Open post

Les conseils importants pour bien nourrir vos animaux

Nos amis les animaux ont besoin d’avoir une alimentation saine et équilibrée. Que ce soit pour votre chien, votre chat ou encore votre rongeur, il est parfois difficile de trouver les bonnes astuces pour satisfaire ses besoins. Pour ce faire, nous vous mettons à disposition des conseils pratiques pour que votre compagnon soit épanoui et en bonne santé.

1. Les règles de base pour nourrir votre chien

Il est important de veiller à ce que l’alimentation de votre chien soit adaptée afin de lui garantir une croissance adaptée.

animaux

Doit-on favoriser la cuisine maison (aliments frais) ou les croquettes ?

Il est tout à fait possible, mais peu conseillé de nourrir son chien en optant pour l’alimentation ménagère. En effet, il est très difficile d’équilibrer les repas sur la durée, cela peut aussi provoquer des carences ou une accoutumance à une alimentation qui peut ne pas être adéquat. En revanche, les croquettes assurent un meilleur équilibre dans la vie de votre compagnon. Comment ?

Aujourd’hui, les croquettes sont les aliments les plus utilisés et les plus adaptés à la santé et aux besoins de votre chien. Cette alimentation permet à votre animal d’avoir un régime alimentaire équilibré avec une bonne quantité de protéines, de lipides, de minéraux, de glucides et d’eau.

A quelle fréquence dois-je donner à manger à mon chien ?

Jusqu’à ses 2 mois, le chiot doit être allaité et doit rester en compagnie de sa mère.

À la suite de cette période, et ce jusqu’aux 3 mois, vous devez lui donner entre 3 et 4 repas par jour en fonction de la race de votre chien.

De 3 à 6 mois, le chiot commence à s’habituer et doit recevoir de la nourriture 3 fois par jour.

Dès qu’il sera habitué aux aliments solides, il pourra recevoir 2 portions journalières (matin et soir en priorité).

Et en quelle quantité ? 

Il est difficile de donner une portion quantifiée exacte à votre animal de compagnie. La quantité varie en fonction de chaque chien.  Les sacs de croquettes informent des rations alimentaires recommandées en fonction de la taille du chien, de son poids et de son âge. Vous avez besoin de plus de renseignements concernant la quantité et le choix des croquettes ? Vous pouvez vous rendre dans la jardinerie/animalerie Delbard la plus proche de chez vous, nos conseillers sauront vous orienter pour vous trouver les croquettes qu’il vous faut.

Ce qu’il faut savoir :

  • Il est important de mettre de l’eau potable à disposition de votre chien,
  • Pensez à être régulier sur la quantité des portions et les moments des repas,
  • Pensez aux friandises, mais … sans excès
  • Surveillez sa ligne : une activité physique journalière de 30 min est indispensable à son bien-être.

2. Ce qu’il faut savoir sur la bonne alimentation de votre chat

animaux

Tout comme les chiens, vous pouvez chouchouter votre chat en lui préparant de la nourriture maison avec des produits frais. Cependant, il est préférable de favoriser les croquettes et les pâtés qui apportent un régime, simple, pratique et complet.

Attention : les pâtées sont bénéfiques pour l’hydratation et le transit des chats mais il ne faut pas en abuser (1 ou 2 par semaine maximum).

A quels moments de la journée dois-je lui donner ?

Contrairement aux chiens, les chats ont un estomac plus petit et plus fragile. Il est donc préférable de leur donner à manger en plus petite quantité mais plusieurs fois (entre 3 et 6 fois par jour).  Dans ce cas-là, en fractionnant les repas, votre chat adoptera une certaine sérénité alimentaire, c’est-à-dire, il apprendra à se réguler lui-même et ne réclamera pas constamment.

Quelle quantité ?

Les portions varient aussi en fonction de l’âge, du poids, de la taille, mais aussi de l’activité sportive qu’il effectue. Si votre chat reste uniquement à l’intérieur, il n’aura pas les mêmes quantités qu’un chat qui se dépense à l’extérieur.

En moyenne, un chat adulte mange entre 200 et 300g de croquettes. Comme précisé plus haut, cela peut dépendre de si votre chat est un chat d’intérieur ou un chat très actif, s’il est en fin de gestation ou en période d’allaitement…

Les sacs de croquettes et les pâtées vous informent précisément de ce qu’il y a de mieux pour votre petit compagnon. Vous pourrez également retrouver l’alimentation adaptée à l’aide d’un de nos conseillers dans la jardinerie/animalerie Delbard la plus proche de chez vous. Il saura vous conseiller et personnalisera l’offre en fonction du profil de votre chat.

Ce qu’il faut savoir :

  • N’oubliez pas de lui donner de l’eau potable en supplément de la nourriture,
  • Ne lui donnez pas vos restes alimentaires : les aliments que nous mangeons ne conviennent pas aux chats et peuvent provoquer des maladies (sucreries, viandes …),
  • Donnez-lui de manière régulière avec des rations équilibrées,
  • Si vous devez changer son alimentation, veuillez à ne pas changer trop brusquement, votre boule de poil à besoin de s’adapter pour ne pas avoir de problèmes de santé. Pour cela, il faut lui donner les deux aliments pendant quelques jours tout en vérifiant qu’il s’hydrate correctement.

3. Les conseils pratiques pour le bien-être de votre rongeur

animaux

Lapins, hamsters, cochons d’Inde, chinchillas, souris… chacun d’eux fait partie de la famille des rongeurs. Ils se nourrissent de graines, de fruits, de légumes et d’herbes… Tous ont une spécificité et s’alimente de manière différente.

Comment nourrir mes rongeurs ?

Du foin de qualité : Le foin améliore la digestion et le transit de votre rongeur. Riche en vitamines, en minéraux et en nutriments, c’est un aliment indispensable et à ne pas sous-estimer.

Des aliments frais : Les légumes et l’herbe sont des aliments essentiels pour le bien-être de votre compagnon. Ils apportent des vitamines, des minéraux ainsi que des fibres. Il est possible de lui donner un mélange de granulés/croquettes, moins contraignant, plus simple et plus complet. Ce type d’alimentation comble la totalité de ses besoins nutritionnels.

En fonction de votre rongeur, vous pourrez retrouver un large choix d’aliments adaptés à votre compagnon en jardinerie/animalerie Delbard. N’hésitez pas à vous faire conseiller pour en apprendre plus.

Combien de fois par jours et quelle quantité dois-je leur donner ?

Tout dépend de sa taille, de son poids. Un lapin n’aura pas la même quantité et la même prise de repas qu’un cochon d’inde ou encore une souris, par exemple.

En revanche, faites-en sorte que votre rongeur est toujours du foin à sa disposition, il est primordial à son bon développement.

Ce qu’il faut savoir :

  • Ne pas oublier de mettre de l’eau qui doit être changer tous les jours.
  • Renouvelez le foin et les aliments chaque jour pour la propreté de votre compagnon.
  • Les aliments frais doivent être distribuer 2 à 3 fois par semaine maximum.
  • Des friandises oui … mais avec modération !
  • Pensez à les câliner, ils ne sont pas insensibles aux affections.

Comme chaque animal, il est essentiel de prendre en compte leurs besoins nutritionnels et d’adapter leur alimentation.

En adoptant une routine et un rythme régulier d’approvisionnement et de soins, votre boule de poils saura vous rendre les précautions que vous aurez prises à son égard, pour des attentions et une complicité toujours plus appréciable.

Plus d’articles :

Pleins d’idées cadeaux pour vos animaux : https://leblogdelbard.fr/cadeaux-animaux-conseils-noel/

7 informations insolites sur nos amis les chiens : https://leblogdelbard.fr/informations-insolites-chiens/

Retrouvez les coordonnées de nos jardineries Delbard ici : https://www.delbard.fr/

Open post

Les travaux d’Automne au jardin

« L’automne est une saison sage et de bon conseil »

L’été est fini, place à la belle saison d’automne. Il est parfois difficile d’adopter les bonnes pratiques pour embellir son intérieur et son extérieur. Que doit-on faire ? 

Nettoyer, ramasser, semer, protéger… Du jardin au potager jusqu’à votre intérieur, on vous donne tous les conseils à suivre sur les travaux d’Automne avant l’arrivée de l’Hiver.

Pour vos plantes d’extérieur, arbres et arbustes !

Fruitiers : Plantez vos fruitiers à l’Automne peut vous faire gagner jusqu’à 1 an de floraison et de récolte.

C’est le moment de planter les Fraisiers, Cerisiers, Poiriers, Pommiers, Pruniers et les plantes grimpantes pour qu’elles s’installent rapidement.

Dès la fin octobre, vous pouvez aussi planter les Cassissiers, les Groseilliers et les Framboisiers.

Il est important de tailler les Pommiers et Poiriers une à deux fois par temps doux.

Pensez à cueillir les coings, les kakis et rangez-les dans une pièce saine et non-chauffée.

Au retour des pluies en Septembre/Octobre et ce jusqu’à la fin de l’hiver, vous pouvez aussi planter les arbustes comme les Callicarpes les Pyracanthes, les Cotonéasters et les haies vives.

Conseils pratiques : Ramassez les fruits abîmés et les feuilles malades aux pieds des arbres et arbustes afin de ne pas laisser installer les bactéries et insectes nuisibles.

Les bulbes : C’est la période où notre jardin les accueille pour une belle floraison jusqu’au Printemps prochain (notamment pour les tulipes, narcisses, jacinthes).

Nos jardineries proposent un large choix de bulbes en Septembre/Octobre/Novembre, dépêchez-vous !

En revanche, dès les premières gelées, il est important de couper les tiges des bulbes à floraison estivale et mettre à l’abri : Glaïeuls, Dahlias, Bégonias…

Rosiers : le fait de planter vos rosiers dès l’arrivée de l’automne promet une meilleure résistance ainsi qu’une floraison abondante et de qualité pour l’an prochain.

Arbres et arbustes et haies :  c’est le moment idéal pour obtenir le meilleur résultat !

Dès Octobre, vous pouvez aussi commencer à planter les arbustes de terre de bruyère comme le Camélias, Rhododendrons, Hortensias, Pierisn Azalées…

Mais aussi les arbustes de haies fleuries ou à feuillage persistant : le Laurier, Eleagnus …

Conseils plantations : désherbez, creusez un large trou, mettez du fumier ou un amendement organique puis plantez une a deux semaines plus tard.

Il est important d’effectuer une taille d’entretien. Taillez les arbustes comme les Buddleia, Perovskia, Weigelia … Vous pouvez aussi épointer vos haies résistantes afin de gagner de la place.

Plantes : en général, l’automne est la saison la plus favorable en termes de plantation. C’est à ce moment que vous obtiendrez les meilleurs résultats pour vos plantations.

C’est aussi la période la plus propice pour planter les fleurs vivaces. Elles ont besoin de s’installer avant l’arrivée et la rigueur de l’hiver.

Conseils pratiques: travaillez la terre et déposez une couche épaisse de paillis à la fin du mois d’octobre autour des souches pour les protéger.

En hiver, coupez les tiges de fleurs qui ne sont pas jolies, comme les crocosmias, les solidagos… Vous pouvez déposer les feuilles et tiges mortes entre les touffes pour protéger comme un paillis.

Taillez le lierre qui a pris beaucoup d’espace.

Dicton du mois : « En Octobre coups de tonnerre, vendanges prospères ! »

Conseils pour la fabrication de votre compost : en Automne, les jardins produisent une grande quantité de déchets verts. Ne les jetez pas ! Transformez-les !

A l’aide d’une fourche, mettez les déchets dans un bac ou dans un endroit clos : feuilles mortes, gazon, épluchures, carton, coquilles d’œufs, tiges (exceptées les feuilles de fruitiers porteuses de maladies)…

Installez votre composteur dans un endroit ombragé pour accélérer la maturation et la décomposition des déchets.

Vous pouvez trouver des composteurs adaptés à vos besoins dans une de nos jardineries, à des prix très abordables.

Le compostage nécessite un temps de maturation (environ un an), mais il permet à votre potager d’être encore plus naturel.

Un compost maison, rien de mieux !

Pensez aussi à tondre la pelouse une dernière fois vers la fin Octobre. Le mélange de gazon et de feuilles se transformera en compost de qualité durant l’hiver.

Au potager !

Potager : Il est temps de faire les dernières récoltes de fruits et légumes ! 

En parallèle, c’est le moment de planter les légumes d’hiver à notamment les salades d’hiver (mâches, frisées, scaroles…), les navets, les choux, les poireaux. Vous pouvez ainsi acheter et repiquer la mâche et les salades d’automne pour un rendement deux fois plus rapide et important.

Interrompre l’apport d’engrais à toutes les plantes pour qu’elles s’habituent au froid de l’hiver.

Dès le début d’Octobre, pensez à récolter les derniers fruits et légumes tels que les poivrons, courgettes, aubergines, coings, poires…

Récoltez les dernières tomates/courges : vous pouvez les laisser murir dans un endroit frais et lumineux à l’intérieur. 

Cueillir les blettes poirées : récoltez les feuilles en les cassant à la base ; la production dure des semaines puis s’estompe à la fin du mois d’Octobre où vous pourrez les couper à la base.

En Octobre, arrachez les poireaux sans tarder, la période froide arrive !

ASTUCE MALINE :  Pour conserver les carottes, céleris-raves ou betteraves après la récolte, creusez un sillon de 30 cm dans votre jardin, versez du sable au fond, puis rangez les légumes par-dessus en les séparant avec de la terre. Ajoutez quelques pelletées de terre puis recouvrez de paille et encore de terre.

Delbard proche de la nature !

Dès le début de l’Automne, vous pourrez entendre les premiers chants des oiseaux comme les hulottes, mais aussi les mésanges.

Quant à eux, les noctules (chauves-souris), les muscardins et les loirs gris commencent leur hibernation dans les arbres creux.

En Décembre, vous verrez les premières apparitions du rouge-gorge près des maisons ainsi que les premières poursuites amoureuses des écureuils (jusqu’à mi-juillet).

Dans mon jardin, que dois-je faire ?

Il est possible d’accueillir des hérissons dans votre jardin. Contrairement à ce que l’on pense, c’est un véritable auxiliaire du jardinier, il dévore les limaces, tue les parasites et les insectes nuisibles.

Installez-lui un tas de feuilles ou de branches. Il aimera s’y réfugier pour se tenir au chaud et se cacher pendant l’automne.

Protégez les oiseaux de vos jardins.
Les oiseaux comme les rouges-gorges, le verdier d’Europe ou encore les grives et les pinsons débarquent dans votre jardin. Il est important de leur fournir nourriture, eau et abris et les protéger des prédateurs.

Pour inciter les oiseaux de la nature à venir dans votre jardin, vous avez 4 actions clés :

  • Optez pour un panachage judicieux d’arbres et arbustes qui leur apporte de la nourriture et des cachettes.
  • Placez quelques abreuvoirs (l’eau est rare en hiver à cause du gel !) et renouvelez l’eau régulièrement.
  • Présentez un ou deux nichoirs. Effet déco garanti sur votre balcon ou dans votre jardin et cela leur apportera un peu de confort et de protection pendant les périodes froides.
  • Apportez-leur la bonne alimentation dans une mangeoire (boules de graisse, graines…).

Nos jardins sont de véritables lieux de vie pour les animaux d’Automne. Chouchoutez-les et laissez-vous bercer par leurs chants bucoliques.

Pour vos plantes d’intérieur !

Quoi de mieux que de décorer son intérieur pendant les périodes froides et sombres de l’automne ? Les plantes n’auront pas de meilleure utilité que de vous donner le sourire !

Comment aménager mon intérieur à l’arrivée de l’Automne ?

En fonction des goûts et des couleurs, libre à vous d’harmoniser vos espaces de la manière que vous souhaitez.

Sur les murs, sur votre bureau ou encore suspendues, il existe une multitude d’emplacements pour végétaliser vos espaces de vies.

N’hésitez pas à varier les espèces et les couleurs pour vous créer un espace de bien-être unique ou vous vous sentirez épanoui…

Quelques recommandations :

Alocasia

L’Alocasia, ou la « plante aux feuilles de cœur », est dotée d’une vraie personnalité. Sa grande taille et ses grandes feuilles font d’elle une plante populaire auprès du grand public qui s’intègre aux intérieurs de chacun.

L’amaryllis

L’Amaryllis rouge, splendide et sensuelle plante d’intérieur apporte luxe et élégance à votre intérieur. Très populaire à l’arrivée des périodes de fêtes, sa couleur étincelant saura animer vos espaces.

Dracaena

Dracaena, cette plante séduisante aux feuilles fines et vertes ne demande que peu d’entretien et est peu contraignante. Un pot suffisamment grand avec beaucoup de lumière donne un résultat sublime !

Quelques conseils :

Nourrissez les plantes d’intérieur d’engrais liquide tous les 15 jours/ un mois jusqu’à Décembre.

Rapprochez les plantes des fenêtres, comme les plantes grasses les plantes à feuilles colorées/ blanches. Elles ne brûleront pas, elles étincelleront !

Maintenez une humidité importante, notamment quand il fait chaud ou qu’il y a du chauffage !

Pour ne pas faire souffrir les plantes au retour du chauffage, mettez sous les pots des billes d’argile dans des plateaux remplis d’eau. (Illustrer)

Il est temps pour vous de passer à l’action ! Vive les plantations d’Automne !

Découvrez les plantes et les produits indispensables dans nos jardineries Delbard.

Retrouvez les coordonnées de nos jardineries ici : https://www.delbard.fr/

Plus d’articles :

Le cactus, la plante d’intérieur pour une touche design : https://leblogdelbard.fr/cactus-plante-interieur-entretien-arrosage/

Open post
septembre-jardin-blog-delbard-astuce

Les travaux du jardin en Septembre

En septembre au jardin, c’est la meilleure période de plantation ! Lisez notre article, on vous explique tout !

En règle général, plantez en automne : c’est la meilleure saison pour le jardin !

Bulbes : En les plantant tout au long de l’automne dans le jardin, vous obtiendrez, selon les variétés, une longue floraison du milieu de l’hiver au printemps. Dépêchez-vous à venir les découvrir car le choix de variétés en tulipes, narcisses, jonquilles est large en septembre – octobre !

Rosiers : En décidant de planter un rosier à l’automne, vous lui ferez gagner en robustesse. Il sera mieux armé pour affronter l’été suivant et vous assurera une floraison précoce et plus abondante. Effectuez ce mois un dernier nettoyage sur les rosiers en fin de floraison.

Arbres et arbustes d’ornement : Planter ou transplanter un arbuste à l’automne améliore la reprise et leur assure un bon développement.

Haie : En plantant à l’automne, vous optimisez sa reprise et vous favorisez sa croissance en taille et en volume.

Fruitiers : Planter un arbre fruitier à l’automne permet tout simplement de gagner une année de récolte ! Donc des fruits en plus (économie assurée) et du goût assuré !

En plantant à l’automne, de façon générale, vos plantes seront mieux racinées et vous pourrez vous contenter d’apports en eau réduit l’été suivant : un geste tout simple pour la planète !


” Septembre c’est également le mois de Mai de l’Automne ”

 Au potager dans le jardin

Semez choux, laitues d’hiver, mâches et épinards. Enlevez les feuilles de vos tomates en commençant par la base et récoltez les derniers haricots (mettez les fanes au compost). Semez à nouveau es radis ronds, plantez des salades et assurez avec la mâche … C’est l’assurance de salades agréables tout l’hiver et jusqu’au printemps : apport de vitamines C et délice garanti ! Récoltez les blettes (poirées) et achevez la récolte des fenouils de Florence. Désherbez les planches de fraisiers et retirez les feuilles abimées.

Sinon, vous pouvez aussi retrouver notre article sur le potager en septembre ! Tous nos conseils sont écrits !

Au verger dans le jardin

2020 : une année à pommes !

Avant la récolte des pommes et poires, nettoyez le sol des locaux et aérez. Ramassez les feuilles dès les premières chutes pour éviter qu’elles ne pourrissent au sol.
Récoltez les poires et les pommes de moyenne saison de maturité, les raisins de pleine saison, les framboises et fraises remontantes et les amandes à manger en frais.
Tuteurez les branches principales de vos fruitiers (notamment pommiers et poiriers) et doubles U. Coupez à 3 yeux toutes les nouvelles pousses.
Ramassez et détruisez les fruits malades et parasités.
Nettoyez les rayonnages, clayettes et caisses à l’eau javellisée : bien laisser sécher avant d’y placer les fruits.
Stockez au fruitier les fruits sains ; ceux qui sont tachés sont consommés en frais ou préparés en compote, confiture, tarte….
En fin de mois, traitez à la bouillie bordelaise les pruniers, cerisiers, pêchers ou abricotiers.

Les framboisiers ont tendance à coloniser le terrain. Arrachez les rejets qui débordent et rabattez les branches qui ont fructifiées.
Commencez les premières plantations de fraisiers. Fraisiers à planter, fraises à déguster : c’est le bon moment pour planter quelques nouvelles lignes de fraisiers, indispensables dans tout potager. Refaites les plantations de fraisiers ayant produit deux étés.
Ils auront le temps de s’installer avant l’hiver et vous récolterez dès le printemps prochain !

Vérifiez les pièges à guêpes et renouvelez l’appât liquide toutes les semaines environ.

Côté cuisine : pour les fruits et légumes, les fruits d’été disparaissent peu à peu et sont remplacés par les figues, les raisins, les châtaignes, les amandes, les poires… Profitez de ce mois pour préparer des confitures ou de la gelée de coings, de mirabelles ou encore de prunes ! Enfin, profitez des derniers fruits rouges : myrtilles, fraises, framboises, groseilles… Côté légumes, l’automne se fait sentir avec l’arrivée des premiers potirons, potimarrons et des courges. La texture de leur chair est idéale pour faire de délicieuses soupes ! Et en plus, ils sont très peu caloriques. Sur les étals, les légumes anciens comme les pâtissons, topinambours et les panais font aussi leur apparition. Enfin, vous pouvez consommer les derniers légumes du soleil : tomates, aubergines, courgettes, concombres et poivrons. Régalez-vous !

Aux balcons et terrasses

Comme dit le dicton « du 1er au 8, l’hirondelle est en fuite »

Protégez les oiseaux de vos jardins.
Mésanges, rouges-gorges, chouettes, verdiers, sittelles, huppes,… les espèces sauvages sont nombreuses au jardin et leur protection fait partie de nos devoirs de jardiniers. Le meilleur moyen d’attirer les oiseaux sauvages dans votre jardin, c’est bien entendu de leur fournir nourriture, eau et abris et d’éviter d’attirer les prédateurs.
De plus, que vous habitiez à la campagne, en banlieue ou en ville, il est probable que votre jardin abrite des espèces d’oiseaux : vos jardins deviennent de véritables oasis pour vos compagnons d’hiver.

Pour attirer les oiseaux de la nature à venir dans votre jardin, vous avez 4 actions clés :

  • Optez pour un assortiment judicieux d’arbres et arbustes qui leur apportera de la nourriture et des cachettes,
  • Placez quelques abreuvoirs (eh oui ! L’eau est rare pour les oiseaux en hiver à cause du gel),
  • Présentez un ou deux nichoirs, effet déco garantie sur votre balcon et cela leur apportera un peu de confort pendant les périodes froides.
  • Apportez leur la bonne alimentation dans une mangeoire bien placée (boules de graisse, graines…).

Vous pourrez ensuite les observer dans votre jardin pendant l’automne et l’hiver. Spectacle garanti !

Au jardin d’ornement en septembre

Soins des rosiers

C’est la pleine refloraison de toutes les catégories de rosiers remontants. Profitez-en donc pour faire de beaux bouquets de roses.
Éliminez les gourmands de porte-greffes nés sur les troncs des tiges ou les drageons nés sur leurs racines.
Supprimez les fleurs fanées des rosiers à grosses fleurs et les fruits des polyanthas et floribundas mais ne coupez pas les  tiges des rosiers à fruits décoratifs.
Traitez, si nécessaire, contre les insectes et maladies.
Ramassez les feuilles malades et détruisez-les.
Attachez les tiges des rosiers grimpants. N’hésitez pas aussi à semer les gazons : c’est la bonne saison !

Vivaces

Préparez le sol pour vos futures plantations : bêchage et amendements.
Vous pouvez également commencer les plantations des vivaces.
Tuteurez les grands asters.
Coupez les hampes défleuries des roses trémières et taillez la saponaire, les népétas et les géraniums vivaces par exemple. Semez des vivaces à fleurs comme les ancolies.

Divisez les vivaces de printemps et d’été. Vous ne prenez aucun risque en divisant les plants. Si la terre est sèche et a formé une croûte, arrosez abondamment la veille de l’opération pour faciliter le travail.

Avec une fourche bêche, détourez la touffe, à 25 cm du cœur de la plante. Sortez-là avec le maximum de terre si vous avez l’intention de la déplacer sans la multiplier. Replacez la motte à l’endroit voulu.
Si vous voulez diviser cette touffe, si les racines sont enchevêtrées, suivant les espèces, détachez les racines à la main ou à la bêche. Replantez, arrosez abondamment pour assurez une bonne reprise.

À la maison

Les plantes d’intérieur, c’est bon pour la santé et cela change le décor !

S’entourer de plantes d’appartement n’est pas seulement bon pour le moral. En effet, ces belles ont des conséquences bénéfiques sur notre environnement surtout en cette période de télétravail.
C’est prouvé scientifiquement, les plantes sont dépolluantes. Donc, vous n’avez aucune raison pour vous priver de leurs effets bénéfiques, aussi bien pour la santé physique que pour la santé morale. Dès cette Rentrée, relookez votre ambiance de bureau ou votre espace de travail avec des plantes vertes et fleuries d’intérieur.

Certaines réduisent, grâce à leur métabolisme, des substances chimiques que l’on trouve dans les matériaux qui constituent nos appartements : peintures, colles, mobilier, revêtements de sol, placoplâtre, panneaux de particules… Elles absorbent aussi les substances nocives des produits de nettoyage. D’autres neutralisent les ondes émises par les ordinateurs et les innombrables télécommandes. Les cactées, par exemple, diminuent les effets nocifs des écrans télévisuels. Elles produisent de l’oxygène la nuit et rejettent le gaz carbonique le jour (à l’inverse des autres plantes) : partagez votre chambre avec elles.

Chaque plante a un pouvoir différent et certaines étant plus actives que d’autres, n’hésitez pas à variez les espèces.
Pour une maison saine, adoptez une vingtaine de plantes différentes (ficus, chlorophytum, philodendron, spatiphyllum, draceana, lierre, fougères, poinsettia, azalée, cyclamen…).
De plus, les plantes jouent aussi  le rôle d’humidificateur. De plus, vos plantes vertes changent le décor de vos pièces de la maison et associer une plante à chaque pièce de la maison peut vous apporter une nouvelle ambiance pour la rentrée.

Végétalisez votre intérieur avec de belles orchidées phalaenopsis : beauté et durée de floraison assurée !

Bouledogue français espèces loup-gris pharao taille chien histoire anecdotes animal compagnie insolite Blog Delbard

Pour nos petits compagnons de la maison…

Couvrez-les d’attentions avec plein de nouveautés à leur offrir pour cette rentrée : les chats recherchent leur arbre préféré avec une cachette à chat, une nouvelle maison ; les chiens aimeraient un beau tapis pour être avec vous bien au chaud pour les soirées d’automne !

Enfin, tous les aliments nécessaires à leur bon équilibre sont nombreux et vous attendent dans votre jardinerie Delbard !

Et n’oubliez pas enfin d’aérer vos pièces de la maison, chaque jour, pendant au moins une demi-heure, même en hiver.

Voilà, vous avez les clés du bon équilibre pour vivre pleinement et sainement dans votre maison! 

Open post
carioptéris la plante de septembre

Le caryoptéris, l’extraordinaire plante du mois de septembre !

Parfois surnommée « Barbe Bleue », le caryoptéris se démarque par sa magnifique floraison originale bleutée. Elle se distingue également par la délicate odeur balsamique que dégage son feuillage vert argenté. Son port buissonnant donne de la couleur à vos massifs et est également très apprécié par nos amis butineurs.

Plantation du caryoptéris

Plantez votre caryoptéris de préférence en automne, mais vous pouvez également le planter au printemps. En fonction de la région où vous habitez, il vaut mieux le planter en pot. En effet, certaines espèces ne supportent pas le froid et les gelées hivernales. Il est donc préférable de le mettre en l’abri lors de ces grosses périodes de froid. Pour les régions plus chaudes, placez-le en pleine terre à l’abri du vent.

Il se plait dans un espace ensoleillé, la qualité de la terre lui importe peu. Le principal est que la terre soit bien drainée.

Entretien du caryoptéris

Cet arbuste ne réclame que peu d’entretien, une fois bien planté, il est très autonome. Néanmoins, pour continuer à avoir une magnifique floraison à la fin de l’été et au début de l’automne, une taille est nécessaire. A la fin de l’hiver, taillez votre caryoptéris court, vous aurez ainsi une floraison plus importante et plus jolie l’année d’après. Durant l’hiver, vous pouvez également recouvrir le pied de feuilles séchées pour prévenir du gel. Au printemps/été, vous pouvez placez un léger paillage pour éviter les mauvaises herbes autour de votre arbuste. Pour la culture en pot, un apport en engrais pour nourrir la terre peut être nécessaire. N’oubliez pas d’arroser une fois que la terre est sèche.

Côté design

Vous pouvez placer votre caryoptéris en massif accompagné de rudbeckias, héléniums, anémones du Japon ou encore de gauras. Mais il orne également magnifiquement bien une terrasse avec son extraordinaire feuillage bleu.

Open post
rentrée 100% verte

Une rentrée 100% verte pour votre intérieur !

La rentrée est déjà arrivée … Vous n’avez pas eu le temps de voir passer votre été ou vous avez tout simplement le sentiment de ne pas avoir pu en profiter à fond. Vous n’avez pas eu le temps de vous mettre au vert pour vous changer les idées ? L’équipe Delbard vous propose ses petites idées et ses conseils pour vous mettre votre intérieur au vert ! Voici notre sélection de plantes tendances et design pour une rentrée 100% verte :

Dracæna

Dracaena Delbard

Cette magnifique plante d’intérieur produit de belles feuilles verte, jaune et même dorée. Il existe de nombreuses variétés qui seront trouver leur place dans votre intérieur. Taille, couleur, feuillage, nombre de tronc, etc … C’est à vous de voir ce qu’il vous plait. Facile d’entretien, elle nécessite que peu d’eau.

Retrouvez notre article complet à son sujet juste ICI.

Succulentes

Succulentes Delbard

Ces plantes grasses sont faciles d’entretien et sont idéales pour donner une touche design à votre intérieur. Elles savent donner de la personnalité et du caractère à vos espaces. La culture de ces dernières est très facile. Vous n’avez qu’a les placer dans un espace avec une bonne luminosité et les arroser lorsque la terre est sèche et le tour est joué ! Il n’y a plus qu’à profiter de cette belle touche de design végétal.

Spathiphyllum

Spathiphyllum

Le spathiphyllum et une très belle plante d’intérieur également connue sous le nom de ‘Fleur de lune’. D’origine tropicale, cette plante fleurie de mai à octobre lorsqu’elle se plait dans son environnement. Comme les plantes précédentes, elle est facile d’entretien, attention cependant à ne pas l’arroser trop souvent. Un arrosage seulement lorsque la terre est sèche est nécessaire.

Retrouvez notre article complet en cliquant ICI, vous aurez tous nos conseils pour l’entretenir correctement.

Anthurium

Anthurium Delbard

L’anthurium est également une plante d’origine tropicale et préfère donc les endroits avec des températures assez élevées. Votre plante se plait dans un endroit très lumineux, évitez le soleil direct qui risque de brûler ses feuilles. Arrosez-la modérément et coupez les tiges lorsqu’elles sont sèches. Ainsi, votre anthurium décorera parfaitement votre intérieur pour cette rentrée.

Orchidée

orchidée Delbard

Comme toute notre sélection de plantes précédentes, cette dernière est également simple à entretenir. Elle compte de nombreuses variétés, il y en a donc pour tous les goûts et tous les intérieurs. Pour garder de belles orchidées bien fleuries, placez-les dans un espace bien lumineux et très aéré. Préférez un sol calcaire et n’arrosez pas trop souvent. Surveillez également qu’il n’y ait pas d’eau stagnante après vos arrosages pour éviter tout risque à votre orchidée. Vous pouvez supprimer les fleurs fanées au fur et à mesure.

Associez ces différentes plantes à votre guise dans vos intérieurs pour une rentrée 100% verte et végétale !

Open post
cactus plante intérieur design entretien plantation maison arrosage Blog Delbard

Le cactus, la plante d’intérieur pour une touche design

Le cactus est une plante d’intérieur souvent très appréciée pour sa touche décorative. Elle est pratique, en particulier pour les personnes qui n’ont pas la main verte, car elle ne demande pas beaucoup d’entretien !

L’HISTOIRE DE CETTE PLANTE

Les plantes à piquants que nous appelons cactus (de leur nom officiel : Cactaceae) sont exclusivement originaires d’une vaste région d’Amérique du Nord et du Sud, avec une forte concentration au Mexique. Les plantes poussent surtout dans les zones désertiques arides où elles se sont parfaitement adaptées aux conditions de sécheresse extrême et où elles sont en mesures de se reproduire même durant les périodes de survie les plus difficiles.

Le nom de “cactus” vient du grec « kaktos », qui signifie « plante piquante ». Cette plante, aussi appelé Cactaceae, possède des formes assez particulières qui font de cette plante un végétal très design. Vous pouvez retrouver ces plantes en forme sphérique, cylindrique, en pilier ou encore pointues. Qu’il s’agisse de leurs formes géométriques tendances ou de leur rayonnement inégalable, les Cactus sont des plantes d’intérieur passionnantes qui font beaucoup d’effet et vous accompagnent souvent de génération en génération. Le retour de ce classique est surtout dû aux deux atouts qui sont les soins très faciles et des aspects très spéciaux.
Son feuillage est réputé pour faire sensation dans les intérieurs. De plus, cette plante possède une durée de vie très longue. Dans la famille, vous pouvez retrouver des plantes dites “grasses” ou “succulentes”. Ces végétaux stockent des réserves appelés “suc” pour supporter les périodes de très fortes chaleurs.

Cactus plantes entretien histoire feuilles feuillage pot design Blog Delbard

L’ENTRETIEN DE VOTRE CACTUS

Ces végétaux sont réputés pour être facile d’entretien, toutefois, il faut quand même en prendre soin. Sachez que la croissance de votre plante diminue durant certaines périodes de l’année, notamment en Automne et en Hiver.
Vous pouvez arroser votre plante 1 fois toutes les 3 semaines environ. Durant le reste de l’année, vous pouvez passer à 1 arrosage toutes les semaines. Veillez à ce que l’eau s’infiltre bien dans la terre et qu’elle ne stagne pas que ce soit dans le pot ou dans la soucoupe.

Il n’y a pas d’endroit spécifiques dans la maison pour poser votre plante mais privilégiez un lieu avec de la lumière, en particulier en Été et au Printemps.

Pour inciter la plante à fleurir, il faut lui donner un peu plus d’eau l’été et bien moins l’hiver. La quantité dépend de la variété et de la grandeur de la plante. Trop d’eau n’est jamais bon, il vaut mieux laisser le terreau sécher avant d’arroser de nouveau la plante.

En été, un cactus peut être exposé à la chaleur et au soleil, même sur la terrasse ou le balcon. En hiver, placer le cactus dans un endroit plus frais et éclairé. Cette période de repos en hiver aidera le cactus à fleurir au printemps.

Si la plante doit être rempotée, utilisez un terreau relativement pauvre. Vous trouverez du terreau spécial pour cactus dans le commerce.

“N’hésitez pas à tourner votre cactus pour vous assurer que son feuillage soit bien exposé à la lumière !”

cactus plantes intérieur entretien arrosage feuillage terreau Blog Delbard

Si vous souhaitez planter vous-même cette plante dans un pot, optez pour un substrat ‘spécial cactus’ poreux et bien drainé. Ne laissez surtout pas votre plante avec beaucoup d’humidité pour éviter la moisissure qui pourrait être fatal à votre plante.

Touche design végétal astuce décoration Blog Delbard

Si vous souhaitez acheter cette plante, nous vous conseillons d’adopter plusieurs variétés dans votre intérieur afin d’apporter à votre salon ou à votre cuisine une touche beaucoup plus design. Vous pouvez combiner vos végétaux avec des meubles divers, y compris en termes de couleur. En effet, le cactus s’adapte à tous les styles et offre de nombreuses possibilités décoratives. Vous pouvez, par exemple, optez pour des cactus totem (formes verticales), avec des cactus boules et des cactus raquettes (avec des fruits et des poils piquants). Un seul Cactus ne suffit pas, ces plantes sont plus attractives si plusieurs variétés sont présentées ensemble. Le Cactus est la plante d’intérieur la plus facile qui soit, idéale pour des endroits souvent laissé à l’abandon (studio d’étudiant, bureau).
Le Cactus est un cadeau idéal du fait qu’il est proposé en diverses tailles, de mini cactus à de grands sujets, passent par de belles coupes. Les Cactus sont beaux et extraordinaires combinés dans des coupes, plus exotique dans un terrarium ou sous une cloche en verre. Dans ce dernier cas, il faut veiller à la présence d’un trou d’aération. 
Ces plantes vont très bien tant dans les intérieurs classiques que modernes. Le look folklorique est très tendance, et pas besoin de se limiter à l’Amérique du Sud. Des pots artisanaux ornés de motifs folkloriques et colorés constituent une base joyeuse pour le Cactus, de nature plus stoïque.  Le thème estival ou vacancier convient bien à ces plantes (plage, Mexique, rocaille d’intérieur).

uN GRAND CHOIX DE CACTUS DANS VOTRE JARDINERIE

L’assortiment de Cactus est énorme et varie de minuscules formes sobres à d’immenses colonnes couvertes de poils gris ou de grosses épines très pointues. Beaucoup de Cactus sont vendus en plateaux mélangés, surtout les petites tailles. Les variétés les plus proposées en fonction de leur nom sont les Echinocactus, Ferocactus, Gymnocalycium, Opuntia et Mamillaria.

Les variétés succulentes d’euphorbes ressemblent fortement aux Cactus et sont assez souvent rangées dans le même groupe de produits. La différence est facile à voir. Chez les euphorbes, les piquants et épines poussent directement sur la partie verte de la plante tandis qu’elles sortent chez les Cactus des aréoles, des excroissances sur le corps vert de la plante. Et en plus, les euphorbes ont souvent des petites feuilles.

Les Cactus peuvent être classifiés par genre, origine ou forme. Pour les formes, on distingue les groupes suivants :

  • Figuier de Barbarie : produit un fruit comestible, attention aux poils (Opuntia)
  • Cactus cylindriques : formes qui commencent petites et se développent pour devenir des colonnes (Pachycereus)
  • Cactus grimpants : petites tiges qui grimpent les arbres (Selenicereus)
  • Cactus boules : belle forme sphérique (Echinocactus, Mamillaria)
  • Cactus retombants (Aporocactus)
  • Cactus épiphytes (Epiphyllum)
  • Cactus greffés : 2 variétés greffées l’une sur l’autre (Gymnocalicium)

© Crédit photo : https://www.officedesfleurs.fr/

Open post
delbard jardin travaux avril blog

Travaux du jardin en Août, que faire ?

Le mois d’Août n’est pas seulement synonyme de vacances ! Il faut continuer à prendre soin de son jardin car il reste beaucoup de choses à faire au jardin. La saison des récoltes de fruits et légumes est là et apporte toutes les vitamines dont on a besoin.

ON S’OCCUPE DU JARDIN TOUTE L’ANNÉE

On pense souvent qu’en Août le jardin n’a pas besoin que l’on s’occupe de lui … En effet, avec les départs en vacances, nous avons d’autres choses à penser … Et bien c’est faux ! Si la chaleur de ce mois n’incite pas à l’effort, la période est pourtant propice à une activité pleine d’intérêt. En effet, vous pouvez compléter votre décor, garnir vos haies, enrichir vos massifs, semer pour récolter dès cet automne, etc.

Verger jardin chaleurs potager Blog Delbard travaux mois Juin plantation pommier

COMMENT ENTRETENIR SON JARDIN DURANT L’ÉTÉ ?

  • Arrosez et binez les plantations réalisées au printemps, supprimez les filets (stolons) des fraisiers,
  • Continuez de récolter les framboises et les groseilles tardives,
  • De plus, étayez les branches très chargées de pommes ou de poires, des arbres de plein vent,
  • Surveillez et protégez les grappes de raisin arrivant à maturation,
  • Plantez des arbustes fruitiers à petits fruits : cassissiers, groseilliers,
  • Récoltez les poires et les pommes hâtives, les premières prunes, ainsi que les derniers abricots et les pêches tardives,
  • Taillez les framboisiers des variétés remontantes et non remontantes. Cliquez ici pour retrouver notre article sur la culture et l’entretien des framboisiers !
  • Arrosez régulièrement les framboisiers remontants si le mois est chaud et sec,
  • Ramassez et détruisez les fruits malades et parasités,
  • Taillez les lavandes si ce n’est pas déjà fait :  ne pas attendre que les fleurs soient fanées. Coupez-les le matin car elles seront d’autant plus parfumées. Finissez cette taille en boule avec une cisaille et lorsque votre lavande aura formé de nouvelles tiges, recommencez cette étape à la cisaille pour garder cette forme arrondie intacte. Si vous voulez en savoir plus, vous avez un article sur la culture et l’entretien de la lavande !
  • Raccourcissez les tiges des fleurs cultivées en potées suspendues,
  • Poursuivez le nettoyage de roses fanées,
  • Désherbez les massifs et préparez la place pour les bulbes à fleurs de printemps,
  • Divisez les iris et les heuchères,
  • Raccourcissez les lavatères arbustives,
  • Vérifiez régulièrement les pièges à guêpes. En effet, il faut renouveler l’appât liquide toutes les semaines environ, jusqu’à la récolte,
  • Economisez l’eau : arrosez vos légumes en fin de journée et faites de même pour vos fruitiers. Pour freiner l’évaporation de l’eau, garnissez les pieds de vos végétaux d’un paillis.

La taille d’août :

  • Continuez la taille des haies défensives la première quinzaine du mois.
  • Taillez les arbustes ayant terminé leur floraison : coupez les branches défleuries et taillez le bois mort et les tiges malades ou abîmées. Sont concernés les céanothes, caryopteris, buddléia, escallonnia, chèvrefeuille caduque etc…
  • Supprimez les fleurs fanées sur vos rosiers pour induire la formation de nouvelles tiges florifères. Dans le Sud, les rosiers sont au repos : à partir de la deuxième quinzaine d’août, il est possible de les tailler assez court pour préparer la remontée de la floraison en septembre.

Les massifs de fleurs, que faire en août pour les rendre toujours frais ?
Bêchez les massifs pour supprimer les mauvaises herbes et coupez court les vivaces après la floraison.
Continuez à supprimer les fleurs fanées pour prolonger la floraison. Vous éviterez ainsi que les graines ne se forment et que la plante ne s’épuise à les produire. Paillez si besoin les espaces vides du massif.
Semez les soucis dans le sud et continuez les semis de bisannuelles qui prendront le relais des floraisons en automne ou au printemps prochain. Vous pouvez dès à présent semer des myosotis, des pâquerettes, des pensées, ou des giroflées.
Repiquez vos semis de vivaces effectués le mois précédent pour les faire forcir avant de les planter au jardin en automne et réalisez la division des touffes d’iris : replantez les rhizomes en surface dans un terrain bien drainé.

“Afin qu’un grand iris fleurisse bien, la partie supérieure du rhizomes doit toujours être déterrée”

Côté gazon ça donne quoi ?
Arrosez régulièrement en fin de journée et matin avant le levé du soleil puis tondez le gazon très régulièrement en augmentant la hauteur de coupe pour que votre pelouse résiste mieux à la sécheresse. Supprimez les mauvaises herbes en prenant soin de prélever les racines. A la fin du mois, vous pourrez commencer les opérations de surfaçage et terreautage.

Potager légumes conseils carottes entretien Blog Delbard juin jardin travaux

AU POTAGER, QUE FAIRE ?

  • Semez des betteraves, des navets et des carottes pour l’hiver,
  • Plantez des épinards et de la mâche après les pommes de terre,
  • Récoltez les oignons, les échalotes et l’ail,
  • Poursuivez les récoltes de tomates,
  • Surveillez l’attaque des chenilles sur vos choux,
  • Apportez un paillis au pied des rangs de légumes potagers contre le dessèchement et les mauvaises herbes.

et notre intérieur végétal ?

  • Surveillez les arrosages et les apports d’engrais réguliers à vos plantes d’intérieur. Pour les plantes vertes, préférez un engrais spécifique chargé en azote qui favorise la beauté et le développement du feuillage. N’oubliez d’arroser très régulièrement les bonsaïs, très vulnérables au manque d’eau en cette période.
  • Équipez les pots de vos plantes tropicales avec de larges soucoupes remplies de billes d’argiles humides pour leur offrir l’atmosphère humide dont elles ont besoin. Pour les orchidées, douchez une fois par semaine sous un jet à température ambiante dans la baignoire.
  • Arrosez vos cactées et plantes grasses une fois par semaine.
Open post

Comment entretenir mon aquarium ?

Un nettoyage régulier s’impose pour maintenir vos poissons en bonne santé. Delbard vous donne certaines étapes indispensables pour assurer la sécurité et le bien-être de vos poissons en surveillant l’aquarium, son eau, ses plantes et ses habitants.

AU QUOTIDIEN

Réalisez un tour rapide de votre aquarium et de vos poissons : ils doivent être vifs et avoir un comportement habituel. L’eau de l’aquarium est-elle à la bonne température ? bien filtrée ? … A l’aide d’une petite épuisette, pensez également à retirer les gros débris de végétaux et la nourriture non consommée avec une épuisette.

CHAQUE SEMAINE

Un petit nettoyage de l’aquarium est nécessaire et d’une manière simple, changez environ 10 % de l’eau de l’aquarium car mieux vaut changer un peu d’eau de façon régulière, chaque semaine, pour ne pas perturber l’équilibre de votre aquarium.

La veille du nettoyage

Mettez de côté de l’eau du robinet en quantité suffisante pour pouvoir remplir votre aquarium et ajoutez un conditionneur d’eau pour supprimer toute trace de chlore et de métaux. Laissez l’eau à température ambiante.

Le jour J du nettoyage

Transvasez vos poissons à l’aide d’une épuisette dans la nouvelle eau. Faites en sorte que l’eau soit à la même température que celle de l’aquarium pour éviter tout choc thermique.

Nettoyez les parois internes de l’aquarium à l’aide d’une raclette ou d’un aimant de nettoyage pour ôter les algues collées.

Testez l’eau pour vérifier l’absence de nitrites et d’autres polluants, qui peuvent être dangereux pour la santé de vos poissons. Si vous détectez un problème, vous devrez changer une partie de l’eau.

Réintroduisez vos poissons et la nouvelle eau à votre aquarium.

CHAQUE MOIS : un nettoyage complet s’impose !

Veillez à ne jamais utiliser de détergents et produits chimiques ni d’ustensiles (éponges, chiffons…) ayant déjà été au contact de produits ménagers. Dans votre jardinerie, procurez-vous des accessoires réservés à votre aquarium : gants de nettoyage, éponge, ou un kit complet de nettoyage pratiques avec leurs nombreux accessoires fournis.

En mettant vos poissons en sécurité, il vous faut :

  • Tailler vos plantes trop envahissantes et replantez-les au besoin. Le JBL Manado, en vente dans vos jardineries, ne contient pas de fertilisant. Il est en mesure d’absorber des substances nutritives (notamment des oligo-éléments) et de les mettre à la disposition des racines des plantes.
  • Vérifier et nettoyer les filtres au robinet à grande eau.
  • Attention : nettoyer uniquement la moitié des masses filtrantes afin de préserver des bactéries utiles à l’aquarium et vérifier le bon fonctionnement de la pompe à eau.
  • Nettoyer les vitres de l’aquarium ainsi que les éclairages présents.
  • Nettoyer les décorations.
  • Contrôler la qualité de l’eau pour vérifier qu’elle ne contient ni ammoniaque ni nitrite, et que son pH est bon. Demandez conseils et des test Ph à votre jardinerie.

Des questions récurrentes mais normales …

« Que dois-je faire en cas d’invasion d’algues dans mon aquarium ? »

Il est logique d’observer le développement des algues si votre aquarium est tout récent (moins de 6 mois) : c’est une question de temps :

  • Retirez manuellement les algues en excès 
  • Vérifiez les paramètres de l’eau 
  • Patientez jusqu’à ce que l’écosystème trouve son équilibre

Si une invasion d’algues se produit longtemps après son installation, c’est plus inquiétant et donc il est urgent de procéder peut être à un nettoyage complet de l’aquarium en contrôlant :

  • L’eau : la présence élevée de nitrates peut entraîner la prolifération d’algues
  • L’éclairage : des lumières non adaptées ou trop anciennes peuvent être responsables du développement d’algues
  • Les filtres et leur propreté

La surpopulation de l’aquarium peut également provoquer l’apparition d’algues.

«  Que dois-je faire en cas d’eau trouble dans mon aquarium ? »

Pas de panique car un temps orageux ou autre phénomène peut rendre l’eau trouble. Cela passe généralement tout seul au bout de quelques jours. Si cela dure, il vous faudra renouveler la mise en eau de l’aquarium.

Astuce Delbard pour entretenir votre aquarium

Pour éviter de nettoyer votre aquarium trop souvent, vous pouvez ajouter des éléments vivants qui sont des poissons nettoyeurs. Ils s’occuperont de laver les parois. L’utilisation d’un aspirateur d’aquarium peut être intéressante pour les grandes surfaces. Il permet de débarrasser votre aquarium de ses impuretés sans aspirer le gravier. Alors, plus d’hésitation, entretenir un aquarium demande de la surveillance et le respect de 9 règles de base.

Open post

Le Calathéa, la plante star du moment !

« Cultiver une plante chez soi, c’est la faire vivre et grandir,  lui offrant tous les éléments qu’elle trouve dans la nature dont elle a besoin »

Cet automne, les plantes peuvent vous aider à changer de décor ! Elles sont également un véritable remède contre la grisaille de la rentrée. Le Calathéa se caractérise par les magnifiques dessins avec ses feuilles et la diversité des formes qu’elles peuvent prendre. La feuille n’aide pas seulement à assainir l’air, elle a aussi la capacité spéciale de bouger, s’ouvrant le jour et se fermant la nuit. Entre la feuille et la tige se trouve une sorte d’articulation qui permet ce mouvement.  

L’origine du Calathéa

Le Calathéa pousse dans les forêts tropicales chaudes et humides. Il se plaît dans des endroit abrités, pas trop obscurs, autour d’arbres géants qui filtrent la lumière du soleil. L’assortiment de Calathéas est large : il existe diverses variétés de Calathéas à découvrir dans votre jardinerie.

Les besoins du Calathéa 

Cette plante aime la lumière et la chaleur de l’intérieur. La température ne doit pas tomber sous les 12 degrés Celsius. Plus la feuille est panachée, plus elle a besoin de lumière, mais il faut éviter de mettre la plante en plein soleil. Si la plante est trop à l’ombre, le dessin de la feuille disparaîtra.

Le terreau peut rester légèrement humide en permanence. Arrosez de préférence avec de l’eau à température ambiante. Vaporisez éventuellement (ou sortir sous une averse l’été) pour augmenter le taux d’humidité afin de ne pas faire sécher les bords et les pointes de feuilles.

Apportez de l’engrais chaque mois pour que la plante continue de pousser et que la feuille reste belle. N’oubliez de couper chaque mois les feuilles jaunes ou marron .

L’astuce Design

Le Calathéa aide à assainir et humidifier l’air, ce qui en fait un candidat idéal pour la maison ou le lieu de votre télétravail, surtout si le chauffage central reste allumé. Grâce à son  feuillage composé de feuilles ovales, rondes ou pointues et avec une surface lisse, côtelée ou ondulée, le Calathéa apporte de la couleur à votre décor d’intérieur avec des nuances de vert, de violet, parfois d’argent et de rose. Les calathéas sont ornés de motif propre aux diverses variétés. Son pot peut être sobre et moderne, ce qui mettra l’accent sur ses feuilles.

Une curiosité à savoir : le calathéa a la particularité de se mouvoir selon l’avancement de la journée. Il déploie ses feuilles le matin à l’apparition du soleil puis les redresse vers son centre à la tombée de la nuit. Cela lui permet de mieux capter la lumière et d’économiser son énergie. Le calathéa exprime son manque d’eau en enroulant ses feuilles sur elle-même.

Open post

Comment conserver ses haricots du jardin ?

Les haricots sont riches en vitamines, en minéraux et en fibres. Leur effet est également favorable sur la santé. De plus, ils offrent une incroyable variété de saveurs, tout ce qu’il faut pour conjuguer santé et plaisir.

Retrouvez ci-dessous un article complet pour vous expliquer comment conserver les haricots du jardin.

Le potager : source d’économie !

Vous devez d’abord savoir qu’avoir un potager dans votre jardin ou sur votre terrasse vous permets de faire des économies. N’hésitez donc pas à cultiver des haricots car la récolte sera très bonne cette année ! En effet, les conserves de haricots restent les légumes incontournables qu’il faut toujours avoir dans son placard pour un repas de famille improvisé.

Que faire de toutes vos récoltes de haricots ?

Même si les haricots se cuisinent de mille manières, il faut penser à la conservation des haricots verts restants.

Delbard conseille la méthode de conservation la plus répandue : la congélation, même si certains légumes nécessitent un blanchiment avant de passer au congélateur, alors que d’autres non. Bien sûr, faire ses bocaux de haricots permet aussi de les avoir prêts à cuisiner en morte saison.

Voici tous nos conseils de conservation des haricots verts pour en profiter très longtemps :

1. La préparation des haricots verts en bocaux (appertisation)

Avant de commencer, sachez que vous pouvez conserver vos haricots soit crus, soit cuits. La cuisson est en réalité une technique pour blanchir les légumes. Il s’agit ici de les précuire dans une eau bouillante salée à peine quelques minutes. Qu’importe la technique, que les haricots soient crus ou cuits des règles de conservation sont à respecter :

  • Les légumes doivent être minutieusement lavés et égouttés
  • Le plus important est que les haricots verts soient parfaitement secs
  • Équeutez des deux côtés. Cette étape est facultative, mais recommandée, car il sera plus difficile d’équeuter les haricots une fois sortis du congélateur
  • Rangez les haricots verticalement dans un bocal en verre hermétique si possible en les serrant bien les uns aux autres
  • Faites bouillir de l’eau salée : 20 grammes de sel par litre d’eau. Une fois que la saumure (eau salée) est bouillante, recouvrez les haricots avec jusqu’à 2 cm du bord du bocal
  • Refermez rapidement le bocal et stérilisez-le sans perdre de temps pendant 1h30 à 100°C. Pour cela, placez le bocal soit dans un stérilisateur soit une marmite remplie d’eau

Une fois stérilisés, vos bocaux pourront être conservés pendant 5 à 6 mois sans problème avec un goût intact !

2. La préparation des haricots verts au congélateur

Vous pouvez les congelez crus : placez les haricots verts directement dans un sachet hermétique allant au congélateur. Les haricots doivent être entièrement séchés pour éviter que de la glace ne se forme sur les légumes. La version crue permet d’avoir des légumes comme frais après la décongélation. En effet, blanchir ses légumes fera perdre de la couleur verte des haricots.

Vous pouvez également les faire blanchir pendant quelques minutes. Puis, vous suivez les mêmes étapes que la version crue.

Ainsi conservés, vous pourrez réutiliser vos haricots sans aucun problème jusqu’à 12 mois après leur mise au frais, avec un plaisir du goût intact !

Combien de temps peut-on conserver des haricots verts ?

Le haricot vert est aujourd’hui de plus en plus acheté en conserve. Sachez d’abord qu’il est impératif de cueillir vos haricots verts au matin. S’ensuit l’inévitable corvée du lavage, et surtout de l’équeutage.

Pour résumer

1. Au réfrigérateur pour des haricots frais et croquants : la conservation au réfrigérateur demeure la meilleure façon pour les apprécier dans toute leur fraîcheur. Temps de conservation : 3 à 4 jours sans problème. Une petite astuce : humidifiez vos haricots légèrement pour prolonger la durée de vie de vos haricots.

2. Au congélateur, le temps de conservation est de maximum 12 mois.

3. En bocaux : si vous voulez manger des haricots toute l’année sans avoir à les décongeler

La petite recette à réaliser

Pour 4 personnes
Préparation : 15 minutes
Cuisson : 5 minutes
Stérilisation : 1h15 à 100°C
Conservation : 6 mois

Ingrédients

  • 1 bocal de 800g de haricots stérilisés
  • 200 g de lardons
  • 3 gousses d’ail hachées
  • 100 g de cèpes
  • Graisse d’oie
  • Persillade
  • Huile d’olive
  • Bouillon de poule

1. Équeutez et lavez les haricots verts. Faites-les cuire 5 minutes dans de l’eau bouillante salée. Refroidissez-les.

2. Grattez et coupez les cèpes en petits cubes. Faites- les revenir à l’huile d’olive avec une pointe de sel pour leur faire perdre leur eau.

3. Avec votre bouillon de poule, ajoutez l’ail haché avec les lardons, les cèpes et le persil. Faite colorer légèrement et ajoutez vos haricots de votre bocal que vous aurez auparavant rincés à grande eau et égouttez.

4. Mettez en bocaux et stérilisez.

5. Une fois vos bocaux stérilisés refroidis, indiquez avec une étiquette.

Posts navigation

1 2 3 4 11 12 13
Scroll to top