Open post

Comment choisir son sapin pour les fêtes ?

C’est bientôt Noël ! Tout au long de ces fêtes, nous sommes là pour vous aider à créer un véritable décor de fêtes de fin d ‘année. Delbard vous conseille selon les tendances déco de Noël ainsi que la décoration du sapin. Vous l’attendiez impatiemment et la voilà enfin : l’ambiance de fêtes tant attendue ! Le repas de famille, les cadeaux, la bonne odeur de pain d’épices… et surtout, la décoration dans le ton ! Nous avons recensé, pour vous, les toutes dernières tendances en matière de décorations de sapin ! Chaque année, cet élément incontournable de Noël est source de nombreuses interrogations : quand le décorer ? Comment ? Comment bien choisir son sapin ? Que faire de son sapin après les fêtes ? 

Choisir un sapin selon la hauteur de plafond de votre pièce afin de donner beaucoup d’impact au thème à illustrer. Il est important de bien l’installer et de déployer les branches avec harmonie en évitant les trous.

Connaître l’encombrement dont vous disposez

Calculez la hauteur disponible entre votre sol et votre plafond et soustrayez 25 cm nécessaire à votre déco de pointe : vous connaîtrez ainsi la hauteur maximum possible du sapin. 

Le Sapin Nordmann, l’épicéa, le sapin noble ou encore le sapin bleu embaumeront votre maison de cette douce odeur hivernale.

Le sapin Nordmann reste le plus plébiscité car il ne perd pas ses aiguilles et durera plus longtemps. Pour qu’il dure dans le temps, n’installez jamais votre arbre près d’une source de chaleur (cheminée, radiateur). L’ennemi du sapin est la déshydratation.

Pour les sapins coupés, pensez au sac à sapin. A la fois décoratif et pratique, ce joli sac vous permettra d’emballer votre arbre avant de le jeter et une partie de son prix sera reversé à Handicap International.

Et maintenant, il ne nous reste plus qu’à chanter « mon beau sapin, roi des forêts ! » et sortir vos guirlandes, décorations et boules de Noël ! Un moment à partager en famille dont on ne se lasse pas…

Veillez à stabiliser l’installation.

Combien dure mon sapin ?

L’épicéa est le traditionnel sapin de Noël avec son agréable parfum mais il se dessèche et de perd ses aiguilles au bout de 3 semaines, voire moins s’il est dans une pièce trop chaude !

Le sapin Nobilis est, quant à lui, un sapin aux aiguilles bleutées et douces au toucher. Il répand un parfum boisé dans la maison. Il se conserve plus longtemps que l’épicéa. 

Le sapin de Noël Nordmann est un sapin de plus en plus acheté en France car c’est celui qui supporte le mieux nos intérieurs, il garde ses aiguilles 6 semaines mais attention à son port s’il est dans une pièce trop chaude, car au bout de 2 semaines, ses branches commenceront à pointer vers le bas ! C’est celui qui tiendra le plus longtemps !

Retrouvez l’article sur les différentes variétés de sapins naturels ici.

Vous avez des questions ou des doutes ? Rendez-vous dans votre jardinerie la plus proche ou un conseiller saura répondre à vos questions.

Open post

Les grandes variétés de sapins naturels

Vous souhaitez installer un nouveau sapin dans votre salon ou dans votre jardin à l’occasion des fêtes de Noël ? On vous explique et conseille sur les différentes variétés de sapins naturels.

Le sapin Nordmann 

Le Nordmann est LE sapin de Noël par excellence. C’est un arbre à pousse lente ce qui lui donne donc cette forme conique très harmonieuse. Son feuillage persistant d’un vert intense, lustré et argenté sur le dessous, pique très peu. Une fois votre arbre placé et décoré dans votre intérieur pour Noël, il résistera bien à la chaleur. Vous n’aurez donc pas toutes ses aiguilles sur le sol une semaine après son installation dans votre salon. C’est donc l’arbre idéal pour profiter des fêtes sans avoir à passer son aspirateur tous les jours à cause de ses aiguilles. De plus, si vous êtes un fan de Noël et que dès le 1er décembre vous voulez installer votre sapin, le Nordmann gardent ses aiguilles jusqu’à 6 semaines ! Donc il passera aisément tout le mois de décembre voir même début janvier si vous aimez faire durer la magie de Noël. Attention toutefois à ne pas le mettre dans une pièce trop chaude, cela va accélérer l’affaissement de son port vers le bas.

Pour conserver au mieux votre arbre, s’il est en pot, rempotez le dans un pot plus grand avec du terreau pour plantation. Arrosez-le régulièrement et replantez-le dans votre jardin dès que les fêtes sont finies. Ce processus agrandira peut-être ses chances de reprise et vous pourrez en profiter toute l’année dans votre jardin !  Si c’est un arbre coupé, vous pouvez rajeunir sa coupe et le placer dans un pot avec du sable que vous garderez constamment humide. Si son pied est maintenu dans une bûche, placez cette dernière dans une coupelle d’eau, il faudra la changer régulièrement. Son seul potentiel inconvénient est qu’il n’a pas d’odeur. Cependant, il existe de nombreux brumisateurs d’odeurs à l’essence naturelle de sapin à vaporiser dessus.

Le sapin Epicéa 

L’épicéa est quant à lui le sapin plus traditionnel de Noël. Il possède de fines aiguillent dense, d’un vert profond et son apparence conique et dodue reflète parfaitement l’image que l’on se fait d’un sapin de Noël. En plus de sa magnifique apparence, il dégage une douce odeur qui ravivera vos souvenirs d’enfance. Cependant, le petit défaut de cet arbre est qu’il perd ses aiguilles rapidement. C’est pourquoi il vaut mieux acheter ce type de sapin 2 semaines avant Noël pour en profiter tout au long des fêtes. Il est très sensible à la chaleur donc pour ne pas accélérer la perte de ses épines, il vaut mieux le placer dans un espace tempéré. Ce sapin est donc idéal pour les achats de sapins tardifs et est également l’allié des petits budgets !

Quelques conseils pour préserver les aiguilles de votre sapin le plus longtemps possible :

Dès l’achat, placez votre sapin dans une bâche, de cette manière, vous le protégerez des coups et des chocs possibles lors du transport. Comme pour le Nordmann, nous vous conseillons de recouper sa base pour qu’il puisse mieux absorber l’eau et préserver ses épines jusqu’au jour J ! Pour garder sa fraicheur, placez-le dans un seau ou un pot rempli de sable pour pouvoir l’arroser toutes les semaines. Le choix de vos décorations a aussi un impact sur la perte de ses aiguilles. Des décorations trop lourdes risquent d’affaiblir plus rapidement votre sapin et donc d’accélérer la chute des aiguilles.

Le sapin Noble

Avec sa silhouette majestueuse, ses épines sont d’un vert profond avec des touches bleutées et argentées. Son feuillage très généreux correspond bien au nom qu’il porte, c’est pour cela qu’il est un des sapins le plus cher du marché. Mais il vous garantira des fêtes tout en style et en magie. Il est connu pour la résistance de ces épines, elles ne tomberont pas facilement. Cependant, ses branches peuvent fléchir légèrement sous le poids des décorations. Pensez donc à les poser le moins possible sur l’extrémité des branches. Pour ce qui est de son entretien tout au long des fêtes, c’est le même que pour les autres sapins. Il est important garder sa fraicheur pour profiter de sa beauté tout au long des fêtes

Le mini sapin

Il existe également les mini-sapins, qui sont très tendance cette année. Les avantages de ce mini-sapin sont multiples, tout d’abord, ils sont en pot. Vous pouvez donc très facilement les replanter dans votre jardin une fois les fêtes passées. Ensuite, vu qu’il n’est pas très grand, c’est un réel gain de place dans votre intérieur. C’est donc le meilleur moyen d’inviter l’esprit des fêtes de fin d’année chez vous lorsque vous disposez d’un espace réduit. En plus, vous pourrez le déplacer facilement si jamais votre installation ne vous plaît pas et que vous changiez d’avis au dernier moment sur sa position dans votre intérieur. C’est aussi une excellente alternative pour les petits budgets, qui dit petite taille, dit petit budget. Pour ce qui est de son utilisation, c’est la même que pour les sapins grandes taille, il suffit de l’arroser régulièrement pour qu’il ne perde pas ses aiguilles. Et il se décore tout aussi facilement que les grandes variétés de sapins naturels, il suffit d’adapter les décorations à la taille de son petit sapin.

Vous pouvez d’ailleurs retrouver toutes les tendances décorations des fêtes de fin d’année ici.

Rendez-vous chez un de nos producteurs français de sapins. Retrouvez-les sur le site Delbard à l’adresse suivante : DELBARD .FR

Open post
zoom tendance déco de noël

Décorations de Noël : zoom sur les tendances !

Dans l’article « comment décorer son sapin ? » nous vous avons parlé des différentes tendances décoration qui apparaissent pour ces fêtes de fin d’année 2021. Regardons de plus près ces tendances.

La tendance traditionnelle

Les couleurs traditionnelles de Noël sont le rouge et le vert. Mais pourquoi avoir choisi ces deux couleurs ? Pour le vert ce n’est pas très compliqué. En effet, il tient son origine de la couleur des sapins qui est l’arbre emblématique des fêtes de Noël depuis plusieurs siècles maintenant. C’est donc logique de retrouver cette couleur dans la tendance traditionnelle. Pour la couleur rouge, c’est un peu moins évident et il faut remonter au 16ème siècle pour trouver son origine.

C’est effectivement au 16ème siècle que les sapins ont commencé à être décorés avec des pommes de couleur rouge. Au départ ces dernières avaient, en plus de leur aspect esthétique, une signification religieuse. C’est pour cela qu’elles ornaient les sapins.

Par la suite, au 17ème siècle, les pommes ont laissé la place à de jolies fleurs en papier réalisées à la main qui avaient-elles aussi, une signification religieuse.

Au fil du temps les décorations ont beaucoup changé et évolué. Au 18ème siècle, dans un besoin d’esthétisme, des objets métalliques ont fait leur apparition pour donner un côté brillant à toute cette décoration. C’est également à ce même moment que les sapins ont été ornés de friandises (ce qui n’est pas pour déplaire aux enfants). A partir de là, le bonhomme en pain d’épices a fait son entrée dans le monde de la décoration de Noël. Il reste une des décorations emblématiques depuis le 18ème jusqu’à maintenant.

Arrive le 19ème siècle, avec l’apparition des premières décorations dorées et argentées. Cheveux d’ange, étoiles, pommes de pin, guirlandes mais aussi bougies prennent place dans les sapins.

1958 : L’année du changement

À la suite d’une forte sécheresse, la production de pommes n’a pas été bonne. Etant dans l’incapacité de décorer les sapins avec de belles pommes rouges, les boules de Noël telles que vous les connaissez ont été inventées. Avec sa forme et sa couleur rouge, tout a été pensé pour nous rappeler les pommes d’origine. C’est donc grâce à cette sécheresse que les boules de Noël sont apparues dans nos maisons.

Enfin, le 20ème siècle marque le début de l’industrialisation de la décoration de Noël et l’apparition des premiers sapins artificiels du marché.

En résumé, la tendance traditionnelle reprend de nombreux points évoqués plus haut. Vous pouvez y mettre des boules de Noël rouges, des bougies artificielles, des cheveux d’ange dorés, des nœuds rouges etc … Libre à vous de marier différentes décorations de couleur rouge, verte, dorée etc …

Voici une planche d’inspiration Delbard pour vous donner quelques idées pour cette fin d’année 2021 :

décorations-sapins-tendances-noel

Les premières décorations dorées ont vu le jour au 19ème siècle et depuis, elles n’ont pas quitté l’intérieur de nos maisons pour les fêtes. C’est une des tendances les plus appréciées pour les décorations puisqu’elle peut se suffire à elle-même. Elle peut également compléter d’autres tendances. Elle se marie très bien avec la tendance traditionnelle ou la tendance pastel. C’est la touche qui apporte plus de festivité dans vos décorations de fin d’année.

Voici quelques inspirations pour vos décorations d’intérieur :

tendance décoration or/argent

Vous pouvez retrouver notre article sur toutes les tendances décorations de Noël ici.

Règlement du jeu « En Automne préparons le Printemps »

ARTICLE 1 – ORGANISATION DU JEU

Nalod’s, Société par actions simplifiée, immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Saint-Etienne sous le numéro 441 360 682, ayant son siège social au 17 parc Metrotech, 42650 Saint-Jean Bonnefonds.

Organise un jeu-concours, en partenariat avec la société Vilmorin Jardin, qui offre le lot, Société Anonyme, immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de Vienne sous le numéro B959 503 111, ayant son siège social à St Quentin Fallavier, au 65 rue de Luzais, CS 70 110, 38 291 St Quentin Fallavier.

Le jeu-concours aura lieu du 12/11/2021 à 9h. au 19/11/2021 à 9h. un jeu gratuit et sans obligation d’achat intitulé  « En Automne préparons le Printemps » (Ci-après dénommé « le Jeu »), selon les modalités décrites dans le présent règlement.

Le Jeu se déroulera exclusivement sur internet à l’adresse suivante : https://www.facebook.com/delbardjardin/photos/a.296329960395982/5069745193054411/

Le Jeu et sa promotion ne sont ni organisés ni parrainés par Facebook. La Société Organisatrice décharge donc Facebook de toute responsabilité concernant tous les éléments en lien avec le Jeu, son organisation et sa promotion. Les données personnelles collectées sont destinées à la Société Organisatrice et non à Facebook.

ARTICLE 2 – CONDITIONS DE PARTICIPATION

Le Jeu gratuit est ouvert à toute personne physique âgée de plus de 13 ans, disposant d’un accès à internet, d’un compte Facebook actif et valide, et résidant en France métropolitaine (hors Corse et hors DOM-TOM), à l’exception des personnels de la Société Organisatrice et, des membres de leurs familles, ainsi que de toute personne ayant participé à l’élaboration du Jeu, ci-après désigné le « Participant ».

Le Participant doit remplir entièrement les conditions de participation pour participer au tirage au sort. Il doit expressément accepter le présent règlement du Jeu.

Le Participant décharge Facebook de toute responsabilité quant à l’organisation du Jeu et déclare avoir pris acte que Facebook n’en est ni le gestionnaire, ni le parrain.

Le Jeu est soumis à la réglementation française applicable aux jeux, concours et loteries. Tout Participant mineur doit obtenir l’autorisation préalable de l’un de ses deux parents ou de son tuteur légal pour participer au Jeu.

La Société Organisatrice pourra demander à tout gagnant mineur de justifier de ladite autorisation relative à sa participation au Jeu. La Société Organisatrice se réserve le droit de désigner un autre gagnant dès lors qu’un gagnant initial, s’il est mineur, n’est pas en mesure d’apporter de preuve suffisante de ladite autorisation.

ARTICLE 3 – COMMUNICATION

Le Jeu est annoncé sur internet de la manière suivante :

ARTICLE 4 – MODALITÉS DE PARTICIPATION

Le Jeu se déroule exclusivement sur la plate-forme Facebook.com aux dates indiquées à l’Article 1.

Pour participer au Jeu, le participant doit  

  1. Se connecter à son compte Facebook
  2. Se connecter à la page Facebook : https://www.facebook.com/delbardjardin/
  3. Liker la publication
  4. S’abonner à la page Facebook Delbard et taguer une personne sur la publication s’il souhaite multiplier ses chances de gagner (liker la page et taguer une personne équivaut à une chance en plus).
  5. Accepter le présent règlement.

La publication de lancement du Jeu sur la page Facebook de Delbard aura lieu le 12/11/21 à 9h00.

Il n’est autorisé qu’une seule participation par personne – même nom, même prénom, même pseudo ou identifiant Facebook – pendant toute la période du Jeu telle que précisée à l’Article 1. Seules les premières réponses du Participant au Jeu auront valeur de participation.

Le cumul de plusieurs participations au Jeu n’augmente pas les chances du Participant d’être tiré au sort.

Les Participants autorisent la vérification de leur identité. Le non-respect du présent règlement, des règles déontologiques en vigueur sur internet et des lois en vigueur sur le territoire français ainsi que toute fraude ou tentative de tricherie, quelles que soient ses modalités, entraînera l’élimination pure et simple de la participation de son auteur.

ARTICLE 5 –  DOTATIONS EN LOTS

Le Jeu permet à 5 participants de remporter le lot suivant et offert par la Société Vilmorin Jardin : 1 sachet de Narcisses Vilmorin et 1 sachet de Tulipes Vilmorin à  Valeur global du lot : 9,20 €

Le lot attribué au gagnant n’est pas échangeable et ne peut donner lieu à aucune contestation d’aucune sorte, ni à la remise de sa contre-valeur (totale ou partielle) en espèces, ni à son échange contre une autre dotation. En conséquence, il ne sera répondu à aucune réclamation d’aucune sorte.

En cas d’indisponibilité de la dotation pour des raisons indépendantes de la volonté de la Société Organisatrice, des lots de nature et de valeurs équivalentes seront attribués au gagnant, sans que cette substitution puisse donner lieu à un échange ou à un remboursement sur demande du gagnant.

La Société Organisatrice ne saurait être tenue pour responsable de l’utilisation ou de la non utilisation, voire du négoce, des lots par le gagnant.

La Société Organisatrice se réserve le droit de procéder à la vérification des informations renseignées par le gagnant pour participer au Jeu, avant remise de son lot.

A ce titre, les Participants autorisent la vérification de leur identité et de toutes les informations figurant sur le formulaire de participation, dont leur âge.

ARTICLE 6 – DESIGNATION DU GAGNANT et REMISE DU LOTS

5 gagnant(e)s seront tirés au sort par un système aléatoire par la Société Organisatrice parmi les bonnes réponses et sera annoncé le 15/11/2021 à 12h telle que fixée à l’Article 1 ci-dessus, après vérification de son éligibilité au gain de la dotation le concernant.

Les gagnants seront contactés le lendemain du tirage au sort par message privé via son pseudo Facebook. Si la société organisatrice n’arrive pas à le contacter à cause de la privatisation de leur compte, les gagnants seront taggués dans la publication et devront contacter par message privé la société organisatrice.

Les gagnants disposeront alors d’un délai de 7 jours à compter de l’envoi d’avis de son lot pour envoyer ses coordonnées postales ou alors pour prendre contact avec la société organisatrice pour la distribution des lots. Tout gagnant qui n’aura pas transmis ses coordonnées à la Société Organisatrice dans le délai de 7 jours sera réputé avoir renoncé à celui-ci et le lot sera réattribué à un nouveau gagnant.

La dotation sera envoyée à l’adresse postale communiquée par le gagnant.

La responsabilité de la Société Organisatrice ne pourra pas être engagée du fait d’un changement d’adresse ultérieur du gagnant qui n’aurait pas été notifié à la Société Organisatrice ou d’une erreur dans la transmission des coordonnées.

ARTICLE 7 – DONNEES PERSONNELLES

Les données à caractère personnel communiquées pourront être traitées sur support papier ou par traitement automatisé. Ces données sont destinées à la Société Organisatrice aux seules fins du Jeu et sont obligatoires pour l’attribution du lot.

Les Participants qui exerceront le droit de suppression de leurs données avant la fin du Jeu seront réputés renoncer à leur participation au Jeu.

ARTICLE 8 – MODIFICATION OU ANNULATION – LIMITATION DE RESPONSABILITE

La Société Organisatrice se réserve le droit d’annuler, de reporter, de prolonger, d’écourter ou de modifier partiellement ou en totalité le Jeu si les circonstances l’y obligent, sans avoir à justifier de cette décision et sans que sa responsabilité ne puisse être engagée en aucune manière de ce fait.

Le lot attribué au gagnant n’est pas échangeable et ne peut donner lieu à aucune contestation d’aucune sorte, ni à la remise de sa contre-valeur (totale ou partielle). En conséquence, il ne sera répondu à aucune réclamation d’aucune sorte.

La Société Organisatrice sera dégagée de toute responsabilité en cas de survenance d’un élément de force majeure (conditions météorologiques, attentats, grèves, …) qui priverait même partiellement le gagnant de son gain.

ARTICLE  9 – ACCES AU REGLEMENT DU JEU

Le présent règlement du Jeu pourra être consulté dans l’onglet ‘Article’ sur la page Facebook Delbard.

La Société Organisatrice peut être amenée à modifier le présent règlement, notamment afin de respecter toute nouvelle législation et/ou réglementation applicable.

ARTICLE 10 – RESPONSABILITES

La participation au Jeu implique la connaissance et l’acceptation des caractéristiques et des limites de l’Internet, l’absence de protection de certaines données contre des détournements éventuels ou piratage et risques de contamination par des éventuels virus circulant sur le réseau.

A ce titre, la Société Organisatrice décline toute responsabilité directe ou indirecte en cas de mauvaise utilisation ou d’incident lié à l’utilisation de l’ordinateur, à l’accès à Internet, à la maintenance ou à un dysfonctionnement des serveurs du Jeu, de la ligne téléphonique ou de toute autre connexion technique, à l’envoi des formulaires à une adresse erronée ou incomplète.

En conséquence, il appartient à tout Participant de prendre toutes les mesures appropriées de façon à protéger ses propres données et/ou logiciels stockés sur son équipement informatique contre toute atteinte.

La connexion de toute personne au site visé à l’Article 1 et la participation des joueurs au Jeu se fait sous leur entière responsabilité.

En particulier, la Société Organisatrice ne pourra être tenue responsable de l’utilisation frauduleuse des droits de connexion ou d’attribution de lots d’un participant, sauf pour ce dernier à démontrer l’existence d’une faute lourde de la part la Société Organisatrice.

La responsabilité de la Société Organisatrice ne pourra en aucun cas être retenue en cas de problèmes d’acheminement ou de perte de courrier postal ou électronique (notamment en ce qui concerne l’acheminement des lots). Tout lot envoyé par la Société Organisatrice à un gagnant qui serait non réclamé ou retourné pour toute autre raison par les services postaux serait perdu pour le gagnant et demeurerait acquis à la Société Organisatrice.

Les images utilisées sur le site du Jeu, les objets représentés, les marques et dénominations commerciales mentionnées, les éléments graphiques, informatiques et les bases de données composant le site du Jeu, sont la propriété exclusive de leurs titulaires respectifs et ne sauraient être extraits, reproduits ou utilisés sans l’autorisation écrite de ces derniers, sous peine de poursuites civiles et/ou pénales.

ARTICLE 11 – CONTESTATIONS ET INTERPRETATION DU REGLEMENT 

La participation au Jeu implique l’acceptation pleine et entière du présent règlement. Toutes les difficultés pratiques d’interprétation ou d’application du présent règlement seront tranchées souverainement par la Société Organisatrice. Aucune réclamation afférente au Jeu ne sera recevable passé un délai de 30 jours à compter de la date du tirage au sort désignant les gagnants.

Il ne sera répondu à aucune demande téléphonique ou écrite concernant l’interprétation ou l’application du présent règlement, les mécanismes ou les modalités du Jeu ainsi que sur le nom du gagnant.

Dans l’hypothèse où l’une des clauses du présent règlement serait déclarée nulle ou non avenue, cela ne saurait en aucun cas affecter la validité du règlement lui-même, les autres clauses gardant toute leur force et leur portée.

Open post
Framboises récolte rouge jardin entretien culture taille Blog Delbard

Plantez vos framboisiers, c’est le moment !

Qui ne rêve pas de framboises goûteuses dans son jardin ? Le framboisier est facile à cultiver, mais pour former de belles haies fruitières, il est préférable de savoir palisser ses tiges épineuses.Voici certaines règles pour espérer récolter de belles framboises et faire plaisir aux petits et aux grands.

Comment cultiver les framboises dans son jardin ?

Le framboisier est un arbuste vigoureux. En quelques années les touffes deviennent inextricables, leur entretien très difficile et les récoltes moins abondantes. Il est préférable de palisser, soit en éventail, soit en “V”, selon la méthode hollandaise. Arbuste à feuilles persistantes avec des tiges d’environ 1,5 à 2,5 m de hauteur, il adore les régions à climat tempéré et frais. Ses racines doivent être bien installé dans un sol profond et acide. Ce n’est pas par hasard si, au passage de l’orée du bois de résineux, se trouvent souvent des plants sauvages.

Le palissage en éventail reste le plus simple

Cette forme est facile et bien adaptée au jardin d’amateur. On peut palisser en espalier (contre un mur), ou en contre-espalier (entre des fils tendus). Pour ça, vous devez monter une armature de fils de fer, constituée de 2 ou 3 rangées tendues à 0,50m – 1m et 1m50 de hauteur. Ensuite, palissez dessus les tiges en éventail. Vos touffes seront espacées de 1m à 1m50 environ (une bonne moyenne est ensuite de conserver 8 à 12 drageons par mètre linéaire, selon la vigueur des tiges).

Conseils plantation :


” N’hésitez pas à planter votre framboisier en automne et hiver en faisant bien attention d’aérer la terre “

Framboises gourmandise nourriture récolte congeler Blog Delbard

Les framboises, des fruits que l’on adore cultiver

Généralement, les framboisiers vont produire très peu de fruits la première année. Toutefois, vous devez savoir que dès les 2 premières années passées, vous obtiendrez une belle récolte de fruits doux et sucrés tant appréciés entre Juin et Septembre principalement, et ce, pendant vingt ans ou plus si s’ils sont bien entretenus. Avoir un framboisier est très simple et demande peu d’entretien. Un peu de patience et vous aurez de jolies framboises à déguster avec vos proches.

Le petit plus qui change tout

Les framboises peuvent se manger toute l’année si vous savez les congeler : ne jamais congeler les framboises directement dans leur barquette car elles se collent entre elles. Pour les conserver intactes, une fois lavées, égouttez-les avant de les étaler sur une plaque recouverte de film alimentaire. Placez cette plaque au congélateur et lorsque les framboises sont congelées, replacez-les dans leur contenant du congélateur pour occuper moins de place. Vous pourrez ainsi les utiliser même l’hiver, jusqu’à l’été suivant !

Open post
Delbard jardin blog conseil automne novembre

Les travaux du jardin en Novembre

Le mois de Novembre est la saison qui correspond au repos de la végétation pour assurer des plantations réussies dans le jardin. En plantant à l’automne, de façon générale, vos plantes seront mieux racinées et vous pourrez vous contenter d’apports en eau réduit l’été suivant : un geste tout simple pour la planète ! Tant qu’il ne gèle pas et que le sol de votre jardin n’est pas détrempé, vous pouvez continuer en décembre voire janvier.

Plantez en automne : c’est bien mieux !

En novembre, l’ensoleillement diminue de 25 à 50% du Sud au Nord par rapport à octobre !
Votre jardinerie vous aide à composer un jardin à votre goût afin qu’il puisse rester beau, rythmé par des haies, des bordures, des feuillages persistants … Pensez- y, vous avez tout l’hiver pour planter à foison !

  • Bulbes : En les plantant tout au long de l’automne, vous obtiendrez, selon les variétés de tulipes, de jacinthes, de crocus, de narcisses… une longue floraison de la fin d‘hiver au printemps,
  • Vivaces : Apportez du compost aux vivaces qui gardent partiellement  leur feuillage comme les hémérocalles,
  • Rosiers : En décidant de planter un rosier à l’automne, vous lui ferez gagner en robustesse. Il sera mieux armé pour affronter l’été suivant et vous assurera une floraison précoce et plus abondante,
  • Arbres et arbustes d’ornement : Planter ou transplanter un arbuste à l’automne améliore la reprise et leur assure un bon développement. Ne pas tailler à cette saison les arbustes à floraison printanière,
  • Haie : En plantant à l’automne, vous optimisez sa reprise et vous favorisez sa croissance en taille et en volume, 
  • Fruitiers : Planter un arbre fruitier à l’automne permet tout simplement de gagner une année de récolte ! Donc des fruits en plus (économie assurée) et du goût assuré !

A la maison, que faire ?

Forcez des bulbes pour fleurir votre hiver et avoir le printemps avant l’heure dans votre maison ! Ils doivent être plantés depuis au moins 10 semaines à dans votre jardin ou laissés 5 semaines dans le bac de votre réfrigérateur pour un bon démarrage. Entre décembre et janvier , rentrés dans la maison à une température de 18 à 20°C, la montée à floraison est assurée (jacinthes, amaryllis, tulipes…).
Décorez et fleurissez votre séjour ou votre pièce préférée avec un cyclamen !
Si l’atmosphère de votre pièce est sèche, vaporisez quotidiennement le feuillage de vos plantes vertes et placez le pot sur un lit de billes ou de cailloux humides.
De plus, fertilisez votre plante tous les 15 jours en période de croissance.
Pour l’été de la Saint-Martin, changez le décor végétal de votre intérieur en venant découvrir un large choix de compositions de plantes fleuries !
Découvrez notre collection très diversifiée d’orchidées et voici quelques règles de base pour bien les soigner :

  • Emplacement des orchidées : elles apprécient une bonne luminosité. Placez vos plantes dans un endroit lumineux, tout en évitant les rayons directs du soleil. Évitez également les atmosphères surchauffées. Une aération modérée est souhaitable mais sans courants d’air,
  • Hygrométrie (humidité de l’air) : Pour éviter les problèmes causés par une atmosphère trop sèche, placez vos plantes à l’écart de toute source de chaleur (radiateur) et mettez-les sur des soucoupes d’eau remplies de gravier ou de billes d’argiles (pour éviter que le pot ne trempe dans l’eau). Des pulvérisations sur le feuillage et sur la surface du compost seront bénéfiques en période chaude.

Autres travaux :
Dégermez les pommes de terre.
Pensez à fumer vos agrumes (citronniers, kumquat,)…pour restituer à la terre les éléments puisés par votre arbre.
Les plantes méditerranéennes, lauriers roses et agrumes doivent, dans la plupart des régions, être hivernées dans un local frais de 10°C et assez lumineux (vérandas, garages ou entrée munis d’une fenêtre). Toujours maintenir le substrat humide pendant cette période froide.

Au potager, que faire ?

C’est la saison des labours surtout nécessaires en terrain lourd et argileux.
Tant qu’il ne gèle pas trop en début de saison ou dans les régions clémentes, abritez vos derniers légumes sous des voiles d’hivernage.
Récoltez la mâche, les épinards, les laitues pommées et après les premières gelées, les variétés d’hiver de chou de Bruxelles. Commencez par les pommes du bas des tiges. Coupez les rameaux de l’estragon à 10 cm du sol. Couvrez avec une bonne couche de feuilles sèches ou de la paille puis d’un voile d’hivernage. Récoltez les navets, carottes et poireaux attaqués par les vers.

Terminez la récolte des dernières courges et potirons. Placez les betteraves et les carottes dans du sable à l’écart pour les protéger des rongeurs.
Nettoyez les pissenlits, buttez-les ou posez des pots opaques sur les pieds.
Les choux : les plus résistants (choux de Bruxelles, choux de Milan) n’ont pas besoin de protection.
Les poireaux : un paillage du sol permet d’empêcher le sol de geler ce qui facilite considérablement la récolte par arrachage.
Semez, dans le midi, les pois mangetout, les pois à grains ronds et les fèves. Plantez de l’ail en terres légères.
Dès ce mois, venez acquérir dans votre jardinerie le calendrier lunaire : une aide pour optimiser vos récoltes au potager et dans votre jardin.

Au verger, que faire ?

S’il n’a pas encore gelé, récoltez les derniers fruits, pommes, poires, kiwis, coings.
Isolez les coings pour qu’ils ne parfument pas les autres fruits.
Après les premières gelées, récoltez les nèfles communes et les kakis. Placez les fruits sur un lit de paille et consommez-les dans quelques semaines.
Plantez les fruitiers à racines nues : enrichissez la terre avec du compost et de la corne broyée. Tuteurez les demi-tiges et n’enterrez pas le point de greffe. Apportez 1 à 2 arrosages.
Quand toutes les feuilles des fruitiers sont tombées, pulvérisez à nouveau à la bouillie bordelaise.
Plantez aussi des cassissiers, des framboisiers, des groseilliers, des mûriers (ronces) et des myrtilles lorsque le sol n’est pas gelé !
Supprimez les vieux bois des cassissiers et des groseilliers. Coupez les tiges sèches des framboisiers.
Traitez vos arbres et arbustes.
C’est en hiver et au début du printemps qu’il faut mener les contre-offensives pour déloger les ennemis des arbres fruitiers là où ils se trouvent : dans les écorces et les écailles des bourgeons. Mais le plus naturellement possible, sans nuire à votre santé et à l’environnement.

Badigeon et brossage

Commencez par brosser les troncs et les grosses branches charpentières pour enlever la mousse, les écorces mortes et les lichens qui peuvent abriter des œufs et larves de ravageurs. Puis appliquez un badigeon à base de chaux (prêt à l’emploi acheté dans votre jardinerie). Le but est d’asphyxier les formes hivernantes des ravageurs.

Coupez les fruits momifiés

Ce sont les fruits desséchés encore accrochés aux branches. Ils portent des germes de maladies (moniliose) prêts à envahir les jeunes pousses au printemps suivant.
Balayez les feuilles mortes sous les arbres. L’objectif est qu’aucune feuille ne subsiste sous les arbres en fin d’hiver pour éviter la projection de spores (sorte de graines) des champignons parasites sur les jeunes pousses printanières.
Comment choisir ses fruitiers … Il faut que ce choix soit judicieux. En effet, la priorité est de choisir des fruitiers dont la taille adulte correspond à la taille de votre jardin. En toute logique ne plantez pas des arbres ou arbustes dont la récolte se fait en août si, tous les ans, vous êtes absent à cette époque. Ne plantez pas une variété au petit bonheur. Pendant des dizaines d’années, vous allez récolter des fruits et il faut qu’ils vous plaisent. Goûtez-les avant de planter !
Plantez un fruitier nain : si vous ne disposez que d’un petit jardin, d’un balcon ou d’une terrasse, ne renoncez pas pour autant au plaisir de récolter vos propres fruits. En effet, les fruitiers nains s’accommodent très bien de la culture en pot.

  • Offrez un figuier qui se contente d’un volume de terre réduit et qui peut lui aussi être installé dans un pot,
  • Les fruitiers comme pruniers, pêchers et cerisiers se prêtent également à la vie en pot,
  • Votre jardinerie vous propose aussi toute une gamme d’agrumes (oranger, clémentinier, mandarinier, citronnier, kumquat), qui fructifient facilement en pots, à condition d’avoir la possibilité de les mettre sous abri à l’automne dès les premiers froids, jusqu’en mai (idéalement, dans une pièce lumineuse avec une température nocturne de 7 à 12°C).

Il est important de choisir des variétés auto-fertiles, surtout si votre fruitier nain est isolé.
La plupart des petits fruits s’auto-fécondent sans problème, mais les pommiers, les poiriers, certains pruniers et presque tous les cerisiers sont moyennement auto-fertiles et doivent avoir une pollinisation croisée avec d’autres arbres fruitiers pour donner des fruits en abondance.
Contre les maladies cryptogamiques, pulvérisez de la bouillie bordelaise sur les arbres et les feuilles tombées !
Plantez arbustes à petits fruits et arbres fruitiers.
Bêchez ou labourez la terre au pied des arbres pour la décompacter. En terre meuble, régulièrement paillée, cette opération n’est pas indispensable : c’est également le moment d’enfouir un engrais pour arbres fruitiers afin de renouveler les réserves de nourriture à l’issue d’une saison de production.
Toute plantation d’arbre doit être accompagnée d’un bon tuteurage avec collier.

Aux fenêtres, balcons et terrasses

Après les premières gelées, arrachez les bégonias, dahlias, cannas et glaïeuls et terminez la plantation des hémérocalles, pivoines et cyclamens.
S’il n’a pas encore gelé, récoltez les derniers fruits, pommes, poires, kiwis, coings.
Plantez un pernettya aux baies roses dans un pot avec une terre de bruyère : elle fera merveille en compagnie des bruyères et pensées cornuta. Les callunes teintées sont rustiques et les bruyères Erica carnea existent en différents coloris naturels qui vont du rose tendre au rouge ou encore au blanc et qui offrent parfois un feuillage naturellement coloré de jaune, bien plus lumineux et naturel que les plantes teintées.
Fusains, skimmias, pivoines, sedums et saxifrages sont aussi des végétaux très ornementaux pour vos balconnières d’hiver.
Investissez dans une mini-serre : à défaut de disposer d’une grande surface permettant une serre ou un châssis, vous pouvez investir dans du petit matériel pour hâter vos cultures et réussir vos semis. Mini serres, châssis légers, serres chauffantes…
Achevez la plantation des bulbes à floraison printanière sous vos plantations de bisannuelles : pensées, myosotis, pâquerettes et semez des fleurs vivaces alpines : (gentianes, pavots…) ainsi que soucis, pavots de Californie et bourrache.
Protégez du froid toutes les plantes frileuses avec des voiles d’hivernage.

Pour les balconnières d’hiver, c’est tout aussi simple

Votre jardinerie vous propose de réaliser des balconnières opulentes et généreusement plantées.
Nous vous conseillons d’installer :

  • Trois plantes dans une coupe de 25 cm.
  • Cinq dans une jardinière de 50 cm.
  • Huit dans une jardinière de 80 cm.

Pour un drainage parfait au cours de l’hiver, un lit de 3 cm de gravillons ou de billes d’argile est idéal au fond du bac.
C’est un jardin à part entière : composez le décor en mélangeant des plantes d’aspects différents qui occupent tout l’espace
Alternez toujours une plante érigée à côté d’espèces plus basses : votre composition plus rythmée si vous utilisez aussi différentes couleurs et textures de feuillage.
Des lierres de différents feuillages sont des plantes retombantes pour dissimuler en partie le bac.
Les proportions de votre contenant sont équilibrées par rapport au volume des plantes que vous choisissez, mais un grand pot est toujours préférable, car la terre s’y dessèche moins vite.
Plusieurs types de contenants vous permettent de marier formes et matériaux.
Faites-vous plaisir avec des compositions prêtes à poser !
Lorsque les jours raccourcissent, nous nous replions sur l’intérieur de la maison et nous avons tous besoin de l’effet stimulant d’une jolie jardinière d’automne comme décor, à proximité des fenêtres, pour profiter d’un peu de nature.

Au jardin d’ornement

Les oiseaux de nos jardins heureux, même en hiver ! En effet, que vous habitiez à la campagne, en banlieue ou en ville, il est probable que votre jardin abrite des espèces d’oiseaux : vos jardins deviennent de véritables oasis pour vos compagnons d’hiver.
En proposant un assortiment judicieux d’arbres et arbustes, en proposant des abreuvoirs (eh oui ! L’eau est rare pour les oiseaux en hiver à cause du gel), en présentant un ou deux nichoirs, et surtout en apportant la bonne alimentation dans une mangeoire bien placée.

Conseils de base

Plus la nourriture est disponible et régulière, plus le lieu est attractif pour les oiseaux ! – L’eau permet les bains favorisant l’entretien du plumage et constitue une boisson de bienvenue au jardin surtout pour les granivores plus assoiffés que les insectivores.
En hiver, l’eau sera d’autant plus importante pour les granivores mangeront des graines ou semences plus sèches.
Importance du lieu de fixation du nichoir ou de la mangeoire.
Le jardin doit être un site accueillant et tranquille.
N’hésitez pas à garnir une ou deux balconnières sur votre balcon spécial « Oiseaux des jardins ».

Avant de planter, pensez à praliner !

Le pralinage vous garantit presque à 100% la reprise des arbres et arbustes plantés à racines nues. En arboriculture, on parle de pralinage depuis la fin du XIXème siècle en référence aux fameuses confiseries nommées pralines (le mot vient du nom du comte de Plessis-Praslin qui appréciait ces amandes rissolées dans du sucre caramélisé).

La bruyère

Idéale pour les régions qui ont souvent de très fortes gelées, la bruyère résiste aussi très bien à ces climats rigoureux. En revanche, elle est moins recommandée dans les régions plus sèches et plus venteuses du fait qu’elle pourrait rapidement griller. C’est une plante qui offre une floraison abondante et durable : elle pourra ainsi proposer des couleurs chaleureuses d’octobre à mai. Elle ne demande également que très peu d’entretien.

Les hellébores

Ces plantes peuvent facilement résister à la neige, au gel et à l’humidité. Bien que plantes d’hiver, elles peuvent offrir des couleurs chaudes qui viendront embellir le monument funéraire. Les hellébores font partie des rares fleurs qui s’épanouissent en hiver. Pouvant avoir des teintes pourpres et violettes, elles constituent un choix idéal pour apporter de la lumière à la pierre tombale.

Les conifères nains

De forme compacte, les conifères nains ont l’apparence de petits thuyas et peuvent offrir quelques coloris plus originaux que le vert. Dorés, argentés ou bleutés, ils peuvent facilement faire face à des températures extrêmes, pouvant aller jusqu’à -25°C.
Profitez de ces mois d’automne pour venir découvrir dans votre jardinerie des arbustes éclatants par leur feuillage. Érable du Japon, aronie, fusain ailé, fothergilla, pommier d’ornement, sumac de virginie, hortensia à feuilles de chêne, viorne plicatum et bien d’autres végétaux… – Qu’on plante un arbre, un arbuste ou bien de petites plantes, il vous faut mettre toutes les chances de votre côté et planter à bonne période. L’automne est là : c’est la meilleure saison !
Plantez des vivaces en automne. C’est une saison charnière pour les vivaces.

Vivaces rustiques : elles résistent bien au gel !

L’époque est favorable à la plantation de vivaces que votre jardinerie vous propose en godets. Nous conseillons de choisir celles qui fleurissent au printemps et en début d’été. Passer l’automne et l’hiver en terre leur permettra de s’installer et de démarrer au plus tôt pour vous offrir une superbe floraison l’année prochaine !

Les vivaces frileuses

Sont à protéger. Certaines, bien qu’elles reviennent année après année, sont plutôt frileuses. C’est le cas des sauges, des penstemons, des fuchsias et des nombreuses méditerranéennes qui peuplent aujourd’hui bien des jardins situés au-dessus de la Loire…
Pour les protéger, épandez à leur pied un paillis d’écorces ou d’un autre matériau : aiguilles de pin, paillette de lin, feuilles mortes, qui ont tendance à retenir l’humidité. Vous pouvez également recourir au voile d’hivernage ou au film plastique à bulle pour protéger les sujets les plus sensibles au froid.
Marquer les emplacements avec des étiquettes : le feuillage de certaines vivaces disparaît complètement durant l’hiver. Pour ne pas risquer de les abîmer en travaillant vos massifs ou plates-bandes cet hiver, marquez dès à présent leur emplacement au moyen des étiquettes et tuteurs prévus à cet effet.

Tuteurez vos vivaces

Pour que vos massifs d’arrière-saison conservent une bonne allure, n’oubliez pas de tuteurer les grandes vivaces : asters, verges d’or, rudbeckias… Les tuteurs en bambous remplissent efficacement leur office et s’intègrent très naturellement.
Le compost redonne au sol de l’humus, ce qui le rend fertile et facile à travailler.
Il améliore sa composition et régularise les échanges d’air, d’eau et de chaleur.
Emblème de la culture bio, le compost est une solution au problème des déchets. C’est donc une affaire qui nous concerne tous. C’est une opération éco citoyenne !
Les fuchsias peuvent passer l’hiver en pleine terre, là où les températures ne descendent pas en dessous de – 10°C.

Compostez les feuilles mortes

Les feuilles sont faciles à ramasser avec un bon balai à gazon à dents plates. Sèches, elles sont un complément parfait des déchets de cuisine et des tontes de gazon pour le gazon.
Broyez les feuilles si vous le pouvez pour favoriser la décomposition des plus grosses.

Plantez des bulbes

Indispensables, les bulbes qui colorent notre fin d’hiver et fêtent l’arrivée du printemps, se plantent maintenant. En effet, vous devez installer les petits bulbes qui se naturalisent, partout, en grandes masses tapissantes, par 100 minimum.
Les autres ont leur place en massifs de bisannuelles, de vivaces, d’arbustes et en bordure. Tous peuvent se cultiver en potées et jardinières.
Avant de commencer la plantation, différenciez les bulbes qu’on laisse en pleine terre et les tulipes horticoles, à sortir de terre après la floraison. Le plus simple, pour ces dernières, c’est de les planter avec des bisannuelles, que l’on arrache lorsqu’elles sont fanées : myosotis, violette, etc.…
À installer dans la pelouse, en sous-bois clairs, en massifs : les aconits d’hiver. En effet, les premiers s’épanouissent parfois sous le givre et la neige, souvent en grande colonie car ils se naturalisent facilement.
Les perce-neige prennent la suite. Ces fleurs du jardin se plaisent dans toutes les situations. Quelques semaines avant l’arrivée du printemps, la ronde des crocus s’éparpille au soleil. Il en existe de nombreuses variétés, à petites ou grandes fleurs.
A l’ombre, les cyclamens se multiplient au fil des ans. Puis arrivent les tulipes botaniques, les muscaris.
De mars à mai, juchées sur des tiges bien droites, les fleurs des narcisses, en couronnes, en coupes ou en trompettes, colonisent vite prairies et sous-bois pour former d’imposants bataillons. Miniatures ou de grandes tailles, ils nous séduisent et s’installent pour la vie entière en créant une symphonie printanière.
Pour la plantation des bulbes : le sol doit être drainé, pour qu’ils ne pourrissent pas lorsque l’hiver est très humide. Pour le côté pratique, ne paniquez pas en vous demandant à quelle profondeur les planter. À vue de nez, placez-les dans un trou qui mesure de deux à trois fois leur grosseur. Espacez-les de même afin qu’ils aient la place de se multiplier. En fin de printemps, attendez que le feuillage jaunisse avant de le couper ou de le tondre. Pour la plantation en potée, mettez-les dans un substrat composé de 2/3 terreau et 1/3 sable.
Taille : Élaguez les arbres lorsqu’ils font trop d’ombre ou se penchent un peu trop sur votre maison. Si vos olives sont mûres et tombent, il est temps de les cueillir.

“Attention : il ne faut pas tailler les arbustes à floraison printanière : forsythias, groseilliers à fleurs, lilas …”

Du côté de la lune, rappel de base

Vus de la terre, les mouvements de la Lune obéissent à 2 cycles simultanés : phases lunaires et hauteur de la Lune.

Phases lunaires :
Lune croissante : de la nouvelle lune à la pleine lune (meilleure croissance, récoltes plus abondantes, moins de maladies).
Lune décroissante : de la pleine lune et la nouvelle lune (renforcement des saveurs, des parfums et des couleurs).

Hauteur de la Lune :
Lune montante : quand elle apparaît de plus en plus haut sur l’horizon (semis, greffes, récoltes des parties aériennes).
Lune descendante : quand elle apparaît de plus en plus bas sur l’horizon (plantations, récolte des racines, amélioration du sol, taille et boutures).

Open post

UNE BONNE ALIMENTATION POUR LES PETITS MAMMIFÈRES

Nos amis les petits mammifères ont besoin d’avoir une alimentation saine et équilibrée, même s’il est parfois difficile de trouver les bonnes astuces pour satisfaire leurs besoins. Lapins, hamsters, cochons d’Inde, chinchillas, souris… chacun d’eux fait partie de la famille des petits mammifères. Ils se nourrissent de graines, de fruits, de légumes et d’herbes… Tous ont une spécificité et s’alimente de manière différente.

COMMENT NOURRIR Mon petit mammifère ?

Du foin de qualité : le foin améliore la digestion et le transit de votre animal. Riche en vitamines, en minéraux et en nutriments, c’est un aliment indispensable et à ne pas sous-estimer.

Des aliments frais : les légumes et l’herbe sont des aliments essentiels pour le bien-être de votre compagnon. Ils apportent des vitamines, des minéraux ainsi que des fibres. Il est possible de lui donner un mélange de granulés/croquettes, moins contraignant, plus simple et plus complet. Ce type d’alimentation comble la totalité de ses besoins nutritionnels.

En fonction de votre petit mammifère, vous pouvez retrouver un large choix d’aliments adaptés à votre compagnon en jardinerie/animalerie Delbard. N’hésitez pas à vous faire conseiller pour en apprendre plus.

COMBIEN DE FOIS PAR JOURS ET QUELLE QUANTITÉ DOIS-JE LEUR DONNER ?

Tout dépend de sa taille et de son poids. Un lapin n’aura pas la même quantité et la même prise de repas qu’un cochon d’inde ou encore une souris, par exemple. En revanche, faites-en sorte que votre animal est toujours du foin à sa disposition, il est primordial à son bon développement.

Ce qu’il faut savoir :

  • Ne pas oublier de mettre de l’eau qui doit être changer tous les jours,
  • Renouvelez le foin et les aliments chaque jour pour la propreté de votre compagnon,
  • Les aliments frais doivent être distribuer 2 à 3 fois par semaine maximum,
  • Des friandises oui … mais avec modération !
  • Pensez à les câliner, ils ne sont pas insensibles aux affections.

Comme chaque animal, il est essentiel de prendre en compte leurs besoins nutritionnels et d’adapter leur alimentation. En adoptant une routine et un rythme régulier d’approvisionnement et de soins, votre boule de poils saura vous rendre les précautions que vous aurez prises à son égard, pour des attentions et une complicité toujours plus appréciable.

Retrouvez d’autres conseils sur les animaux en cliquant ici !

Open post

COMMENT CHOISIR UN CADEAU ADAPTÉ À MON CHIEN ?

Les fêtes de Noël approchent à grand pas et vous ne savez toujours pas quel type de cadeau offrir à votre chien ?

Pour choisir un cadeau adapté, il faut dans un premier être bien attentif au comportement de votre chien.  Si ce dernier possède déjà un certain âge, n’hésitez pas à lui offrir un cadeau pour améliorer son bien-être. A contrario, s’il est plutôt jeune et actif, vous pouvez opter pour un cadeau qui lui fera faire des exercices.

Retrouvez ci-dessous quelques idées cadeaux à offrir pour votre compagnon durant la période des fêtes mais aussi pour d’autres événements de type anniversaire.

Des friandises pour son plus grand bonheur

Les friandises sont souvent utilisées pour récompenser le chien. Sachez qu’elles peuvent également être utilisées pour lui faire plaisir. Il faut toutefois faire attention à ne pas trop lui en donner pour éviter qu’il s’y habitue. Les friandises à mâcher, comme les lamelles, sont idéales pour contribuer à la bonne santé bucco-dentaire de votre chien. En effet, ces dernières permettent de réduire la formation de tartre ainsi que les plaques dentaires. Il existe différents types de lamelles à mâcher que vous pouvez choisir en fonction de la taille de votre chien et de son poids.

D’autres friandises peuvent être utilisées notamment celles enrichies en complément notamment si vous possédez un jeune chien ou un chien sportif. Ces dernières sont idéales si vous avez besoin de récompenser votre compagnon durant des séances d’éducation.

Des jouets pour le divertir

Un large choix de modèles s’offre à vous et il y en a pour tous les budgets. N’hésitez pas à varier le plaisir de votre chien en lui offrant des jouets de différentes formes et de différentes matières. L’important est que le jouet soit bien solide. Optez pour des jouets vous permettra de partager des moments forts avec votre animal notamment en renforçant votre complicité avec lui. De plus, les jouets contribuent au bon équilibre physique tout en canalisant l’énergie du chien.

Si vous avez tendance à laisser votre compagnon seul la journée, sachez que les jouets sont idéaux pour lui éviter de s’ennuyer (ex : distributeur de balles automatique). Restez toutefois bien vigilant à son comportement quand vous êtes avec lui en veillant à lui expliquer comment jouer (ex : sans grognement) et quand débute et fini le jeu.

Des vÊtements pour ses activitÉs favorites

Si vous avez par exemple, l’habitude d’emmener en randonnée votre animal, n’hésitez pas à lui acheter un ‘sac à dos’ pour chien ou encore un gilet pour l’hiver. Si vous réalisez des activités très physique avec lui comme le canoë, vous pouvez également opter pour des gilets de sauvetage spécifiques aux chiens ou encore pour des kits liés aux sports de traction canin.

Retrouvez d’autres conseils sur les animaux en cliquant ici !

Open post

Les soins À apporter À son chien

Il est important d’apporter des soins régulièrement et adaptés à votre chien pour son bien-être. Sachez que les soins à procurer varient en fonction de la race, de l’âge et de l’état de santé de votre animal. Découvrez ci-dessous tous nos conseils Delbard pour lui apporter du confort dans son quotidien.

Examiner rÉguliÈrement votre chien

Il est indispensable d’examiner régulièrement votre compagnon pour vérifier son état de santé. C’est ainsi que vous pouvez détecter des petites anomalies tel que des blessures, des otites, etc… Restez également vigilant sur son comportement : un chien qui aura tendance à avoir un souci vous le fera savoir si cette anomalie le gêne dans son quotidien. Enfin, surveillez également ses pattes pour vérifier qu’il n’a pas de petites blessures. Pensez aussi à bien lui couper ses griffes (avec un coupe ongle spécial) en particulier si votre chien ne marche pas beaucoup.

Nettoyer ses oreilles et ses yeux

Le nettoyage des oreilles et des yeux est très important. Cette étape doit être réalisée assez régulièrement, en fonction de la race de votre chien, pour éviter que votre animal ne contracte une conjonctivite ou une otite. Il existe différents produits en fonction de votre besoin : n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre vétérinaire.

VÉrifier son hygiène buccodentaire

Surveiller les dents de votre chien est indispensable pour détecter des anomalies comme les abcès, l’excès de tartre, etc… Il existe différents produits pour aider votre chien à avoir une bonne hygiène buccodentaire. On retrouve notamment les os à mâcher ou les lamelles à mâcher qui peuvent être achetés en fonction de la race et du poids de votre animal. N’hésitez pas à consulter votre vétérinaire si vous vous apercevez que la mauvaise haleine de votre compagnon persiste.

Pratiquer un brossage rÉgulièrement

Le brossage de votre chien peut varier en fonction de sa race et de son type de poils. Si votre compagnon possède un poil court/mi-long, il est conseillé de le brosser toutes les 2 semaines environ. A contrario, s’il possède des poils longs, privilégiez plutôt un brossage toutes les semaines. Attention à la période de mue : il est préférable de le brosser assez régulièrement.

Si vous souhaitez également entretenir son pelage, sachez qu’il existe des shampoings adaptés en fonction de son type de poils. N’hésitez pas à opter pour des shampooings sans rinçage. Le mélange de camomille et de glycérine est idéal pour adoucir et hydrater son pelage.

Retrouvez d’autres conseils sur les animaux en cliquant ici !

Open post

LES ACCESSOIRES INDISPENSABLES POUR CHOUCHOUTER VOTRE CHAT

Choisir des accessoires adaptés à son chat n’est pas forcément une mince à faire. Retrouvez ci-dessous tous nous conseils pour choisir des accessoires adaptés à votre petit compagnon afin qu’il se sente bien.

LE GRIFFOIR, L’INDISPENSABLE POUR L’ENTRETIEN DES GRIFFES

Vous le savez, lorsque vous adoptez un chat, vous risquez de voir vos meubles partir en lambeaux. Il est donc important de prévoir pour votre animal un espace où il aura tout le loisir de faire ses griffes. En effet, votre petit compagnon a besoin d’entretenir ses griffes quotidiennement. Le griffoir va lui permettre de canaliser son envie de griffer en particulier si vous ne possédez pas d’extérieur.

Mais alors comment choisir son griffoir ? Sachez qu’il existe différentes gammes de griffoir en fonction de votre budget, des besoins de votre animal et de l’espace que vous avez :

  • Le griffoir en carton : il est idéal et a tendance à être assez économique. De plus le griffoir en carton peut avoir des formes ondulées (l’idéal pour votre chat s’il souhaite se reposer dessus). Sachez que la durée de vie de votre griffoir en carton peut varier en fonction de l’utilisation de votre animal.
  • Le griffoir en sisal à poser au mur : il permet à votre compagnon de retrouver ses sensations naturelles en lui donnant l’impression de gratter un arbre. De plus, ce type de griffoir reste assez solide dans le temps notamment grâce à la matière sisal. Un gain de place assuré !
  • L’arbre à chat : si vous avez un chat plutôt timide, l’arbre chat sera idéal pour lui. En effet, il pourra se réfugier à l’intérieur en voyant plus facilement son environnement grâce au perchoir. Avec sa double fonction (perchoir et griffoir), vous êtes assuré de garder une harmonie entre votre façon de vivre et celle de votre animal.
  • Le griffoir en forme de maisonnette : vous pouvez parfaitement réaliser ce type de griffoir vous-même en incluant des cachettes et un toit pour que votre chat s’en serve de perchoir. N’oubliez pas d’y ajouter du sisal ou du carton afin qu’il puisse y faire ses griffes.

LA FONTAINE À EAU, LUDIQUE ET AUTONOME

La fontaine à eau est idéale pour le confort et le bien-être de votre compagnon. Si votre animal à tendance à ne pas aller boire, la fontaine à eau va pouvoir l’attirer en l’incitant à se désaltérer. De plus, la fontaine à eau est totalement automne et peut procurer de l’eau fraîche à votre chat sur plusieurs jours.

UN COUCHAGE ADAPTÉ POUR SON CONFORT

Lorsque vous avez un chat, il est important de lui installer un endroit où il peut se reposer. Vous pouvez opter pour un coussin ou encore un panier. Il est indispensable que votre animal soit dans un lieu calme et confortable, dans lequel il peut se détendre. Veillez à placer votre coussin ou votre panier dans un endroit pas trop éclairé et sans courant d’air.

LE BAC À LITIÈRE POUR SES BESOINS

Le bac à litière est très important pour la propreté d’un chat. Si vous avez un chaton, veillez à ce que le bac soit plutôt bas et surtout ouvert afin qu’il puisse facilement s’y rendre. Lorsque votre chaton aura grandi, vous pouvez passer à un bac à litière fermé avec porte. Cette dernière permet de limiter les odeurs notamment si votre bac se trouve dans un espace de vie comme le salon ou la cuisine. Tout comme le couchage, placer le bac dans un espace peu éclairé, à l’abris des courants d’air et sans trop de passage devant pour respecter l’intimité de votre petit compagnon.

UNE CAISSE DE TRANSPORT

Pour tous vos déplacements, la caisse de transport ou le sac de transport reste l’élément indispensable pour votre chat. Si vous choisissez la caisse de transport, privilégiez-en une en plastique et rigide. Si vous préférez un sac, veillez à ce que ce dernier soit aéré pour le confort votre animal.

Retrouvez d’autres conseils sur les animaux en cliquant ici !

Posts navigation

1 2 3 4 5 6 7 8 16 17 18
Scroll to top