Open post

Un jardin zen comme une ‘Rêverie asiatique’

En ce mois de rentrée, Delbard va vous séduire en mettant en scène un jardin où la zen attitude règne pour oublier tous les stress de ce mois de forte reprise. Grâce à son outil ‘Mon jardin par Delbard’, votre jardinerie préférée vous a concocté une idée de jardin que vous pourrez adapter à votre espace extérieur : terrasse, jardin ou balcon.

Pour un « rêve asiatique », il suffit d’un petit espace et d’avoir le goût pour les décors en miniature. Ajoutez à ça le plaisir de diriger les arbres pour en limiter la taille et de jolis bacs pour obtenir ce jardin de rêve.
Jouez aussi avec les matières de tradition (bois et minéraux) pour habiller ce beau jardin, pour agrémenter les allées, parer les massifs et animer cette scène végétale.
Une ambiance paisible se dégage de cet espace bordé de plantes taillées, souligné d’une allée dallée pour faciliter son entretien : rajouter quelques galets, bambous, jarre et petit banc propice à la méditation.

Les idées « Art de vivre » Design Végétal

Un jardin zen intègre les 4 élements de la nature que sont le minéral, l’eau, l’air et le feu. De nombreux objets de décoration sont là pour vous aider à les matérialiser dans ce havre de paix.

Pour le minéral

Suiseki et Biseki sont des roches pour culture et pierres naturelles remarquables.
Les Suisekis sont des pierres formées naturellement, admirées pour leur beauté ou pour leur capacité à suggérer une scène naturelle ou un objet lié intimement à la nature. Traditionnellement, elles s’exposent sur un socle en bois ou sur un plateau plat appelé Suiban, rempli de sable ou d’eau. Privilégiez avant tout le minéral !

Pour l’eau

Fontaines, bruits d’eau, petit bassin, petit tonneau, Shishi Odoshi.
L’eau peut également être matérialisé par les galets.

Pour l’air

Mobiles extérieurs, carillons, petits sujets en pierre, statuettes,  …

Pour le feu

Bougies, photophores extérieurs, torche bambou, petite lanterne…
Et n’oubliez pas en parfum d’ambiance pour les soirées d’été : encens, brûle encens… bref tout ce qui se rapproche de l’Orient.

La palette végétale et conseils

 Conseils de plantation

Voici, au préalable, quelques règles de base applicables aux jardins japonais :

Il n’y a pas d’herbe dans un jardin japonais traditionnel mais de la mousse. Cependant s’il est impossible d’en faire pousser, en raison d’un ensoleillement trop important ou d’un taux d’humidité trop faible, un substitut tel que Soleirolia soleirolii (helxine ou tapis japonais), ou Sagina subulata pourra être utilisé.

Jouez sur les perspectives en les faussant pour donner une sensation de grandeur au petit jardin japonais :
– Soit par la miniaturisation des composants du jardin
– Soit en plaçant les pierres et plantes (qui seront soit plus vives soit plus foncées) au premier plan et de plus petites plantes en fond de structure avec une densité moindre que celles du premier plan.

L’asymétrie est à préférer à la symétrie, mais il faut avant tout préserver l’harmonie des lieux :
– Plantation des bambous : entourez le trou de plantation d’un stop racines afin de ne pas se laisser envahir par les rhyzomes (racines) des bambous. Placez une bande de plastique dur sur la paroi du trou de plantation en oblique de 10°, à une profondeur de 60/70 cm de tellesorte qque les rhizommes glisseront dessus et seront amenés à remonter vers la surface.
– Implantez des tuyaux d’arrosage enterrés pour amener l’eau en discrétion.
– Prévoyez l’implantation à terme d’une fontaine.

Réalisez un jardin zen : toutes les astuces Delbard

Paradoxalement, il y a très peu de variétés de végétation dans un jardin zen. Par contre, vous pouvez remplacer l’arrière de plan de bambous avec des végétaux listés ci-dessous :

Fond de la structure

Ces plantes formeront des tâches vertes : charme, if, picea abies, Lonicera nitida, prunus laurocerasus (Caucasica), Evonymus aureovariegatus (pour des petits espaces).

Plantes de fond

Elles encadreront un plan d’eau ou une fontaine si jardin plus grand : glycine, acer palmatum, acer ginnala, prunus mume, pins, cryptomeria japonica, if, tsugas, osmanthus, mahonia, kalmia, photinia, laurier, hydrangea macrophylla.

Bordures

Bambou nain et moyen (phyllostachys divers), fougères (polystic, miscanthus), pivoines arborescentes, cognassiers du japon.

Premier plan

Des plantes de végétation basse formeront des tâches de couleur autour des pierres : bambous nains, hostas, nandina domestica, mousse ou Soleirolia soleirolii (helxine ou tapis japonais), ou Sagina subulata.

Plantes d’eau

Iris de Sibérie et du Japon, miscanthus, fougères – Adiantum, Polypoduim, Asplenium, Cyrtomium falcatum, Osmunda – et hostas bleutés.

Ayez le kit facile et la zen attitude !

De nombreux kits de bassins de jardin sont aujourd’hui disponibles : ils réunissent en général une bâche ou un bac en plastique dur, une pompe pour aspirer et rejeter l’eau, un bloc de filtration, avec la mousse ou autre matière filtrante, des tuyaux pour relier la pompe au bloc de filtration.

 Jardins japonais, une grande diversité

Tsubo-niwa : Le jardin-cour intérieure

Ce jardin japonais peut être aménagé sur de toutes petites surfaces (balcon, arrière-cour, petit jardin en longueur) ; 3 mètres carrés sur 3 suffisent pour la création de ce jardin japonais.

Les éléments caractéristiques : petites lanternes japonaises, pas japonais, pierres.
Les plantes : bambous nains, fougères tels que – Adiantum, Polypoduim, Asplenium, Cyrtomium falcatum, Osmunda – Aspidistra Elatior, Carex, hostas (de différentes couleurs), camélias.

Karesansui : Le jardin Zen

La création d’un jardin zen convient quelle que soit la surface dont on dispose.

Les éléments caractéristiques : groupe de 3 pierres aux formes bien distinctes (une pierre haute positionnée de façon verticale, une seconde plus basse placée là encore de façon verticale, une troisième plate horizontale). Granit concassé pour le sable d’ extra-blanc à blanc grisé et ce en fonction de l’ensoleillement dont vous disposez.

Les plantes : elles ne sont pas nécessaires dans ce type de jardin japonais, cependant il est possible de planter quelques Mahonia Japonica, azalées.

Cha-niwa : Le jardin de thé

L’aménagement d’un cha-niwa convient à toutes les surfaces.

Les éléments caractéristiques : pas japonais, lanterne japonaise, pierres.
Les plantes : pivoines arbustives, de rhododendrons, iris, Nandina domestica, Euonymus alatus, Buxux microphylla.

Kaiyushiki : Le jardin promenade

Ce jardin japonais nécessite un espace assez important.

Les éléments caractéristiques : Lacs, ruisseaux, ponts, lanternes japonaises, bassins.
Les plantes :  Pinus parviflora, Sophora japonica, Cornus Kousa, Cryptomeria japonica, Ilex crenata, magnolia stellata

Shakkei-zukuri : Le paysage emprunté

Ce jardin suppose d’avoir un paysage purement naturel en fond de décor, de préférence montagneux dans lequel se fondra au premier plan la végétation du jardin japonais sans démarcation avec le paysage, la dimension du jardin réel n’a que peu d’importance.

Les éléments caractéristiques: Pont, pierre, lac, lanterne japonaise.
Les plantes: Camelia japonica, rhododendron (azalées), acer palmatum.

Calendrier

Février : taillez les érables. Rempotez les camélias en pot tous les 2 ans.
Mars : épandez le compost sur les bambous.
Avril : supprimez les rhizomes des bambous envahissants.
Mai : taillez le lonicera nitida, cognassier, cerisier à fleurs.
Juin : arrosez les érables régulièrement, tenez les bambous au frais.
Juillet/Août : arrosage primordial et régulier tous les jours de sécheresse.
Septembre : taillez le lonicera nitida.
Octobre : engrais à libération lente pour le camélia.
Novembre : taillez les arbres à feuillage caduc (gingko, érable). Protégez les camélias de la neige et du froid avec un voile d’hivernage.
Décembre/Janvier : taillez après la floraison pour les arbres caducs à floraison printanière. A l’hiver, occupez vous des abres caducs à floraison estivale.

Les produits incontournables pour ce jardin !

  •  Minéraux (pierres, sable, rochers)
  • Paillis
  • Terreaux selon le choix de vos végétaux
  • Canisse en bambous pour les coins d’ombre si plein soleil
  • Petites bordures bambous
  • Pergola ou pagode
  • Petit pont
  • Grosses tiges de bambous décoratives
  • Pas japonais ou dalle en bois à défaut
  • Pots à bonsaïs ou coupe basse, vasques
  • Bassin thermoformé ou bâche (si création d’un petit bassin dans le jardin)
Open post

Les bons gestes Delbard pour la Rentrée

Si votre absence estivale au jardin a été longue ou la chaleur l’a mis à mal, rien de grave : quelques gestes simples pour que votre jardin vous gratifie d’une superbe floraison cet automne !
Les pluies de cette fin août vont revigorer vos vivaces, arbustes et arbres installés depuis moins d’un an. Si certaines fleurs d’été sont endommagées, remplacez-les par des pensées ou des marguerites d’automne.

Conseils pour les floraisons dégradées : taillez tout ce qui est abîmé, cassé, desséché ou malade à l’aide d’un sécateur et raccourcissez les tiges défleuries ! Pour certaines vivaces comme les penstemons ou coreopsis, de jeunes pousses latérales naissent plus bas : coupez juste au-dessus !
Prenez votre cisaille pour rendre plus touffues vos plants d’érigeron, sauges, rudbeckias pour stimuler la repousse : arrosez bien en apportant un peu d’engrais organique au pied à chaque arrosage.

Tuteurez les plants qui ont versé cet été comme les bleuets ou cosmos.

Un gazon qui crie au secours !

Par temps sec, votre gazon a jauni et ont proliféré des herbes indésirables ! Après avoir arasé les tas de terre de taupinière, coupez le gazon au-dessus de 10 cm, ramassez les déchets et arrachez les mauvaises herbes après les premières pluies en extirpant du mieux possible les racines. Vous scarifierez le sol (passez les dents d’un râteau ou un scarificateur pour casser la croûte de votre terre), les bonnes graminées vont reverdir et vous réensemencerez les petites surfaces vides avec un gazon regarnissage dont la levée est rapide si l’arrosage est régulier.

Faites refleurir vos rosiers !

Supprimiez les roses fanées, une à une ou bien supprimez les bouquets de fleurs fanées des rosiers à fleurs groupées, éliminez les feuilles sèches et ratissez celles déjà tombées porteuses de maladies et pulvérisez si possible un fongicide biologique (soufre, bouille bordelaise…en respectant les dose d’emploi inscrites sur l’emballage). Arrosez bien vos rosiers qui, dès le retour des pluies, vont déclencher naturellement une nouvelle floraison pour un bel été indien.

Conifères : une bonne douche  nécessaire !

Les conifères sont sensibles aux acariens repérables à la présence de toile d’araignées : la pression du jet limite leur prolifération et les arrosages réguliers stimuleront votre conifère. Si les attaques d’acariens persistent, la pulvérisation d’un acaricide biologique à base d’huile minérale sera nécessaire.

Pour les arbustes feuillus desséchés, un plus de généreux arrosages, raccourcissez les branches d’un tiers et en attendant que de nouvelles pousses se forment plus bas, un engrais cet automne sera apporté.

Grimpantes à rediriger !

Affûtez vos sécateurs pour supprimer les fleurs fanées des rosiers grimpants et clématites. Attachez les pousses de l’été sur leurs supports pour les rediriger. Raccourcissez les vignes vierges pour éviter que les tiges se faufilent sous les tuiles.

Dahlias prêt à refleurir !     

Eliminez toutes les fleurs flétries des dahlias, bégonias et cannas pour stimuler la formation de nouveaux boutons pour ce début d’automne avant les gelées ! Un tuyau microporeux est excellent et complétez le tuteurage des grands dahlias.

Des bordures à nettoyer ?

Affûtez votre cisaille pour couper les tiges fleuries des lavandes, des santolines pour ne garder qu’un tiers des tiges. Coupez les feuilles les plus hautes des géraniums vivaces et rasez les œillets. Arrosez bien et tranchez les bords avec une dresse-bordure pour un bel effet linéaire !

Et vos jardinières, que faire ?

Raccourcissez les tiges pour supprimer graines, fleurs fanées et feuilles jaunes. Si votre composition est devenue très dense, aérez-la en supprimant les plantes faibles pour donner l’ai aux autres. Poursuivez les apports d’engrais jusqu’à fin septembre !

Si vous plongez vos potées fleuries un quart d’heure dans l’eau, sans signe de reprise les semaine suivante, il faudra renouveler les plantes souffrantes. Attention ! Lavez et désinfectez vos pots pour réinstaller de nouveaux végétaux dans un terreau neuf. 

Et au verger quoi de neuf ?

Mises à part que les récoltes de pommes, poires et raisins battent leur plein, n’oubliez pas de nettoyer le sol des locaux qui les stockeront et aérer : nettoyez les rayonnages, clayettes et caisses à l’eau javellisée et laissez bien sécher avant d’entreposer vos récoltes.

Palissez à nouveau les flèches des arbres formés notamment les doubles U ou cordons et couper à 3 yeux toutes les nouvelles pousses.

Et votre chien sera à nouveau seul au jardin !

Attention à la déprime qui le guette ! Cet été, il a goûté aux joies de s’amuser avec son maître tout le temps avec lui et surtout disponible pour lui car vous étiez en vacances ! Seulement voilà, c’est la rentrée pour lui aussi et le sentiment d’abandon peut être mal perçu car trop brutal : cela va générer un gros sentiment d’anxiété ! Pleins symptômes de ce blues de rentrée peuvent se déclencher : petit pipi, quelques objets lacérés, grignotage des pieds de table et des hurlements pendant des heures…

Comment réagir ?  Vous compenserez votre absence durant la journée et étant proche de lui dès votre retour du travail : un extra de câlins, de marques d’attentions diverses, de stimulation par le jeu…pour lui faire réaliser qu’il n’est pas seul au monde ! Si cela est trop dur, lorsque vous quittez la maison, laisser la radio en sourdine car le fait d’entendre des voix humaines aura un effet apaisant sur votre chien.

En fin, n’oubliez pas non plus de lui donner quelques jouets et un os à ronger (nerf de bœuf).

Open post
septembre-jardin-blog-delbard-astuce

Les travaux du jardin en Septembre

En septembre au jardin, c’est la meilleure période de plantation ! Lisez notre article, on vous explique tout !

En règle général, plantez en automne : c’est la meilleure saison pour le jardin !

Bulbes : En les plantant tout au long de l’automne dans le jardin, vous obtiendrez, selon les variétés, une longue floraison du milieu de l’hiver au printemps. Dépêchez-vous à venir les découvrir car le choix de variétés en tulipes, narcisses, jonquilles est large en septembre – octobre !

Rosiers : En décidant de planter un rosier à l’automne, vous lui ferez gagner en robustesse. Il sera mieux armé pour affronter l’été suivant et vous assurera une floraison précoce et plus abondante. Effectuez ce mois un dernier nettoyage sur les rosiers en fin de floraison.

Arbres et arbustes d’ornement : Planter ou transplanter un arbuste à l’automne améliore la reprise et leur assure un bon développement.

Haie : En plantant à l’automne, vous optimisez sa reprise et vous favorisez sa croissance en taille et en volume.

Fruitiers : Planter un arbre fruitier à l’automne permet tout simplement de gagner une année de récolte ! Donc des fruits en plus (économie assurée) et du goût assuré !

En plantant à l’automne, de façon générale, vos plantes seront mieux racinées et vous pourrez vous contenter d’apports en eau réduit l’été suivant : un geste tout simple pour la planète !


” Septembre c’est également le mois de Mai de l’Automne ”

 Au potager dans le jardin

Semez choux, laitues d’hiver, mâches et épinards. Enlevez les feuilles de vos tomates en commençant par la base et récoltez les derniers haricots (mettez les fanes au compost). Semez à nouveau es radis ronds, plantez des salades et assurez avec la mâche … C’est l’assurance de salades agréables tout l’hiver et jusqu’au printemps : apport de vitamines C et délice garanti ! Récoltez les blettes (poirées) et achevez la récolte des fenouils de Florence. Désherbez les planches de fraisiers et retirez les feuilles abimées.

Sinon, vous pouvez aussi retrouver notre article sur le potager en septembre ! Tous nos conseils sont écrits !

Au verger dans le jardin

2020 : une année à pommes !

Avant la récolte des pommes et poires, nettoyez le sol des locaux et aérez. Ramassez les feuilles dès les premières chutes pour éviter qu’elles ne pourrissent au sol.
Récoltez les poires et les pommes de moyenne saison de maturité, les raisins de pleine saison, les framboises et fraises remontantes et les amandes à manger en frais.
Tuteurez les branches principales de vos fruitiers (notamment pommiers et poiriers) et doubles U. Coupez à 3 yeux toutes les nouvelles pousses.
Ramassez et détruisez les fruits malades et parasités.
Nettoyez les rayonnages, clayettes et caisses à l’eau javellisée : bien laisser sécher avant d’y placer les fruits.
Stockez au fruitier les fruits sains ; ceux qui sont tachés sont consommés en frais ou préparés en compote, confiture, tarte….
En fin de mois, traitez à la bouillie bordelaise les pruniers, cerisiers, pêchers ou abricotiers.

Les framboisiers ont tendance à coloniser le terrain. Arrachez les rejets qui débordent et rabattez les branches qui ont fructifiées.
Commencez les premières plantations de fraisiers. Fraisiers à planter, fraises à déguster : c’est le bon moment pour planter quelques nouvelles lignes de fraisiers, indispensables dans tout potager. Refaites les plantations de fraisiers ayant produit deux étés.
Ils auront le temps de s’installer avant l’hiver et vous récolterez dès le printemps prochain !

Vérifiez les pièges à guêpes et renouvelez l’appât liquide toutes les semaines environ.

Côté cuisine : pour les fruits et légumes, les fruits d’été disparaissent peu à peu et sont remplacés par les figues, les raisins, les châtaignes, les amandes, les poires… Profitez de ce mois pour préparer des confitures ou de la gelée de coings, de mirabelles ou encore de prunes ! Enfin, profitez des derniers fruits rouges : myrtilles, fraises, framboises, groseilles… Côté légumes, l’automne se fait sentir avec l’arrivée des premiers potirons, potimarrons et des courges. La texture de leur chair est idéale pour faire de délicieuses soupes ! Et en plus, ils sont très peu caloriques. Sur les étals, les légumes anciens comme les pâtissons, topinambours et les panais font aussi leur apparition. Enfin, vous pouvez consommer les derniers légumes du soleil : tomates, aubergines, courgettes, concombres et poivrons. Régalez-vous !

Aux balcons et terrasses

Comme dit le dicton « du 1er au 8, l’hirondelle est en fuite »

Protégez les oiseaux de vos jardins.
Mésanges, rouges-gorges, chouettes, verdiers, sittelles, huppes,… les espèces sauvages sont nombreuses au jardin et leur protection fait partie de nos devoirs de jardiniers. Le meilleur moyen d’attirer les oiseaux sauvages dans votre jardin, c’est bien entendu de leur fournir nourriture, eau et abris et d’éviter d’attirer les prédateurs.
De plus, que vous habitiez à la campagne, en banlieue ou en ville, il est probable que votre jardin abrite des espèces d’oiseaux : vos jardins deviennent de véritables oasis pour vos compagnons d’hiver.

Pour attirer les oiseaux de la nature à venir dans votre jardin, vous avez 4 actions clés :

  • Optez pour un assortiment judicieux d’arbres et arbustes qui leur apportera de la nourriture et des cachettes,
  • Placez quelques abreuvoirs (eh oui ! L’eau est rare pour les oiseaux en hiver à cause du gel),
  • Présentez un ou deux nichoirs, effet déco garantie sur votre balcon et cela leur apportera un peu de confort pendant les périodes froides.
  • Apportez leur la bonne alimentation dans une mangeoire bien placée (boules de graisse, graines…).

Vous pourrez ensuite les observer dans votre jardin pendant l’automne et l’hiver. Spectacle garanti !

Au jardin d’ornement en septembre

Soins des rosiers

C’est la pleine refloraison de toutes les catégories de rosiers remontants. Profitez-en donc pour faire de beaux bouquets de roses.
Éliminez les gourmands de porte-greffes nés sur les troncs des tiges ou les drageons nés sur leurs racines.
Supprimez les fleurs fanées des rosiers à grosses fleurs et les fruits des polyanthas et floribundas mais ne coupez pas les  tiges des rosiers à fruits décoratifs.
Traitez, si nécessaire, contre les insectes et maladies.
Ramassez les feuilles malades et détruisez-les.
Attachez les tiges des rosiers grimpants. N’hésitez pas aussi à semer les gazons : c’est la bonne saison !

Vivaces

Préparez le sol pour vos futures plantations : bêchage et amendements.
Vous pouvez également commencer les plantations des vivaces.
Tuteurez les grands asters.
Coupez les hampes défleuries des roses trémières et taillez la saponaire, les népétas et les géraniums vivaces par exemple. Semez des vivaces à fleurs comme les ancolies.

Divisez les vivaces de printemps et d’été. Vous ne prenez aucun risque en divisant les plants. Si la terre est sèche et a formé une croûte, arrosez abondamment la veille de l’opération pour faciliter le travail.

Avec une fourche bêche, détourez la touffe, à 25 cm du cœur de la plante. Sortez-là avec le maximum de terre si vous avez l’intention de la déplacer sans la multiplier. Replacez la motte à l’endroit voulu.
Si vous voulez diviser cette touffe, si les racines sont enchevêtrées, suivant les espèces, détachez les racines à la main ou à la bêche. Replantez, arrosez abondamment pour assurez une bonne reprise.

À la maison

Les plantes d’intérieur, c’est bon pour la santé et cela change le décor !

S’entourer de plantes d’appartement n’est pas seulement bon pour le moral. En effet, ces belles ont des conséquences bénéfiques sur notre environnement surtout en cette période de télétravail.
C’est prouvé scientifiquement, les plantes sont dépolluantes. Donc, vous n’avez aucune raison pour vous priver de leurs effets bénéfiques, aussi bien pour la santé physique que pour la santé morale. Dès cette Rentrée, relookez votre ambiance de bureau ou votre espace de travail avec des plantes vertes et fleuries d’intérieur.

Certaines réduisent, grâce à leur métabolisme, des substances chimiques que l’on trouve dans les matériaux qui constituent nos appartements : peintures, colles, mobilier, revêtements de sol, placoplâtre, panneaux de particules… Elles absorbent aussi les substances nocives des produits de nettoyage. D’autres neutralisent les ondes émises par les ordinateurs et les innombrables télécommandes. Les cactées, par exemple, diminuent les effets nocifs des écrans télévisuels. Elles produisent de l’oxygène la nuit et rejettent le gaz carbonique le jour (à l’inverse des autres plantes) : partagez votre chambre avec elles.

Chaque plante a un pouvoir différent et certaines étant plus actives que d’autres, n’hésitez pas à variez les espèces.
Pour une maison saine, adoptez une vingtaine de plantes différentes (ficus, chlorophytum, philodendron, spatiphyllum, draceana, lierre, fougères, poinsettia, azalée, cyclamen…).
De plus, les plantes jouent aussi  le rôle d’humidificateur. De plus, vos plantes vertes changent le décor de vos pièces de la maison et associer une plante à chaque pièce de la maison peut vous apporter une nouvelle ambiance pour la rentrée.

Végétalisez votre intérieur avec de belles orchidées phalaenopsis : beauté et durée de floraison assurée !

Bouledogue français espèces loup-gris pharao taille chien histoire anecdotes animal compagnie insolite Blog Delbard

Pour nos petits compagnons de la maison…

Couvrez-les d’attentions avec plein de nouveautés à leur offrir pour cette rentrée : les chats recherchent leur arbre préféré avec une cachette à chat, une nouvelle maison ; les chiens aimeraient un beau tapis pour être avec vous bien au chaud pour les soirées d’automne !

Enfin, tous les aliments nécessaires à leur bon équilibre sont nombreux et vous attendent dans votre jardinerie Delbard !

Et n’oubliez pas enfin d’aérer vos pièces de la maison, chaque jour, pendant au moins une demi-heure, même en hiver.

Voilà, vous avez les clés du bon équilibre pour vivre pleinement et sainement dans votre maison! 

Open post
Mâche-delbard

La mâche : une culture facile et des rosettes délicieuses !

Ses petites feuilles vert-foncées au goût délicat sont pleines de vitamines. Accueillez la mâche dès cette rentrée au potager ou en jardinière. Sa culture est un jeu d’enfant !

Peu de légumes sont gratifiés avec autant de petits noms régionaux et presque affectueux : doucette, blanchette, boursette, clairette, oreillette, pommette ou gallinette dans le Sud.
On distingue 2 types de mâche : les variétés dites d’automne (aux feuilles tendres, délicates, vert clair à récolter cet automne avant les fortes gelées) et celles d’hiver aux larges feuilles épaisses à la végétation dense très résistantes au froid.

Découvrez les variétés de mâche Delbard au sein de votre jardinerie

Etalez la période du semis

Semez directement en août une fois les orages arrivés (fin des canicules estivales) et poursuivez vos semis tous les 15 jours jusqu’en octobre dès que votre potager se libère en place disponible. Après chaque semis, comptez 6 à 8 semaines pour pouvoir récolter vos premières feuilles. Dès l’automne arrivé, semez exclusivement des variétés d’hiver hormis en climat doux.

Peu exigeant, un sol non préparé, même peu enrichi suffit aux mâches. Son seul ennemi les herbes indésirables. Pour faciliter la levée, laissez tremper pendant une nuit les graines dans un verre d’eau et maintenez une fois plantés une terre fraîche. Vous pouvez couvrir quelques jours avec une toile de jute. Certains paillent même les jeunes plants avec les tontes de gazon sèches.
Les semis en lignes distantes de 20 et 25 cm facilite l’entretien (désherbage , arrosage) et le binage.
En pleine terre, hâtez leur croissance ou prolongez la avec un voile d’hivernage ou un châssis. Et les jours doux, aérez vos semis. La mâche réclame une terre constamment fraîche donc, ne négligez pas l’arrosage et attention aux limaces !

Récoltez et savourez !

Quand les rosettes sont bien formées, coupez-les aux ciseaux à ras du sol juste au-dessus des racines : elles resteront ainsi bien entières. Si l’automne est doux et propice à la croissance de la mâche, n’hésitez pas à couper les feuilles au-dessus du collet afin que la planter puisse reformer des repousses. Consommez les feuilles dans la journée pour profiter de tous ses atouts vitaminés ! Elles peuvent toutes fois se conserver jusqu’à 3 jours dans le bac à légumes du réfrigérateur.

Passez-les rapidement sous l’eau froide et essorez-les délicatement.

Delbard vous conseille de les marier avec une sauce peu vinaigrée à base d’huile de noix ou de noisette et de la servir avec des carottes râpées, quelques tranches d’avocats, des cubes de betterave rouge et l’emmental.

Conclusion : semez régulièrement des mâches d’août à la fin septembre pour réaliser d’excellentes salades tout au long de l’hiver.

Quelques astuces Delbard

Pour 4 personnes, il faut : 

  • Un sachet de 15 g d’une variété précoce pour l’automne,
  • Un sachet de 5 g d’une autre variété rustique au froid pour récolter l’hiver.

Avec qui l’associer au potager ?

La mâche apprécie beaucoup le voisinage des oignons et des poireaux. Elle se plaît entre les rangs de choux et de carottes.

Nos variétés phares :

  • La mâche à grosse graine : grandes feuilles allongées, vert clair, tendres et savoureuses. Très productive mais sensible aux gelées. A semer tôt (fin août) pour récolter avant l’hiver.
  • Verte de Cambrai : rosettes dressées à larges feuilles arrondies, vert foncé. Excellent goût, bon rendement, résistance au froid et à la pourriture. Idéale pour vos récoltes d’automne, d’hiver et de début de printemps.
  • Coquille de Louviers : petites feuilles incurvées vert foncé formant des rosettes bien fournies. Rendement moyen mais bien meilleure en goût. Très rustique pour des récoltes de l’automne au printemps.
Open post

La lavande : récolte et utilisation

Avec leur feuillage persistant et leur floraison parfumée, les lavandes évoquent mes charmes des jardins méditerranéens. Robustes, souvent plus rustiques qu’on ne le pense, elles n’exigent qu’une taille annuelle pour garder toujours bel aspect. C’est le moment de tailler ses lavandes et des lavandes bien taillées se dégarnissent. Après la floraison des lavandes, il faut les tailler soigneusement afin de leur donner un aspect net. La récolte des tiges florales doit se faire par temps sec de juillet à fin août selon le climat et la variété.

Attention toutefois : selon le niveau de coupe, la touffe se dégarnira plus ou moins vite. Il convient en effet de couper non pas à la base des brins mais en dessous. Raccourcissez les pousses de l’année à la moitié. Les tiges se ramifieront avant la fin de la saison et la boule sera ainsi plus dense.

Réservez cette méthode en priorité aux jeunes sujets, plantés depuis moins de trois ans, et ce durant toute leur vie. N’espérez rien de concluant sur les sujets plus âgés. En effet, lorsque la base du pied de lavande a commencé à se dégarnir, il est trop tard. Si votre plantation est en ligne, recreusez un trou qui pourra accueillir un nouveau plant.

Confectionnez un bouquet de lavande

N’attendez pas la fanaison de la lavande avant d’en couper les tiges, surtout si vous souhaitez en confectionner un bouquet odorant … Le résultat sera meilleur.

1. Réunissez toutes les tiges en une seule gerbe, en liant avec du raphia ou cordelette. Serrez fort afin de confectionner des bouquets. Positionnez le nœud à 20 cm de la base des tiges.

2. A la cisaille, coupez à la base du bouquet. Coupez même plus bas, dans les pousses de l’année, afin d’éviter que la lavande ne monte trop en tige. Vous retaillerez ensuite la base du bouquet.

3. Suspendez le bouquet ainsi obtenu avec la tête en bas. Il doit être au sec et à l’abri de la lumière si possible (ou directement dans vos armoires).

Réalisez de petits sachets de lavande

Faîtes sécher la lavande en bouquets dans un endroit frais et aéré, de préférence à l’ombre. Egrener la lavande en passant les épis entre vos doigts. Mettez les grains à l’abri de la lumière, dans des pots en verre, pour les conserver plus longtemps. Pour confectionner les petits sachets, découpez un carré de 28 x 28 cm dans un morceau de tissu en coton. Remplissez-le au centre de grains de lavande séchée et pliez-le tissu en rejoignant les pointes du carré ensemble pour créer un pochon fermé avec une cordelette ou un ruban.

Pour la salle de bain, ramassez des grains de lavande dans un verre que vous placerez une étagère.

Rappel : l’odeur de la lavande éloigne les mites et les moustiques

Savon et sucre parfumés

Les Anglais mélange le sucre avec de la lavande, le laissent macérer dans des pots en verre et le servent pour sucrer le thé.

Si, en revanche, vous préférez reproduire du savon aux parfums du Midi de la France, faites fondre au bain-marie du savon pur à la glycérine. Ajoutez ensuite 2 à 3 gouttes d’huile essentielle de lavande, du colorant violet ou des grains de lavande. Versez le mélange dans des moules recouverts de cellophane et laisse-le durcir.

L’huile balsamique

Laissez macérer dans une bouteille de verre au soleil, pendant 10 jours, une poignée de fleurs de lavande séchées et un demi-litre d’huile d’olive. Filtrez le tout ensuite et versez quelques gouttes sur un morceau de sucre pour redonner l’appétit. Cette huile peut aussi servir pour des massages relaxants.

Des fleurs pour le bain par excellence

N’hésitez pas à ajouter 2 ou 3 poignées de fleurs fraîches ou sèches dans un bain très chaud.

Beaucoup d’autres produits déco et parfumés peuvent aussi être réalisés avec des lavandes : des cœurs romantiques avec de la mousse de fleuriste, des épis de blé naturels ou peints en bleu, des boules de lavande et la couronne si vous êtes créatif avec du gypsophile.

Côté gourmandise : réalisez une crème brûlée à la lavande !

Pour 6/8 personnes – Préparation 15 minutes – Cuisson ¾ d’heure.
Ingrédients : 50cl de lait, 15 cl de crème fraîche, 4 œufs, 5 g de fleurs de lavande fine, 60 g de sucre.
Faîtes préchauffer le four à 150°C

  • Portez à ébullition le lait avec les fleurs de lavande. Filtrez et ajoutez la crème au lait en mélangeant vigoureusement.
  • Battez les œufs et le sucre puis, avec un fouet, incorporez petit à petit ce mélange au lait.
  • Versez dans des ramequins et enfournez.
  • Décorez avec des fleurs ou des brins de lavande avant de servir !

Pour créer une ambiance vraiment méditerranéenne dans votre jardin, associez-la avec l’armoise, le ciste, le romarin, la sauge et le thym ainsi qu’avec des graminées comme mélique ou stipa. Paillez le tout en utilisant des graviers blancs ou des copeaux d’ardoise”

Pour un jardin romantique, essayez d’associer les lavandes avec vos rosiers car elles tiennent à distance les pucerons des rosiers. Complétez cette association avec de grandes campanules, de géraniums vivaces ou de sauges.

Pour un jardin contemporain, la lavande réchauffe les ensembles de buis taillés et d’autres arbustes à feuillage persistant. Leurs meilleures compagnes en vivaces sont les achillées millefeuilles, les euphorbes de Corse, les hysopes, les iris du jardin, le perovskia, le romarin, le sedum.

Enfin pour votre terrasse ou balcon, la lavande se comporte bien dans de larges bacs pour étoffer la base d’un olivier ou d’un citronnier ou encore elle se plait en jardinière associée à des petits œillets, de la saponaire et de la ciboulette.

Alors plantez des lavandes qui ont leur place partout dans les jardins. En effet, elles connaissent la sécheresse où elles poussent rapidement et abondamment (élégante et romantique).

Un peu de botanique Delbard

Lavande ou lavandin ? Le lavandin est le résultat d’un croisement naturel entre la lavande (Angustifolia), petite plante trapue aux tiges courtes qui pousse en montagne entre 600 et 2000 mètres d’altitude, et la lavande des garrigues (latifolia), aux maigres touffes surmontées de longues tiges. Le lavandin se reconnaît à ses longues tiges porteuses de belles inflorescences et à son gros développement. Il est souvent étiqueté Lavandula X ‘Grosso’ ou Lavandula X ‘Dutch.

Retrouvez ici un article complet sur la lavande et sa culture !

Open post

Un jardin fleuri ‘aux portes du désert …’

En ce mois de fortes chaleurs, Delbard va vous séduire en mettant en scène un jardin comme aux portes du désert.
Grâce à son outil ‘Mon jardin par Delbard’, votre jardinerie préférée vous a concocté une idée de jardin que vous pourrez adapter à votre espace extérieur : terrasse, jardin ou balcon.

Nous avons esquissé les contours de cet escalier en schiste gris pour vous inviter à la découverte d’un jardin sec en plein soleil. Exotisme à toutes saisons, tel est l’esprit de ce jardin. Lancez-vous vers le jardin de demain, un jardin sans entretien ni arrosage, un gain de temps, de repos … Pourquoi ne pas se laisser tenter par un jardin désertique, il devient tendance de par son entretien minime ainsi que l’association minéraux – végétaux. Le jardin de demain, est un jardin qui prend conscience de son environnement pour y adapter les essences qui lui procureront le moins de mal ou même du bien. 

Abandonnez-les plantes trop exigeantes en eau et laissez pousser celles qui demandent peu d’entretien. Essayez ce jardin aride extraordinaire, facile et original, adapté à votre environnement paysager régional avec les graminées !

Les idées « Art de vivre » Design Végétal

Mettez en place, si vous le pouvez, une rivière sèche, c’est à dire représenter une rivière avec tout ce qu’elle représente mais sans eau, le lit de la rivière, le sable, les roches… cela donne une impression de rivière asséché, donc d’un climat aride. 

Pourquoi ne pas mettre en place, dans cette scène, de vieilles souches ou des branches décoratives avec quelques vivaces qui poussent à travers. Végétation constituée en particulier de graminées, cactus et plantes grasses.

Les graminées apportent au jardin du mouvement et du même temps le vent caresse les feuilles pour en donner des sonorités différentes. Les plantes grasses peuvent être présentées dans des poteries style terre cuite africaine …

Un éclairage peut être intéressant pour ce style de jardin, éclairer les roches, les graminées qui sont en mouvement perpétuellement.

 La palette végétale et conseils

Conseils de plantation

Exposition : choisir un espace fortement ensoleillé pour donner plus de sens à cet aménagement.

Sol : comme pour tout autre aménagement, le sol est préparé préalablement de manière consciencieuse. Il s’agit d’une étape qui affecte le résultat final de l’aménagement, et bien sûr, du développement ultérieur des plantes.

Le sol est travaillé sur une profondeur assez importante afin d’éliminer au mieux les adventices ou autres rhizomes présent dans le sol. Un désherbage total est possible au préalable, pour éliminer une grande surface enherbée. Pendant le bêchage, bien émietter la terre afin d’aérer le sol. Pour cette étape, l’utilisation d’un fourche-bêche peut être très intéressante.

Soins des plantes : La plante vivace a besoin d’azote mais en quantité limitée. C’est pourquoi, lors de la plantation, faire un léger apport d’amendements organiques réparti au mieux sur l’espace à aménager. Un griffage du sol est également intéressant pour l’aération du sol après avoir reçu les amendements organiques.
La plantation est assez simple à réaliser, mais quelques précautions sont tout de même à prendre. Trempez dans les godets des vivaces-graminées avant la plantation pour que les racines ne sèchent pas. Plantez les vivaces selon leurs distances de plantation, en recouvrant légèrement les mottes d’environ 1 cm de terre fine. Effectuez un arrosage assez important pour faciliter l’imprégnation des plants dans le sol, celui-ci devrait être le dernier nécessaire aux plants. Vérifiez tout de même durant les premières semaines si un arrosage est nécessaire.

Conseils d’entretien

L’entretien nécessaire aux végétaux est très limité. Il convient tout de même de vérifier que les « mauvaises herbes » ne prennent pas le dessus sur les végétaux. Il peut être intéressant de mettre en place un paillage sur le sol pour éviter l’apparition d’herbes non-souhaitées (adventices). Dans le cas présent, il est même conseillé de mettre en place un feutre géotextile avant le paillage, qui arrêtera en grande partie la plupart des adventices.

Pour les plupart des graminées une taille plus ou moins basse est pratiquée en automne sur les plantes qui se dessèchent. Elle reprendra sa croissance normale au début du printemps.

Pour les touffes devenues trop importantes, une division est possible !

Un jardin pour le développement durable

Le réchauffement climatique nous pousse à trouver de nouveaux jardins moins gourmands en eau, pour répondre à ce problème grandissant. Pour cette raison, ce jardin aride est une première réponse. Comme son nom l’indique, il n’a en aucun cas de besoin d’eau. Ceci est réalisable par l’utilisation de végétaux robustes qui ont su s’acclimater aux régions les plus sèches. Dans ce type de jardin on retrouve le plus généralement des graminées, des cactées ou encore des plantes grasses. Ce type de jardin marie le monde du végétal et du minéral à la fois : le sable ainsi que des roches et des galets donnent l’aspect d’un paysage désertique.

Autres végétaux résistant au sec :

Achillea filipendulina, chardon bleu (Eryngium bourgatii), plusieurs iris (Iris barbata), pavot Acanthus mollis, de l’origan, Delosperma cooperi , Delosperma lineare, Drosanthemum hispidum, Iris lutescens, Malephora crocea, Sedum album ‘Coral Carpet’, Sedum kamtschaticum var. floriferum ‘Weihenstephaner Gold’, Sedum ochloreucum, Sedum sediforme, Phlomis, sauges, Kniphofia

Pas besoin de beaucoup de place pour faire un jardin aride

Les rocailles, les jardins de gravier et les bordures surélevées sont les endroits les plus intéressants à organiser pour les plantes de terrain sec. La rocaille, suivant sa taille pourra être conçue de différentes manières, soit par un système d’étage, soit par la création de poches de terre entre des rochers. Dans les endroits où il y a peu de profondeur, on plantera des mousses, des plantes tapissantes mais aussi des thyms. Quand il y a plus de profondeur (au moins une profondeur de bêche), on plante un érodium, une campanule ou une euphorbe.

Pour bien répondre aux exigences des plantes, le placement de pierres, à demi enterrées autour d’elles, permettra de pouvoir réguler au mieux les problèmes de chaleur et de sécheresse en gardant les racines à l’abri sous les pierres.

L’utilisation de graviers en surfaçage permet aux plantes les plus sensibles à l’humidité de garder leur collet à l’abri des pourritures pouvant s’y installer.

L’utilisation de paillis en surfaçage permettra au contraire de réguler l’évaporation, ceci est à conseiller à la plantation, le temps que la plante s’installe et règle ses problèmes elle-même.

Le fait d’avoir une rocaille ou une bordure surélevée permet également d’avoir les plantes plus près des yeux ainsi les plantes miniatures prennent plus de valeur.

Calendrier

  • Novembre : ramassez les feuilles mortes.
  • Décembre : protégez les végétaux les plus frileux.
  • Janvier : ajoutez du compost aux pieds des végétaux.
  • Février : divisez les graminées.
  • Mars : coupez les chaumes des graminées sèches et plantez des nouvelles.
  • Avril : binez et désherbez vos massifs.
  • Mai : désherbez vos massifs si besoin.
  • Juin : complétez collection de graminées.
  • Juillet : désherbez vos massifs si besoin.
  • Août : vérifiez le bon état des plantes.
  • Septembre : désherbez vos massifs si besoin.
  • Octobre : faites des bouquets secs avec les épillets des graminées.
  • Novembre : nettoyez les vivaces et graminées.
  • Décembre : protégez les végétaux les plus frileux.
  • Janvier : composez des balconnières d’hiver avec des graminées et hellébores.

Les produits incontournables pour ce jardin !

  • Fourche-bêche
  • Griffe
  • Râteau
  • Minéraux – sable – roche
  • Feutre géotextile
  • Minéraux (sable blanc, roche percée,)
  • Eclairage extérieur
  • Barres de schiste ou traverses bois traité pour escalier
Open post
mon jardin par delbard conseils astuces deco vegetaux blog delbard

Un jardin avec ‘Un zeste de Provence’

Delbard va vous séduire en mettant en scène un jardin aux ambiances du Midi. Grâce à son outil ‘Mon jardin par Delbard’, votre jardinerie préférée vous a concocté une idée de jardin que vous pourrez adapter à votre espace extérieur : terrasse, jardin ou balcon.

Nous avons esquissé les contours de cette terrasse estivale sur 20 m² pour vous inviter à la découverte méditerranéenne et à la promenade. Parfums et gourmandises à toutes saisons, tel est l’esprit de ce jardin.

Ambiance florale selon les saisons

Mélange de végétaux du sud fleuris et de poteries en terre cuite, ce petit coin ensoleillé vous rappellera chaque jour cette atmosphère provençale que vous aimez tant.

Promenade olfactive

Sur cette belle terrasse, se marient les légumes de ratatouille et les fleurs du Sud. Un petit coin cuisine improvisé autour d’un barbecue trouve sa place en compagnie d’un potager où poussent fraisiers et salades à portée de main. Pergolas et treilles assurent la pousse des grimpantes pour former une ombre bienvenue et le domaine des plantes aromatiques et des lavandes embaume ce petit univers sans oublier les thyms rampants.

Les idées « Art de vivre » Design Végétal

A ce jardin présenté, vous pourrez rajouter une fontaine vieille pierre (ou autre) qui peut chanter dans un petit bassin à proximité. Des bacs treillages bois peuvent être placés sur le côté de cet espace et se parer de grimpantes de charme : bougainvillée, bignone et mandevilla.

Bien sûr, si votre terrain est plus large, la présence de quelques amphores au pied d’un Cyprés de Florence souligne le caractère méditerranéen : le tout éclairé avec un spot pour admirer ce splendide paysage. Enfin, la couleur bleu de poteries (comme celle du jardin en photo) relève les couleurs éclatantes des plantes méditerranéennes que vous pouvez aussi incorporer dans ce jardin :

  • Calamondin, appelé aussi ‘oranger d’appartement’ est le plus résistant à l’intérieur de la maison. Ses fruits ne se mangent pas mais ils sont nombreux et superbes !
  • Laurier rose : intéressant en bacs pour fleurir jusqu’à la fin de l’été, le laurier rose assure des couleurs et en plus, vous pouvez conserver cette plante courant l’hiver !
  • Solanum : sa jolie floraison bleu violacé de mai à octobre apporte un agréable contraste avec la particularité des fleurs de 3 à 4 cm marquée d’une étoile pourpre au centre des étamines jaune vif. 
  • Olivier : symbole de paix, l’olivier résiste bien à la sécheresse et peut se maintenir et même fructifier en bac sur des terrasses bien abritées : en période de froid, emmailloter l’arbre ou le mettre à l’abri.
  • Abutilon : intéressant en bacs pour fleurir jusqu’à la fin de l’été, l’abutilon assure des couleurs et vous pouvez conserver cette plante en appartement !
  • Datura : aspect tropical, originale avec ses grandes fleurs parfumées : elle apporte un volume décoratif à cet espace méditerranéen !
  • Phormium : avec son aspect plante grasse par son feuillage, le phormium peut décorer cet espace. 
  • Cyprès d’Italie : sa forme colonne caractéristique donne de suite l’ambiance méditerranéenne. 
  • Dattier des Canaries : ce palmier tient bien en pot et en hiver, il se comporte facilement en appartement si arrosage copieux ! 

Nous vous conseillons pour les vivaces un large choix de variétés résistantes à la sécheresse et à la terre calcaire : achillée, agapanthes, allium, dianthus, kniphofia, lychnis, nepeta, potentille, salvia, sedums, stachys, verbascum, anthemis, campanules, fougères, graminées (cortaderia, fétuques, arundo), iris barbus, lis blanc, oreilles d’ours (primula) et verbascum nigrum. Bien sûr, les aromatiques sont bienvenues : le romarin en photo peut être associé au thym, basilic (pistou) sans oublier la lavande.

La palette végétale et conseils

Le conseil de plantation et d’entretien du jardin

Pour les agrumes et plantes méditerranéennes :

  • Dépotez l’arbuste du conteneur,
  • Griffez les racines,
  • Raccourcir le feuillage si besoin,
  • Mettre au fond du pot ou du trou de plantation gravier ou billes d’argile,
  • Remplir de terreau agrumes et placer arbuste au centre du pot,
  • Tassez et épandez en surface un engrais agrumes à dissolution lente,
  • Arroser copieusement.

Tailler court les abutilons et les solanums en fin de saison et les abriter dans un local hors gel !
Si l’arbre choisi nécessite un tuteurage, celui-ci doit être placé en même temps que l’arbre pour ne pas endommagez système racinaire (tuteur toujours face au vent dominant). Bien enlever régulièrement les fleurs fanées et branches sèches.

Les produits incontournables pour ce jardin !

Pour la plantation des oliviers et palmiers :

  • Terreaux et engrais pour plantes méditerranéennes et agrumes,
  • Engrais oliviers, figuiers, palmiers,
  • Roule-bacs pour le déplacement de ces gros sujets.

Pour la plantation des grimpantes :

Treillage des bougainvillées (bignones, Mandevilla).

Souvent à la merci d’un hiver rigoureux, ces végétaux ‘méditerranéens’ rappellent régulièrement d’agréables vacances. Ils demandent toutefois des espaces abrités, bien exposés et surtout de se trouver à l’abri du gel fin septembre ! C’est pourquoi, il est préférable de prendre toutes les précautions nécessaires avec des voiles d’hivernage et autres paillages.

Open post
cactus plante intérieur design entretien plantation maison arrosage Blog Delbard

Le cactus, la plante d’intérieur pour une touche design

Le cactus est une plante d’intérieur souvent très appréciée pour sa touche décorative. Elle est pratique, en particulier pour les personnes qui n’ont pas la main verte, car elle ne demande pas beaucoup d’entretien !

L’HISTOIRE DE CETTE PLANTE

Les plantes à piquants que nous appelons cactus (de leur nom officiel : Cactaceae) sont exclusivement originaires d’une vaste région d’Amérique du Nord et du Sud, avec une forte concentration au Mexique. Les plantes poussent surtout dans les zones désertiques arides où elles se sont parfaitement adaptées aux conditions de sécheresse extrême et où elles sont en mesures de se reproduire même durant les périodes de survie les plus difficiles.

Le nom de “cactus” vient du grec « kaktos », qui signifie « plante piquante ». Cette plante, aussi appelé Cactaceae, possède des formes assez particulières qui font de cette plante un végétal très design. Vous pouvez retrouver ces plantes en forme sphérique, cylindrique, en pilier ou encore pointues. Qu’il s’agisse de leurs formes géométriques tendances ou de leur rayonnement inégalable, les Cactus sont des plantes d’intérieur passionnantes qui font beaucoup d’effet et vous accompagnent souvent de génération en génération. Le retour de ce classique est surtout dû aux deux atouts qui sont les soins très faciles et des aspects très spéciaux.
Son feuillage est réputé pour faire sensation dans les intérieurs. De plus, cette plante possède une durée de vie très longue. Dans la famille, vous pouvez retrouver des plantes dites “grasses” ou “succulentes”. Ces végétaux stockent des réserves appelés “suc” pour supporter les périodes de très fortes chaleurs.

Cactus plantes entretien histoire feuilles feuillage pot design Blog Delbard

L’ENTRETIEN DE VOTRE CACTUS

Ces végétaux sont réputés pour être facile d’entretien, toutefois, il faut quand même en prendre soin. Sachez que la croissance de votre plante diminue durant certaines périodes de l’année, notamment en Automne et en Hiver.
Vous pouvez arroser votre plante 1 fois toutes les 3 semaines environ. Durant le reste de l’année, vous pouvez passer à 1 arrosage toutes les semaines. Veillez à ce que l’eau s’infiltre bien dans la terre et qu’elle ne stagne pas que ce soit dans le pot ou dans la soucoupe.

Il n’y a pas d’endroit spécifiques dans la maison pour poser votre plante mais privilégiez un lieu avec de la lumière, en particulier en Été et au Printemps.

Pour inciter la plante à fleurir, il faut lui donner un peu plus d’eau l’été et bien moins l’hiver. La quantité dépend de la variété et de la grandeur de la plante. Trop d’eau n’est jamais bon, il vaut mieux laisser le terreau sécher avant d’arroser de nouveau la plante.

En été, un cactus peut être exposé à la chaleur et au soleil, même sur la terrasse ou le balcon. En hiver, placer le cactus dans un endroit plus frais et éclairé. Cette période de repos en hiver aidera le cactus à fleurir au printemps.

Si la plante doit être rempotée, utilisez un terreau relativement pauvre. Vous trouverez du terreau spécial pour cactus dans le commerce.

“N’hésitez pas à tourner votre cactus pour vous assurer que son feuillage soit bien exposé à la lumière !”

cactus plantes intérieur entretien arrosage feuillage terreau Blog Delbard

Si vous souhaitez planter vous-même cette plante dans un pot, optez pour un substrat ‘spécial cactus’ poreux et bien drainé. Ne laissez surtout pas votre plante avec beaucoup d’humidité pour éviter la moisissure qui pourrait être fatal à votre plante.

Touche design végétal astuce décoration Blog Delbard

Si vous souhaitez acheter cette plante, nous vous conseillons d’adopter plusieurs variétés dans votre intérieur afin d’apporter à votre salon ou à votre cuisine une touche beaucoup plus design. Vous pouvez combiner vos végétaux avec des meubles divers, y compris en termes de couleur. En effet, le cactus s’adapte à tous les styles et offre de nombreuses possibilités décoratives. Vous pouvez, par exemple, optez pour des cactus totem (formes verticales), avec des cactus boules et des cactus raquettes (avec des fruits et des poils piquants). Un seul Cactus ne suffit pas, ces plantes sont plus attractives si plusieurs variétés sont présentées ensemble. Le Cactus est la plante d’intérieur la plus facile qui soit, idéale pour des endroits souvent laissé à l’abandon (studio d’étudiant, bureau).
Le Cactus est un cadeau idéal du fait qu’il est proposé en diverses tailles, de mini cactus à de grands sujets, passent par de belles coupes. Les Cactus sont beaux et extraordinaires combinés dans des coupes, plus exotique dans un terrarium ou sous une cloche en verre. Dans ce dernier cas, il faut veiller à la présence d’un trou d’aération. 
Ces plantes vont très bien tant dans les intérieurs classiques que modernes. Le look folklorique est très tendance, et pas besoin de se limiter à l’Amérique du Sud. Des pots artisanaux ornés de motifs folkloriques et colorés constituent une base joyeuse pour le Cactus, de nature plus stoïque.  Le thème estival ou vacancier convient bien à ces plantes (plage, Mexique, rocaille d’intérieur).

uN GRAND CHOIX DE CACTUS DANS VOTRE JARDINERIE

L’assortiment de Cactus est énorme et varie de minuscules formes sobres à d’immenses colonnes couvertes de poils gris ou de grosses épines très pointues. Beaucoup de Cactus sont vendus en plateaux mélangés, surtout les petites tailles. Les variétés les plus proposées en fonction de leur nom sont les Echinocactus, Ferocactus, Gymnocalycium, Opuntia et Mamillaria.

Les variétés succulentes d’euphorbes ressemblent fortement aux Cactus et sont assez souvent rangées dans le même groupe de produits. La différence est facile à voir. Chez les euphorbes, les piquants et épines poussent directement sur la partie verte de la plante tandis qu’elles sortent chez les Cactus des aréoles, des excroissances sur le corps vert de la plante. Et en plus, les euphorbes ont souvent des petites feuilles.

Les Cactus peuvent être classifiés par genre, origine ou forme. Pour les formes, on distingue les groupes suivants :

  • Figuier de Barbarie : produit un fruit comestible, attention aux poils (Opuntia)
  • Cactus cylindriques : formes qui commencent petites et se développent pour devenir des colonnes (Pachycereus)
  • Cactus grimpants : petites tiges qui grimpent les arbres (Selenicereus)
  • Cactus boules : belle forme sphérique (Echinocactus, Mamillaria)
  • Cactus retombants (Aporocactus)
  • Cactus épiphytes (Epiphyllum)
  • Cactus greffés : 2 variétés greffées l’une sur l’autre (Gymnocalicium)

© Crédit photo : https://www.officedesfleurs.fr/

Open post
delbard jardin travaux avril blog

Travaux du jardin en Août, que faire ?

Le mois d’Août n’est pas seulement synonyme de vacances ! Il faut continuer à prendre soin de son jardin car il reste beaucoup de choses à faire au jardin. La saison des récoltes de fruits et légumes est là et apporte toutes les vitamines dont on a besoin.

ON S’OCCUPE DU JARDIN TOUTE L’ANNÉE

On pense souvent qu’en Août le jardin n’a pas besoin que l’on s’occupe de lui … En effet, avec les départs en vacances, nous avons d’autres choses à penser … Et bien c’est faux ! Si la chaleur de ce mois n’incite pas à l’effort, la période est pourtant propice à une activité pleine d’intérêt. En effet, vous pouvez compléter votre décor, garnir vos haies, enrichir vos massifs, semer pour récolter dès cet automne, etc.

Verger jardin chaleurs potager Blog Delbard travaux mois Juin plantation pommier

COMMENT ENTRETENIR SON JARDIN DURANT L’ÉTÉ ?

  • Arrosez et binez les plantations réalisées au printemps, supprimez les filets (stolons) des fraisiers,
  • Continuez de récolter les framboises et les groseilles tardives,
  • De plus, étayez les branches très chargées de pommes ou de poires, des arbres de plein vent,
  • Surveillez et protégez les grappes de raisin arrivant à maturation,
  • Plantez des arbustes fruitiers à petits fruits : cassissiers, groseilliers,
  • Récoltez les poires et les pommes hâtives, les premières prunes, ainsi que les derniers abricots et les pêches tardives,
  • Taillez les framboisiers des variétés remontantes et non remontantes. Cliquez ici pour retrouver notre article sur la culture et l’entretien des framboisiers !
  • Arrosez régulièrement les framboisiers remontants si le mois est chaud et sec,
  • Ramassez et détruisez les fruits malades et parasités,
  • Taillez les lavandes si ce n’est pas déjà fait :  ne pas attendre que les fleurs soient fanées. Coupez-les le matin car elles seront d’autant plus parfumées. Finissez cette taille en boule avec une cisaille et lorsque votre lavande aura formé de nouvelles tiges, recommencez cette étape à la cisaille pour garder cette forme arrondie intacte. Si vous voulez en savoir plus, vous avez un article sur la culture et l’entretien de la lavande !
  • Raccourcissez les tiges des fleurs cultivées en potées suspendues,
  • Poursuivez le nettoyage de roses fanées,
  • Désherbez les massifs et préparez la place pour les bulbes à fleurs de printemps,
  • Divisez les iris et les heuchères,
  • Raccourcissez les lavatères arbustives,
  • Vérifiez régulièrement les pièges à guêpes. En effet, il faut renouveler l’appât liquide toutes les semaines environ, jusqu’à la récolte,
  • Economisez l’eau : arrosez vos légumes en fin de journée et faites de même pour vos fruitiers. Pour freiner l’évaporation de l’eau, garnissez les pieds de vos végétaux d’un paillis.

La taille d’août :

  • Continuez la taille des haies défensives la première quinzaine du mois.
  • Taillez les arbustes ayant terminé leur floraison : coupez les branches défleuries et taillez le bois mort et les tiges malades ou abîmées. Sont concernés les céanothes, caryopteris, buddléia, escallonnia, chèvrefeuille caduque etc…
  • Supprimez les fleurs fanées sur vos rosiers pour induire la formation de nouvelles tiges florifères. Dans le Sud, les rosiers sont au repos : à partir de la deuxième quinzaine d’août, il est possible de les tailler assez court pour préparer la remontée de la floraison en septembre.

Les massifs de fleurs, que faire en août pour les rendre toujours frais ?
Bêchez les massifs pour supprimer les mauvaises herbes et coupez court les vivaces après la floraison.
Continuez à supprimer les fleurs fanées pour prolonger la floraison. Vous éviterez ainsi que les graines ne se forment et que la plante ne s’épuise à les produire. Paillez si besoin les espaces vides du massif.
Semez les soucis dans le sud et continuez les semis de bisannuelles qui prendront le relais des floraisons en automne ou au printemps prochain. Vous pouvez dès à présent semer des myosotis, des pâquerettes, des pensées, ou des giroflées.
Repiquez vos semis de vivaces effectués le mois précédent pour les faire forcir avant de les planter au jardin en automne et réalisez la division des touffes d’iris : replantez les rhizomes en surface dans un terrain bien drainé.

“Afin qu’un grand iris fleurisse bien, la partie supérieure du rhizomes doit toujours être déterrée”

Côté gazon ça donne quoi ?
Arrosez régulièrement en fin de journée et matin avant le levé du soleil puis tondez le gazon très régulièrement en augmentant la hauteur de coupe pour que votre pelouse résiste mieux à la sécheresse. Supprimez les mauvaises herbes en prenant soin de prélever les racines. A la fin du mois, vous pourrez commencer les opérations de surfaçage et terreautage.

Potager légumes conseils carottes entretien Blog Delbard juin jardin travaux

AU POTAGER, QUE FAIRE ?

  • Semez des betteraves, des navets et des carottes pour l’hiver,
  • Plantez des épinards et de la mâche après les pommes de terre,
  • Récoltez les oignons, les échalotes et l’ail,
  • Poursuivez les récoltes de tomates,
  • Surveillez l’attaque des chenilles sur vos choux,
  • Apportez un paillis au pied des rangs de légumes potagers contre le dessèchement et les mauvaises herbes.

et notre intérieur végétal ?

  • Surveillez les arrosages et les apports d’engrais réguliers à vos plantes d’intérieur. Pour les plantes vertes, préférez un engrais spécifique chargé en azote qui favorise la beauté et le développement du feuillage. N’oubliez d’arroser très régulièrement les bonsaïs, très vulnérables au manque d’eau en cette période.
  • Équipez les pots de vos plantes tropicales avec de larges soucoupes remplies de billes d’argiles humides pour leur offrir l’atmosphère humide dont elles ont besoin. Pour les orchidées, douchez une fois par semaine sous un jet à température ambiante dans la baignoire.
  • Arrosez vos cactées et plantes grasses une fois par semaine.
Open post
Rose trémière couleurs plantation jardin soins entretien astuces arrosage croissance Blog Delbard

La rose trémière, la plante estivale à la floraison spectaculaire !

Connaissez-vous la rose trémière ? Cette magnifique plante rappelle les vacances des bords d’Océan. Vous souhaitez avoir du charme dans votre jardin ? Cette plante est faite pour vous !

Rose trémière rose pale couleurs plantation jardin origine Blog Delbard

Ma jolie rose trémière, d’où viens-tu ?

Cette plante, aussi appelée Alcea Rosea ou Althaea rosa, nous vient d’Europe. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la rose trémière n’a strictement rien à voir avec le rosie ! C’est une vivace qui appartient à la famille des Malvacées. Son petit surnom ? “Bâton de Jacob”, “Rose à bâton”, “Passerose” ou encore “Primerose”. Ses hampes peuvent aller jusqu’à 2,5 m de hauteur. Cette jolie plante possède divers coloris en passant du pastel à des couleurs vives comme le rouge ou encore le pourpre. Parfois, il est possible que votre rose trémière soit teinté de couleurs foncés comme le violet ou le noir. Côté longévité, cette plante vit en règle générale entre 3 ou 4 ans. A savoir que le pied repart au printemps.

Rose trémière couleurs plantation origines pays nom symbole Blog Delbard

Comment te planter au jardin, jolie vivace ?

Côté plantation, la rose trémière doit être plantée de septembre à mai. Attention, évitez bien les périodes de fortes gelées pour l’ajouter à votre jardin. Etant très gourmande en lumière, n’hésitez pas à planter votre vivace en plein soleil en la protégeant du vent. Privilégiez une plantation dans un jardin avec une terre riche et bien drainées ! L’avantage de la rose trémière ? Elle supporte les sécheresses passagères.
Vous pouvez arroser votre plante le matin mais attention à ne pas verser votre eau sur les feuilles.

Concernant la floraison, vous devez savoir qu’elle a lieu de juillet à septembre. Elle arrive souvent dès la première année de plantation.

Rose trémière plante couleurs rouge terreau jardin Blog Delbard

Rose trémière, comment te chérir ?

Pour prendre soin de votre plante surveillez bien les feuilles. Cette vivace est sensible à une unique maladie : la rouille. Ce phénomène se représente par des petits pigments orangés. Cette maladie peut survenir au niveau du printemps. En effet, c’est à cause de l’humidité et des températures qui sont souvent douces.

Pour lutter face à la rouille, vous pouvez empêcher son développement grâce à la bouillie bordelaise (à base de cuivre). Si vous voyez que la maladie n’est pas très développée, utilisez un pulvérisateur de soufre pour protéger votre plante. Dès la première apparition de la maladie, retirez rapidement les feuilles exposées.

Vous l’aurez compris, pour protéger au maximum votre rose trémière, évitez la plantation dans les lieux humides et fermés.

Touche design végétal astuce décoration Blog Delbard

La rose trémière peut être associée à d’autres plantes qui poussent en hauteur comme les bouillons blancs ou molènes. Les grandes campanules sont aussi de bonnes compagnes. Vous pouvez ajouter aux pieds des vivaces à petites fleurs comme des anthémis ou des gauras.

Posts navigation

1 2 3 4 7 8 9
Scroll to top