Open post
romarin-blog-delbard-jardin-moustiques-plante

Les plantes anti-moustiques

Vous connaissez les plantes anti-moustiques ?

Qui dit longues et chaudes soirées d’été dit aussi longs apéros en plein air…!

Mais c’est sans compter l’incruste habituel de nos étés : les moustiques.

Alors pour vous permettre de mieux apprécier ces moments d’été farniente, voici 7 plantes parfaites pour vous débarrasser des moustiques.

Retrouvez nos conseils verts, feuillus, parfumés et surtout bien intentionnés !

romarin-plante-delbard-jardin-moustiquesLe romarinromarin-plante-delbard-jardin-moustiques

Si nous adorons la saveur et le parfum du romarin, les moustiques eux en ont horreur. Installez donc un jardin aromatique à proximité et vous aurez un été parfumé et sans moustiques.

 

Le nepeta

Cette plante est un anti-moustique efficace, mais également un objet de gourmandise pour les chats, de grands amateurs de nepeta. Le malheur des uns fait le bonheur des autres…

 

lavende-blog-delbard-jardin-planteLa lavandelavende-blog-delbard-jardin-plante

Encore une herbe au parfum délicieux que vous pouvez ajouter à la liste ! La lavande vous plonge dans une ambiance de vacances tout en chassant les moustiques.

Petit conseil : Si vous vous êtes fait piquer, n’hésitez pas à appliquer une goutte d’huile essentielle de lavande sur votre piqûre (si il n’y a pas de plaie), vous ne vous gratterez plus !

 

plante-tomate-jardin-delbard-moustiqueLa feuille de tomateplante-tomate-jardin-delbard-moustique

Un plant de tomate sur la terrasse ou quelques feuilles sur la table et les moustiques iront… voir ailleurs si vous y êtes !

 

La mélisse citronnelle

Mélisse citronnelle, citronnelle ou géranium citron : les moustiques détestent tout ce qui sent le citron. Cette herbe attire par contre les abeilles, qui justement ont besoin de notre aide. À planter sans hésiter !

 

menthe-blog-delbard-jardin-planteLa menthementhe-blog-delbard-jardin-plante

Cueillez quelques feuilles de menthe pour agrémenter votre thé et les moustiques iront plutôt roder chez les voisins. Il vaut mieux mettre le plant de menthe dans un pot, car la plante a tendance à proliférer de manière incontrôlée.

 

La calendula

Avec ses fleurs jaune ou orange, le calendula n’est pas qu’un rôle esthétique ;  leur parfum éloigne aussi les moustiques. Ces plantes – disponible toute l’année – seront donc parfaites dans votre jardin.

 

blog-delbard-plante-jardin-moustiques

Et n’oubliez pas…

Les moustiques adorent l’eau stagnante. Évitez alors d’installer votre mobilier de jardin à proximité d’une marre. et pensez aussi à vider les arrosoirs et les dessous de pots.

Maintenant, il ne vous reste plus qu’à vous équiper et à trinquer en paix. Souriez, c’est l’été

Open post

Les travaux du jardin en juillet

Au jardin en Juillet il y a encore plein de choses à faire ! Retrouvez tous nos conseils juste ici !

arbustes

Au jardin d’Ornement

 

– Palissez les jeunes pousses des plantes grimpantes : clématite, glycine, chèvrefeuille, vigne vierge, rosier;

– Taillez les variétés de clématites qui viennent de finir leur floraison printanière.

– Coupez les fleurs fanées des arbustes, des vivaces et des rosiers.

– C’est le moment de faire de nouvelles plantations d’iris et de diviser ceux qui sont plantés depuis 3 ans.

– Vérifiez le tuteurage des dahlias et des glaïeuls.

– Maintenez le sol propre dans vos massifs s’ils ne sont pas paillés.

– Par temps chaud, arrosez régulièrement et copieusement, en fin de journée, toutes les plantations réalisées à l’automne et au printemps dernier.

– Semez sous châssis ou en terrine des graines d’œillets de poète, pensées, corbeilles d’argent, giroflées.

potager-blog-delbard-jardin

Au Potager

– Semez betteraves, chicorées, scaroles et frisées, choux d’hiver, navets, poireaux, carottes ainsi que les derniers haricots verts.

– Repiquez poireaux, céleris, choux, salades. Dès que le feuillage jauni, il est temps de récolter l’ail. Arrachez quelques plants de pommes de terre au fur et à mesure des besoins.

– Sarclez et buttez les haricots verts, pommes de terre, topinambours.

– Taillez melons, courgettes, aubergines, tomates, concombres, potirons.

– Vérifiez régulièrement, par temps chaud et humide, les plants de tomates : dès les premiers symptômes du mildiou, coupez et détruisez les feuilles atteintes et faites un traitement approprié.

verger-fruit-jardin-blog-delbard

Au Verger

– Taillez les framboisiers non remontants dès la fin de la dernière cueillette. Palissez les mûres et tayberry.

– Eclaircissez les poiriers, pommiers, pêchers. Etayez les branches des arbres très chargés en fruits. Placez dans vos arbres des pièges à guêpes. Vérifiez les pièges à phéromones des pruniers, poiriers et pommiers.

– Derniers pincements sur la vigne : laissez 2 ou 3 feuilles au-dessus de la grappe.

– Taillez, sitôt après la récolte, les cerisiers et les abricotiers qui ont besoin d’un rajeunissement.

Automne-delbard-blog-jardin delbard-blog-jardin-potagerautomne-blog-delbard-jardin

C’est le moment de préparer l’automne

– Semez en terrine ou sous châssis les campanules, choux d’ornement, digitales, giroflées, œillets-de-poète, hellébores, myosotis, pâquerettes, pensées, primevères, roses trémières et pensées violettes cornues.

– Divisez les arabettes.

– Semez en godets le gypsophile vivace, les pavots d’Islande et les pois de senteur vivaces.

– Bouturez les arabettes, lins vivaces, lis, liserons de Mauritanie, mufliers et pavots d’Orient.

– Semez dans un coin du potager libéré par les premières récoltes les œillets de poètes.

– Semez en place les giroflées d’hiver.

– Marcottez les œillets vivaces.

– Divisez et plantez les iris des jardins.

– Arrachez les bulbes de printemps quand le feuillage est sec.

– Toilettez les plantes vivaces défleuries.

– Rabattez les hampes florales des acanthes défleuries et taillez les sauges.

 

Mon Potager Facile Juillet

Qu'est ce qu'on fait en Juillet ?

La récolte des radis

Le semis des aromatiques

Les semis de radis

Ce mois-ci en quelques mots...

Ah Juillet... Le mois souvent le plus chaud de l'année ! 
On hésite parfois à aller au jardin mais non ! C'est bien nécessaire.

Vos petites plantations et grands plants ont un grand besoin en eau pendant ces fortes chaleurs.
Tomates, piments, poivrons, salades ou radis seront très reconnaissants d'avoir de l'eau au moins une fois par jour (soit tôt le matin ou alors le soir, une fois le soleil couché).
Votre potager a besoin de boire alors ne l'oubliez pas !

Sinon de notre côté tout pousse bien.

On a pu faire notre première récolte de radis. Et ils sont très beaux !
On vous poste une vidéo très bientôt.

carottes-mon-potager-facile
On a aussi terminé de récolter les carottes qu'on avait semé il y a maintenant 4 mois.
Nos tomates poussent très bien. On a déjà plein de tomates cerises vertes et une tomate cœur de bœuf rouge.tomates-blog-delbard

Nos piments et poivrons, eux, sont encore bien verts. On attend qu'ils prennent un peu plus le soleil pour qu'ils rougissent !
piments-blog-delbard-potager-jardin

Et chez vous, ça donne quoi ?
Donnez-nous vos impressions en commentaire un peu plus bas !

Le conseil de l'expert

Il est important de bien arroser votre potager et encore plus pendant les fortes chaleurs. 

En fonction du terreau que vous avez choisi pour votre potager en bac ou en carré, vous pouvez voir se former des "mottes" de terre si il fait trop chaud après un arrosage. 

Parfois le terreau fait des mottes et se "coagule" ce qui empêche les racines de bien se développer. 

Il est donc important que vous cassiez les mottes grâce à un petit râteau à main. 

Si vous avez semé des radis, n'hésitez pas à arroser souvent, sinon ils se resserreront sur eux-mêmes et seront très acides à la dégustation. 

Alors, ne soyez pas avares  

Et de plus près ça donne quoi ?

Open post
smoothie-blog-delbard-jardin-recette-été

Le smoothie de l’été !

Réalisez votre Smoothie de l’été grâce au blog Delbard !

LA recette idéale pour tous ceux qui veulent se rafraîchir cet été !

Comme vous l’avez vu, il fait chaud, très chaud, alors, pourquoi ne pas se faire du bien avec un délicieux smoothie ?

Nous vous dévoilons la recette de notre « Smoothie de l’été », une boisson à base de groseilles, de framboises et de banane : un délice !

banane-blog-delbard

Pour ce smoothie, il vous faut :

1 banane mûre

50g de framboise

50g de groseilles

10g de sucre en poudre (voir pas du tout pour ceux qui veulent sans sucre)

10 cl de lait

1 yaourt nature

 

En 2 minutes, c’est prêt :

Épluchez la banane. Mettez dans un mixeur tous vos ingrédients et mixez jusqu’à éliminer tous les gros morceaux.

Versez dans un verre et ajoutez sur le dessus un peu de framboises, un peu de groseilles et quelques feuilles de menthe.

smoothie-blog-delbard-groseilles-framboises-banane

Variante : Pour ceux qui ont vraiment très chaud, ajoutez des glaçons à votre préparation avant de la passer au mixeur. Mixez le tout et vous obtiendrez une boisson encore plus fraîche.

Open post
Aloé-blog-delbard

Aloé Vera

Aloé-blog-delbardL’Aloé Vera, vous connaissez ?Aloé-blog-delbard

L’aloé Vera, facile d’entretien, est un plante peu exigeante. Sa beauté et ses vertus thérapeutiques et cosmétiques transforment chaque intérieur en un espace sain en absorbant les éventuels formaldéhydes présents dans l’air.

L’aloès, pleine de vertus : cette plante était déjà utilisée par la civilisation égyptienne pour les multiples propriétés de l’aloïne qu’elle produit en quantité. Même les Mayas semblaient également avoir apprivoisé cette plante comme « source de Jouvence ». Elle est d’ailleurs aujourd’hui largement cultivée sur tout le continent d’Amérique centrale.

Cette plante est une succulente : elle n’apprécie pas trop le soleil direct sur ses feuilles qui pourraient alors jaunir et se dessécher irrémédiablement. Elle peut être de sortie à la belle saison et l’hiver, lui éviter les rebords de fenêtre exposés plein sud. Nous vous conseillons de la rempoter dans un pot terre cuite, assez large, car les racines de l’aloès s’étendent horizontalement. L’arrosage doit être modéré, mais le terreau ne doit pas trop se dessécher entre deux arrosages.

Open post

La plante du mois de juillet

gardeniaLe laurier rosegardenia

Originaire des régions du pourtour méditerranéen, le laurier rose ‘Nerium oleander’ est un arbuste à feuillage persistant et à la floraison estivale ; c’est le symbole de vacances au bord de la mer. Les couleurs de ses fleurs simples ou doubles sont variées : rouge, rose, saumon, jaune et blanc. Certaines variétés sont même parfumées. La floraison débute en mai dans les régions méditerranéennes et se prolonge jusqu’en octobre.

Plante dite d’orangerie, (qui doit être rentrée en serre froide ou véranda (10/12 C°) à l’approche des premières gelées), elle est rustique entre -5°C et -12°C selon les variétés. Elle peut donc être plantée en pleine terre dans les régions à hivers très doux : pourtour méditerranéen et côte Atlantique où elle forme des massifs et même des haies. Dans les régions à hivers froids, sera alors privilégiée, la culture en bacs ou en pots pour la décoration des terrasses et balcons.

Le blog Delbard vous conseille d’investir dans des roulbacs afin de faciliter leur manutention.

Entretien et Taille

 

De culture facile, le laurier rose demande une exposition chaude, ensoleillée et une terre riche bien drainée lui suffit pour se développer et fleurir généreusement. Les deux premières années suivant la plantation, les arrosages seront abondants et réguliers de manière à favoriser un bon enracinement. Pour une culture en bac ou en pot, il convient d’arroser régulièrement et de faire des apports d’engrais pour stimuler une abondante floraison quel que soit son âge. Au fur et à mesure, il convient de supprimer les fleurs fanées.

Pour garder une belle forme à l’arbuste, il est nécessaire d’effectuer une taille juste après la floraison : elle consiste à raccourcir de moitié la longueur des branches les plus vigoureuses. Au printemps, il faut tailler sévèrement toutes les branches à environ 15 cm du sol en espérant que le gel n’aura pas été trop sévère. S’il est impossible de placer le laurier rose à l’abri pour l’hiver (dans une pièce lumineuse non chauffée mais hors gel), une protection s’imposera en paillant le pied avec une bonne couche de feuilles mortes et en habillant le pot d’un film à bulles, de compost ou de paillettes de chanvre. Vous pouvez aussi l’envelopper avec un voile d’hivernage afin d’éviter que la plante ne soit détruite ou fortement endommagée par le gel.

A l’intérieur, en hiver, les arrosages seront réduits et aucun apport d’engrais ne sera fait.

Mais attention, le laurier-rose ‘Nerium oleander’ est très toxique (toutes les parties de la plante le sont) et ne doit pas être confondu avec le laurier sauce ‘Laurus nobilis’.

 

Open post

Les travaux du jardin en Août

rateau outils ARROSOIR

Fête de la Saint-Fiacre 30 Août

« Quand même la couche serait à ton goût, ne dors pas sous le soleil d’août »

« En août, qui dormira sur midi s’en repentira ! »

 

Après l’effort, la récompense… vous, les jardiniers, vous avez travaillé tout le printemps pour obtenir un beau jardin ; voilà c’est fait, vous méritez maintenant d’en profiter.

Souvent le jardinier qui sommeille en vous… s’endort tout à fait en août !

C’est fort dommage ; si la chaleur n’incite pas à l’effort, la période est pourtant propice à une activité pleine d’intérêt : complétez votre décor, garnissez vos haies, enrichissez vos massifs, semez pour récolter dès cet automne…

Et puis, offrez votre « production ». Et oui, jardiner, c’est aussi le plaisir de partager.

Parfois trop chaud mais jamais trop beau, Août est souvent le mois où l’on sent le temps ‘tourner’ : les fortes chaleurs marquent une pause et l’humidité fait son retour. Après un début d’été très chaud, le jardin apprécie ce répit ; c’est le moment du regain : la végétation fait une deuxième pousse, les courges forment de nouvelles tiges, mais n’oubliez pas de récolter tout ce que le potager et le verger ont à vous offrir !

  • Arrosez et binez les plantations réalisées au printemps, supprimez les filets (stolons) des fraisiers.
  • Continuez de récolter les framboises et les groseilles tardives.
  • Étayez les branches très chargées de pommes ou de poires, des arbres de plein vent.
  • Surveillez et protégez les grappes de raisin arrivant à maturation
  • Plantez des arbustes fruitiers à petits fruits : cassissiers, groseilliers.
  • Récoltez les poires et les pommes hâtives, les premières prunes, ainsi que les derniers abricots et les pêches tardives.
  • Taillez les framboisiers des variétés remontantes et non remontantes.
  • Arrosez régulièrement les framboisiers remontants si le mois est chaud et sec.
  • Ramassez et détruisez les fruits malades et parasités.
  • Vérifiez régulièrement les pièges à guêpes, renouvelez l’appât liquide toutes les semaines environ, jusqu’à la récolte.
  • Economisez l’eau : arrosez vos légumes en fin de journée et faites de même pour vos fruitiers. Pour freiner l’évaporation de l’eau, garnissez les pieds de vos végétaux d’un paillis.
Open post

La plante du mois d’Août

CACTUSLe SansevieriaSanseveria

La plante de ce mois estival est le Sansevieria, également connu sous le nom de « Langue de belle-mère ».

histoire

L’histoire du Sansevieria

Le Sansevieria est une des plantes d’intérieur les plus faciles.

Les différentes espèces sont majoritairement originaires des régions tropicales d’Afrique ou d’Asie.

Cette plante a des rhizomes, d’où grandissent d’épaisses feuilles montantes en forme d’épée avec des propriétés succulentes.

‘Langue de belle-mère’ est le nom commun de cette plante. La pointe épineuse à l’extrémité de la feuille fait référence à la réputation des langues acerbes des femmes, ou plus spécifiquement, des belles-mères.

Soins

Les conseils de soins

C’est une plante facile d’entretien. La motte doit rester modérément humide, un peu plus sèche en hiver. Une longue période avec trop d’eau est néfaste, la plante préfère encore être trop au sec.

Il ne faut pas arroser dans la rosette des feuilles. Grâce à ses feuilles grasses, le Sansevieria supporte bien l’air sec. Donnez-lui assez de lumière, il supporte même le plein soleil. Il n’est pas nécessaire de lui aménager une période de repos.

Cette plante, en plus d’être jolie, dépollue l’air et assure un meilleur taux d’humidité de l’air. Certaines espèces absorbent notamment le benzène, le formaldéhyde, le toluène ou encore le xylène.

 ampoule

Les conseils créatifs pour le Sansevieria

Du fait de sa forme montante et épurée, le Sansevieria convient très bien aux compositions de plantes aux lignes verticales.

En association avec de beaux cache-pots hauts, cela donne un résultat très tendance, pour des intérieurs modernes.

Autre possibilité avec un beau résultat : regrouper toute une famille de Sansevierias, ce n’est pas difficile avec tant de variétés.

 

En Août, misez sur cette plante pour faire sensation ou pour faire un cadeau original !

Open post

La plante du mois de juin

irisL’Irisiris

Iris est le nom d’une déesse portant un voile aux 7 couleurs de l’arc en ciel et messagère des dieux dans la mythologie grecque. C’est sans doute grâce à la richesse de la palette de couleurs de cette plante qu’elle fut nommée ainsi.

 histoireOrigine et Histoires

L’Iris est une plante vivace qui pousse naturellement dans tout l’hémisphère nord.

Les iris sont connus depuis des siècles, déjà à leurs époques, les Grecs et les Romains savaient l’utiliser aussi bien en plante ornementale, médicinale qu’en plante à parfum. Pour les Egyptiens, l’iris fut même une plante sacrée.

 

En France, la légende raconte que Clovis et son armée furent sauvés parce qu’ils purent traverser à gué une rivière et que celui-ci leur fut indiqué par la présence fleurie d’iris des marais.

En reconnaissance à cette belle qui le sauva, Clovis l’adopta pour emblème. Cette fleur marqua ensuite le blason des Rois de France ; fleur que l’on nomma plus tard « Fleur de Louis’ puis sans doute par déformation « Fleur de Lys ».

 

Son parfum, issu de son rhizome, était le préféré de Catherine de Médicis. Cette fleur a aussi inspiré de très nombreux artistes comme le peintre flamand Breughel mais aussi le peintre et génial jardinier Claude Monet qui planta des iris à foison à Giverny et sans oublier, bien sur, Vincent van Gogh et sa célèbre peinture « Iris ».

Classification

Cette plante appartient à une très grande famille dans laquelle on compte plus de 200 espèces ainsi que de très nombreuses variétés horticoles réparties en 2 catégories : les iris à rhizome et les iris bulbeux.

Dans la classe des iris à rhizome on trouve les iris à « barbe’ dits barbus et ceux qui en sont dépourvus. La barbe d’un iris est cette petite fantaisie de couleur qui orne les sépales au coeur de la fleur. Cette couleur est parfois autre que celles de la fleur, elle peut être plus claire ou plus foncée mais rarement ton sur ton.

 

La « famille’ des barbus est composée des Grands Iris appelés aussi Iris des Jardins, des Iris Intermédiaires, des Lilliputs et des Nains. Les Iris bulbeux quant à eux, sont assez petits, et produisent des fleurs de couleur jaune ou violette.

 outils

Culture

La période idéale de plantation est comprise entre juillet et octobre, période pendant laquelle les iris ont le temps de s’implanter avant l’hiver leur permettant ainsi de fleurir dès le printemps suivant. Hormis cette période là, la plantation peut également avoir lieu au printemps.

Les iris à rhizome se plaisent en plein soleil ou à une exposition légèrement ombragée : à l’ombre ils ne fleuriront pas. La terre sera neutre à calcaire et surtout bien drainée.

Plantation

Avant plantation, incorporez à la terre, de l’engrais organique (environ 100 g/m²). Selon les variétés, les iris se plantent de 25 à 40 cm les uns des autres. Après avoir choisi le lieu de plantation, nettoyez le sol en le débarrassant des mauvaises herbes, puis ameublissez-le sur au moins 20 cm.

 

Le rhizome ne doit pas être trop enterré surtout en terrain mal drainé : risques de pourritures. Si le sol est très bien drainé, le rhizome peut être planté à plat, sinon, il doit être demi enterré sur une butte. Tassez légèrement la terre autour du rhizome puis arrosez en pluie une fois la plantation terminée.

 

Arrosez régulièrement jusqu’à la reprise de végétation. Au printemps suivant la plantation, faites un apport d’engrais (75 g/m2 environ).

 gants

Entretien

Désherbez régulièrement. Après la floraison, coupez la hampe florale à 10 cm environ au-dessus du sol. En été, un arrosage toutes les 3 à 4 semaines est suffisant. A l’arrivée de l’automne, coupez le feuillage. Chaque année, en mars, puis après la floraison, faites un apport d’engrais complet organo-minéral.

Tous les 3 à 4 ans, après la floraison, en juillet, divisez les touffes pour aérer la plantation : trop serrés, les iris fleurissent moins et leurs fleurs deviennent de plus en plus petites.

A l’arrivée de l’automne, coupez le feuillage. Chaque année, en mars, puis après la floraison, faites un apport d’engrais complet organo-minéral. Tous les 3 à 4 ans, après la floraison, en juillet, divisez les touffes pour aérer la plantation : trop serrés, les iris fleurissent moins et leurs fleurs deviennent de plus en plus petites.

Nos conseillers vendeurs vous donnent tous les conseils pour cultiver cette vivace rustique et facile à cultiver.

 

Open post

Canicule : Protégeons nos animaux…

Et pour eux, on fait quoi pendant la canicule ?

 

Pendant les périodes estivales, nous pensons à nous protéger du soleil, à nous hydrater ou encore à canaliser la fraîcheur….

En ces périodes, nos animaux de compagnie peuvent souffrir autant que nous de températures trop élevées… Il est donc important de détecter les signaux d’alarme et de soulager nos animaux en appliquant les bons gestes.

chien-blog-delbard-jardin-tiques

Repérer un coup de chaleur chez notre animal

Les animaux ne peuvent nous informer de leur état qu’à travers des comportements anormaux ou encore des démonstrations physiques.

Les signes indiquant que notre animal souffre de la chaleur sont les suivants :

  • Il a une température élevée sur l’ensemble du corps, notamment au niveau des oreilles,
  • Il transpire entre les coussinets,
  • Sa respiration est très rapide et saccadée ou il halète,
  • Sa langue pend en continu,
  • Il est très agité,
  • Ses muqueuses deviennent rouge foncé ou violacées,
  • Il a des convulsions.

Dans le cas où plusieurs de ces symptômes apparaîtraient chez votre animal, vous pouvez commencer à le soulager en le plaçant dans la pièce la plus fraîche de votre habitation (cave, salle de bain…).

Vous pouvez aussi lui présenter de l’eau fraîche mais pas glacée dans sa gamelle. Il ne faut cependant pas le forcer à boire.

N’essayez surtout pas de tremper votre animal brutalement dans de l’eau froide voire glacée, cela pourrait provoquer un choc thermique.

Il est préférable de l’asperger d’eau fraîche grâce à un vaporisateur ou encore de le caresser avec les mains mouillées pour amorcer un rafraîchissement progressif.

Dans tous les cas, n’hésitez pas à l’emmener chez votre vétérinaire afin qu’il établisse un bilan complet et le prenne en charge en cas de coup de chaleur trop important.

Lutter contre le coup de chaleur et protéger notre animal

Pour lutter contre l’apparition de ces symptômes, certaines précautions doivent être prises par les propriétaires d’animaux :

  • Ne jamais laisser son animal de compagnie dans sa voiture même avec les fenêtres entrouvertes,
  • Privilégiez les lieux aérés et à l’ombre si vous devez attacher votre animal,
  • Toujours lui laisser de l’eau fraîche, renouvelée régulièrement pour qu’il puisse s’hydrater,
  • Utilisez un brumisateur pour rafraîchir votre animal ou caressez le avec les mains mouillées,
  • Limitez les sorties longues et les efforts physiques (surtout entre 12h et 17h),
  • Privilégiez les sorties tôt le matin ou en fin de soirée afin qu’il profite d’un air plus frais,

Pour les départs en vacances, faites des pauses toutes les deux heures et pensez à emporter de l’eau ou un brumisateur pour que votre animal s’hydrate et se rafraîchisse.

En cas d’inquiétudes ou de comportements anormaux, n’hésitez pas à amener votre animal de compagnie chez votre vétérinaire pour éviter tous risques mortels.

Fort de ces quelques solutions pour veiller à la bonne adaptation de votre animal en cas de fortes chaleurs, appliquez-les et partagez-les autour de vous pour les préserver.

Navigation au sein des articles

1 2