Open post
Terrasse Jardin Delbard Plantation

Agrumes : un air du sud sur ma terrasse !

Un zeste de Provence à votre porte

L’été arrive à grand pas avec de beaux jours ensoleillés en prévision. Il est temps d’ajouter à votre jardin et à votre terrasse un zeste de Provence grâce à différents mélange de végétaux du sud (bananier, Callistemon, agrumes…) et de poteries en terre cuite. Ce petit coin ensoleillé vous rappellera chaque jour cette petite atmosphère provençale que l’on apprécie tous.

Fontaine Terrasse Jardin Blog Delbard

Idées de décoration

Pour égayer votre terrasse, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Vous pouvez miser sur la fontaine près d’un petit bassin accompagné d’un bananier accompagnés de bacs treillages en bois placés sur le côté. Il est également possible d’ajouter à votre espace des plantes grimpantes comme le Bougainvillée, le Bignone et la Mandevilla. A cela, quelques amphores au pied d’un Callistemon pour souligner le caractère méditerranéen. Le tout peut être éclairé avec des balises solaires ‘Montana’ pour admirer ce splendide paysage. La couleur gris anthracite de poteries ‘Millenium’ relèvera les couleurs éclatantes des plantes méditerranéennes.
Enfin, entre les plantations d’agrumes (citronnier, kumquat, calamondin, oranger, mandarinier, clémentinier…), du bananier et du Callistemon (‘rince-bouteille), vous pourrez recouvrir les espaces vides de gravillons blancs sur une toile hors sol pour sublimer votre terrasse.

Plantation Jardin Terrasse Delbard

Plantation et entretien du bananier

Le bananier se plante à l’extérieur, au printemps ou en été, dans un sol drainé. Avant la plantation, il faut choisir un grand contenant. Il est recommandé d’utiliser des billes d’argile ou des petits cailloux pour favoriser le drainage de votre plante. Le rempotage doit être effectué tous les 3 ans et l’arrosage du bananier d’extérieur ne doit jamais être excessif. En effet, deux à trois arrosages par semaine suffisent même en été. Penser à laisser sécher la surface du terreau avant d’arroser pour garantir à votre plante une belle croissance.
Favorisez l’exposition au soleil (attention si votre bananier est exposé derrière une vitre, ne pas laisser le soleil taper directement sur les feuilles) et à l’abri des vents violents et froids.

L’astuce Delbard : la taille du bananier s’effectue en hiver et la procédure de taille des feuilles est la même que celle utilisée pour le palmier. La taille ne doit pas être trop proche de la souche. Chaque année, la base du bananier est de plus en plus haute, il est donc recommandé de couper votre plante pour lui permettre de former la tige.

Plante Jardin Blog Delbard

Plantation et entretien du Callistemon

Le Callistemon, également appelé ‘rince-bouteille’, est un petit arbuste rustique australien très accommodant qui tolère très bien les sols ponctuellement secs et pauvres. Du printemps à l’automne et parfois tout au long de l’année, en fonction des régions, il forme un beau buisson, couvert d’un fin feuillage. Il possède un doux parfum et vous offrira une dense floraison.
Vous pouvez équilibrer ou réduire la ramure du rince-bouteilles au printemps de manière douce.

L’astuce Delbard : pour garder un port compact, coupez de moitié les pousses de l’année après la floraison. L’été, supprimez les fruits en formation et coupez les tiges fanées.

Le Callistemon s’épanouit au soleil ou à la mi-ombre dans un sol fertile, léger, bien drainé, frais à sec en été. C’est une plante plutôt frileuse, rustique dont le feuillage résiste jusqu’à environ -5°C/-8°C. Pour les variétés moins sensibles au gel, elle peut aller jusqu’à-12°C sous la condition que votre sol soit drainé. Il est donc facile de la cultiver dans les régions aux hivers cléments. Pour un climat froid, penser à planter en bac et à conserver comme plante d’orangerie.

Plantation Agrumes Jardin Delbard

Plantation et entretien des agrumes

Comment planter un agrume en pot ?

Les agrumes sont traditionnellement cultivés en bac pour les préserver du gel durant l’hiver. Ils s’adaptent très facilement à la plantation en pot. Prévoyez donc un pot d’une taille légèrement plus grande que celui d’origine, mais pas trop au risque de favoriser la pousse du feuillage au détriment des fruits. Assurez un bon drainage au fond du pot grâce à une couche de billes d’argile expansée ou de la pouzzolane.

Comment arroser un agrume ?

Des arrosages copieux seront les bienvenus en périodes de sécheresse. Ils aideront les fruits à grossir et à mûrir. Le terreau des agrumes cultivés en pot ne doit pas sécher totalement car leurs racines restent en surface. L’arrosage sera donc fréquent en période estivale (tous les 2-3 jours), et plus mesurés en repos hivernal pour éviter l’asphyxie racinaire

Des apports en engrais ?

Les apports d’engrais sont effectués sous forme soluble, de façon très régulière (un arrosage sur 2 environ). Choisir un engrais équilibré spécial agrumes aux doses indiquées sur votre emballage.

Quand rempoter les agrumes en pot ?

Le rempotage s’effectue tous les 3 à 5 ans en fonction de la croissance de votre agrume. Choisir un pot une à deux tailles au-dessus. En effet, ces derniers sont plus productifs si leurs racines sont légèrement à l’étroit. Pour les plantes plus âgées, épandez du terreau enrichi en surface du pot !

Comment tailler un agrume ?

Généralement, la taille se limite à la suppression annuelle du bois mort et au nettoyage du cœur de la silhouette pour améliorer l’aération du feuillage et des fruits. Intervenez entre mars et mai. Une taille légère tous les 2 à 3 ans visera à renouveler les tiges tout en conservant à l’arbuste des proportions raisonnables.

Les agrumes sont-ils résistants aux maladies et aux parasites ?

Dans de bonnes conditions, les agrumes sont rarement attaqués par les parasites ou les maladies. Veillez alors à bien respecter leurs besoins en humidité, en hygrométrie, en luminosité et en nourriture. Les agrumes craignent peu les maladies. Un traitement à base de cuivre peut toutefois s’avérer utile le cas échéant. Ces derniers sont exigeants en termes de température. Selon les espèces, la résistance au gel varie de 0°C à -10°C, si le froid reste ponctuel. Cette précision est indiquée sur chaque fiche plante.

L’astuce Delbard : il est plus facile de cultiver les agrumes en pots afin de les rentrer en véranda lorsque la température descend en dessous de zéro.

Dès la fin des beaux jours, réservez-leur un emplacement très lumineux et aéré, mais pas trop chauffé (idéalement entre 5 et 8°C). Vous pouvez opter pour une véranda, un hangar ou un garage lumineux. Maintenez une bonne hygrométrie autour de vos agrumes. Un air trop sec, surtout si la température à tendance à monter, est facteur d’attaques de parasites et de maladies. Arrosez modérément : une fois tous les quinze jours est une bonne moyenne et une fois par semaine si la température dépasse les 12°C. Même s’ils peuvent vivre à l’intérieur d’une maison, les agrumes ne sont pas pour autant des plantes d’appartement. En effet, ils ne peuvent y demeurer toute l’année. C’est la sécheresse de l’air qui est la plus préjudiciable, donc évitez à tout prix la proximité d’une source de chaleur.

Dois-je tailler mes agrumes ?

Réalisez la taille de vos agrumes une fois les risques de gelée totalement écartés. Nous vous conseillons l’application d’un mastic à cicatriser sur les coupes supérieures à 1 cm de diamètre. Attendez les signes évidents de repousse avant d’appliquer un engrais

Avec quelles plantes associer les agrumes ?

Il est déconseillé d’associer d’autres plantes à votre agrumes car ces derniers n’apprécient pas d’être à côté d’autres végétaux

Le petit plus des agrumes

Cultivés en pots sur le balcon ou en terrasses ensoleillées, les agrumes créeront une ambiance exotique et dépaysantes avec les bambous, palmiers, laurier-rose, olivier, eucalyptus, etc. Nous vous conseillons aussi des aromatiques (thym, basilic et la lavande) et des vivaces avec un large choix de variétés résistantes à la sécheresse et à la terre calcaire : Achillée, Agapanthes, Allium, Dianthus, Kniphofia, Lychnis, Nepeta, Potentille, Salvia, Sedums, Stachys, Verbascum, Anthemis, Campanules, Fougères, Graminées (Cortaderia, Fétuques, Arundo), Iris barbus, Lis blanc, Oreilles d’ours (Primula) et Verbascum nigrum.

Les produits incontournables pour ce jardin

Pour la plantation des oliviers et palmiers nous vous conseillons de prévoir du terreau et des engrais pour plantes méditerranéennes et agrumes. En complément, vous pouvez utiliser des roule-bacs pour faciliter le déplacement de vos produits.

L’astuce Delbard : n’oubliez pas de prévoir un voile d’hivernage pour vos plantations et cultivez les plantes méditerranéennes en pot pour pouvoir les rentrer sous abri.

En complément, ne pas oublier de lire notre article sur la protection des agrumes pour les périodes hivernales ! Pour en savoir plus : https://leblogdelbard.fr/protegez-vos-agrumes-en-hiver/

Open post
chèvrefeuille plante arbuste delbard blog plantation entretien

Chèvrefeuille : plantation et entretien

Chèvrefeuille : l’arbuste au sublime parfum !

Le chèvrefeuille est un arbuste de la famille des Caprifoliacées. Vous en avez sûrement déjà vu dans les jardins et, si vous avez eu de la chance, vous avez pu sentir son extraordinaire parfum lors de la floraison. Si vous coupez quelques branches pour faire un bouquet, vous le sentirez tout de suite ! Le parfum des fleurs se diffusera dans toute une pièce pour votre plus grand plaisir.

Dans cet article, on vous donne nos conseils de plantation, culture ou encore d’entretien du chèvrefeuille.

Naviguez sur le Blog, vous trouverez des conseils sur de belles plantes au jardin : le Scindapsus, la Véronique arbustive ou encore sur l’Aloé Vera.

chèvrefeuille plante arbuste delbard blog plantation entretien

Plantation du Chèvrefeuille

Le chèvrefeuille n’est pas un arbuste très difficile à planter ni à entretenir. Cependant, vous devez suivre quelques règles pour avoir une plante résistante et qui assurera une magnifique floraison.

C’est un arbuste qui ne demande pas de climat particulier. Il poussera aussi bien vers la méditerranée, que dans le centre ou encore dans le nord de la France. Cependant, il aime bien être dans un emplacement lumineux mais pas brûlant (le soleil direct et persistant toute la journée n’est pas forcément recommandé). Le chèvrefeuille aime avoir le pied et les racines à l’ombre pour que l’eau présente dans la terre ne s’évapore pas. Il aime les sols assez humide. Cependant, avec la tête et les branches dans la lumière, vous vous assurerez une belle floraison. N’hésitez donc pas à lui offrir une place de choix à la mi-ombre.

Lors de la plantation, veillez à ce que votre chèvrefeuille dispose d’un support pour pouvoir grandir : un muret, un treillis, un gros tuteur.

Pour la plantation de votre arbuste, favorisez le printemps ou l’automne. Vous pouvez planter en été à condition à ce qu’il ne fasse pas trop chaud.

Après avoir choisi un emplacement idéal à la mi-ombre dans votre jardin, vous pouvez planter votre chèvrefeuille.

Les premières années après la plantation, disposez un paillis assez épais au pied de votre arbuste. Cela lui permettra de garder l’humidité dans le sol l’été et de ne pas avoir trop froid l’hiver.

chèvrefeuille plante arbuste delbard blog plantation entretien

Entretien du Chèvrefeuille

Cet arbuste est facile d’entretien, vous n’aurez pas besoin de passer des heures au jardin. Cependant, pour avoir une plante robuste et fleurie, il vous faut juste suivre ces quelques conseils :

  • Si la floraison n’est pas importante ou alors que les feuilles commencent à tomber, taillez votre chèvrefeuille de façon assez importante. La floraison ne sera que plus belle l’année suivante. Si vous taillez de façon importante votre arbuste, attendez la fin de l’hiver. Si vous taillez uniquement quelques branches, vous pouvez le faire à la fin de l’hiver.
  • Le chèvrefeuille a besoin d’un sol frais et humide. En cas de forte chaleur, arrosez bien le pied et paillez derrière pour permettre à l’eau de ne pas s’évaporer rapidement. Si vous choisissez de le planter en pot, arrosez dès que le terre est sèche en surface.
  • Il arrive que certains chèvrefeuille souffrent de l’oïdium (champignon qui donne une allure grise ou blanche sur les feuilles). Pour éviter que celui-ci se propage sur votre arbuste, essayez le moins possible de mouiller les feuilles.
Open post

Le Rhododendron, la plante du mois de Décembre

azalée décembreazalee-3

Qu’elles soient blanc de neige, rouge décembre, violet solennel ou rose vif, toutesles azalées ont une caractéristique commune : la plante disparaît presque totalement sous les fleurs.

Floraison abondante, disponible dans les tons typiques d’un mois de décembre, alternative originale pour mettre de l’ambiance tout en restant un grand classique saisonnier. L’Azalée se nomme officiellement “Rhododendron syn. Azalea”.

azalée articles Conseil pratiques

     L’Azalée boit beaucoup. Arrosez la plante régulièrement et abondamment ou plongez le pot dans l’eau pour saturer le terreau. Pour les plantes ayant un grand besoin d’eau, des pots spéciaux sont disponibles. Ils alimentent la plante en humidité à partir d’une réserve d’eau.

La plante supporte mal la chaleur, qui la ramollit. Évitez par conséquent les emplacements en plein soleil ou à proximité d’un radiateur. L’Azalée aime les endroits frais et bien éclairés.

Pour une floraison abondante, donnez de l’engrais deux fois par mois. Lorsque la plante doit être rempotée dans un pot plus grand, il convient d’utiliser du terreau acide spécial pour ce type de plantes.

Si l’Azalée devient trop encombrante dans la maison, elle peut, après la floraison être plantée en pleine terre dans le jardin, dans un endroit ombragé et de la terre acide retenant l’humidité. Pour l’hiver, le mieux est de la mettre dans une serre ou une grange où elle sera à l’abri.

Aspergez régulièrement la plante même si elle est en bouton. Par contre, arrêtez d’asperger lorsque les boutons s’ouvrent.

Open post

Bordure de roses !

 rose   Bordure de roses rose

Tout cela, c’est possible avec les rosiers ‘Bordures’. Ces plantes ne dépassent pas 60 cm de haut, et fleurissent en permanence, de mai aux gelées. Parfois, quelques fleurs se targuent même de fêter Noël ! Résistants aux maladies, ils sont faciles à vivre.

Peu de rosiers supportent la vie en pot, voici pourquoi ceux nommés ‘bordures’ ont un franc succès. Avec leurs petites fleurs groupées en bouquets lâches, ils font d’excellentes plantes pour les jardiniers des villes, de plus en plus nombreux. Les jardiniers des champs les plébiscitent, les utilisant de mille façons, aussi bien en pot qu’en pleine terre, en dentelle ou dans un massif.

Leur réputation de bonne santé, leur floribondité incroyable, en font des rosiers faciles à cultiver. Ce n’est pas une raison pour les négliger ! Voici quelques conseils de culture, à suivre si vous voulez qu’ils vous donnent le meilleur d’eux-mêmes !

Avant tout, sachez ce qu’aiment les rosiers : Le soleil.

Et un sol profond, bien drainé, aéré, frais, enrichi d’un apport d’engrais organique. Le sol parfait est un sol moyen, ce que l’on nomme « terre à blé ». Voici ce que vos rosiers détestent : les sols à l’humus pur trop présent, trop riches en azote, trop acides ou encore les sols imperméables ou trop calcaires.

 terre

EN PLEINE TERRE

Pour la plantation, coupez légèrement les racines, puis pralinez pendant une nuit. Faites un trou de 40cm en tous sens. Il faut que les racines de votre rosier soient à l’aise : elles doivent s’étaler tout autour du trou. Plantez en enterrant le rosier jusqu’au point de greffe. Terminez en apportant la terre de jardin autour de la plante. Tassez bien. Rabattez toutes les branches de moitié. Arrosez. Des arrosages réguliers la première année de plantation d’avril à octobre sont indispensables, ainsi que pendant les périodes de fortes chaleurs les années suivantes. Attention : un arrosage profond une fois par semaine est parfait. Un arrosage superficiel et journalier ne sert à rien : le moindre souffle de vent, le plus petit rayon de soleil et l’eau s’évapore !

Pour qu’ils poussent avec vigueur ils ont besoin d’éléments nutritifs. A la plantation, puis en entretien, donnez-leur un engrais spécial rosiers. Un engrais organo-minéral à action progressive et soutenue.

Coupez les fleurs fanées très régulièrement.
fleur4

EN POT

Un grand pot de 50 cm de diamètre, avec une épaisse couche de billes d’argile en fond, un substrat composé de terreau, de terre franche, d’un peu de sable et de fumier décomposé (on trouve un mélange tout préparé, spécial rosiers, dans le commerce), et voilà le contenant prêt à recevoir la plante. Suivez les conseils précédents pour la plantation.

Ensuite, arrosez lorsque la terre est sèche, jamais avant. Surfacez chaque année, au printemps. Les rosiers en pot ne supportent aucune négligence. En février, raccourcissez chaque branche du tiers, en gardant un bel équilibre. N’oubliez pas : toujours au-dessus d’un œil qui part vers l’extérieur de la plante. En pots, les rosiers sont plus fragiles : protégez-les du grand froid, du trop grand soleil et surveillez bien l’apparition d’éventuels insectes ou maladies.

roseNOS PRÉFÉRÉSrose2

Bouquet de Mariée® Commençons par notre dernière création, dont nous sommes très fiers. Avec ses fleurs roses, groupées à la façon d’un bouquet, il pousse d’une façon très compacte.

Bordure Nacrée® Petites roses doubles, très nombreuses et d’une couleur chair, ni rose, ni abricot, ni ivoire… Une merveille. A associer avec des fleurs bleues, mauves ou violettes.  Bordure Rose® Les fleurs, rose moyen, recouvrent entièrement un petit buisson à port rond. Ce petit rosier se marie bien avec les fleurs rose nacré, bleues et ivoire.

Bordure Abricot® Les fleurs oscillent entre l’abricot, l’orange avec une pointe vermillon. A associer à tous les tons de bleus et de jaunes.  Bordure Vive® Il nous en met plein la vue, ce petit rosier aux fleurs éclatantes, rose vif virant sur le rouge, avec un cœur blanc. Bordure Camaïeu® Du rose, du jaune, de l’abricot, de l’ivoire, de l’orange : tout simplement magnifique ! Attention aux mariages : osez juste le jaune pâle, le blanc, le bleu ou le violet.

Bordure d’Or® Un chaud et doux coloris jaune, tirant parfois sur l’ivoire. Un rosier de grande classe, à marier à des fleurs blanches pour l’élégance et la douceur, ou avec des bleus et des violets pour un contraste joyeux.

Bordure Magenta® Avec ses fleurs rose foncé, c’est noyé dans du feuillage qu’il est le plus beau : placez-le devant un arbuste persistant.  Dominique Loiseau® Avec ses corolles blanches, au cœur foisonnant d’étamines dorées, son parfum envoûtant, ce rosier exceptionnel mérite une place de choix.

Bordure Vermillon® A associer à des fleurs jaunes, orange et bleues, où ses corolles rouge cuivre et rouge crème sur le revers seront magnifiques.

Posts navigation

1 2 3 16 17 18 19
Scroll to top