Camélia

La plante du mois de mars

camélia blogDécouvrez les camélias ! camélia-rose

Le port élégant, majestueux et la magnifique floraison du Camélia en font un arbuste de tout premier ordre dans les jardins, aussi bien en massifs, qu’en isolé ou même en haie.

Pensez à lui aussi pour votre terrasse ou votre balcon où toute l’année, il sera décoratif, seul ou en compagnie d’autres plantes.

 histoire

Origine

Le Camellia japonisa, arbuste d’ornement, est originaire d’Asie.

Il nous est parvenu au XVIe siècle grâce aux commerçants portugais depuis le Japon, puis de Chine, au XVIIIe, par les anglais.

Botanique

Le Camellia fait partie de la famille des Théacées : grande famille qui regroupe environ 200 espèces dont le fameux Camellia siennois : l’arbre à thé.

Petites Histoires

« Camellia » a été donné à cet arbuste en hommage au père Camelli, jésuite, qui l’importa du Japon en France, en 1739.

L’orthographe botanique est Camellia, mais, depuis le roman ‘La Dame aux Camélias’ d’Alexandre Dumas fils, beaucoup, ont perdu leur latin et l’écrive ainsi !

 terreCulture en pleine terre

La culture des Camelias est possible dans de nombreuses régions de France où l’air est sec en été et celles où les hivers sont particulièrement longs et rigoureux comme les régions montagneuses.

Cet arbuste doit être planté dans une terre riche en humus, légèrement acide, fraîche et bien drainée.

L’exposition idéale est le nord-ouest, à l’abri des courants d’air.

Évitez l’est : en hiver le soleil levant réchauffe trop vite la plante et provoque des taches sur le feuillage et détériore les boutons floraux et les fleurs ouvertes si les températures nocturnes ont été très froides.

 

Le Camélia n’aime pas la neige : en cas de fortes chutes, elle brûle le feuillage et le poids risque de casser les branches alors secouez-les !

Le Camélia peut supporter une situation ensoleillée à condition que le sol reste frais en été.

 outils

Plantation

La période de plantation de cet arbuste est assez vaste : toute l’année hormis les périodes de fortes gelées et de fortes chaleurs.

Si le Camélia que vous venez d’acheter est prêt à fleurir ou en pleine floraison, attendez qu’elle soit terminée pour le rempoter ou l’installer au jardin.

Si la terre de votre jardin est calcaire, faites un grand trou (80 cm à 1 m en tous sens) et tapissez les parois avec un feutre de jardin afin que les racines ne soient pas au contact de celle-ci.

Sinon, en sol acide, creusez un trou de 3 fois le volume de la motte ou du conteneur.

Comblez avec un mélange composé d’1/3 de terre de bruyère, d’1/3 de terreau et d’1/3 de fumier décomposé en poudre.

Si vous ne disposez pas de fumier, incorporez de l’engrais spécial plantes de terre de bruyère dans le mélange, fait, à parts égales, de terre de bruyère et de terreau.

 gants

Entretien

Le système racinaire des Camélias étant superficiel, il est fortement recommandé de pailler le sol avec un épais matelas de feuilles ou de compost, chaque année, à l’automne pour protéger les racines des conséquences de très fortes températures négatives.

Faites un autre apport de compost à la fin de l’hiver ou au début de printemps. Celui-ci permettra d’enrichir le sol, en donnant l’essentiel à l’arbuste, mais limitera aussi l’évaporation, tout en gardant une certaine fraîcheur au contact des racines limitant ainsi les arrosages.

Après la floraison, faites un apport d’engrais spécial plantes terre de bruyère suivi d’un copieux arrosage.

 balcon

Culture sur la terrasse ou le balcon

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le Camellia se cultive très bien pot ou en bac, dans un mélange, à parts égales, de terre de bruyère et de terreau.

Évitez les contenants en plastique mais privilégiez la terre cuite.

Dans le fond du pot, placez un lit de graviers ou de billes d’argile pour faciliter le drainage.

Placez l’arbuste à une exposition mi ensoleillée, à l’abri des courants d’air et veillez aux arrosages réguliers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.