Centre de table fleuri pour Noël

Le réveillon de Noël, c'est dans 3 jours ! 

Alors cette année, on a décidé de vous aider dans la préparation de votre table de fêtes.

On vous montre comment préparer un centre de table fleuri pour en mettre plein les yeux à votre famille et à vos amis ! 

Suivez notre atelier pas à pas...

Open post

La plante du mois de Décembre

azalée décembreazalee-3

Qu’elles soient blanc de neige, rouge décembre, violet solennel ou rose vif, toutesles azalées ont une caractéristique commune : la plante disparaît presque totalement sous les fleurs.

Floraison abondante, disponible dans les tons typiques d’un mois de décembre, alternative originale pour mettre de l’ambiance tout en restant un grand classique saisonnier. L’Azalée se nomme officiellement “Rhododendron syn. Azalea”.

azalée articles Conseil pratiques

     L’Azalée boit beaucoup. Arrosez la plante régulièrement et abondamment ou plongez le pot dans l’eau pour saturer le terreau. Pour les plantes ayant un grand besoin d’eau, des pots spéciaux sont disponibles. Ils alimentent la plante en humidité à partir d’une réserve d’eau.

La plante supporte mal la chaleur, qui la ramollit. Évitez par conséquent les emplacements en plein soleil ou à proximité d’un radiateur. L’Azalée aime les endroits frais et bien éclairés.

Pour une floraison abondante, donnez de l’engrais deux fois par mois. Lorsque la plante doit être rempotée dans un pot plus grand, il convient d’utiliser du terreau acide spécial pour ce type de plantes.

Si l’Azalée devient trop encombrante dans la maison, elle peut, après la floraison être plantée en pleine terre dans le jardin, dans un endroit ombragé et de la terre acide retenant l’humidité. Pour l’hiver, le mieux est de la mettre dans une serre ou une grange où elle sera à l’abri.

Aspergez régulièrement la plante même si elle est en bouton. Par contre, arrêtez d’asperger lorsque les boutons s’ouvrent.

Open post

Le Rhododendron, la plante du mois de Décembre

azalée décembreazalee-3

Qu’elles soient blanc de neige, rouge décembre, violet solennel ou rose vif, toutesles azalées ont une caractéristique commune : la plante disparaît presque totalement sous les fleurs.

Floraison abondante, disponible dans les tons typiques d’un mois de décembre, alternative originale pour mettre de l’ambiance tout en restant un grand classique saisonnier. L’Azalée se nomme officiellement “Rhododendron syn. Azalea”.

azalée articles Conseil pratiques

     L’Azalée boit beaucoup. Arrosez la plante régulièrement et abondamment ou plongez le pot dans l’eau pour saturer le terreau. Pour les plantes ayant un grand besoin d’eau, des pots spéciaux sont disponibles. Ils alimentent la plante en humidité à partir d’une réserve d’eau.

La plante supporte mal la chaleur, qui la ramollit. Évitez par conséquent les emplacements en plein soleil ou à proximité d’un radiateur. L’Azalée aime les endroits frais et bien éclairés.

Pour une floraison abondante, donnez de l’engrais deux fois par mois. Lorsque la plante doit être rempotée dans un pot plus grand, il convient d’utiliser du terreau acide spécial pour ce type de plantes.

Si l’Azalée devient trop encombrante dans la maison, elle peut, après la floraison être plantée en pleine terre dans le jardin, dans un endroit ombragé et de la terre acide retenant l’humidité. Pour l’hiver, le mieux est de la mettre dans une serre ou une grange où elle sera à l’abri.

Aspergez régulièrement la plante même si elle est en bouton. Par contre, arrêtez d’asperger lorsque les boutons s’ouvrent.

Open post

NPK, c’est quoi?

terre

Que signifie ces trois lettres ?

Au moment où l’on travaille le sol, en automne, on se demande souvent quel engrais employer. Voici quelques explications bien utiles :
Un engrais est composé de 3 éléments principaux : azote (N), acide phosphorique (P) potassium (K). C’est la proportion de chacun qui détermine les propriétés de l’engrais.

L’azote est l’élément de base, naturellement présent dans le sol. Son action est primordiale pour les parties aériennes des végétaux : tiges et feuillage. Indispensable pour les légumes feuilles.

L’acide phosphorique assure un bon développement des racines, favorise la résistance aux maladies et la fécondation, donc la floraison. Nécessaire pour les légumes fruits.

La potasse favorise le développement des fleurs, des fruits et des bulbes.
Sur les emballages, les 3 lettres NPK sont suivies de 3 nombres. Ces derniers correspondent à la proportion des 3 composants.

Open post

Choisir le bon contenant

  pot3 pot4Quelle taille de pot et pour quel type de végétaux ?pot2pot1

Planter des végétaux en pot nécessite un minium de jugeotte et de réflexion quant au choix du contenant. Installer une plante à grand développement dans un pot trop petit limite son développement jusqu’à, parfois, la faire mourir.

L’inverse n’est pas mieux. C’est inesthétique, et la plante elle même semble se demander ce qu’elle fait là.

echelle

Quelques mesures bien utiles

Pour un arbuste ou un rosier, utilisez un pot de forme traditionnelle, haut de 55cm. Pour un petit arbre, un pot carré, haut de 70cm.

Placez un buis taillé en boule dans un pot rond, aussi large que haut, d’une fois et demi son diamètre.

Installez un bananier, un palmier ou un agrume dans un bac carré de 55cm sur 55cm.

Open post

Les parasites

insecte insecte2  Surveillez vos balcons…fourmimouche

Un rebord de fenêtre ou un balcon, quel milieu favorable à l’arrivée et au développement rapide des cochenilles, des pucerons, des aleurodes, des araignées rouges et autres méchantes bêtes !

En effet l’espace est confiné, très mal aéré, et même parfois couvert. Il n’y a pas d’endroit plus douillet pour ces bestioles, même la pluie purifiante ne les atteint pas toujours.

Traitez préventivement, inspectez souvent le dessous des feuilles pour traquer et limiter l’invasion.

Par temps sec, douchez vos plantes le plus souvent possible mais jamais en plein soleil bien sûr !

Et évitez au maximum les plantes qui attirent particulièrement ces parasites. Réservez-les à votre jardin.

Open post

Les vivaces

vivaceTour d’horizon…vivace

Les vivaces sont décoratives, par leur floraison (la majorité des plantes),

Par leur feuillage (Graminées, Hostas, Heuchères, Libertia…), et parfois par leur fructification.

Les formes et les coloris des fleurs sont très variables ainsi que les hauteurs des plantes et les dates de floraison.

Seuls les mois de novembre, décembre et janvier sont dépourvus de fleurs ; en effet dès février apparaissent les premières avec les Roses de Noël ,

Suivi en mars par les Ibéris , les Saxifrages , Violas …

Et à partir d’avril se succèdent alors une multitude de fleurs diverses jusqu’aux premières gelées de novembre.

La grande diversité des plantes vivaces permet de composer dans un jardin ou sur terrasses et balcons des décorations très variées : plate-bande (mixed border), bordures, massifs, seules ou en compagnie de rosiers , arbustes , bulbes , plantes annuelles …

planter

Plantation

Les vivaces se plantent de septembre à fin mars pour celles vendues à racines, alors que celles qui sont en godets peuvent être installées au jardin pendant toute l’année en dehors des périodes de gel et de fortes chaleurs.

Préparez le terrain avant de placer vos plantes : bêchez et incorporez du terreau et du fumier bien décomposé ; dans un sol lourd et mal drainé, faites un apport de sable grossier dans le fond du trou de plantation .

Les distances entre les plantes, dans les deux sens, sont indiquées dans chaque descriptif : respectez-les pour qu’elles se développent harmonieusement. N’oubliez pas d’arroser à la fin de la plantation.

Dans les régions à hivers rigoureux, il est recommandé de pailler les jeunes plantations.

Entretien la première année : Au printemps, faites un apport d’engrais complet suivi d’un arrosage.

épandez un app ât autour des plantes qui attirent les limaces et escargots avant qu’ils s’en régalent ! Arrosez régulièrement pendant tout l’été et supprimez au fur et à mesure les fleurs fanées.

Open post

La pollinisation des fruitiers

abeille

Vérifiez leur compatibilité !

Les arbres fruitiers requièrent un plein ensoleillement et un sol bien drainé. Cependant, un emplacement abrité incite les insectes, sans lesquels la pollinisation ne pourrait se faire, à venir butiner les fleurs au début du printemps, et évite qu’en automne des rafales de vents ne détruisent les derniers fruits mûrs de l’année.

De nombreux arbres fruitiers ne peuvent être fécondés par leur propre pollen. Ils resteraient stériles si un arbre semblable, mais d’une autre variété, poussant à proximité, n’assurait pas la pollinisation croisée. Si vous désirez planter un pommier, tel qu’un “Delbard Jubilé®”, il vous faudra veiller à ce que, non loin de là, il y ait des espèces propres à la pollinisation croisée, “Royal Gala” ou “Reine des Reinettes” par exemple, pour que les abeilles butinant leurs fleurs viennent y déposer leur pollen.

S’il se trouve que l’un de vos voisins a justement planté l’une de ces variétés, vous n’aurez aucun souci à vous faire; sinon il vous faudra planter vous-même deux variétés différentes. Il importe également de disposer d’un pollinisateur qui fleurisse en même temps que la variété sélectionnée.

Attention : “Reinette Grise du Canada” et “Braeburn” sont autostériles. Elles nécessitent obligatoirement une autre variété pollinisatrice pour fructifier (Reine des reinettes par exemple).

Vous pouvez aussi planter un pommier d’ornement comme “Malus Everest” qui contribuera à la pollinisation du verger.

Open post

Pelouse : Mode d’emploi

   gazonPréparation du terraingazon

Pour créer une pelouse, la meilleure époque de semis se situe d’avril à juin et de septembre à mi octobre, un jour sans pluie, sans vent, sans grand soleil et sur un sol non détrempé.

Un mois avant :

Délimitez la pelouse par un tracé géométrique ou sinueux.

Désherbez avec un produit qui disparaît au bout de trois semaines, ou manuellement avec une binette et une gouge, ou avec une bêche ou encore un motoculteur en enfouissant les herbes.

Nettoyez en enlevant les pierres, les cailloux, les racines…

rateau

Juste avant le semis

  • Ratissez les herbes jaunies,
  • Désherbez manuellement les nouvelles herbes qui ont poussé,
  • Ameublissez le sol au croc si le sol a été retourné précédemment. Sinon, à la bêche ou au motoculteur
  • Améliorer le sol si nécessaire : sable et tourbe sur les sols lourds et collants, tourbe et terreau sur les sols pauvres, tourbe et terre végétale sur les sols sablonneux.
  • Apporter de l’engrais organique.
  • Griffer
  • Niveler la surface, ratisser, tasser au rouleau.

Le semis

  • Choisissez le ou les mélanges. Ils peuvent être différents suivant les expositions du terrain.
  • Semez régulièrement et serré ( à la volée – en 2 passages croisés, en dosant de moitié à chaque passage – ou au semoir mécanique)
  • Terreauter (ajouter une fine couche de terreau)
  • Roulez, par temps sec
  • Arrosez en pluie fine

ARROSOIR

L’après- semis

  • Arrosez, ensuite, s’il ne pleut pas, jusqu’à la levée des graines,
  • Evitez de marcher dessus jusqu’à ce que les graminées atteignent 5cm,
  • Attendez 2 mois pour un usage familial,
  • Effectuez la première tonte, en position haute, quand les brins ont 10cm,
  • Roulez.

gants

L’entretien

Soins généraux

  • Aération
  • Scarification
  • Fertilisation

Fréquence des tontes au printemps

  • Gazon d’ornement : une fois par semaine minimum
  • Pelouse rustique : tous les 12, 15 jours
  • Gazons de sport : une fois par semaine

Remarque : ne jamais tondre lorsque l’herbe est mouillée.

Open post

Le cerisier

 Cerisier Blog DelbardLa plante du mois de NovembreCerisiers-Blog-Delbard-jardin-fruitiers

 

 

Le cerisier est l’un des arbres fruitiers les plus appréciés. Il est facile de culture et de mise à fruits.

Les variétés de cerisiers

Sous son nom, sont désignées plusieurs variétés de cerises, qui proviennent de 2 espèces de Prunus :
– Le Merisier (Prunus avium) ou cerisier des Oiseaux : il doit son nom à ces volatiles qui nous l’aurait ramené du Caucase ! Mais le merisier s’est très bien adapté et on peut le rencontrer dans les haies ou dans les clairières.
De cette famille sont issus les bigarreaux et les guignes à fruits sucrés :
• Le Bigarreau est à chair ferme ; il peut être de couleur rouge plus ou moins foncé, voire ‘noire’, jaune ou bicolore.
• La Guigne est à chair molle et sa couleur varie du rouge clair à presque noire en fin de maturité selon les variétés.
• Le cerisier Prunus cerasus est originaire d’Europe Centrale, il pousse spontanément en France et ses fruits sont acides : les griottes et amarelles.
• La Griotte est à chair acide et tendre et son jus est coloré.
• L’Amarelle est aussi à chair acide et tendre mais son jus est clair.
Du croisement de ces 2 espèces est née la cerise ‘vraie’ : acidulée, sucrée et à chair tendre !
Le cerisier préfère les terres profondes et bien drainées. Aussi, il a besoin d’une exposition ensoleillée pour donner une bonne fructification. Les bigarreaux peuvent être plantés jusqu’à une altitude de 700 à 800 m, tandis que les griottes peuvent l’être jusqu’à 1000 m.

Cette année, nous mettons en avant la variété Burlat du groupe Bigarreau également appelée “cerise douce”. Ce cerisier, produit de gros fruits sucrés avec une chair ferme et croquante. Plutôt précoce, cette variété est productive et se récolte bien à partir de fin-mai, sans toutefois craindre particulièrement les gelées de printemps.

Se préparer à l’arrivée d’un cerisier

Quelle variété de cerisier planter ? Choisissez un cerisier adapté à votre climat et jardin selon les conseils de votre vendeur
Quel sol ? Ordinaire, léger, profond.
Quelle exposition ? Plantez le cerisier dans un endroit dégagé, ensoleillé, si possible abrité du vent. Les variétés hâtives peuvent souffrir des gelées tardives qui réduisent à néant la fructification (les fleurs sont détruites à -2°C).
Quand planter ? D’octobre à mars : en dehors des périodes de fortes gelées et le reste de l’année pour ceux proposés en conteneur ou en racines nues.
Quand tailler le cerisier ? Comme tous les arbres fruitiers à noyaux le cerisier tolère mal les opérations de taille. Il est toujours préférable de tailler tôt en début d’automne pour limiter les dégâts. Toutefois, l’époque officielle de taille se prolonge jusqu’en février lors du repos végétatif. Un an après la plantation, taillez en automne pour former une charpente aérée, bien équilibrée et ouverte au centre, avec 4 ou 5 branches maîtresses.
Astuce : toute taille sur un cerisier doit être complétée par un masticage complet de la plaie de taille. Cela permet d’éviter le développement de maladies, mais aussi les écoulements de gomme.

Entretenir son cerisier

En Février, pulvérisez un produit de traitement d’hiver à base d’huiles naturelles pour éliminer les œufs de pucerons, d’araignées rouges et de teigne des cerisiers, dont la chenille ronge les fleurs. Au printemps, avant la floraison, apportez un engrais par griffage, puis, après la formation des fruits, un engrais complet pour arbre fruitier. Vous pouvez également pailler avec du compost.

Dans de très grands bacs, optez pour le Griotella®, de très petit développement à port pleureur, très décoratif et dont les fruits ont la saveur d’une bonne griotte.
Nos variétés préférées pour le jardin avec leurs pollinisateurs :
– Géant d’Hedelfingen (récolte en juillet) pollinisateurs : Napoléon – Burlat – Summit – Van
– Hâtif Burlat (récolte fin mai – début juin) pollinisateurs : Napoléon – Reverchon – Van – Géant Hedelfingen
– Napoléon (récolte juin) pollinisateurs : Hedelfingen – Burlat
– Bigarreau Van (récolte fin juin) pollinisateurs : Napoléon – Burlat
Sans oublier le très connu cerisier Bigarreau de la Saint Jean® aux très gros fruits charnus et très parfumés qui est une variété autofertile.

 

À vous de jouer !

Posts navigation

1 2 3 4 5 6
Scroll to top