Open post

Je prépare la plantation des pommes de terre

Suivant les régions, les habitudes de plantation sont différentes, Delbard recommande d’espacer les “raies” de pommes de terre de 65 cm et de planter, sur ces raies, les tubercules avec un espacement de 30 cm.

10 plants pour 2m²25 plants pour 5m²60 plants pour 12 m²
 100 plants pour 20m²125 plants pour 25 m²

Combien de plants dans les emballages que j’achète ?

S’il n’y a pas de difficulté à savoir combien de plants il y a dans une clayette de 100 plants ou un filet de 25 plants… il n’en est pas de même pour un sac de 3 ou 5 kg ! Delbard vous donne quelques repères simples pour vous y retrouver.

Le nombre de tubercules dans un petit sac dépend de la taille de la semence (son calibre). Votre jardinerie Delbard propose des calibres de plants différents suivant les régions ou les habitudes de votre région.

Le calibre est libellé de la façon suivante : 28/35mm : 28 mm sera le plus petit diamètre que l’on pourra trouver dans le sac, 35 mm sera le plus gros diamètre. On peut simplifier et parler de “petit calibre ” et de “calibre moyen”.

Le petit calibre : calibre 25/32 mm (B.F15, Linzer DELIKATESS, RATTE, STELLA, CHARLOTTE …), 25/35mm ( Rosabelle, Florette, Samba …), 28/35 mm ( Bintje, sirtema, Monalisa, Spunta, Désirée, Béa …).

Le calibre moyen : calibre 32/40 mm (B.F15, Linzer DELIKATESS, STELLA…), 35/45 mm ( Bintje, Monalisa, Spunta, Désirée, Béa …).

Un tubercule de calibre 28/35 m pèse, en moyenne, 25,8g => dans 3kg on aura 116 plants et 193 dans 5 kg. Un tubercule de calibre 35/45 m pèse, en moyenne, 53,9 g => dans 3kg on aura 55 plants et 92 dans 5 kg. Il faut donc bien faire attention à ce calibrage, car dans un sac de 3 kg de calibre moyen, il y a souvent deux fois moins de plants que dans un sac de petit calibre.

LE BON GESTE

Les tubercules de pommes de terre se plantent à environ 12 cm de profondeur, germes dirigés vers le haut. Si votre sol est à tendance humide, plantez en billons, c’est-à-dire sur des buttes que vous aurez préalablement formées. Et si vous n’avez pas beaucoup de place, essayez la plantation en tour, à l’intérieur d’un grillage d’un mètre de hauteur.

Date de plantation

En fonction de votre région, plantez les tubercules germés quand les risques de gelées sont écartés.
La floraison du lilas est un bon indice.

LA ROTATION DES CULTURES : pensez-y !

Chaque type de légume ayant ses propres exigences, une rotation des cultures tous les ans évite au sol d’être carencé en certains éléments nutritifs. Cette technique limite en outre l’envahissement des ravageurs et des maladies spécifiques à tel ou tel légume, puisqu’il ne se retrouvera pas l’année suivante.

Le principe général est simple : La 1ere année (en particulier dans le cas d’une 1ere mise en culture) sera consacrée aux pommes de terre qui ont la particularité d’ameublir le sol tout en le “nettoyant”.

L’année suivante, les plantes dites légumineuses remplaceront les pommes de terre. Ces plantes ont la propriété d’enrichir le sol en azote.

La 3ème année, on accueillera les légumes feuilles très gourmands en azote et puisant l’essentiel de leur besoin en surface.

La dernière année sera consacrée aux plantes racines et à bulbe qui se nourrissent de l’azote de profondeur. L’année suivante, on peut remettre des pommes de terre.

La pomme de terre exige un sol profond, non calcaire, très meuble et enrichi ; elle pousse partout. Des apports en calcium et en fumier composté garantissent un sol meuble, riche, bien aéré, dans lequel se développent en harmonie micro-organismes, vers de terre, insectes et plantes.

Open post

Je prépare et je protège mes semis !

Pour bien récolter, il faut bien semer… c’est important ! Pour bien semer, il faut également répondre à 3 questions : où semer, quand semer et comment semer ?

Delbard vous guide en quelques lignes pour réussir vos semis en mettant tous les atouts de votre côté.

Les besoins des semences pour bien germer

Chaque espèce a ses préférences pour le lieu et la façon d’être mise en terre. Pour réussir vos semis, 3 actions primordiales :

  • Choisissez les variétés les mieux adaptées à votre sol et à votre région
  • Suivez un calendrier réaliste par rapport au climat local
  • Préparez bien votre sol (dit ‘lit de semences’)

La préparation du sol

Pour que les semences germent sans problème, elles doivent être semées dans un sol bien ameubli en profondeur, bien drainé et affiné en surface. A l’aide d’une bêche ou d’une fourche-bêche, le sol doit être ameubli en profondeur, sans laisser de grosses mottes et en retirant les cailloux et racines de mauvaises herbes. Avec un râteau, la terre est ensuite affinée en surface.

Chaleur nécessaire pour bien démarrer

Les semences sont vivantes : elles ont besoin d’eau, d’air et de suffisamment de chaleur pour germer et obtenir une bonne levée, régulière et homogène.
La température du sol ne doit pas descendre en dessous d’un minimum qui varie selon les espèces.
D’une manière générale, une température trop basse bloque la germination et les graines risquent de pourrir. Il faut donc que votre sol soit suffisamment réchauffé. Au début du printemps, très souvent, les premiers rayons de soleil ne suffisent pas. Pour commencer les semis, il faut également un sol bien ressuyé et attendre que le risque de gelées disparaisse.
Pour obtenir une bonne germination, il faut placer la semence à la bonne profondeur.

Plus une graine est petite, plus elle doit être placée en surface

astuce delbard

Si la terre est légère (sableuse), il est conseillé de semer à une profondeur égale à trois fois l’épaisseur de la graine. En sol lourd (argileux), à une profondeur égale à l’épaisseur de la graine. En règle générale, vous devez ne pas semer trop profond.
Attention bien prévoir des effaroucheurs pour les oiseaux gourmands !

Les différents types de semis

Les semis de légumes en pleine terre selon les températures extérieures et profondeur de semis

Il s’agit de semis dits en pépinière ou directement en place. Les semis en pépinière permettent de produire un nombre important de plants sur une surface réduite. Dès que les plants deviennent trop serrés, ils seront repiqués à l’emplacement de la culture (avantage pour sélectionner des plants vigoureux).

8 à 10° C épinard, oignon, radis
10 à 12° C carotte, chicorée, chou, laitue, petit pois
15 à 18° C céleri, cornichon, haricot, melon, tomate18 à 20° C aubergine

De 0,5 à 1 cm : aubergine, carotte, céleri, cerfeuil, chicorée, laitue, mâche, navet, persil, poireau, poirées, radis rond, tomate.
A 2 cm : betterave, chou, concombre, cornichon, courgette, épinard, melon, oignon, potiron, radis long, salsifi.
A 6 à 3 cm : petits pois, haricots, fèves.

Les semis en place sont réalisés directement à l’endroit définitif de la culture. De cette façon, vous évitez les opérations de repiquage, mais vous devrez éclaircir les cultures. Ils sont possibles pour toutes les cultures de saison (carottes, radis, pois, haricots…)

Avantages : gain de temps, pas de stress de repiquage, économie d’arrosage, précocité, résistance aux agressions.

Inconvénients : désherbages et éclaircissages obligatoires.

Je sème en lignes ou en poquets, plus rarement à la volée

Les semis en lignes

C’est la méthode la plus simple et la plus fréquemment utilisée pour les espèces potagères. Elle permet d’avoir un écartement entre les lignes adapté à chaque espèce, d’effectuer le semis à une profondeur régulière et d’entretenir ensuite plus facilement les cultures. Les lignes sont tracées à l’aide d’un manche d’outil ou avec  une serfouette le long d’un cordeau.

Le semis à la volée

Sur des rangs pas trop larges (une vingtaine de centimètres), le semis à la volée est possible pour certaines espèces, en particulier les légumes racines : les carottes, les endives, les navets, les radis, les scorsonères, mais aussi les laitues, les oignons… Il permet d’augmenter les récoltes mais nécessite de bien répartir de façon homogène et régulière les semences sur la surface. Le sillon est réalisé à la bonne profondeur avec le plat de la serfouette.

Le semis en poquets

C’est également un semis en lignes qui consiste à déposer les graines au fond de trous suffisamment espacés par groupe de 3 à 5. Cette technique est utilisée pour les grosses graines (les haricots, les petits pois, les fèves, mais aussi les concombres, les cornichons, les courges et les melons). Elle permet d’obtenir des plantes vigoureuses et bien espacées sur le rang. Après la levée, seuls les deux plants les plus vigoureux sont conservés. Dans tous les cas, les semis seront recouverts d’une fiche couche de terre puis le sol sera tassé légèrement avec le plat de la main ou le dos du râteau. Cette opération, également appelée «plombage», facilite la remontée d’eau et évite que les petites graines soient déplacées lors des premiers arrosages. Ils seront réalisés délicatement en pluie fine avec la pomme de l’arrosoir.

Delbard vous conseille des semis échelonnés pour des récoltes régulières

Il faut ne pas semer tout le sachet de graines en une seule fois. En semant de petites quantités à plusieurs reprises, toutes les deux ou trois semaines par exemple, les productions seront étalées et vous récolterez des légumes au meilleur stade de maturité et au fur et à mesure de vos besoins.

Attention : en attente des semis suivants, vous devez soigneusement refermer vos sachets ouverts et les conserver dans un local frais, bien aéré et sec (une cave sèche par exemple) et fermé : attention aux souris !

Les semis de légumes à l’intérieur et sous abris

En fonction de la saison et des besoins en chaleur de chaque espèce, il faut semer à l’intérieur (en caissettes, en terrines, en godets), sous abri (souschâssis, sous tunnel) ou à l’extérieur.

Des semis bien au chaud (à l’intérieur) :
Certaines espèces délicates ont besoin de beaucoup de chaleur pour bien germer et les plantules ne supportent pas la moindre gelée. C’est pourquoi, les semis sont réalisés à l’intérieur, dans une pièce chaude et bien éclairée :

  • Dans des terrines ou caissettes pour les aubergines, les tomates
  • En godets pour tous les légumes fruits (aubergines, concombres, cornichons, courgettes, melons, pastèques, tomates…).

Dans le Sud-Ouest et le Midi, semez ces espèces directement en pleine terre à condition d’attendre que le sol soit suffisamment réchauffé.

Astuce Delbard : pour les semis en caissettes ou terrines, les graines sont réparties régulièrement sur la surface. Ne pas semer trop dru, mélangez avec du sable les petites graines. Il faut ensuite les recouvrir d’une fine couche de terreau de semis puis humecter à l’aide d’un pulvérisateur.

Pour favoriser la germination, il est possible de recouvrir la terrine d’un film plastique étirable ou d’une plaque de verre le temps de la sortie des plantules. Lorsque les jeunes plantes sont bien levées, il est conseillé de faire un repiquage en godets avant la mise en place définitive en pleine terre.

Les semis en godets permettent d’élever les plantes individuellement et de les transplanter bien enracinées, avec leur motte de terre.

Vos godets (en tourbe) permettent un repiquage direct avec le godet, qui se dégradera dans le sol.

Des semis à l’extérieur bien à l’abri (châssis et tunnel plastique)

Il est possible de réaliser des semis précoces d’un grand nombre d’espèces (betterave, carotte, céleri, chou, laitue, navet, petits pois, radis, tomate…) grâce à des châssis qui est le système le plus classique. Il est constitué d’un coffre (en bois, en métal, en brique) recouvert d’une plaque transparente (en verre ou plastique) qui se soulève facilement (pour l’aération et permettre les arrosages). Il peut être utilisé également pour la transplantation des plantes élevées en bacs ou en godets.

C’est un moyen de les endurcir progressivement aux conditions extérieures.

Le tunnel plastique sert également à protéger du froid les semis et les plantules. Il est moins efficace que le châssis mais plus facile à utiliser car il peut être installé sur des semis en place ou sur un lieu réservé pour les semis en pépinière. Comme pour le châssis, il est possible de relever le film plastique d’un côté pour permettre l’aération, éviter le développement de pourriture et les éventuels « coups de chaleur » dans les journées ensoleillées. Les systèmes en accordéon sont de plus en plus appréciés !

Des semis bien protégés : la plasticulture

Cette technique couramment pratiquée en maraîchage permet de protéger les semis, de hâter les cultures et ainsi de récolter plus précocement les légumes. Elle consiste à étaler sur le sol et sur les semis un film plastique qui va favoriser la germination des graines et la croissance des plantes. Ce film sert aussi de protection contre les insectes et les pluies battantes.

Le bon développement des semis

Astuce Delbard  : Pour ne pas semer trop dru, les petites graines peuvent être mélangées avec du sable ou de la cendre par exemple. Ensuite, dès que les plantes atteignent 2 à 3 cm, il faut éclaircir, c’est-à-dire retirer les plantes en surnombre. Un semis en place est toujours suivi d’un ou plusieurs éclaircissages : cela consiste à arracher les plants en surnombre dans un semis trop épais. Il a pour but de laisser un espace suffisant pour le bon développement des plantes laissées en place. Conseillez d’éclaircir lorsque le sol est humide (le radis, les mâches). Après l’éclaircissage, arrosez bien pour raffermir le sol autour des plants conservés
Après la levée, un désherbage évitera la concurrence des mauvaises herbes. Les sachets de graines sont de plus en plus informatifs. Ils comportent un grand nombre d’indications sur la réalisation des semis (période, profondeur, type, distance entre les rangs), l’éclaircissage, l’entretien de la culture et la période de récolte.


Jardiniers, lisez attentivement le dos de vos sachets de graines plein d’explications et de conseils !

Aide-mémoire Delbard

Open post
Semer en Février

On sème, c’est le moment !

L’hiver se termine bientôt et le potager n’est plus au repos car il y a de nombreuses choses à réaliser et à semer. On vous donne tous les conseils pratiques à réaliser.

En février, il est possible de planter une multitude de légumes au potager ou encore réaliser des semis d’intérieur pour l’arrivée du Printemps.

Vous pouvez aussi préparer la plantation de pommes de terre.

La préparation des légumes à l’extérieur pour la saison à venir :

  • Les semis de tomates sous abri ou à l’intérieur comme tous les autres légumes d’été
  • Les choux-fleurs et brocolis au début du mois de Février pour une plantation en pleine terre dès la fin Mars
  • Semez les épinards en pleine terre au soleil de préférence
  • Plantez les artichauts en pleine terre avec du compost ou de l’engrais
  • Semez la laitue et les radis sous une serre abritée
  • Dès la fin Février, semez les petits pois et les fèves dans une terre bien exposée
  • En pleine terre, vous devez planter les aulx, les oignons ou encore les échalotes

Lors de la plantation, apportez du compost et laissez sortir les herbes spontanées que vous détruirez avant de faire vos premiers semis.

Taillez les saules et étalez du compost au pied des rosiers.

Planter en intérieur :

  • Les concombres
  • Les piments
  • Les céleris
  • Les aubergines
  • Les poivrons
  • Le maïs
  • Les patates douces

Vous pouvez semer dans des petits bacs ou des pots à l’abri du froid et du gèle 

Au verger, plantez les arbres et arbustes fruitiers à racines nues.

Nos jardineries Delbard proposent un large choix de semences pour répondre à vos envies plantations, trouvez la jardinerie Delbard la plus proche pour découvrir toutes ses collections.

Bien préparer son jardin, c’est aussi assurer une récolte abondante et de qualité pour les saisons à venir et surtout faire des économies.

On sème…on économise !

Semer ses légumes, c’est ÉCONOMIQUE !

Plantez l’Ail

ÉCONOMIE : Ail blanc semences (500g) soit 6,50€ TTC *

2m² donnent minimum 2.4kg de récolte (soit 18€ environ en valeur)
pour 7 € de coût de culture.
Vous avez gagné : 11€ sur 2 mètres.

Astuces Delbard : L’ail aime la proximité du fraisier, de la betterave rouge, des laitues et de la tomate.

Plantez l’échalote

Pour une famille de 4 personnes, un rang de 8 à 10 mètres suffit : Réparti en un tiers d’échalotes grises (25 caïeux) et deux tiers de roses (50 caïeux).

Vocabulaire : le caïeu est à l’échalote ce que la gousse est à l’ail.

Rendement : 175 à 200 kg/are soit 1.75 kg/m²

Prix sur le marché : 5.40 le kg

Prix 500g semences : 2.95€ TTC*

ECONOMIE : Echalotes semences (500g) soit 2.95€ TTC
8m² donnent minimum 14kg de récolte (soit 76€ environ en valeur)
pour 20€ de coût de culture (semences +fumures)
Vous avez gagné : 56€ sur 8 mètres.

Astuces Delbard : L’ail aime la proximité du fraisier, de la betterave rouge, des laitues et des tomates.

Semez l’échalote

Pour uen famille de 4 personnes, il est bon de prévoir un rang de 5m d’oignons blancs et un rang de 10m d’oignons de couleur soit 15 oignons blancs par mètre et oignons de couleur par mètre.

Le rendement s’élève à 250-300 kg/are soit 2.5kg/m² en moyenne.

  • Gros oignons : 1.28€ le kg*
  • Prix semences : 2.90€ les 500g
  • Oignons paille des vertus 1kg : 1.90€*
  • Prix semences : 1.95€ le filet de de 250g
  • Oignons rouges 1kg : 1.70€*
  • Prix semences : 4.75€ les 500g
ECONOMIE :
– Oignons blancs 1kg semences et oignons jaunes paille 1kg semences soit 15€ environ
15m² donnent minimum 37.50kg de récolte (soit 70€ minimum)
pour 20€ de coût de culture (semences + fumures)
Vous avez gagné 50€ sur 15 mètres.*

Astuces Delbard : L’oignon aime la proximité du fraisier, de la betterave rouge, des laitues et des tomates.

*Prix selon les jardineries et marchés de légumes locaux.

Pour découvrir notre article « Les travaux du jardin au mois de Février », rendez-vous sur Le Blog Delbard : ici.

Retrouvez notre article sur le soin des oiseaux au jardin en hiver ici : https://leblogdelbard.fr/preservation-oiseaux-jardin-conseils-nourriture-hiver-blog/

Trouvez votre jardinerie la plus proche ici : https://www.delbard.fr/magasins/

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux Instagram et Facebook.

Open post
travaux-jardin-janvier-entretien-blog-delbard

Les travaux du jardin en Janvier

Le mois de Janvier est une jolie saison durant laquelle il faut faire attention à son jardin. Découvrez tous nos conseils sur Le Blog Delbard pour entretenir vos végétaux !

Au jardin d’ornement

Élaguez les vieux arbres, tous les 4 ou 5 ans, en supprimant le bois mort : coupez les branches vivantes en surnombre au centre de l’arbre. Protégez les plaies avec un mastic à cicatriser. Élaguez les noisetiers.
Nettoyez les haies composées d’arbustes à feuillage caduc en supprimant le bois mort. Plantez des arbres et arbustes à racines nues si le sol n’est pas gelé ou détrempé.
Si la météo le permet, plantez des rosiers pour fleurir votre printemps mais aussi les forsythias, les groseilliers à fleurs, les lilas, les deutzias, tamaris …
Protégez le pied de vos camélias et à la fin de la floraison enlevez les fleurs fanées.
Installez des buis, les haies d’arbustes à feuilles caduques comme les charmilles.
Plantez un jasmin à floraison printanière et des bruyères d’hiver.
Traitez vos rosiers à la bouillie Bordelaise. Taillez les pivoines arbustives et les rosiers arbustifs.
Ôtez la neige sur les végétaux à feuillage persistant surtout les rhododendrons et azalées.
Préparez les trous de plantation à l’avance si vous comptez installer une haie ou des arbres dans les semaines à venir et allez demander conseils à votre jardinerie pour organiser votre jardin.
Vérifiez les supports des plantes grimpantes et enlevez les tiges qui sont mortes. Taillez les rameaux de glycine de l’année précédente.

Redessinez les contours des massifs, bêchez et apportez du compost.
Épandez de l’engrais spécial plantes acidophiles et rajoutez de la terre de bruyère aux hortensias de couleur bleue s’ils ont tendance à se décolorer.
Paillez le pied des arbustes frileux et des nouvelles plantations si cela n’a pas été fait à l’entrée de l’hiver.
Bêchez les massifs, les rocailles et les bordures d’arbustes et de rosiers.
Commencez à dessiner sur le sol le contour des nouveaux massifs.
Enfouissez soit du fumier, soit un engrais minéral (fumure d’entretien).
Ajoutez un peu de terre sur vos bulbes de printemps pour les protéger des grands froids.
Profitez de la pleine floraison des perce-neiges pour les diviser, les transplanter.

Au potager

  • Apportez du fumier sur vos parcelles vides du potager,
  • Poursuivez la récolte des légumes d’hiver,
  • Plantez des griffes d’asperges et la rhubarbe,
  • Désinfectez les tuteurs à tomate en bois à l’eau de Javel.

La petite astuce : au cours de l’hiver, même en Janvier, utilisez les épluchures de légumes : elles peuvent être enterrées au pied des massifs , comme engrais. Idéal pour se défaire de ses épluchures de fruits et légumes…

Au balcon et à la terrasse

Face aux froids de l’hiver, votre balcon ou votre terrasse doit être protégé, même en janvier, afin que le gel sévisse le moins possible.

Entretenez, même en hiver, vos plantes de balcon : pensez à arroser les plantes remisées à l’abri qui n’auraient pas accès aux précipitations naturelles. Un arrosage tous les dix à quinze jours suffit. Ne laissez jamais d’eau stagner dans les soucoupes au risque de voir la plante mourir. La luminosité est aussi un paramètre très important, pensez à tourner les plantes hivernées d’un tiers de temps en temps. Approchez vos pots et jardinières des murs de votre habitation pour les abriter des intempéries en prenant garde de ne pas les installer juste sous le tombant du toit, car les pluies violentes et les paquets de neige pourraient les endommager.

N’oubliez pas de végétaliser vos balconnières d’hiver avec des arbustes à fleurs ou à feuillages ornementaux. Composez des jardinières colorées avec des primevères ou des pensées, le tout agrémenté de petits lierres panachés et des heuchères. Pensez aux graminées comme la fétuque bleue ou les carex, toujours du meilleur effet dans des pots en zinc remplis de galets blancs pour mettre les plantes en valeur.

Continuez à protéger les pots avec du papier à bulles surtout si un coup de froid est annoncé.

Retirez toutes les coupelles sous les pots pour éviter une stagnation de l’eau au niveau des racines ; un substrat constamment humide gèle beaucoup plus vite. Dans la même optique, posez vos pots sur de petites cales en bois pour qu’ils ne soient pas en contact direct avec le sol gelé.

A l’intérieur durant Janvier

Remettez de l’ordre dans votre déco pour fêter la nouvelle année et profitez des jours les plus froids de l’année pour bichonner nos plantes vertes : le manque de luminosité peut avoir un impact sur le moral des plantes d’intérieur en janvier ! Pour les plantes d’intérieur, les arrosages sont réduits au minimum, environ un 1/2 verre d’eau pour les grands pots, quelques cuillères à soupe pour les autres. La terre a bien-sûr le temps de sécher entre deux arrosages, et il ne doit pas rester d’eau dans les soucoupes.

La petite astuce

  • Grattez la surface des pots de vos plantes avec un piochon permet une meilleure assimilation de l’eau sans oublier de les brumiser à l’eau non calcaire car l’air ambiant est très sec à cause du chauffage,
  • Ne vaporisez rien sur les feuilles duveteuses des plantes vertes comme les Saint-Paulias ou Gloxinia, ni sur les fleurs (Aeschynanthus) sans oublier les plantes grasses et cactées vers l’intérieur et les autres vers les fenêtres,
  • N’oubliez pas d’inspecter le dessous des feuilles afin de détecter dès leur apparition les éventuels parasites, maladies ou autres signes de malaise, afin de pouvoir y remédier rapidement. On se méfie toujours des cochenilles qui aiment la proximité de plusieurs plantes et les « séances de brumisation ».

Sur votre balcon, fenêtre ou jardin, pensez à vos amis de vos jardins : les oiseaux !   

Seulement durant la mauvaise saison, en période de froid prolongé, le nourrissage des oiseaux de la Nature peut être pratiqué jusqu’à à fin mars. Il n’est pas conseillé de nourrir les oiseaux au printemps et en été : d’une part car beaucoup d’entre eux deviennent insectivores à cette saison, et d’autre part, pour ne pas créer de relation de dépendance vis-à-vis des jeunes oiseaux de l’année qui doivent apprendre à se nourrir par eux-mêmes.

Open post

L’amaryllis, la plante star des fêtes de fin d’année

L’histoire de l’Amaryllis

L’Amaryllis est en fait la Hippeastrum. Elle provient des régions d’Amérique Centrale et de l’Amérique du Sud.

C’est en 1733 que le botaniste Carl Von Linné emprunta ce nom pour baptiser la ravissante plante, jusque là, très peu connue en Europe.

Fleur emblématique de l’hiver, l’amaryllis (hippeastrum en latin) use de tous ses charmes pour nous séduire. Une tige longue et robuste, une floraison spectaculaire, des couleurs élégantes et des pétales légèrement parfumées.

Planter et entretenir son amaryllis

Cette magnifique fleur à trompette se plante idéalement entre Octobre et Février pour vous donner une floraison environ deux mois après la floraison.

Plantez-la dans un pot d’un diamètre environ 3 à 5 cm plus grand que le bulbe. Ajoutez un mélange composé de terre, de terreau et si possible une couche de billes d’argiles au fond du pot afin d’assurer un bon drainage. Le bulbe doit être enterré à moitié en prenant soin de ne pas endommager les racines de ce dernier. Il est tout à fait possible de planter plusieurs bulbes afin d’avoir une floraison plus conséquente et plus quantitative.

Installez la plante à la lumière, idéalement près d’une fenêtre ou elle se sentira à l’aise en évitant tout contact direct avec le soleil. Au niveau température, elle vous demandera une température tempérée, entre 17 et 20°C pour pouvoir développer son feuillage sereinement.

Nos conseils pour l’entretien de son amaryllis

Lors de l’achat et à la suite de la plantation de vos bulbes d’Amaryllis, pensez à arroser dès que la tige commence à se développer et arrosez davantage encore quand la pointe de la hampe florale commence à se former.

C’est possible qu’au bout d’un certain temps, la fleur soit lourde et tombante. Vous avez la possibilité de la tuteurer pour maintenir le port. Après quelques temps, si vous vivez dans un climat doux, vous pouvez planter la plante en pleine terre, dans un massif de fleurs de vivaces.

De plus, Les bulbes d’amaryllis peuvent refleurir plusieurs années de suite si on en prends soins. Placez le pot dans un endroit ensoleillé ou la température lui sera bénéfique. Enlevez la terre sur plusieurs cm sans toucher le bulbe et remplacer la avec de la nouvelle terre ou un peu de terreaux. Tous les 2-3 ans, il est nécessaire de rempoter le bulbe pour lui apporter de l’air et l’aider à refleurir les autres années.

Ce qu’il faut savoir

Il existe plusieurs varietées d’Amaryllis :

  • L’Amaryllis ‘Red Lion’
  • L’Amaryllis ‘Christmas Gift’
  • L’Amaryllis ‘Papilio’
  • L’Amaryllis ‘Spotlight’
  • L’Amaryllis ‘Emerald’
  • L’Amaryllis ‘Apple Blossom’

Cette fleur est sans doute la fleur star de l’hiver, elle saura se marier avec une multitude de plante vivace.

Associez-la avec toutes les autres sortes de Phippeastrum, ambiance Noël assuré !

Retrouvez notre article sur les travaux de Décembre au jardin ici https://leblogdelbard.fr/travaux-jardin-decembre-blog-plante/

Vous avez des questions ou des doutes ? Rendez-vous dans votre jardinerie la plus proche ou un conseiller saura répondre à vos questions.  

Vous pouvez aussi nous questionner sur nos réseaux sociaux : Facebook et Instagram

Open post

Arbustes colonnaires et topiaires

Donnez du mouvement à votre jardin !

La différence entre un arbre colonnaire et topiaire ?

Les arbres aux ports colonnaires sont des arbres qui poussent à la verticale et qui ont un feuillage étroit. Ils sont peu encombrants et s’adaptent à tout type de jardin. Vous pouvez aussi bien les planter dans un petit jardin que dans un espace large et spacieux.

Contrairement aux arbres colonnaires, les arbres aux ports topiaires sont plus volumineux et plus encombrants. Ils permettent de créer une multitude de courbes ou des formes géométriques parfaitement tracés.

Vous pouvez créer de véritables sculptures végétales tout en donnant la sensation d’un jardin parfaitement maitrisé.

Quand les planter ?

Idéalement, il faut les planter à l’automne, pour la Sainte Catherine afin de permettre aux racines d’avoir une bonne croissance. Vous pouvez tout de même les planter jusqu’au début de l’hiver. Le principal est d’avoir un sol encore chaud et des températures non gelées pour un bon développement et un enracinement en profondeur.

Quand tailler mes arbres ?

Tout dépend de l’arbre et de son espèce, mais une taille régulière dans l’année est exigée.

Il est important de tailler vos topiaires chaque année, en moyenne, au minimum trois fois par an, en février, juin et novembre.

Pour les fruitiers colonnaires, il faut essentiellement couper les branches latérales longues de 20cm à l’automne.

Comment les tailler ?

Pour ce qui est du matériel à utiliser, le choix des outils dépend de la nature de votre arbre ou arbuste et de ce que vous souhaitez mettre en valeur. Vous pouvez utiliser les indispensables que sont la cisaille, le taille-haie et le sécateur. N’oubliez pas de bien nettoyer vos outils entre chaque plante pour éviter d’éventuelles transmissions de maladies.

Quels types d’arbres planter ?

Colonnaires : Notre sélection

Arbre caramel : très odorant et avec un tronc unique

Bergamotier : feuillages persistants et odorants

Le Cyprès d’Italie : très peu encombrant au sol, et allant jusqu’à 15m de haut, croissance rapide.

Vous pouvez aussi associer de nombreux fruitiers colonnaires

Topiaires : Notre sélection

L’If : possible de faire une forme unique (spyrale, pyramide…)

Le buis : feuillages denses et pousse lentement.

ATTENTION A LA PYRALE DU BUIS, son principal ennemi. ?

Le Lonicera nitida : facile d’entretien, port dense et buissonnant.

Le houx : feuillages brillants et arbre rustique

De nombreuses espèces d’arbres et arbustes colonnaires/topiaires sont disponibles dans nos jardineries Delbard. Retrouvez les adresses sur le site Delbard ici.

Vous pouvez aussi retrouver notre article sur les pommiers colonnaires ici : https://leblogdelbard.fr/pommiers-colonnaires-plantation-jardin-blog/

Open post
Coté Design "Décorer sn sapin"

Comment décorer son sapin pour les fêtes ?

Un peu d’histoire…

La décoration du sapin de Noël est un moment convivial en famille. Chaque famille a ses propres coutumes, préférences et traditions. Historiquement, c’est en Alsace au XVIème siècle qu’est apparue la tradition de décorer son sapin pour Noël. A l’époque, les sapins étaient décorés de fruits, fleurs et confiseries.

Au fil des siècles, la date de décoration du sapin est devenue propre à chacun maintenant. De nos jours, il y a les adeptes du sapin de Noël dès novembre, ceux qui attendent le 1 décembre, le week-end de l’Avent ou encore ceux qui le font à la dernière minute. De récentes études affirment que décorer son sapin et sa maison en avance favoriserait un sentiment de bonheur et de bien-être lié à l’enfance. Alors avis aux plus pressés d’entre vous !

Avant de vous lancer dans la décoration du sapin, Delbard vous donne les tendances design pour la décoration de Noël 2021

Les tendances décoration de 2021

Après une année difficile, il faut nous recentrer à l’essentiel et nous retrouvons donc cette envie dans la décoration de Noël pour cette fin d’année 2021. Il y a évidemment les couleurs traditionnelles inspirées des décorations d’antan avec un côté vintage. Le vert et le rouge sont donc les couleurs prédominantes. Cependant, d’autres couleurs font leurs apparitions comme les couleurs pastel et le blanc qui reviennent énormément pour un Noël féerique et polaire. La tendance naturelle se retrouve également énormément cette année. Branches de sapin, décorations en bois brut seront au cœur de cette tendance. Privilégiez donc des décorations en bois, rotin et verre pour votre sapin. Des accessoires qui se veulent naturels, durables et réutilisables l’année suivante.

Conseil Delbard : Décorer son sapin naturel demande une approche similaire à celle d’un sapin artificiel. Le principal est de ne pas oublier que les branches s’abaissent avec le temps. 

Noël 2021 : Les 6 tendances principales

Décoration authentique et naturel

Le bois, le rotin, les pommes de pin ou encore le verre ornent votre sapin. Vous donnerez ainsi une ambiance de Noël brute, nature et authentique à votre intérieur. C’est aussi l’alternative idéale pour une décoration de fête plus responsable en refusant d’utiliser des décorations en plastique très répandues pour cette période. Il s’agit de choisir des produits robustes, durables et intemporels, que vous pouvez réutiliser sans problème d’une année sur l’autre.

Conseil Delbard : Profitez d’une petite balade en forêt pour récupérer quelques bouts de bois, pommes de pin tombées au sol, pour créer votre propre décoration naturelle. En plus d’être responsable, c’est une activité familiale idéale pour vos après-midis du dimanche en décembre : vos enfants adoreront !

Ambiance traditionnelle en rouge et vert

Le rouge et le vert sont les couleurs les plus traditionnelles des fêtes de fin d’année. Ces couleurs occupent une place de choix dans de nombreux foyers depuis de nombreuse décennies. Le rouge qui est la couleur associée au costume du Père Noël et le vert associé à la couleur du sapin d’hiver.

Si vous faites ce choix de couleurs pour votre Noël, vous choisirez une valeur sûre et ne ferez aucune fausse note !

Doré et argenté donnent de l’éclat à Noël

L’or et l’argent émerveillent par leur beauté et par leurs reflets. Ils donnent tout de suite un caractère précieux à votre sapin. Faites attention tout de même à ne pas surcharger votre sapin pour éviter qu’il ne ressemble à une boule à facette. Vous pouvez assembler ces couleurs avec du blanc pour donner un coté plus doux moins tape à l’œil à votre sapin.

Le blanc, la touche polaire du sapin

Avec l’engouement autour de la décoration scandinave et nordique ces dernières années, il est tout à fait normal de retrouver le blanc dans les décorations de noël. Avec cette touche polaire il apporte un petit coté nordique à votre sapin. Le blanc s’accorde à la perfection avec toutes les autres couleurs.

Le pastel pour apporter de la douceur à vos fêtes

Dans des tons plus doux que le rouge traditionnel, vous pouvez trouver le vert, bleu et rose tout en nuance pastel. C’est un voile de douceur et de fantaisie à la décorations d votre sapin. Ces couleurs s’associent parfaitement avec le blanc, le doré ou encore l’argenté pour un coté encore plus féerique !

Le minimalisme pour fêter Noël simplement

Si vous n’avez pas la place pour installer un sapin imposant dans votre appartement ou, que vous ne souhaitez pas en installer un, vous pouvez utiliser des alternatives toutes aussi jolies que ce dernier. Un petit sapin en bois ou artificiel à poser sur un meuble reste l’alternative minimaliste pour être dans l’esprit des fêtes sans trop changer sa décoration intérieure. De même, vous trouverez dans votre jardinerie des épicéa conica ou autres conifères ‘nains’ pour réaliser un mini sapin.

En résumé, les couleurs traditionnelles de Noël ont toujours la cote d’une année sur l’autre et garantissent des fêtes de fin d’année sans fausse notes. Si d’autres se veulent plus modernes ou plus responsables en matière de décoration, l’important est de réaliser un sapin et une décoration qui vous plaisent.

Alors laissez place à votre imagination et rentrez dans la magie de Noël, pour faire rêver petits et grands !

Place à la pratique maintenant pour bien décorer son sapin

Première étape : les guirlandes lumineuses

Choisissez votre guirlande lumineuse selon le thème de votre sapin. Installez-la ensuite autour du tronc de votre arbre puis sur les extrémités de votre sapin. Pour un sapin synthétique, nous vous conseillons d’installer votre guirlande en même temps que vous le montez pour faciliter cette étape. Si votre guirlande est trop petite, vous pouvez en utiliser deux, une pour le tronc et une pour l’extérieur. Le but premier est d’illuminer votre arbre.

Deuxième étape : Les boules et objets à suspendre.

En accord avec votre thème choisi, disposez vos boules de Noël et vos objets de décoration de façon homogène sur l’intégralité de votre arbre. Nous vous conseillons de partir de bas en haut pour bien tout répartir sur l’intégralité de la surface du sapin. Adaptez bien la taille de vos objets décoratifs en fonction de la taille de votre arbre pour garder le coté harmonieux de votre décoration de fête.

Troisième étape : Les guirlandes

En faisant attention de ne pas cacher les décorations déjà posées, incorporez les guirlandes, cheveux d’anges, etc…de manière à boucher les éventuels trous.

Quatrième étape : Le pied du sapin

N’oubliez pas d’habiller le pied de votre sapin en ajoutant du papier irisé, de la neige artificielle ou une jupe de ouate prévue à cet effet.

Dernière étape : La cime

Enfin, déposez sur la cime de votre sapin un nœud, une étoile ou un gros objet en accord avec votre thème. Vous pouvez maintenant profiter pleinement de votre sapin durant les fêtes de fin d’année.

Nos inspirations de décorations de sapins :

Retrouvez notre article sur “Comment choisir son sapin pour les fêtes”.

Vous avez des questions ou vous avez besoin d’un renseignement ? Rendez-vous dans votre jardinerie la plus proche ou un conseiller saura répondre à vos questions.

Open post

Comment choisir son sapin pour les fêtes ?

C’est bientôt Noël ! Tout au long de ces fêtes, nous sommes là pour vous aider à créer un véritable décor de fêtes de fin d ‘année. Delbard vous conseille selon les tendances déco de Noël ainsi que la décoration du sapin. Vous l’attendiez impatiemment et la voilà enfin : l’ambiance de fêtes tant attendue ! Le repas de famille, les cadeaux, la bonne odeur de pain d’épices… et surtout, la décoration dans le ton ! Nous avons recensé, pour vous, les toutes dernières tendances en matière de décorations de sapin ! Chaque année, cet élément incontournable de Noël est source de nombreuses interrogations : quand le décorer ? Comment ? Comment bien choisir son sapin ? Que faire de son sapin après les fêtes ? 

Choisir un sapin selon la hauteur de plafond de votre pièce afin de donner beaucoup d’impact au thème à illustrer. Il est important de bien l’installer et de déployer les branches avec harmonie en évitant les trous.

Connaître l’encombrement dont vous disposez

Calculez la hauteur disponible entre votre sol et votre plafond et soustrayez 25 cm nécessaire à votre déco de pointe : vous connaîtrez ainsi la hauteur maximum possible du sapin. 

Le Sapin Nordmann, l’épicéa, le sapin noble ou encore le sapin bleu embaumeront votre maison de cette douce odeur hivernale.

Le sapin Nordmann reste le plus plébiscité car il ne perd pas ses aiguilles et durera plus longtemps. Pour qu’il dure dans le temps, n’installez jamais votre arbre près d’une source de chaleur (cheminée, radiateur). L’ennemi du sapin est la déshydratation.

Pour les sapins coupés, pensez au sac à sapin. A la fois décoratif et pratique, ce joli sac vous permettra d’emballer votre arbre avant de le jeter et une partie de son prix sera reversé à Handicap International.

Et maintenant, il ne nous reste plus qu’à chanter « mon beau sapin, roi des forêts ! » et sortir vos guirlandes, décorations et boules de Noël ! Un moment à partager en famille dont on ne se lasse pas…

Veillez à stabiliser l’installation.

Combien dure mon sapin ?

L’épicéa est le traditionnel sapin de Noël avec son agréable parfum mais il se dessèche et de perd ses aiguilles au bout de 3 semaines, voire moins s’il est dans une pièce trop chaude !

Le sapin Nobilis est, quant à lui, un sapin aux aiguilles bleutées et douces au toucher. Il répand un parfum boisé dans la maison. Il se conserve plus longtemps que l’épicéa. 

Le sapin de Noël Nordmann est un sapin de plus en plus acheté en France car c’est celui qui supporte le mieux nos intérieurs, il garde ses aiguilles 6 semaines mais attention à son port s’il est dans une pièce trop chaude, car au bout de 2 semaines, ses branches commenceront à pointer vers le bas ! C’est celui qui tiendra le plus longtemps !

Retrouvez l’article sur les différentes variétés de sapins naturels ici.

Vous avez des questions ou des doutes ? Rendez-vous dans votre jardinerie la plus proche ou un conseiller saura répondre à vos questions.

Open post

Les grandes variétés de sapins naturels

Vous souhaitez installer un nouveau sapin dans votre salon ou dans votre jardin à l’occasion des fêtes de Noël ? On vous explique et conseille sur les différentes variétés de sapins naturels.

Le sapin Nordmann 

Le Nordmann est LE sapin de Noël par excellence. C’est un arbre à pousse lente ce qui lui donne donc cette forme conique très harmonieuse. Son feuillage persistant d’un vert intense, lustré et argenté sur le dessous, pique très peu. Une fois votre arbre placé et décoré dans votre intérieur pour Noël, il résistera bien à la chaleur. Vous n’aurez donc pas toutes ses aiguilles sur le sol une semaine après son installation dans votre salon. C’est donc l’arbre idéal pour profiter des fêtes sans avoir à passer son aspirateur tous les jours à cause de ses aiguilles. De plus, si vous êtes un fan de Noël et que dès le 1er décembre vous voulez installer votre sapin, le Nordmann gardent ses aiguilles jusqu’à 6 semaines ! Donc il passera aisément tout le mois de décembre voir même début janvier si vous aimez faire durer la magie de Noël. Attention toutefois à ne pas le mettre dans une pièce trop chaude, cela va accélérer l’affaissement de son port vers le bas.

Pour conserver au mieux votre arbre, s’il est en pot, rempotez le dans un pot plus grand avec du terreau pour plantation. Arrosez-le régulièrement et replantez-le dans votre jardin dès que les fêtes sont finies. Ce processus agrandira peut-être ses chances de reprise et vous pourrez en profiter toute l’année dans votre jardin !  Si c’est un arbre coupé, vous pouvez rajeunir sa coupe et le placer dans un pot avec du sable que vous garderez constamment humide. Si son pied est maintenu dans une bûche, placez cette dernière dans une coupelle d’eau, il faudra la changer régulièrement. Son seul potentiel inconvénient est qu’il n’a pas d’odeur. Cependant, il existe de nombreux brumisateurs d’odeurs à l’essence naturelle de sapin à vaporiser dessus.

Le sapin Epicéa 

L’épicéa est quant à lui le sapin plus traditionnel de Noël. Il possède de fines aiguillent dense, d’un vert profond et son apparence conique et dodue reflète parfaitement l’image que l’on se fait d’un sapin de Noël. En plus de sa magnifique apparence, il dégage une douce odeur qui ravivera vos souvenirs d’enfance. Cependant, le petit défaut de cet arbre est qu’il perd ses aiguilles rapidement. C’est pourquoi il vaut mieux acheter ce type de sapin 2 semaines avant Noël pour en profiter tout au long des fêtes. Il est très sensible à la chaleur donc pour ne pas accélérer la perte de ses épines, il vaut mieux le placer dans un espace tempéré. Ce sapin est donc idéal pour les achats de sapins tardifs et est également l’allié des petits budgets !

Quelques conseils pour préserver les aiguilles de votre sapin le plus longtemps possible :

Dès l’achat, placez votre sapin dans une bâche, de cette manière, vous le protégerez des coups et des chocs possibles lors du transport. Comme pour le Nordmann, nous vous conseillons de recouper sa base pour qu’il puisse mieux absorber l’eau et préserver ses épines jusqu’au jour J ! Pour garder sa fraicheur, placez-le dans un seau ou un pot rempli de sable pour pouvoir l’arroser toutes les semaines. Le choix de vos décorations a aussi un impact sur la perte de ses aiguilles. Des décorations trop lourdes risquent d’affaiblir plus rapidement votre sapin et donc d’accélérer la chute des aiguilles.

Le sapin Noble

Avec sa silhouette majestueuse, ses épines sont d’un vert profond avec des touches bleutées et argentées. Son feuillage très généreux correspond bien au nom qu’il porte, c’est pour cela qu’il est un des sapins le plus cher du marché. Mais il vous garantira des fêtes tout en style et en magie. Il est connu pour la résistance de ces épines, elles ne tomberont pas facilement. Cependant, ses branches peuvent fléchir légèrement sous le poids des décorations. Pensez donc à les poser le moins possible sur l’extrémité des branches. Pour ce qui est de son entretien tout au long des fêtes, c’est le même que pour les autres sapins. Il est important garder sa fraicheur pour profiter de sa beauté tout au long des fêtes

Le mini sapin

Il existe également les mini-sapins, qui sont très tendance cette année. Les avantages de ce mini-sapin sont multiples, tout d’abord, ils sont en pot. Vous pouvez donc très facilement les replanter dans votre jardin une fois les fêtes passées. Ensuite, vu qu’il n’est pas très grand, c’est un réel gain de place dans votre intérieur. C’est donc le meilleur moyen d’inviter l’esprit des fêtes de fin d’année chez vous lorsque vous disposez d’un espace réduit. En plus, vous pourrez le déplacer facilement si jamais votre installation ne vous plaît pas et que vous changiez d’avis au dernier moment sur sa position dans votre intérieur. C’est aussi une excellente alternative pour les petits budgets, qui dit petite taille, dit petit budget. Pour ce qui est de son utilisation, c’est la même que pour les sapins grandes taille, il suffit de l’arroser régulièrement pour qu’il ne perde pas ses aiguilles. Et il se décore tout aussi facilement que les grandes variétés de sapins naturels, il suffit d’adapter les décorations à la taille de son petit sapin.

Vous pouvez d’ailleurs retrouver toutes les tendances décorations des fêtes de fin d’année ici.

Rendez-vous chez un de nos producteurs français de sapins. Retrouvez-les sur le site Delbard à l’adresse suivante : DELBARD .FR

Open post
Framboises récolte rouge jardin entretien culture taille Blog Delbard

Plantez vos framboisiers, c’est le moment !

Qui ne rêve pas de framboises goûteuses dans son jardin ? Le framboisier est facile à cultiver, mais pour former de belles haies fruitières, il est préférable de savoir palisser ses tiges épineuses.Voici certaines règles pour espérer récolter de belles framboises et faire plaisir aux petits et aux grands.

Comment cultiver les framboises dans son jardin ?

Le framboisier est un arbuste vigoureux. En quelques années les touffes deviennent inextricables, leur entretien très difficile et les récoltes moins abondantes. Il est préférable de palisser, soit en éventail, soit en “V”, selon la méthode hollandaise. Arbuste à feuilles persistantes avec des tiges d’environ 1,5 à 2,5 m de hauteur, il adore les régions à climat tempéré et frais. Ses racines doivent être bien installé dans un sol profond et acide. Ce n’est pas par hasard si, au passage de l’orée du bois de résineux, se trouvent souvent des plants sauvages.

Le palissage en éventail reste le plus simple

Cette forme est facile et bien adaptée au jardin d’amateur. On peut palisser en espalier (contre un mur), ou en contre-espalier (entre des fils tendus). Pour ça, vous devez monter une armature de fils de fer, constituée de 2 ou 3 rangées tendues à 0,50m – 1m et 1m50 de hauteur. Ensuite, palissez dessus les tiges en éventail. Vos touffes seront espacées de 1m à 1m50 environ (une bonne moyenne est ensuite de conserver 8 à 12 drageons par mètre linéaire, selon la vigueur des tiges).

Conseils plantation :


” N’hésitez pas à planter votre framboisier en automne et hiver en faisant bien attention d’aérer la terre “

Framboises gourmandise nourriture récolte congeler Blog Delbard

Les framboises, des fruits que l’on adore cultiver

Généralement, les framboisiers vont produire très peu de fruits la première année. Toutefois, vous devez savoir que dès les 2 premières années passées, vous obtiendrez une belle récolte de fruits doux et sucrés tant appréciés entre Juin et Septembre principalement, et ce, pendant vingt ans ou plus si s’ils sont bien entretenus. Avoir un framboisier est très simple et demande peu d’entretien. Un peu de patience et vous aurez de jolies framboises à déguster avec vos proches.

Le petit plus qui change tout

Les framboises peuvent se manger toute l’année si vous savez les congeler : ne jamais congeler les framboises directement dans leur barquette car elles se collent entre elles. Pour les conserver intactes, une fois lavées, égouttez-les avant de les étaler sur une plaque recouverte de film alimentaire. Placez cette plaque au congélateur et lorsque les framboises sont congelées, replacez-les dans leur contenant du congélateur pour occuper moins de place. Vous pourrez ainsi les utiliser même l’hiver, jusqu’à l’été suivant !

Posts navigation

1 2 3 4 5 6 14 15 16
Scroll to top