca Flaccida, le Yucca Gloriosa et le Yucca Filamentosa. Tous les trois ont une rosette de feuilles rigides, toujours différentes. Ils offrent en été une floraison noble et magnifique. Le Yucca Elephantipes doit passer l’hiver à l’abri du gel, c’est surtout une plante de jardinière qui est également parfaite en plante d’intérieur.

Le palmier chanvre (Trachycarpus) se démarque par ses palmes en éventail. De grande taille, cette espèce est idéale pour joliment habiller terrasses et allées. Et il résiste même aux gelées.

À savoir sur les palmiers d’extérieur

Il n’est pas certain que le dattier produise effectivement des dattes, mais tout est possible si l’été est long et chaud.

Les palmiers dans le jardin sont une variante moderne des serres à palmiers que les aristocrates faisaient jadis construire, tout en offrant la même ambiance botanique élégante.

Chez les Romains, la feuille de palmier était le symbole de Victoria (Niké), déesse de la victoire.

Le Trachycarpus est connu pour être le palmier le plus robuste. Vous en profiterez donc dans le jardin en été comme en hiver.

Touche design végétal astuce décoration Blog Delbard

Les palmiers d’extérieur sont parfaits en plantes solitaires et nécessitent un peu d’espace. Présentez-les isolés dans un coin  de jardin ou dans un grand pot, ce qui convient mieux à la saison qu’un décor tropical. Une colonne ou une urne de jardin peuvent donner au palmier un rayonnement différent. Rassembler plusieurs palmiers à différents niveaux permet de montrer comment transformer un patio en un petit coin de paradis.

Conseils pour les soins 

  • Les palmiers d’extérieur aiment les endroits chauds semi-ombragés à ensoleillés,
  • Ne pas laisser le terreau se déshydrater, car les palmiers d’extérieur ont besoin d’humidité,
  • Donnez un peu d’engrais une fois par mois durant la période de croissance,
  • En cas de gel, protégez les palmiers d’extérieur ou mettez-les à l’abri.

Retrouvez également Mon jardin par Delbard, notre outil de simulation en ligne simple, rapide et gratuit. Cliquez ici pour l’utiliser !

Open post
Sauver abeilles jardin plantation Blog Delbard

Les plantes mellifères pour contribuer à la pollinisation !

Les insectes pollinisateurs (abeilles diverses, bourdons, syrphes, papillons) transportent le pollen et sont indispensables à la fructification et à la production de graines. Ces butineurs se raréfient un peu plus chaque jour. Pensez à eux : attirez-les en installant des plantes mellifères !

Sans butineurs, peu ou pas de fructification

Les abeilles et les bourdons sont incontestablement les rois de la pollinisation. D’autres insectes y contribuent également de manière efficace mais plus modestement. Pour les attirer, installez des haies mixtes au jardin, des massifs de fleurs mellifères, des aromatiques. Ces nombreux insectes aiment la diversité et ont chacun leurs habitudes, donc des prédilections pour des plantes différentes.

Plantez un grand nombre d’espèces, en privilégiant les fleurs sauvages et les fleurs simples, beaucoup plus riches en pollen que les fleurs doubles. Échelonnez les floraisons, mêmes hivernales, car certains insectes butinent très tôt en saison, et d’autres très tardivement.

Laissez pousser quelques ‘mauvaises herbes’ dans un coin du jardin, au pied des haies : pissenlits, consoudes, orties, achillées, épilobes, pâquerettes… Même minuscule, un bout de prairie fleurie fait leur bonheur. N’hésitez pas à semer des mélanges de graines de fleurs pour pollinisateurs : bleuets, coquelicots, réséda, marguerites, sainfoin, soucis, trèfle …

Dans les jardins naturels, presque sauvage, peu travaillés, ces plantes se ressèment d’une année sur l’autre, sur place mais aussi dans d’autres parties du jardin. Attention, à ne pas les désherber ! On peut citer comme exemple de plantes les tournesols et cosmos !

Le saviez-vous ?

Le tournesol, la plante qui suit le soleil

Si le tournesol se nomme ainsi, c’est qu’il a pour habitude de suivre le trajet du soleil tout au long de la journée. Mais qu’est-ce donc qui le motive ainsi à se tourner en fonction de la position de l’astre du jour ? A vrai dire, ce sont les jeunes tournesols qui suivent le trajet du soleil. Avant que les fleurs n’éclosent, les tiges penchent vers l’ouest en cours de journée et se réorientent vers l’est la nuit. Un ballet qui permet au tournesol de grandir mieux et plus vite grâce à l’auxine, hormone de croissance sécrétée par le tournesol, qui provoque ce phénomène étrange. Une fois adulte et sa croissance achevée, le tournesol n’a plus besoin de prendre soin de son auxine. Il cesse donc de tourner. En effet, sa fleur jaune si caractéristique s’oriente alors dans la direction est-sud-est. Toujours selon la même étude, cela permettrait de la maintenir à une certaine température grâce à laquelle elle attirerait plus facilement les insectes pollinisateurs. Les tournesols recevraient ainsi cinq fois plus d’abeilles qui s’ils étaient tournés vers l’ouest.

Le cosmos, la plante étoilée

Le cosmos appartient à la famille des Astéracées. Ce terme « astéracées » inventé par Ivan Martynov, un botaniste russe du XIXe siècle, renvoie à aster, c’est-à-dire aux étoiles. C’est peut-être la forme ronde ou la couleur dorée des fleurs, comparables à des étoiles, qui ont influencé la nomination et la classification de certaines plantes. Les pétales des fleurs de cosmos ont une saveur florale. Les fleurs sont peu goûteuses et sont principalement utilisées pour la décoration. Elles ont l’avantage de ne pas dénaturer les plats.

La plantation des plantes mellifères

Dans les massifs, installez des asters, des monardes, des lavandes, des calaminthas, des campanules, des brunneras, des pulmonaires, des myosotis, des bruyères …

Au potager, optez pour toutes les aromatiques et les engrais verts : thym, hysope, sauges, marjolaine, bourrache, phacélie, lavatère …

En arbustes, n’oubliez pas le chèvrefeuille arbustif, lonicera frangantissima, qui s’épanouit de novembre à mars, ainsi que les viornes d’hiver. Début février, les jours de soleil, vous verrez les grosses abeilles charpentières, noir bleuté, ne plus quitter cette ‘cantine’. Plantez de nombreux arbustes mellifères : lilas, bouleaux, arbres de Judée, eucalyptus, fruitiers, saules, genêts, cornouillers …
Dernier conseil, mais tellement évident : ne traitez pas votre jardin, ou, si nécessaire, seulement avec des produits bio ! Vous pouvez également installer des larves de chrysopes qui se régaleront de pucerons, cochenilles, jeunes chenilles, acariens …

En complément, retrouvez ci-dessous une sélection de plusieurs végétaux qui seront bénéfiques pour nos amis butineurs !

ARBRES

ARBUSTES

VIVACES / ANNUELLES / BISANNUELLES

BULBES

Open post
jardiniere suspension fleurs conseils astuces tuto sec ete blog delbard jardin

Suspension et jardinière fleurie pour les étés secs

L’été qui approche s’annonce sec, c’est pourquoi, nous avons décidé de vous réaliser un petit tuto pour créer vous même votre suspension et jardinière fleurie ! Dans votre jardinerie Delbard, vous pouvez venir découvrir une infinie palette de coloris, de formes de fleurs et de feuillages pour réaliser vos associations préférées !

Une méthode à réaliser en 7 étapes

1. Préparez votre matériel 

Pour cette réalisation vous aurez besoin : d’une suspension vide ou un pot de terre cuite traditionnel (avec bac bois), de pouzzolane, de billes d’argile, de Terreau Delbard. Concernant les outils il vous faudra un transplantoir et un arrosoir.

2. Classez vos plantes choisies par variété

  • Bacopa blanc : extrêmement tapissant – feuillage vert soutenu et fleurs blanches estivales,
  • Bégonia de Bolivie ‘Bonfire’ : fiable et de croissance vigoureuse avec de multiples fleurs retombantes. Très peu exigeant et résistant aux maladies,
  • Bégonia Dragon Wing (Bégonia hybride) : grappes de fleurs simples très aériennes et retombantes – un étonnant feuillage vert brillant aux reflets bronze – floraison spectaculaire tout l’été,
  • Euphorbe ‘Diamond Frost’ : apporte de la légèreté et des touches vaporeuses immaculées à votre composition.

3. Drainez

N’hésitez pas à drainer votre plante avec de la bille d’argile ou de la pouzzolane. Placez le tout au fond du pot.

4. Remplissez de terreau

Une fois les deux premières étapes réalisées, remplissez votre contenant de terreau jusqu’à 1/3 tier.

5. Disposition des plantes

Commencez par installer la plus haute au centre du pot. Appuyez sur le godet pour sortir la plante et démêlez les racines pour un meilleur contact avec le terreau. Si vous avez choisi un pot, un tuteur échelle est bienvenu pour donner de la hauteur ! Plantez ensuite le reste des plantes en prenant soin de bien tasser. Répétez la même opération si vous souhaitez également utiliser un pot. Enfin, rajouter du terreau pour finir votre plantation. Tassez bien et recouvrez de pouzzolane pour éviter l’évaporation et les éclaboussures lors des orages.

6. L’arrosage

Une fois votre composition terminée, arrosez abondamment vos plantes pour finir de tasser le terreau. Cela permettra également de supprimer les poches d’air.

7. Une suspension stable et pot déco

Si vous avez décidé d’opter pour une suspension, veillez bien à ce qu’elle soit accrochée sur un support solide. Vous pouvez choisir une grosse branche ou une potence.

Retrouvez ci-dessous notre vidéo tuto pour réaliser votre suspension ou votre jardinière à la maison ! Bonne plantation !

Open post
Delphinium bleu jardinage planter jardin saison entretien Blog Delbard

Le delphinium, la plante qui attire tous les regards !

Aucune fleur ne possède les nuances de bleus aussi prononcées que celles du delphinium. Cette magnifique plante offre une large palette de bleus inégalés en passant de la gentiane au bleu ciel. Si vous souhaitez avoir chez vous une plante qui attire tous les regards et qui apporte une touche de couleur dans votre jardin, le delphinium est la plante à adopter !

Delphinium bleu couleur origine pays histoire Blog Delbard

Joli delphinium, quelle est ton histoire ?

Cette plante, aussi appelé en français Dauphinelle ou Pied-d’alouette, appartient à la famille des Renonculacées et nous vient en règle générale de l’hémisphère Nord. Cette plante compte au total plus de 350 espèces. On retrouve ainsi : les delphiniums hybrides, les delphiniums vivaces ou encore le delphinium annuel.

Les feuilles du delphinium sont découpées 3 ou 7 lobes qui sont pointus. La hampe florale peut varier selon les espèces que vous avez.

Delphinium variétés entretien terre plante Blog Delbard

Ma belle plante, comment te planter ?

La plantation de votre delphinium est assez simple, vous devez toutefois être vigilant. En effet, pour le bien-être de votre plante, vous devez opter pour une terre assez fertile, assez rafraîchissante et surtout bien drainée.

Côté plantation, optez pour une terre fertile, profonde et riche en humus. Installez les pieds-d’alouette en situation protégée des vents et en plein soleil. Arrosez régulièrement en été et fertilisez en étalant du terreau Delbard au pied 2 fois par an. Prévoyez de tuteurer les variétés hautes. Rabattez les tiges fin juillet, après la première floraison, pour en obtenir une seconde en septembre – octobre. Respectez un espacement de 40 à 70 cm entre les pieds (selon les variétés).
Si vous souhaitez planter le delphinium en pot, sachez que c’est possible. En effet, vous pouvez opter pour des variétés basses afin de pouvoir disposer votre plante dans votre intérieur. Utilisez un pot de 30 cm pour offrir une belle croissance à votre delphinium.

Concernant les régions, vous pouvez le planter n’importe où. Vous devez savoir qu’en hiver, le delphinium n’est pas le genre de plante à se laisser dépérir. Au contraire, elle sera encore plus sublime !

Pour la floraison, sachez qu’en règle général, elle a lieu de juin à octobre. Ceci peut varier en fonction des espèces que vous avez chez vous.

Notre dernier petit conseil pour garder votre delphinium en bonne santé :
Au jardin, attention aux limaces ! En effet, ce sont les principales ennemies du delphinium et causent parfois des dégâts importants, en particulier en début de saison sur les jeunes pousses.

Touche design végétal astuce décoration Blog Delbard

Le delphinium est un classique des bordures de vivaces traditionnelles. Vous pouvez les planter à l’arrière des massifs avec un tuteure sur chaque tige. Ce sont de parfaits compagnons pour les rosiers. Ils structurent très bien un massif un peu plat, ils agrémentent un jardin de prairie, ils peuvent être les stars de votre un massif bleu, ou être mis en harmonie contrastée jaune/bleu-violet et ils donnent souvent du relief à un mixed-border à l’anglaise. Enfin, choisissez dans votre jardinerie un joli pot design dans lequel delphiniums et autres vivaces feront merveille sur votre terrasse au soleil. Pour faire plaisir, un bouquet de delphiniums et de roses est idéal !

A vous de planter maintenant !

Open post
carre potager inspirations legumes fleurs blog delbard

Nos inspirations potagères pour plus de saveurs !

Vous possédez un jardin ou une terrasse ? Il est alors temps pour vous d’adopter un carré potager ! Sachez qu’il est possible de varier vos plantations en fonction des saisons. Pour ce mois de Mai et à l’approche de l’été, découvrez ci-dessous une liste d’inspirations potagères !

1. Potager au carré de printemps

Cresson : semez clair pour refaire l’opération à chaque récolte
Fève : semez dès février et arrosez bien
Oignon rouge : plantez des février-mars pour une récolte estivale
Laitue : repiquez régulièrement des plants pour une récolte perpétuelle
Radis : semez selon vos envies dès mars
Roquette : levée rapide
Carotte : un voile de forçage les aide à grossir
Épinard : semez régulièrement entre février et avril
Persil : placez du côté les plus à l’ombre

2. Potager au carré d’été

Poireau : jeunes, ils sont encore plus délicieux en salade.
Tomate-Cerise : des tagètes (œillet d’inde) à leur pied sont bénéfiques.
Basilic : différentes variétés sont à découvrir dans votre jardinerie.
Courgette ronde : un treillage fait gagner de la place en accrochant les pousses du plant.
Mesclun : ressemez régulièrement à chaque récolte
Betterave : ce légume se sème jusqu’en juillet selon votre place
Laitue : dès que vos salades se gênent mutuellement, il faut en récolter quelques- unes.
Haricot vert : les racines de haricots apportent de l’azote à votre potager
Poirée : son feuillage volumineux nécessite son emplacement en angle de votre carré

3. Potager au carré pour planchas et barbecues

Poivron : à récolter quand il commence à se colorer
Tomate-Cerise : les récoltes sont abondantes
Laurier sauce : il se déguste en infusion ou dans un café, pour profiter de ses bienfaits, mais peut également être croqué en début de repas pour couper l’appétit
Aubergine : grâce à sa texture, à ses fibres et à sa saveur, c’est un des légumes les plus appréciés des personnes qui veulent réduire leur consommation de viande
Ciboulette : un assaisonnement de santé à portée de main
Persil : un concentré de vitamines et minéraux dans cette aromatique la plus employée en cuisine

4. Potager au carré d’aromatiques

Ciboulette : arôme délicat entre l’oignon et le poireau
Sarriette : tiges épicées
Basilic fin ou pourpre : le soleil dans la cuisine – ne pas laisser fleurir la plante
Coriandre : graines épicées servant de condiment
Romarin : feuilles à utiliser fraîches ou sèches
Sauge : pour plats et tisanes
Aneth : feuilles fines et légères avec goût légèrement anisé et frais est doux et subtil
Thym : classique et citronné
Ciboule : au goût plus doux que l’oignon et l’échalote, utilisée comme condiment
Oseille : crues, dégustées en salade ou pour parfumer les sauces et les plats
Persil : coupez régulièrement ses branches
Cerfeuil : utilisé frais ou séché pour assaisonner soupes, potages, salades et omelettes

5. Potager au carré des bambins

Mesclun : divers couleurs et goûts des feuilles tendres
Tomate-Cerise : fruits gorgés de soleil à grappiller à toute heure
Tournesol : ses graines attirent les oiseaux en hiver – fleur sensationnelle
Tagète : elle repousse les parasites du jardin
Haricots : à placer côté Nord avec tipi comme support pour variété dites à rames
Carotte : à semer en ligne et supprimer plants pour arriver au nombre de 9
Radis : les petits doigts sèmeront une à une les graines rondes et les arroseront
Fraisier : plantez une variété dite ‘remontante’ pour allonger la période de récolte
Capucine : refuge à puceron

6. Potager au carré fleurs à croquer

Violette : nature ou confite dans le sucre nature
Souci : pétales pour décorer les salades
Tagète : fleurs dans les salades et à la vinaigrette
Ciboulette : tiges et fleurs au goût aillé pour salade
Coquelicot : pétales en salade ou graines fines pour aromatiser le pain et les pâtisseries
Bourrache : fleurs étoilées décoratives en salades
Escholtzia pour décorer (combat le stress)
Capucine naine : fleurs lumineuses au goût poivrée pour les salades

7. Potager au carré infusions et tisanes

carre potager inspirations legumes fleurs blog delbard

Verveine : feuilles citronnées à boire pour les après repas copieux
Chicorée : à faire sécher et infuser : idéal pour éliminer
Mélisse : facilite la digestion
Lavande : macérée dans l’alcool, idéale pour les bains de bouche
Romarin : récoltez les tiges fleuries séchées pour les infuser et lutter contre le froid
Sauge : feuilles fraîches pour bain de bouche
Aneth : infusez les graines sèches au goût anisé
Thym : feuilles et tiges fleuries après infusion et filtration contre le rhume
Menthe : à boire en digestif ou accompagner vos taboulés

Open post
Balconniere estivale blog delbard plantes

Balconnières estivales : géraniums et pélargoniums !

Faciles à cultiver, très florifères et colorées, nous vous proposons des balconnières résistantes à la sécheresse estivale. Nous avons choisi le thème rose et blanc mais libre à vous en jardinerie de choisir votre thème de couleurs car, les géraniums et pélargoniums sont riches en couleurs selon les variétés. En effet, il en existe en rouge, violet, blanc ou rose

Nettoyer vos bacs

Si vous réutilisez ceux de l’an dernier, nettoyez-les avec de la Javel pour bien les désinfecter ou au vinaigre blanc.

Drainez

Placez au fond de vos balconnières du sable ou billes d’argile qui libèrent l’eau quand la plante en a besoin !

Remplissez de terreau géraniums ou plantes fleuries

Remplissez la jardinière jusqu’aux deux tiers et vous comblerez après avoir placé les plantes.

Préparez vos plantes pour les placer

Si vous avez pu garder des plants de vos anciennes balconnières d’hiver comme ici les cinéraires maritimes, profitez-en pour les replanter avant de placer vos nouvelles plantes …

Et dépotez vos géraniums zonales et les autres plantes pour les plonger quelques minutes dans un récipient d’eau.

Plantez vos plantes à l’aide d’un transplantoir

Pour notre thème rose et blanc, nous avons associé les géraniums zonales roses traditionnels avec d’autres géraniums à fleurs étoilées le tout agrémenté de platycodons blancs, lierres panachés et cinéraires maritimes.

Terreautez pour un bon enracinement

Lorsque tous les plants sont installés, ajoutez un peu de terreau afin de combler les vides. Tassez légèrement le substrat .

Paillez

Le fait de recouvrir votre terreau d’écorces de pin, de pouzzolane ou de lin, vous permet de limiter les éclaboussures sur vos vitres ou murs en cas d’orage et surtout de limiter l’évaporation de votre bac lors des canicules.

Arrosez

Arrosez de suite lorsque vos plantations sont finalisées car cela achèvera le tassement de votre terreau en comblant les vides restants.

Et après…

Arrosez régulièrement, mais modérément. Entre deux apports d’eau, laissez le terreau suffisamment de temps afin qu’il puisse légèrement sécher. Du mois de juin à septembre apportez chaque semaine de l’engrais.

Supprimez régulièrement les fleurs fanées et coupez les bouquets floraux séchés ainsi que les feuilles jaunies.
En octobre, les géraniums étant des plantes gélives, hivernez les balconnières dans un local lumineux non chauffé.

Si vous voulez être moins traditionnels, plantez des pélargoniums !

© Crédit photo : maplantemonbonheur.fr

Tout le monde, ou presque, connaît le Géranium, tandis que le Pélargonium est moins connu. Cette plante se caractérise par ses grandes fleurs en trompette, auxquelles le nom Grandiflorum fait référence, et ses feuilles velouteuses et dentelées. Originaire de l’Afrique du Sud, il appartient à la famille des Géraniacées, des ‘Becs de Cigogne’. D’où vient le nom si particulier de cette famille ? Le nom Pélargonium est dérivé du mot grec pelargos, signifiant cigogne en référence au bec des capsules du Pélargonium.

Comme les géraniums,  l’assortiment du Pélargonium est riche en couleurs et varié au niveau de la forme des fleurs et des feuilles.

Touche design végétal astuce décoration Blog Delbard

Cette plante est parfaite pour la Fête des Mères grâce aux belles couleurs de ses fleurs, à son apparence abondante et au peu de soin dont elle a besoin. Associée à un cache-pot aux couleurs joyeuses, dans les mêmes tons que les magnifiques couleurs de cette plante, l’ensemble saura ravir ! Dans un cache-pot solide en pierre, le Pélargonium saura faire preuve à la fois de retenu et d’exubérance. Avec lui, il est facile de faire bonne impression. Retrouvez ici une vidéo sur le Pélargonium, sachez qu’en 2025 il sera toujours au top !

Posts navigation

1 2 3 4 5 6 12 13 14
Scroll to top