Open post
Calla Arum Blog Delbard jardin plante

Découvrez la Calla

L’origine de la Calla ou Zantedeschia

Autrefois, cette fleur portait un nom imposant : Arum d’Ethiopie. La plante, vivait auparavant dans les marécages et est originaire d’Afrique du Sud. De la famille des aracées, c’est une plante robuste qui a appris à vivre en alternance entre un sol complètement détrempé et un sol sec.  Vous serez surpris par la multitude de couleurs que les fleurs arborent. La Calla a plusieurs significations symboliques. Elle est considérée comme symbole de pureté, de sympathie et de beauté. Elle fait également office de fleur porte-bonheur depuis l’Antiquité, quand les Grecs et les Romains associaient cette fleur aux fêtes et au plaisir. Sa forme rappelle le calice, pour trinquer lors des banquets. Bien que des siècles se soient écoulés, la Calla a toujours gardé cette signification.

Culture de la Calla

La Calla peut se planter en extérieur mais également vivre en intérieur en fonction de vos possibilités.
En extérieur : Plantez les bulbes de Callas (ou d’Arums) en extérieur dès le début du printemps. Enterrez-les à 4 ou 5 cm de profondeur de Mars à mai. Veillez à respecter un minimum de 30 à 40 cm entre chaque bulbe car une fois que les feuilles auront poussé, elles auront besoin d’espace. Choisissez un endroit bien ensoleillé mais pas brûlant. Privilégiez d’ailleurs un ensoleillement matinal car le sol du Calla doit rester frais et humide, et non sec.
En intérieur : Placez votre Calla dans un grand pot pour les racines se développent bien. Placez-la également dans une zone ensoleillée de la maison, où la température est entre 12 et 20°C. Veillez à ce que la terre reste fraîche et humide (mais jamais trempée) en arrosant une à deux fois par semaine. Au moins une fois par mois, faites un apport d’engrais pour permettre à la plante d’avoir une belle floraison. Au fur et à mesure, supprimez les fleurs fanées marrons pour permettre à la plante d’en produire de nouvelles.

Entretenir et protéger la Calla

Pour avoir une belle floraison en extérieur l’année suivante, attendez que les feuilles soient complètement jaunes avant de tailler votre plante (si vous taillez avant, les réserves de la plante n’auront pas pu se faire). Ensuite, avant les premières gelées, taillez la plante très court. La plante résiste assez bien à la fraîcheur de l’hiver, cependant, vous pouvez apporter une couche de paillage qui aidera la plante à passer l’hiver sereinement. Utilisez un paillage classique (chanvre ou lin) ou encore des feuilles séchées ou des fougères pour protéger votre plante.

En intérieur, renouvelez le terreau tous les deux ans et pensez bien aux apports d’engrais : votre plante vous remerciera !

Les formes et couleurs de la Calla

Les fleurs existent dans de très nombreux coloris : blanc, rose, rouge, jaune violet, vert, orange, bicolore ou encore noir. La particularité de la Calla est la forme de sa fleur. Une belle trompette qui s’ouvre lentement pour laisser apparaître son cœur.
Les bouquets de Callas sont très appréciés aujourd’hui, la longueur des tiges et la multitude de couleurs permet aux fleuristes comme aux amateurs de s’amuser. Alors n’hésitez pas, mélangez les styles, les formes et les couleurs. Créez des bouquets en hauteur ou alors plus petits mais plus garnis, c’est à vous de jouer !
Open post
Potager Legume Blog delbard jardin

Tout savoir sur le potager

potager3

Les 3 règles d’or

 

Conseil n°1 : Au potager : peu mais bien !

Ne plantez au jardin potager que la quantité suffisante que vous pourrez consommer en famille. Inutile de faire de la surproduction, sous prétexte que vous avez de la place. Semez un sachet de graines en plusieurs fois, associez des variétés précoces à d’autres plus tardives. Cela évite d’avoir une trop grosse production au même moment.

Conseil n°2 : un potager c’est peu de travail, mais souvent !

En jetant un coup d’œil attentif chaque jour, ou presque, dans le jardin, vous détecterez rapidement les problèmes à leur commencement : herbes indésirables qui germent, vite binées et étouffées sous une couche de paillis, attaques naissantes d’insectes ravageurs (pucerons, doryphores) vite enrayées par suppression des premières colonies, début de maladies sur le feuillage, supprimé en enlevant les premières vilaines feuilles. Ainsi, chaque problème peut être vite étouffé dans l’œuf !

Récoltez les légumes au fur et à mesure de leur mûrissement, pour ne pas se retrouver avec d’énormes courgettes ou des haricots un peu durs.

Conseil n°3 : dans mon potager, pas de plantes serrées !

Modérez vos ambitions : ne plantez pas six pieds de tomates là où on ne peut en mettre que 3 !

Pour la tomate justement, des feuillages denses, qui se touchent de pied à pied sont en partie responsables des attaques foudroyantes de mildiou : comme la végétation est dense, les feuilles sèchent mal après une pluie et ce confinement est favorable au champignon. Il en va de même pour de nombreuses maladies des arbres fruitiers, de la vigne, des rosiers.

Donnez-leur de l’air et vos plantes resteront en bonne santé !

Cet automne, saison idéale des plantations, lorsque vous plantez une haie, espacez bien les jeunes arbustes : ce n’est pas parce que les plantes sont petites à l’achat que vous devez les serrer. 0.80 m à 1 mètre d’espacement, c’est une bonne moyenne pour des arbustes classiques.

Semez les mâches et semez les épinards pour une récolte dans 6 semaines.

Épandez un paillis au potager !

Le paillage au potager évite aussi le tassage du sol après la pluie, empêche le mildiou d’infecter les feuilles basses des pieds de tomate, permet d’isoler du sol les fraisiers, les courgettes, les melons… en les gardant propres.

Astuce Delbard :

Effectuez des bassinages fréquents sur les végétaux sensibles comme les conifères de rocaille, agrumes… pour ennuyer tous les acariens.

Open post
Cocktail Bigallet Fête Mères Blog Delbard Jardin

Le cocktail au litchi !

Réalisez un super cocktail avec le temps chaud de l’été !

Il fait très chaud en ce moment ! Alors, pour se faire du bien, on a retenu une super idée de cocktail à réaliser pour s’hydrater ! Préparez-le pour l’apéro ou encore en boisson dans l’après-midi, c’est l’effet coup de cœur assuré !
Pour faire plaisir sans faire culpabiliser, on a concocté une délicieuse recette d’eau aromatisée Détox au litchi à l’approche de l’été !

Attention, pour que cette recette soit réussie, il est préférable de laisser l’eau aromatisée une nuit au réfrigérateur avant de la boire.

Blog recette litchi delbard jardin

Ingrédients & Matériel

⋆ 3 cuillères à soupe de sirop de litchi Bigallet
⋆ 1,5 cm de racines de gingembre frais
⋆ 10 litchis frais
⋆ 1/4 de pamplemousse
⋆ 500 ml d’eau de source
⋆ 1 branche de thym frais

Préparation

Dans une carafe, versez le sirop de litchi et l’eau.

  1. Coupez le gingembre en tranches et le pamplemousse en demi-lune.
  2. Plongez dans la carafe d’eau de source les litchis épluchés, des demi-lunes de pamplemousse, le thym frais et le gingembre en tranches.
  3. Placez l’eau au réfrigérateur pendant une nuit avant de déguster.

Versez l’eau aromatisée dans une belle jarre en verre individuelle ou encore dans une grande jarre collective pour que tout le monde puisse se servir.

Open post
Pivoine Blog Delbard Jardin Printemps

La pivoine : La star du printemps !

La pivoine : Un amour pour la vie…

Histoire de la pivoine

La pivoine, originaire d’Extrême-Orient, est d’abord une fleur connue pour ses vertus médicinales. En effet, il y a des milliers d’années, elle était utilisée pour traiter l’épilepsie.
Ce n’est qu’après, que la fleur a été appréciée pour sa beauté et ses qualités esthétiques. Elles ne fleurissent que quelques jours par an, mais vivent centenaires, robustes et charmantes, dans nos jardins.
Résistantes, elles traversent le temps sans dommage et il n’est pas rare de trouver ces fleurs éblouissantes dans un jardin oublié depuis des dizaines d’années, voire une centaine d’années.
Lorsque l’on plante des pivoines, c’est pour la vie !

La pivoine est une plante vivace (qui repousse tous les ans !).
Il existe deux types de pivoines : herbacées ou arbustives.
La pivoine arbustive fleurit beaucoup plus lentement que l’herbacée.
La pivoine herbacée, elle, fleurit beaucoup plus rapidement mais perd tout son feuillage après la floraison. La pivoine arbustive conserve ses branches et feuilles une grande partie de l’année. La pivoine est une fleur issue d’une plante vivace herbacée.

Pivoine Blog Delbard Jardin Printemps

Culture & plantation de la pivoine 

La pivoine se plante à l’automne. Il est important de respecter une distance de 80 cm voir 1 m entre les plants car ceux-ci peuvent grossirent très vite. En plantant à l’automne, on peut espérer une floraison dès le printemps suivant.
On plantera la pivoine au soleil (mais pas en pleine chaleur), dans un endroit assez aéré. Dans l’idéal, on la plantera dans  un massif pour donner un aspect de volume, au pied d’une haie ou encore en isolé dans le jardin.  On favorisera une terre profonde et bien drainée, neutre ou légèrement calcaire. Pour enrichir la terre, on apportera un amendement organique à base de fumier ou d’algues.
Enterrez les bourgeons juste sous la surface du sol, sinon la floraison est compromise. Arrosez abondamment la première année pour permettre à la pivoine de s’ancrer correctement dans le sol.

Pivoine Blog Delbard Jardin Printemps

Entretien de la pivoine

La taille des pivoines contribue à la reprise rapide de la floraison.
Pour bien entretenir les pivoines, supprimez les fleurs fanées pour en avoir de nouvelles. À la fin de la floraison, supprimez aussi le bois mort et les branches les plus fragiles.
À la fin de l’automne, paillez le sol pour protéger les racines du gel.
Si vous devez déplacer vos plants de pivoines, allez-y avec précaution car ces plantes sont très fragiles.
 

Pour composer de jolis bouquets, cueillez les pivoines au moment où le bouton laisse entrevoir la couleur.

Open post

Les travaux du jardin en Mai

 arbres

Au verger

– Plantez les petits fruits vendus en conteneur : Vignes, Figuiers, Myrtilles, Mûres, Kiwis sans oublier cassissiers, groseilliers et framboisiers…

– Arrosez régulièrement et copieusement toutes les jeunes plantations faites à l’automne et au début du printemps.
– Palissez les rameaux poussant sur les arbres en U Simple, U Double, Cordon, la vigne et les kiwis.
– Binez et désherbez manuellement les lignes d’arbustes fruitiers et installer une bonne couche de paillage.
– Eclaircissez les jeunes fruits des pommiers et poiriers.
– Placez des pièges à carpocapses dans vos pommiers, poiriers et pruniers si cela n’a pas été fait fin avril et des pièges jaunes englués pour capturer les mouches des cerises.  
– Installez des pièges à guêpes dans vos arbres.
– Récoltez les premières fraises, notamment sous les tunnels ou les châssis. Plantez de nouveaux plants pour remplacer les plus anciens moins productifs !
– Paillez les fraisiers si cela n’a pas encore été fait.
– Supprimez les feuilles cloquées du pêcher.
– Introduisez des larves de coccinelles et des œufs de chrysopes pour lutter contre les parasites du verger.
– Placez des pièges à carpocapses dans vos pommiers, poiriers et pruniers si cela n’a pas été fait fin avril et des pièges jaunes englués pour capturer les mouches des cerises.
– Traitez, si nécessaire, contre les pucerons, chenilles défoliatrices et maladies.

potager

Au potager

Semez les haricots verts, laitues, carottes, choux, poireaux, radis, potirons…
Repiquez au jardin tous les plants potagers que vous appréciez.

arbustes

Au jardin d’ornement

Taillez les arbustes à floraison printanière dès que les fleurs sont fanées (Corète du Japon, Forsythias, Lilas, Cognassier du Japon…), les haies de lauriers, conifères…
– Réalisez un apport d’engrais aux rosiers et aux arbustes, suivi d’un copieux arrosage.
– Arrosez fréquemment les massifs d’arbustes, de plantes vivaces et de rosiers plantés à l’automne dernier et ce printemps.
– Paillez les massifs de rosiers, de vivaces et d’arbustes après avoir les avoir désherbés.
– Nettoyez les massifs de plantes vivaces et supprimez les fleurs fanées.
– Nettoyez les massifs de bulbes à floraison printanière : coupez le feuillage jauni des tulipes, narcisses, jacinthes… et déterrez les bulbes qui ne se naturalisent pas.
– Continuez les plantations des bulbes à floraison estivale : Dahlias, Bégonias, Glaïeuls, Lys, et surtout les Agapanthes, plantes à découvrir…
– Semez des graines de Capucines, Cosmos, Pavot de Californie, Reine Marguerite, Zinnias…
– Il est encore temps de planter des rosiers et clématites, des hortensias, des plantes vivaces (Gaura, sauges, lavandes…) et des arbustes en conteneur (palmiers, eucalyptus gunnii, lauriers roses…).
– Continuez les plantations des fleurs annuelles : géraniums, pétunias, dipladenias, hibiscus, lauriers roses, potées fleuries !
– Créez vos balconnières en vous inspirant des D.I.Y (Do It Yourself) de notre blog Mon Chez Moi par Delbard.

Open post
bulbes-fleurs-prêts-à-fleurir-delbard-jardinerie

Les bulbes prêts à fleurir !

Les bulbes prêts-à-fleurir, vous connaissez ?

Pour retrouver une ambiance printanière après un hiver froid et gris, nous on a la solution ! Optez pour les bulbes prêts-à-fleurir pour ramener de la gaieté à la maison !

Très facile pour ceux qui n’ont pas la main verte, les bulbes prêts-à-fleurir sont à poser directement dans la maison, et vous n’avez plus qu’à attendre la floraison.

C’est un apport d’énergie garanti pour la maison, la bonne humeur arrive avec le printemps !

bulbes-fleurs-prêts-à-fleurir-delbard-jardinerie

Les bulbes prêts-à-fleurir, comment ça marche ?

Les bulbes prêts à fleurir sont “forcés” par les horticulteurs pour permettre une floraison précoce, rapide et dense.

Quand les bulbes sont forcés, ils sont exposés à une période de froid puis ensuite à une période de chaleur afin d’activer la croissance et de l’avancer.

C’est grâce à ce processus que les bulbes fleurissent beaucoup plus tôt dans la maison, que naturellement en extérieur.

Pour ce mois de Mars, on a sélectionné cinq bulbes prêts-à-fleurir qui annonce l’arrivée du printemps et qui égayeront la maison !

Les narcisses, qui font partie des fleurs emblématiques du printemps !

Le muscaris blancs et bleus, petites fleurs sur des tiges fines. On adore leur rondeur et les couleurs qu’elles apportent dans la maison.

Les tulipes qu’on adore à l’arrivée du printemps. Parfois un peu en avance après un hiver doux, c’est l’annonce du printemps au jardin et du soleil qui revient !

En plus, grâce à la grande diversité de couleurs, il y en a pour tous les goûts !

Les jacinthes, représentent d’habitude plus les fêtes de Noël. Pourtant, en floraison au mois de mars, c’est toujours un beau spectacle !

Pour finir les fritillaires, toutes colorées, impressionnent souvent plus d’un jardinier ! Pourtant avec un peu de soin et d’attention, c’est une plante robuste !

bulbes-fleurs-prêts-à-fleurir-delbard-jardinerie

Prendre soin des bulbes prêts-à-fleurir !

Il n’y a pas beaucoup de soins à apporter aux bulbes prêts-à-fleurir ! Tout le processus pour optimiser la floraison a déjà été préparé en amont !

Simplement, pour prendre soin des bulbes, arrosez-les régulièrement pour stimuler la floraison. Par contre, ne les noyez pas dans l’eau sinon ils risqueraient de pourrir.

Il faut aussi savoir que plus il fait frais dans la maison, plus la floraison est longue.

Enfin, autre point positif pour les bulbes prêts-à-fleurir, ils n’ont pas besoin qu’on leur apporte de l’engrais. Et oui, tout se passe dans le bulbe, il puise son énergie tout seul et n’a donc pas besoin de beaucoup d’entretien.

À vous de jouer !sourire-delbard-blog-jardin-astuce

Open post
plante février beautés glacées delbard

La plante de Février : Les beautés glacées

En Février, optez pour les beautés glacées

 C’est quoi les beautés glacées ?

Les Beautés glacées sont les plantes idéales pour faire entrer les fleurs dans la maison alors que tout est encore givré, gris et dégarni dehors. La primevère (Primula) riche en couleurs, le joyeux cinéraire (Senecio cruentus) et le jasmin (Jasminum) blanc parfument et colorent la maison, dans toutes les formes et toutes les tailles.

Elles sont faciles à entretenir et spécialement cultivées pour pouvoir être plantées à l’extérieur dès que la température dépasse les 10 °C. Attention cependant à bien attendre que les températures soient remontées au-dessus de 10°C sinon elles pourraient geler.

Les primevères sauvages se rencontrent souvent dans les régions montagneuses de l’hémisphère Nord et une cinquantaine de variétés ont été recensées dans les Alpes européennes. Le cinéraire, lui, nous vient d’Australie et de Nouvelle-Zélande et prospère aussi dans les îles Canaries. Enfin, le jasmin est une plante grimpante des régions subtropicales de l’Asie, qui, avec suffisamment d’eau et de chaleur, se plaira aussi dans votre salon.

beautés-glacées-blog-delbard-jardin

Assortiment de couleurs des beautés glacées

La primevère donne de jolies fleurs en rose, blanc, violet, lilas et bleu qui mettent de la joie dans toute la maison lorsque le temps est encore rude dehors. Le nombre de variétés bicolores ne cesse d’augmenter.
Pour retrouver un article complet sur les primevères : Cliquez ici !
Le cinéraire a des feuilles vertes dessus et gris velouté dessous. Ces couleurs font très bien ressortir le blanc, bleu, violet, rose, rouge ou bicolore des fleurs.
Le jasmin est une plante grimpante très décorative à la feuille vert foncé et aux très belles fleurs blanches en forme de petites étoiles, qui dégagent un parfum délicieux. Les longues tiges aiment s’enrouler, grimper et se balancer au gré du vent.
beautés-glacées-blog-hiver-delbard-jardin

Les soins à apporter aux beautés glacées

Les Beautés glacées aiment les endroits lumineux et frais, à l’abri de la lumière directe du soleil. Placez-les donc à l’intérieur de la maison mais pas directement derrière la fenêtre. Une petite place éclairée en milieu et fin de journée sera parfaite.

Pour l’arrosage de ces plantes, privilégiez un arrosage pas trop important. Il faut que la motte reste humide, cependant, il ne faut surtout pas d’excès d’eau. L’excès d’eau a tendance à faire pourrir les racines de la plante et celle-ci est ensuite très fragilisée voir irrécupérable.

En hiver, un apport d’engrais régulier, au moins une fois par mois, aidera les plantes à garder leur vitalité. En effet, en leur apportant des soins et des produits de qualité, vous aurez une très belle floraison à la maison. Pour les fleurs et feuilles fanées retirez-les quand vous les voyez apparaître.

Open post

Rempoter une orchidée : c’est facile !

orchid2 On vous a offert une orchidée l’an dernier et elle vous paraît bien triste…?

Les orchidées font quelquefois pâle figure après leur floraison. Découvrez comment leur redonner une belle vigueur avec un rempotage soigneusement réalisé…

Le rempotage de votre orchidée doit être réalisé tous les 2 ou 3 ans, lorsque les nouvelles pousses paraissent devoir se développer hors du pot. Il est également vivement recommandé si, à la suite d’un excès d’arrosage, quelques racines ont pourri (cela se détecte notamment au jaunissement du feuillage). Donner à la plante un nouveau pot et un substrat frais l’aidera à bien repartir.

Pour rempoter, attendez la fin de la floraison mais réagissez avant la reprise de la végétation. Choisissez un pot d’un diamètre légèrement supérieur au précédent, mais pas trop. La plupart des orchidées aiment avoir les “pieds serrés” dans un petit pot en plastique.

Suppression des racines abîmées : sortez la plante du pot, et retirez à la main les parties mortes. Avec un sécateur bien nettoyé, coupez les racines abîmées, les parties brunies, qui peuvent engendrer la pourriture.

Placez éventuellement quelques cailloux blanc soigneusement nettoyés au fond du pot, pour éviter tout contact des racines avec l’eau stagnante dans la coupelle. Déposez une couche de mélange au fond du nouveau pot ; positionnez la plante en la tenant d’une main et garnissez soigneusement les vides avec le reste du substrat.

A la suite de ce rempotage, vous laisserez votre plante au repos, en atmosphère humide mais sans arrosage. Comptez 2 semaines pour laisser aux racines le temps de cicatriser avant de reprendre votre rythme habituel.orchid-1

Open post
blog-delbard-jardin-cornouiller-hiver-plante

Le cornouiller

cornouiller blog Le cornouiller, vous connaissez ? 

Ce magnifique arbuste originaire de Méditerranée orientale nous épate par ses feuilles colorées et ses petites fleurs étoilées.

Le cornouiller a la spécificité de changer de couleurs tout au long de l’année, entre l’été et l’automne, les feuilles passent du vert au gris ou encore du violet au rouge. C’est un spectacle de tous les jours.

Culture du cornouiller

Le cornouiller pousse bien dans toutes les régions même s’il ne supporte pas très bien les grosses gelées. À l’aise dans la mi-ombre comme au soleil, le cornouiller saura égayer vos jardins sans demander trop d’entretien. En fonction de la variété que vous choisirez de planter, le cornouiller exigera des sols différents : le cornouiller du Canada préférera les sols tourbeux et sableux tandis que le cornouiller à fleurs se plaira mieux dans un sol acide. L’arbuste se plante de Novembre à Février (hors période de gel) pour fleurir en abondance entre mai et juin.

Vous pouvez planter votre Cornouiller aussi bien en pleine terre qu’en pot.

En terre et en groupe, il permettra de faire des gros massifs. Avec ses rameaux colorés en hiver, n’hésitez pas à le mêler à d’autres arbustes à feuillage persistant pour égayer le jardin.

Pour une culture en pot, munissez-vous d’un pot très large pour permettre aux racines de grandir.

 

 

cornouiller-blog-delbard-jardin-plante-hiver

Entretien du cornouiller

Le cornouiller ne demande que peu d’entretien. En effet, il peut se passer de taille; cependant, pour ceux qui veulent des rameaux colorés, il faudra effectuer une taille sévère au printemps après la floraison. Il peut également se passer d’engrais. Un petit apport au printemps aidera juste à prévenir les maladies et à renforcer la plante. Durant les premiers étés et surtout les fortes chaleurs, un arrosage régulier est préconisé.

Les bouquets de Cornouiller

La floraison du Cornouiller se fait de Février à Juin en fonction des variétés. C’est donc l’époque idéale, si vous en avez un au jardin ou sur le balcon, pour réaliser des bouquets de fleurs de Cornouiller avec un petit air ‘japonisant’.

Un beau bouquet bien garni saura amener le printemps dans la maison et surtout ravir tout le monde grâce à ses belles couleurs.

 

Aussi n’oubliez pas qu’en plus d’avoir un magnifique feuillage et de très belles fleurs, le Cornouiller produits des petits fruits. Non-comestibles pour les humains, les fruits seront un véritable garde-manger pour les oiseaux !

cornouiller blog

Open post
hamamélis-arbuste-blog-hiver-jardin-delbard

L’hamamélis : un arbuste phare de janvier

Vous connaissez l’hamamélis ?

L’hamamélis est un arbuste très présent en Europe ou encore en Amérique du Nord.  Pouvant aller de 2 à 5 m, il est remarquable de par l’originalité de ses fleurs ainsi que leur période de floraison.

Et oui, l’hamamélis fleurit en janvier, quand tout le jardin est encore bien calme. Les fleurs jaunes en forme d’étoiles, se transforment ensuite en un beau feuillage vert. L”hamamélis fait partie des plus beaux arbustes à floraison hivernale car il donne un bon coup de pep’s et colore l’extérieur quand le temps est pourtant bien gris. 

plantation-hamamélis-arbuste-blog-delbard

Plantation de l’hamamélis

La période idéale pour la plantation de l’hamamélis est l’automne ainsi que les hivers lorsque le sol n’est pas encore gelé. De ce fait, les racines auront bien pris leurs marques avant l’hiver. 

Pour le placer dans le jardin, c’est assez simple. L’hamamélis aime beaucoup le soleil d’hiver mais ne doit pas être brûlé l’été. Si vous arrivez à lui trouver une place où il est au soleil le matin et à l’ombre l’après-midi, il sera très bien. 

Pour ceux qui n’ont pas de jardin mais plutôt une grande terrasse, l’hamamélis peut très bien être cultivé en pot. Cet arbuste, à la croissance lente, peut être cultivé dans un grand pot pendant un moment avant de nécessiter une plantation en pleine terre. Si vous le plantez en pot, assurez-vous d’avoir un pot bien drainé, d’apporter un terreau de qualité et aussi de fournir de l’engrais au moins une fois par an à votre arbre. 

entretien-hamamélis-plante-jardin-blog-delbard

Entretien de l’hamamélis

L’hamamélis est un arbuste rustique qui n’est pas sensible. Il ne craint donc pas la majorité des maladies et les attaques d’insectes. 

Si vous voulez tailler votre arbuste, attendez la fin de la floraison, dans le courant du printemps. Cependant, la taille n’est pas obligatoire puisque l’arbuste pousse doucement. Il s’agira surtout là d’un rééquilibrage. Pour l’arrosage, l’hamamélis est un peu plus capricieux… 

Les deux premières années suivant la plantation, il sera important de bien arroser votre arbuste (encore plus si vous avez choisi la culture en pot). Si vous connaissez des hivers sans trop de pluie et que le sol est sec, arroser votre hamamélis garantira une belle floraison. Attention, cependant, à ne pas arroser les jours de gel. 

soins-entretien-plante-blog-delbard-jardin

L’hamamélis : plante bien-être 

Vous avez peut-être déjà entendu parler des bienfaits de l’hamamélis. Et oui, les feuilles de cet arbuste sont utilisées dans plusieurs médicaments. Vous trouverez notamment dans le commerce de “l’eau d’hamamélis” réputée pour ses vertus apaisantes pour l’eczéma ou encore pour améliorer la circulation sanguine.  

 

Plus de conseils sur les plantes et arbustes d’extérieur :  Ici !

Posts navigation

1 2 3 4 5 6 7 8 15 16 17
Scroll to top