Blog-delbard-jardin-conseils-astuces-hortensia

Comment bien associer l’Hortensia ?

J’aime tellement leur floraison conique opulente et généreuse en fin d’été que j’en mets dans la plupart des massifs.

Associer l’hortensia

Les plantes d’ombre ou mi-ombre (soleil du matin ou du soir) sont des compagnons tout indiqués : Bambous sacrés (Nandina), Aucuba, Fuchsia, Sarcococca, Azalées japonaises et mollis, Rhododendrons. Vous pouvez encore choisir les Andromèdes du Japon (Pieris), Hortensias, Camélias, Hamamelis, Magnolias, Loropetalum, Laurier des Montagnes (Kalmia), Corylopsis, Laurier-tin (Viburnum tinus), Corète du Japon (Kerria)…

Un tel massif fleurira de la fin de l’hiver au début de l’été. Des bruyères plantées au pied de ces arbustes pourront compléter le tableau avec une belle floraison en automne-hiver. On peut aussi agrémenter le tout de fougères pour donner un air naturel à l’ensemble. Un peu de plantes vivaces et de déco pour une ambiance de rêve.

Donner du volume à l’hortensia en bac

Vous pouvez, par exemple, planter dans un large bac un Hortensia arbustif (ou paniculé), accompagné d’une fougère, d’une Heuchère à feuillage coloré (caramel, citron ou pourpré, marbré ou vert pour plus de naturel) et d’un Nandina. Ce dernier, également appelé bambou sacré, garde ses feuilles allongées, se colore sur les pousses de rouge et peut porter des fruits rouges en hiver. Il en existe des variétés compactes au feuillage coloré attractif toute l’année. Cette association vous offrira un magnifique contraste entre les fleurs de l’hortensia et les feuillages colorés des arbustes sélectionnés. Quelques dalles passant à côté du bac entourées de graviers pourraient mener à une petite table, havre de paix pour une détente assurée, à la lumière des bougies…

L’hortensia en pleine terre

En pleine terre, vous pouvez planter un hortensia arbustif accompagné de plusieurs éléments. Par exemple une petite azalée japonaise fleurie vers avril-mai, un tapis de bruyères d’hiver… Un Laurier-tin (Viburnum tinus) pour fleurir en automne-hiver et un Corète du Japon (Kerria) pour fleurir d’avril à juin. On peut rajouter des plantes vivaces comme un Lamier couvre-sol à feuillage persistant panaché, maculatum ‘Album’ ou ‘White Nancy’ et le Brunnera ‘Jack Frost’ à feuilles marbrées et fleurs bleues de myosotis. Une attractivité toute l’année !

Hortensia ou… Hydrangea Paniculata

Les Hortensias paniculé sont faciles à planter et faciles à réussir. Il vous suffit de mélanger de la terre de bruyère à la terre. Je conseille aussi de mettre du compost en surface du sol et de recouvrir le tout de paillage.

Ils peuvent également être plantés dans des pots 2 à 3 fois plus grands que la motte d’origine. Plus le pot est grand, plus ils se plairont longtemps dedans. Assurez un bon drainage. Au fond du pot à l’aide d’une couche de graviers, pouzzolane ou billes d’argile de 5 à 10 cm d’épaisseur. L’ajout d’un tiers maximum de bonne terre au terreau aide à garder le frais et à ré-humecter plus facilement la motte.

 

A vos plantations !

hortensia-coach-conseils-jardin-astuce-blog-delbard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.