Le jardin des fruitiers ou le véritable verger

Savourer des fruits tendres et sucrés de chez soi,… un délice !
Cet espace vous propose d’installer une extraordinaire diversité fruitière dans votre jardin pour faire le bonheur de votre palais et de votre famille. Adaptables dans un petit comme un grand espace, les fruitiers sélectionnés vous guident vers le paradis des saveurs et leurs productions apportent une économie toujours bonne à prendre !

 

poire  Les idées « Art de vivre » pomme

Le verger c’est le jardin plaisir

– L’arbre fruitier possède plein d’avantages pendant une longue partie de l’année. Prenons l’exemple du pommier : son feuillage est aussi décoratif que sa floraison blanche tardive en fin de printemps. Durant l’été, c’est un excellent arbre d’ombrage très agréable durant les journées ensoleillées. A l’automne, il donne une abondance de fruits, mettant une fois de plus, votre jardin en valeur par ses couleurs. Il permet de savourer des fruits sucrés et parfumés, avec le plaisir en plus de consommer sa propre production.

– Placez un support de croissance pour certains fruitiers, grimpantes, petits fruitiers et autres pommiers et poiriers. En effet, des treillages, des barrières en bois, ou autres supports renforcent parfaitement l’esthétique de votre verger d’autant plus s’ils sont peints au lait de chaux de couleur blanche (propriétés assainissantes et limitant l’installation des parasites).

Habillez vos murs : pensez aux fruitiers pour habiller vos murs disgracieux. Leur utilisation est possible tant que l’exposition est favorable (soleil). Pensez par exemple à la vigne grimpante ou encore aux kiwis. Avant de planter vos végétaux, mettez en place sur le mur une structure qui favorise le développement de vos végétaux, par exemple un claustra croisillon.

Transformez votre balcon ou terrasse en verger

– Dans un angle abrité de votre jardin, cultivez des formes fruitières palissées, colonnaires ou naines, en pleine terre ou en pot : en effet, elles demandent peu de surface mais produisent autant que les fruitiers aux formes de plein vent. En terrasse ou balcon, les fruitiers se développent très bien, à condition de se trouver en plein soleil et protégées des vents.

– Installez un épouvantail au sein du verger, même si celui-ci est efficace très souvent dans le court terme. Aussi, des effaroucheurs d’oiseaux de différentes formes, éparpillés au sein du verger auront un but autant décoratif que répulsif.

Quelques conseils sur les différents fruitiers 

Des fruitiers à noyaux, à pépins, à fruits secs, arbustifs à petits fruits aux fruitiers grimpants, cet espace jardin vous propose des arbres aux formes et au conditionnement variés. Avant toute chose, faites bien la différence entre les fruitiers auto fertiles, autostériles et partiellement auto fertiles :

– Autofertile se dit d’un fruitier qui peut assurer lui-même sa fécondation

– Autostérile se dit d’un fruitier dont son pollen est incompatible avec son propre pistil ou celui d’une même variété. Pour ces fruitiers, il est nécessaire de planter des espèces qui les poloniseront.

– Partiellement autofertile se dit d’un fruitier qui se polonisera seul, mais préfère être accompagné pour une meilleure pollinisation, donc plus de fruits.

Votre conseiller Espace jardin vous aide à choisir le bon arbre qui vous donnera l’enchantement attendu.

Haie de fruitiers possible 

Les avantages d’une haie fruitière ne sont plus à démontrer. Plutôt que d’installer ou maintenir un mur vert de thuyas, cyprès…, il est préférable de la supplanter par son équivalent constitué d’arbres ou d’arbustes fruitiers.

  • De par sa forme, l’occupation de la surface de terrain est optimisée.
  • Elle sert, comme toute haie, de pare vue, pare vent ou pour former une limite.
  • En plantant des variétés différentes constituant la haie, la consommation des fruits s’effectue à des moments différents de la saison et l’inter fécondation entre les arbres est assurée.
  • De par sa hauteur limitée, la cueillette et l’entretien sont aisés.
  • Cette haie apporte à la fois de l’esthétisme et une production de fruits.
  • Elle sert de lieu de résidence, de refuge à la faune utile de nos jardins.
  • Elle ne nécessite pas une taille régulière.

Il est possible de planter des haies basses ou des haies hautes. Selon votre souhait, il peut être intéressant de dissimuler votre potager par une haie basse mixte, avec des framboisiers, cassissiers, groseilliers,… ou encore une haie haute palissée : poiriers, pommiers, vigne,…

balcon

Un balcon verger : une réelle possibilité !

Transformez votre balcon ou terrasse comme un petit verger gourmand gr âce aux fruitiers nains !

Ces arbres fruitiers nains sont des variétés dont le développement, par rapport à la variété standard, est de 20 à 25%. Liée à cette faible vigueur, la mise à fruit est très rapide. Alors n’hésitez pas à planter en pot ces variétés naines !

Le palissage 

Le palissage des fruitiers facilite la remontée de sève et permet d’exploiter au maximum la lumière. Ainsi, la production de fruits est supérieure à une forme classique, avec une meilleure maturation des fruits. De plus, les formes palissées s’adaptent à merveille dans les petits jardins, le long d’un mur ou en séparation. Diverses formes de palissage existent, préférons les formes en V ou losange, pour une meilleure remontée de sève.

Autres fruitiers possibles 

Figuier (Ficus carica ‘Noire de Coromb’) : Plus adaptable qu’on ne le pense, il peut s’adapter aux climats plus frais. Pour donner à votre cuisine un air plus estival, plantez un figuier à proximité de la table.

Cassissier (ribes nigrum ‘Andega’) : Petit fruitier très intéressant en pots ou bacs sur des terrasses ou des balcons, ses petits fruits noirs goûteux et charnus égaieront votre lieu de repos, aussi bien par la vue.

Groseillier (ribes vulgare ‘Jonkheer van Tets’) : Petit arbuste fruitier s’adaptant à tout type de sol, évitez tout de même le plein soleil dans les régions les plus chaudes. Ses petits fruits rouges acidulés sont très appréciés.

Framboisier (rubus idaeus ‘Héritage’) : il est l’arbuste fruitier le plus utilisé pour sa longue fructification et sa saveur sucrée.

Conseils de plantation des fruitiers :

L’environnement : En général, les fruitiers préfèrent un terrain ensoleillé et protégé des vents forts, ainsi qu’un sol aéré, drainé et assez riche en humus.

Préparation du terrain : La plantation de vos fruitiers joue sur leurs productions et reste un élément à ne pas prendre à la légère :

– prenez en considération les préférences d’implantation des végétaux (terre, exposition,…) et nettoyez au mieux la zone de plantation (arrachez l’herbe).

– procédez à l’ouverture du trou de plantation (au minimum de 40cmX40cmX40cm pour les arbustes fruitiers et de 70cmX70cmX70cm pour les grands arbres fruitiers). D’une manière générale, trou d’une dimension deux fois plus large et profonde que le contenant.

– différenciez la couche de terre de surface plus riche, de la couche de terre en profondeur plus pauvre.

– arrosez bien les mottes, plongez les fruitiers non dépotés dans l’eau pendant quelques minutes.

Pour les végétaux en racines nues « habillez les racines », c’est-à-dire taillez le bout des racines les plus grosses.

Plongez les racines dans du pralin afin de favoriser l’implantation du végétal avec une fertilisation et un maintien au frais des racines.

Placez votre fruitier au fond du trou, en fonction du fruitier et mettez en place ou non un tuteur. Puis, rebouchez le trou avec la terre de surface mélangée à un fumier et mettez en place la terre de profondeur en surface. Enfin, faites bouger le végétal pour éviter les cavités d’air, et tassez avec vos pieds la terre. Finissez par attacher le tuteur, pour un fruitier tige sans trop le serrer et arrosez généreusement le fruitier pour faciliter son adaptation.

Pour les plantations en pots : trempez la motte dans l’eau pendant quelques minutes et n’oubliez pas d’étaler 5cm de graviers pour assurer un bon drainage au fond des pots et une fois la plantation réalisée, grattez régulièrement la motte pour faciliter le développement des radicelles !

gants

Conseils d’entretien des fruitiers 

En dehors du plaisir de récolter les fruits de son verger, les soins sont assez limités : Lors des étés secs, un paillis et des arrosages favorisent la bonne évolution de la fructification. Il n’est pas nécessaire de tailler les arbres quand ils ont acquis leur port définitif.

La taille en général : Pendant leur croissance, taillez les arbres fruitiers l’hiver en essayant de toujours supprimer le vieux bois en taillant d’au moins 10 cm sous la partie malade, dans la zone saine.

Aérez le cœur des arbres en éliminant les branches en excès, désherbez le pourtour du fruitier et aérez le sol.

Il est important de faire un apport de fumure équilibrée ou engrais à libération lente, avant que vos fruitiers épuisent les réserves du sol. Une nourriture adaptée et complète présente dans les engrais (azote, phosphore, magnésie et potasse) vous apporte une importante récolte de qualité, avec une meilleure conservation de vos fruits savoureux mais aussi des fruitiers vigoureux avec un bel aspect esthétique.

Comment procéder ? Faire des trous dans le sol à un mètre autour du tronc, enfouissez l’engrais dans les trous (à l’aide d’un pic) en respectant les dosages, rebouchez et arrosez copieusement.

Traitez de façon préventive à la bouillie bordelaise, les fleurs et les fruits du fruitier. Enfin, surveillez vos fruits jusqu’à leur mûrissement.

Pensez aussi aux épouvantails pour les oiseaux, aux filets de protection et tout ce qui peut empêcher le pillage de votre récolte !

 sécateurs

La taille 

La fructification des petits fruitiers diffère des arbres fruitiers du verger : il s’agit d’arbustes qui produisent de nombreuses pousses. Selon les petits fruitiers, la fructification ne se fait pas sur les mêmes rameaux, il est important de les différencier :

– Framboisiers et Ronces (mûres) : il y a fructification sur le bois de l’année

– Cassissiers – Groseilliers à maquereau : il y a fructification sur le bois des un an.

– Groseilliers rouges et blancs : il y a fructification sur le bois de 2 et 3 ans.

ARROSOIR

Economisez l’eau 

Récupérez si possible les eaux des toits alentours dans un récupérateur d’eau. C’est une eau douce très bénéfique pour arroser vos fruitiers pour les périodes les plus sèches. Durant les deux premiers étés après la plantation, l’arrosage facilite l’implantation mais attention, en cas de sécheresse, l’apport d’eau trop important peut jouer sur les saveurs des fruits, moins sucrées.

2 réactions au sujet de « Le jardin des fruitiers ou le véritable verger »

  1. Répondre
    ALASTRA ANTOINE - 4 avril 2017

    bonjour je possede un amendier qui etait tres bien ces dix dernieres annees et depuis quelques temps mes amendes a la recolte sont toutes percer et vide a l interieur que pui je faire et quel traitement peut on faire en respectant la biologie sans detruire la nature et ensuite j aimerais pouvoir en acheter deux autres ou trois et acquerire des noisetiers parceque les ecureuils ne nous en laisse pas beaucoups et la recolte ettst tres mince tout juste de quoi les gouter merci pour les conseils a bientot
    ALASTRA

    1. Répondre
      Mon chez Moi - 6 avril 2017

      Bonjour,
      Pouvez-vous joindre une ou deux photos de vos amandes à la récolte pour que nous puissions essayer de déterminer la cause de ce problème ?
      Il peut s’agir d’une carence de l’arbre mais aussi de petits animaux qui viennent se servir directement dans l’arbre (écureuils ou le pic epeiche…).
      Nous attendons vos photos ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.