Open post
skimmia plante arbuste jardin pot terrasse blog delbard

Le Skimmia, la merveille parfumée de toutes les saisons !

Le Skimmia est un arbuste qui est présent toute l’année dans les jardins. C’est en novembre que cette plante devient magnifique car ses boutons restent bien présents, même en hiver. Le Skimmia dégage un délicieux parfum. Découvrez notre article sur Le Blog Delbard pour tout connaître sur la plantation et l’entretien de cette plante.

Les origines du Skimmia

Cet arbuste appartient à la famille des Rutacea. Son doux parfum rappelle celui du citron car le citronnier appartient à la même famille. Le Skimmia pousse dans les régions d’Asie et plus particulièrement en Chine. Il existe différentes espèces de Skimmia, en effet, on retrouve :

  • Anquetilia : c’est un arbuste de 2 m environ,
  • Arborescens : cette plante peut pousser jusqu’à 12 m environ,
  • Japonica : cet arbuste peut grimper jusqu’à 1,5 m en Europe,
  • Laureola : cette plante peut atteindre une hauteur de 10 m environ.
Skimmia jardin plantation entretien terre taille pot blog delbard

Plantation et entretien de votre Skimmia

Le Skimmia a la particularité de pouvoir être planté en automne et au printemps. Toutefois, nous conseillons d’opter pour une plantation en automne pour aider votre arbuste à développer une bonne croissance. Si vous choisissez de planter votre végétal dans votre jardin, optez pour un sol plutôt acide et de la terre de bruyère. Privilégiez un endroit ombragé pour éviter que le soleil ne brûle le feuillage de votre plante. Vous devez savoir que vous pouvez également planter votre Skimmia en haie ! Optez, de préférence, pour une hauteur maximale de 60 cm.

Si vous préférez planter votre arbuste dans un pot, utilisez également de la terre de bruyère. Prenez un pot qui soit bien percé dans le fond pour faciliter le drainage.

« Pour avoir des baies, optez pour un pied mâle ET femelle ! »

L’entretien de votre Skimmia est très simple. En effet, cette plante n’a pas besoin de beaucoup d’entretien. Vous devez simplement arroser assez régulièrement votre arbuste si vous voyez que la terre est sèche. Utilisez du paillage en écorces de pin pour garder la terre fraîche durant les périodes chaudes. Si vous souhaitez tailler votre plante, optez pour une taille après la période de floraison. N’hésitez pas à enlever les branches cassées.

Touche design végétal astuce décoration Blog Delbard

Bientôt les fêtes de fin d’année ! Profitons-en pour inventer des décors naturels pleins de couleurs qui nous feront patienter jusqu’au retour des beaux jours. En effet, le Skimmia japonica assure un décor permanent pendant les 12 mois de l’année et voici nos préférés : les fruits rouges persistent de novembre à avril pour le cultivar ‘Foremanii’ (femelle au port plus érigé) et pour le cultivar ‘Rubella’, un pied mâle avec une floraison très longue en bouquets grenat virant au blanc, qui dure tout l’hiver. A découvrir car les effluves libérées de cette plante rappellent celles de la fleur d’oranger !

© Crédit photo : https://www.officedesfleurs.fr/

Open post

Des idées cadeaux à poser sous le sapin !

Découvrez la sélection d’idées cadeaux que vous pouvez offrir à vos proches pour les fêtes de fin d’année !

Éditeur : Rustica Editions

Les milles vies du chat

Prix : 29,95 €
Entrez dans le monde mystérieux du chat et découvrez les secrets qui l’entourent.

Éditeur : LAROUSSE

Je me suis pris une bûche

Prix : 12,90 €
Retrouvez 35 recettes de bûches faciles à réaliser chez vous.

Éditeur : Rustica Editions

Petits carnet oiseaux

Prix : 12,95 €
Portraits d’oiseaux ! Qu’ils soient dans votre jardin, au cœur de la forêt ou en bord d’eau, laissez-vous charmer par ces merveilleux oiseaux !

Éditeur : GERFAUT

CHOUETTES & HIBOUX

Prix : 36 €
Ce bel ouvrage décrit les 225 espèces reconnues de rapaces nocturnes.
Plus de 200 photographies.

Éditeur : Rustica Editions

CHANTS DES OISEAUX DE MON JARDIN-CD AUDIO

Prix : 9,95 €
Grâce à ce livre et au CD audio de 50 minutes qui l’accompagne, vous découvrirez les caractéristiques des 30 espèces d’oiseaux les plus communes …

Éditeur : LEDUC.S PRATIQUE

Mes meilleurs huiles essentielles à respirer et à diffuser

Prix : 19,90 €
Le coffret de référence sur l’aromathérapie à respirer.
En cadeau : 1 collier en alliage et acier inoxydable diffuseur d’huiles essentielles.

Éditeur : Rustica Editions

Le TRAITé RUSTICA DU POTAGER BIO

Prix : 29,95 €
L’ouvrage de référence incontournable pour les jardiniers débutants comme pour les plus confirmés. 140 légumes et plantes condimentaires.

Éditeur : RHS – Inspiring everyone to grow

Le petit Larousse du jardinier débutant

Prix : 19,95 €
Toutes les bases du jardinage, plus de 80 projets étape par étape.

Éditeur : HACHETTE

Le petit Larousse des plantes d’intérieur

Prix : 19,95 €
180 plantes, toutes les techniques de plantation et d’entretien, des projets déco expliqués pas à pas.

Éditeur : LAROUSSE

HAPPY CACTUS

Prix : 12,90 €
120 fiches pour les chouchouter .Devenez un pro des cactées et découvrez leur fascinante diversité !

Éditeur : HACHETTE

La vie secrète des arbres

Prix : 20,90 €
Best Seller, un ouvrage passionnant sur les arbres et leurs nombreuses capacités qu’on ignorait jusqu’à présent.

Éditeur : 365 EDITIONS

Secrets de Grands-mères – 2020 les almaniaks ®

Prix : 11,99 €
Nos grands-mères ont en mémoire des tonnes d’astuces pas chères et vraiment efficaces.

Éditeur : 365 EDITIONS

Secrets de plantes – 2020 les almaniaks®

Prix : 11,99 €
Tout au long de l’année 2020, découvrez chaque jour l’histoire d’un arbre, d’une fleur, d’une céréale, d’un légume ou d’un fruit connus ou moins connus.

Éditeur : HACHETTE

Tout le jardin et le potager selon stéphane Marie

Prix : 29,95 €
300 plantes choisies par Stéphane Marie vous invitent à recréer le monde dans votre jardin.

Open post
Osmanthus pot entretien astuces conseil plantation fêtes jardin intérieur houx maison blog delbard

Plantez l’Osmanthus pour préparer vos fêtes !

L’Osmanthus, saura remplacer le houx souvent plus long à pousser ! C’est d’ailleurs pour cela qu’il est nommé « faux houx ». Avec ses feuilles coriaces et piquantes, cette belle plante est composée de petites fleurs blanches odorantes. L’Osmanthus connaît plusieurs cultivars, chacun ayant sa propre couleur de feuilles. Son feuillage persistant se taille facilement et résiste parfaitement aux rigueurs de l’hiver. Originaire de Chine, du Japon et de la chaîne montagneuse de l’Himalaya, sa croissance est plus rapide que celle du houx. De plus, l’Osmanthus demande peu d’entretien. C’est donc une plante idéale pour le balcon et la terrasse !

Osmanthus pot entretien astuces conseil plantation fêtes jardin intérieur maison blog delbard

Soins à apporter à l’Osmanthus 

Cette plante résiste parfaitement à l’hiver et se plaît dans différents endroits : ensoleillés, semi-ombragés, voire même ombragés ! Au printemps et à l’automne, apportez un terreau enrichi. Taillées trop tôt l’hiver, les tiges risquent de geler. La meilleure période pour les tailler reste fin février ou début mars. En pot, en jardinière ou au jardin, vous pouvez aussi les associer avec les pieris ou les skimmias.

Osmanthus pot entretien astuces conseil plantation fêtes jardin intérieur maison blog delbard

Une plante merveilleuse pour les fêtes

L’Osmanthus vous comblera avec son joli feuillage. Voici nos 2 préférées :

  • Osmanthus heterophyllus tricolor : la période de floraison de cette plante est de Septembre à Octobre. Elle peut atteindre une hauteur de 1,50 m environ. Cet arbuste possède un feuillage persistantqui ressemble à celui du houx. Son feuillage à « trois couleurs » et ses petites fleurs blanches très odorantes ne passent jamais inaperçus !
  • Osmanthus heterophyllus Purpureus : la période de floraison de cette plante est également de Septembre à Octobre. Elle peut atteindre une hauteur de 2,50 m. Cette Osmanthus, à feuilles de houx, se distingue par ses jeunes feuilles d’un rouge pourpre foncé. Elle s’utilise en massif arbustif, en haie taillée ou non, fleurie ou défensive, en isolé ou même dans un grand bac.
Touche design végétal astuce décoration Blog Delbard

Attractives en raison du dessin de leurs feuilles et de leur parfum, elles sont parfaites en Novembre dans le jardin. Leurs feuilles ressemblent à celles du houx, sont facilement associées à vos décorations ou bouquets lors de la période des fêtes de fin d’année.

© Crédit photo : https://www.officedesfleurs.fr/

Open post
laurier tin plantation entretien haie massif soins taille pot jardiniere blog delbard

Le Laurier Tin, un joli arbuste à la magnifique floraison

Le Laurier Tin, aussi appelé Viburnum, est un magnifique arbuste à adopter en hiver pour sublimer votre jardin, votre terrasse ou votre balcon ! Son feuillage permet d’être un véritable atout pour votre décor notamment grâce à ses fruits et à ses reflets presque argentés. Découvrez tous nos conseils de plantation et d’entretien sur Le Blog Delbard.

L’histoire du Laurier Tin

Ce joli arbuste appartient à la famille des Adoxacées. Il peut mesurer jusqu’à 3 m de hauteur et possède un feuillage très persistant. Le Laurier Tin est reconnu pour avoir une floraison généreuse, notamment entre les mois de Novembre et Avril. Ses belles fleurs blanches donnent de la gaieté au jardin, en particulier durant l’hiver. Cette plante à la particularité de bien résister aux grandes périodes de froid même si la température atteint les -15°C. Attention, les baies du Laurier Tin ne sont pas comestibles contrairement à d’autres variétés de Laurier.

laurier tin plantation entretien jardin pot jardiniere terrasse arrosage

Plantation et entretien de votre Laurier Tin

Vous devez savoir que cet arbuste s’adapte à une grande majorité des sols. Pour faciliter sa croissance, vous devez planter votre Laurier Tin durant l’Automne. Vous pouvez opter de placer votre végétal dans un endroit ensoleillé ou ombragé. De plus, il est possible de planter cet arbuste dans votre jardin directement ou dans un pot. Utilisez une terre riche et drainée pour aider votre arbuste à bien grandir. Lorsque l’hiver arrive, n’hésitez pas à ajouter du paillage sur la terre. Si vous choisissez une plantation dans un jardin, espacez vos plants de 2 m environ. Si vous optez pour une jardinière ou un bac, prenez un contenant de 0,50 m de profondeur.

Pour entretenir votre Laurier Tin, vous pouvez le tailler à votre guise après la période de floraison tous les 2 ans, avec une cisaille par exemple, si vous avez opté pour une plantation en haie. Concernant l’arrosage n’hésitez pas à arroser votre plante de manière régulière durant la 1ère année de plantation. En effet, le reste du temps, arrosez si vous voyez que la terre est sèche.

Touche design végétal astuce décoration Blog Delbard

N’hésitez pas à planter votre Laurier Tin dans un massif ou en haie ! Espacez correctement votre plant pour faciliter son développement. Grâce à ses fleurs hivernales, c’est aussi un bon moyen pour réaliser de beaux bouquets agrément branchages. Vous pourrez les ajouter à votre décoration de Noël !

Open post
Azalée entretien plantation plante intérieur pot arrosage terre astuce hiver Blog Delbard

L’Azalée, une plante originale pour sublimer votre intérieur et votre jardin

L’azalée est une jolie plante originale qui donne une touche design à votre intérieur ou votre jardin. Grâce à sa floraison abondante, vous pourrez donner une vraie ambiance à vos fêtes de fin d’année. Découvrez tous nos conseils de plantation et d’entretien sur Le Blog Delbard.

Les origines de l’azalée

L’azalée appartient à la famille des Ericacées. Son nom issu du grec ancien ἀζαλέος (azaleos) signifie « sec » alors qu’elle aime les terres humides mais pas trempées : il est probable que ce soit une allusion aux tiges boisées de la plante. En Chine, l’Azalée est connue comme « le buisson qui me rappelle mon chez moi ». L’azalée est également la fleur nationale du Népal, où les anciens textes médicaux en font mention. Au Japon, offrir une azalée, c’est offrir du bonheur. C’est un arbuste qui peut atteindre une hauteur maximum de 120 cm. Cette plante aux fleurs roses et rouges pousse en règle générale en Asie. Elle reste tout de même très cultivée dans les pays comme la Belgique ou encore les Pays-Bas.

Azalée entretien plantation soins arrosage astuce plante design Blog Delbard

Plantation et entretien de votre azalée

Pour commencer, vous devez savoir que l’azalée n’apprécie pas beaucoup d’être trop exposée au soleil. Vous devez donc optez pour un endroit de plantation semi-ombragé si c’est dans un jardin. Si vous choisissez de planter votre azalée dans un pot, optez pour un endroit où le soleil ne tape pas directement sur son feuillage. Mais attention, il faut tout de même que votre plante absorbe de la lumière, sinon elle risquerait de perdre quelques boutons.
Une fois que vous avez trouvé l’emplacement idéal, prenez de la terre de bruyère. Elle permettra de garantir une bonne croissance à votre plante. Veillez tout de même à avoir un sol qui soit drainé. En effet, l’eau risquerait de stagner ce qui ne serait pas bénéfique pour la bonne santé de votre végétal.

« En plus de votre terreau, n’hésitez pas à ajouter de l’engrais pour les plantes de bruyères 2 fois par mois »

Si vous avez choisi de planter votre azalée dans un pot, rien de plus simple pour l’entretien ! En effet, vous devez simplement enlever les fleurs fanées. Concernant l’arrosage, sachez que cette plante boit beaucoup. Vous devez donc l’arroser régulièrement et suffisamment. Sachez qu’il existe des pots spéciaux pour les plantes qui demandent un grand apport en eau. Autre petite astuce, cette plante supporte assez mal la chaleur. Ne placer donc pas le pot près d’un radiateur ! Optez plutôt pour un endroit frais.

Si vous devez finir par rempoter votre plante, utilisez du terreau acide spécial pour les plantes de bruyères.

Touche design végétal astuce décoration Blog Delbard

Veillez à avoir chez vous un joli pot afin de donner à votre intérieur une touche design. Vous pouvez varier les coloris pour vos fêtes de fin d’année ! Optez pour des azalées roses et combinez-les avec des narcisses ou encore des jacinthes. Découvrez notre article sur les Narcisses ici et celui sur les Jacinthes ici.

© Crédit photo : https://www.officedesfleurs.fr/

Open post
Rubis d'hiver plante blog végétaux conseils plantation entretien terreau arrosage jardin intérieur Blog Delbard

Les Rubis d’hiver pour donner de la couleur à votre jardin !

Les Rubis d’hiver sont de très belles plantes à adopter dans votre jardin durant le mois de novembre. En effet, ces vivaces apportent une touche très colorée pour supporter la saison froide qui est déjà bien présente selon les régions. Les Rubis d’hiver permettent également de créer une superbe ambiance dans votre jardin à l’approche des fêtes de Noël ! Découvrez tous nos conseils de plantation et d’entretien sur Le Blog Delbard.

Origine Rubis d'hiver soins entretien plante plantation variétés Blog Delbard

Les origines des Rubis d’hiver

Les Rubis d’hiver sont souvent composés de 3 grandes plantes. En effet, on peut retrouver :

  • Le Houx : cette plante, aux feuilles vertes et aux baies rouge vif, est très présente dans les régions qui possèdent un climat plutôt tempéré. Elle est souvent originaire d’Asie, d’Europe ou encore d’Afrique du Sud et du Nord.
  • Le Leucothoé : cet arbuste, qui change de couleur en automne, est plutôt présent dans les régions assez montagneuses, notamment en Amérique du Nord.
  • Le Skimmia : cette vivace, aux feuilles vertes accompagnées de baies, a tendance à se trouver dans les régions d’Asie ou encore dans les forêts en Chine.
Conseils entretien rubis d'hiver jardin intérieur plante arrosage terre pot Blog Delbard

Les conseils de plantation et d’entretien pour les Rubis d’hiver

Les Rubis d’hiver sont plutôt faciles à entretenir. Pour le houx, vous devez savoir qu’il aime les espaces ensoleillées. Si vous ne pouvez pas utiliser un endroit baigné de soleil, optez pour un lieu semi-ombragé. Le Leucothoé est lui aussi un grand adepte de ce type d’endroit. En effet, vous pouvez le placer un lieu semi-ombragé en le mettant quelques heures face au soleil si vous le plantez dans un pot. Soyez tout de même vigilant car cette plante ne supporte de rester entièrement au soleil. A contrario, le Skimmia lui préfère les lieux bien à l’ombre afin d’obtenir une bonne croissance. Attention, vous devez savoir que, si vous planter vos Rubis d’hiver dans un lieu bien spécifique, il est déconseillé par la suite de le changer de place. En effet, ces plantes n’apprécient pas tellement d’être souvent déplacées.

Concernant la partie plantation, optez pour un substrat bien drainé afin d’obtenir une bonne croissance de vos végétaux. Enfin pour l’arrosage, pensez à arroser légèrement plus le Leucothoé qui est bien plus demandeur que les deux autres vivaces.

Si vous souhaitez entretenir vos plantes en les taillant, sachez que le Houx et le Skimmia n’ont pas besoin de l’être régulièrement. En effet, seul, le Leucothoé a besoin d’être vraiment taillé une fois que sa floraison est terminée.

Touche design végétal astuce décoration Blog Delbard

Les Rubis d’hiver sont de très belles plantes à adopter dans le jardin, notamment si vous souhaitez un buisson décoratif ou encore des plantes de couleur. Si vous optez pour Leucothoe, n’hésitez pas à mélanger les différentes variétés présentes dans votre jardinerie. Choisissez des pots très design à la couleur unie pour donner une touche décorative à votre jardin. C’est aussi un moyen de rendre festif votre jardin à l’approche des fêtes : entourez votre plantation d’une belle guirlande électrique solaire et la magie s’opère !

© Crédit photo : https://www.officedesfleurs.fr/

Open post
oiseau entretien mangeoire préservation jardin eau nourriture conseils Blog Delbard

Préservez les oiseaux de vos jardins durant l’hiver

Vous le savez, le jardin est un lieu de biodiversité où l’on retrouve plusieurs espèces d’oiseaux. Que vous habitiez en ville ou à la campagne, il est probable que votre jardin en abrite également. Eh oui, votre jardin est une véritable oasis pour les oiseaux ! En optant pour un assortiment judicieux d’arbres et d’arbustes, en ajoutant un bassin, en adoptant une mangeoire, etc… vous contribuez à la survie des oiseaux.
Sur Le Blog Delbard, nous vous avons préparé une liste des plusieurs conseils pour vous aider à préserver les oiseaux.

Les oiseaux que l’on retrouve dans son jardin en automne

Durant l’automne, vous pouvez retrouver différentes d’espèces d’oiseaux dans le jardin :

  • Les pinsons : espèce granivore, capable d’ouvrir des petits noyaux pour se nourrir,
  • L’accenteur mouchet : petit oiseau discret, très souvent confondu avec le moineau pour son plumage,
  • La mésange bleue : très familière dans la plupart des jardins où elle chasse les nombreux insectes,
  • Le pic épeiche : il cherche sa nourriture dans les arbres grâce à son long bec et sa longue langue,
  • Le rouge-gorge : « L’ami du jardinier » ne sera jamais loin de vous si vous griffez le sol,
  • Le merle : il est très gourmand en fruits sauvages,
  • La sittelle torchepot : insociable avec les autres passereaux des mangeoires.
Oiseau entretien cohabitation jardin mangeoire nichoir abreuvoir Blog Delbard

Cohabiter avec les oiseaux du jardin

Pour préserver ces animaux, vous pouvez ajouter à votre jardin différents produits. On retrouve ainsi :

Le Nichoir

Vous pouvez en fixer un sur la branche solide d’un arbre qui ne possède pas de mousse (évitez les branches de bouleau, saule ou de peuplier). Pour ne pas blesser l’arbre lors de la fixation, utilisez des attaches en mousse. Placez ensuite le nichoir à l’opposé des vents dominants mais jamais en plein soleil ou à l’ombre complète. Vous pouvez orienter le trou d’envol vers l’Est ou le Sud Est. Enfin, évitez de placer le nichoir contre un mur ou une branche horizontale. Cette méthode permet d’éviter que des prédateurs se glissent dans le nichoir.

Une mangeoire

Placez la dans un lieu où les oiseaux se sentent en sécurité (loin du guet des chats alentours…) et nourrissez-les lors des premières gelées jusqu’à l’arrivée des beaux jours. Attention, si vous avez commencé à les nourrir il ne faut surtout pas arrêter en plein hiver. Nettoyez ensuite régulièrement les mangeoires et abreuvoirs pour éviter la propagation des maladies.

Un abreuvoir

Pour continuer à préserver les oiseaux, n’hésitez pas à ajouter à votre jardin des abreuvoirs. En effet, ces animaux doivent avoir à leur disposition de l’eau en été tout comme en hiver.

Les petits plus

Vous pouvez ajouter également un potager ainsi qu’un massif de fleurs car les oiseaux sont de grands mangeurs de pucerons. De plus, ces derniers contribuent à la biodiversité !

Oiseaux jardin automne attirer haie arbres massifs fleuris Blog Delbard

Attirez les oiseaux dans votre jardin 

Une bonne biodiversité végétale dans votre jardin permet d’attirer les oiseaux, voici quelques idées :

Une haie mélangée

Refuge et garde-manger idéal pour tous les oiseaux du jardin. Vous pouvez planter : des cotoneaster, des sorbiers, du houx, des cornouillers, des fusains, des viornes, des génévriers, etc…

Un arbre

Tout comme la haie, c’est le refuge et le garde-manger idéal pour tous les oiseaux du jardin. Il possède un avantage supplémentaire qui consiste à être un bon poste d’observation. Vous pouvez planter : un bouleau, un saule, un pommier, un tilleul, un cède bleu, un érable champêtre, etc…

Une plante grimpante

C’est un abri et une cachette excellente qui permettent aux oiseaux de nicher en toute quiétude. Vous pouvez planter : des chèvrefeuilles, des vignes, des clématites, des lierres, des hortensias grimpants, du jasmin, etc…

Un massif de fleurs

Des annuelles ou des vivaces aussi bien pour l’aspect esthétique que pour l’intérêt écologique. Vous pouvez planter ou semer : du millet, du tournesol, du lin, du cosmos, de la coquelourde, des graminées, de la lavande, etc… Découvrez ici notre article pour réaliser votre joli massif à la maison !

Un espace sauvage

Garde-manger de tous les oiseaux, aussi bien pour les graines des plantes que pour manger les insectes installés. N’hésitez pas à ajouter au printemps une prairie fleurie, des pissenlits, des coquelicots, etc…

Touche design végétal astuce décoration Blog Delbard

Placez votre poste de nourrissage visible depuis votre fenêtre afin de pourvoir profiter du spectacle !
Nourrir des oiseaux en hiver invite de nombreux oiseaux de la Nature. Afin d’éviter la propagation de maladies chez ces animaux, dispersez vos mangeoires et venez découvrir notre choix de mangeoires (à poser, à suspendre, sur pieds avec système de plateau, de distributeur…). N’hésitez pas à mélanger les genres. Et pour une hygiène irréprochable, pensez à nettoyer régulièrement les abreuvoirs.

Open post

Le Calathea, la plante du mois de Novembre

Le Calathea est une magnifique plante à adopter pour le mois de Novembre ! Elle possède diverses formes : ovales, rondes, etc… Ce végétal sublime votre intérieur et donne une touche design à votre maison ou votre appartement.

Les origines du Calathea

Le Calathea est une plante qui a pour habitude de pousser dans les forêts tropicales. En effet, la chaleur et l’humidité aide ce végétal à avoir une bonne croissance. De plus, vous devez savoir que cette plante n’aime pas spécialement les endroits sombres.

Plantation de votre Calathea

Pour la plantation de votre plante tropicale, optez pour un joli pot d’intérieur. Ajoutez ensuite des billes d’argiles au fond pour avoir un bon drainage et complétez avec un terreau rempotage Delbard pour garantir une bonne croissance à votre plante. Répartissez bien les racines avant de mettre entièrement le terreau à l’intérieur du pot.

Votre plante doit être exposée à la lumière. Attention tout de même de ne pas exposer son feuillage directement au soleil.

« N’hésitez pas à placer un humidificateur d’air près de votre plante »

Entretien de votre plante d’intérieur

Le Calathea est une plante qui demande peu d’entretien. Elle vous conviendra, même si vous n’avez pas la main verte. Durant la période de l’été, vous devez arroser votre plante au moins 2 fois par semaine avec une eau qui n’est pas calcaire. En effet, le terreau ne doit surtout pas sécher. Durant la période de l’hiver, vaporisez tous les jours le revers des feuilles si la température de votre pièce n’est pas trop élevée. Au moment de l’arrosage, veillez bien à ce que l’eau ne stagne pas pour éviter que les racines de votre plante ne pourrissent.
Vous pouvez nettoyer régulièrement les feuilles de votre Calathea afin d’éviter que la poussière ne stagne. Concernant les feuilles mortes, n’hésitez pas à les enlever afin de garder une belle plante dans votre intérieur. Rempotez votre plante dans un pot légèrement plus grand à partir de juin.

Touche design végétal astuce décoration Blog Delbard

Pour la touche design végétal, vous pouvez associer dans une même pièce le Calathea avec un Philodendron ! Découvrez notre article pour la plantation et l’entretien de cette plante juste ici. Si vous avez une salle de bain qui n’est pas très décorée, sachez que vous pouvez très bien placer cette plante à cet endroit. En effet, le Calathea a pour habitude d’aimer l’humidité.

Open post
Delbard jardin blog conseil automne novembre

Les travaux du jardin en Novembre

Le mois de Novembre est la saison qui correspond au repos de la végétation pour assurer des plantations réussies dans le jardin. En plantant à l’automne, de façon générale, vos plantes seront mieux racinées et vous pourrez vous contenter d’apports en eau réduit l’été suivant : un geste tout simple pour la planète ! Tant qu’il ne gèle pas et que le sol de votre jardin n’est pas détrempé, vous pouvez continuer en décembre voire janvier.

Plantez en automne : c’est bien mieux !

En novembre, l’ensoleillement diminue de 25 à 50% du Sud au Nord par rapport à octobre !
Votre jardinerie vous aide à composer un jardin à votre goût afin qu’il puisse rester beau, rythmé par des haies, des bordures, des feuillages persistants … Pensez- y, vous avez tout l’hiver pour planter à foison !

  • Bulbes : En les plantant tout au long de l’automne, vous obtiendrez, selon les variétés de tulipes, de jacinthes, de crocus, de narcisses… une longue floraison de la fin d‘hiver au printemps,
  • Vivaces : Apportez du compost aux vivaces qui gardent partiellement  leur feuillage comme les hémérocalles,
  • Rosiers : En décidant de planter un rosier à l’automne, vous lui ferez gagner en robustesse. Il sera mieux armé pour affronter l’été suivant et vous assurera une floraison précoce et plus abondante,
  • Arbres et arbustes d’ornement : Planter ou transplanter un arbuste à l’automne améliore la reprise et leur assure un bon développement. Ne pas tailler à cette saison les arbustes à floraison printanière,
  • Haie : En plantant à l’automne, vous optimisez sa reprise et vous favorisez sa croissance en taille et en volume, 
  • Fruitiers : Planter un arbre fruitier à l’automne permet tout simplement de gagner une année de récolte ! Donc des fruits en plus (économie assurée) et du goût assuré !
Blog-delbard-maison-jardin-conseils

A la maison, que faire ?

Forcez des bulbes pour fleurir votre hiver et avoir le printemps avant l’heure dans votre maison ! Ils doivent être plantés depuis au moins 10 semaines à dans votre jardin ou laissés 5 semaines dans le bac de votre réfrigérateur pour un bon démarrage. Entre décembre et janvier , rentrés dans la maison à une température de 18 à 20°C, la montée à floraison est assurée (jacinthes, amaryllis, tulipes…).
Décorez et fleurissez votre séjour ou votre pièce préférée avec un cyclamen !
Si l’atmosphère de votre pièce est sèche, vaporisez quotidiennement le feuillage de vos plantes vertes et placez le pot sur un lit de billes ou de cailloux humides.
De plus, fertilisez votre plante tous les 15 jours en période de croissance.
Pour l’été de la Saint-Martin, changez le décor végétal de votre intérieur en venant découvrir un large choix de compositions de plantes fleuries !
Découvrez notre collection très diversifiée d’orchidées et voici quelques règles de base pour bien les soigner :

  • Emplacement des orchidées : elles apprécient une bonne luminosité. Placez vos plantes dans un endroit lumineux, tout en évitant les rayons directs du soleil. Évitez également les atmosphères surchauffées. Une aération modérée est souhaitable mais sans courants d’air,
  • Hygrométrie (humidité de l’air) : Pour éviter les problèmes causés par une atmosphère trop sèche, placez vos plantes à l’écart de toute source de chaleur (radiateur) et mettez-les sur des soucoupes d’eau remplies de gravier ou de billes d’argiles (pour éviter que le pot ne trempe dans l’eau). Des pulvérisations sur le feuillage et sur la surface du compost seront bénéfiques en période chaude.

Autres travaux :
Dégermez les pommes de terre.
Pensez à fumer vos agrumes (citronniers, kumquat,)…pour restituer à la terre les éléments puisés par votre arbre.
Les plantes méditerranéennes, lauriers roses et agrumes doivent, dans la plupart des régions, être hivernées dans un local frais de 10°C et assez lumineux (vérandas, garages ou entrée munis d’une fenêtre). Toujours maintenir le substrat humide pendant cette période froide.

Poireaux-blog-delbard-jardin-conseils

Au potager, que faire ?

C’est la saison des labours surtout nécessaires en terrain lourd et argileux.
Tant qu’il ne gèle pas trop en début de saison ou dans les régions clémentes, abritez vos derniers légumes sous des voiles d’hivernage.
Récoltez la mâche, les épinards, les laitues pommées et après les premières gelées, les variétés d’hiver de chou de Bruxelles. Commencez par les pommes du bas des tiges. Coupez les rameaux de l’estragon à 10 cm du sol. Couvrez avec une bonne couche de feuilles sèches ou de la paille puis d’un voile d’hivernage. Récoltez les navets, carottes et poireaux attaqués par les vers.

Terminez la récolte des dernières courges et potirons. Placez les betteraves et les carottes dans du sable à l’écart pour les protéger des rongeurs.
Nettoyez les pissenlits, buttez-les ou posez des pots opaques sur les pieds.
Les choux : les plus résistants (choux de Bruxelles, choux de Milan) n’ont pas besoin de protection.
Les poireaux : un paillage du sol permet d’empêcher le sol de geler ce qui facilite considérablement la récolte par arrachage.
Semez, dans le midi, les pois mangetout, les pois à grains ronds et les fèves. Plantez de l’ail en terres légères.
Dès ce mois, venez acquérir dans votre jardinerie le calendrier lunaire : une aide pour optimiser vos récoltes au potager et dans votre jardin.

Au verger, que faire ?

S’il n’a pas encore gelé, récoltez les derniers fruits, pommes, poires, kiwis, coings.
Isolez les coings pour qu’ils ne parfument pas les autres fruits.
Après les premières gelées, récoltez les nèfles communes et les kakis. Placez les fruits sur un lit de paille et consommez-les dans quelques semaines.
Plantez les fruitiers à racines nues : enrichissez la terre avec du compost et de la corne broyée. Tuteurez les demi-tiges et n’enterrez pas le point de greffe. Apportez 1 à 2 arrosages.
Quand toutes les feuilles des fruitiers sont tombées, pulvérisez à nouveau à la bouillie bordelaise.
Plantez aussi des cassissiers, des framboisiers, des groseilliers, des mûriers (ronces) et des myrtilles lorsque le sol n’est pas gelé !
Supprimez les vieux bois des cassissiers et des groseilliers. Coupez les tiges sèches des framboisiers.
Traitez vos arbres et arbustes.
C’est en hiver et au début du printemps qu’il faut mener les contre-offensives pour déloger les ennemis des arbres fruitiers là où ils se trouvent : dans les écorces et les écailles des bourgeons. Mais le plus naturellement possible, sans nuire à votre santé et à l’environnement.

Badigeon et brossage

Commencez par brosser les troncs et les grosses branches charpentières pour enlever la mousse, les écorces mortes et les lichens qui peuvent abriter des œufs et larves de ravageurs. Puis appliquez un badigeon à base de chaux (prêt à l’emploi acheté dans votre jardinerie). Le but est d’asphyxier les formes hivernantes des ravageurs.

Coupez les fruits momifiés

Ce sont les fruits desséchés encore accrochés aux branches. Ils portent des germes de maladies (moniliose) prêts à envahir les jeunes pousses au printemps suivant.
Balayez les feuilles mortes sous les arbres. L’objectif est qu’aucune feuille ne subsiste sous les arbres en fin d’hiver pour éviter la projection de spores (sorte de graines) des champignons parasites sur les jeunes pousses printanières.
Comment choisir ses fruitiers … Il faut que ce choix soit judicieux. En effet, la priorité est de choisir des fruitiers dont la taille adulte correspond à la taille de votre jardin. En toute logique ne plantez pas des arbres ou arbustes dont la récolte se fait en août si, tous les ans, vous êtes absent à cette époque. Ne plantez pas une variété au petit bonheur. Pendant des dizaines d’années, vous allez récolter des fruits et il faut qu’ils vous plaisent. Goûtez-les avant de planter !
Plantez un fruitier nain : si vous ne disposez que d’un petit jardin, d’un balcon ou d’une terrasse, ne renoncez pas pour autant au plaisir de récolter vos propres fruits. En effet, les fruitiers nains s’accommodent très bien de la culture en pot.

  • Offrez un figuier qui se contente d’un volume de terre réduit et qui peut lui aussi être installé dans un pot,
  • Les fruitiers comme pruniers, pêchers et cerisiers se prêtent également à la vie en pot,
  • Votre jardinerie vous propose aussi toute une gamme d’agrumes (oranger, clémentinier, mandarinier, citronnier, kumquat), qui fructifient facilement en pots, à condition d’avoir la possibilité de les mettre sous abri à l’automne dès les premiers froids, jusqu’en mai (idéalement, dans une pièce lumineuse avec une température nocturne de 7 à 12°C).

Il est important de choisir des variétés auto-fertiles, surtout si votre fruitier nain est isolé.
La plupart des petits fruits s’auto-fécondent sans problème, mais les pommiers, les poiriers, certains pruniers et presque tous les cerisiers sont moyennement auto-fertiles et doivent avoir une pollinisation croisée avec d’autres arbres fruitiers pour donner des fruits en abondance.
Contre les maladies cryptogamiques, pulvérisez de la bouillie bordelaise sur les arbres et les feuilles tombées !
Plantez arbustes à petits fruits et arbres fruitiers.
Bêchez ou labourez la terre au pied des arbres pour la décompacter. En terre meuble, régulièrement paillée, cette opération n’est pas indispensable : c’est également le moment d’enfouir un engrais pour arbres fruitiers afin de renouveler les réserves de nourriture à l’issue d’une saison de production.
Toute plantation d’arbre doit être accompagnée d’un bon tuteurage avec collier.

Aux fenêtres, balcons et terrasses

Après les premières gelées, arrachez les bégonias, dahlias, cannas et glaïeuls et terminez la plantation des hémérocalles, pivoines et cyclamens.
S’il n’a pas encore gelé, récoltez les derniers fruits, pommes, poires, kiwis, coings.
Plantez un pernettya aux baies roses dans un pot avec une terre de bruyère : elle fera merveille en compagnie des bruyères et pensées cornuta. Les callunes teintées sont rustiques et les bruyères Erica carnea existent en différents coloris naturels qui vont du rose tendre au rouge ou encore au blanc et qui offrent parfois un feuillage naturellement coloré de jaune, bien plus lumineux et naturel que les plantes teintées.
Fusains, skimmias, pivoines, sedums et saxifrages sont aussi des végétaux très ornementaux pour vos balconnières d’hiver.
Investissez dans une mini-serre : à défaut de disposer d’une grande surface permettant une serre ou un châssis, vous pouvez investir dans du petit matériel pour hâter vos cultures et réussir vos semis. Mini serres, châssis légers, serres chauffantes…
Achevez la plantation des bulbes à floraison printanière sous vos plantations de bisannuelles : pensées, myosotis, pâquerettes et semez des fleurs vivaces alpines : (gentianes, pavots…) ainsi que soucis, pavots de Californie et bourrache.
Protégez du froid toutes les plantes frileuses avec des voiles d’hivernage.

Pour les balconnières d’hiver, c’est tout aussi simple

Votre jardinerie vous propose de réaliser des balconnières opulentes et généreusement plantées.
Nous vous conseillons d’installer :

  • Trois plantes dans une coupe de 25 cm
  • Cinq dans une jardinière de 50 cm
  • Huit dans une jardinière de 80 cm.

Pour un drainage parfait au cours de l’hiver, un lit de 3 cm de gravillons ou de billes d’argile est idéal au fond du bac.
C’est un jardin à part entière : composez le décor en mélangeant des plantes d’aspects différents qui occupent tout l’espace
Alternez toujours une plante érigée à côté d’espèces plus basses : votre composition plus rythmée si vous utilisez aussi différentes couleurs et textures de feuillage.
Des lierres de différents feuillages sont des plantes retombantes pour dissimuler en partie le bac.
Les proportions de votre contenant sont équilibrées par rapport au volume des plantes que vous choisissez, mais un grand pot est toujours préférable, car la terre s’y dessèche moins vite.
Plusieurs types de contenants vous permettent de marier formes et matériaux.
Faites-vous plaisir avec des compositions prêtes à poser !
Lorsque les jours raccourcissent, nous nous replions sur l’intérieur de la maison et nous avons tous besoin de l’effet stimulant d’une jolie jardinière d’automne comme décor, à proximité des fenêtres, pour profiter d’un peu de nature.

Au jardin d’ornement

Les oiseaux de nos jardins heureux, même en hiver ! En effet, que vous habitiez à la campagne, en banlieue ou en ville, il est probable que votre jardin abrite des espèces d’oiseaux : vos jardins deviennent de véritables oasis pour vos compagnons d’hiver.
En proposant un assortiment judicieux d’arbres et arbustes, en proposant des abreuvoirs (eh oui ! L’eau est rare pour les oiseaux en hiver à cause du gel), en présentant un ou deux nichoirs, et surtout en apportant la bonne alimentation dans une mangeoire bien placée.

Conseils de base

Plus la nourriture est disponible et régulière, plus le lieu est attractif pour les oiseaux ! – L’eau permet les bains favorisant l’entretien du plumage et constitue une boisson de bienvenue au jardin surtout pour les granivores plus assoiffés que les insectivores.
En hiver, l’eau sera d’autant plus importante pour les granivores mangeront des graines ou semences plus sèches.
Importance du lieu de fixation du nichoir ou de la mangeoire.
Le jardin doit être un site accueillant et tranquille.
N’hésitez pas à garnir une ou deux balconnières sur votre balcon spécial « Oiseaux des jardins ».

Avant de planter, pensez à praliner !

Le pralinage vous garantit presque à 100% la reprise des arbres et arbustes plantés à racines nues. En arboriculture, on parle de pralinage depuis la fin du XIXème siècle en référence aux fameuses confiseries nommées pralines (le mot vient du nom du comte de Plessis-Praslin qui appréciait ces amandes rissolées dans du sucre caramélisé).

La bruyère

Idéale pour les régions qui ont souvent de très fortes gelées, la bruyère résiste aussi très bien à ces climats rigoureux. En revanche, elle est moins recommandée dans les régions plus sèches et plus venteuses du fait qu’elle pourrait rapidement griller. C’est une plante qui offre une floraison abondante et durable : elle pourra ainsi proposer des couleurs chaleureuses d’octobre à mai. Elle ne demande également que très peu d’entretien.

Les hellébores

Ces plantes peuvent facilement résister à la neige, au gel et à l’humidité. Bien que plantes d’hiver, elles peuvent offrir des couleurs chaudes qui viendront embellir le monument funéraire. Les hellébores font partie des rares fleurs qui s’épanouissent en hiver. Pouvant avoir des teintes pourpres et violettes, elles constituent un choix idéal pour apporter de la lumière à la pierre tombale.

Les conifères nains

De forme compacte, les conifères nains ont l’apparence de petits thuyas et peuvent offrir quelques coloris plus originaux que le vert. Dorés, argentés ou bleutés, ils peuvent facilement faire face à des températures extrêmes, pouvant aller jusqu’à -25°C.
Profitez de ces mois d’automne pour venir découvrir dans votre jardinerie des arbustes éclatants par leur feuillage. Érable du Japon, aronie, fusain ailé, fothergilla, pommier d’ornement, sumac de virginie, hortensia à feuilles de chêne, viorne plicatum et bien d’autres végétaux… – Qu’on plante un arbre, un arbuste ou bien de petites plantes, il vous faut mettre toutes les chances de votre côté et planter à bonne période. L’automne est là : c’est la meilleure saison !
Plantez des vivaces en automne. C’est une saison charnière pour les vivaces.

Vivaces rustiques : elles résistent bien au gel !

L’époque est favorable à la plantation de vivaces que votre jardinerie vous propose en godets. Nous conseillons de choisir celles qui fleurissent au printemps et en début d’été. Passer l’automne et l’hiver en terre leur permettra de s’installer et de démarrer au plus tôt pour vous offrir une superbe floraison l’année prochaine !

Les vivaces frileuses

Sont à protéger. Certaines, bien qu’elles reviennent année après année, sont plutôt frileuses. C’est le cas des sauges, des penstemons, des fuchsias et des nombreuses méditerranéennes qui peuplent aujourd’hui bien des jardins situés au-dessus de la Loire…
Pour les protéger, épandez à leur pied un paillis d’écorces ou d’un autre matériau : aiguilles de pin, paillette de lin, feuilles mortes, qui ont tendance à retenir l’humidité. Vous pouvez également recourir au voile d’hivernage ou au film plastique à bulle pour protéger les sujets les plus sensibles au froid.
Marquer les emplacements avec des étiquettes : le feuillage de certaines vivaces disparaît complètement durant l’hiver. Pour ne pas risquer de les abîmer en travaillant vos massifs ou plates-bandes cet hiver, marquez dès à présent leur emplacement au moyen des étiquettes et tuteurs prévus à cet effet.

Tuteurez vos vivaces

Pour que vos massifs d’arrière-saison conservent une bonne allure, n’oubliez pas de tuteurer les grandes vivaces : asters, verges d’or, rudbeckias… Les tuteurs en bambous remplissent efficacement leur office et s’intègrent très naturellement.
Le compost redonne au sol de l’humus, ce qui le rend fertile et facile à travailler.
Il améliore sa composition et régularise les échanges d’air, d’eau et de chaleur.
Emblème de la culture bio, le compost est une solution au problème des déchets. C’est donc une affaire qui nous concerne tous. C’est une opération éco citoyenne !
Les fuchsias peuvent passer l’hiver en pleine terre, là où les températures ne descendent pas en dessous de – 10°C.

Automne-delbard-blog-jardin

Compostez les feuilles mortes

Les feuilles sont faciles à ramasser avec un bon balai à gazon à dents plates. Sèches, elles sont un complément parfait des déchets de cuisine et des tontes de gazon pour le gazon.
Broyez les feuilles si vous le pouvez pour favoriser la décomposition des plus grosses.

Plantez des bulbes

Indispensables, les bulbes qui colorent notre fin d’hiver et fêtent l’arrivée du printemps, se plantent maintenant. En effet, vous devez installer les petits bulbes qui se naturalisent, partout, en grandes masses tapissantes, par 100 minimum.
Les autres ont leur place en massifs de bisannuelles, de vivaces, d’arbustes et en bordure. Tous peuvent se cultiver en potées et jardinières.
Avant de commencer la plantation, différenciez les bulbes qu’on laisse en pleine terre et les tulipes horticoles, à sortir de terre après la floraison. Le plus simple, pour ces dernières, c’est de les planter avec des bisannuelles, que l’on arrache lorsqu’elles sont fanées : myosotis, violette, etc.…
À installer dans la pelouse, en sous-bois clairs, en massifs : les aconits d’hiver. En effet, les premiers s’épanouissent parfois sous le givre et la neige, souvent en grande colonie car ils se naturalisent facilement.
Les perce-neige prennent la suite. Ces fleurs du jardin se plaisent dans toutes les situations. Quelques semaines avant l’arrivée du printemps, la ronde des crocus s’éparpille au soleil. Il en existe de nombreuses variétés, à petites ou grandes fleurs.
A l’ombre, les cyclamens se multiplient au fil des ans. Puis arrivent les tulipes botaniques, les muscaris.
De mars à mai, juchées sur des tiges bien droites, les fleurs des narcisses, en couronnes, en coupes ou en trompettes, colonisent vite prairies et sous-bois pour former d’imposants bataillons. Miniatures ou de grandes tailles, ils nous séduisent et s’installent pour la vie entière en créant une symphonie printanière.
Pour la plantation des bulbes : le sol doit être drainé, pour qu’ils ne pourrissent pas lorsque l’hiver est très humide. Pour le côté pratique, ne paniquez pas en vous demandant à quelle profondeur les planter. À vue de nez, placez-les dans un trou qui mesure de deux à trois fois leur grosseur. Espacez-les de même afin qu’ils aient la place de se multiplier. En fin de printemps, attendez que le feuillage jaunisse avant de le couper ou de le tondre. Pour la plantation en potée, mettez-les dans un substrat composé de 2/3 terreau et 1/3 sable.
Taille : Élaguez les arbres lorsqu’ils font trop d’ombre ou se penchent un peu trop sur votre maison. Si vos olives sont mûres et tombent, il est temps de les cueillir.

“Attention : il ne faut pas tailler les arbustes à floraison printanière : forsythias, groseilliers à fleurs, lilas …”

Du côté de la lune, rappel de base

Vus de la terre, les mouvements de la Lune obéissent à 2 cycles simultanés : phases lunaires et hauteur de la Lune.

Phases lunaires :
Lune croissante : de la nouvelle lune à la pleine lune (meilleure croissance, récoltes plus abondantes, moins de maladies).
Lune décroissante : de la pleine lune et la nouvelle lune (renforcement des saveurs, des parfums et des couleurs).

Hauteur de la Lune :
Lune montante : quand elle apparaît de plus en plus haut sur l’horizon (semis, greffes, récoltes des parties aériennes).
Lune descendante : quand elle apparaît de plus en plus bas sur l’horizon (plantations, récolte des racines, amélioration du sol, taille et boutures).

Open post
Bruyère entretien plantation blog plante histoire jardin terre Blog Delbard

Bruyère : une plante de saison à adopter dans votre maison !

Qui n’a jamais été ébloui dans la nature en observant cet été un couvert de sous-bois tout fleuri de bruyères (Calluna) ? Et qui n’en voudrait pas cet hiver sur son balcon ou sa terrasse ? Avec un peu d’entretien, la bruyère d’hiver (Erica) reste en outre également après la floraison un superbe bijou dans le jardin toute l’année. Toujours verte, c’est une couverture végétale on ne peut plus facile ! La bruyère permet de rompre avec la grisaille !

Les origines de cette plante

La bruyère Erica est un genre qui compte des centaines de variétés pour la plupart originaires du sud de l’Afrique. Les variétés vivaces largement proposées dans votre jardinerie sont : l’Erica carnea et l’Erica darleyensis qui sont de véritables bruyères d’hiver dont la floraison s’étale de décembre à mars/avril. L’Erica carnea est plus compacte tandis que l’Erica darleyenis est plus aérée dans sa façon de se développer. Les deux sont très esthétiques dans les plates-bandes ou dans des pots. Les deux variétés portent des couleurs variées : rose, le lilas et le blanc. La couleur des feuilles peut également varier: vert, jaune, orange et bronze sont des couleurs qui attirent l’attention.

bruyère plante entretien plantation jardin terreau astuces Blog Delbard

Comment soigner sa bruyère ?

Les bruyères poussent de préférence sur une terre acide. C’est pourquoi il faut apporter un peu de terre de bruyère lors de la plantation. L’important est de veiller à ce que la terre reste humide et soit bien drainée. Les plantes poussent très bien en plein soleil mais aussi dans des endroits semi-ombragés. Elles sont parfaites en combinaison avec d’autres plantes qui aiment les sols acides telles que les conifères et les autres plantes de la famille des Ericaceae. 

Quand tailler sa bruyère ?

Si votre bruyère n’est pas régulièrement taillée, seules les tiges plus longues fleuriront, ce qui est beaucoup moins beau. La plante perdra ses propriétés de belle couverture végétale compacte au bout d’un certain temps. Recouper jusqu’au bois permettra à de nouvelles pousses de démarrer. La taille des bruyères est donc une question d’entretien qui doit avoir lieu chaque année à la fin de la floraison en mars. Pour les plantes qui fleurissent l’hiver, le mieux est de les tailler en avril ou mai. Utiliser de préférence un sécateur, qui permet de « coiffer » la plante avec précision. Pour les grands champs d’Erica,  la cisaille à haie peut également être utilisée. Bien taillée, la plante continuera de pousser correctement, donnera beaucoup de fleurs l’hiver suivant et restera jeune et saine.

Touche design végétal astuce décoration Blog Delbard

Combiner ensemble Calluna, Pieris, Rhododendron, Azalée ou Gaultheria ! Ce sont de belles plantes car elles ont pratiquement les mêmes exigences de soins et poussent sous les mêmes conditions que votre bruyère.

© Crédit photo : https://www.officedesfleurs.fr/

Posts navigation

1 2 3 4 5 6
Scroll to top