taille rose

gants

Tous les gestes et astuces…

La préparation du sol en mars

Nettoyez, désherbez les allées et profitez de la terre humide pour refaire vos bordures de gazon.

 

Votre jardin d’ornement en mars

Mars, c’est le printemps qui arrive et dès que les fortes gelées ne sont plus à redouter, les grands et petits travaux au jardin peuvent commencer :

Planter, tailler, nettoyer, semer : c’est le moment de planter les arbustes à fleurs qu’ils soient à racines nues ou en pot : Deutzia, Camellias, Hortensias, plantes grimpantes : Clématites.

 

Mais aussi de composer une haie avec…

Lauriers, Charmilles, Buissons ardents à baies jaune, rouge ou orange, Fusains à feuillage panaché, Photinias : tout pour réaliser les kits de haie parfumée, fleurie ou champêtre…

Mars est aussi le mois pour planter les Bambous et leur apporter une bonne couche de compost.

Maintenant que la terre se réchauffe, toutes les vivaces peuvent être plantées : un grand choix de variétés de Pivoines, Hémérocalles, Cœur de Marie, Agapanthe….

Et pour combler les petits trous dans vos massifs, pensez aux primevères multicolores qui donneront tout de suite un air de printemps à votre jardin !

À partir de mi-mars, taillez les arbustes à floraison estivale et automnale : Buddleia, Caryopteris, Hydrangea paniculata , Lilas des Indes, …

Taillez sévèrement la bignone : raccourcir tous les rameaux latéraux à 2 yeux.

Et coupez la vigne vierge si elle est proche des toitures et gouttières !

 

Nettoyez les arbustes et massifs de plantes vivaces

Enlevez les fleurs séchées des Hortensias et supprimez les rameaux cassés, morts ou disgracieux des arbustes.

Ôtez les feuilles mortes, abîmées des plantes vivaces, rasez les tiges des graminées et enlevez les premières mauvaises herbes.

Griffez au pied des arbustes, des vivaces et apportez une bonne couche de compost enrichi d’un engrais à dissolution progressive : 1 application pour une durée de 6 mois !

Scarifiez la pelouse pour retirer la mousse.

Griffez le sol là où se trouvait la mousse et faites un apport de compost puis, semez des graines de gazon pour combler les espaces nus avec un gazon regarnissage.

Vérifiez que vos matériels sont en état de marche : tondeuse, pulvérisateur…

Nettoyez les outils de jardin, vérifiez les manches des râteaux, bêches… changez le bois si nécessaire, affûtez les parties tranchantes sans oublier les sécateurs, cisailles à haie…

Semez sous châssis les graines de plantes annuelles : Œillets d’Inde, Zinnias, Pourpiers, Cosmos…

 

Vos rosiers en mars

Les variétés Delbard phares de ce mois sont : Fragonard ®, Madame Delbard ®, Dolce Vita ®,L’Alhambra ®, Mystérieuse ®

Plantez de nouvelles variétés et taillez les rosiers.

Les rosiers sont peu exigeants : pour fleurir généreusement, ils demandent une exposition ensoleillée, au moins 5 heures par jour, et une bonne terre de jardin riche et fertile.

Voici quelques conseils de plantation et d’entretien pour obtenir de beaux rosiers.

 

outils

Comment Planter ?

Préparation du sol

Creusez un trou profond de 40 cm en tous sens.

Comblez le trou, soit avec un mélange de bonne terre de jardin, de terreau et de fumier en poudre, soit avec un mélange de bonne terre de jardin et d’engrais organo-minéral spécial rosiers

Si la terre est trop lourde, rajoutez un amendement ou un terreau rosier. Mélangez bien.

Plantation

Avant d’installer votre rosier à la place que vous lui avez choisie, trempez les racines dans un mélange boueux assez épais de terre et d’eau (pralinage).

Dans le fond d’un trou de 40 cm en tous sens, faites une petite butte avec de la terre enlevée prise en surface (plus fine).

Étalez les racines dans leur position naturelle sur cette butte, de telle façon que le point de greffe soit juste au-dessus du niveau du sol.

Comblez le trou avec de la bonne terre, tassez et arrosez copieusement (1 arrosoir de 10 litres par rosier).

Pour les rosiers grimpants qui sont plantés près d’un mur, placez le pied à 20 à 25 cm de celui-ci et orientez, si possible, les racines vers l’extérieur.

Pour les rosiers tiges, et pleureurs, n’oubliez pas le tuteur ! Comment et quand tailler ?

A la plantation

Pour toutes les régions où les gelées peuvent encore être importantes, taillez toutes les branches des rosiers buissons et tiges à 20 cm au-dessus du point de greffe, conservez 3 ou 4 branches égales de force et de vigueur se trouvant sur le pourtour de la plante.

Ne pas taillez les branches des rosiers grimpants, pleureurs : leur taille se fera à l’arrivée du printemps.

Vous pratiquerez la taille de printemps dès que les conditions climatiques le permettront.

Taille de printemps

– Pour les rosiers plantés à l’automne dernier : ils se taillent le plus tard possible à la fin de l’hiver, lorsque les fortes gelées ne sont plus à redouter : fin février pour les régions à climat doux et à partir du 15-20 mars pour les autres régions, voire plus tard si les conditions climatiques l’exigent.

– Taille des rosiers buissons nains et tiges : Conservez 3 ou 4 branches, égales de force et de vigueur, se trouvant sur le pourtour de la plante, en les taillant chacune au-dessus du 2ème ou 3ème bourgeon comptés depuis le collet de la plante (point de greffe), ce qui correspondant habituellement à une longueur de 10 à 12 centimètres environ.

Supprimez les branches en surnombre, à leur point de naissance (point de greffe), et éliminez celles qui sont placées au centre de la plante.

– Taille des rosiers grimpants :

Raccourcissez tous les rameaux au-dessus du 4ème ou 5ème bourgeon.

Supprimez les branches en surnombre, les plus faibles ou endommagées par les rigueurs de l’hiver, à leur point de naissance (point de greffe) et, éliminez, de préférence, celles qui sont placées au centre de la plante.

Rosiers pleureurs : Taillez tous les rameaux au-dessus du 2ème ou 3ème bourgeon, bourgeon qui sera situé sous la branche (orienté vers l’intérieur ou vers le sol, contrairement à la manière de tailler les autres types de rosiers, coupe qui est faite au-dessus d’un œil orienté vers l’extérieur).

 

vivaces

Vos vivaces en mars

– Mettez en place les premières plantes vivaces : c’est la meilleure époque.

– Nettoyez les touffes de vivaces en ôtant le feuillage fané et les mauvaises herbes.

– Coupez le feuillage des graminées et les branches mortes des Perovskaia.

– Au pied de vivaces, incorporez par griffage du sang desséché pour stimuler la croissance et la floraison.

Prévention : c’est le moment d’anticiper les attaques de limaces et d’escargots sur les delphiniums, hostas et autres jeunes plantes.

– Coupez les fleurs fanées des bruyères d’hiver.

– Tous les 3 ans environ, taillez à 10 cm du sol les touffes de millepertuis.

– Paillez vos massifs pour éviter le développement des mauvaises herbes et conserver la fraîcheur aux pieds de vos plantes.

 

potager

Votre potager en mars

Suivez nos tutoriels vidéo directement sur : Mon potager Facile

Enlevez les protections d’hiver des artichauts.

Préparez le sol avant semis et plantation

– Cassez la ‘croûte’ du sol compacté par les pluies d’hiver pour l’aérer.

– Désherbez et apportez de l’engrais complet si cela n’a pas été fait lors du labour.

– Divisez les grosses touffes de ciboulette.

– Par beau temps, aérez vos cultures sous abri.

– Repiquez les oignons, les échalotes, les ails roses.

Semez fèves, betteraves, petits pois, persil, ciboule, ciboulette, arroche, laitues, poireaux, carottes… et semez sous tunnel : radis, épinards, navets, choux fleurs, tomates, poivrons, melons, aubergines, piments, coquerets du Pérou…Toujours en serre, semez des poirées ! C’est une plante à la mode depuis quelques années dont il existe maintenant des hybrides aux cardes magnifiques : oranges, rouges, jaune d’or, blanches, vert franc.

Elles ne sont pas systématiquement semées pour finir dans nos assiettes, elles décorent le potager mais aussi les plates-bandes au jardin d’ornement.

– Protégez vos jeunes plants de la gourmandise des limaces et escargots.

– Repiquez, en godet, les jeunes plants de tomates.

Taillez le laurier sauce.

Plantez les fraisiers et surtout paillez-les bien pour un désherbage facilité et une humidité du sol optimale.

 

Mais aussi…commencez les semis en pleine terre des radis, carottes, laitues, oignons, pois, persil, …

Au chaud, continuez les semis de tomates, aubergines, poivrons, basilic …

En mars, il est temps de vous procurer vos plants de pommes de terre pour que vous puissiez les mettre en germination avant leur plantation.

Pour obtenir de belles récoltes, les pommes de terre ont besoin d’un sol profond, léger, bien drainé et enrichi d’une bonne fumure de fond et d’une exposition ensoleillée pour donner un bon rendement.

1 sachet de 25 plants permet une culture d’environ 5 m². Nous vous conseillons la variété Primadel® une variété précoce pour des récoltes rapides et abondantes.

 

Lorsque vous vous êtes procurés vos plants, il faudra les mettre en germination : placez les tubercules dans des petites cagettes, les yeux vers le haut, à la lumière et à une température de 5 à 7°C pendant 4 à 5 semaines environ avant la plantation. La période de plantation débute lorsque les risques de gelées ne sont plus à craindre, à partir du 15 mars dans les régions à climat doux ;à la floraison du lilas pour les autres régions. Distance de plantation : 40 cm sur la ligne et 50 à 60 cm entre les lignes.

Méthode :

Tracez des sillons de 10 cm de profondeur.

Placez le tubercule, les germes orientés vers le haut.

Recouvrez avec de la terre fine.

Lorsque les feuilles ont 20 à 30 cm de haut, remontez la terre autour du pied (buttage).

Ce buttage favorise la formation des tubercules et évite leur verdissement.

En cours de culture, renouvelez cette opération régulièrement.

Binez régulièrement entre les lignes afin d’éviter le développement des mauvaises herbes.

Récolte :

La récolte des variétés précoces, plantées en mars, débute en juin (75 jours environ après plantation).

Les pommes de terre primeurs sont cueillies avant maturité ; celles qui sont destinées à la conservation le sont lorsque le feuillage est desséché.

Stockez dans un local sec, aéré, frais et à l’abri de la lumière.

Rendement :

Selon les variétés, 1 plant de pomme de terre peut rapporter de 0.5 Kg à 1 kg.

 

bulbes

Vos bulbes en mars

Grâce à la lumière, vous pouvez mettre en végétation dans votre serre, buanderie ou cellier, les plantes bulbeuses à floraison estivale que vous aviez mises à l’abri : lis, bégonias tubéreux, anémones, Cannas, Dahlias…

Faîtes l’inventaire pour renouveler votre stock de bulbes au plus vite et surtout découvrir de nouvelles collections de l’année.

 

arbres2

Vos arbres et arbustes en mars

Plantez les arbustes et arbres d’ornement en accompagnant bien chaque plantation d’un bon terreau et d’un bon arrosage.

Terminez le bêchage des massifs.

Nourrissez vos massifs et vos haies d’arbustes avec un engrais spécifique, ensuite, arrosez copieusement.

Apportez du compost au pied de vos bambous après avoir ramassé les feuilles mortes.

Taillez les arbustes à floraison estivale et la glycine si cela n’a pas été fait en février.

Rajeunissez les hortensias tous les 3 ou 4 ans afin d’optimiser les floraisons.

Formez des cuvettes au pied des arbres et arbustes nouvellement plantés.

Paillez vos massifs pour éviter le développement des mauvaises herbes et conservez la fraîcheur aux pieds de vos arbustes.

Enlevez sur 2 ou 3 cm la terre de surface des arbustes plantés en bac et remplacez la avec un bon terreau enrichi.

 

arbres

Votre verger en mars

– Appliquez le traitement préventif contre la cloque du pêcher et contre la moniliose des arbres fruitiers à noyau.

– Paillez les cuvettes d’arrosage des arbres fruitiers récemment plantés et reformez les cuvettes au pied des autres arbres.

Plantez les framboisiers

– Pulvérisez le traitement de fin d’hiver, avant le gonflement des boutons floraux si cela n’a pas été fait en janvier ou février.

Taillez les arbustes fruitiers (groseilliers et cassissiers) et les vignes.

– En mars, il est encore temps de planter tous les arbres et arbustes fruitiers qu’ils soient racines nues ou en conteneur sans oublier vignes, figuiers, kiwis, amandiers, noisetiers et fraisiers. ‘Taille tôt, taille tard, taille toujours en mars’ dit le dicton ! Alors à vos sécateurs !

– Tous les rameaux des arbustes fruitiers plantés à l’automne ont dû être taillés à ce jour ; sinon, il faut impérativement le faire ce mois-ci : raccourcissez chaque branche des groseilliers et cassissiers au-dessus du 3ème bourgeon en conservant 4 à 5 branches maximum et supprimez celles qui encombrent le centre de la touffe.

Pour les framboisiers, rabattez chaque tige à 15/20 cm au-dessus du sol.

Taillez la vigne qui vient d’être plantée : coupez le rameau (sarment)à 2 yeux au-dessus du collet.

– Apportez une bonne couche de compost au pied des framboisiers. Pour ceux qui en ont besoin, faites un apport d’engrais organo – minéral à l’aplomb des branches des arbres et des arbustes après avoir griffé le sol puis arrosez.

– Terminez le nettoyage des troncs : enlevez les mousses et lichens avec une brosse, et rebouchez les plaies avec un mastic à cicatriser après les avoir bien récurées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.