Open post

Les travaux au jardin en Mars

gants

Tous les gestes et astuces…

La préparation du sol en mars

Nettoyez, désherbez les allées et profitez de la terre humide pour refaire vos bordures de gazon.

 

Votre jardin d’ornement en mars

Mars, c’est le printemps qui arrive et dès que les fortes gelées ne sont plus à redouter, les grands et petits travaux au jardin peuvent commencer :

Planter, tailler, nettoyer, semer : c’est le moment de planter les arbustes à fleurs qu’ils soient à racines nues ou en pot : Deutzia, Camellias, Hortensias, plantes grimpantes : Clématites.

 

Mais aussi de composer une haie avec…

Lauriers, Charmilles, Buissons ardents à baies jaune, rouge ou orange, Fusains à feuillage panaché, Photinias : tout pour réaliser les kits de haie parfumée, fleurie ou champêtre…

Mars est aussi le mois pour planter les Bambous et leur apporter une bonne couche de compost.

Maintenant que la terre se réchauffe, toutes les vivaces peuvent être plantées : un grand choix de variétés de Pivoines, Hémérocalles, Cœur de Marie, Agapanthe….

Et pour combler les petits trous dans vos massifs, pensez aux primevères multicolores qui donneront tout de suite un air de printemps à votre jardin !

À partir de mi-mars, taillez les arbustes à floraison estivale et automnale : Buddleia, Caryopteris, Hydrangea paniculata , Lilas des Indes, …

Taillez sévèrement la bignone : raccourcir tous les rameaux latéraux à 2 yeux.

Et coupez la vigne vierge si elle est proche des toitures et gouttières !

 

Nettoyez les arbustes et massifs de plantes vivaces

Enlevez les fleurs séchées des Hortensias et supprimez les rameaux cassés, morts ou disgracieux des arbustes.

Ôtez les feuilles mortes, abîmées des plantes vivaces, rasez les tiges des graminées et enlevez les premières mauvaises herbes.

Griffez au pied des arbustes, des vivaces et apportez une bonne couche de compost enrichi d’un engrais à dissolution progressive : 1 application pour une durée de 6 mois !

Scarifiez la pelouse pour retirer la mousse.

Griffez le sol là où se trouvait la mousse et faites un apport de compost puis, semez des graines de gazon pour combler les espaces nus avec un gazon regarnissage.

Vérifiez que vos matériels sont en état de marche : tondeuse, pulvérisateur…

Nettoyez les outils de jardin, vérifiez les manches des râteaux, bêches… changez le bois si nécessaire, affûtez les parties tranchantes sans oublier les sécateurs, cisailles à haie…

Semez sous châssis les graines de plantes annuelles : Œillets d’Inde, Zinnias, Pourpiers, Cosmos…

 

Vos rosiers en mars

Les variétés Delbard phares de ce mois sont : Fragonard ®, Madame Delbard ®, Dolce Vita ®,L’Alhambra ®, Mystérieuse ®

Plantez de nouvelles variétés et taillez les rosiers.

Les rosiers sont peu exigeants : pour fleurir généreusement, ils demandent une exposition ensoleillée, au moins 5 heures par jour, et une bonne terre de jardin riche et fertile.

Voici quelques conseils de plantation et d’entretien pour obtenir de beaux rosiers.

 

outils

Comment Planter ?

Préparation du sol

Creusez un trou profond de 40 cm en tous sens.

Comblez le trou, soit avec un mélange de bonne terre de jardin, de terreau et de fumier en poudre, soit avec un mélange de bonne terre de jardin et d’engrais organo-minéral spécial rosiers

Si la terre est trop lourde, rajoutez un amendement ou un terreau rosier. Mélangez bien.

Plantation

Avant d’installer votre rosier à la place que vous lui avez choisie, trempez les racines dans un mélange boueux assez épais de terre et d’eau (pralinage).

Dans le fond d’un trou de 40 cm en tous sens, faites une petite butte avec de la terre enlevée prise en surface (plus fine).

Étalez les racines dans leur position naturelle sur cette butte, de telle façon que le point de greffe soit juste au-dessus du niveau du sol.

Comblez le trou avec de la bonne terre, tassez et arrosez copieusement (1 arrosoir de 10 litres par rosier).

Pour les rosiers grimpants qui sont plantés près d’un mur, placez le pied à 20 à 25 cm de celui-ci et orientez, si possible, les racines vers l’extérieur.

Pour les rosiers tiges, et pleureurs, n’oubliez pas le tuteur ! Comment et quand tailler ?

A la plantation

Pour toutes les régions où les gelées peuvent encore être importantes, taillez toutes les branches des rosiers buissons et tiges à 20 cm au-dessus du point de greffe, conservez 3 ou 4 branches égales de force et de vigueur se trouvant sur le pourtour de la plante.

Ne pas taillez les branches des rosiers grimpants, pleureurs : leur taille se fera à l’arrivée du printemps.

Vous pratiquerez la taille de printemps dès que les conditions climatiques le permettront.

Taille de printemps

– Pour les rosiers plantés à l’automne dernier : ils se taillent le plus tard possible à la fin de l’hiver, lorsque les fortes gelées ne sont plus à redouter : fin février pour les régions à climat doux et à partir du 15-20 mars pour les autres régions, voire plus tard si les conditions climatiques l’exigent.

– Taille des rosiers buissons nains et tiges : Conservez 3 ou 4 branches, égales de force et de vigueur, se trouvant sur le pourtour de la plante, en les taillant chacune au-dessus du 2ème ou 3ème bourgeon comptés depuis le collet de la plante (point de greffe), ce qui correspondant habituellement à une longueur de 10 à 12 centimètres environ.

Supprimez les branches en surnombre, à leur point de naissance (point de greffe), et éliminez celles qui sont placées au centre de la plante.

– Taille des rosiers grimpants :

Raccourcissez tous les rameaux au-dessus du 4ème ou 5ème bourgeon.

Supprimez les branches en surnombre, les plus faibles ou endommagées par les rigueurs de l’hiver, à leur point de naissance (point de greffe) et, éliminez, de préférence, celles qui sont placées au centre de la plante.

Rosiers pleureurs : Taillez tous les rameaux au-dessus du 2ème ou 3ème bourgeon, bourgeon qui sera situé sous la branche (orienté vers l’intérieur ou vers le sol, contrairement à la manière de tailler les autres types de rosiers, coupe qui est faite au-dessus d’un œil orienté vers l’extérieur).

 

vivaces

Vos vivaces en mars

– Mettez en place les premières plantes vivaces : c’est la meilleure époque.

– Nettoyez les touffes de vivaces en ôtant le feuillage fané et les mauvaises herbes.

– Coupez le feuillage des graminées et les branches mortes des Perovskaia.

– Au pied de vivaces, incorporez par griffage du sang desséché pour stimuler la croissance et la floraison.

Prévention : c’est le moment d’anticiper les attaques de limaces et d’escargots sur les delphiniums, hostas et autres jeunes plantes.

– Coupez les fleurs fanées des bruyères d’hiver.

– Tous les 3 ans environ, taillez à 10 cm du sol les touffes de millepertuis.

– Paillez vos massifs pour éviter le développement des mauvaises herbes et conserver la fraîcheur aux pieds de vos plantes.

 

potager

Votre potager en mars

Suivez nos tutoriels vidéo directement sur : Mon potager Facile

Enlevez les protections d’hiver des artichauts.

Préparez le sol avant semis et plantation

– Cassez la ‘croûte’ du sol compacté par les pluies d’hiver pour l’aérer.

– Désherbez et apportez de l’engrais complet si cela n’a pas été fait lors du labour.

– Divisez les grosses touffes de ciboulette.

– Par beau temps, aérez vos cultures sous abri.

– Repiquez les oignons, les échalotes, les ails roses.

Semez fèves, betteraves, petits pois, persil, ciboule, ciboulette, arroche, laitues, poireaux, carottes… et semez sous tunnel : radis, épinards, navets, choux fleurs, tomates, poivrons, melons, aubergines, piments, coquerets du Pérou…Toujours en serre, semez des poirées ! C’est une plante à la mode depuis quelques années dont il existe maintenant des hybrides aux cardes magnifiques : oranges, rouges, jaune d’or, blanches, vert franc.

Elles ne sont pas systématiquement semées pour finir dans nos assiettes, elles décorent le potager mais aussi les plates-bandes au jardin d’ornement.

– Protégez vos jeunes plants de la gourmandise des limaces et escargots.

– Repiquez, en godet, les jeunes plants de tomates.

Taillez le laurier sauce.

Plantez les fraisiers et surtout paillez-les bien pour un désherbage facilité et une humidité du sol optimale.

 

Mais aussi…commencez les semis en pleine terre des radis, carottes, laitues, oignons, pois, persil, …

Au chaud, continuez les semis de tomates, aubergines, poivrons, basilic …

En mars, il est temps de vous procurer vos plants de pommes de terre pour que vous puissiez les mettre en germination avant leur plantation.

Pour obtenir de belles récoltes, les pommes de terre ont besoin d’un sol profond, léger, bien drainé et enrichi d’une bonne fumure de fond et d’une exposition ensoleillée pour donner un bon rendement.

1 sachet de 25 plants permet une culture d’environ 5 m². Nous vous conseillons la variété Primadel® une variété précoce pour des récoltes rapides et abondantes.

 

Lorsque vous vous êtes procurés vos plants, il faudra les mettre en germination : placez les tubercules dans des petites cagettes, les yeux vers le haut, à la lumière et à une température de 5 à 7°C pendant 4 à 5 semaines environ avant la plantation. La période de plantation débute lorsque les risques de gelées ne sont plus à craindre, à partir du 15 mars dans les régions à climat doux ;à la floraison du lilas pour les autres régions. Distance de plantation : 40 cm sur la ligne et 50 à 60 cm entre les lignes.

Méthode :

Tracez des sillons de 10 cm de profondeur.

Placez le tubercule, les germes orientés vers le haut.

Recouvrez avec de la terre fine.

Lorsque les feuilles ont 20 à 30 cm de haut, remontez la terre autour du pied (buttage).

Ce buttage favorise la formation des tubercules et évite leur verdissement.

En cours de culture, renouvelez cette opération régulièrement.

Binez régulièrement entre les lignes afin d’éviter le développement des mauvaises herbes.

Récolte :

La récolte des variétés précoces, plantées en mars, débute en juin (75 jours environ après plantation).

Les pommes de terre primeurs sont cueillies avant maturité ; celles qui sont destinées à la conservation le sont lorsque le feuillage est desséché.

Stockez dans un local sec, aéré, frais et à l’abri de la lumière.

Rendement :

Selon les variétés, 1 plant de pomme de terre peut rapporter de 0.5 Kg à 1 kg.

 

bulbes

Vos bulbes en mars

Grâce à la lumière, vous pouvez mettre en végétation dans votre serre, buanderie ou cellier, les plantes bulbeuses à floraison estivale que vous aviez mises à l’abri : lis, bégonias tubéreux, anémones, Cannas, Dahlias…

Faîtes l’inventaire pour renouveler votre stock de bulbes au plus vite et surtout découvrir de nouvelles collections de l’année.

 

arbres2

Vos arbres et arbustes en mars

Plantez les arbustes et arbres d’ornement en accompagnant bien chaque plantation d’un bon terreau et d’un bon arrosage.

Terminez le bêchage des massifs.

Nourrissez vos massifs et vos haies d’arbustes avec un engrais spécifique, ensuite, arrosez copieusement.

Apportez du compost au pied de vos bambous après avoir ramassé les feuilles mortes.

Taillez les arbustes à floraison estivale et la glycine si cela n’a pas été fait en février.

Rajeunissez les hortensias tous les 3 ou 4 ans afin d’optimiser les floraisons.

Formez des cuvettes au pied des arbres et arbustes nouvellement plantés.

Paillez vos massifs pour éviter le développement des mauvaises herbes et conservez la fraîcheur aux pieds de vos arbustes.

Enlevez sur 2 ou 3 cm la terre de surface des arbustes plantés en bac et remplacez la avec un bon terreau enrichi.

 

arbres

Votre verger en mars

– Appliquez le traitement préventif contre la cloque du pêcher et contre la moniliose des arbres fruitiers à noyau.

– Paillez les cuvettes d’arrosage des arbres fruitiers récemment plantés et reformez les cuvettes au pied des autres arbres.

Plantez les framboisiers

– Pulvérisez le traitement de fin d’hiver, avant le gonflement des boutons floraux si cela n’a pas été fait en janvier ou février.

Taillez les arbustes fruitiers (groseilliers et cassissiers) et les vignes.

– En mars, il est encore temps de planter tous les arbres et arbustes fruitiers qu’ils soient racines nues ou en conteneur sans oublier vignes, figuiers, kiwis, amandiers, noisetiers et fraisiers. ‘Taille tôt, taille tard, taille toujours en mars’ dit le dicton ! Alors à vos sécateurs !

– Tous les rameaux des arbustes fruitiers plantés à l’automne ont dû être taillés à ce jour ; sinon, il faut impérativement le faire ce mois-ci : raccourcissez chaque branche des groseilliers et cassissiers au-dessus du 3ème bourgeon en conservant 4 à 5 branches maximum et supprimez celles qui encombrent le centre de la touffe.

Pour les framboisiers, rabattez chaque tige à 15/20 cm au-dessus du sol.

Taillez la vigne qui vient d’être plantée : coupez le rameau (sarment)à 2 yeux au-dessus du collet.

– Apportez une bonne couche de compost au pied des framboisiers. Pour ceux qui en ont besoin, faites un apport d’engrais organo – minéral à l’aplomb des branches des arbres et des arbustes après avoir griffé le sol puis arrosez.

– Terminez le nettoyage des troncs : enlevez les mousses et lichens avec une brosse, et rebouchez les plaies avec un mastic à cicatriser après les avoir bien récurées.

Open post

Le quatre-quart aux pommes caramélisées

pomme Idéal pour le goûter ! pomme

Réalisez un délicieux quatre-quart aux pommes avec notre recette toute simple !

Préparation : 15 minutes

Cuisson : 40 minutes

pomme

Pour 6 personnes

  • 3 à 5 belles pommes Tentation®
  • 15 morceaux de sucre
  • 2 gros œufs
  • 100 g de sucre en poudre
  • 100 g de farine
  • 100 g de beurre frais
  • 1 cuillère à café de levure chimique.

rouleau

Préparation

Pelez et coupez les pommes en gros quartier.

Dans un moule à manqué à revêtement anti-adhésif, faites un caramel avec les morceaux de sucre et 2 ou 3 cuillères à soupe d’eau.

Lorsque le caramel est blond disposez les pommes dessus. Dans une jatte, mélangez le beurre ramolli et le sucre et fouettez jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Incorporez l’un après l’autre, les œufs entiers, la farine et la levure. Mélangez jusqu’ à obtention d’une pâte lisse.

Versez cette pâte sur les quartiers de pommes.

Mettez à four chaud (th.6) et laissez cuire pendant 30 minutes.

Laissez tiédir avant de démouler, et ensuite : dégustez !

Open post

Les travaux en Février

gantsTous les gestes et astuces…gants

arbres2

LES ARBRES, ARBUSTES EN FEVRIER

– Élaguez les vieux arbres, tous les 4 ou 5 ans, en supprimant le bois mort : coupez les branches vivantes en surnombre au centre de l’arbre. Protégez les plaies avec un mastic à cicatriser et élaguez les noisetiers

– Nettoyez les haies composées d’arbustes à feuillage caduc en supprimant le bois mort.

– Plantez des arbres et arbustes à racines nues si le sol n’est pas gelé ou détrempé.

– Si la météo le permet, plantez des rosiers pour fleurir votre printemps mais aussi les forsythias, les groseilliers à fleurs, les lilas, les deutzias, tamaris…

– Protégez le pied de vos camélias et à la fin de leur floraison, enlevez les fleurs fanées.

– Installez des buis, les haies d’arbustes à feuilles caduques comme les charmilles.

– Plantez un jasmin à floraison printanière et des bruyères d’hiver.

– Ôtez la neige si il y en a sur les végétaux à feuillage persistant surtout les rhododendrons et azalées.

– Préparez les trous de plantation à l’avance si vous comptez installer une haie ou des arbres dans les semaines à venir. N’hésitez pas à demander conseils à votre jardinerie pour organiser votre jardin.

– Vérifiez les supports des plantes grimpantes et enlevez les tiges qui sont mortes.

– Redessinez les contours des massifs, bêchez et apportez du compost.

– Épandez de l’engrais spécial plantes acidophiles (dites de terre de bruyère) et rajoutez de la terre de bruyère aux hortensias de couleur bleue s’ils ont tendance à se décolorer.

– Paillez le pied des arbustes frileux et des nouvelles plantations si cela n’a pas été fait à l’entrée de l’hiver.

– Bêchez les massifs, les rocailles et les bordures d’arbustes et de rosiers.

– Commencez à dessiner sur le sol le contour des nouveaux massifs.

– Enfouissez soit du fumier, soit un engrais minéral (fumure d’entretien).

– Ajoutez un peu de terre sur vos bulbes de printemps pour les protéger des grands froids.

– Profitez de la pleine floraison des perces-neige pour les diviser, les transplanter.

– Retaillez les hortensias : ils entrent bientôt en végétation : si vous avez conservé les têtes sèches, vous devez les tailler avant mi-février. Sachez que plus vous taillerez court, moins vous aurez de fleurs : dès le printemps, apportez de l’engrais hortensia bleuissant.

– Désherbez la lavande à la main car il est souvent difficile de le faire en pleine saison : vos plantes ont été taillées début septembre et la terre est souple : profitez-en pour arracher le mauvaises herbes à la main car une binette endommagerait les racines superficielles.

Astuce Delbard : une fois vos lavandes désherbées, placez sur un feutre géotextile et une couche de gravier (moins de 3cm) pour stopper la prolifération des mauvaises herbes en cours d’année ou une bonne épaisseur de paillis.

arbres

LES ARBRES FRUITIERS EN FEVRIER

– Plantez et soignez vos arbres fruitiers

– Il est encore temps de mettre en place les arbres fruitiers vendus en pot ou à racines nues ainsi que les arbustes à petits fruits.

– Brossez les troncs à l’écorce craquelée.

– Apportez du fumier ou un engrais de fond aux cassissiers et groseilliers ainsi qu’aux framboisiers en place depuis longtemps.

– Commencez la taille des arbres dans les vergers (s’il ne gèle pas), notamment celle des arbres à noyau (sauf abricotiers), puis celles des poiriers, des pommiers et débutez celle de la vigne.

– Prenez la précaution de désinfecter les lames de votre sécateur ou de vos cisailles à l’alcool pour ne pas propager des maladies.

– Couvrez aussi les plaies importantes avec du mastic cicatrisant.

– Épointez le cerisier une fois par an durant le repos hivernal : raccourcissez l’extrémité des branches de petits diamètres de 15 à 30 cm avec un échenilloir.

– Taillez les actinidias, les cassissiers, les groseilliers, les arbustes à petits fruits et apportez leur du fumier dès maintenant afin qu’ils se décomposent avant le printemps.

– Supprimez les branches mortes ainsi que celles qui portent du gui, les fruits momifiés : ils sont porteurs de maladies (moniliose) et pourraient contenir des parasites.

– Nettoyez les plaies ou chancres et, appliquez ensuite un mastic à cicatriser sur toutes les coupes : travaux à effectuer hors périodes de gel et de pluie.

– Effectuez les traitements d’hiver (Hors période de gel et de pluie).

– Traitez les arbres fruitiers avec le traitement de fin d’hiver que vous complèterez 10 jours plus tard avec un traitement à la bouillie bordelaise contre les champignons.

– Nettoyez les mousses, les lichens et grattez l’écorce des arbres qui pourraient contenir des parasites et badigeonnez les troncs au Blanc arboricole.

– Posez les armatures pour le palissage des arbres formés venant d’être plantés.

– Prenez soin de vos vieux pommiers et plantez de nouvelles variétés !

– Pour vos arbres menés en espalier, veillez à ce que le cœur de la ramure soit bien aéré, même s’il faut couper des branches car l’air et la lumière doivent pouvoir parvenir aux axes porteurs.
balcon

AUX BALCONS ET TERRASSES EN FEVRIER

– Continuez de protéger vos plantes : enveloppez vos contenants qui craignent le gel dans du plastique à bulles très efficace, emballez les parties aériennes avec du voile d’hivernage et posez des brise-vents pour contrer les vents dominants.

– Plantez des pensées, bruyères, véroniques et arbustes à baies décoratives.

– Surélevez vos pots et videz la réserve d’eau des bacs pour éviter l’excès d’eau toujours plus nocif que le froid !

– Composez vous-même votre jardinière avec de nombreuses plantes d’extérieur résistantes au gel : hellébores, bruyères, arbustes à baies, fusains, feuillages de lierre ou de nandina…

– Fleurissez vos balconnières avec des primevères et bulbes forcés …

– Composez des jardinières : en attendant les périodes hors gel pour vos géraniums, profitez pendant plus de 3 mois de plantes que vous pourrez intégrer dans vos massifs par la suite : bruyères, véroniques, lierres, fusains, pensées, mini-cyclamens sans oublier les premières giroflées parfumées.

Oiseaux de nos jardins : alimentation régulière et les nichoirs !

– Les oiseaux peuvent avoir besoin d’un petit coup de pouce en hiver, tant l’impact de l’homme sur l’environnement les laisse parfois démunis : aidons-les avec quelques graines et de l’eau non gelée !

– Les amateurs de pergolas peuvent installer des rosiers grimpants ou des plantes d’ornement comme les clématites.

maison

DANS LA MAISON EN FEVRIER

– Rempotez votre orchidée défleurie et nettoyez vos plantes !

– Éliminez la poussière qui obstrue les pores en passant une éponge humide sur les grandes feuilles et en douchant les petites.

– Tournez régulièrement le pot de vos plantes vertes pour leur assurer un éclairage uniforme.

– Vaporisez le feuillage des ficus, yucca, bégonia Rex, cordyline… et rassemblez les différents pots sur des plateaux avec un lit de billes d’argiles maintenu humide.

– Bassinez quotidiennement les bonsaïs ainsi que le feuillage des palmiers et autres plantes vertes pour décourager les attaques d’araignées rouges.

– Lustrez les plantes à feuillage épais.

– Surveillez l’apparition des cochenilles (petites bêtes blanches) sur vos cactées.

– Posez des dalles à engazonner : il est souvent difficile de ne pas marcher dans la boue ou faire des ornières avec les roues de la voiture dans le pré : procurez-vous des dalles en plastique dans lesquelles on peut ensemencer une pelouse !

– Profitez de ce mois calme au jardin pour poser vos dalles et vous pourrez semer le gazon dès les premiers beaux jours.

– Nettoyez et désinfectez vos outils.

-‘Mon Poinsettia qu’on m’a offert à Noël perd ses feuilles’ : le froid ou l’eau qui stagne en sont la cause. Des températures en dessous de 15°C et un arrosage intense sont ses ennemis jurés. Il faut une température ambiante nécessaire entre 15 et 22°C avec un arrosage modéré à l’eau tiède tous les 2 jours (pas d’eau dans la soucoupe) . Si votre poinsettia perd ses feuilles, il est souvent trop tard pour remédier à ce désagrément.

potager3

POTAGER EN FEVRIER

– Désinfectez l’ensemble de vos tuteurs, nettoyez les outils de jardin et vérifiez les manches des râteaux, bêches… changez le bois si nécessaire et affûtez les parties tranchantes.

– Par beau temps, aérez les cultures sous abri. – Procédez aux labours d’hiver et en profiter pour enfouir du compost ou un engrais complet. Si votre terre est sableuse, elle est sûrement acide et appauvrie par manque de calcium dans le sol : notre conseiller vous propose de la chaux à épandre à raison de 100g par m² sans enfouir.

– Protégez vos légumes racines (carottes, salsifis, panais…) et vos poireaux d’hiver en recouvrant le sol d’un paillis.

– Semez des radis, des laitues sous châssis. Faites le tri de vos sachets de graines et pensez à les renouveler pour ne pas démarrer vos semis trop en retard.

– Semez les légumes ayant besoin de froid pour lever : persil, cerfeuil tubéreux, mâche, cresson, épinards… : placez un voile de forçage par-dessus pendant quelques semaines afin de limiter les levées de mauvaises herbes.

– Vous pouvez encore planter l’ail violet et l’ail blanc : rangs distants de 20cm tous les 12 cm et enfoncez les caïeux (gousses) à 3 cm de profondeur pointe vers le haut. Vous pouvez aussi planter l’ail rose qui possède un goût moins fort que celui de l’échalote grise.

– Sous châssis, vous pouvez tenter un semis de carottes et de pois et les laitues de printemps.

– Récoltez choux, chicorées et poireaux et forcez les endives !

– Repiquez aussi échalotes et oignons blancs.

– En climat doux, semez pois et fèves et semez sous châssis les premiers choux –fleurs.

– Plantez des sauges et quelques aromatiques !

– Préparez le plan du potager : N’oubliez pas de respecter les rotations de vos cultures en réalisant le plan de votre nouveau potager : évitez de remettre au même endroit des plantes de la même famille.

Astuce Delbard : repérez l’endroit où la neige fond en premier : c’est là où il fait le moins froid et c’est le coin idéal pour vos premiers semis : en fin de mois, si la météo annonce un redoux, étalez un film de forçage sur la parcelle destinée au semis de radis : ils lèveront plus vite.

– Bêchez les parcelles vides pour incorporer du compost ou un engrais naturel à décomposition lente (engrais de fond).

– Attention de ne pas poser du fumier frais sur ails, échalotes, oignons,…

– Des amendements organiques en granulés vous permettent une bonne répartition sur le sol et un travail moins fastidieux d’épandage.

– Une terre riche en matière organique est formidable pour le jardinier. Les matières organiques sont consommées par des champignons et des bactéries, ce qui libère des sels minéraux solubles dans l’eau du sol qui, à leur tour, nourrissent la plante. L’humus favorise aussi le réchauffement du sol en hiver, il permet de le garder humide en été et favorise le drainage par temps pluvieux.

– Attention de ne pas épandre en même temps fumier et chaux : ne pas chauler sur du fumier car cela déclenche une réaction chimique qui volatilise l’azote …

– A savoir : repérez l’endroit où la neige fond en premier : c’est là où il fait le moins froid et c’est le coin idéal pour vos premiers semis : en fin de mois, si la météo annonce un redoux, étalez un film de forçage sur la parcelle destinée au semis de radis : ils lèveront plus vite.

rose2

VOS ROSIERS EN FEVRIER

– Continuez de planter des rosiers Delbard à racines nues si le sol n’est pas gelé. Pralinez-les en les faisant tremper plusieurs heures dans une boue composée de terre de jardin ou de pralin. Faites un trou de 40 cm sur 40 cm. Les racines doivent être à l’aise et s’étaler tout autour du trou. Ne laisser que 3 ou 4 branches pour les buissons, 2 à 3 pour les grimpants et les sarmenteux. Supprimez les autres tiges et taillez les branches restantes à 10 cm du point de greffe. Rafraîchissez les racines de quelques cm, plantez en enterrant le rosier jusqu’au point de greffe. Terminez en apportant du terreau plantation et tassez bien. Arrosez si le sol est sec.

– Des rosiers à planter en toute saison : si le temps le permet et s’il ne gèle pas, il est possible de planter vos rosiers en toute saison.

– En conteneur ou en pot : la période de plantation n’a que peu d’importance : il suffit de creuser un trou de 50 cm de large et de 40 cm de profondeur et de mettre au fond du trou un amendement du type fumier et algues avec un stimulateur de racines.

– Mélangez ensuite la terre de votre jardin avec du terreau plantation. Vous pourrez également utiliser un terreau spécial Rosier Delbard ou même universel.

– Griffez légèrement les racines pour les séparer les unes des autres.

– Trempez la motte dans un seau d’eau afin de ré-humidifier les racines. Cette étape favorise la reprise des rosiers !

– Comme pour toute plantation, un arrosage permet de bien mettre en contact du sol les petites racines et d’assurer ainsi une bonne reprise : même en période d’hiver (hors gel évidemment), il faut arroser à la plantation pour boucher toutes cavités dans le sol où l’air froid pourrait s’infiltrer. Pour bien tenir au chaud les radicelles, un paillis est conseillé au pied du rosier.

vivaces

LES VIVACES EN FEVRIER

– Les parties aériennes des vivaces se dessèchent en hiver sous l’effet du froid et du gel : certaines disparaissent totalement et d’autres restent figées et il vous faut les nettoyer dès que vous voyez apparaître les premières pousses vertes sous les feuillages ou tiges sèchent.

– Protégez les vivaces plantées à l’automne si cela n’a pas été fait à l’entrée de l’hiver.

– Redessinez les contours des massifs, bêchez et apportez du compost.

 

Comment les nettoyer ?

– Coupez au sécateur les tiges sèches le plus près possible du sol sans abîmer les nouvelles pousses.

– Pour les vivaces en touffe comme les graminées, coupez toute la touffe à la cisaille juste au-dessus des jeunes pousses.

– Enlevez les feuilles mortes et paillez entre vos plants en plein renouveau une fois que vous avez enlevé les premières mauvaises herbes envahissantes !

– Binez la terre entre les plantes pour la décompacter et pour décourager la pousse des mauvaises herbes.

– Nourrissez avec un engrais universel les plantes les plus gourmandes : phlox, delphiniums, pivoines…

– Dissuadez les limaces et les escargots avec des granulés anti-limaces !

Astuce Delbard :

Disposez sous une tuile ou plusieurs des petits tas de granulés anti-limaces qui les attireront pour les détruire. A l’abri des tuiles, les granulés ne fondent pas sous la pluie et sont hors d’atteinte d’animaux plus gros !

Les plantes vivaces sont tellement nombreuses que, chaque année, vous pouvez apporter du renouveau dans votre massif. Avec leur floraison et leurs feuillages superbes, leur présence est indispensable dans votre jardin. Leur palette reste riche en formes, en couleurs et pour toutes les époques. Toutes les vivaces aux floraisons variées vous comblent aussi avec de très beaux bouquets pour chaque saison.

 

ATTENTION AU FROID DE FEVRIER

Vos plantes résistent à la neige mais attention au froid !

Les plantes sont protégées par la neige mais aussi de nombreux produits sont proposés dans votre jardinerie pour vous permettre de les sauvegarder lors des températures très basses !

– Toile géotextile (voile d’hivernage) ou toile de jute : le système est simple, on plante 4 piquets autour de l’arbuste puis on enroule la toile autour. Les piquets permettent de limiter les contacts entre la plante et la toile.

– de nombreux paillis permettent de protéger les vivaces et les arbustes de petite taille. Il s’agit simplement de recouvrir la plante de paillis d’écorces ou de lin…

– Le buttage : recouvrir de terre le pied de la plante. Le rosier doit rester votre plante prioritaire. Le point de greffe craint les fortes gelées. S’il périt, le porte-greffe s’affranchit et développe un églantier commun. Qu’il s’agisse de rosiers buissons ou grimpants, buttez le rosier : ramener la terre pour former une butte s’élevant à 15cm recouvrant entièrement le point de greffe ainsi que la base des rameaux. (bien penser à dégager cette butte à la fin des gelées de printemps).

– Couvrir et pailler le rosier : pour protéger le point de greffe situé en hauteur sur les rosiers-tiges ou encore les pleureurs, raccourcissez d’abord les branches, puis enveloppez toute la ramure dans un voile d’hivernage noué sur la tige au-dessous du point de greffe. Si l’hiver connaît une période très froide, glissez de la paille dans la capuche pour emmitoufler le point de greffe.

Un atout contre le froid : la neige est en effet un bon isolant car la neige renferme une grande quantité d’air. Avec de la neige, les écarts de température sont diminués, le sol gèle moins en profondeur et les racines et le collet des plantes sont mieux protégés du froid.

Astuces Delbard :

– Laisser des débris de taille de végétaux sur vos massifs et au pied de vos arbustes (ex : feuilles mortes, paillis) pour favoriser l’accumulation de la première neige.

– Ne pas tailler les graminées et les vivaces, car leurs tiges favorisent l’accumulation de neige.

– Ne pas pelleter ou tasser la neige directement sur les végétaux et la base des arbustes, car une neige compactée est moins isolante (risque d’asphyxie des plantes).

Pour la protection des plantes caduques : elles ont perdu leurs feuilles et n’ont plus aucune activité durant l’hiver et elles sont donc beaucoup moins sensibles au froid. Elles apprécieront un paillage d’écorces si vous le souhaitez.

Pour la protection des plantes à feuillage persistant : la végétation ralentie à cette période réclame des soins en cas de gelée : attention que le poids de la neige ne casse pas les branches de vos rhododendrons ou autres plantes… : secouez les dans ce cas !

Protéger les plantes en pleine terre : nous vous conseillons de les protéger d’un simple paillage végétal tel que des écorces, du paillis de lin et quelques centimètres de compost ou de fumier. Cette protection atténue l’effet du gel en protégeant notamment le système racinaire.

Protéger les plantes en bacs et en pots : elles sont les plus exposées aux gelées car l’ensemble de la surface du pot est au contact de l’air : il est important de disposer vos plantes en pot à l’endroit le mieux protégé du froid et du vent.

Astuce Delbard : regarder où les feuilles mortes s’amoncellent car elles vous indiquent l’endroit le plus abrité de votre terrasse ou votre jardin !

Surveillez votre bassin extérieur car sa surface ne doit pas complètement geler. Astuce Delbard : déposez un fagot de bois qui dépasse de l’eau non gelée ou un morceau de polystyrène pour éviter de faire geler toute la surface de votre bassin.

Open post
ambiance chandeleur

Ma chandeleur avec l’Abeille Délicieuse

crepes Ma recette de crêpes crepes

La chandeleur c'est le 2 février ! Et c'est toujours une bonne excuse pour pouvoir se régaler autour de bonnes crêpes.

Préparez vos crêpes en un clin d’œil grâce à notre recette simple et rapide.

fouet chandeleurPour environ 15 crêpes, il vous faut :         

  • 200 g de farinefarine
  • 50 g de sucresucre chandeleur
  • 2 œufsoeuf chandeleuroeuf chandeleur
  • 1/2 L de laitlait chandeleur
  • 1 cuillère à café d'arôme de vanillevanille chandeleur
  • 1 cuillère à soupe d'huile huile chandeleur

 

Mélangez tous vos ingrédients. Vous n'avez même pas besoin de laisser reposer la pâte.

Vous pouvez dès maintenant passer à la cuisson de vos crêpes.

Pour garnir nos crêpes, nous avons choisi les produits "L'Abeille Délicieuse" : Crème de marrons, confiture de fraises ou d'abricots, différentes variétés de miels... 

Il y a tous les produits pour se faire plaisir ! sourire

Astuce : Afin que les premières crêpes restent chaudes pendant que les autres cuisent, faites bouillir de l'eau dans une casserole et placez l'assiette avec les crêpes dessus.

Retrouvez les produits l'Abeille Délicieuse sur : http://www.culturemiel.com/ ou encore sur Facebook : https://www.facebook.com/culture.miel

Culture miel - l'abeille délicieuse

*« Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé »

« L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération »

Open post

Mon jardin miniature

Réalisez votre jardin miniature ! 

L'hiver on n'a pas spécialement envie d'aller au jardin dehors... Il fait froid et pas particulièrement beau ! 

Alors on vous propose de réaliser votre jardin miniature en 5 minutes chrono ! 

Surprenez vos invités avec cette décoration originale...  sourire

Suivez notre atelier photo !

Open post

La galette des rois !

Ce week-end on tire les rois ! 

Et si cette année, pour commencer 2017, vous faisiez votre galette des rois vous même ?

On vous donne notre recette et un tuto en pas à pas ! 

 

Suivez notre recette pas à pas...

Open post

Les travaux du jardin en janvier

arbustes LES ARBRES, ARBUSTES EN JANVIER

– Elaguez les vieux arbres, tous les 4 ou 5 ans, en supprimant le bois mort : coupez les branches vivantes en surnombre au centre de l’arbre. Protégez les plaies avec un mastic à cicatriser. Élaguez les noisetiers

– Nettoyez les haies composées d’arbustes à feuillage caduc en supprimant le bois mort.

– Plantez des arbres et arbustes à racines nues si le sol n’est pas gelé ou détrempé.

– Si la météo le permet, plantez des rosiers pour fleurir votre printemps mais aussi les forsythias, les groseilliers à fleurs, les lilas, les deutzias, tamaris…

– Protégez le pied de vos camélias et à la fin de la floraison des camélias, enlevez les fleurs fanées.

– Installez des buis, les haies d’arbustes à feuilles caduques comme les charmilles.

– Plantez un jasmin à floraison printanière et des bruyères d’hiver

– Traitez vos rosiers à la bouillie Bordelaise

– Otez la neige sur les végétaux à feuillage persistant surtout les rhododendrons et azalées.

– Préparez les trous de plantation à l’avance si vous comptez installer une haie ou des arbres dans les semaines à venir et allez demander conseils à votre jardinerie pour organiser votre jardin.

– Vérifiez les supports des plantes grimpantes et enlevez les tiges qui sont mortes.

– Redessinez les contours des massifs, bêchez et apportez du compost.

– Epandez de l’engrais spécial plantes acidophiles et rajoutez de la terre de bruyère aux hortensias de couleur bleue s’ils ont tendance à se décolorer.

– Paillez le pied des arbustes frileux et des nouvelles plantations si cela n’a pas été fait à l’entrée de l’hiver.

– Bêchez les massifs, les rocailles et les bordures d’arbustes et de rosiers.

– Commencez à dessiner sur le sol le contour des nouveaux massifs.

– Enfouissez soit du fumier, soit un engrais minéral (fumure d’entretien).

– Ajoutez un peu de terre sur vos bulbes de printemps pour les protéger des grands froids.

– Profitez de la pleine floraison des perce-neige pour les diviser, les transplanter.

– Retaillez les hortensias : ils entrent bientôt en végétation : si vous avez conservé les têtes sèches, vous devez les tailler avant mi-février. Sachez que plus vous taillerez court, moins vous aurez de fleurs : dès le printemps, apportez de l’engrais hortensia bleuissant.

– Désherbez la lavande à la main car il est souvent difficile de le faire en pleine saison. Vos plantes ont été taillées début septembre et la terre est souple. Profitez-en pour arracher le mauvaises herbes à la main car une binette endommagerait les racines superficielles.

Astuce Delbard : une fois vos lavandes désherbées, placez sur un feutre géotextile Delbard une couche de gravier (moins de 3cm) pour stopper la prolifération des mauvaises herbes en cours d’année ou une bonne épaisseur de paillis.arbres

LES ARBRES FRUITIERS EN JANVIER

Plantez et soignez vos arbres fruitiers.

– Il est encore temps de mettre en place les arbres fruitiers vendus en pot ou à racines nues ainsi que les arbustes à petits fruits.

Brossez les troncs à l’écorce craquelée.

– Apportez du fumier ou un engrais de fond aux cassissiers et groseilliers ainsi qu’aux framboisiers en place depuis longtemps.

– Commencez la taille des arbres dans les vergers (s’il ne gèle pas), notamment celle des arbres à noyau (sauf abricotiers). Puis, taillez les poiriers, les pommiers et débutez celle de la vigne.

– Prenez la précaution de désinfecter les lames de votre sécateur ou de vos cisailles à l’alcool pour ne pas propager des maladies.

– Couvrez aussi les plaies importantes avec du mastic cicatrisant.

– Épointez le cerisier une fois par an durant le repos hivernal. Raccourcissez l’extrémité des branches de petits diamètres de 15 à 30 cm avec un échenilloir.

– Taillez les actinidias, les cassissiers, les groseilliers, les arbustes à petits fruits et apportez leur du fumier dès maintenant afin qu’il se décompose avant le printemps

– Supprimez les branches mortes ainsi que celles qui portent du gui, les fruits momifiés : ils sont porteurs de maladies (moniliose) et pourraient contenir des parasites.

– Nettoyez les plaies ou chancres et, appliquez ensuite un mastic à cicatriser sur toutes les coupes : travaux à effectuer hors périodes de gel et de pluie.

– Effectuez les traitements d’hiver (Hors période de gel et de pluie).

– Traitez les arbres fruitiers avec le traitement de fin d’hiver que vous complèterez 10 jours plus tard avec un traitement à la bouillie bordelaise contre les champignons.

– Nettoyez les mousses, les lichens et grattez l’écorce des arbres qui pourraient contenir des parasites et badigeonnez les troncs au Blanc arboricole.

– Posez les armatures pour le palissage des arbres formés venant d’être plantés.

– Prenez soin de vos vieux pommiers et plantez de nouvelles variétés !

– Pour vos arbres menés en espalier, veillez à ce que le cœur de la ramure soit bien aéré. Il faudra peut-être couper des branches car l’air et la lumière doivent pouvoir parvenir aux axes porteurs.

 

balcon

AUX BALCONS ET TERRASSES EN JANVIER

– Continuez de protéger vos plantes : enveloppez vos contenants qui craignent le gel dans du plastique à bulles très efficace, emballez les parties aériennes avec du voile d’hivernage et posez des brise-vents pour contrer les vents dominants.

– Plantez des pensées, bruyères, véroniques et arbustes à baies décoratives

– Surélevez vos pots et videz la réserve d’eau des bacs pour éviter l’excès d’eau toujours plus nocif que le froid !

– Composez vous-même votre jardinière avec de nombreuses plantes d’extérieur résistantes au gel : hellébores, bruyères, arbustes à baies, fusains, feuillages de lierre ou de nandina…

Fleurissez vos balconnières avec des primevères et bulbes forcés …

– Composez des jardinières : en attendant les périodes hors gel pour vos géraniums, profitez pendant plus de 3 mois de plantes que vous pourrez intégrer dans vos massifs par la suite : bruyères, véroniques, lierres, fusains, pensées, mini-cyclamens sans oublier les premières giroflées parfumées.

Oiseaux de nos jardins : alimentation régulière et les nichoirs !

– Les oiseaux peuvent avoir besoin d’un petit coup de pouce en hiver, tant l’impact de l’homme sur l’environnement les laisse parfois démunis : aidons les avec quelques graines et de l’eau non gelée !

– Les amateurs de pergolas peuvent installer des rosiers grimpants ou des plantes d’ornement comme les clématites.

maison

DANS LA MAISON EN JANVIER

Rempotez votre orchidée défleurie et nettoyez vos plantes !

– On vous a offert une orchidée pendant les fêtes de fin d’année et elle vous paraît bien piètre… Vos orchidées deviennent parfois tristes et font pâle figure après leur floraison. C’est en ce moment de redonner une belle vigueur à votre plante avec un rempotage soigneusement réalisé.

– Eliminez la poussière qui obstrue les pores en passant une éponge humide sur les grandes feuilles et en douchant les petites.

– Tournez régulièrement le pot de vos plantes vertes pour leur assurer un éclairage uniforme.

– Vaporisez le feuillage des ficus, yucca, bégonia Rex, cordyline… Rassemblez les différents pots sur des plateaux avec un lit de billes d’argiles maintenu humide.

– Bassinez quotidiennement les bonsaïs ainsi que le feuillage des palmiers et autres plantes vertes pour décourager les attaques d’araignées rouges.

– Lustrez les plantes à feuillage épais

– Surveillez l’apparition des cochenilles (petites bêtes blanches) sur vos cactées.

– Posez des dalles à engazonner : il est souvent difficile de ne pas marcher dans la boue ou faire des ornières avec les roues de la voiture dans le pré. Procurez-vous des dalles bien pratiques en plastique dans lesquelles on peut ensemencer une pelouse ! Profitez de ce mois calme au jardin pour poser vos dalles et vous pourrez semer le gazon dès les premiers beaux jours.

Nettoyez et désinfectez vos outils.

Mon poinsettia après Noël …

‘Mon Poinsettia qu’on m’a offert à Noël perd ses feuilles’ : le froid ou l’eau qui stagne en sont la cause. Des températures en dessous de 15°C et un arrosage intense sont ses ennemis jurés. Il faut une température ambiante nécessaire entre 15 et 22°C avec un arrosage modéré à l’eau tiède tous les 2 jours (pas d’eau dans la soucoupe) . Si votre poinsettia perd ses feuilles, il est souvent trop tard pour remédier à ce désagrément.

potager3

POTAGER EN JANVIER

– Désinfectez l’ensemble de vos tuteurs.

– Nettoyez les outils de jardin, vérifier les manches des râteaux, bêches… changez le bois si nécessaire et affûter les parties tranchantes.

– Par beau temps, aérez les cultures sous abri.

– Procédez aux labours d’hiver et en profiter pour enfouir du compost ou un engrais complet. Si votre terre est sableuse, elle est sûrement acide et appauvrie par manque de calcium dans le sol : notre conseiller vous propose de la chaux à épandre à raison de 100g par m² sans enfouir.

– Protégez vos légumes racines (carottes, salsifis, panais…) et vos poireaux d’hiver en recouvrant le sol d’un paillis.

– Semez des radis, des laitues sous châssis. Faites le tri de vos sachets de graines et pensez à les renouveler pour ne pas démarrer vos semis trop en retard.

– Semez les légumes ayant besoin de froid pour lever : persil, cerfeuil tubéreux, mâche, cresson, épinards… Placez un voile de forçage par-dessus pendant quelques semaines afin de limiter les levées de mauvaises herbes.

– Vous pouvez encore planter l’ail violet et l’ail blanc : rangs distants de 20cm tous les 12 cm et enfoncez les caïeux (gousses) à 3 cm de profondeur pointe vers le haut. Vous pouvez aussi planter l’ail rose qui possède un goût moins fort que celui de l’échalote grise.

– Sous châssis, vous pouvez tenter un semis de carottes et de pois et les laitues de printemps.

– Récoltez choux, chicorées et poireaux et forcez les endives !

– Repiquez aussi échalotes et oignons blancs

– En climat doux, semez pois et fèves et semez sous châssis les premiers choux –fleurs.

– Plantez des sauges et quelques aromatiques !

– Préparez le plan du potager : N’oubliez pas de respecter les rotations de vos cultures en réalisant le plan de votre nouveau potager. Évitez de remettre au même endroit des plantes de la même famille.

– Bêchez les parcelles vides pour incorporer du compost ou un engrais naturel à décomposition lente (engrais de fond).

– Attention de ne pas poser du fumier frais sur ails, échalotes, oignons,…

– Des amendements organiques en granulés vous permettent une bonne répartition sur le sol et un travail moins fastidieux d’épandage.

– Une terre riche en matière organique est formidable pour le jardinier. Les matières organiques sont consommées par des champignons et des bactéries, ce qui libère des sels minéraux solubles dans l’eau du sol qui, à leur tour, nourrissent la plante. L’humus favorise aussi le réchauffement du sol en hiver, il permet de le garder humide en été et favorise le drainage par temps pluvieux.

– Attention de ne pas épandre en même temps fumier et chaux : ne pas chauler sur du fumier car cela déclenche une réaction chimique qui volatilise l’azote …

– A savoir : repérez l’endroit où la neige fond en premier : c’est là où il fait le moins froid et c’est le coin idéal pour vos premiers semis. En fin de mois et si la météo annonce un redoux, étalez un film de forçage sur la parcelle destinée au semis de radis : ils lèveront plus vite.

rose2

VOS ROSIERS EN JANVIER

Continuez de planter des rosiers à racines nues si le sol n’est pas gelé. Pralinez-les en les faisant tremper plusieurs heures dans une boue composée de terre de jardin ou de pralin. Faites un trou de 40 cm sur 40 cm. Les racines doivent être à l’aise et s’étaler tout autour du trou. Ne laisser que 3 ou 4 branches pour les buissons, 2 à 3 pour les grimpants et les sarmenteux. Supprimez les autres tiges et taillez les branches restantes à 10 cm du point de greffe. Rafraîchissez les racines de quelques cm, plantez en enterrant le rosier jusqu’au point de greffe. Terminez en apportant du terreau plantation et tassez bien. Arrosez si le sol est sec.

Des rosiers à planter en toute saison :

– Si le temps le permet et s’il ne gèle pas, il est possible de planter vos rosiers en toute saison.

– En conteneur ou en pot : la période de plantation n’a que peu d’importance. Il suffit de creuser un trou de 50 cm de large et de 40 cm de profondeur et de mettre au fond du trou un amendement du type fumier et algues avec un stimulateur de racines.

– Mélangez ensuite la terre de votre jardin avec du terreau plantation. Vous pourrez également utiliser un terreau spécial Rosier Delbard ou même universel.

– Griffez légèrement les racines pour les séparer les unes des autres.

– Trempez la motte dans un seau d’eau afin de ré-humidifier les racines. Cette étape favorise la reprise des rosiers !

– Comme pour toute plantation, un arrosage permet de bien mettre en contact du sol les petites racines et d’assurer ainsi une bonne reprise : même en période d’hiver (hors gel évidemment), il faut arroser à la plantation pour boucher toutes cavités dans le sol où l’air froid pourrait s’infiltrer. Pour bien tenir au chaud les radicelles, un paillis est conseillé au pied du rosier.

vivaces

LES VIVACES EN JANVIER

– Les parties aériennes des vivaces se dessèchent en hiver sous l’effet du froid et du gel. Certaines disparaissent totalement et d’autres restent figées et il vous faut les nettoyer dès que vous voyez apparaître les premières pousses vertes sous les feuillages ou tiges sèchent.

– Protégez les vivaces plantées à l’automne si cela n’a pas été fait à l’entrée de l’hiver.

– Redessinez les contours des massifs, bêchez et apportez du compost.

Comment les nettoyer ?

– Coupez au sécateur les tiges sèches le plus près possible du sol sans abîmer les nouvelles pousses.

– Pour les vivaces en touffe comme les graminées, coupez toute la touffe à la cisaille juste au – dessus des jeunes pousses.

– Enlevez les feuilles mortes et paillez entre vos plants en plein renouveau une fois que vous avez enlevé les premières mauvaises herbes envahissantes !

– Binez la terre entre les plantes pour la décompacter et pour décourager la pousse des mauvaises herbes

– Nourrissez avec un engrais universel les plantes les plus gourmandes : phlox, delphiniums, pivoines…

– Dissuadez les limaces et les escargots avec des granulés anti-limaces !

Astuce Delbard : disposez sous une tuile ou plusieurs des petits tas de granulés anti-limaces qui les attireront pour les détruire. A l’abri des tuiles, les granulés ne fondent pas sous la pluie et sont hors d’atteinte d’animaux plus gros !

Les plantes vivaces sont tellement nombreuses que, chaque année, vous pouvez apporter du renouveau dans votre massif. Avec leur floraison et leurs feuillages superbes, leur présence est indispensable dans votre jardin. Leur palette reste riche en formes, en couleurs et pour toutes les époques. Toutes les vivaces aux floraisons variées vous comblent aussi avec de très beaux bouquets pour chaque saison.

froid

ATTENTION AU FROID DE JANVIER

Vos plantes résistent à la neige mais attention au froid !

Les plantes sont protégées par la neige. Elles peuvent aussi l’être grâce à de nombreux produits proposés dans votre jardinerie pour vous permettre de les sauvegarder lors des températures très basses !

– Toile géotextile (voile d’hivernage) Delbard ou toile de jute :

Le système est simple, on plante 4 piquets autour de l’arbuste puis on enroule la toile autour. Les piquets permettent de limiter les contacts entre la plante et la toile.

– De nombreux paillis permettent de protéger les vivaces et les arbustes de petite taille. Il s’agit simplement de recouvrir la plante de paillis d’écorces ou de lin…

– Le tunnel en plastique Delbard pour les semis.

– Le buttage : recouvrir de terre le pied de la plante. Le rosier doit rester votre plante prioritaire. Le point de greffe craint les fortes gelées. S’il périt, le porte-greffe s’affranchit et développe un églantier commun. Qu’il s’agisse de rosiers buissons ou grimpants, buttez le rosier. Ramenez la terre pour former une butte s’élevant à 15cm recouvrant entièrement le point de greffe ainsi que la base des rameaux. (bien penser à dégager cette butte à la fin des gelées de printemps)

– Couvrir et pailler le rosier : pour protéger le point de greffe situé en hauteur sur les rosiers-tiges ou encore les pleureurs, raccourcissez d’abord les branches. Ensuite, enveloppez toute la ramure dans un voile d’hivernage Delbard noué sur la tige au-dessous du point de greffe. Si l’hiver connaît une période très froide, glissez de la paille dans la capuche pour emmitoufler le point de greffe.

Un atout contre le froid : la neige est en effet un bon isolant car la neige renferme une grande quantité d’air. Avec de la neige, les écarts de température sont diminués, le sol gèle moins en profondeur et les racines et le collet des plantes sont mieux protégés du froid.

Astuces Delbard :

– Laisser des débris de taille de végétaux sur vos massifs et au pied de vos arbustes (ex : feuilles mortes, paillis) pour favoriser l’accumulation de la première neige

– Ne pas tailler les graminées et les vivaces, car leurs tiges favorisent l’accumulation de neige.

– Ne pas pelleter ou tasser la neige directement sur les végétaux et la base des arbustes. Une neige compactée est moins isolante (risque d’asphyxie des plantes).

Pour la protection des plantes caduques : elles ont perdu leurs feuilles et n’ont plus aucune activité durant l’hiver et elles sont donc beaucoup moins sensibles au froid. Elles apprécieront un paillage d’écorces si vous le souhaitez.

Pour la protection des plantes à feuillage persistant : la végétation ralentie à cette période réclame des soins en cas de gelée. Attention que le poids de la neige ne casse pas les branches de vos rhododendrons ou autres plantes… : secouez les dans ce cas !

Protéger les plantes en pleine terre : nous vous conseillons de les protéger d’un simple paillage végétal tel que des écorces, du paillis de lin et quelques centimètres de compost ou de fumier. Cette protection atténue l’effet du gel en protégeant notamment le système racinaire.

Protéger les plantes en bacs et en pots :

Elles sont les plus exposées aux gelées car l’ensemble de la surface du pot est au contact de l’air. Il est important de disposer vos plantes en pot à l’endroit le mieux protégé du froid et du vent.

Astuce Delbard : regarder où les feuilles mortes s’amoncellent car elles vous indiquent l’endroit le plus abrité de votre terrasse ou votre jardin !

Surveillez votre bassin extérieur car sa surface ne doit pas complètement geler.

Astuce : déposez un fagot de bois qui dépasse de l’eau non gelée ou un morceau de polystyrène pour éviter de faire geler toute la surface de votre bassin.

Open post

La soupe détox

Et oui, en pleine période de Noël, notre organisme est mis à rude épreuve par les excès alimentaires…

On a du mal à dire non à la deuxième portion de dinde ou encore aux petits chocolats qui accompagnent le café…

On mange plus gras, mais aussi plus sucré et notre estomac ne nous dit pas forcément merci.

Alors puisque c’est mercredi et puisque les festivités reprennent de plus belle ce week-end pour le réveillon du 31, on vous propose la recette de notre soupe « détox » aux légumes. L’occasion idéale pour se faire un peu de bien avant de recommencer les excès (après tout on est humain, on a le droit de se faire plaisir !).

ail brocoli carotte celeri chou courgette epinard oignon

Pour votre soupe « détox », il vous faut :

  • 1/2 chou,
  • 1/2 brocoli,
  • 1 poignée de feuilles d’épinards,
  • 1 courgette,
  • 2 carottes,
  • 2 bâtons de céleri,
  • 1 oignon jaune,
  • 5 gousses d’ail,
  • 1L de bouillon de volaille

couteau marmite mixeur planche

Pour la préparer, c’est très simple :

Émincez d’abord finement l’ail et l’oignon. Prenez une grande marmite ou un fait-tout, versez-y une cuillère à soupe d’huile d’olive et faites revenir l’ail et l’oignon émincés. Une fois l’oignon rissolé, versez 1L de bouillon de volaille dans la marmite et portez à ébullition. Coupez tous vos légumes en dés ou alors en lamelles fines. Ajoutez-les dans la marmite avec le bouillon. Assaisonnez votre préparation avec les épices de votre choix (sel, poivre, autres épices…). Laissez mijoter un moment afin que les légumes soient bien tendres et fondants (entre 20 et 30 minutes). Une fois cuits, mixez-les tous ensemble à l’aide d’un mixeur plongeant, directement dans la marmite.

Dégustez votre soupe ! sourire

Vous pouvez en manger plusieurs jours d’affilée, vous verrez que vous serez beaucoup plus à l’aise pour, de nouveau, vous faire plaisir au réveillon du 31.

 

Et vous, vous avez des recettes « détox » à nous donner ?

On attend vos recettes et avis en commentaires !

Centre de table fleuri pour Noël

Le réveillon de Noël, c'est dans 3 jours ! 

Alors cette année, on a décidé de vous aider dans la préparation de votre table de fêtes.

On vous montre comment préparer un centre de table fleuri pour en mettre plein les yeux à votre famille et à vos amis ! 

Suivez notre atelier pas à pas...

Open post

Le Mug-cake tout chocolat

chocolat

Le Mug-cake vous connaissez ? C’est cette technique qui consiste à faire un gâteau dans un mug ou dans une tasse directement cuit au micro-ondes !

Ça veut dire moins de vaisselle, moins de temps de préparation et surtout moins de temps d’attente avant de pouvoir savourer son goûter…

En plus, c’est tellement simple que vous pouvez même en faire plusieurs avec les enfants ! La parade parfaite pour les intéresser à la cuisine sourire

Alors, pourquoi est-ce qu’on ne craquerait pas ?

Pour 1 Mug-cake tout chocolat

mug

Ingrédients :

  • 40g de chocolat noir ou alors de chocolat au lait,
  • 3 cuillères à soupe de sucre,
  • 6 cuillères à soupe de farine,
  • 1/2 cuillère à café de levure,
  • 2 cuillères à soupe de beurre (nature ou demi-sel en fonction des envies),
  • 1 œuf

 

Préparation :

Pour la préparation de votre Mug-cake, rien de plus simple !

Faites d’abord fondre le chocolat et le beurre dans le mug au micro-onde pendant 20 à 30 secondes. Il faut que cela soit assez fondu pour que vous obteniez une pâte bien lisse.

Ajoutez ensuite tous les autres ingrédients, mélangez bien dans le mug et faites cuire la préparation pendant 1 minute à pleine puissance.

Si pour vous le Mug-cake n’est pas assez cuit, remettez-le environ 15 secondes au micro-ondes.

 

Variante : Pour les plus gourmands, vous pouvez rajouter sur votre mug-cake une fois la cuisson terminée : de la chantilly, des petites guimauves ou encore des fruits frais…

sapinAllez on partage ? Laissez-nous votre recette de Mug-cake en commentaire ! sapin

Navigation au sein des articles

1 2