Open post
Calla Arum Blog Delbard jardin plante

Découvrez la Calla

L’origine de la Calla ou Zantedeschia

Autrefois, cette fleur portait un nom imposant : Arum d’Ethiopie. La plante, vivait auparavant dans les marécages et est originaire d’Afrique du Sud. De la famille des aracées, c’est une plante robuste qui a appris à vivre en alternance entre un sol complètement détrempé et un sol sec.  Vous serez surpris par la multitude de couleurs que les fleurs arborent. La Calla a plusieurs significations symboliques. Elle est considérée comme symbole de pureté, de sympathie et de beauté. Elle fait également office de fleur porte-bonheur depuis l’Antiquité, quand les Grecs et les Romains associaient cette fleur aux fêtes et au plaisir. Sa forme rappelle le calice, pour trinquer lors des banquets. Bien que des siècles se soient écoulés, la Calla a toujours gardé cette signification.

Culture de la Calla

La Calla peut se planter en extérieur mais également vivre en intérieur en fonction de vos possibilités.
En extérieur : Plantez les bulbes de Callas (ou d’Arums) en extérieur dès le début du printemps. Enterrez-les à 4 ou 5 cm de profondeur de Mars à mai. Veillez à respecter un minimum de 30 à 40 cm entre chaque bulbe car une fois que les feuilles auront poussé, elles auront besoin d’espace. Choisissez un endroit bien ensoleillé mais pas brûlant. Privilégiez d’ailleurs un ensoleillement matinal car le sol du Calla doit rester frais et humide, et non sec.
En intérieur : Placez votre Calla dans un grand pot pour les racines se développent bien. Placez-la également dans une zone ensoleillée de la maison, où la température est entre 12 et 20°C. Veillez à ce que la terre reste fraîche et humide (mais jamais trempée) en arrosant une à deux fois par semaine. Au moins une fois par mois, faites un apport d’engrais pour permettre à la plante d’avoir une belle floraison. Au fur et à mesure, supprimez les fleurs fanées marrons pour permettre à la plante d’en produire de nouvelles.

Entretenir et protéger la Calla

Pour avoir une belle floraison en extérieur l’année suivante, attendez que les feuilles soient complètement jaunes avant de tailler votre plante (si vous taillez avant, les réserves de la plante n’auront pas pu se faire). Ensuite, avant les premières gelées, taillez la plante très court. La plante résiste assez bien à la fraîcheur de l’hiver, cependant, vous pouvez apporter une couche de paillage qui aidera la plante à passer l’hiver sereinement. Utilisez un paillage classique (chanvre ou lin) ou encore des feuilles séchées ou des fougères pour protéger votre plante.

En intérieur, renouvelez le terreau tous les deux ans et pensez bien aux apports d’engrais : votre plante vous remerciera !

Les formes et couleurs de la Calla

Les fleurs existent dans de très nombreux coloris : blanc, rose, rouge, jaune violet, vert, orange, bicolore ou encore noir. La particularité de la Calla est la forme de sa fleur. Une belle trompette qui s’ouvre lentement pour laisser apparaître son cœur.
Les bouquets de Callas sont très appréciés aujourd’hui, la longueur des tiges et la multitude de couleurs permet aux fleuristes comme aux amateurs de s’amuser. Alors n’hésitez pas, mélangez les styles, les formes et les couleurs. Créez des bouquets en hauteur ou alors plus petits mais plus garnis, c’est à vous de jouer !
Open post
Aloé-blog-delbard

Aloé Vera

Aloé-blog-delbardL’Aloé Vera, vous connaissez ?Aloé-blog-delbard

L’aloé Vera, facile d’entretien, est un plante peu exigeante. Sa beauté et ses vertus thérapeutiques et cosmétiques transforment chaque intérieur en un espace sain en absorbant les éventuels formaldéhydes présents dans l’air.

L’aloès, pleine de vertus : cette plante était déjà utilisée par la civilisation égyptienne pour les multiples propriétés de l’aloïne qu’elle produit en quantité. Même les Mayas semblaient également avoir apprivoisé cette plante comme « source de Jouvence ». Elle est d’ailleurs aujourd’hui largement cultivée sur tout le continent d’Amérique centrale.

Cette plante est une succulente : elle n’apprécie pas trop le soleil direct sur ses feuilles qui pourraient alors jaunir et se dessécher irrémédiablement. Elle peut être de sortie à la belle saison et l’hiver, lui éviter les rebords de fenêtre exposés plein sud. Nous vous conseillons de la rempoter dans un pot terre cuite, assez large, car les racines de l’aloès s’étendent horizontalement. L’arrosage doit être modéré, mais le terreau ne doit pas trop se dessécher entre deux arrosages.

Open post
plante février beautés glacées delbard

La plante de Février : Les beautés glacées

En Février, optez pour les beautés glacées

 C’est quoi les beautés glacées ?

Les Beautés glacées sont les plantes idéales pour faire entrer les fleurs dans la maison alors que tout est encore givré, gris et dégarni dehors. La primevère (Primula) riche en couleurs, le joyeux cinéraire (Senecio cruentus) et le jasmin (Jasminum) blanc parfument et colorent la maison, dans toutes les formes et toutes les tailles.

Elles sont faciles à entretenir et spécialement cultivées pour pouvoir être plantées à l’extérieur dès que la température dépasse les 10 °C. Attention cependant à bien attendre que les températures soient remontées au-dessus de 10°C sinon elles pourraient geler.

Les primevères sauvages se rencontrent souvent dans les régions montagneuses de l’hémisphère Nord et une cinquantaine de variétés ont été recensées dans les Alpes européennes. Le cinéraire, lui, nous vient d’Australie et de Nouvelle-Zélande et prospère aussi dans les îles Canaries. Enfin, le jasmin est une plante grimpante des régions subtropicales de l’Asie, qui, avec suffisamment d’eau et de chaleur, se plaira aussi dans votre salon.

beautés-glacées-blog-delbard-jardin

Assortiment de couleurs des beautés glacées

La primevère donne de jolies fleurs en rose, blanc, violet, lilas et bleu qui mettent de la joie dans toute la maison lorsque le temps est encore rude dehors. Le nombre de variétés bicolores ne cesse d’augmenter.
Pour retrouver un article complet sur les primevères : Cliquez ici !
Le cinéraire a des feuilles vertes dessus et gris velouté dessous. Ces couleurs font très bien ressortir le blanc, bleu, violet, rose, rouge ou bicolore des fleurs.
Le jasmin est une plante grimpante très décorative à la feuille vert foncé et aux très belles fleurs blanches en forme de petites étoiles, qui dégagent un parfum délicieux. Les longues tiges aiment s’enrouler, grimper et se balancer au gré du vent.
beautés-glacées-blog-hiver-delbard-jardin

Les soins à apporter aux beautés glacées

Les Beautés glacées aiment les endroits lumineux et frais, à l’abri de la lumière directe du soleil. Placez-les donc à l’intérieur de la maison mais pas directement derrière la fenêtre. Une petite place éclairée en milieu et fin de journée sera parfaite.

Pour l’arrosage de ces plantes, privilégiez un arrosage pas trop important. Il faut que la motte reste humide, cependant, il ne faut surtout pas d’excès d’eau. L’excès d’eau a tendance à faire pourrir les racines de la plante et celle-ci est ensuite très fragilisée voir irrécupérable.

En hiver, un apport d’engrais régulier, au moins une fois par mois, aidera les plantes à garder leur vitalité. En effet, en leur apportant des soins et des produits de qualité, vous aurez une très belle floraison à la maison. Pour les fleurs et feuilles fanées retirez-les quand vous les voyez apparaître.

Open post

Rempoter une orchidée : c’est facile !

orchid2 On vous a offert une orchidée l’an dernier et elle vous paraît bien triste…?

Les orchidées font quelquefois pâle figure après leur floraison. Découvrez comment leur redonner une belle vigueur avec un rempotage soigneusement réalisé…

Le rempotage de votre orchidée doit être réalisé tous les 2 ou 3 ans, lorsque les nouvelles pousses paraissent devoir se développer hors du pot. Il est également vivement recommandé si, à la suite d’un excès d’arrosage, quelques racines ont pourri (cela se détecte notamment au jaunissement du feuillage). Donner à la plante un nouveau pot et un substrat frais l’aidera à bien repartir.

Pour rempoter, attendez la fin de la floraison mais réagissez avant la reprise de la végétation. Choisissez un pot d’un diamètre légèrement supérieur au précédent, mais pas trop. La plupart des orchidées aiment avoir les « pieds serrés » dans un petit pot en plastique.

Suppression des racines abîmées : sortez la plante du pot, et retirez à la main les parties mortes. Avec un sécateur bien nettoyé, coupez les racines abîmées, les parties brunies, qui peuvent engendrer la pourriture.

Placez éventuellement quelques cailloux blanc soigneusement nettoyés au fond du pot, pour éviter tout contact des racines avec l’eau stagnante dans la coupelle. Déposez une couche de mélange au fond du nouveau pot ; positionnez la plante en la tenant d’une main et garnissez soigneusement les vides avec le reste du substrat.

A la suite de ce rempotage, vous laisserez votre plante au repos, en atmosphère humide mais sans arrosage. Comptez 2 semaines pour laisser aux racines le temps de cicatriser avant de reprendre votre rythme habituel.orchid-1

Open post
plantes-intérieur-hiver-soin-entretien-janvier

Plantes d’intérieur : j’en prends soin même l’hiver

Prendre soin de mes plantes d’intérieur en janvier

Oui on est en janvier et le froid est bien là ! Les plantes et les arbres au jardin dorment et reprennent des forces pour l’année à venir !

Les plantes d’intérieur sont-elles aussi au repos alors on leur apporte des soins adaptés à la période. Les soins sont importants, ils permettent aux plantes de bien passer l’hiver et d’être en pleine forme au retour du printemps.

Lumière et arrosage pour mes plantes d’intérieur

Pour prendre soin de vos petites plantes d’intérieur en hiver, il sera peut-être nécessaire de les changer de place. Oui, la luminosité étant moins importante, on les approchera des fenêtres pour qu’elles ne manque pas de lumière. On les déplace mais tout en faisant attention à ce que les feuilles ne brûlent pas… Derrière une fenêtre orientée sud, il est possible que certaines variétés aient « trop » de lumière et que cela endommage la plante. Regardez bien les spécificités et les apports de lumière nécessaires pour toutes les différentes variétés de votre maison.

En janvier, l’arrosage est au moins aussi important que la lumière. Les plantes, puisqu’elles sont en « dormance » dépensent moins d’énergie et ont besoin de moins d’eau… Alors on n’oublie pas de les arroser mais on y va avec parcimonie ! Il est important de bien laisser sécher la terre entre deux arrosages et de veiller à ce qu’il ne reste pas d’eau dans la soucoupe. Pour plus de sécurité, vous pouvez installer un lit de billes d’argile dans la réserve d’eau afin de préserver les racines de l’humidité. Cette opération permet également de conserver une hygrométrie favorable à la bonne santé de vos protégées.

En hiver à la maison, on met le chauffage. Le chauffage assèche l’air et donc forcément les feuilles et fleurs des plantes d’intérieur. Pour éviter que les plantes souffrent de la sécheresse, n’hésitez pas à vaporiser les feuilles avec de l’eau non-calcaire. Ca leur fera le plus grand bien et en plus ça évitera à la poussière de s’installer sur les feuilles bien vertes.

Est-ce que je rempote mes plantes d’intérieur cet hiver ?

Pour rempoter les plantes d’intérieur, il est préférable d’attendre le printemps pour que la plante redémarre. Cependant, vous pouvez tout de même « resurfacer » leur substrat au mois de janvier. Pour cela c’est très simple, retirez environ un quart de vieux terreau en grattant la surface. Retirez-le du pot puis remplacez-le par un terreau rempotage. Cette manipulation permet de régénérer le substrat de vos plantes et doit être réalisée au moins une fois par an.

Le mois de janvier est également l’occasion de nettoyer vos plantes vertes et plantes fleuries de leurs feuilles sèches, branches mortes et fleurs fanées. Alors n’hésitez pas, elles ne se porteront que mieux au printemps.

Open post
dracaena-blog-delbard-jardin-plante-verte

Le Dracaena : la plante du mois de janvier

Le Dracaena, vous connaissez ?

L’histoire du dracaena

Le dracaena est une grande plante d’intérieur, une plante totem avec un ou plusieurs troncs. Il produit de magnifiques feuilles en vert, jaune et doré, parfois rose ou rouge. Il existe de nombreuses variétés de feuilles : petites, fines et pointues, ou, au contraire, grandes et souples. Le choix du tronc est également diversifié : épais, fin, long, branchu ou même tressé. Le format va de ‘petite’ plante en pot au véritable arbre d’intérieur, pour apporter une note tropicale à votre maison.
Plante solitaire, le dracaena n’est pas difficile, il accumule en effet l’humidité dans son tronc et peut ainsi se passer d’eau de temps en temps. Il veille en outre à ce que l’air intérieur reste pur. Selon l’étude Clean Air de la NASA, le dracaena fait partie des plantes qui participent au maintien d’une atmosphère de bonne qualité dans la maison.

blog-delbard-jardin-gazon dracaena-blog-delbard-jardin-plante-verte-intérieur

Origine et différentes variétés du dracaena

En milieu naturel, le dracaena pousse surtout en Afrique et sur les archipels voisins tels que Madère, les Canaries et les îles du Cap-Vert. Certaines variétés ressemblent vraiment à un arbre, mais d’autres prennent la forme de solides arbustes qui conviennent très bien dans les pays chauds pour des haies de séparation. Cette plante peut vivre très longtemps, et certaines variétés adoptent en milieu naturel des formes très spéciales, semblant sortir tout droit de la préhistoire.
Le dracaena compte environ 80 variétés et cultivars qui revêtent les formes les plus diverses. C’est ainsi que l’on en trouve avec un seul tronc, en touffe (plusieurs plantes d’une même variété dans un pot), à deux têtes (Ti-plant), à tronc branchu ou tressé, avec des plantes au pied… Le dracaena se distingue également par la forme de ses feuilles, qui peuvent être étroites ou larges et de diverses couleurs, allant du jaune au rouge foncé.
Il existe plusieurs variétés de dracaena, les plus connues sont notamment :
• Dracaena marginata, avec une feuille étroite de 1 à 2 cm
• Dracaena fragrans, avec une feuille large de 5 à 8 cm
• Dracaena fragrans Compacta Grp, de structure compacte avec une feuille large de 2 à 3 cm
• Dracaena fragrans Deremensis Grp, avec une feuille large de 2 à 3 cm
• Dracaena reflexa, avec une feuille légèrement courbée large de 2 à 3 cm
• Dracaena sanderiana, avec une feuille large de 2 à 3 cm
• Dracaena surculosa, avec une feuilles ovale tachetée
blog-delbard-jardin-gazon

Soigner mon dracaena

Le dracaena n’aime pas être en plein soleil, mais un emplacement bien éclairé l’aide à garder de beaux dessins sur les feuilles. Privilégiez les emplacements vers les fenêtres qui seront lumineux quelques heures dans la journée. Évitez le plein soleil qui pourrait faire sécher les pointes des feuilles.
Ne l’arrosez que lorsque le terreau commence à sécher, le dracaena n’apprécie pas une terre trop humide. Pour évitez de l’arroser tout le temps, vous pouvez vaporiser les feuilles pour qu’elles restent belles et fraîches. Veillez à ce que le haut du tronc reste bien fermé (ciré) afin que le tronc n’absorbe pas d’humidité, ce qui le ferait pourrir.
Au printemps et en été, apportez-lui de l’engrais pour plantes d’intérieur ou pour plantes vertes une fois toutes les six semaines. N’apportez pas d’engrais l’hiver car la plante est en « dormance » et elle n’en profitera pas.
Le dracaena n’aime pas le froid et la température ne doit pas tomber en-dessous de 10 à 13 °C. En hiver, évitez donc les pièces trop fraîches et favorisez l’intérieur de la maison.
Astuce Delbard : Si vous ne le saviez pas, plus la plante est grande, plus elle est vieille !
Open post
cactus-noel-blog-delbard-jardin-conseils-plante

Connaissez-vous le cactus de Noël ?

Vous connaissez le cactus de Noël ? Avec les fêtes qui arrivent très bientôt, c’est le moment d’en parler !

Noel-blog-delbard-jardin-conseils-astuces

Histoire du cactus de Noël

Le cactus de Noël (Schlumbergera truncata) est une plante représentative des fêtes de Noël ! Cette plante, originaire du Brésil, a été découverte au début du 19ème siècle.

Avec ses belles fleurs originales et sa floraison ininterrompue pendant plusieurs semaines, c’est l’assurance d’avoir une plante fleurie et colorée pour les fêtes ! Aujourd’hui, grâce aux variétés hybrides, vous disposez d’une palette de couleurs très large pour fleurir votre intérieur : fuchsia, rose, rouge, abricot, blanc ou encore bicolore, il y en a pour tous les goûts.

sapin-noel-déco-blog-delbard-jardin

Entretien du cactus de Noël

Cette plante est, à l’état naturel, perchée au creux des branches d’arbres au Brésil. Elle se plaît donc en suspension dans un appartement lumineux mais sera aussi très bien dans un pot classique, près d’une fenêtre.

Une fois que vous aurez trouvé le bon emplacement pour votre cactus, évitez de le déplacer; il n’aime pas ça. Installez-le dans une zone lumineuse, chauffée et abritée des courants d’air.

Pour l’arrosage, c’est simple, il suffit d’être régulier, une fois par semaine. Il ne faut pas que les racines trempent trop longtemps sinon cela pourrait les faire pourrir.

Pendant la période de floraison, maintenez l’arrosage en y ajoutant de l’engrais pour plantes fleuries au moins une fois sur deux.

bonhomme-noel-blog-delbard-décoration-recette

Soins du cactus de Noël

Après l’achat de votre cactus de Noël ou bien après la floraison, vous observerez peut-être la chute des boutons floraux… Quelques explications simples sont à retenir pour éviter cela :

  • Le déplacement de la plante : laissez-la à l’endroit où vous l’avez placée dès le début. Cette plante n’aime pas être déplacée.
  • Une température trop faible : attention, cette plante originaire des forêts brésiliennes est habituée à l’humidité et à la chaleur. En dessous des 13°C, elle peut ne pas survivre. Il est donc important de maintenir toujours une température suffisante et aussi un certain taux d’humidité.
  • Un manque d’eau : nous vous le disions tout à l’heure, le cactus de Noël aime l’eau et en plus, elle a ses habitudes. En l’arrosant une fois par semaine en petite quantité, cela permettra à la plante de prendre ses repères mais aussi de ne pas se dessécher. N’arrosez pas trop non plus pour ne pas faire pourrir les racines.

Alors, vous êtes décidé à l’adopter ?

Open post
Piléa-blog-delbard-jardin-plante-intérieur-entretien

Le Piléa

Découvrez le Piléa

Vous connaissez ? Cette plante qui fait fureur depuis le début de l’année. Le Piléa, c’est LA nouvelle plante design et à la mode qu’il faut avoir à la maison !

Le Piléa, en plus d’être hyper tendance cette année, se cultive très bien en intérieur ! Avis aux amateurs, c’est le moment de filer chez Delbard ! sourire-delbard-blog-jardin-astuce

piléa-blog-jardin-delbard-plante-intérieur

Histoire du Piléa d’intérieur

Le Piléa Peperomioides ou aussi appelé Piléa d’intérieur est arrivé tout droit de Chine ! Il a d’abord atterri en Scandinavie grâce à quelques boutures réalisées pendant la seconde guerre mondiale. D’année en année, il a séduit les jardins scandinaves et s’est développé. Cependant, c’est seulement au début des années 80 que les botanistes avertis étrangers se sont intéressés à cette plante aux feuilles toutes rondes.

Depuis quelques mois, le Piléa envahit les bureaux et les appartements modernes ! Pour certains, cette plante fait penser aux nymphéas, pour d’autres, elle possède le surnom de « plante-pancake » grâce à la forme de ses feuilles.

Avec seulement une petite bouture mise en terre, cette plante peut atteindre sa taille adulte de 30/40 cm en seulement deux ans. Alors, en plus d’être très moderne et graphique, c’est LA plante d’intérieur à avoir si on a pas spécialement la main verte.

piléa-jardin-blog-delbard-conseils-planteEntretien du Piléa d’intérieur

Cette plante est très facile d’entretien.

Une fois que vous aurez trouvé cette petite perle, vous n’avez plus qu’à l’installer dans une pièce lumineuse. La proximité d’une fenêtre fera bien l’affaire mais il ne faut pas cependant que la plante soit en plein soleil toute la journée.

Le Piléa oriente ses feuilles en fonction de la lumière. N’hésitez pas à le tourner quelques fois pour qu’il soit droit et pas trop penché.

Cette belle plante d’intérieur aime bien l’eau ! Arrosez-la directement dans le pot ou alors, vaporisez la terre pour qu’elle soit toujours humide.

Un petit apport d’engrais pour plantes vertes à réaliser chaque mois et le tour est joué ! Vous aurez un beau Piléa, fort et bien vert.

C’est à vous de jouer ! sourire-delbard-blog-jardin-astuce

Open post

Découvrez l’Alocasia

L’Alocasia vous connaissez ?

histoire-astuce-blog-delbard-jardin-alocasia

Histoire

L’Alocasia fait partie de la famille des Araceae. Cette belle plante verte pousse dans les forêts tropicales d’Asie du Sud-Est où elle peut parfois atteindre 4 mètres de hauteur. L’Alocasia est la plante représentative des années 50 ! Dans un beau pot vieilli, c’est un effet vintage assuré pour votre intérieur !

Il existe 79 variétés différentes d’Alocasia ou « oreilles d’éléphant ». Ses tiges sont soit unies soit tigrées. Cette plante est dotée de grandes feuilles aux beaux dessins ce qui lui donne toute sa valeur décorative. La floraison de la plante est sous forme d’épi.

alocasia-blog-delbard-jardin-planteBien choisir mon Alocasia

Quand vous achetez un Alocasia, vous pouvez examiner quelques points pour vous assurer qu’il sera le plus beau pendant longtemps :  

  • Observez les feuilles visibles ainsi que la tige. Les feuilles doivent être robustes et les dessins (nervures) visibles. L’Alocasia peut être compact mais aussi de forme plus transparente.
  • La plante ne doit pas avoir de maladies (affaissement du feuillage, tâches marron sur le dessus de la feuille ou petits amas blancs sur l’arrière).

Entretien-plante-blog-delbard-jardinEntretenir mon Alocasia

Originaire des régions tropicales, la plante a besoin de chaleur toute l’année, avec des températures comprises entre 15 et 25°C (15 à 18°C en hiver et 20 à 25°C en été). Aussi, de manière exceptionnelle, l’Alocasia peut supporter une baisse de température (jusqu’à 10°C). La plante, de par son origine, a besoin de beaucoup d’humidité et se sent bien dans une terre riche et drainante.

En France, l’Alocasia se plait bien dans une véranda ou encore en serre. Il doit pouvoir bénéficier de chaleur, de lumière et de pas mal d’humidité pendant la majeure partie de la journée. Avec les nouvelles variétés d’hybrides, plus petites et plus robustes, l’Alocasia peut se cultiver dans la maison. Il se plaira en pleine lumière mais sans soleil direct (pas de rebord defenêtre pour lui, les rayons du soleil grilleraient ses feuilles).

soins-plantes-blog-delbard-alocasiaSoigner mon Alocasia

Si vous avez mis votre Alocasia dehors, n’hésitez pas : emballez-le soigneusement dans un voile d’hivernage où il pourra passer l’hiver au chaud et paisiblement. Si vous avez la possibilité, déplacez-le directement en pot dans la maison où il sera encore mieux.

Votre Alocasia ne doit pas avoir froid, une température de 18, 22° est idéale pour sa croissance. La motte ne doit pas être déshydratée sinon les racines vont en souffrir. Arrosez avec de l’eau à température ambiante pour ne pas créer de choc thermique.

Enfin, n’hésitez pas à faire un apport d’engrais deux à trois fois par an pour garantir la bonne santé de la plante. Vous pouvez faire des apports plus importants pendant la période de floraison.

Open post
renoncules-blog-delbard-plante

La renoncule

Vous l’avez élue fleur du printemps !rose2

Pour vous, c’est la plus belle, celle qui rayonne au printemps et apporte du baume au cœur…
Alors comme prévu, nous vous rédigeons un article sur la renoncule, ses origines, sa culture et les soins à lui apporter. Devenez incollable sur la renoncule !

Histoire de la renoncule

Découverte au XIIIè siècle, la renoncule des fleuristes (ranunculus asiaticus) est la renoncule la plus connue. Connue pour fleurir dès la fin de l’hiver jusqu’à la moitié du printemps, la renoncule séduit par sa résistance à des températures très basses (-10°) et la beauté de ses fleurs.
Originaire d’Asie centrale, c’est une plante herbacée vivace. La renoncule se dresse fièrement sur 45 cm de tige et tient très bien en vase. C’est une des fleurs préférée des fleuristes, connue pour sa facilité à insérer dans les compositions et les bouquets.

livre

Symbolique de la renoncule

La renoncule symbolise le charme. A l’époque victorienne, un bouquet de renoncule signifiait le message suivant : « Je vous trouve riche en attraits ».
La renoncule est également connue pour être la fleur de la séduction, des premiers flirts. Un bouquet rouge symbolisera une attraction charnelle tandis qu’un bouquet de renoncules roses témoignera plutôt d’une attraction mélangée à de la timidité.

azalee-3

Culture et entretien de la renoncule

La renoncule est une plante pouvant pousser autant en intérieur qu’en extérieur.

 

Pour une culture en pot,

Favorisez une place au frais, idéalement dans une véranda ou une pièce fraîche (entre 10° et 14°). Arrosez votre plante régulièrement, la terre ne doit pas se dessécher mais l’eau ne doit pas stagner dans le pot ou la soucoupe. Quand le risque de fortes gelées est passé, placez votre plante sur votre balcon, dans un espace mi-ombragé.

fleurs1

Pour une culture en extérieur dans le jardin,

Trouvez une place à la mi-ombre pour vos plantes. Un sol riche en humus et assez léger favorisera l’enracinement de vos plantes. Une fois les risques de fortes gelées passés (entre février et avril en fonction de votre région), vous pouvez planter vos renoncules. Avant de planter les griffes, faites tremper les griffes dans de l’eau tiède pendant environ 10h. Enterrez les griffes à environ 5 cm de profondeur en laissant 10 centimètres entre chaque plants. Veillez à garder une terre légèrement humide pour que les petites pousses ne brûlent pas, en cas de fort soleil, n’hésitez pas à pailler autour de vos renoncules.
Vos renoncules fleuries devraient sortir environ 2 mois après la plantation pour laisser place à de beaux massifs colorés. Vous pourrez ensuite choisir : les laisser en extérieur pour fleurir le jardin ou bien couper quelques tiges pour faire un beau bouquet.
Une fois la floraison finie et à l’approche de l’hiver, paillez les renoncules afin de vous assurer qu’elles repartiront l’année suivante. Sinon, vous pouvez même enlever les griffes de la terre et les mettre dans un endroit sec et aéré. Vous les replanterez alors l’année suivante, toujours entre le mois de février et le mois d’avril.

bouquet

Si vous faites un bouquet, celui-ci pourra se conserver quasiment trois semaines. Veillez à changer l’eau tous les trois jours et à couper légèrement la tige en biseau à chaque fois.
Astuce : Cautérisez les biseaux de tiges en passant très légèrement la flamme d’un briquet dessus. Cela permettra de faire durer le bouquet un peu plus longtemps.

Navigation au sein des articles

1 2 3