Open post
menthe parfums senteurs masques tissu

Des masques en tissu avec votre odeur préférée

Fabriquer son masque en tissu demande quelques conseils et Delbard vous propose une astuce pour les parfumer car, au bout de quelques minutes, son odeur due à la respiration, devient moins agréable.

Avant toute chose, si vous les fabriquez, il faut si possible utiliser des tissus testés : sachez que l’épaisseur de tissu n’est pas la plus importante car il vous faut des tissus extrêmement fins et homologués !

Attention tout de même, car un masque mal utilisé peut être dangereux : éviter de le mettre, puis l’enlever pour parler à quelqu’un pour enfin le remettre à nouveau sur votre visage. En effet, c’est là qu’il devient un vecteur de contamination. Il en va de même pour les masques placés en dessous du nez ou des masques chirurgicaux portés non dépliés.

Le masque en tissu parfumé pour une respiration plus agréable !

Il peut être plus économique de les parfumer soi-même avec divers produits : arômes alimentaires artificiels en flacons, parfums sous forme de sprays. Dans tous les cas, on sera vigilant à ne pas parfumer les parties du masque en contact avec la peau et les yeux pour éviter tout risque d’irritation.

L’avantage de les parfumer avec des végétaux est que vous pourrez obtenir un véritable éventail de différents parfums.

4 Astuces Delbard pour parfumer votre masque en tissu

Parfumer naturellement votre masque pour pas cher et profiter de douces senteurs végétales estivales : orange, de jasmin ou de lavande, ça vous dit ?

1. Parfumer avec quelques gouttes de fleur d’oranger : vous sentirez la bonne odeur d’orange se répandre sur votre masque.

2. Imprégniez en laissant dans un récipient fermé tout une nuit votre masque et des feuilles ou fleurs de votre plante préférée : mandarine, lavande, camomille romaine, marjolaine … De plus, leur odeur ont un effet anti-stress et calmant garanti.

3. Parfumer en utilisant quelques gouttes d’huiles essentielles à la menthe ou à la lavande : ainsi , la vapeur d’eau délicieusement parfumée vient parfumer votre masque en un seul passage (attention si vous souhaitez sécher votre masque en tissu placer un tissu humide entre le fer à vapeur et le masque).

4. Parfumer votre lieu de stockage des masques avec vos végétaux parfumés préférés : ça marche aussi ! C’est en effet la même chose que lorsque vous parfumez vos armoires avec des sachets de lavande séchée, des épluchures d’orange ou de mandarine ou des oranges piquées de clous de girofle.

Notre astuce préférée : la feuille de menthe

Et oui, la feuille de menthe est bien plus qu’un ingrédient de cocktail. En effet, c’est une plante aromatique dont on connaît tous le goût : on la retrouve fréquemment dans la cuisine, dans des produits de soin ou encore d’hygiène.
Au delà de l’alimentation, la menthe aromatise également les cocktails mais aussi les thés ou encore les infusions.

La menthe parfume votre bouche

Si elle est très présente dans les dentifrices, elle vous donne une impression de fraîcheur (« Fraîcheur de vie » disait la pub d’un chewing-gum bien connu !). C’est donc une valeur sûre lorsqu’il s’agit d’avoir bonne haleine. En effet, la perception par notre cerveau du menthol provoque l’impression de fraîcheur : alors, n’hésitez pas à en parfumer votre masque en tissu.

La menthe vivifie votre peau

Souvent présente dans des savons, comme les savons végétaux, la menthe vous apporte dès la pose du masque une odeur qui devient alors un allié de choix pour démarrer du bon pied lors des matins difficiles.

Joignez l’utile à l’agréable

Enfin, pour finir sur une note gustative estivale en cette période de fraises ou de potager en fleurs, placez quelques feuilles de menthe ciselées dans des beignets de fleurs de courgette. ou en dessert avec des fraises pour leur donner encore plus de goût !

Open post
jardin bienfaits zen sens blog delbard

Le jardin, quels bienfaits pour notre quotidien ?

Exercer une activité de jardinage ou tout simplement pouvoir profiter d’un jardin, est-ce source de bienfaits ? Eh bien oui !  “Heureux comme un jardinier” cela se dit et c’est vrai pour de multiples raisons.

Les bienfaits du jardin pour la santé

Le jardinage possède de nombreuses vertus qui permettent à chaque individu de se détendre et de prendre soin de soi. En effet, en période de stress, le jardinage vous permettra d’exercer une activité apaisante tout en vous évadant. Le calme et la créativité peut vous permettre de gérer plus facilement vos émotions tout en relâchant vos nerfs.

Optez pour le jardinage c’est également une activité physique ! En effet, cela demande un effort physique à votre corps. Eh oui, cultiver, entretenir et prendre soin de vous permet de brûler quelques calories ! Attention toutefois à bien faire attention à vos postures pour éviter de vous blesser, notamment au niveau du dos par exemple.

Le jardinage vous permet également d’avoir une bonne alimentation si vous cultivez des fruits et des légumes. Le potager de votre jardin vous permet de manger sain tout en privilégiant des aliments bons pour votre corps, alors à vous de jouer !

L’éveil de nos 5 sens

Pourquoi parler des 5 sens lorsque l’on évoque le jardin ? Eh bien, il faut savoir que les différentes variétés de végétaux, les couleurs ou encore les mélodies des oiseaux et de l’eau font partie de notre quotidien. Il est possible qu’avec le temps, nos sens se soient tellement habitués à ces éléments que nous ne faisons plus attention à ces merveilles de notre jardin. Pourtant, tous ces éléments peuvent contribuer à votre bien-être, en particulier, durant cette période agitée.

Le Goût, l’explosion de saveurs

Qui dit jardin dit aussi du goût ! Votre jardin peut également accueillir, en plus de vos plantes, un petit potager composé de légumes ou de plantes aromatiques. En effet, il va être temps de semer les haricots, les laitues, les choux, les carottes, etc.  Vous pouvez retrouver tous les conseils pour la réalisation de votre potager sur Le Blog Delbard en cliquant ici.

Coté sucré on valide les framboises, les myrtilles, les mûres, les kiwis, les groseilliers ou encore les figuiers ! Vous pouvez également décider de créer une ambiance du Sud grâce aux plantes méditerranéennes : agrumes, bananiers, callistemons, lauriers roses, etc. Retrouvez l’ensemble de nos conseils juste ici.

L’Odorat, un jardin aux multiples senteurs

Après le Goût, place maintenant à … l’Odorat ! Les odeurs s’entremêlent lorsque l’on possède un jardin bien agencé et que l’espace est bien divisé. Il existe 2 manières d’éveiller notre sens de l’odorat :

  • La nature : des phénomènes météorologiques peuvent déclencher des odeurs liées au froid, l’humidité, la chaleur ou encore la pluie,
  • L’Homme : il suffit d’opter pour des gestes simples comme cultiver des plantes ou s’approcher en humant un parterre de fleurs.

Si vous souhaitez éveiller votre sens dans votre jardin, succombez à l’achat de différents végétaux en fonction des saisons :

  • Au Printemps, on adopte le Genêt, le Lilas, le Lantanier, le Rosier ou encore l’Oranger du Mexique ! Retrouvez tous nos conseils pour planter vos arbustes parfumés juste ici.
  • En Eté, place au Chèvrefeuille, le Jasmin étoilé, la Clématite ou encore le Seringat.
  • L’Automne, on adopte le Camélia, l’Osmanthus ou encore l’Eléagnus.
  • En Hiver, succombez pour le Mimosa, la Bruyère ou encore le Daphné.

L’Ouïe, la nature reprend ses droits

Ce sens fait partie intégrante d’un jardin. En effet, on retrouve de nombreuses mélodies lorsque l’on s’installe et que l’on écoute attentivement la nature. Sachez que vous pouvez très facilement ajouter des « fonds sonores » pour vous réaliser un petit havre de paix.

Il existe en effet, différents moyens pour éveiller votre ouïe. Vous pouvez très bien opter, par exemple, pour des fontaines. Cela vous permettra d’obtenir un petit bruit très agréable et reposant tout en donnant une touche très design à votre jardin. De plus, les fontaines permettent également de préserver la faune tout en aidant les insectes ou encore les oiseaux de notre jardin.

N’hésitez pas également à cultiver des plantes mellifères et d’autres fleurs afin de protéger les insectes qui parfois aident également à la bonne plantation de nos végétaux. Vous pouvez également ajouter à votre jardin des abris. Cela vous permettra également de décorer votre jardin tout en aidant la faune !

Enfin, si vous possédez assez d’espace dans votre jardin, optez pour des arbustes qui, grâce au bruit du vent, joueront une merveilleuse mélodie.

Le Toucher, un jardin aux différentes textures

On a tendance à l’oublier mais le jardin fait aussi appel au sens du Toucher. Il vous suffit de vous accroupir pour ressentir la terre entre vos mains, de vous déplacer entre les plantes pour ressentir les différentes textures ou encore de vous approcher des arbres pour ressentir les différentes matières.

En effet, la nature est abondante en textures. Pas besoin de matériel compliqué, ni même de bricolage, pour aborder le SENS DU TOUCHER. Le système nerveux possède une capacité à reconnaître les différents aspects des matières. Même avec un jeune enfant ! Il nous suffit de verbaliser le contact pour qu’il le comprenne instantanément. L’écorce d’un arbre est rugueuse, la mousse est douce et moelleuse, le houx et les épines des roses piquent, les cailloux polis par la rivière sont lisses …

La vue, pour donner des airs de vacances à votre jardin

Il est possible de donner à votre jardin des allures de vacances. Vous pouvez opter pour de la jolie décoration très design avec de la poterie ou encore du mobilier d’extérieur. Mais, qui dit vacances dit souvent coin d’eau, alors, n’hésitez pas à donner à votre jardin des allures d’océan grâce au bleuet ! En effet, le feuillage touffu et bleuté de cette plante vous permettra de donner de la couleur tout en ayant l’impression de ne pas être chez vous. Voyager dans son jardin, c’est bien possible on vous le garanti !

Le jardin est bon pour la santé physique, pour l’éveil de nos 5 sens mais également pour notre santé morale, en particulier durant cette période agitée. Il est également un véritable créateur de lien social. En effet, vous pouvez également éveiller les sens de vos enfants en leur proposant une activité ludique autour des 5 sens !

N’oublions pas non plus que le personnel soignant incite à redécouvre aux vertus bienfaisantes du jardinage en accompagnement des thérapies classiques. Le jardinage est sans aucun doute nourricier et rédempteur à titre individuel. Alors à vos marques et … plantez !

© Crédit photo : Adobe Stock

Open post
muguet bouquet parfums senteurs jardin blog delbar

Les parfums de muguet

Plante symbole du mois de mai, le muguet dégage un parfum bien caractéristique facile à identifier. Cependant d’autres plantes copient son parfum. En effet, elles s’épanouissent à d’autres moments de l’année, dès la fin de l’automne. Découvrez ci-dessous la liste de ces plantes afin que vous puissiez les planter ce printemps pour en profiter cette fin d’année !

MAHONIA JAPONICA : odorant jusqu’au début du printemps !

Les fleurs en clochettes jaunes regroupées en épis du mahonia évoquent le mimosa mais aussi le parfum de muguet. Sa floraison dure de janvier à mars. De plus, cet arbuste se distingue, après la floraison, par de grandes feuilles composées, épineuses et persistantes. Il est facile à cultiver dans des terres pas trop calcaires.

Acajou, Mahonia Aquifolium, Printemps, Vert, Feuille

Classés parmi les arbustes de terre de bruyère, les arbustes suivants produisent ce parfum que nous recherchons tous :

SKIMMIA JAPONICA

Il pousse en forme de dôme et dépasse rarement un mètre de hauteur et de largeur. Chez les skimmias, les plantes sont mâles ou femelles mais les 2 types de fleurs sont parfumés.’Fragrans’ et ‘Rubella’ sont les variétés dont les fleurs sont les plus odorantes et plus spectaculaires.

Plantes, Skimmia Japonica, Baies, Nature

PIERIS JAPONICA

Élégant, avec des feuilles allongées et brillantes, les fleurs du Pieris sont la réplique même des clochettes du muguet mais leur apparence  est plus solide et plus coriace. Elles sont serrées en grappes pendantes ou érigées selon les espèces. La majorité des Pieris dégage plus ou moins un parfum de muguet.

Pour tous ces arbustes, les meilleurs senteurs se déploient sous des températures douces.
En effet, ces derniers se gardent aussi très bien en pot à mi-ombre et protégé du vent. Vous possédez une cours ombragées ? Alors ces arbustes seront idéals pour vous !

CYCLAMEN PRINTANIER

Le Cylamen d’Europe est parfumé au muguet si on se penche sur ses fleurs. Pour en profiter, n’hésitez pas à les placer en rocaille !

Cyclamen, Fleur, Plante Ornementale, Plantes, Rose

Sachez que chaque plante exhale un parfum différent selon le moment de la journée !
Alors rendez-vous dans votre jardinerie pour découvrir les différents parfums pour peut-être trouver un rosier qui sent aussi bon que le muguet.

Les petits conseils en plus

Le matin : les roses, les jacinthes et les pivoines sont les senteurs que l’on peut capter en général en plongeant le nez dans les fleurs.
L’après-midi : les œillets, les giroflées, les phlox et les viornes ont tendance à sentir lorsque le soleil a dissipé la rosée et que la chaleur commence à permettre la diffusion des essences parfumées.
En soirée : les roses, les chèvrefeuilles, les lis, les lilas ou les œillets vous offre un grand concert de fragrances qui commence en début de soirée quand la température diminue.

Open post
Chèvrefeuille Blog Delbard plante juin été entretien plantation

Le Chèvrefeuille, la plante pour votre jardin en mai !

Le Chèvrefeuille, aussi appelé Lonicera, est LA plante du mois de Juin pour sublimer votre jardin ! A noter, que cette magnifique plante est également l’amie des abeilles ! Retrouvez tous nos conseils pour la planter.

L’histoire de ce régal d’abeilles, le Chèvrefeuille

Les plantes grimpantes, comme le Chèvrefeuille, sont très appréciées car elles poussent en hauteur Elles prennent peu de place au sol. De plus, elles conviennent également très bien aux balcons, terrasses et petits jardins. Pour couvrir une façade, sur un balcon ou dans un endroit sombre, le Chèvrefeuille redonne de la couleur. Cette plante masque les imperfections existantes. Elle ne s’accroche pas seule et elle nécessite un support pour être pour bien grimper. A l’inverse, en le taillant régulièrement, vous pouvez lui donner la forme d’un petit arbuste fleuri comme un Chèvrefeuille arbustif. Plantez un plant tous les 1.5 mètre en moyenne pour couvrir un grillage. Vous pouvez faire varier cette distance en fonction de votre budget et cela n’influence que le temps nécessaire pour couvrir la zone voulue.

Une plante très tendance

Le Chèvrefeuille a un aspect botanique naturel très tendance. En effet, le Chèvrefeuille possède une floraison luxuriante. Il occupe une superficie relativement réduite. Cette plante s’adapte à tout support : palissade, pergola ou descente de gouttière. Les fleurs dégagent un délicieux parfum, qui attirent les bourdons et abeilles dans la journée et les papillons de nuit comme le sphinx colibri le soir, quand le parfum est au plus fort. Un excellent aspect d’écologie et de biodiversité pour le jardin et l’environnement direct.

Les origines du Chèvrefeuille

En milieu naturel, le Chèvrefeuille vit surtout en bordure de bosquets, où le soleil l’éclaire bien. En effet, ses tiges robustes et flexibles étaient déjà connues à l’âge de Bronze et utilisées pour confectionner des cordes.

L’assortiment

Les fleurs sont magnifiques, avec des pétales en forme de petits tubes et des étamines et autres brins assortis qui les entourent comme de la dentelle. En effet, les fleurs sont le plus souvent rose-rouge et jaune-blanc, bien qu’il en existe dans d’autres teintes telles que le rouge orangé et le jaune mauve. Après la floraison apparaissent des baies de couleur rouge, bleue ou noire.

Chèvrefeuille entretien assortiment jardin Blog Delbard juin

Conseils Delbard sur l’entretien du Chèvrefeuille

  • Le Chèvrefeuille adore les terres où ses racines puissent rester au frais et la partie fleurie est baignée de soleil. Plus y il a de soleil, plus il y a de fleurs,
  • La plante s’enroule facilement autour des autres, il est conseillé de réfléchir à la présence de plantes voisines et à la question de savoir si vous souhaitez un mur vert dense ou au contraire un jardin plus aéré. Dans ce dernier cas, veillez à ce que le Chèvrefeuille ait plus de place autour de lui,
  • Le sol peut être légèrement humide. De belles pierres au pied de la plante aident à conserver les racines au frais et empêchent l’évaporation inutile de l’eau. Un buisson bas planté à son pied fera aussi un peu d’ombre aux racines,
  • Durant la période de croissance, de Mars à Mai, ajouter un peu de fumier séché une fois par mois pour maintenir la floraison active,
  • Inutile de la tailler, mais si vous le faites, la plante repousse sans problème.

A savoir que notre préféré chez Delbard est le Lonicera japonica halliana qui est semi persistant. En effet, il garde une partie de ses feuilles en hiver ! De Mai à Septembre, ce Chèvrefeuille se couvre de fleurs très odorantes. Il est plus odorant que le lonicera x heckrottii mais ses fleurs sont plus discrètes en raison de leur couleur blanche et jaune.  Ses jeunes pousses sont plus souples et retombantes que celles du chèvrefeuille heckrottii, ce qui permet de l’utiliser également en couvre sol très facilement.

Crédit photo : maplantemonbonheur.fr

Open post
tomate jardin conseils tuto entretien plantation blog delbard

Plantation des plants de tomates, comment faire ?

De nombreuses variétés de tomates, au goût et à l’aspect bien particuliers sont à découvrir dans votre jardinerie. Ces délicieuses tomates vous promettent des récoltes fructueuses et surtout des plats savoureux et colorés !

 1. Choisissez les bonnes variétés

Chaque tomate ayant ses qualités, définissez ce que vous recherchez en priorité : du goût, du rendement, de l’originalité ou des variétés toutes différentes pour les adapter à tous vos petits plats préférés ! Si vous hésitez, demandez de l’aide auprès du conseiller-vendeur de votre jardinerie.

A savoir que les variétés hâtives arrivent à maturité de 55 à 60 jours après la plantation. Les tomates de mi-saison demandent de 70 à 85 jours et les tardives à plus de 85 jours. A retenir si vous partez en vacances !

Exemples : la variété hâtive ‘Montfavet’ donne des fruits ronds de taille moyenne de 100 à 150 g la tomate, délicieuse en salade et sa production est régulière. La variété tardive ‘Pyros’ produit de gros fruits à chair ferme et juteuse de 150g minimum sachant que cette variété vigoureuse, très bonne crue, est idéale pour les tomates qu’on souhaite farcir.

Sachez qu’un plant de tomates vous donnera 3 à 5 kilos de tomates donc, pour une famille moyenne, plantez au moins une douzaine de pieds !

2. Quand planter ?

Entre fin avril et début mai. En effet, certains attendent la fin des saints de glace pour les mettre en pleine terre. Nous vous conseillons d’acheter directement des jeunes plantes à repiquer en place après les derniers risques de gelées dans votre région.

3. Où planter et avec quels autres légumes ?

Dans un coin de jardin ou une terrasse balcon bien ensoleillé, vos plants seront éloignés de l’ombre des arbres et surtout bien ventilés. Dans les régions pluvieuses, abritez vos plants sous un tunnel ou contre un mur exposé à l’Est. En pot, les tomates doivent aussi être tuteurées même s’il s’agit de variétés à port déterminé.

Dans votre potager, plantez la tomate près du persil, du basilic, de la bourrache, du cerfeuil, des radis, des choux , des carottes et des poireaux. Les œillets d’inde aux vertus insecticides (via leur odeur) stimulent sa croissance et sa production loin des attaques de prédateurs.

Ne pas mettre en compagnie les cornichons, les pommes de terre et les céleris.

Pour l’achat d’une barquette de plants, prévoyez du raphia, du paillis de lin en rouleau (facile à poser avec des sardines pour les fixer), 6 bouteilles d’eau sans bouchon avec fond ouvert, 6 tuteurs bois (ou à spirale) et un sac de terreau Delbard 20 L.

4. Quel sol ?

Sachez que les racines de plants de tomates s’étalent sur au moins 70 cm de diamètre et 40 cm de profondeur. Un sol riche et profond est conseillé avec un apport régulier d’engrais car cette une plante gourmande (engrais tomates ou purin d’orties ou de cousoude). La tomate est gourmande en potasse comme toutes les plantes de la famille des solanacées à laquelle elle appartient. Mélangez à moitié du terreau enrichi avec votre terre de jardin pour la plantation.

5. Tuteurez vos plants et préparez des réserves d’eau pour arrosage

Avant toute plantation, placez vos tuteurs et laissez 50 cm minimum entre 2 plants et 70 cm entre 2 rangées. Si la place le permet, écartez davantage les lignes pour y intercaler une plante « compagne ».

Il n’y a pas que les piquets pour le tuteurage des tomates ! En effet vous pouvez former un tipi avec des tuteurs bambous, utiliser un grillage à mouton ou tout simplement, si elles sont en tunnel, opter pour une ficelle qu’on entoure autour de la tige.

Puis, juste à côté, creusez un trou pour placer des bouteilles plastiques vides à l’envers sans bouchon pour réaliser une mini réserve d’eau et optimiser vos arrosages. Au fond de la bouteille, apportez une poignée de sable et de terreau et par capillarité (l’eau remonte jusqu’aux racines du plant et assure un arrosage régulier).

6. Mettez en terre vos plants

Trempez quelques minutes la motte racinaire de votre plant et enterrez vos jeunes jusqu’au niveau des premières feuilles sur 8 à 10 cm et au pied de votre tuteur. Inclinez le pied de tomate vers le tuteur pour optimiser l’enracinement donc sa résistance à la sècheresse. Couchez au moins 1/3 de la tige dans le trou de plantation.

Supprimez les jeunes feuilles qui reposent sur le sol.

Rajoutez votre mélange terreau et tassez légèrement du plat de la main.

Arrosez copieusement pour éliminer les bulles d’air et permettre une adhésion entre votre terre et les racines du jeune plant.

A l’aide de raphia, attachez la tige sur le tuteur entre 2 étages de feuilles.

Quelques jours plus tard, vous verrez votre plant avec une tige principale épaisse et bleue à la base, qui prouve que le pied s’est « endurci », à son bon enracinement et à la couleur plus vert foncé de son feuillage.

7. Paillage des plantations

Paillez leur pied avec votre compost maison, du fumier ou des paillis comme du paillis de lin. Votre plant de tomate retrouve ainsi un sol plus frais, sans alternances brutales . Et en plus, vous vous économiserez des arrosages et du temps de désherbage.

Grosse consommatrice en eau durant son développement, la tomate apprécie les paillages, de préférence organique et même nutritifs. La paille et le foin humides conviennent comme les tontes de gazon mais sur une faible épaisseur (5 cm maximum) ou des paillis prêt à l’emploi vendus dans votre jardinerie.

Pour bien fixer au sol votre tapis naturel en lin, des sardines vous facilite la tâche.

8. Mieux vaut prévenir que guérir

L’humidité de l’air favorise le développement des maladies (comme oïdium ou rouille). Si votre région est humide, l’usage d’un tunnel plastique aéré ouvert des 2 côtés, de housses de plastiques ou du voile de forçage pour limiter le trop d’humidité.

En 2 mots, pour éviter les maladies, beaucoup d’air (taillez bien vos plantes) et surtout pas d’humidité sur le feuillage.

Le purin d’orties assure une bonne protection contre les maladies de la tomate.

9. Taillez au bon moment

La taille est nécessaire sous peine d’obtenir des plantes très touffues en feuillage et plus sensibles aux maladies.
Cette taille ne concerne pas les variétés à port indéterminé comme certaines tomates cerises.

N’ayez pas peur de tailler car, si vous laissez trop de fleurs et de feuillage, vos tomates risquent de rester chétives et mûriront lentement pour être bonnes . Ne laissez qu’une seule tige se développer même si on est souvent tenté de laisser des gourmands continuer leur vie car ils sont vigoureux ! Or, vous devez enlever régulièrement les « gourmands » c’est-à-dire les pousses secondaires qui apparaissent à l’aisselle des feuilles vers la tige principale.

Quand la tige atteint le sommet de votre tuteur, coupez-la. En effet, il est inutile qu’elle porte des fruits plus haut. Quand vos tomates se développent, veillez à ce que les feuilles ne les gênent pas.

Supprimez toute feuille jaune ou couverte de tâches suspectes !

10. Un arrosage précis

Comme les feuilles de la tomate sont sensibles à l’humidité, arrosez-les sans les mouiller. C’est pourquoi il est important que vous découpiez le fond d’une bouteille en plastique. Enterrez- la ensuite à l’envers sans le bouchon. Remplissez d’une poignée de sable et de terreau pour un écoulement lent par capillarité de l’eau de la bouteille.
En cas de chaleur et de sécheresse, remplissez-la tous les matins. Vos apports d’eau doivent être copieux et réguliers mais raisonnables. Un apport d’eau par semaine suffit en pleine terre et plus fréquent en pots.

“Une tomate fendue a souffert d’un arrosage irrégulier donc de sécheresse !”

Un caillou sur le dessous du fond de votre bouteille permet de laisser votre réserve d’eau fermée et limiter l’évaporation en plein soleil ! 

11. La tomate : un fruit plein de bienfaits

La tomate contient de l’eau à 94 % mais elle contient de la provitamine A , des vitamines du groupe B1 et B2 (présentes surtout dans la peau) et des minéraux. Sa teneur en lycoprène en fait aussi un bon anti-oxydant pour lutter contre le vieillissement.
Légère, fraîche, pauvre en calories (20 kcal environ pour 100 g), elle est riche en phosphore, calcium, pectine et magnésium. 

12. Une récolte au bon moment !

Une variété de tomate habituellement fade ne sera jamais savoureuse malgré toutes les astuces du monde … On ne peut pas tout avoir : la résistance au mildiou, la productivité, la précocité et le goût ! En plus, chacun a ses propres goûts : sucré, acide, équilibré …
Pour des tomates en bonne santé et excellentes au goût, privilégiez un espace au soleil avec un sol riche pour éviter toute carence.
Veillez également à réaliser une récolte au bon moment : une tomate peut devenir rouge si elle est récoltée trop tôt mais elle restera acide. Si elle est récoltée bien mûre sur le plant, les arômes sont entièrement conservés. 

Open post
Travaux jardin août été saison plantation récolte fruits légumes plantes Blog Delbard

VOTRE JARDIN : LES GESTES À ADOPTER EN MAI

Plante travaux mai blog delbard

Au verger

  • Plantez les petits fruits vendus en conteneur : Vignes, Figuiers, Myrtilles, Mûres, Kiwis sans oublier Cassissiers, Groseilliers et Framboisiers…;
  • Arrosez régulièrement et copieusement toutes les jeunes plantations faites à l’automne et au début du printemps;
  • Palissez les rameaux poussant sur les arbres en U Simple, U Double, Cordon, la Vigne et les Kiwis;
  • Binez et désherbez manuellement les lignes d’arbustes fruitiers et installer une bonne couche de paillage;
  • Éclaircissez les jeunes fruits des Pommiers et Poiriers;
  • Placez des pièges à carpocapses dans vos Pommiers, Poiriers et Pruniers si cela n’a pas été fait fin avril et des pièges jaunes englués pour capturer les mouches des Cerises;
  • Installez des pièges à guêpes dans vos arbres;
  • Récoltez les premières fraises, notamment sous les tunnels ou les châssis. Plantez de nouveaux plants pour remplacer les plus anciens moins productifs;
  • Paillez les fraisiers si cela n’a pas encore été fait;
  • Supprimez les feuilles cloquées du Pêcher;
  • Introduisez des larves de coccinelles et des œufs de chrysopes pour lutter contre les parasites du verger;
  • Placez des pièges à carpocapses dans vos pommiers, poiriers et pruniers si cela n’a pas été fait fin avril et des pièges jaunes englués pour capturer les mouches des Cerises;
  • Traitez, si nécessaire, contre les pucerons, chenilles défoliatrices et maladies.
Travaux jardin plante blog delbard

Au potager

  • Semez les haricots verts, laitues, carottes, choux, poireaux, radis, potirons…;
  • Repiquez au jardin tous les plants potagers que vous appréciez : plantez les Tomates, les Courgettes et tous les légumes d’été;
  • Buttez les pommes de terre et plantez le Fenouil de Florence;
  • Plantez les légumes oubliés comme le Céleri-rave ou les Physalis sans oublier de planter des mini-légumes : variétés compactes et productives pour vos petits espaces;
  • Pour limiter les mauvaises herbes, sarclez régulièrement le pied des cultures.
travaux mai jardin plantes delbard

Au jardin d’ornement

  • Taillez les arbustes à floraison printanière dès que les fleurs sont fanées (Corète du Japon, Forsythias, Lilas, Cognassier du Japon…), les haies de Lauriers, Conifères…;
  • Réalisez un apport d’engrais aux rosiers et aux arbustes, suivi d’un copieux arrosage;
  • Arrosez fréquemment les massifs d’arbustes, de plantes vivaces et de rosiers plantés à l’automne dernier et ce printemps;
  • Paillez les massifs de rosiers, de vivaces et d’arbustes après avoir les avoir désherbés;
  • Nettoyez les massifs de plantes vivaces et supprimez les fleurs fanées;
  • Nettoyez les massifs de bulbes à floraison printanière : coupez le feuillage jauni des Tulipes, Narcisses, Jacinthes… et déterrez les bulbes qui ne se naturalisent pas;
  • Continuez les plantations des bulbes à floraison estivale : Dahlias, Bégonias, Glaïeuls, Lys, et surtout les Agapanthes, plantes à découvrir…;
  • Semez des graines de Capucines, Cosmos, Pavot de Californie, Reine Marguerite, Zinnias…;
  • Il est encore temps de planter des rosiers et clématites, des hortensias, des plantes vivaces (Gaura, sauges, lavandes…) et des arbustes en conteneur (palmiers, eucalyptus gunnii, lauriers roses…);
  • Continuez les plantations des fleurs annuelles : Géraniums, Pétunias, Pipladenias, Hibiscus, Lauriers roses, Potées fleuries;
  • Créez vos balconnières en vous inspirant des D.I.Y (Do It Yourself) de notre blog Mon Chez Moi par Delbard.

Découvrez notre collection de fuchsias vivaces et de rosiers en pleine floraison ce mois de mai !

N’oubliez pas de créer une ambiance du Sud avec des plantes méditerranéennes : agrumes, bananiers, callistemons, lauriers roses… Vous pouvez retrouver tous nos conseils ici :
https://leblogdelbard.fr/terrasse-callistemon-bananier-agrumes/

Open post

Les tomates du jardin, faîtes-les mûrir !

Prenez des tomates absolument saines. Posez-les sur un rebord de fenêtre, en plein soleil ou sur le toit d’un châssis. Elles vont continuer leur mûrissement.

Autre solution : Enveloppez-les dans du papier journal, stockez-les en cellier frais et aéré. Elles vont rougir tranquillement.

Une autre astuce est de les enfermer dans un sac en papier avec des pommes et des poires. Celles-ci dégagent naturellement du gaz d’éthylène qui accélère la maturité des tomates.

Ou encore, arrachez les plants en entier, s’ils sont sains, et suspendez-les au cellier. Les tomates continueront à mûrir lentement et vous n’aurez qu’à les cueillir au fur et à mesure de leur maturité.

Mais attention : les mois d’été pluvieux  favorisent la prolifération des maladies et les pieds sont ensuite bons à brûler.

gants

Tomates productives

Lesquelles tailler, pincer ou laisser faire ?

Tailler les tomates fait partie des tâches récurrentes et indispensables de l’été mais toutes n’ont pas la même exigence !

· Les tomates classiques, à gros fruits, ont besoin d’un nettoyage très régulier, tous les 15 jours en moyenne : coupez régulièrement les rejets se formant à l’aisselle des feuilles (et parfois à l’extrémité des bouquets de fruits). Laissez le reste se développer en vous contentant d’attacher les tiges principales au fur et à mesure de leur allongement.

· Les tomates hâtives, les plus adaptées aux régions fraîches, arrêtent d’elles-mêmes leur croissance : il n’est pas nécessaire de les tailler, ni d’ailleurs de les tuteurer.

· Les tomates anciennes, ne sont pas toujours faciles à tailler surtout celles se ramifiant après chaque bouquet de fleurs. Contentez-vous de couper les rejets naissant à l’aisselle des feuilles.

· Les tomates cerises : elles peuvent se passer de taille mais la suppression des rameaux latéraux facilite la récolte.

En pot, laissez les tomates cerises se développer à leur gré contrairement aux variétés à gros fruits dont vous gardez 5 à 6 bouquets de fleurs au maximum.

Open post

Dipladénia, comment l’entretenir ?

Le Dipladénia est l’une des plantes fleuries de jardin les plus accommodantes. D’Avril jusqu’aux premières gelées, la plante se couvre de fleurs roses ou rouges et ce, sans réclamer de soins exagérés. Cette plante de jardin est une source de grand plaisir.
Avec des fleurs en trompettes roses, rouges ou blanches, le Dipladénia, ou “Jasmin du Brésil” se plait aussi énormément dans nos jardins.

Origine du Dipladénia

Originaire des zones boisées tropicales d’Amérique du Sud, notamment du Brésil et d’Amérique Centrale, le Dipladénia appartient à la famille des Apocynacées, tout comme le laurier-rose. Cette plante vivace tropicale non rustique, est souvent cultivée en annuelle sous nos climats ou en pots à remiser l’hiver. Elle se plait aussi énormément dans nos jardins et produit en continu des fleurs délicieusement parfumées en forme d’entonnoir.

Entretien et soins pour votre Dipladénia

Au printemps, donnez à la plante un amendement ou un engrais pour “plantes fleuries” afin que votre plante reste belle et en bonne santé. Retirez régulièrement les fleurs fanées et la plante restera plus longtemps décorative.

Entretien d’été

Si votre plante reste à l’intérieur, pensez à tamiser le soleil aux heures les plus chaudes.
Le Jasmin du Brésil grandit rapidement : taillez de temps en temps les jeunes pousses pour lui garder une silhouette harmonieuse. Des arrosages réguliers (si possible à l’eau de pluie) favorisent la floraison. Gardez la terre légèrement humide et pensez toujours à vider la coupelle, sinon, les racines pourraient pourrir. Des pulvérisations sur son feuillage sont également bienvenues.
Méfiez-vous des cochenilles ou araignées rouges si votre Dipladénia reste dans une véranda ou une serre.

Tailler mon Dipladénia

La taille du Dipladénia n’est pas indispensable pour garantir la bonne croissance de votre plante. Cela dit, la taille lui permettra de garder une forme harmonieuse et une floraison abondante. Si vous le souhaitez, taillez votre plante à l’arrivée de l’hiver, au moment de la rentrer dans votre véranda. Ne le taillez pas l’été, cela pourrait ralentir la croissance et fragiliser votre plante.

© Crédit photo : officedesfleurs

Open post
clematite vivace arbuste plante jardin printemps entretien conseils blog delbard

Le printemps est arrivé dans votre jardin ou sur votre balcon !

Le printemps arrive très rapidement ! Il est temps de préparer le jardin. Apportez-lui d’autres belles fleurs pour le rendre encore plus merveilleux et féerique. Des fleurs colorées comme les Primevères, Viola, ou Pensées ; embaumantes comme les Giroflées ou Jacinthes ou ; juste ornementales comme les arbustes (Forsythias, Cognassier du japon, Bois joli…) comme les vivaces (Campanules, Aubriètes, Iberis…) ou encore bulbeuses comme les Tulipes, Narcisses, Jonquilles, Crocus, les Iris de Sibérie, Muscaris … toutes ces plantes qui fleurissent en cette saison !

N’oubliez pas non plus les vivaces comme :

  • Le Doronic du Caucase avec ses marguerites jaunes accompagne la floraison des tulipes ou narcisses,
  • Le Muguet, Convallaria majalis, atteste que le printemps est déjà installé,
  • Les Myosotis du Caucase (Brunnera macrophylla),
  • Le Bergenia est idéal en bordure de massif ou dans de grandes potées sans entretien.
  • Les Pulmonaires séduisent par leur feuillage panaché leur belle floraison changeante,
  • Les Cœurs de Marie (Dicentra spectabilis) est raffinée avec sa floraison étonnante en cœurs bicolores,
  • Thlaspi blanc, Alysse jaune, Aubriète bleu, rose ou pourpre et Arabis blanc ou rose … Restent des valeurs sûres pour fleurir une rocaille, un muret.

Pour les plantations d’arbustes, découvrez dans votre jardinerie une large gamme d’arbustes à floraison estivale avec les plus connus mais pas des moindres :

  • Forsythia,
  • Genêt,
  • Magnolia soulangeana,
  • Corète du Japon,
  • Cytise,
  • Rhododendron,
  • Mahonia,
  • Amélanchier,
  • Andromède,
  • Clématite,
  • Daphnée marginata (Bois joli).

Avec tout ce choix qui se propose à vous , n’avez-vous pas des envies de plantations printanières ? Retrouvez notre vidéo ici et l’ensemble de nos tutos ici.

© Crédit photo : https://www.officedesfleurs.fr/

Open post
bruyeres automne hiver ete conseils astuces jardin pot plantation entretien violet blog delbard

Un joli tapis de bruyères dans son jardin

Au cœur de la mauvaise saison et en attendant le printemps, des arbustes déploient toute leur énergie à colorer les massifs ! Plantez donc des bruyères (Erica carnea) dès maintenant. Ce sont des plantes idéales et faciles à utiliser comme tapis ou pour végétaliser un talus.

De plus, ce couvre-sol généreux vous donne une floraison mellifère délicieuse dès cette saison. Comme vous avez pu le voir sur notre vidéo ici, les grappes de clochettes à peine ouvertes, teintées de rose, de pourpre, de rouge ou de blanc s’épanouissent de décembre à avril.

Où planter les bruyères ?

Elles apprécient une exposition au soleil ou à la mi-ombre légère comme ici à la l’ombre des bouleaux dans une terre fraîche légèrement sableuse et surtout non calcaire voire même un peu acide. Elles sont en effet plus ou moins assimilées aux plantes de bruyère.

Quand les planter ?

Vous pouvez planter vos bruyères dès le milieu de l’automne jusqu’à la fin de l’hiver, si la terre n’est pas gelée.

bruyeres plantes violet conseils entretien blog delbard

Comment les planter ?

Laissez tremper votre pot de bruyère quelques minutes dans l’eau pour bien humidifier les racines. Ouvrez ensuite des trous tous les 30 centimètres et mélangez votre terre avec de la terre de bruyère Delbard pour acidifier un peu le sol. Le collet doit affleurer à la surface.

Est-ce possible de garder des bruyères en pot ?

Des plants de petite taille sont à privilégier car ils s’y développeront mieux mais surtout, ne pas mettre de soucoupe sous le pot pour ne pas laisser tremper les racines. Placez les pots en pleine lumière, c’est là qu’ils seront le mieux !

Alors, n’hésitez plus et égayez dès maintenant votre jardin ou balcon avec une bruyère d’hiver en fleurs jusqu’au cœur du printemps !

Robuste et rustique, vous obtiendrez un patchwork de teintes douces au jardin ou au balcon.

Enfin, son feuillage persistant, doux et d’un vert tendre soutenu au printemps reste décoratif toute l’année.

A vous de jouer maintenant !

Posts navigation

1 2 3 4 5 11 12 13
Scroll to top