Open post
balcon-blog-delbard-été

Les soins sur la terrasse d’été

Quand les floraisons sont généreuses, on aimerait bien les garder tout le temps !

Quelques conseils pour pouvoir garder vos belles fleurs le plus longtemps possible…

– Régulièrement, cassez la croûte de terre qui se forme à la surface des jardinières, des bacs et des potées : cela facilitera l’aération et la pénétration de l’eau dans le substrat.

– Arrosez selon les besoins des plantes, de préférence en fin de journée ou bien au petit matin. L’arrosage se fera lorsque la terre est sèche en surface et bien sûr, lorsque elles ‘crient : ‘j’ai soif’ ! Les feuilles et les fleurs ont une position qui ne trompe pas !

– Supprimez régulièrement les fleurs fanées à l’aide d’un petit sécateur ou de petits ciseaux bien affûtés.

– Vérifiez le feuillage régulièrement pour détecter la présence d’insectes ou de maladies. Dès l’apparition des premiers individus faites un traitement anti parasites et en cas de feuilles malades enlevez-les : traitez avec un fongicide adapté uniquement en cas d’attaques sérieuses.

– Faites régulièrement des apports d’engrais spécial plantes fleuries à moins que vous ayez utilisé un terreau contenant un engrais à dissolution lente pour remplir vos contenants : Avant toutes utilisations, lire attentivement l’étiquette et respecter strictement les usages, doses et précautions d’emploi.

Open post
chien-vacances-plage-retour-balle-jeu

La fin des vacances pour toutou

C’est la fin des vacances… et votre chien sera à nouveau seul.

Attention à la déprime qui le guette !

chien-tiques-blog-delbard-jardin

Cet été, votre chien a goutté aux joies d’avoir son maître tout le temps avec lui, et surtout disponible pour lui. Il vous a suivi partout, vous l’avez promené plus que d’habitude, n’avez pas oublié les gâteries et autres attentions diverses, bref vous étiez en vacances !

Seulement voilà, c’est terminé, et le retour à l’emploi du temps habituel peut causer parfois une petite dépression chez le chien. Le sentiment d’abandon peut être mal perçu car trop brutal, cette absence génère alors un gros sentiment d’anxiété.

Votre chien se retrouve donc seul à nouveau, livré à lui même et tourne en rond toute la journée. Les symptômes de ce blues, plus ou moins passager, peuvent être des petits dégâts occasionnés en votre absence : un petit pipi, par ci, par là, quelques objets lacérés, grignotage des pieds de table…, quand il ne décide pas d’hurler pendant des heures !

Que faire contre cela ?

Vous pouvez compensez votre absence durant la journée, en vous montrant, dès votre retour du travail, très proche de lui.

Il aura besoin d’un extra de “câlins”, de marques d’attention diverses, de stimulation par le jeu…. et ce pour réaliser qu’il n’est pas seul au monde.

Vous pouvez aussi, lorsque vous quitter la maison, laisser la radio en sourdine, le fait d’entendre des voix humaines aura un effet apaisant sur votre chien.

N’oubliez pas non plus de lui donner quelques jouets et un os à ronger (nerf de bœuf).

Posts navigation

1 2 3 14 15 16 17
Scroll to top