Open post
Saxifrage plante plantation entretien jardin rose Blog Delbard

Le Saxifrage, la plante montagnarde au feuillage persistant

Le Saxifrage, aussi appelé passe-pierre ou perce-pierre, est une vivace qui appartient à la famille des Saxifragacées. Cette jolie plante au feuillage des plus charmant pourra être une véritable valeur ajoutée dans vos massifs. L’essayer au jardin c’est aussi l’adopter !

L’histoire du Saxifrage


Le Saxifraga arendsii peut atteindre une hauteur de 15 cm environ. Il est souvent appelé Saxifrage mousse car son feuillage vert forme un tapis sur le sol. En effet, dans un jardin, le Saxifrage est souvent très apprécié car c’est un végétal qui tapisse une zone à travers un joli feuillage qui forme une masse assez compacte. Sachez que vous pouvez également l’utiliser en couvre-sol. Retrouvez notre article en lien ici : https://leblogdelbard.fr/couvre-sol-pieds-rosiers/

« Ses fleurs, d’un joli rose,
apportent une véritable fraîcheur au jardin »

Saxifrage planter terre jardin intérieur saison soleil Blog Delbard

La plantation et l’entretien de votre Saxifrage

Comment planter le Saxifrage ? Au printemps ou en automne, choisissez un endroit ensoleillé ou à la mi-ombre. Cela favorisera le développement de votre plante. Privilégiez un sol frais et humifère. Au moment de la plantation, veillez à bien espacer vos plantes entre elles d’au moins 30 cm en fonction de la variété que vous aurez sélectionnée. A noter que votre plante résistera bien au froid.

Sachez que la floraison de votre Saxifrage a lieu d’Avril à fin Octobre et que sa croissance est plutôt lente. Si vous ne possédez pas de jardin, vous pouvez également planter le Saxifrage dans un bac, un pot ou dans une jardinière. Si vous privilégiez une plantation d’intérieur, pensez à placer votre plante dans un endroit lumineux comme un salon ou encore une véranda.

Touche design végétal astuce décoration Blog Delbard

N’hésitez pas à placer votre plante dans les rocailles car le Saxifrage a la faculté de recouvrir très facilement l’endroit où il est planté. Vous pouvez également marier votre Saxifrage avec d’autres végétaux dans un massif pour obtenir un jardin élégant. Optez pour l’heuchère, la fougère ou encore la bruyère. Retrouvez, en complément, notre article sur la réalisation d’un massif flamboyant juste ici : https://leblogdelbard.fr/massif-flamboyant-realisation-jardin/

Sachez enfin que les Saxifrages poussent souvent où les autres plantes ne poussent pas. Elles égayent une surface sèche et ombragée, un vieux mur, une fissure entre des rochers, un interstice dans un dallage… Elles peuvent aussi servir à colorer les toitures végétalisées, en compagnie de joubarbes et de sedums.

Open post

Le Ficus Benjamina, la plante du mois de Septembre

Le Ficus Benjamina est une jolie plante qui habille très facilement les pièces de votre maison. Arbuste au feuillage persistant, il est très souvent utilisé pour apporter une touche design et décorative. L’essayer, c’est l’adopter !

Origine du Ficus Benjamina

Aussi appelé Figuier pleureur, le Ficus Benjamina est une plante appartient à la famille des Moraceae. Elle est d’origine indienne, asiatique et océanique. Il existe des centaines de variétés à ce jour. On retrouve ainsi des plantes aux feuillages vert, jaune, crème, etc.

En règle générale, le Ficus Benjamina peut atteindre les 20 m de hauteur. Lorsque l’on souhaite l’avoir en intérieur, on la taille souvent pour qu’elle n’atteigne pas les 3 m.

” Cette plante a la réputation de s’adapter assez rapidement dans un intérieur que ce soit en maison ou en appartement “

Ficus benjamina entretien soins maladies intérieur plante verte design pot Blog Delbard

Comment planter et entretenir son Ficus Benjamina

Si vous souhaitez planter un Ficus Benjamina dans votre intérieur rien de plus simple. Commencez par mettre votre plante dans un endroit de votre maison où la température ne dépasse pas les 23°C. N’exposez surtout pas votre Ficus Benjamina en plein soleil ! En effet, privilégiez un lieu où il pourra avoir une grande luminosité avoir directement les rayons du soleil directement sur lui. Attention également au vent. Votre plante doit être protégé des courants d’air pour éviter que ses feuilles tombent. Pour le rempotage, c’est tout aussi simple : faite-le à la fin de l’hiver et tous les 2/3 ans. Vous pouvez gratter la terre en surface et utiliser du terreau enrichi en fertilisant organique spécial pour les plantes vertes.

Pour entretenir votre Ficus Benjamina, optez pour un arrosage assez modéré. En effet, cette plante ne doit pas constamment être mouillée au niveau des racines. Ainsi, arrosez-la, avec une eau non calcaire, lorsque le terreau est sec. N’hésitez pas à ajouter de l’engrais pour plantes d’intérieur tous les 15 jours en été et en hiver. Vous pouvez tailler votre plante en hiver avant les nouvelles repousses. Enfin, nettoyez le feuillage de votre plante tous les 4 mois avec un produit lustrant adapté.

Les soins à apporter en cas de chute des feuilles

Une partie du feuillage tombe normalement chaque année : la chute de feuilles vertes signale souvent une brusque variation de température (courant d’air, déplacement du pot…) ou bien une obscurité mal supportée. N’augmentez pas les arrosages ! Cette chute des feuilles se produit souvent à l’arrivée du printemps où vous aérez davantage les pièces de votre appartement : le changement de température brusque est alors très préjudiciable pour la plante !

Touche design végétal astuce décoration Blog Delbard

Créez un effet jungle dans votre intérieur :
Notre petite astuce pour votre Ficus Benjamina est de le placer dans un contenant plutôt lourd pour éviter que votre plante ne bascule. En effet, dans un grand pot, vous pouvez l’associer à d’autres ficus comme le Ficus lyrata avec ses énormes feuilles en forme de lyre, le Ficus elastica ou caoutchouc poussant vite, haut et large, le figuier d’intérieur Ficus deltoïdea qui en pot reste nain (ne dépasse pas 60 cm) sans oublier le figuier nain, Ficus pumila, rampant aux tiges souples , et le Ficus retusa, un figuier pouvant être cultivé en bonsaï. On peut décidément avoir tous les effets en intérieur grâce au ficus !

Crédit photo : https://www.officedesfleurs.fr/

Open post

Le laurier rose, la plante du mois de juillet

Originaire des régions du pourtour méditerranéen, le laurier rose ‘Nerium oleander’ est un arbuste à feuillage persistant et à la floraison estivale. C’est le symbole de vacances au bord de la mer. Les couleurs de ses fleurs simples ou doubles peuvent être variées : rouge, rose, saumon, jaune et blanc. Certaines variétés sont même parfumées. La floraison débute en mai dans les régions méditerranéennes et se prolonge jusqu’en octobre.

Plante dite d’orangerie, (qui doit être rentrée en serre froide ou véranda – 10/12 C° – à l’approche des premières gelées), elle est rustique entre -5°C et -12°C selon les variétés. En effet, elle peut donc être plantée en pleine terre dans les régions à hivers très doux : pourtour méditerranéen et côte Atlantique où elle forme des massifs et même des haies. Dans les régions à hivers froids, sera alors privilégiée, la culture en bacs ou en pots pour la décoration des terrasses et balcons.

conseil jardin blog delbard plante

L’astuce Delbard : investissez dans des roulbacs afin de faciliter leur manutention.

astuces terre plantation fleurs laurier rose Blog Delbard

Entretien et taille de votre laurier rose

De culture facile, le laurier rose demande une exposition chaude, ensoleillée et une terre riche bien drainée. Cela lui suffit pour se développer et fleurir généreusement. Les deux premières années suivant la plantation, les arrosages seront abondants et réguliers. Ceci permet de favoriser un bon enracinement. Pour une culture en bac ou en pot, il convient d’arroser régulièrement et de faire des apports d’engrais pour stimuler une abondante floraison quel que soit son âge. Au fur et à mesure, il convient de supprimer les fleurs fanées.

Pour garder une belle forme à l’arbuste, il est nécessaire d’effectuer une taille juste après la floraison : elle consiste à raccourcir de moitié la longueur des branches les plus vigoureuses. Au printemps, il faut tailler sévèrement toutes les branches à environ 15 cm du sol en espérant que le gel n’aura pas été trop sévère. S’il est impossible de placer le laurier rose à l’abri pour l’hiver (dans une pièce lumineuse non chauffée mais hors gel), une protection s’imposera en paillant le pied.

Utilisez une bonne couche de feuilles mortes et en habillant le pot d’un film à bulles, de compost ou de paillettes de chanvre. N’hésitez pas à envelopper votre plante avec un voile d’hivernage afin d’éviter qu’elle soit détruite ou fortement endommagée par le gel. A l’intérieur, en hiver, les arrosages doivent être réduits et aucun apport d’engrais ne sera fait.

Mais attention, le laurier-rose ‘Nerium oleander’ est très toxique (toutes les parties de la plante le sont) et ne doit pas être confondu avec le laurier sauce ‘Laurus nobilis’.

L’astuce design végétal : des poteries en terre cuite ainsi que des plantes d’association de plantes comme un olivier bien sûr, mais aussi agapanthe, bougainvillier ou dipladénia permettent de créer un univers typiquement méditerranéen !

Scroll to top