Open post

La plante du mois d’octobre

pensées-jardin-fleurs-automne-octobre-plantation-conseils-blog-delbardLes penséespensées-jardin-fleurs-automne-octobre-plantation-conseils-blog-delbard

Les pensées : une floraison abondante en automne!

Tout change très vite dans le jardin en octobre. Les arbres perdent leurs feuilles et les plantes fleuries d’été et plantes vivaces arrivent en fin de floraison. Mais c’est sans compter les pensées. Ces dernières se sentent très bien lorsque la température est plus basse et fleurissent alors abondamment jusqu’à l’arrivée de l’hiver.

Et après? Ensuite, elles continuent joyeusement de fleurir. Les pensées ne se laissent pas impressionner par les intempéries mais mettent au contraire de la couleur et de l’ambiance pendant les journées parfois sombre de l’automne et de l’hiver.

 

La pensée: floraison persistante et plaisir redoublé!

Ce n’est pas un hasard si la pensée d’automne est l’une des plantes les plus utilisées dans le jardin. En pleine terre, en bacs ou en pots sur le balcon ou la terrasse, la pensée fleurit partout durant des mois. Un peu moins en hiver lorsqu’il fait très froid mais de nouveau en abondance dès le printemps. En plus, les pensées sont très variées et peuvent vous créer un jardin vraiment différent des autres. Les pensées avec des yeux, des tâches ou des dessins de visages accentuent parfois les contrastes dans la fleur. Il en existe à grandes et à petites fleurs, ainsi que de plus en plus de variétés à fleurs doubles. Il existe même des pensées retombantes magnifiques dans une coupe ou au mur dans un sac. De jolis noms tels que Géantes Hollandaises, d’Aalsmeer ou Suisse sont célèbres chez les pensées à grandes fleurs et la Viola Cornuta est très populaire chez celles à petites fleurs.

 

Associer mes pensées !

Il y a un vaste choix pour fleurir le jardin de pensées en octobre. Les plantes se combinent parfaitement avec d’autres plantes d’automne telles que Calluna, Gaultheria ou Skimmia. Et au printemps, la fête est complète dans le jardin si vous plantez des bulbes à fleurs en plusieurs couches entre les pensées. Les pensées plantées dans le jardin en octobre fleuriront alors en même temps que les bulbes de printemps, provoquant une véritable explosion de fleurs. Le plaisir est double!

 

Les soins à apporter à la pensée

Une pensée est particulièrement facile à soigner. Qu’elle soit en pleine terre, dans un bac ou un pot, elle fleurira en fait partout!
Il suffit de suivre quelques conseils pratiques pour que la pensée reste dans une forme optimale. Il est important de lui donner un emplacement semi-ombragé à ensoleillé. Planter la plante dans un terreau fertile et l’arroser régulièrement.
Lorsque la température est supérieure à zéro, la pensée continue de croître et de fleurir et a alors besoin d’un peu d’engrais deux fois par mois pour stimuler sa floraison. Retirer les fleurs fanées contribuera également à une floraison plus abondante. Après la floraison, les pensées peuvent être remplacées par de magnifiques plantes annuelles d’été.

Open post
Petits fruits vitamine septembre delbard jardin blog

La plante du mois de septembre

FIGUE Petits fruits vitaminés en Septembrekiwi

En Septembre, on a souvent besoin d’un coup de fouet ! C’est la rentrée pour les petits, la reprise du travail pour les grands… Alors nous, on a décidé de vous donner notre liste de petits fruitiers vitaminés à planter au jardin pour avoir la forme toute l’année ! Tous les arbustes que nous allons vous présenter, aux fruits vitaminés sont de culture facile, y compris en pot ou en bac, au jardin ou sur la terrasse et le balcon.

De par leurs propres qualités, ils sont aussi décoratifs que leurs fruits sont succulents. N’hésitez pas à leur réserver une place au soleil ou à l’ombre selon votre choix de plantes.Cranberry Blog Delbard Septembre

La Cranberry en Septembre

Découvrez aussi la Cranberry ou Canneberge : nommée aussi grande airelle rouge d’Amérique du Nord est une plante de culture facile.

Cet arbrisseau de 30 à 40 centimètres de hauteur est un idéal couvre sol pour les terrains acides et humides. Le feuillage persistant est d’un joli vert foncé et ses fleurs blanches rosées ressemblent à une tête de grue lorsqu’elles éclosent au printemps. Ses fruits, des baies rouges, acidulées, se cueillent à maturité, à partir de début septembre et jusqu’à la mi-octobre selon les régions.

Les canneberges se consomment frais, en accompagnement de plats comme la dinde de Thanksgiving en Amérique ou les fameuses boulettes de viande en Suède. Vous pouvez aussi les manger en salades de fruits, en confitures, en fruits séchés, mais aussi en jus de fruits ou en boissons composées avec des raisins, des pommes et des framboises.

 

Baie de Mai Septembre Blog Delbard

La baie de Mai en Septembre

Fruit d’un chèvrefeuille, le Lonicera kamtschatica, originaire de Sibérie. Cet arbuste d’une hauteur adulte de 1m à 1,20 m environ, aime les sols acides, riches en humus. Très rustique, il redoute les excès de calcaire et la sécheresse. Paillez son pied avec un épais matelas de terre de bruyère.

Ses fleurs blanches apparaissent très discrètement en mars. Elles sont suivies, en mai, par des petits fruits allongés bleu, recouvert de pruine. La chair des fruits est acidulée, fruitée et peu sucrée. Aussi, leur saveur rappelle celles du kiwi et de la myrtille. Les baies de mai sont utilisées aussi bien en confitures, en jus qu’en salades de fruits frais.

Baie Goji Delbard Jardin Blog Septembre

La baie de Goji en Septembre

Le Goji, Lycium barbarum, originaire de la chaîne de l’Himalaya, est connu depuis des millénaires pour être la plante de la sérénité, du sourire, de la longévité et du bien-être. Dans son milieu naturel, cet arbuste rustique, au feuillage caduc, peut dépasser une hauteur de 3 m alors que dans nos régions sa dimension adulte sera d’environ 2 m.

Au printemps, apparaissent de nombreuses fleurs de couleur violette qui seront suivies par des baies, d’un joli rouge lumineux, de forme allongée. La cueillette se fera lorsque le fruit sera bien mûr. Ce petit fruit se consomme frais, séché ou en jus.

Myrtilles Septembre Blog Delbard Jardin

Les myrtilles en Septembre

La Myrtille d’Amérique Bluecrop : de taille bien plus importante que les myrtilles européennes l’arbre peut atteindre 2 m de hauteur. Cet arbuste aux fleurs en clochettes blanches et au feuillage caduc se pare de très jolies couleurs automnales.

Cette myrtille se plaira dans un sol léger, bien drainé et riche en humus mais redoute les excès de calcaire. Cette variété produit de gros fruits fermes, bleu très sombre, très parfumés et d’excellente qualité gustative. Ils se consomment frais en tarte mais aussi en jus ou en confitures.

Open post
septembre-jardin-blog-delbard-astuce

Les travaux du jardin en septembre

“Septembre c’est le mai de l’Automne”

En septembre au jardin, c’est la meilleure période de plantation ! Lisez notre article, on vous explique tout !

En règle général, plantez en automne : c’est la meilleure saison !

Bulbes : En les plantant tout au long de l’automne, vous obtiendrez, selon les variétés, une longue floraison du milieu de l’hiver au printemps.
Rosiers : En décidant de planter un rosier à l’automne, vous lui ferez gagner en robustesse. Il sera mieux armé pour affronter l’été suivant et vous assurera une floraison précoce et plus abondante.
Arbres et arbustes d’ornement : Planter ou transplanter un arbuste à l’automne améliore la reprise et leur assure un bon développement.
Haie : En plantant à l’automne, vous optimisez sa reprise et vous favorisez sa croissance en taille et en volume.
Fruitiers : Planter un arbre fruitier à l’automne permet tout simplement de gagner une année de récolte ! Donc des fruits en plus (économie assurée) et du goût assuré !

En plantant à l’automne, de façon générale, vos plantes seront mieux racinées et vous pourrez vous contenter d’apports en eau réduit l’été suivant : un geste tout simple pour la planète !potager-blog-delbard-jardin

 Au potager en septembre

Semez choux, laitues d’hiver, mâches et épinards.

Enlevez les feuilles de vos tomates en commençant par la base.

Assurez avec la mâche… C’est l’assurance de salades agréables tout l’hiver et jusqu’au printemps : apport de vitamines C et délice garanti !

Sinon, vous pouvez aussi retrouver notre article sur le potager en septembre ! Tous nos conseils sont écrits !

 verger blog delbard jardin conseil

Au verger en septembre

2018 : une année riche en fruits !

Avant la récolte des pommes et poires, nettoyez le sol des locaux et aérez. Ramassez les feuilles dès les premières chutes pour éviter qu’elles ne pourrissent au sol.
Récoltez les poires et les pommes de moyenne saison de maturité, les raisins de pleine saison, les framboises et fraises remontantes et les amandes à manger en frais.
Tuteurez les branches principales de vos fruitiers (notamment pommiers et poiriers) et doubles U. Coupez à 3 yeux toutes les nouvelles pousses.

Ramassez et détruisez les fruits malades et parasités.
Nettoyez les rayonnages, clayettes et caisses à l’eau javellisée : bien laisser sécher avant d’y placer les fruits.
Stockez au fruitier les fruits sains ; ceux qui sont tachés sont consommés en frais ou préparés en compote, confiture, tarte….
En fin de mois, traitez à la bouillie bordelaise les pruniers, cerisiers, pêchers ou abricotiers.

Les framboisiers ont tendance à coloniser le terrain. Arrachez les rejets qui débordent et rabattez les branches qui ont fructifiées.
Commencez les premières plantations de fraisiers. Fraisiers à planter, fraises à déguster : c’est le bon moment pour planter quelques nouvelles lignes de fraisiers, indispensables dans tout potager. Refaites les plantations de fraisiers ayant produit deux étés.
Ils auront le temps de s’installer avant l’hiver et vous récolterez dès le printemps prochain !

Vérifiez les pièges à guêpes et renouvelez l’appât liquide toutes les semaines environ.

balcon-blog-delbard-jardin-conseils

Aux balcons et terrasses en septembre

Comme dit le dicton « du 1er au 8, l’hirondelle est en fuite »

Protégez les oiseaux de vos jardins.
Mésanges, rouges-gorges, chouettes, verdiers, sittelles, huppes,… les espèces sauvages sont nombreuses au jardin et leur protection fait partie de nos devoirs de jardiniers.

Le meilleur moyen d’attirer les oiseaux sauvages dans votre jardin, c’est bien entendu de leur fournir nourriture, eau et abris et d’éviter d’attirer les prédateurs.
Que vous habitiez à la campagne, en banlieue ou en ville, il est probable que votre jardin abrite des espèces d’oiseaux : vos jardins deviennent de véritables oasis pour vos compagnons d’hiver.

Pour attirer les oiseaux de la nature à venir dans votre jardin, vous avez 4 actions clés :

  • Optez pour un assortiment judicieux d’arbres et arbustes qui leur apportera de la nourriture et des cachettes,
  • Placez quelques abreuvoirs (eh oui ! L’eau est rare pour les oiseaux en hiver à cause du gel),
  • Présentez un ou deux nichoirs, effet déco garantie sur votre balcon et cela leur apportera un peu de confort pendant les périodes froides.
  • Apportez leur la bonne alimentation dans une mangeoire bien placée (boules de graisse, graines…).

Vous pourrez ensuite les observer dans votre jardin pendant l’automne et l’hiver. Spectacle garanti !

Verger-blog-delbard-fruit-fruitier-jardin

Au jardin d’ornement en septembre

Soins des rosiers

C’est la pleine refloraison de toutes les catégories de rosiers remontants. Profitez-en donc pour faire de beaux bouquets de roses.
Éliminez les gourmands de porte-greffes nés sur les troncs des tiges ou les drageons nés sur leurs racines.
Supprimez les fleurs fanées des rosiers à grosses fleurs et les fruits des polyanthas et floribundas mais ne coupez pas les  tiges des rosiers à fruits décoratifs.
Traitez, si nécessaire, contre les insectes et maladies.
Ramassez les feuilles malades et détruisez-les.
Attachez les tiges des rosiers grimpants.

N’hésitez pas aussi à semer les gazons : c’est la bonne saison !

 

Vivaces

Préparez le sol pour vos futures plantations : bêchage et amendements.
Vous pouvez également commencer les plantations des vivaces.
Tuteurez les grands asters.
Coupez les hampes défleuries des roses trémières par exemple.

Divisez les vivaces de printemps et d’été. Vous ne prenez aucun risque en divisant les plants. Si la terre est sèche et a formé une croûte, arrosez abondamment la veille de l’opération pour faciliter le travail.

Avec une fourche bêche, détourez la touffe, à 25 cm du cœur de la plante. Sortez-là avec le maximum de terre si vous avez l’intention de la déplacer sans la multiplier. Replacez la motte à l’endroit voulu.
Si vous voulez diviser cette touffe, si les racines sont enchevêtrées, suivant les espèces, détachez les racines à la main ou à la bêche. Replantez, arrosez abondamment pour assurez une bonne reprise.

 Blog-delbard-maison-jardin-conseils

À la maison en septembre

Les plantes d’intérieur, c’est bon pour la santé !

S’entourer de plantes d’appartement n’est pas seulement bon pour le moral. En effet, ces belles ont des conséquences bénéfiques sur notre environnement.
C’est prouvé scientifiquement, les plantes sont dépolluantes. Donc, vous n’avez aucune raison pour vous priver de leurs effets bénéfiques, aussi bien pour la santé physique que pour la santé morale.

Certaines réduisent, grâce à leur métabolisme, des substances chimiques que l’on trouve dans les matériaux qui constituent nos appartements : peintures, colles, mobilier, revêtements de sol, placoplâtre, panneaux de particules… Elles absorbent aussi les substances nocives des produits de nettoyage. D’autres neutralisent les ondes émises par les ordinateurs et les innombrables télécommandes. Les cactées, par exemple, diminuent les effets nocifs des écrans télévisuels. Elles produisent de l’oxygène la nuit et rejettent le gaz carbonique le jour (à l’inverse des autres plantes) : partagez votre chambre avec elles.

Chaque plante a un pouvoir différent et certaines étant plus actives que d’autres, n’hésitez pas à variez les espèces.
Pour une maison saine, adoptez une vingtaine de plantes différentes (ficus, chlorophytum, philodendron, spatiphyllum, draceana, lierre, fougères, poinsettia, azalée, cyclamen…).
De plus, les plantes jouent aussi  le rôle d’humidificateur.

Végétalisez votre intérieur avec de belles orchidées phalaenopsis : beauté et durée de floraison assurée ! 

chien-blog-delbard-jardin

Pour nos petits compagnons de la maison…

Couvrez-les d’attentions avec plein de nouveautés à leur offrir pour cette rentrée : les chats recherchent leur arbre préféré avec une cachette à chat, une nouvelle maison ; les chients aimeraient un beau tapis pour être avec vous bien au chaud pour les soirées d’automne !

Enfin, tous les aliments nécessaires à leur bon équilibre sont nombreux et vous attendent dans votre jardinerie Delbard !

 

Et n’oubliez pas enfin d’aérer, chaque jour, pendant au moins une heure, même en hiver.

Voilà, vous avez les clés du bon équilibre pour vivre pleinement et sainement dans votre maison! 

Open post
gratin-courge-blog-delbard-jardin-recette-cuisine

Gratin de courge sucré

Le gratin de courge, vous le connaissez plutôt salé ?

Et bien nous, on a décidé de le faire sucré ! C’est original, et en plus ça fait un très bon dessert sourire-delbard-blog-jardin-astuce !

 

Gratin de courge – Ingrédients

Pour environ 6 personnes, il vous faut :

  • 1 kg de courgecourge-blog-delbard-jardin-recette-gratin-courge
  • 2 cuillères à soupe de sucre rouxsucre-blog-delbard-jardin-cuisine-recette-gratin-courge
  • 1 sachet de sucre vanilléBlog-delbard-jardin-cuisine-recette-sucre-gratin-courge
  • 20 g de beurrebeurre-blog-delbard-cuisine-jardin-recette-gratin-courge
  • 10 cl de lait Lait-blog-delbard-cuisine-jardin-recette-gratin-courge
  • 2 œufsoeuf-blog-delbard-jardin-cuisine-recette oeuf-blog-delbard-jardin-cuisine-recette

 

Gratin de courge – Préparation

  • Détaillez la courge en petits dés et faites-les cuir à l’eau ou à la vapeur
  • Une fois terminé, égouttez les dés de courge
  • Préchauffez votre four à 180°C
  • Faites fondre le beurre au micro-onde et nappez votre plat à gratin avec
  • Écrasez les dés de courge cuits et ajoutez-y les deux oeufs
  • Ajoutez le lait à votre préparation
  • Pour finir, ajoutez le sucre vanillé et mélangez bien de nouveau.
  • Saupoudrez votre gratin de sucre vanillé (deux cuillères).

Enfournez votre gratin pour environ 30/45 minutes.

Servez-le encore chaud ! C’est tellement agréable pour le goûter ou bien après un repas léger…

 

Envie de cuisiner la courge différemment ? Filez voir notre recette de soupe de potimarron en cliquant juste ici !

Petite astuce : Si vous achetez une courge entière, ne gaspillez pas quand vous la videz ! Triez-la de façon à séparer les graines de la chair. Une fois que vous aurez terminé, lavez les graines et séchez-les dans un essuie-tout ou encore dans un torchon. Faites-les griller au four à 180°C pendant une quinzaine de minutes avec un filet d’huile d’olive et quelques épices (curcuma, cumin…).

Et voilà un nouvel apéritif tout prêt et surtout équilibré ! Parfait pour les petites envies de grignotages !

À vous de jouer sourire-delbard-blog-jardin-astuce

Open post

Tarte à la tomate et au fromage bleu

Une recette gourmande de tarte à la tomate et au bleu qui fait du bien cet automne !

Pour accompagner cette tarte, votez pour une salade, ou s’il fait très froid, une soupe ! De quoi manger équilibré tout en se faisant plaisir.

tomate-blog-delbard-jardin-cuisine

Tarte à la tomate et au bleu – Ingrédients

Pour 4/5 personnes, il vous faut :

  • 1 pâte feuilleté
  • 3 ou 4 tomates bien rouges (en fonction de leur taille)
  • 250g de fromage bleu de votre choix
  • 2 cuillères à soupe de moutarde
  • Une poignée de gruyère râpé
  • sel, poivre

tarte-tomate-delbard-blog-jardin-cuisine-recettes

Tarte à la tomate et au bleu – Préparation

  • Préchauffez votre four à 180°C
  • Étalez la pâte feuilleté dans un plat à tarte et piquez-la avec une fourchette
  • Étalez 2 cuillères à soupe de moutarde classique sur le fond de la pâte
  • Lavez et coupez les tomates en rondelles. Placez la moitié des tranches de tomates sur le fond de votre pâte
  • Ajoutez le fromage bleu coupé en petits morceaux (ou effrité en fonction du fromage que vous aurez choisi)
  • Recouvrez le fromage bleu avec le reste de tomates coupées
  • Ajoutez le sel et le poivre (à votre convenance)
  • Recouvrez la tarte d’un peu de gruyère râpé pour amener du croustillant
  • Enfournez la tarte dans votre four chaud pendant environ 15/20 minutes. La tarte est cuite quand la pâte semble bien croustillante et le bleu bien fondu.

Préparez une petite salade de jeunes pousses ou alors une soupe bien chaude. Et c’est déjà l’heure de servir votre tarte.

Un bon moment de partage et de gourmandise garanti ! sourire-delbard-blog-jardin-astuce

 

Open post
cyclamen-blog-delbard-jardin-conseils-article

Le cyclamen : La plante d’automne par excellence !

Le cyclamen, vous connaissez ?

Une plante fleurie tout l’hiver, c’est l’idéal. Parfois un peu tristes et gris, les jardins d’hiver sont laissés à l’abandon…

Pourtant, le cyclamen c’est la plante idéale pour avoir un jardin fleuri et coloré en hiver.

Que ce soit en jardinière, en pot ou en plante d’intérieur, le cyclamen trouvera forcément sa place à la maison !

histoire-plante-blog-jardin-conseils

Histoire du cyclamen

De la même famille que les primevères, le cyclamen vient d’Europe centrale et du bassin méditerranéen.

À l’état sauvage, on compte plus d’une vingtaine de variétés de cyclamens.

Dans le langage des fleurs, le cyclamen signifie l’attachement fort et sincère.

 

blog-delbard-jardin-gazon

Les variétés de cyclamen

Aujourd’hui, il est possible de trouver des cyclamens de couleurs et de tailles différentes. Du blanc au rouge ou du rose au pourpre, il existe des multitudes de variétés. Même les pétales, qui étaient de couleur unique dans leur état naturel, peuvent maintenant, grâce à l’hybridation des variétés, être striés, bordés d’un liseré ou encore à motif panaché. Vous trouverez forcément la variété qui vous plaira !

Malgré son apparence un peu fragile, cette plante vivace est particulièrement résistante au froid.

La floraison du cyclamen apparaît entre octobre et février, de quoi garantir un jardin fleuri ou encore une très belle plante intérieure.

soins-entretien-plante-blog-delbard-jardin

L’entretien du cyclamen

Même si elle est rarement choisie par les jeunes jardiniers novices, cette plante n’est pas spécialement très difficile d’entretien. Elle a cependant 3 ennemis : l’air sec, l’excès d’eau et l’excès de chaleur.

Le cyclamen se plaît en pot aussi bien dans le jardin que dans la maison. Si vous choisissez de le placer dans la maison, préférez une pièce fraîche (vers 16°C) et un emplacement bien éclairé mais sans soleil direct. Évitez donc les rebords de fenêtre. Pour garder un bon taux d’humidité, vous pouvez placer votre pot sur une soucoupe avec du sable humide. Il vous suffit ensuite de cacher la soucoupe dans un cache-pot.

Arrosez votre plante 2 à 3 fois par semaine en attendant que la terre soit sèche entre chaque arrosage. Faites bien attention à l’excès d’eau et veillez à ce que la terre ne soit pas imbibée trop longtemps (préférez l’arrosage par le bas du pot plutôt que par le dessus).

 

idée-saviezvous-blog-delbard-jardin-conseilsLe saviez-vous ? idée-saviezvous-blog-delbard-jardin-conseils

Le cyclamen est une plante toxique ! Elle contient de la cyclamine qui peut provoquer des nausées, des vomissements ou encore une paralysie musculaire. Tenez-la donc à distance des enfants et des animaux.

 

Avec ces conseils, c’est un beau cyclamen assuré chez vous ! sourire-delbard-blog-jardin-astuce

 

Open post
Chataignes-blog-delbard-jardin-astuces-conseils

La Châtaigne

feuille-blog-delbard-jardin-conseilsConnaissez-vous réellement bien la châtaigne, ce délicieux fruit sec ?Baies-blog-delbard-conseils-jardin-

chataignes-blog-delbard-jardin-conseils

Origine de la châtaigne

Étymologie : Châtaignier vient du latin castanea, lui-même dérivé du grec kastanon.

À noter que Castanea était le nom du chêne avant de désigner le châtaignier ! La châtaigne est probablement originaire d’Asie mineure, elle est présente en Europe depuis longtemps et on l’a retrouve notamment sur plusieurs sites archéologiques.

Elle est le fruit du châtaignier, que l’on dénommait “arbre à pain ». En effet, la châtaigne a longtemps représentée une ressource alimentaire importante, elle remplaçait souvent les céréales. C’était particulièrement le cas dans le Massif Central, mais également au Portugal ou en Italie.

C’est un akène, un fruit sec à une seule graine, à l’instar de la noisette ou du gland.

Ses racines noueuses en ont fait un symbole de virilité. La châtaigne est longtemps passée pour un aphrodisiaque.

feuille-rouge-blog-delbard-jardin-conseils

Nutrition

La châtaigne riche en amidon est un concentré d’énergie ! Elle s’avère particulièrement intéressante pour les sportifs grâce à ses apports élevés en potassium et en fer, éléments dont le besoin augmente avec l’activité physique. La châtaigne est également une bonne source de magnésium.

Le châtaignier peut atteindre 40 m de haut et vivre plusieurs centaines d’années. Il croît plutôt en climat frais et craint les longues périodes de sécheresse estivale. Le châtaignier se contente de sols pauvres ou sableux mais ne se plait pas en terrain calcaire.

feuille-verte-blog-delbard-jardin-conseils

Quelques variétés…

Le châtaignier “Dorée de Lyon”

Gros fruit brillant à très bonne qualité gustative. L’arbre a une mise en fruit rapide et il est résistant à la rouille.

Le châtaignier “Marigoule”

Ce châtaignier donne des châtaignes moyennes à grosses qui se conservent bien. L’arbre à une croissance rapide. Fructification semi-précoce.

Le châtaignier préfère les sols acides, profonds, frais et pauvres.

feuille-jaune-blog-jardin-delbard

Coté Cuisine

Le Velouté de potimarron et châtaignes

(Pour 4 personnes)

  • · 1 potimarron de 500 g
  • · 1 cube de bouillon de légumes bio
  • · 200 g de châtaignes cuites
  • · sel, poivre

1. Coupez le potimarron en cubes, en gardant la peau.

2. Mettez les cubes de potimarron dans une casserole et couvrez-les d’eau. Faites cuire 25 min avec le cube de bouillon de légumes. Quelques minutes avant la fin de la cuisson, ajoutez les châtaignes. Vous pouvez en réserver quelques unes et les émietter pour les servir sur le velouté.

3. égouttez le potimarron et les châtaignes en réservant le liquide de cuisson. Passez-les au presse-purée et ajoutez peu à peu le liquide de cuisson, jusqu’à avoir la consistance souhaitée. Le mélange doit être onctueux.

4. Versez le velouté dans des bols individuels et répartissez les châtaignes réservées.

Open post
Blog-delbard-jardin-conseils-astuces-hortensia

Comment bien associer l’Hortensia ?

J’aime tellement leur floraison conique opulente et généreuse en fin d’été que j’en mets dans la plupart des massifs.

Associer l’hortensia

Les plantes d’ombre ou mi-ombre (soleil du matin ou du soir) sont des compagnons tout indiqués : Bambous sacrés (Nandina), Aucuba, Fuchsia, Sarcococca, Azalées japonaises et mollis, Rhododendrons. Vous pouvez encore choisir les Andromèdes du Japon (Pieris), Hortensias, Camélias, Hamamelis, Magnolias, Loropetalum, Laurier des Montagnes (Kalmia), Corylopsis, Laurier-tin (Viburnum tinus), Corète du Japon (Kerria)…

Un tel massif fleurira de la fin de l’hiver au début de l’été. Des bruyères plantées au pied de ces arbustes pourront compléter le tableau avec une belle floraison en automne-hiver. On peut aussi agrémenter le tout de fougères pour donner un air naturel à l’ensemble. Un peu de plantes vivaces et de déco pour une ambiance de rêve.

Donner du volume à l’hortensia en bac

Vous pouvez, par exemple, planter dans un large bac un Hortensia arbustif (ou paniculé), accompagné d’une fougère, d’une Heuchère à feuillage coloré (caramel, citron ou pourpré, marbré ou vert pour plus de naturel) et d’un Nandina. Ce dernier, également appelé bambou sacré, garde ses feuilles allongées, se colore sur les pousses de rouge et peut porter des fruits rouges en hiver. Il en existe des variétés compactes au feuillage coloré attractif toute l’année. Cette association vous offrira un magnifique contraste entre les fleurs de l’hortensia et les feuillages colorés des arbustes sélectionnés. Quelques dalles passant à côté du bac entourées de graviers pourraient mener à une petite table, havre de paix pour une détente assurée, à la lumière des bougies…

L’hortensia en pleine terre

En pleine terre, vous pouvez planter un hortensia arbustif accompagné de plusieurs éléments. Par exemple une petite azalée japonaise fleurie vers avril-mai, un tapis de bruyères d’hiver… Un Laurier-tin (Viburnum tinus) pour fleurir en automne-hiver et un Corète du Japon (Kerria) pour fleurir d’avril à juin. On peut rajouter des plantes vivaces comme un Lamier couvre-sol à feuillage persistant panaché, maculatum ‘Album’ ou ‘White Nancy’ et le Brunnera ‘Jack Frost’ à feuilles marbrées et fleurs bleues de myosotis. Une attractivité toute l’année !

Hortensia ou… Hydrangea Paniculata

Les Hortensias paniculé sont faciles à planter et faciles à réussir. Il vous suffit de mélanger de la terre de bruyère à la terre. Je conseille aussi de mettre du compost en surface du sol et de recouvrir le tout de paillage.

Ils peuvent également être plantés dans des pots 2 à 3 fois plus grands que la motte d’origine. Plus le pot est grand, plus ils se plairont longtemps dedans. Assurez un bon drainage. Au fond du pot à l’aide d’une couche de graviers, pouzzolane ou billes d’argile de 5 à 10 cm d’épaisseur. L’ajout d’un tiers maximum de bonne terre au terreau aide à garder le frais et à ré-humecter plus facilement la motte.

 

A vos plantations !

hortensia-coach-conseils-jardin-astuce-blog-delbard

Open post
crepes-pommes-blog-delbard-jardin-conseils-recette

Les crêpes aux pommes flambées

crepes-blog-delbard-jardin-cuisine-recette-astucesDe délicieuses crêpes aux saveurs normandes…

Ingrédients pour les crêpes normandes :

  • 125 g de farine fluide
  • 2 œufs
  • 50 g de beurre
  • 50 g de sucre
  • 30 cl de cidre doux ou 30 cl de lait entier
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • Garniture pour 1 crêpe:
  • 1 pomme Tentation : idéale pour réussir votre recette !
  • 30 g de beurre
  • 10 g de sucre
  • 1 cuillerée à soupe de crème fraîche
  • 2 cuillerées à soupe de calvados

Pomme

Préparation des Crêpes aux pommes flambées

Mettez la farine, le sucre et la levure dans un saladier et incorporez-y les œufs entiers.

Mélangez énergiquement à l’aide d’un fouet et versez le beurre fondu et le cidre petit à petit. Laissez reposer la pâte au moins 30 minutes.

Épluchez la pomme et coupez-la en lamelles. Mettez-les dans une poêle avec le beurre et le sucre à feu doux. Faites-les légèrement caraméliser. Ajoutez la crème fraîche et remuez délicatement jusqu’à ce que cela soit bien mélangé.

Préparez les crêpes dans une poêle ou une crêpière antiadhésive. Faites ensuite fondre une noisette de beurre dans la crêpière, puis posez-y une crêpe. Garnissez-la avec la préparation à base de pommes.

Ramenez les bords de la crêpe vers le centre et glissez-la sur une assiette plate.

Enfin, réchauffez le calvados, flambez-le avec une allumette et versez-le sur la crêpe. Servez aussitôt.

Ces crêpes se dégustent chaudes, accompagnées d’une glace aux pommes ou à la vanille.

Un vrai délice !

 

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.

Open post

L’atelier de la Sainte-Catherine

" À la Sainte-Catherine, tout bois prend racines "

Alors nous, en tant que spécialiste du végétal, on a décidé de vous montrer les étapes phares pour la réussite de la plantation d'un fruitier. 

Il vous faut seulement quelques outils et produits, un peu d'huile de coude et bien sûr un fruitier en racines nues ! sourire

Suivez notre pas à pas !

Posts navigation

1 2 3
Scroll to top