Open post

Le figuier

FIGUEPlantez le parfum du Sud…FIGUE

Avoir un figuier au nord de la Loire c’est possible, si vous le plantez bien à l’abri de votre maison.

Le figuier n’est pas réservé uniquement aux jardins du Sud.

Les premières années, par précaution, vous lierez les branches ensemble et entourerez la ramure avec un voile d ‘hivernage.

Les figuiers, généreux et à l’aise dans tous les jardins !
ampoule

Le Saviez-Vous ?

Grand amateur de figues, Louis XIV fit planter une figueraie de plus de 700 arbres au Potager du Roy. Déjà cultivé par les Sumériens, le figuier est souvent cité dans les récits bibliques et mythologiques.

histoire

Un arbre mythique

Le figuier est sans conteste un des plus beaux arbres fruitiers, avec son feuillage ample, découpé et vert brillant, qui se déploie tard au printemps et se teinte d’or avant de chuter en automne. Ses nombreux fruits mûrs sont tout aussi décoratifs lorsque le soleil les teinte de vert tendre, de jaune beurre, de pourpre, de violet ou de noir. Leur rondeur et leur souplesse sont un appel irrésistible à la gourmandise et leur chair sucrée, chaude et mielleuse se fait fine confiserie. Fruits de santé, fruits de sportifs, on aime les figues juste cueillies sur l’arbre, mais aussi en entrée et dans des plats ‘sucré-salé’, des confitures parfumées, ou simplement séchés pour ensoleiller les papilles en hiver.

On le croyait réservé au paysage méditerranéen, mais en réalité, avec l’engouement pour le jardin nourricier, et l’envie de combiner les plaisirs, le figuier trouve sa place dans toutes les régions.

pouce

Un figuier pour chacun

La passion de quelques professionnels a permis un large choix de variétés adaptées à tous les palais, les climats et les espaces. On peut même les cultiver en pot, prenant ses quartiers d’hiver à l’intérieur en région froide. Le figuier permet de créer des ambiances très diverses, invitant au voyage vers le sud ou plus loin encore… Un figuier ‘bonsaï’ peut créer la surprise sur un petit balcon offrant le contraste de ses grandes feuilles sur une silhouette miniature. Ce large feuillage est d’ailleurs très utile pour sa qualité d’ombrage qui sait se faire oublier en hiver quand la lumière est appréciée. Dans un décor réduit, l’arbre peut se montrer discret lorsqu’on l’utilise de manière originale, palissé contre un mur.

sourire  Peu exigeant  sourire

Si on ajoute à tout ça que le figuier est un arbre peu exigeant, jamais malade, demandant peu de soins, résistant à la sécheresse, renaissant de sa souche après un grand froid…et que sa grande longévité (près de 300 ans) va lui permettre d’accompagner la famille sur plusieurs générations, on peut dire que l’essayer, c’est l’adopter pour longtemps !

Open post

Canicule : Protégeons nos animaux…

Et pour eux, on fait quoi pendant la canicule ?

 

Pendant les périodes estivales, nous pensons à nous protéger du soleil, à nous hydrater ou encore à canaliser la fraîcheur….

En ces périodes, nos animaux de compagnie peuvent souffrir autant que nous de températures trop élevées… Il est donc important de détecter les signaux d’alarme et de soulager nos animaux en appliquant les bons gestes.

chien-blog-delbard-jardin-tiques

Repérer un coup de chaleur chez notre animal

Les animaux ne peuvent nous informer de leur état qu’à travers des comportements anormaux ou encore des démonstrations physiques.

Les signes indiquant que notre animal souffre de la chaleur sont les suivants :

  • Il a une température élevée sur l’ensemble du corps, notamment au niveau des oreilles,
  • Il transpire entre les coussinets,
  • Sa respiration est très rapide et saccadée ou il halète,
  • Sa langue pend en continu,
  • Il est très agité,
  • Ses muqueuses deviennent rouge foncé ou violacées,
  • Il a des convulsions.

Dans le cas où plusieurs de ces symptômes apparaîtraient chez votre animal, vous pouvez commencer à le soulager en le plaçant dans la pièce la plus fraîche de votre habitation (cave, salle de bain…).

Vous pouvez aussi lui présenter de l’eau fraîche mais pas glacée dans sa gamelle. Il ne faut cependant pas le forcer à boire.

N’essayez surtout pas de tremper votre animal brutalement dans de l’eau froide voire glacée, cela pourrait provoquer un choc thermique.

Il est préférable de l’asperger d’eau fraîche grâce à un vaporisateur ou encore de le caresser avec les mains mouillées pour amorcer un rafraîchissement progressif.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à l’emmener chez votre vétérinaire afin qu’il établisse un bilan complet et le prenne en charge en cas de coup de chaleur trop important.

Lutter contre le coup de chaleur et protéger notre animal

Pour lutter contre l’apparition de ces symptômes, certaines précautions doivent être prises par les propriétaires d’animaux :

  • Ne jamais laisser son animal de compagnie dans sa voiture même avec les fenêtres entrouvertes,
  • Privilégiez les lieux aérés et à l’ombre si vous devez attacher votre animal,
  • Toujours lui laisser de l’eau fraîche, renouvelée régulièrement pour qu’il puisse s’hydrater,
  • Utilisez un brumisateur pour rafraîchir votre animal ou caressez le avec les mains mouillées,
  • Limitez les sorties longues et les efforts physiques (surtout entre 12h et 17h),
  • Privilégiez les sorties tôt le matin ou en fin de soirée afin qu’il profite d’un air plus frais,

Pour les départs en vacances, faites des pauses toutes les deux heures et pensez à emporter de l’eau ou un brumisateur pour que votre animal s’hydrate et se rafraîchisse.

En cas d’inquiétudes ou de comportements anormaux, n’hésitez pas à amener votre animal de compagnie chez votre vétérinaire pour éviter tous risques mortels.

Fort de ces quelques solutions pour veiller à la bonne adaptation de votre animal en cas de fortes chaleurs, appliquez-les et partagez-les autour de vous pour les préserver.

Open post

Les rosiers racines nues

N’oubliez pas de planter les rosiers à racines nues, jusqu’à mi-avril : le choix est vaste, beaucoup plus qu’en conteneur, et la reprise assurée si vous suivez nos conseils.

La réception, la conservation avant l’installation, le choix de l’endroit de plantation, l’espace à consacrer à chaque variété, la plantation elle-même, et le suivi : chaque étape est importante. Il ne faut en manquer aucune, alors suivez le guide !

colis

A la réception

Si vous ne pouvez les planter aussitôt (manque de temps, gel…), conservez les rosiers pendant quelques jours dans un local hors gel, mais non chauffé, en couvrant les racines de tourbe fraîche.

Si la plantation ne peut pas se faire avant 15 jours ou 3 semaines, mettez-les en jauge, dans un endroit abrité du jardin

ampoule

Où les planter ?

Installez-les au soleil, bien que certains supportent une ombre légère, surtout dans les régions à fort ensoleillement. Un minimum d’ensoleillement de 4h par jour est impératif.

Respectez les distances de plantation, suivant la taille adulte du rosier. Voici une moyenne.

  • Rosiers buissons : 0,40 à 0,50cm
  • Rosiers arbustes : 0,80 à 1m
  • Rosiers grimpants palissés : 2,50 à 3m.

Évitez de les planter trop près d’arbustes et d’arbres, sinon la concurrence avec les racines de ces végétaux modérera leur croissance et ils resteront chétifs.

Ne replantez pas un rosier là où il y avait déjà un rosier, ou alors changez la terre sur 50cm en tous sens.

planter

Comment les planter ?

Taillez légèrement les racines (habillez-les !), faites-les tremper toute une nuit dans un seau rempli de pralin. Préparez les trous de plantation, de 40 cm sur 40cm. Sortez la terre, ôtez cailloux et racines d’herbes, décompactez le fond. Ajoutez à la terre un engrais organo-minéral. Refermez soigneusement, en laissant le point de greffe à ras de terre. Tassez, arrosez. A l’arrivée du printemps, retaillez tous les rameaux des rosiers buissons et arbustifs au-dessus du 3ème œil ; rabattez de moitié chacune des branches des rosiers grimpants.

Et la suite…

La première année, arrosez chaque semaine, de mai à octobre. Coupez régulièrement les fleurs fanées.

Open post

Le romarin

romarin

Mettez un pot de romarin proche de votre cuisine !

Le romarin : En latin, romarin signifie “rosée de la mer” ; en effet, cet arbuste aime le littoral. Son seul ennemi, l’humidité… En sol sec, le romarin forme de magnifiques buissons très odorants. Voici une plante qu’il faut régulièrement tailler si l’on ne veut pas que le sujet se dégarnisse. Une taille légère après la floraison le maintiendra en forme. Le romarin ne doit pas être arrosé, même en plein été.

sécateurs

Récolte

Les branches de romarin se récoltent en juin-juillet, juste au moment de la floraison, car c’est le moment où elles sont plus parfumées. Cette plante garde parfaitement sa saveur une fois séchée.

assiette

Utilisation

Dans la cuisine, son arôme puissant donne bon goût aux aliments. Quelques branches de romarin jetées dans les braises du barbecue donnent aux grillades un goût incomparable, ajouté à l’eau de cuisson des pommes de terre, il apporte une saveur agréable. Avec le romarin, vous pouvez également parfumer vos huiles et vinaigres.

Open post

Les plantes compagnes

  fleur4 Elles se tiennent compagnie !fleur3

Nos aïeux, déjà, savaient que les plantes avaient des affinités ou des rejets entre elle !

Lorsque l’on feuillette d’anciens livres de jardinage, on constate que leurs pratiques sont toujours d’actualité, souvent renforcées par des explications scientifiques actuelles.

Le voisinage de certains légumes peut modifier les goûts des autres, les accentuer ou les affadir, ralentir leur croissance ou l’augmenter, chasser les nuisibles ou leur tendre un piège.

Si vous connaissez les affinités des plantes et plantez en conséquence, vos végétaux seront plus beaux et moins attaqués par les maladies et les nuisibles. Un jardin sain et équilibré passe par cette façon de jardiner, que cela soit au jardin d’ornement ou au jardin potager. Et surtout mélangez les deux : jouez la diversité, créez un potager fleuri et mêlez quelques beaux légumes à vos massifs floraux.

oeillet

Alliés de charme, les œillets d’Inde éloignent, par leurs sécrétions racinaires, les vers filiformes (nématodes) qui parasitent plantes d’ornement et plantes potagères. Les tomates se développent mieux et sont plus productives s’il y a quelques fleurs de cette plante entre chacun de ses pieds. Les œillets d’Inde, toujours, protègent les rosiers des pucerons, qui détestent leur parfum.

oignonscarotte

Plantez des carottes avec des poireaux ou des oignons, car ils se protègent mutuellement de ravageurs : les carottes éloignent la mouche de l’oignon et du poireau et l’oignon et le poireau celle de la carotte. Cultiver un rang de carottes, un rang d’oignons ou de poireaux, puis un rang de carottes.

Associez aussi les carottes aux tomates : la tomate repousse la mouche de la carotte. La carotte éloigne les pucerons des tomates.

Les haricots, les pois, les fèves fixent l’azote, ce qui favorise la croissance et la saveur des feuilles de l’épinard, gourmand en azote. Mariez-les !

La sarriette éloigne les pucerons qui adorent les fèves. Plantez un pied de sarriette en début et en fin de rang. Toujours contre les pucerons, semez quelques graines de capucines à quelques mètres des plantes qui en sont facilement infestées : les pucerons se concentreront sur les capucines et négligeront fèves, haricots verts ou rosiers.

basilic

Abusez des plantes aromatiques : elles éloignent moustiques, moucherons, pucerons.

Amusez-vous à feuilleter des livres à ce sujet si vous voulez en savoir plus !sourire

Open post

Nettoyer les tuteurs de tomates

nettoyage2Nettoyez vos tuteurs des tomates de l’an dernier ! tomater

Si vous ne l’avez pas fait cet automne, il faut supprimer les champignons parasites qui séjournent pendant la mauvaise saison : cladosporiose, alternariose et mildiou sont toujours présents pour reconquérir de nouveaux plants l’an prochain : éliminez la terre restée collée et trempez les dans un mélange eau+ javel : laissez sécher et badigeonner à la bouillie bordelaise. (20g/l d’eau).

Au printemps, ils seront opérationnels et sans risque pour vos nouveaux plants de tomates.

Open post

Taille des arbustes en hiver

arbustes2 Ne croyez pas que le jardin vous laisse en paix, en janvier arbustes2

Il y a de nombreuses tâches à effectuer, en hiver, dont la taille des arbustes. Au verger, surtout, mais aussi au jardin de roses, pour vous avancer, et au jardin d’ornement.

Dès qu’il ne gèle pas, profitez du moindre rayon de soleil pour sortir sécateur, cisailles, scie et ébrancheurs en tout genre. Conservez le petit bois de coupe, pour le broyer et l’utiliser en paillis.

pomme

Taillez les pommiers et les poiriers : au verger, seuls les arbres à pépins se taillent en hiver. Sans entretien, ils donnent au bout de quelques années un fouillis de branches entrecroisées, enchevêtrées, ce qui a pour principal inconvénient de ne plus laisser entrer la lumière au cœur de l’arbre et de favoriser des maladies comme la moniliose.

Supprimez les branches sèches, celles qui se gênent et se croisent ou bien qui poussent vers l’intérieur de l’arbre.

kiwi

Taillez les kiwis en supprimant le bois mort et les vieilles branches abîmées, puis taillez court les longues pousses de l’année au-dessus du 4ème bourgeon. Une taille printanière n’est pas recommandée, car, à la montée de sève, les coupes ne cicatrisent pas bien.

rose2

Au jardin de roses, terminez la taille des grimpants. Vous pourrez donc les palisser avant que les branches ne soient trop cassantes.

Taillez les rosiers arbustifs et à massifs, en faisant une taille longue. Cette taille donne de bons résultats, parfois meilleurs que lorsqu’elle est faite en mars, car les bourgeons à la base des pieds sont mieux irrigués en sève en cette période de repos.

Commencez la taille des clématites à floraison estivale (Clématite des montagnes, Clématites hybride, Clématite diamantina), en les rabattant assez court (40 à 50cm du sol)

arbres2

Rabattez les chèvrefeuilles s’ils sont trop hauts ou trop épais.

Pratiquez une taille douce sur les arbres, en les rééquilibrant, en éclaircissant et en diminuant la longueur des branches, tout en conservant la forme naturelle de l’arbre.

Supprimez le bois mort et les branches abîmées.

Open post
asters-marguerites

Jardinière d’automne

Lorsque les jours raccourcissent, on se replie à l’intérieur de la maison et on a tous besoin de l’effet stimulant…

Une jolie jardinière d’automne comme décor, à proximité des fenêtres pour profiter d’un peu de nature procure souvent beaucoup de bien !

potee potee2 potee-3

Pour cela, en jardinerie, nous vous proposons une large sélection de compositions prêtes-à-poser pour illuminer vos rebords de fenêtre ou pour faire plaisir à vos amis…

Jeux de feuillages, tant dans les couleurs que dans les formes, qui donnent une touche graphique très “tendance”. Résistantes au froid et belles même par temps de pluie, les compositions nécessitent peu d’entretien.

Certaines, pour accentuer leur côté graphique et moderne, sont mises en valeur par une jardinière en zinc (effet garanti !). D’autres se parent sans souci de vivaces, graminées, arbustes, euphorbes…

Bref, c’est toute une palette d’associations qui s’offre à vous. A vous de choisir celle qui vous plaît et que vous pourrez installer au soleil ou à la mi-ombre, sur un rebord de fenêtre, une terrasse, un balcon, ou encore au premier plan d’un massif, non loin de la maison pour en profiter tout l’hiver !

pouce

Composer une jardinière est accessible à tous : à la différence de l’été où la profusion des fleurs permet de garnir avec bonheur et beaucoup d’effet un contenant entier avec la même plante, la méthode pour créer des jardinières d’arrière-saison réside dans l’association de différentes espèces.

N’hésitez donc pas à associer…

  • des plantes fleuries : cyclamens, marguerites d’automne, asters, bruyères, pensées…
  • des arbustes à baies avec des touches de couleur : cotoneaster, gaultheria, pernettya…
  • des plantes à feuillages panachés (lierre, carex)
  • des graminées avec un graphisme remarquable (carex, fétuque, miscanthus…) et fougères (asplénium, blechnum)
  • des tons de verts acidulés ou mordorés (heuchères, coprosma)

Nous, on a testé déjà plusieurs fois et le résultat est toujours superbe !

En plus, ça met du baume au cœur d’avoir un peu de couleur au balcon quand le ciel est tout gris !sourire

Open post

Agrumes : Pensez à les protéger en hiver

Les agrumes ont la cote!

Agrumes Blog Delbard

Les agrumes, on les retrouve de plus en plus sur nos terrasses et dans nos jardins. Leur réputation n’est plus à faire grâce à leur beau feuillage vert lustré, à leurs fleurs blanches et très parfumées mais aussi et surtout à leurs fruits.

S’il gèle souvent dans votre région, préférez la culture en pot ou en bac et rentrez vos agrumes dans une véranda non chauffée à l’approche de l’hiver. Si vous habitez une région où il ne gèle pas, vous pouvez planter vos agrumes en terre à condition qu’ils soient bien abrités du vent et dans un endroit largement ensoleillé.

Agrume Terreau Delbard

Culture des agrumes en pleine terre

Si vous avez choisi la culture en pleine terre, il est nécessaire de protéger vos agrumes en hiver. Le voile d’hivernage est le meilleur moyen, celui-ci permet de gagner 3 à 4 précieux degrés. Disposer 3 piquets autour de la plante, effectuer deux tours autour des piquets avec votre voile. Le contact du voile avec le feuillage n’est pas un inconvénient mais il ne faut pas compresser la plante. Les belles journées d’hiver, lorsque les températures sont clémentes, ouvrez le voile d’hivernage afin d’éviter tout risque de prolifération de pucerons. La circulation d’air frais sous le voile ouvert permettra aux jeunes pousses de durcir, leur évitant ainsi un démarrage trop précoce.

gardenia

Culture des agrumes en pot

Les agrumes en pot sont plus exposés au froid que les agrumes en pleine terre. Leurs racines sont dans un faible volume de terre, trop souvent humide, et donc moins protégées des basses températures extérieures.

• En région à hiver continental, rentrez les pots dès octobre dans une pièce bien éclairée, aérée, non chauffée. La véranda est le local idéal.

• Ne rentrez pas vos agrumes dans une pièce chauffée, les températures trop élevées et l’air sec ne leur conviennent pas.

• Taillez-les légèrement et éliminez les rameaux grêles.

• Pour que vos agrumes passent l’hiver dans les meilleures conditions, assurez-vous que le local soit hors gel. La température ambiante doit varier entre 5 et 12 °C. Les agrumes sont toujours en végétation, en fleurs ou en fruits.

• L’entretien des agrumes se limitera à un ou deux légers arrosages par mois selon la température. Vous cesserez tout apport d’engrais pour ne les reprendre qu’en mars/avril.

• Surveillez les cochenilles, et, en cas d’attaque de ces insectes, effectuez tout de suite un traitement.

• Les belles journées d’hiver, lorsque les températures sont clémentes à l’extérieur, ouvrez la pièce pour renouveler l’air.

• Si les pots restent dehors l’hiver, protégez vos arbustes de la même manière que des agrumes en pleine terre. Paillez les pots et en entourez le feuillage d’un voile d’hivernage.

Agrumes Blog Delbard

Open post
décembre-blog-delbard-jardin-maison-hiver-conseils

Décembre à la maison

Décembre à la maison et au jardin !

décembre-froid-jardin-neige

La vie prend de belles couleurs … aussi en Décembre

Mettre en scène et décorer la maison et le jardin pour Noël est devenu très “tendance”. Divers éléments naturels sont alors mis en à contribution comme les baies et les feuillages. Vous pourrez aussi composer un joli décor, dehors, avec des plantes de jardin installées dans un joli contenant. Égayez le tout d’accessoires de décoration saisonniers et placez-le tout bien en vue, près de la porte d’entrée, sur la table de jardin, sur le balcon ou bien dans une pièce peu chauffée de la maison, voire la véranda. Une opulente potée de Poinsettia instillera, quant à elle, immédiatement une atmosphère de fête dans votre salon.

Attention, en décembre vos plantes d’appartement ne doivent pas baigner dans l’eau !

En effet, le manque d’arrosage est rarement préjudiciable. Feuilles avachies, fleurs fripées : un peu d’eau et généralement votre plante redevient élancée. Par contre, l’excès d’eau produit des effets néfastes : les racines, asphyxiées, pourrissent et les feuilles se ramollissent et brunissent, et il est alors souvent trop tard. Cet hiver, vos plantes d’intérieur se contentent d’un arrosage par semaine à un arrosage tout les 15 jours pour ficus, palmiers, philodendron…mais il n’y a pas de règle précise : tout dépend des espèces, et des conditions de culture dans votre logement.

En ce mois de Décembre, offrez ou offrez-vous un Poinsettia appelé ‘Etoile de Noël’ ?

Le Poinsettia est la plante emblématique de Noël ! Faites plaisir ou encore faites-vous plaisir en adoptant cette belle plante à la maison !

Retrouvez notre article sur le Poinsettia en cliquant : Juste ici !

Poinsettia-blog-delbard-jardin-noel-décembre

Posts navigation

1 2 3 13 14 15 16 17
Scroll to top