Open post

L’Alocasia, la plante du mois de septembre

L’Alocasia fait partie de la famille des Araceae. Cette belle plante verte pousse dans les forêts tropicales d’Asie du Sud-Est où elle peut parfois atteindre 4 m de hauteur. L’Alocasia est la plante représentative des années 50 ! Dans un beau pot vieilli, c’est un effet vintage assuré pour votre intérieur !

Il existe 79 variétés différentes d’Alocasia ou « oreilles d’éléphant ». Ses tiges sont soit unies soit tigrées. Cette plante est dotée de grandes feuilles aux beaux dessins ce qui lui donne toute sa valeur décorative. La floraison de la plante est sous forme d’épi.

Bien choisir sa plante

Quand vous achetez un Alocasia, vous pouvez examiner quelques points pour vous assurer qu’il sera le plus beau pendant longtemps :

  • Observez les feuilles visibles ainsi que la tige. Les feuilles doivent être robustes et les dessins (nervures) visibles. L’Alocasia peut être compact mais aussi de forme plus transparente,
  • La plante ne doit pas avoir de maladies (affaissement du feuillage, tâches de couleur marron sur le dessus de la feuille ou petits amas blancs sur l’arrière).

Entretenir mon Alocasia

Originaire des régions tropicales, la plante a besoin de chaleur toute l’année, avec des températures comprises entre 15 et 25°C (15 à 18°C en hiver et 20 à 25°C en été). Aussi, de manière exceptionnelle, l’Alocasia peut supporter une baisse de température (jusqu’à 10°C). La plante, du fait de son origine, a besoin de beaucoup d’humidité et se sent bien dans une terre riche et drainante.

En France, l’Alocasia se plait bien dans une véranda ou encore en serre. Cette plante doit pouvoir bénéficier de chaleur, de lumière et de pas mal d’humidité pendant la majeure partie de la journée. Avec les nouvelles variétés d’hybrides, plus petites et plus robustes, l’Alocasia peut se cultiver dans la maison. Cette plante se plaira en pleine lumière mais sans soleil direct (pas de rebord de fenêtre, les rayons du soleil grilleraient ses feuilles).

Soigner mon Alocasia

Si vous avez mis votre plante dehors, n’hésitez pas à l’emballer soigneusement dans un voile d’hivernage où la plante pourra passer l’hiver au chaud et paisiblement. Si vous avez la possibilité, déplacez-la directement en pot dans la maison où elle sera encore mieux.

Votre Alocasia ne doit pas avoir froid, une température de 18, 22° est idéale pour sa croissance. La motte ne doit pas être déshydratée sinon les racines vont en souffrir. Arrosez avec de l’eau à température ambiante pour ne pas créer de choc thermique.

Enfin, n’hésitez pas à faire un apport d’engrais deux à trois fois par an pour garantir la bonne santé de la plante. Vous pouvez faire des apports plus importants pendant la période de floraison.

Open post
euphorbe plante mois aout

L’Euphorbe, la plante du mois d’août

L’Euphorbe est une plante aux multiples formes et au feuillage originale. Très facile à cultiver et très résistante, l’Euphorbe est une plante idéale tant au jardin qu’en intérieur. On vous donne toutes les astuces pour la planter, la cultiver et l’entretenir de la meilleure des manières.

La plantation

Au jardin, les Euphorbes se plantent de préférence en automne pour permettre à la plante un bon enracinement avant l’hiver et une bonne reprise à l’arrivée du printemps.

Favorisez un sol bien drainé et pas trop riche. Inutile d’apporter un en grais à la plante.

Pratiquement toutes les espèces demandent une exposition ensoleillée, cependant, certaines ont des besoins qui varient de l’une à l’autre. Renseignez-vous lors de votre achat afin de vous orienter idéalement et pour savoir si elles préfèrent un sol frais, humide, une exposition très ensoleillée ou une ombre légère…

Si vous avez des questions concernant la plantation ou l’entretien, rendez-vous directement dans la jardinerie Delbard la plus proche pour qu’un conseiller vous oriente.

L’euphorbe pousse remarquablement avec des graines semées en pot. Si vous souhaitez améliorer leur croissance, placez vos graines autour d’une plante déjà en votre possession, cela favorisera sa floraison.

L’entretien de l’Euphorbe

Rappel : Certaines espèces sécrètent des particules toxiques. Il est impératif d’utiliser des gants si vous devez manipuler cette plante.

Une fois plantée, cette plante ne demande que peu d’entretien et réclame peu de soin.

L’arrosage de l’Euphorbe se fait de différentes manières.

En pleine terre, mis à part le premier été ou vous devrez l’arroser environ une fois par mois, il n’est pas nécessaire de l’arroser les années suivantes.

En pot, un arrosage plus régulier est recommandé. Vous pouvez arroser lorsque le substrat est sec.

Pour ce qui est de l’entretien, l’Euphorbe est une plante très résistante au froid, vous n’avez que très peu d’entretien à l’arrivée de l’hiver lorsqu’elle est en pleine terre ou encore en massif.

Cependant, lorsqu’elle est en pot, abritez-les des pluies et des neiges hivernales dans un lieu qui n’est ni trop sec, ni trop humide. La température idéale de l’abri est entre 10°C et 20°C .

Pensez à retirer les fleurs fanées afin d’éviter de laisser place aux maladies.

Évitez de les déplacer, car elles n’aiment pas le changement. Il vous suffira de réfléchir murement à l’emplacement dès la première plantation.

La taille

En pleine terre ou en massifs, vous devez tailler les tiges suite à la floraison. Cette taille vous permettra de limiter la formation de graines et donc d’éviter les semis spontanés de cette plante qui peuvent être parfois très envahissante. Attention encore de bien prendre des gants pour éviter toutes expositions corporelles aux ports de cette plante qui peut être irritant.

Ce qu’il faut savoir sur l’Euphorbe :

  • Le développement de l’Euphorbe est très rapide et très importante et sa floraison est abondante.
  • On dénombre plus de 2350 espèces d’Euphorbe.
  • La plante a besoin d’un climat propice pour qu’elle assure une floraison pendant toute l’année.

Retrouvez-nous sur Instagram et Facebook

Plus d’articles ici.

Open post
hibiscus plante du mois de juin

Hibiscus, la plante du mois de juin

L’hibiscus est une plante d’origine tropicale, aussi appelé “rose de Chine”. Elle est facile à cultiver en pot et sublime votre intérieur ou décore votre terrasse en été.  Avec sa floraison abondante, c’est un arbuste très facile d’entretien, pour jardinier débutant et confirmé !

Nos conseils pour une bonne plantation

Pour planter votre hibiscus, il vous faut une exposition très lumineuse et ensoleillée. Il est plus simple de la cultiver en pot puisque cette plante est gélive, elle ne supporte donc pas le froid. En hiver, il est ainsi préférable de la rentrer en intérieur. Pour que la plante puisse se développer correctement, il faut penser à la taille de son pot. En effet, cette plante peut atteindre jusqu’à 1,5m de haut en pot. Mettez une couche de gravier au fond de votre pot et remplissez-le avec du terreau pour plantes fleuries.

Si votre climat vous le permet (type méditerranéen), vous pouvez tout à fait le cultiver dans votre jardin. Vous pouvez le placer où bon vous semble dans votre jardin, pour pouvoir profiter de ses belles fleurs originales.

Entretien de l’hibiscus

D’origine tropicale, cette plante a besoin d’un fort apport en eau à partir du mois de mars lorsqu’elle est cultivée en pot. Arrosez-la dès que la surface de la terre est sèche. Réduisez fortement les arrosages en hiver. Évitez de laisser de l’eau stagnante dans la coupelle. Vous pouvez également vaporiser les feuillages. Pour maintenir la floraison, ajoutez de l’engrais pour plante fleurie le plus souvent possible. Ôtez régulièrement les fleurs fanées pour favoriser l’apparition de nouvelles fleurs. Taillez légèrement votre hibiscus en automne pour enlever les branches mal placées. Pour le rempotage, il faut le faire environ tous les deux ans. Votre hibiscus a tendance à pousser rapidement, il faut donc qu’il ait un pot adapté tout au long de sa croissance.

Lorsque vous le cultivez en pleine terre, il ne nécessite que peu d’entretien et résiste bien aux fortes chaleurs et à la sécheresse. Un paillage peut être mis en place pour garder l’humidité lors des fortes chaleurs. Arrosez-le généreusement de temps en temps en cas de sécheresse.

Côté design : la rose de Chine, du fait de ses fleurs quotidiennes, doit être place dans un espace ensoleillé. Ainsi, chaque jour, de nouvelles fleurs vont apparaitre pour égailler un coin de votre terrasse ou rebord de fenêtre.

Open post
rosier

La plante du mois de Mars : le rosier

Le mois de Mars est arrivé. On vous donne tous les conseils pour planter et entretenir vos rosiers au début du printemps. 

Rosier en racines nues

Préparation

Lors du bêchage du sol, incorporez dans la terre un engrais spécial pour rosiers.

Supprimez les parties de racine abimées puis trempez-les dans un mélange boueux assez épais de terre et d’eau (pralinage).

Taillez toutes les branches des rosiers à 20 cm au-dessus du point de greffe.

Distances de plantation

Rosiers buissons : 0,40 à 0,60 m
rosiers grimpants : 1,50 à 2,50 m
rosiers tiges : 1 à 1,50 m
rosiers pleureurs : à isoler

Plantation

Dans le fond d’un trou de 40 cm en tous sens, faites une petite butte avec de la terre enlevée prise en surface (plus fine).

Etalez les racines dans leur position naturelle sur cette butte, de telle façon que le point de greffe soit à 3 cm environ au-dessous du niveau du sol.

Comblez le trou avec de la bonne terre, tassez et arrosez copieusement (1 arrosoir par rosier).

Si vous plantez en automne, buttez le rosier sur 15 cm de haut à partir du point de greffe

Les branches des rosiers nains ne doivent pas dépasser de plus de 5 cm.

Entretien

Dès que les risques de gel sont passés, mi-mars environ et que la végétation démarre, débuttez les rosiers nains et taillez toutes les branches, au-dessus d’un bourgeon tourné vers l’extérieur, au troisième bourgeon environ.

Pour les rosiers tiges et les buissons, conservez les plus belles branches et supprimez les autres.
En mai, épandez une poignée d’engrais spécial pour rosiers Delbard autour de chaque pied et arrosez. Traitez régulièrement contre les insectes (pucerons…) et maladies (Oïdium…).

Conseils

Au printemps, si vous constatez un démarrage difficile des rosiers buissons et grimpants, taillez ou retaillez toutes les branches et si la terre est sèche, arrosez copieusement. Sur les rosiers tiges et pleureurs taillez légèrement les branches.

Rosier en pot ou en jardinière

Plantez vos rosiers en pot et en jardinière dans un mélange (moitié/moitié) de bonne terre de jardin et de tourbe ou terreau disposé sur drainage de cailloux.

L’épaisseur de la terre doit atteindre au moins 30 cm. Arrosez aussitôt copieusement et ensuite avec régularité pour maintenir la terre constamment humide.

L’entretien est identique à celui des rosiers en racines nues

Conseils

Au printemps, si vous constatez un démarrage difficile des rosiers buissons et grimpants, taillez ou retaillez toutes les branches et si la terre est sèche, arrosez copieusement. Sur les rosiers tiges et pleureurs taillez légèrement les branches.

Rosier en motte “prêt-à-planter”

Préparez bien le sol avant plantation des rosiers par un bêchage profond.

Incorporez un engrais complet à raison de 2 poignées par m2, du fumier en poudre à raison de 2 à 3 kg par m2. Si le sol est calcaire, ajoutez de la tourbe (30 à 50 litres par m2). Mélangez bien.

Creusez un trou profond de 40 cm en tous sens. Retirez le sac plastique qui entoure la motte du rosier en gardant le filet. Pour
faciliter l’émission de racines, incisez le filet verticalement en 2 ou 3 endroits.

Trempez la motte dans un seau d’eau pendant quelques minutes et placez-la dans le trou. Sa partie supérieure doit être à 3 ou 4 cm au-dessous du niveau du sol.

Comblez le trou avec de la terre bien émiettée jusqu’à ce que la motte soit entièrement recouverte. Tassez au pied fortement autour de la motte. Arrosez copieusement (10 litres d’eau par rosier). Maintenez humide pendant la première année, surtout au printemps.

Retrouvez notre article sur les travaux de Mars au jardin ici https://leblogdelbard.fr/travaux-jardin-mars-blog-plante/

Vous avez des questions ou des doutes ? Rendez-vous dans votre jardinerie la plus proche ou un conseiller saura répondre à vos questions.

Vous pouvez aussi nous questionner sur nos réseaux sociaux : Facebook et Instagram

Open post
poinsettia entretien fetes noel blog plante arrosage blog delbard

Le Poinsettia : la plante du mois de Décembre

Le Poinsettia, aussi appelé Étoile de Noël, est une plante parfaite pour embellir vos fêtes de fin d’année ! Son feuillage aux magnifiques couleurs pourra créer une véritable ambiance sur votre table ou encore dans votre salon ! Découvrez tous nos conseils pour entretenir votre plante.

L’histoire du Poinsettia

C’est à Joël Poinsett, premier ambassadeur américain au Mexique, que l’on doit la popularité mondiale du Poinsettia. Dans les années 1800, il en fît envoyer quelques exemplaires à Philadelphie, sa ville d’origine, pour qu’ils y soient étudiés. La jolie plante mexicaine fut alors baptisée « Poinsettia » en son honneur.
Près d’un siècle plus tard, les premières plantes arrivèrent en Europe où elles furent baptisées du nom botanique « Euphorbia pulcherrima », la plus belle des euphorbiacées. Aujourd’hui, en France, le Poinsettia est la plante emblématique de Noël d’où son nom “étoile de Noël”. 

Prendre soin de mon Poinsettia

Le Poinsettia est une plante fleurie résistante, mais elle est sensible aux températures basses et changeantes. Si vous l’achetez en jardinerie, demandez à ce qu’il soit bien emballé pour éviter les courants d’air. Cette plante demande un emplacement lumineux et chaud à l’intérieur.

  • Arrosez régulièrement le Poinsettia, de préférence par le bas en veillant à utiliser une eau d’arrosage pas trop froide. Un excès d’eau fera plus de mal que de bien. La plante demande de l’eau lorsque les feuilles se mettent à flétrir un peu.
  • Pour préserver longtemps la beauté de cette plante d’intérieur, il est conseillé de lui donner de l’engrais une fois toutes les trois semaines.

Associations gagnantes

Le Poinsettia peut être mis en avant à la maison grâce à plusieurs idées d’associations. Associez-le avec des tissus, des pots cuivrés, des vanneries, des guirlandes lumineuses … En effet, c’est un super effet garanti. À votre guise de l’habiller complètement autour du thème de Noël avec un peu de ouate blanche, de branches de cannelle ou encore de quelques boules de Noël pour en faire un petit “sapin de table”. 

Faites-vous plaisir pour l’achat de votre Poinsettia. Des couleurs variées, des formes différentes. Qu’il soit miniature ou alors très imposant, il vous garantira une ambiance Noël à la maison !

C’est à vous de jouer ! 

Retrouvez notre article sur les idées décos pour un Noël réussi ici ?https://leblogdelbard.fr/decorations-couleurs-noel-conseils-sapins/

© Crédit photo : https://www.officedesfleurs.fr/

Open post

Le cyclamen : La plante d’automne par excellence !

L’histoire des cyclamens 

Le cyclamen est un genre de plante vivace de la famille des Primulacées. Elle est le symbole de l’amour et de la tendresse.

Odorante ou inodore, il existe 24 espèces distinctes de cyclamens. On peut avoir des floraisons à chaque mois de l’années avec une multitude de couleurs différentes.

Aujourd’hui, cette fleur est très présente dès l’arrivée de l’automne que ce soit dans les intérieurs ou dans les jardins… Bien qu’elle soit très résistante au froid, elle s’adapte aussi au climat des sècheresses estivale.

Planter et entretenir son cyclamen

Même si elle est rarement choisie par les jeunes jardiniers novices, cette plante n’est pas spécialement très difficile d’entretien. Elle a cependant 3 ennemis : l’air sec, l’excès d’eau et l’excès de chaleur.

Le cyclamen se plaît en pot aussi bien dans le jardin que dans la maison. Si vous choisissez de le placer dans la maison, préférez une pièce fraîche (vers 16°C) et un emplacement bien éclairé mais sans soleil direct. Évitez donc les rebords de fenêtre. Pour garder un bon taux d’humidité, vous pouvez placer votre pot sur une soucoupe avec du sable humide. Il vous suffit ensuite de cacher la soucoupe dans un cache-pot.

Arrosez votre plante 2 à 3 fois par semaine en attendant que la terre soit sèche entre chaque arrosage. Faites bien attention à l’excès d’eau et veillez à ce que la terre ne soit pas imbibée trop longtemps (préférez l’arrosage par le bas du pot plutôt que par le dessus).

 Saviez-vous que :

  • Le cyclamen était la fleur préférée de Léonard de Vinci au début du XVIème siècle et qu’il en couvrait les pages de ses livres.
  • Offrir des cyclamens est synonyme de sentiments sincères.
  • Le cyclamen libère naturellement de la vapeur d’eau bénéfique aux intérieurs
  • Utilisé dans le monde du parfum, sa touche de fraicheur florale a déjà séduit des grandes maisons de parfumerie au monde (Giorgio Armani, Christian Dior…)

Retrouvez les focus des mois précédents en cliquant ici :

https://leblogdelbard.fr/vegetaux-interieur/ https://leblogdelbard.fr/vegetaux-exterieur/

Open post
carioptéris la plante de septembre

Le caryoptéris, l’extraordinaire plante du mois de septembre !

Parfois surnommée « Barbe Bleue », le caryoptéris se démarque par sa magnifique floraison originale bleutée. Elle se distingue également par la délicate odeur balsamique que dégage son feuillage vert argenté. Son port buissonnant donne de la couleur à vos massifs et est également très apprécié par nos amis butineurs.

Plantation du caryoptéris

Plantez votre caryoptéris de préférence en automne, mais vous pouvez également le planter au printemps. En fonction de la région où vous habitez, il vaut mieux le planter en pot. En effet, certaines espèces ne supportent pas le froid et les gelées hivernales. Il est donc préférable de le mettre en l’abri lors de ces grosses périodes de froid. Pour les régions plus chaudes, placez-le en pleine terre à l’abri du vent.

Il se plait dans un espace ensoleillé, la qualité de la terre lui importe peu. Le principal est que la terre soit bien drainée.

Entretien du caryoptéris

Cet arbuste ne réclame que peu d’entretien, une fois bien planté, il est très autonome. Néanmoins, pour continuer à avoir une magnifique floraison à la fin de l’été et au début de l’automne, une taille est nécessaire. A la fin de l’hiver, taillez votre caryoptéris court, vous aurez ainsi une floraison plus importante et plus jolie l’année d’après. Durant l’hiver, vous pouvez également recouvrir le pied de feuilles séchées pour prévenir du gel. Au printemps/été, vous pouvez placez un léger paillage pour éviter les mauvaises herbes autour de votre arbuste. Pour la culture en pot, un apport en engrais pour nourrir la terre peut être nécessaire. N’oubliez pas d’arroser une fois que la terre est sèche.

Côté design

Vous pouvez placer votre caryoptéris en massif accompagné de rudbeckias, héléniums, anémones du Japon ou encore de gauras. Mais il orne également magnifiquement bien une terrasse avec son extraordinaire feuillage bleu.

Open post

Le laurier rose, la plante du mois de juillet

Originaire des régions du pourtour méditerranéen, le laurier rose ‘Nerium oleander’ est un arbuste à feuillage persistant et à la floraison estivale. C’est le symbole de vacances au bord de la mer. Les couleurs de ses fleurs simples ou doubles peuvent être variées : rouge, rose, saumon, jaune et blanc. Certaines variétés sont même parfumées. La floraison débute en mai dans les régions méditerranéennes et se prolonge jusqu’en octobre.

Plante dite d’orangerie, (qui doit être rentrée en serre froide ou véranda – 10/12 C° – à l’approche des premières gelées), elle est rustique entre -5°C et -12°C selon les variétés. En effet, elle peut donc être plantée en pleine terre dans les régions à hivers très doux : pourtour méditerranéen et côte Atlantique où elle forme des massifs et même des haies. Dans les régions à hivers froids, sera alors privilégiée, la culture en bacs ou en pots pour la décoration des terrasses et balcons.

astuces terre plantation fleurs laurier rose Blog Delbard

Entretien et taille de votre laurier rose

De culture facile, le laurier rose demande une exposition chaude, ensoleillée et une terre riche bien drainée. Cela lui suffit pour se développer et fleurir généreusement. Les deux premières années suivant la plantation, les arrosages seront abondants et réguliers. Ceci permet de favoriser un bon enracinement. Pour une culture en bac ou en pot, il convient d’arroser régulièrement et de faire des apports d’engrais pour stimuler une abondante floraison quel que soit son âge. Au fur et à mesure, il convient de supprimer les fleurs fanées.

Pour garder une belle forme à l’arbuste, il est nécessaire d’effectuer une taille juste après la floraison : elle consiste à raccourcir de moitié la longueur des branches les plus vigoureuses. Au printemps, il faut tailler sévèrement toutes les branches à environ 15 cm du sol en espérant que le gel n’aura pas été trop sévère. S’il est impossible de placer le laurier rose à l’abri pour l’hiver (dans une pièce lumineuse non chauffée mais hors gel), une protection s’imposera en paillant le pied.

Utilisez une bonne couche de feuilles mortes et en habillant le pot d’un film à bulles, de compost ou de paillettes de chanvre. N’hésitez pas à envelopper votre plante avec un voile d’hivernage afin d’éviter qu’elle soit détruite ou fortement endommagée par le gel. A l’intérieur, en hiver, les arrosages doivent être réduits et aucun apport d’engrais ne sera fait.

Mais attention, le laurier-rose ‘Nerium oleander’ est très toxique (toutes les parties de la plante le sont) et ne doit pas être confondu avec le laurier sauce ‘Laurus nobilis’.

L’astuce design végétal : des poteries en terre cuite ainsi que des plantes d’association de plantes comme un olivier bien sûr, mais aussi agapanthe, bougainvillier ou dipladénia permettent de créer un univers typiquement méditerranéen !

Open post
Saxifrage plante plantation entretien jardin rose Blog Delbard

Le Saxifrage, la plante montagnarde au feuillage persistant

Le Saxifrage, aussi appelé passe-pierre ou perce-pierre, est une vivace qui appartient à la famille des Saxifragacées. Cette jolie plante au feuillage des plus charmant pourra être une véritable valeur ajoutée dans vos massifs. L’essayer au jardin c’est aussi l’adopter !

L’histoire du Saxifrage


Le Saxifraga arendsii peut atteindre une hauteur de 15 cm environ. Il est souvent appelé Saxifrage mousse car son feuillage vert forme un tapis sur le sol. En effet, dans un jardin, le Saxifrage est souvent très apprécié car c’est un végétal qui tapisse une zone à travers un joli feuillage qui forme une masse assez compacte. Sachez que vous pouvez également l’utiliser en couvre-sol. Retrouvez notre article en lien ici : https://leblogdelbard.fr/couvre-sol-pieds-rosiers/

« Ses fleurs, d’un joli rose,
apportent une véritable fraîcheur au jardin »

Saxifrage planter terre jardin intérieur saison soleil Blog Delbard

La plantation et l’entretien de votre Saxifrage

Comment planter le Saxifrage ? Au printemps ou en automne, choisissez un endroit ensoleillé ou à la mi-ombre. Cela favorisera le développement de votre plante. Privilégiez un sol frais et humifère. Au moment de la plantation, veillez à bien espacer vos plantes entre elles d’au moins 30 cm en fonction de la variété que vous aurez sélectionnée. A noter que votre plante résistera bien au froid.

Sachez que la floraison de votre Saxifrage a lieu d’Avril à fin Octobre et que sa croissance est plutôt lente. Si vous ne possédez pas de jardin, vous pouvez également planter le Saxifrage dans un bac, un pot ou dans une jardinière. Si vous privilégiez une plantation d’intérieur, pensez à placer votre plante dans un endroit lumineux comme un salon ou encore une véranda.

Touche design végétal astuce décoration Blog Delbard

N’hésitez pas à placer votre plante dans les rocailles car le Saxifrage a la faculté de recouvrir très facilement l’endroit où il est planté. Vous pouvez également marier votre Saxifrage avec d’autres végétaux dans un massif pour obtenir un jardin élégant. Optez pour l’heuchère, la fougère ou encore la bruyère. Retrouvez, en complément, notre article sur la réalisation d’un massif flamboyant juste ici : https://leblogdelbard.fr/massif-flamboyant-realisation-jardin/

Sachez enfin que les Saxifrages poussent souvent où les autres plantes ne poussent pas. Elles égayent une surface sèche et ombragée, un vieux mur, une fissure entre des rochers, un interstice dans un dallage… Elles peuvent aussi servir à colorer les toitures végétalisées, en compagnie de joubarbes et de sedums.

Open post

Le Ficus Benjamina, la plante du mois de Septembre

Le Ficus Benjamina est une jolie plante qui habille très facilement les pièces de votre maison. Arbuste au feuillage persistant, il est très souvent utilisé pour apporter une touche design et décorative. L’essayer, c’est l’adopter !

Origine du Ficus Benjamina

Aussi appelé Figuier pleureur, le Ficus Benjamina est une plante appartient à la famille des Moraceae. Elle est d’origine indienne, asiatique et océanique. Il existe des centaines de variétés à ce jour. On retrouve ainsi des plantes aux feuillages vert, jaune, crème, etc.

En règle générale, le Ficus Benjamina peut atteindre les 20 m de hauteur. Lorsque l’on souhaite l’avoir en intérieur, on la taille souvent pour qu’elle n’atteigne pas les 3 m.

” Cette plante a la réputation de s’adapter assez rapidement dans un intérieur que ce soit en maison ou en appartement “

Ficus benjamina entretien soins maladies intérieur plante verte design pot Blog Delbard

Comment planter et entretenir son Ficus Benjamina

Si vous souhaitez planter un Ficus Benjamina dans votre intérieur rien de plus simple. Commencez par mettre votre plante dans un endroit de votre maison où la température ne dépasse pas les 23°C. N’exposez surtout pas votre Ficus Benjamina en plein soleil ! En effet, privilégiez un lieu où il pourra avoir une grande luminosité avoir directement les rayons du soleil directement sur lui. Attention également au vent. Votre plante doit être protégé des courants d’air pour éviter que ses feuilles tombent. Pour le rempotage, c’est tout aussi simple : faite-le à la fin de l’hiver et tous les 2/3 ans. Vous pouvez gratter la terre en surface et utiliser du terreau enrichi en fertilisant organique spécial pour les plantes vertes.

Pour entretenir votre Ficus Benjamina, optez pour un arrosage assez modéré. En effet, cette plante ne doit pas constamment être mouillée au niveau des racines. Ainsi, arrosez-la, avec une eau non calcaire, lorsque le terreau est sec. N’hésitez pas à ajouter de l’engrais pour plantes d’intérieur tous les 15 jours en été et en hiver. Vous pouvez tailler votre plante en hiver avant les nouvelles repousses. Enfin, nettoyez le feuillage de votre plante tous les 4 mois avec un produit lustrant adapté.

Les soins à apporter en cas de chute des feuilles

Une partie du feuillage tombe normalement chaque année : la chute de feuilles vertes signale souvent une brusque variation de température (courant d’air, déplacement du pot…) ou bien une obscurité mal supportée. N’augmentez pas les arrosages ! Cette chute des feuilles se produit souvent à l’arrivée du printemps où vous aérez davantage les pièces de votre appartement : le changement de température brusque est alors très préjudiciable pour la plante !

Touche design végétal astuce décoration Blog Delbard

Créez un effet jungle dans votre intérieur :
Notre petite astuce pour votre Ficus Benjamina est de le placer dans un contenant plutôt lourd pour éviter que votre plante ne bascule. En effet, dans un grand pot, vous pouvez l’associer à d’autres ficus comme le Ficus lyrata avec ses énormes feuilles en forme de lyre, le Ficus elastica ou caoutchouc poussant vite, haut et large, le figuier d’intérieur Ficus deltoïdea qui en pot reste nain (ne dépasse pas 60 cm) sans oublier le figuier nain, Ficus pumila, rampant aux tiges souples , et le Ficus retusa, un figuier pouvant être cultivé en bonsaï. On peut décidément avoir tous les effets en intérieur grâce au ficus !

Crédit photo : https://www.officedesfleurs.fr/

Scroll to top