Open post
Kentia Blog Delbard Janvier

Le Kentia, la plante décorative pour votre intérieur

Le Kentia (Howea forsteriana) est une plante relativement étroite à la base d’où s’élancent de longues tiges qui déploient des feuilles de palmier souples et élégantes. Il s’agit d’un des rares palmiers à supporter le mi- ombre, un taux d’humidité réduit et des températures ambiantes plutôt fraîches. Le Kentia est très décoratif dans la maison : ses belles feuilles fines filtrent la lumière et la rendent plus douce.  

kentia plante interieur entretien blog delbard

Les origines du Kentia

Le Kentia fait partie de la famille des palmiers et pousse sur l’île Lord Howe à l’est de l’Australie, sous le feuillage des grands arbres. Elle est donc habituée à l’ombre. En milieu naturel, le palmier peut atteindre jusqu’à 18 m de hauteur et 6 m de largeur, avec des feuilles de 3 m de longueur. La version “plante d’intérieur” garde une taille plus modeste.

Chaud au début, durable à la fin : les palmiers poussent à partir de graines qui sont toutes importées de l’île Lord Howe afin de garantir l’authenticité de la plante. Pour provoquer la germination, des températures élevées sont requises, de 35 à 40 °C. L’ensemble du processus ne dure pas moins de trente semaines. Ensuite, la plante elle-même, pousse lentement à température tempérée ; la durée de la culture dépend de la hauteur et de l’épaisseur de la plante. Plus le Kentia est fourni, plus on a utilisé de graines, et plus la plante est haute, plus elle est âgée. Les plus petites plantes disponibles ont presque un an et les plus grandes peuvent facilement atteindre sept ans. Cela explique le prix relativement élevé du Kentia. L’avantage de cette plante est qu’elle est cultivée de façon le plus durable possible, avec une faible consommation d’énergie, une information non négligeable.

Soigner mon Kentia

Le Kentia est un des rares palmiers à supporter des emplacements relativement sombres. Si la feuille vire au vert clair ou au jaune, c’est qu’elle a trop de lumière. Si elle ne forme que peu de nouvelles pousses, c’est qu’elle est dans un endroit trop sombre.
Ce palmier aime avoir les racines légèrement humides, mais pas au point de tremper dans l’eau qui stagne au fond du pot.
Une douche de temps en temps ou une douce averse estivale lui feront le plus grand bien et la protégeront contre l’araignée rouge. Les intérieurs surchauffés sont à proscrire et mieux vaut attendre que la terre soit devenue sèche entre deux arrosages. Préférez la pluie ou une bonne vaporisation l’hiver d’eau non calcaire.

Environ deux fois par mois, stimulez sa croissance par un apport d’engrais. Un nettoyage avec un chiffon humide lui permet de conserver toute sa splendeur.
Les feuilles jaunes, vieilles ou abîmées peuvent être coupées.
Le Kentia aime la température ambiante de la maison mais ne supporte pas que le mercure descende sous les 10 °C.
Donnez-lui un peu d’engrais une fois toutes les deux à trois semaines d’avril à septembre pour stimuler sa croissance. Le Kentia ne pousse pas en hiver et n’a donc pas besoin d’être nourrie.

Touche design végétal astuce décoration Blog Delbard

Acquérir cette belle plante est une option parfaite pour combler le vide laissé par le sapin de Noël après les fêtes. Le Kentia s’inscrit très bien dans la tendance actuelle de la décoration intérieure consistant à créer de petits groupes de la même plante dans différentes tailles. Cette présentation souligne en outre le bel aspect vert qui séduit tant lorsque la nature était encore sauvage. Alors ? Après le sapin, apportez un côté exotique à votre intérieur avec un beau kentia : il donne de la verticalité au décor ambiant et une note d’élégance indéniable dans votre pièce à vivre.

© Crédit photo : https://www.officedesfleurs.fr/

Open post
dracaena-plante-entretien-interieur-salon-blog-delbard

Dracaena : la plante du mois de Janvier

Le Dracaena est la plante mise à l’honneur pour le mois de Janvier ! Découvrez cette magnifique plante pour intérieur sur Le Blog Delbard.

L’histoire du dracaena

C’est une grande plante d’intérieur, une plante totem avec un ou plusieurs troncs. Il produit de magnifiques feuilles en vert, jaune et doré, parfois rose ou rouge. Il existe de nombreuses variétés de feuilles : petites, fines et pointues, ou, au contraire, grandes et souples. Le choix du tronc est également diversifié : épais, fin, long, branchu ou même tressé. Le format va de ‘petite’ plante en pot au véritable arbre d’intérieur, pour apporter une note tropicale à votre maison.

Plante solitaire, le Dracaena n’est pas difficile, il accumule en effet l’humidité dans son tronc et peut ainsi se passer d’eau de temps en temps. Il veille en outre à ce que l’air intérieur reste pur. Selon l’étude Clean Air de la NASA, le Dracaena fait partie des plantes qui participent au maintien d’une atmosphère de bonne qualité dans la maison.

dracaena-plante-entretien-interieur-salon-blog-delbard

Origine et différentes variétés du Dracaena

En milieu naturel, le Dracaena pousse surtout en Afrique et sur les archipels voisins tels que Madère, les Canaries et les îles du Cap-Vert. Certaines variétés ressemblent vraiment à un arbre, mais d’autres prennent la forme de solides arbustes qui conviennent très bien dans les pays chauds pour des haies de séparation. Cette plante peut vivre très longtemps, et certaines variétés adoptent en milieu naturel des formes très spéciales, semblant sortir tout droit de la préhistoire.

Le Dracaena compte environ 80 variétés et cultivars qui revêtent les formes les plus diverses. C’est ainsi que l’on en trouve avec un seul tronc, en touffe (plusieurs plantes d’une même variété dans un pot), à deux têtes (Ti-plant), à tronc branchu ou tressé, avec des plantes au pied… Le Dracaena se distingue également par la forme de ses feuilles, qui peuvent être étroites ou larges et de diverses couleurs, allant du jaune au rouge foncé.

Il existe plusieurs variétés de cette plante, les plus connues sont notamment :

  • Dracaena marginata, avec une feuille étroite de 1 à 2 cm,
  • Dracaena fragrans, avec une feuille large de 5 à 8 cm,
  • Dracaena fragrans Compacta Grp, de structure compacte avec une feuille large de 2 à 3 cm,
  • Dracaena fragrans Deremensis Grp, avec une feuille large de 2 à 3 cm,
  • Dracaena reflexa, avec une feuille légèrement courbée large de 2 à 3 cm,
  • Dracaena sanderiana, avec une feuille large de 2 à 3 cm,
  • Dracaena surculosa, avec une feuilles ovale tachetée.

Si vous ne le saviez pas, plus la plante est grande, plus elle est vieille !

Soigner ma plante

Le Dracaena n’aime pas être en plein soleil, mais un emplacement bien éclairé l’aide à garder de beaux dessins sur les feuilles. Privilégiez les emplacements vers les fenêtres qui seront lumineux quelques heures dans la journée. Évitez le plein soleil qui pourrait faire sécher les pointes des feuilles. Ne l’arrosez que lorsque le terreau commence à sécher, le Dracaena n’apprécie pas une terre trop humide. Pour évitez de l’arroser tout le temps, vous pouvez vaporiser les feuilles pour qu’elles restent belles et fraîches. Veillez à ce que le haut du tronc reste bien fermé (ciré) afin que le tronc n’absorbe pas d’humidité, ce qui le ferait pourrir.

Au printemps et en été, apportez-lui de l’engrais pour plantes d’intérieur ou pour plantes vertes une fois toutes les six semaines. N’apportez pas d’engrais l’hiver car la plante est en “dormance” et elle n’en profitera pas.

Le Dracaena n’aime pas le froid et la température ne doit pas tomber en-dessous de 10 à 13 °C. En hiver, évitez donc les pièces trop fraîches et favorisez l’intérieur de la maison.

Jouez la carte Design dans la durée, à vous de planter maintenant !

Open post
travaux-jardin-janvier-entretien-blog-delbard

Les travaux du jardin en Janvier

Le mois de Janvier est une jolie saison durant laquelle il faut faire attention à son jardin. Découvrez tous nos conseils sur Le Blog Delbard pour entretenir vos végétaux !

jardin ornement arbres arbuste blog delbard jardin

Au jardin d’ornement

Élaguez les vieux arbres, tous les 4 ou 5 ans, en supprimant le bois mort : coupez les branches vivantes en surnombre au centre de l’arbre. Protégez les plaies avec un mastic à cicatriser. Élaguez les noisetiers.
Nettoyez les haies composées d’arbustes à feuillage caduc en supprimant le bois mort. Plantez des arbres et arbustes à racines nues si le sol n’est pas gelé ou détrempé.
Si la météo le permet, plantez des rosiers pour fleurir votre printemps mais aussi les forsythias, les groseilliers à fleurs, les lilas, les deutzias, tamaris …
Protégez le pied de vos camélias et à la fin de la floraison enlevez les fleurs fanées.
Installez des buis, les haies d’arbustes à feuilles caduques comme les charmilles.
Plantez un jasmin à floraison printanière et des bruyères d’hiver.
Traitez vos rosiers à la bouillie Bordelaise. Taillez les pivoines arbustives et les rosiers arbustifs.
Ôtez la neige sur les végétaux à feuillage persistant surtout les rhododendrons et azalées.
Préparez les trous de plantation à l’avance si vous comptez installer une haie ou des arbres dans les semaines à venir et allez demander conseils à votre jardinerie pour organiser votre jardin.
Vérifiez les supports des plantes grimpantes et enlevez les tiges qui sont mortes. Taillez les rameaux de glycine de l’année précédente.

Redessinez les contours des massifs, bêchez et apportez du compost.
Épandez de l’engrais spécial plantes acidophiles et rajoutez de la terre de bruyère aux hortensias de couleur bleue s’ils ont tendance à se décolorer.
Paillez le pied des arbustes frileux et des nouvelles plantations si cela n’a pas été fait à l’entrée de l’hiver.
Bêchez les massifs, les rocailles et les bordures d’arbustes et de rosiers.
Commencez à dessiner sur le sol le contour des nouveaux massifs.
Enfouissez soit du fumier, soit un engrais minéral (fumure d’entretien).
Ajoutez un peu de terre sur vos bulbes de printemps pour les protéger des grands froids.
Profitez de la pleine floraison des perce-neiges pour les diviser, les transplanter.

Au potager

  • Apportez du fumier sur vos parcelles vides du potager,
  • Poursuivez la récolte des légumes d’hiver,
  • Plantez des griffes d’asperges et la rhubarbe,
  • Désinfectez les tuteurs à tomate en bois à l’eau de Javel.

La petite astuce : au cours de l’hiver, même en Janvier, utilisez les épluchures de légumes : elles peuvent être enterrées au pied des massifs , comme engrais. Idéal pour se défaire de ses épluchures de fruits et légumes…

Au balcon et à la terrasse

Face aux froids de l’hiver, votre balcon ou votre terrasse doit être protég, même en Janvier, afin que le gel sévisse le moins possible.

Entretenez, même en hiver, vos plantes de balcon : pensez à arroser les plantes remisées à l’abri qui n’auraient pas accès aux précipitations naturelles. Un arrosage tous les dix à quinze jours suffit. Ne laissez jamais d’eau stagner dans les soucoupes au risque de voir la plante mourir. La luminosité est aussi un paramètre très important, pensez à tourner les plantes hivernées d’un tiers de temps en temps. Approchez vos pots et jardinières des murs de votre habitation pour les abriter des intempéries en prenant garde de ne pas les installer juste sous le tombant du toit, car les pluies violentes et les paquets de neige pourraient les endommager.

N’oubliez pas de végétaliser vos balconnières d’hiver avec des arbustes à fleurs ou à feuillages ornementaux. Composez des jardinières colorées avec des primevères ou des pensées, le tout agrémenté de petits lierres panachés et des heuchères. Pensez aux graminées comme la fétuque bleue ou les carex, toujours du meilleur effet dans des pots en zinc remplis de galets blancs pour mettre les plantes en valeur.

Continuez à protéger les pots avec du papier à bulles surtout si un coup de froid est annoncé.

Retirez toutes les coupelles sous les pots pour éviter une stagnation de l’eau au niveau des racines ; un substrat constamment humide gèle beaucoup plus vite. Dans la même optique, posez vos pots sur de petites cales en bois pour qu’ils ne soient pas en contact direct avec le sol gelé.

A l’intérieur durant Janvier

Remettez de l’ordre dans votre déco pour fêter la nouvelle année et profitez des jours les plus froids de l’année pour bichonner nos plantes vertes : le manque de luminosité peut avoir un impact sur le moral des plantes d’intérieur en janvier ! Pour les plantes d’intérieur, les arrosages sont réduits au minimum, environ un 1/2 verre d’eau pour les grands pots, quelques cuillères à soupe pour les autres. La terre a bien-sûr le temps de sécher entre deux arrosages, et il ne doit pas rester d’eau dans les soucoupes.

La petite astuce

  • Grattez la surface des pots de vos plantes avec une fourchette permet une meilleure assimilation de l’eau sans oublier de les brumiser à l’eau non calcaire car l’air ambiant est très sec à cause du chauffage,
  • Ne vaporisez rien sur les feuilles duveteuses des plantes vertes comme les Saint-Paulais ou Gloxinia, ni sur les fleurs (Aeschynanthus) sans oublier les plantes grasses et cactées vers l’intérieur et les autres vers les fenêtres,
  • N’oubliez pas d’inspecter le dessous des feuilles afin de détecter dès leur apparition les éventuels parasites, maladies ou autres signes de malaise, afin de pouvoir y remédier rapidement. On se méfie toujours des cochenilles qui aiment la proximité de plusieurs plantes et les « séances de brumisation ».

Sur votre balcon, fenêtre ou jardin, pensez à vos amis de vos jardins : les oiseaux !   

Seulement durant la mauvaise saison, en période de froid prolongé, le nourrissage des oiseaux de la Nature peut être pratiqué jusqu’à à fin mars. Il n’est pas conseillé de nourrir les oiseaux au printemps et en été : d’une part car beaucoup d’entre eux deviennent insectivores à cette saison, et d’autre part, pour ne pas créer de relation de dépendance vis-à-vis des jeunes oiseaux de l’année qui doivent apprendre à se nourrir par eux-mêmes.

Open post
delbard jardin neige hiver janvier froid plante gazon

Les travaux du jardin en Décembre

Le mois de Décembre est une jolie saison durant laquelle il faut faire attention à son jardin. Tant qu’il ne gèle pas et que le sol de votre jardin n’est pas détrempé, vous pouvez continuer à planter en décembre voire janvier.

LES VIVACES EN DÉCEMBRE

  • Nettoyez les massifs : enlevez les feuilles mortes, malades ou cassées et jetez-les à la poubelle,
  • Coupez les asters fanées et autres plantes vivaces à floraison automnale,
  • Taillez les fuchsias rustiques à 15 cm au-dessus du sol et paillez-les avec une bonne couche de compost,
  • Nettoyez les Hellébores ‘Roses de Noël’ : enlevez les feuilles cassées ou abîmées et épandez au pied un épais matelas de compost après avoir griffé légèrement la surface de la terre,
  • Remplacez les hellébores dépréciées et renouvelez-les !
  • Arrachez les mauvaises herbes dans les massifs,
  • Griffez superficiellement la terre et épandez une bonne couche de compost (environ 5 centimètres d’épaisseur),
  • Signalez par une étiquette l’emplacement des plantes qui disparaissent pendant l’hiver,
  • Dans les régions à hivers doux, il est encore possible de faire des plantations de plantes vivaces,
  • Épandez un épais paillage sur les jeunes plantations pour les protéger des frimas.
Perce Neige bulbe plante culture saison entretien soin Blog Delbard

AU JARDIN D’ORNEMENT EN DÉCEMBRE

  • Épointez les longues tiges des plantes grimpantes,
  • Vérifiez les attaches des plantes grimpantes,
  • Après de fortes chutes de neige, secouez les arbustes à feuillage persistant afin d’éviter que la neige brûle leur feuillage ou que son poids cassent les branches (camélias, conifères, bambous, buis taillés en boule, rhododendrons, palmiers…),
  • Apportez de la terre de bruyère aux rhododendrons et aux azalées,
  • Paillez les arbustes et surtout les jeunes plantations,
  • Par temps doux, les plantations d’arbustes peuvent encore être effectuées et pourquoi pas un houx ? C’est de saison !
  • Apportez de la terre de bruyère aux rhododendrons et aux azalées,
  • Protégez les arbustes fragiles cultivés en pot comme les mimosas, les agrumes et autres oliviers,
  • Plantez des primevères et des pensées à petites fleurs.
Rosier Blog Delbard travaux juin plantation été entretien conseils

LES ROSIERS EN DÉCEMBRE

  • Continuez les plantations par temps doux,
  • Buttez le collet des rosiers nouvellement plantés, idem pour les plus anciens dans les régions à hivers rigoureux,
  • Si cela n’a pas été fait le mois dernier, taillez les rosiers buissons à floraison remontante : raccourcir de moitié la longueur de toutes les branches,
  • Ramassez les feuilles mortes de rosiers et jetez-les à la poubelle (ne pas mettre sur le tas de compost),
  • Griffez la surface du sol puis épandez une bonne couche de compost ou de paillis.

LES DÉCORATIONS EXTÉRIEURES EN DÉCEMBRE

  • A l’approche des fêtes, valorisez les arbustes ou les arbres du jardin avec des guirlandes électriques solaires,
  • Fleurissez vos balconnières avec des hellébores et mini conifères le tout agrémenté de branchages et de pommes de pin,
  • Décorez votre porte d’entrée ou le portail du jardin avec une belle couronne de l’Avent et pourquoi pas un joli sapin Nordmann pour le jardin pour la plus grande joie des enfants,
  • Pensez aussi aux boules de graisse pour les oiseaux des jardins en pensant à les renouveler tout l’hiver car ils s’habituent vite à leur lieu de nourriture. N’oubliez pas de leur proposer de l’eau dans une soucoupe en cas de fort gel.

« Plantez à l’automne ou en hiver doux, c’est bien mieux »

En plantant à l’automne ou en hiver doux, de façon générale, vos plantes seront mieux racinées. L’été prochain, vous pourrez vous contenter d’apports en eau réduit : un geste tout simple pour la planète ! Tant qu’il ne gèle pas et que le sol n’est pas détrempé, vous pouvez continuer à planter en décembre voire janvier.

Potager carottes plantation jardin juillet Blog Delbard

LE POTAGER

  • Divisez le thym qui se dégarnit à la base,
  • Récoltez les betteraves, les poirées (blettes) et tous les légumes qui commencent à souffrir du froid (cardons à faire blanchir en les entourant d’un carton),
  • Nettoyez les vieux plants ou souches de légumes qui ne donnent plus et couvez la terre avec un paillis,
  • Protégez la mâche en cas de gros coup de froid avec un voile de forçage,
  • Récoltez les topinambours et autres légumes oubliés.  

A LA MAISON

Pendant les fêtes, on va peut-être vous offrir un cyclamen, un Poinsettia ou une orchidée. Sachez les garder plus longtemps malgré la chaleur de votre pièce de la maison :

  • Cyclamen : Placez-le sur le pas de la porte ou dans un local non chauffé hors gel pendant la nuit : le froid lui redonne du tonus !
  • Poinsettia : attention au courant d’air lorsque vous aérez votre pièce de la maison ! Arrosez votre plante quand la terre du sommet du pot est bien sèche (environ tous les deux à trois jours). Ne pas arroser à l’eau froide, préférez une eau à température ambiante ou tiède. Il est recommandé de bassiner votre Poinsettia, et ainsi éviter de mouiller les feuilles.
  • Orchidées : attention au courant d’air lorsque vous aérez votre pièce de la maison ! Toujours lui réserver un emplacement éclairé mais pas en plein soleil et maintenez une humidité constante autour du feuillage en pulvérisant de l’eau non calcaire tous les 3 jours avec un petit brumisateur.
Open post
poinsettia entretien fetes noel blog plante arrosage blog delbard

Le Poinsettia : la plante du mois de Décembre

Le Poinsettia, aussi appelé Étoile de Noël, est une plante parfaite pour vos fêtes de fin d’année ! Son feuillage aux magnifiquex couleurs pourra créer une véritable ambiance sur votre table ou encore dans votre salon ! Découvrez tous nos conseils sur Le Blog Delbard pour entretenir votre plante.

Histoire du Poinsettia

C’est à Joël Poinsett, premier ambassadeur américain au Mexique, que l’on doit la popularité mondiale du Poinsettia. Dans les années 1800, il en fît envoyer quelques exemplaires à Philadelphie, sa ville d’origine, pour qu’ils y soient étudiés. La jolie plante mexicaine fut alors baptisée « Poinsettia » en son honneur.
Près d’un siècle plus tard, les premières plantes arrivèrent en Europe où elles furent baptisées du nom botanique « Euphorbia pulcherrima », la plus belle des euphorbiacées. Aujourd’hui, en France, le Poinsettia est la plante emblématique de Noël d’où son nom “étoile de Noël”. 

poinsettia couleurs fetes noel entretien arrosage salon design pot blog plante blog delbard

Prendre soin de mon Poinsettia

Le Poinsettia est une plante fleurie résistante, mais elle est sensible aux températures basses et changeantes. Si vous l’achetez en jardinerie, demandez à ce qu’il soit bien emballé pour éviter les courants d’air. Cette plante demande un emplacement lumineux et chaud à l’intérieur. Arrosez régulièrement le Poinsettia, de préférence par le bas en veillant à utiliser une eau d’arrosage pas trop froide. Un excès d’eau fera plus de mal que de bien. La plante demande de l’eau lorsque les feuilles se mettent à flétrir un peu. Pour préserver longtemps la beauté de cette plante d’intérieur, il est conseillé de lui donner de l’engrais une fois toutes les trois semaines. Pour information, les bractées ne sont pas les fleurs, celles-ci se situent au milieu, il s’agit souvent de petites boules jaunes et duveteuses. Le Poinsettia peut être mis en avant à la maison grâce à plusieurs idées d’associations. Associez-le avec des tissus, des pots cuivrés, des vanneries, des guirlandes lumineuses … En effet, c’est un super effet garanti. À votre guise de l’habiller complètement autour du thème de Noël avec un peu de ouate blanche, de branches de cannelle ou encore de quelques boules de Noël pour en faire un petit “sapin de table”. 

Noel-blog-delbard-jardin-conseils-astuces

Faites vous plaisir pour l’achat de votre Poinsettia. Des couleurs variées, des formes différentes. Qu’il soit miniature ou alors très imposant, il vous garantira une ambiance Noël à la maison !

C’est à vous de jouer ! 

© Crédit photo : https://www.officedesfleurs.fr/

Open post
Hellebore entretien plante plantation blog végétal feuillage pot design intérieur Blog Delbard

L’Hellébore, la plante à la floraison majestueuse

L’Hellébore est aussi appelée “Rose de Noël” grâce à sa floraison hivernale majestueuse. En effet, cette belle plante qui fleurit pour Noël et pendant tout l’hiver ressemble à une rose sauvage qu’on aurait oubliée … C’est une plante vivace qui fleurit votre jardin ou votre balcon jusqu’au début du printemps. Si vous en avez acheté une et qu’elle n’a pas fleuri la première année, pas d’inquiétude. Il lui faut souvent 2 ans pour dévoiler ses belles petites fleurs aux couleurs pastel. Cette petite plante, qui parait pourtant si fébrile, est très rustique et résiste au gel jusqu’à -15°C. C’est une plante qui possède de nombreux avantages ! Elle fleurit l’hiver, quand le jardin et le ciel sont tout gris, elle est résistante et elle ne réclame que très peu de soins ! Découvrez tous nos conseils sur Le Blog Delbard.

Hellebore variétés pot entretien feuillage Blog Delbard

Les variétés d’Hellébore

En plus d’être très facile d’entretien, cette petite plante possède toute une palette de variétés ! L’idéal, pour vous, pour mixer les couleurs et grosseurs des plantes ! En choisissant plusieurs variétés d’hellébore, vous aurez plusieurs périodes de floraison ! Un vrai bonheur au jardin. Parmi toutes les variétés disponibles, voici quelques grands noms pour que vous puissiez vous y retrouver !

  • Helleborus foetida : une espèce à l’aise en sous-bois qui fleurit dès le mois de novembre,
  • Helleborus Orientalis : une des variétés les plus courantes. Vous aurez une palette de couleurs très large ainsi que différentes formes,
  • Helleborus Niger : aussi appelée Hellébore noire, c’est sans doute la plus difficile à entretenir car elle n’aime pas les terres acides,
  • Helleborus Purpurascens : aussi appelée Hellébore pourpre, c’est une des premières variétés à fleurir.
Hellebore hiver taille feuillage pot Blog Delbard

Entretien et taille de votre Hellébore

L’hellébore a besoin de temps pour s’installer et s’ancrer dans la terre, c’est pour ça qu’elle ne fleurit pas la première année après la plantation. Lorsque les premiers bourgeons apparaissent, n’hésitez pas à supprimer les feuilles flétries ou fanées. Une fois la floraison installée, supprimez de nouveau les feuilles et fleurs fanées pour permettre l’apparition de nouveaux boutons.
Si vous plantez l’Hellébore en pot, apportez-lui de l’engrais au moins une fois par an, sinon, le substrat à tendance à s’appauvrir rapidement.

Touche design végétal astuce décoration Blog Delbard

Idéale aussi pour décorer votre intérieur, elle ne demande pas beaucoup d’entretien et quelques paillettes scintillantes sur son feuillage agrémenteront la magie de vos fêtes de fin d’année !

© Crédit photo : https://www.officedesfleurs.fr/

Open post

Les biscuits originaux pour attendre Noël !

On  le sait tous … Pour attendre Noël il y a évidemment, pour le bonheur des petits et des plus grands, le traditionnel calendrier de l’Avent ! Mais pour les plus gourmands, vous pouvez aussi réaliser vos petits biscuits à picorer devant la télé le soir ou encore à emmener dans une boîte au travail … Les biscuits se dévorent un peu partout dans le monde et sont légèrement (ou pas !) épicés pour réveiller les papilles quand le ciel est tout gris !  

Pour cette recette, de 6 personnes environ, il vous faut

  • 1 œuf (+1 jaune d’œuf pour faire dorer les biscuits),
  • 1 cuillère à café de levure,
  • 50 g d’amandes en poudre,
  • 100 g de beurre ramolli,
  • 125 g de sucre,
  • 250 g de farine,
  • Des épices au choix : cannelle, gingembre, muscade, girofle, zestes d’agrumes divers (citron, mandarine, orange…).
poche

Après avoir réuni les ingrédients, vous pouvez préparer votre recette

Mélangez dans un saladier la levure, la poudre d’amandes et le sucre en poudre. Ajoutez le beurre ramolli et l’œuf entier. Malaxez d’abord votre mélange à l’aide d’une fourchette et ensuite, pour obtenir une pâte plus homogène, mélangez avec les mains. Partagez votre pâte en 3 boules égales et assaisonnez chacune des boules avec des épices différentes. Par exemple, assaisonnez une boule avec de la cannelle, une autre avec des zestes d’agrumes et de la poudre de girofle et enfin la dernière avec de la muscade et des zestes d’orange.  

four

Préchauffez votre four à 200°C (thermostat 6-7). Étalez successivement les 3 boules de pâte à l’aide d’un rouleau à pâtisserie et découpez des formes dans la pâte à l’emporte-pièce. Il existe beaucoup de formes d’emportes-pièces qui vous feront de superbes biscuits (étoile, sapin, maison, boule de noël…). Disposez vos biscuits sur une plaque allant au four, recouverte de papier sulfurisé. Étalez à l’aide d’un pinceau de cuisine un jaune d’œuf battu avec un peu d’eau sur vos biscuits. Cette opération permet qu’ils soient bien dorés. Enfournez vos biscuits entre 7 et 10 minutes (surveillez-les pour éviter qu’ils brûlent). Pour les plus gourmands et les plus créatifs, faites un mélange de sucre glace/d’eau et touillez bien. Mettez ensuite ce mélange dans une poche à douille et faites des dessins sur vos biscuits une fois ceux-ci refroidis. Disposez vos biscuits dans une assiette ou un joli panier décoré, vous verrez, ils disparaîtront comme par magie si vous avez du monde à la maison !

Open post
gâteau-yaourt-recette-ingrédients-préparation-cuisine-jardin-astuces-Blog-Delbard

Le gâteau au yaourt

Et oui, le grand classique est de retour ! Le gâteau au yaourt, celui qui vous rappelle votre enfance, qui vous ramène le temps d’une bouchée, dans la cuisine où vous avez grandi… La recette idéale quand vous n’avez pas spécialement de temps, ni beaucoup d’ingrédients dans les placards. Même si pour ce gâteau on a déjà presque tous nos propres recettes ou nos habitudes, on vous donne notre recette favorite à nous ! 

sucre

Les ingrédients du gâteau au yaourt

  • 1 pot de yaourt qui vous servira de verre doseur par la suite,
  • 3 pots de farine,
  • 2 pots de sucre en poudre,
  • 1 sachet de sucre vanillé,
  • 1 sachet de levure chimique,
  • 1 pot d’huile de tournesol,
  • 2 œufs.

La préparation de votre gâteau

ingrédient gâteau yaourt recette cuisine Blog Delbard

Préchauffez votre four à 180°C (thermostat 6) le temps de préparer votre recette.

Prenez un saladier de taille médium et versez le yaourt. Ensuite, nettoyez le pot de yaourt, il vous servira de verre doseur pour la suite de la recette.

Ajoutez les 2 pots de sucre en poudre, le sachet de sucre vanillé et les 2 œufs. Remuez la pâte.

Ajoutez la farine, la levure et enfin l’huile. Remuez la pâte jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène.

beurre-blog-delbard-cuisine-jardin-recette

Beurrez un moule ou alors prenez un moule en silicone et versez-y la pâte du gâteau.

Ensuite, enfournez votre préparation dans le four chaud pendant 35 minutes.

A la fin de ce temps, plantez un la lame d’un couteau dans le gâteau. Si celle-ci en ressort sèche, le gâteau est cuit. Si non, remettez-le au four pour 5 minutes et replantez la lame.

Enfin, démoulez votre gâteau et S-A-V-O-U-R-E-Z ! Si vous êtes fruits rouges, n’hésitez pas à ajouter des framboises du jardin !

Ce gâteau peut être sujet à plein d’autres recettes ou variantes. Vous avez une autre façon de le préparer ou alors de le rendre plus gourmand ? Dites-nous tout en commentaire sur notre page Facebook ici !

Open post

L’Alocasia, vous connaissez ?

L’Alocasia fait partie de la famille des Araceae. Cette belle plante verte pousse dans les forêts tropicales d’Asie du Sud-Est où elle peut parfois atteindre 4 m de hauteur. L’Alocasia est la plante représentative des années 50 ! Dans un beau pot vieilli, c’est un effet vintage assuré pour votre intérieur !

Il existe 79 variétés différentes d’Alocasia ou « oreilles d’éléphant ». Ses tiges sont soit unies soit tigrées. Cette plante est dotée de grandes feuilles aux beaux dessins ce qui lui donne toute sa valeur décorative. La floraison de la plante est sous forme d’épi.

Bien choisir sa plante

Quand vous achetez un Alocasia, vous pouvez examiner quelques points pour vous assurer qu’il sera le plus beau pendant longtemps :

  • Observez les feuilles visibles ainsi que la tige. Les feuilles doivent être robustes et les dessins (nervures) visibles. L’Alocasia peut être compact mais aussi de forme plus transparente,
  • La plante ne doit pas avoir de maladies (affaissement du feuillage, tâches de couleur marron sur le dessus de la feuille ou petits amas blancs sur l’arrière).

Entretenir mon Alocasia

Originaire des régions tropicales, la plante a besoin de chaleur toute l’année, avec des températures comprises entre 15 et 25°C (15 à 18°C en hiver et 20 à 25°C en été). Aussi, de manière exceptionnelle, l’Alocasia peut supporter une baisse de température (jusqu’à 10°C). La plante, du fait de son origine, a besoin de beaucoup d’humidité et se sent bien dans une terre riche et drainante.

En France, l’Alocasia se plait bien dans une véranda ou encore en serre. Cette plante doit pouvoir bénéficier de chaleur, de lumière et de pas mal d’humidité pendant la majeure partie de la journée. Avec les nouvelles variétés d’hybrides, plus petites et plus robustes, l’Alocasia peut se cultiver dans la maison. Cette plante se plaira en pleine lumière mais sans soleil direct (pas de rebord de fenêtre, les rayons du soleil grilleraient ses feuilles).

Soigner mon Alocasia

Si vous avez mis votre plante dehors, n’hésitez pas à l’emballer soigneusement dans un voile d’hivernage où la plante pourra passer l’hiver au chaud et paisiblement. Si vous avez la possibilité, déplacez-la directement en pot dans la maison où elle sera encore mieux.

Votre Alocasia ne doit pas avoir froid, une température de 18, 22° est idéale pour sa croissance. La motte ne doit pas être déshydratée sinon les racines vont en souffrir. Arrosez avec de l’eau à température ambiante pour ne pas créer de choc thermique.

Enfin, n’hésitez pas à faire un apport d’engrais deux à trois fois par an pour garantir la bonne santé de la plante. Vous pouvez faire des apports plus importants pendant la période de floraison.

Open post

Planter la Viola Cornuta, comment faire ?

La Viola Cornuta est une très jolie fleur qui fleurit durant la période de l’automne et de l’hiver. Cette vivace, qui appartient à la famille Violacées, peut grandir jusqu’à 20 cm de hauteur. Découvrez nos petites astuces pour obtenir de jolies fleurs de l’Automne jusqu’au Printemps !

Plantation de la Viola Cornuta

La Viola Cornuta peut être plantée durant l’automne. Vous devez savoir que cette vivace préfère une exposition au soleil ou à la mi-ombre.

Lors de la plantation, pensez à laisser une certaine distance entre vos plantes. Veillez à ce que 15 cm environ sépare chaque Viola Cornuta pour vous garantir une bonne croissance. Cette plante rustique préfère un sol léger, drainé et riche en humus. Attention durant la période de l’hiver car la Viola Cornuta ne supporte pas l’humidité. Sachez que votre plante pourra fleurir jusqu’à fin octobre et remonter en fleurs en hiver. Vous êtes donc encore dans la bonne période de plantation !

« Pour des balconnières, des massifs ou des compositions colorées, la discrétion, le charme et l’élégance des Viola Cornuta vont vous séduire »

Viola Cornuta vivace plante verte entretien plantation arrosage Blog Delbard

Entretien de votre plante

L’entretien de la Viola Cornuta est assez simple. En effet, vous devez arroser votre plante uniquement si vous voyez que le sol commence à manquer d’eau. N’hésitez pas à enlever les fleurs fanées à chaque fois que vous en voyez pour laisser place aux nouveaux boutons.

L’hiver approche et vous avez peur pour votre vivace ? Sachez que la Viola Cornuta peut résister jusqu’à -21°C. L’avantage également de cette plante rustique est qu’elle très rarement malade.

Touche design végétal astuce décoration Blog Delbard

La Viola Cornuta a la faculté de très bien se marier avec des bulbes de printemps. Vous pouvez donc opter pour une association avec des tulipes ou encore des jacinthes. Cette plante peut être utilisée dans des massifs, en bordure ou en jardinière. Il est également possible de l’utiliser en couvre sol.

Posts navigation

1 2 3 4 15 16 17
Scroll to top