Les travaux du jardin en Avril

bulbe

Bulbes à floraison printanière

Supprimez les fleurs fanées des narcisses, jonquilles, tulipes et autres jacinthes.

Arrosez régulièrement en incorporant de l’engrais pour bulbes jusqu’à ce que le feuillage commence à jaunir. A ce moment-là, stoppez les arrosages et laissez le feuillage se dessécher, puis, coupez-le au ras du bulbe.

Seuls resteront en terre les narcisses, jonquilles, tulipes botaniques et petits bulbes comme les crocus.

Les jacinthes et tulipes à grandes fleurs seront arrachées : laissez sécher la terre autour du bulbe, puis enlevez-la, et supprimez tous les petits bulbes qui lui sont accolés. Ne conservez que les bulbes sains et rangez-les dans des cagettes en bois ou des sachets en papier, à la cave ou dans un local, sombre frais, sec et aéré jusqu’à l’automne prochain où ils seront à nouveau mis en terre.

N’oubliez pas de noter le nom de chaque variété ou tout simplement la couleur.

arbustes2

Arbustes

Une fois la floraison terminée, taillez les Forsythias, Cognassiers du Japon, Spirées

Avril est un mois idéal pour installer de nouveaux arbustes au balcon ou au jardin : Buis, Bambous, Camélias, Rhododendrons, Azalées

Arrosez régulièrement les arbustes nouvellement plantés.

C’est le bon moment pour rempoter les arbustes qui sont sur la terrasse et le balcon.

arbres

Fruitiers

• Désherbez le pied des arbres récemment plantés et reformez les cuvettes pour une meilleure optimisation des eaux d’arrosage.

• Commencez l’arrosage des végétaux plantés au cours de l’hiver, si le printemps est sec.

• Mettez en terre des petits fruitiers vendus en conteneur : vigne, figuier, myrtilles, mûres… et des nouveautés : groseille-raisin, actinidia (kiwi), …

• Vérifiez les liens et attaches qui maintiennent les tuteurs des arbres : desserrez ceux qui sont trop près du tronc.

• Éclaircissez manuellement les jeunes fruits : des arbres à noyau d’abord, des arbres à pépins ensuite, en cas de forte fécondation.

• Effectuez un premier traitement contre la tavelure des pommiers et des poiriers, l’oïdium s’il y a lieu, et traitez, si nécessaire, contre les pucerons et chenilles défoliatrices.

• Installez des pièges à carpocapses dans les pommiers, poiriers et pruniers.

rose2

Rosiers

Si vous n’avez pas encore taillé vos rosiers, faites-le rapidement pour ne pas retarder la floraison.

Nettoyez les massifs ou surfacez la terre des bacs. Faites un apport d’engrais suivi d’un bon arrosage.

Continuez les plantations de rosiers.

• Binez vos massifs et enlevez les mauvaises herbes.

• Coupez les gourmands et les drageons.

• Épandez un engrais spécial rosiers riche en magnésie et griffez pour l’enfouir dans le sol puis arroser copieusement, si cela n’a pas été fait en mars.

• Si vous n’avez pas eu le temps de planter des rosiers, c’est le moment de les planter !

• Traitez, si nécessaire, contre les pucerons et chenilles, et appliquez, un traitement préventif contre les maladies.

• Arrosez régulièrement les rosiers nouvellement plantés, au pied, sans mouiller le feuillage.

Jardin de roses

Les rosiers grimpants commencent à faire de nouvelles pousses. Palissez-les au fur et à mesure.

Supprimez les gourmands qui peuvent apparaître sous le point de greffe. Ce n’est pas parce qu’une branche est drue et raide que c’est obligatoirement un gourmand. Avant de couper, vérifiez bien !

vivaces

Vivaces

• Arrosez les vivaces nouvellement plantées et surveillez les pousses de mauvaises herbes.

• Continuez les plantations tout en passant à planter pour toute l’année ; celles à floraison automnale : asters, anémones du Japon, marguerites d’automne doivent être en terre ce printemps !

• Désherbez régulièrement vos massifs s’ils ne sont pas paillés.

• Installez des tuteurs pour les plantes à grand développement comme les delphiniums par exemple.

• Posez des granulés anti- limaces et d’escargots aux pieds des : delphiniums, hostas et autres jeunes plantes, par des petits tas d’hélicide ou par un passage régulier dans votre jardin pour les enlever.

• Arrosez régulièrement les plantations faites à l’automne et au printemps.

 

gazon

Pelouse

Préparer le terrain puis ensemencez.

Commencez le désherbage et les premières tontes des gazons semés à l’automne.

Pour s’épanouir, le gazon a besoin de soleil et d’air. Si le premier fait défaut dans votre coin de jardin, vous trouverez dans notre gamme de semences de gazon une variété tolérante, comme les pâturins ou le ray Grass à feuilles fines.

 

Mousse

La mousse dénonce souvent une terre trop pauvre et trop humide. Un engrais antimousse redonne vigueur à votre gazon.

 

Scarification

Un travail essentiel pour la bonne santé de votre gazon : pour l’aération, rien de tel qu’un passage au scarificateur.

 

Roulage

Le passage du rouleau favorise l’enracinement des graminées et nivelle également le sol, d’où une esthétique meilleure et peu ou pas de poches d’eau lorsqu’il pleut.

 

Fertilisation

Par temps humide, épandez des granulés d’un engrais riche en azote et non pas un engrais équilibré type 15-15-15 comme on l’emploie à l’automne. Cet apport a pour but de stimuler la production foliaire.

 

Désherbant

Employez-les en respectant les doses d’emploi et d’utilisation préconisée sur l’emballage en réservant ces produits sélectifs aux endroits les plus touchés.

 

Tonte

Adaptez la hauteur de coupe au style désiré (de 1 cm de haut pour un gazon ornemental à 5-6 cm pour un effet « prairie »). Vous adapterez la fréquence selon la météo (une alternance de pluie et de chaleur provoque une pousse très rapide) et… votre motivation !

fleur3

Plantons les plantes annuelles à floraison estivale…

Si les gelées ne soient plus à craindre pour garnir les jardinières, balconnières, suspensions et autres potées qui agrémenteront nos terrasses, balcons et jardins pendant tout l’été, voire même, jusqu’aux gelées.

Par leur grande diversité de fleurs, de feuillages et de formes, par leur facilité de culture, ces plantes annuelles, permettent de laisser libre court à nos envies et de créer, chaque année, un nouveau décor avec, pourquoi pas, un nouveau thème basé par exemple sur une couleur.

Parmi les belles estivales, certaines façonneront les massifs et les plates-bandes, ou bien, serviront à combler les espaces entre les vivaces nouvellement plantées et qui n’ont pas encore colonisé la place qui leur a été allouée.

potee-3

Un bon départ pour réaliser de belles jardinières et potées

Enlevez, de vos contenants, la terre de l’année passée, puis lavez-les avec de l’eau javellisée. Rincez abondamment puis laissez sécher.

Dans le fond des pots, disposez un lit de 2 cm de billes d’argile ou de graviers pour le drainage puis remplir avec du terreau.

Nous vous recommandons d’utiliser un terreau universel pour vos plantations de printemps.

Au moment de la plantation, sortez délicatement la plante de son godet et placez-la dans un trou suffisamment grand pour l’accueillir sans casser sa motte et sans enterrer son collet. Tasser la terre avec les mains et arroser copieusement.

Pendant les 2 semaines qui suivront la plantation faites un arrosage quotidien si les conditions climatiques l’exigent.

Dipladenias et osteopsermums : des plantes faciles pour fleurir vos balcons et terrasses. C’est le moment de les planter en les associant avec des bulbes de bégonias pendula lors la mise en balconnière ou en pot. Succès garanti !

bulbe

Plantez-les les bulbes à floraison estivale

Indispensables au jardin, sur terrasses et balcons, les bulbes qui colorent l’été et le début de l’automne se plantent dès la fin des gelées.

Ces bulbes, non seulement, permettent de fleurir plates-bandes, bordures mais ils ravivent les massifs par leur fougue et leur grande richesse de couleurs au cœur de l’été alors que de nombreuses vivaces ont terminées leur floraison ou sont en veille en raison de la chaleur.

Leur emploi ne se limite pas à la décoration du jardin, ils agrémentent de leurs fleurs, de formes et de couleurs variées, les terrasses, balcons de tous les styles et bien sûr, ils permettent de composer de somptueux bouquets.

Les dahlias, glaïeuls, lys, bégonias et autres bulbes à floraison estivale aiment à se développer dans des terres fraîches, riches en matières organiques préalablement bêchées et débarrassées des mauvaises herbes.

Une croissance rapide et une floraison généreuse aux couleurs chatoyantes sont stimulées par un engrais organo-minéral incorporé à la terre lors de la plantation.

Certains bulbes, comme les bégonias, par exemple, ont un démarrage de végétation plus long que d’autres, alors, pour profiter le plus rapidement possible de leurs belles fleurs, il est possible de les mettre en végétation dès fin mars début avril dans des pots que l’on placera en véranda ou dans un local lumineux.

Recouvrez les bulbes de 2 cm de terreau en plaçant le côté creux vers le haut.

Il suffira d’attendre que les gelées ne soient plus à craindre pour les installer au jardin ou sur le balcon.

Les premiers glaïeuls se plantent lorsque le cerisier est en fleurs, et pour échelonner les floraisons ne plantez pas tous les cormes (bulbes) le même jour, espacez vos plantations tous les 8 jours jusqu’à fin juin. Orientez la pointe des bulbes vers le haut et recouvrez-les de 5 à 8 cm terre puis arrosez finement : 80 à 100 jours plus tard les fleurs seront là.

Lorsque le lilas embaume le jardin, il temps de planter les dahlias et les pommes de terre. N’oubliez pas de placer des tuteurs pour les variétés les plus hautes et pensez à protéger les jeunes pousses de la gourmandise des limaces et escargots en installant quelques appâts, ou barrières.

N’oubliez pas les Agapanthes, Arums de couleurs pour structurer des massifs situés à des expositions mi ombragées.

 

bulbes

Le geste du mois

Réussissez vos semis

C’est au mois d’avril que vous réaliserez la plupart de vos semis de légumes et de fleurs.

La méthode varie en fonction des espèces mais certaines étapes sont essentielles à la réussite de vos semis.

Selon les conditions climatiques de chaque région, les semis seront effectués à des périodes différentes soit :

sous châssis et repiquées plus tard en pleine terre, à leurs places définitives,

Directement en place en pleine terre, lorsque les périodes de gel sont terminées pour les plantes les plus sensibles.

 

La préparation du sol

C’est une étape essentielle à la réussite. Commencez par débarrasser le sol du paillis hivernal, ce qui lui permettra de sécher et de se réchauffer.

Vérifiez qu’il ne reste pas de racines des cultures précédentes. Nettoyez aussi le sol sur lequel vous allez semer pour qu’il soit exempt de mauvaises herbes.

Une fois le sol sec et nettoyé, il vous faudra l’aérer plus ou moins profondément en fonction des semis que vous souhaitez réaliser (les légumes racines nécessitent un travail du sol plus en profondeur).

Apportez du compost et mélangez-le à la terre.

 

Les méthodes de semis

Les carottes, les radis et le persil seront semés en ligne. La profondeur du sillon dépendra de la taille de la graine (en règle générale, il faut enterrer la graine à une profondeur équivalente à 1 à 2 fois sa taille). Recouvrez les graines de terre et arrosez en fine pluie.

Pour les haricots et les espèces à grand développement, le semis en poquet est recommandé. Sur une ligne tracée à l’aide d’un cordeau, vous ferez des trous dans lesquels vous mettrez 3 à 4 graines. Recouvrez et arrosez. Les mélanges de fleurs seront semés à la volée directement en place. Les espèces nécessitant un repiquage ou un semis précoce peuvent être semées en pleine terre sous châssis, en terrine ou en godet.

L’entretien des semis :

Quel que soit le type de semis, l’entretien est similaire. Il vous faudra les arroser régulièrement en pluie fine et procéder à un éclaircissage. Supprimez les plants les plus faibles, comme pour les carottes par exemple.

Désherbez régulièrement vos semis en place pour favoriser le développement des jeunes plantules.

Pour les espèces qui doivent être repiquées en place, attendez qu’elles soient suffisamment fortes pour les déplacer.

3 réactions au sujet de « Les travaux du jardin en Avril »

  1. Répondre
    Fleaux Nicole - 11 avril 2017

    Très bons conseil et rappels

    1. Répondre
      Mon chez Moi - 12 avril 2017

      Merci Nicole 🙂
      À votre service !

  2. Répondre
    Fleaux Nicole - 11 avril 2017

    Articles très intéressants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.