Open post
renoncules-blog-delbard-plante

La renoncule : fleur du printemps

La renoncule, cette fleur toute ronde, belle et colorée nous évoque directement le printemps !
Si vous aussi vous l’adorez, on vous explique tout ! Ses origines, sa culture et les soins à lui apporter. Devenez incollable sur la renoncule !

Delbard Blog Renoncule Fleurs

Histoire de la renoncule

Découverte au XIIIè siècle, la renoncule des fleuristes (ranunculus asiaticus) est la renoncule la plus connue. Connue pour fleurir dès la fin de l’hiver jusqu’à la moitié du printemps, la renoncule séduit par sa résistance à des températures très basses (-10°) et la beauté de ses fleurs.
Originaire d’Asie centrale, c’est une plante herbacée vivace. La renoncule se dresse fièrement sur 45 cm de tige et tient très bien en vase. C’est une des fleurs préférée des fleuristes, connue pour sa facilité à insérer dans les compositions et les bouquets.

Symbolique de la renoncule

La renoncule symbolise le charme. A l’époque victorienne, un bouquet de renoncule signifiait le message suivant : « Je vous trouve riche en attraits ».
La renoncule est également connue pour être la fleur de la séduction, des premiers flirts. Un bouquet rouge symbolisera une attraction charnelle tandis qu’un bouquet de renoncules roses témoignera plutôt d’une attraction mélangée à de la timidité.

blog delbard jardin renoncule

Culture et entretien de la renoncule

La renoncule est une plante pouvant pousser autant en intérieur qu’en extérieur.

Pour une culture en pot

Favorisez une place au frais, idéalement dans une véranda ou une pièce fraîche (entre 10° et 14°). Arrosez votre plante régulièrement, la terre ne doit pas se dessécher mais l’eau ne doit pas stagner dans le pot ou la soucoupe. Quand le risque de fortes gelées est passé, placez votre plante sur votre balcon, dans un espace mi-ombragé.

Pour une culture en extérieur dans le jardin

Trouvez une place à la mi-ombre pour vos plantes. Un sol riche en humus et assez léger favorisera l’enracinement de vos plantes. Une fois les risques de fortes gelées passés (entre février et avril en fonction de votre région), vous pouvez planter vos renoncules. Avant de planter, faites tremper les griffes dans de l’eau tiède pendant environ 10h. Enterrez les griffes à environ 5 cm de profondeur en laissant 10 centimètres entre chaque plants. Veillez à garder une terre légèrement humide pour que les petites pousses ne brûlent pas, en cas de fort soleil, n’hésitez pas à pailler autour de vos renoncules.

Vos renoncules fleuries devraient sortir environ 2 mois après la plantation pour laisser place à de beaux massifs colorés. Vous pourrez ensuite choisir : les laisser en extérieur pour fleurir le jardin ou bien couper quelques tiges pour faire un beau bouquet.
Une fois la floraison finie et à l’approche de l’hiver, paillez les renoncules afin de vous assurer qu’elles repartiront l’année suivante. Sinon, vous pouvez même enlever les griffes de la terre et les mettre dans un endroit sec et aéré. Vous les replanterez alors l’année suivante, toujours entre le mois de février et le mois d’avril.

Pour un beau bouquet

Si vous faites un bouquet, celui-ci pourra se conserver quasiment trois semaines. Veillez à changer l’eau tous les trois jours et à couper légèrement la tige en biseau à chaque fois.
Astuce : Cautérisez les biseaux de tiges en passant très légèrement la flamme d’un briquet dessus. Cela permettra de faire durer le bouquet un peu plus longtemps.

Open post
Plante Delbard Fougère Blog Jardin

La fougère : ma plante de février !

La fougère : son histoire.

Touffues ou fines et élégantes, vert foncé ou gris-vert argenté, les fougères adoptent de nombreuses formes, avec des feuilles parfois très différentes. Les unes sont frisées, les autres en forme de plumes ou bien encore lisses, sans fioritures. Elles constituent ensemble un groupe de plantes vertes attractif qui répond parfaitement à l’intérêt croissant du public pour les éléments botaniques et les collections dans la maison.
Les fougères aident en outre à purifier l’air dans la pièce

Fougere Delbard Blog plante intérieur

Les origines de la fougère

Les fougères font partie des plus anciennes plantes de la planète. Des fossiles vieux de quelque 420 millions d’années ont été découverts et les fougères (arbres) ont longtemps été la plante la plus courante sur Terre.
Les couches de minerai de charbon sont entre autres composées de restes de fougères mortes. Il existe quelque 10 000 variétés différentes de fougères qui poussent partout dans des environnements humides.
Il n’y a que dans les déserts et les lieux couverts de neiges éternelles que l’on n’en trouve pas dans le paysage. 

Blog Delbard Fougère Intérieur

La fougère : une plante à spores ?

Les fougères se reproduisent au moyen de leurs spores. Les poches de spores sont le plus souvent accrochées sous la feuille : le long des nervures, sur les bords de la feuille, à son extrémité ou dispersées.
Lorsque les poches sont mûres, elles s’ouvrent et les spores tombent à des endroits humides où la fougère pousse naturellement.

Delbard blog fougère plante verte intérieur

Variétés de fougères

Les fougères les plus populaires en tant que plantes d’intérieur sont la corne de cerf ou d’élan (Platycerium), le nid d’oiseau (Asplenium), la patte de lapin (Davallia), la fougère bleue (Phlebodium), les capillaires ou cheveux de Vénus (Adiantum). Vous pouvez également trouver les variétés Cyrtomium, Ptéris, Ptéris de Crète et Pellaea.
Les spécimens avec une feuille plus dure et plus rigide sont plus faciles à soigner, car moins d’humidité s’en évapore.
Les fougères qui conviennent parfaitement en suspension sont l’Asplenium et le Platycerium.

Nos conseils Delbard

  • Les fougères aiment la lumière tamisée, elles ne doivent pas être placées en plein soleil. 
  • Ne pas les arroser par le cœur, mais au pied de la plante, au niveau du terreau qui doit toujours rester humide. 
  • Les fougères aiment les endroits où le taux d’humidité est élevé comme la cuisine et la salle de bains
  • Si vous posez des fougères dans un endroit où l’air est sec, mettez le pot dans une belle soucoupe remplie d’eau qui pourra s’évaporer autour de la plante. 
  • Durant la période de croissance, ajoutez de l’engrais toutes les trois à quatre semaines.
  • Les fougères aiment être aspergées et brumisées.
  • Les fougères peuvent être cultivées en terrarium éloignées des rayons directs du soleil 
  • Supprimez régulièrement les feuilles jaunes ou sèches.
Open post
poinsettia-blog-delbard-jardin-décembre-plante

Le Poinsettia : La plante du mois de décembre

Le Poinsettia : ma plante de Noël !

Histoire du Poinsettia

C’est à Joël Poinsett, premier ambassadeur américain au Mexique, que l’on doit la popularité mondiale du poinsettia. Dans les années 1800, il en fît envoyer quelques exemplaires à Philadelphie, sa ville d’origine, pour qu’ils y soient étudiés.

La jolie plante mexicaine fut alors baptisée « Poinsettia » en son honneur.

Près d’un siècle plus tard, les premières plantes arrivèrent en Europe où elles furent baptisées du nom botanique « Euphorbia pulcherrima », la plus belle des euphorbiacées. Aujourd’hui, en France, le Poinsettia est la plante emblématique de Noël d’où son nom “étoile de Noël”. 

Poinsettia-blog-delbard-jardin-noel

Prendre soin de mon Poinsettia

Le Poinsettia est une plante fleurie résistante, mais elle est sensible aux températures basses et changeantes. Si vous l’achetez en jardinerie, demandez à ce qu’il soit bien emballé pour éviter les courants d’air. 

Cette plante demande un emplacement lumineux et chaud à l’intérieur. Arrosez régulièrement le Poinsettia, de préférence par le bas en veillant à utiliser une eau d’arrosage pas trop froide. Un excès d’eau fera plus de mal que de bien. La plante demande de l’eau lorsque les feuilles se mettent à flétrir un peu.

Pour préserver longtemps la beauté de cette plante d’intérieur, il est conseillé de lui donner de l’engrais une fois toutes les trois semaines. Un fait intéressant à raconter au consommateur : les bractées ne sont pas les fleurs, celles-ci se situent au milieu, il s’agit souvent de petites boules jaunes et duveteuses. 

Le Poinsettia peut être mis en avant à la maison grâce à plusieurs idées d’associations. 

Associez-le avec des tissus, des pots cuivrés, des vanneries, des guirlandes lumineuses… Et c’est un super effet garanti.

À votre guise de l’habiller complètement autour du thème de Noël avec un peu de ouate blanche, de branches de cannelle ou encore de quelques boules de Noël pour en faire un petit “sapin de table”. 

Noel-blog-delbard-jardin-conseils-astuces

 

 

Faites vous plaisir pour l’achat de votre Poinsettia. Des couleurs variées, des formes différentes. Qu’il soit miniature ou alors très imposant, il vous garantira une ambiance Noël à la maison !

C’est à vous de jouer ! sourire-delbard-blog-jardin-astuce

Open post
Aloé-blog-delbard-plante-eau-été

Aloé Vera : La plante de l’été qu’on adore !

Aloé Vera : La plante de l’été qu’on adore !

L’aloé Vera, vous en avez forcément déjà entendu parlé ou alors vous en avez un à la maison. C’est une plante d’intérieur très décorative et facile d’entretien et nous on adore ! On vous donne tous nos conseils dans cet article !

Et pour ceux qui veulent en savoir plus, on vous a rédigé un article sur l’entretien des cactées et plantes grasses !

Aloevera Blog Delbard Plante Intérieur

Bien installer son Aloé Vera à la maison

L’Aloé Vera est une plante très résistante et notamment à la chaleur. Elle s’acclimatera aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur si vous respectez quelques petites règles de base.

Tout d’abord, sachez que vous pouvez mettre votre Aloé Vera en pot à l’extérieur des la fin des gelées (de fin Avril à début Octobre) et que vous pouvez ensuite le replacer en intérieur l’hiver pour qu’il soit au chaud. Si vous optez pour l’extérieur en été, n’hésitez pas à rentrer votre Aloé si les nuits sont fraîches. En effet, un coup de froid ou un choc de température important sont des facteurs qui fragilisent votre plante.

L’Aloé Vera est une plante qui adore la lumière mais qui déteste cependant le soleil direct. Placez-la donc à la mi-ombre en extérieur et à proximité d’une fenêtre en intérieur. Trop de lumière peut provoquer le dessèchement de la plante. Si vous voyez que le feuillage de votre Aloé devient jaune, c’est qu’il a trop de lumière et qu’il va se dessécher à termes.

arrosoir été plante soin blog delbard jardin

Entretenir et soigner son Aloé Vera

Comme on vous le disait plus haut, l’Aloé Vera est une plante qui ne demande que peu d’entretien. Cependant, pour avoir une belle plante en pleine santé, il est important de suivre quelques règles élémentaires.

 

Votre Aloé Vera ne demande pas le même arrosage en fonction des différentes saisons. En effet, l’été correspond au “temps fort” de votre plante. L’arrosage doit donc être régulier mais modéré. L’objectif est d’arroser votre plante en pot quand la terre en surface est sèche, c’est à dire environ 1 fois par semaine. Comparer à certains cactus, n’attendez pas trop longtemps pour arroser votre plante car celle-ci pourrait en souffrir et avoir du mal à s’en remettre. Pour l’arrosage, misez sur une eau claire à température ambiante pour ne pas créer de choc à votre Aloé !

En hiver, misez sur un arrosage moins réguliers, c’est la période de repos de votre plante. Préférez toujours une eau à température ambiante mais vous pouvez espacer l’arrosage d’au moins deux semaines.

Reprenez un arrosage plus soutenu au printemps, période de croissance de votre Aloé.

Conseil : Tous les trois ans, rempotez votre Aloé Vera. Cette étape est indispensable pour stimuler la croissance de votre plante. Pour le rempotage, c’est facile, choisissez un pot d’un diamètre légèrement plus grand avec un fond troué (pour permettre l’élimination du surplus d’eau). Nettoyez un peu les racines, replacez votre plante dans un terreau “Cactées et plantes grasses” et le tour est joué !

Gel Aloe Vera Blog Delbard Plante Jardin

Les vertus de l’Aloé Vera

En plus d’être une superbe plante d’intérieur, l’Aloé Vera présente tout plein d’atouts.

En effet, le gel d’Aloé Vera est particulièrement réputé pour ses vertus thérapeutiques. Il permet notamment de lutter contre le vieillissement de la peau car c’est un parfait antioxydant. Il également contre l’acné, l’eczéma, ou encore les piqûres d’insectes (particulièrement virulents l’été).

Les vertus de l’Aloé Vera ne se limite pas à la dermatologie, en effet, elles aident aussi à lutter contre les douleurs d’estomac ou encore abdominales.

Attention toutefois à ne pas prendre n’importe quelle variété d’Aloé Vera pour faire vos soins. Certains gels ne sont pas bons pour la peau et certaines plantes, ressemblantes à l’Aloé Vera peuvent même s’avérer très toxiques, comme l’Agave par exemple.

Avant de vous faire vos masques ou soins, n’hésitez donc pas à vous rendre dans votre jardinerie Delbard la plus proche ou encore dans votre pharmacie pour qu’un spécialiste puisse certifier la variété de votre plante.

C’est à vous de jouer maintenant sourire-delbard-blog-jardin-astuce

Open post

La Véronique Arbustive : culture et entretien au jardin

La Véronique Arbustive : culture et entretien au jardin

plante blog delbard jardin verte plantation

Quelques explications sur la Véronique arbustive

La Véronique arbustive ou Hebe de son nom latin, est une plante idéale au jardin ! Originaire de la Nouvelle-Zélande, il existe environ une trentaine de variétés résistantes.

Elle fait son apparition souvent à la fin de l’été et redonne de la vitalité à un jardin. Grâce à ses fleurs aux multiples couleurs : blanches, roses ou violettes, elle dynamisera votre extérieur. Son feuillage peut varier du vert clair au vert foncé et même s’approcher du gris en fonction de la luminosité. En hiver, certaines variétés de véroniques arbustives donnent même un feuillage rouge/violet.

Si vous aimez cette plante, n’hésitez plus car elle est également très appréciée des abeilles et des papillons. Si vous voulez connaître d’autres plantes appréciées par les insectes, rendez-vous sur notre article sur les fleurs idéales pour les abeilles.

plante blog delbard jardin verte plantation

Emplacement et plantation de la Véronique arbustive

 

La Véronique arbustive s’acclimate très bien dans différents endroits au jardin. Placez-la dans les rocailles, au bord d’un bassin ou encore en massif. Pour ceux qui veulent une plante sur leur terrasse ou leur balcon, optez pour une jardinière.

Pour la plantation, préférez l’automne. Cette période de l’année favorisera l’enracinement avant l’hiver et une bonne reprise racinaire pour le printemps suivant. Si vous n’achetez pas votre plante en racines nues mais en pot ou en conteneur, vous pouvez tout à fait planter en dehors de l’automne. Veillez cependant à ne pas planter votre Véronique arbustive en pleine période de gel ou encore en période canicule.

Choisissez un endroit assez ensoleillé et à l’abri du vent et des fortes gelées l’hiver. Cette plante tolère assez bien la mi-ombre. Préférez donc un endroit un peu à l’ombre mais à l’abri du gel plutôt qu’un superbe ensoleillement l’été et de gros dégâts liés au gel l’hiver.

Bon à savoir : Le feuillage de la Véronique arbustive reste toujours vert et met de la couleur et la vie dans le jardin toute l’année.

plante blog delbard jardin verte plantation

Soins et entretien de la Véronique arbustive

La Véronique arbustive ne demande pas un entretien accru. Arrosez ponctuellement et pas de façon trop abondante. Pour favoriser la croissance, l’eau ne doit pas stagner autour de la plante et la motte doit pouvoir se déshydrater entre deux arrosages.

L’apport d’engrais n’est pas obligatoire toute l’année. Cependant, apportez de l’engrais pendant la floraison à la fin de l’été, cela solidifiera la plante. Retirez les fleurs fanées pour éviter que votre plante s’épuise.

En cas de fortes gelées ou de neige abondante, protégez votre Véronique arbustive. Pour les plantes en pleine terre, optez pour un voile d’hivernage et un paillage aux racines qui permettra de sécuriser les racines. Pour les plantes en jardinières ou en pot, rentrez-les à l’intérieur (dans une véranda si possible).

À la fin de l’hiver, taillez votre Véronique arbustive. Cela permettra à la plante de rester belle et de donner une floraison plus importante l’année suivante.

Et vous, vous en avez une à la maison ? sourire-delbard-blog-jardin-astuce

Open post
Conseils plante verte scindapsus ete

Découvrez le Scindapsus !

blog delbard plante verte culture entretien soin

Origine du Scindapsus

Le Scindapsus (Pothos) est une plante verte qui fait partie des Araceae. Elle pousse en Asie du Sud-est et aussi en Indonésie. À l’origine, elle pousse et grimpe sur les arbres dans les forêts tropicales.
En plante grimpante ou en suspension dans une coupe, le Scindapsus est tout en légèreté. Il se fait remarquer par ses belles feuilles satinées et bicolores (vertes, blanches, argentées, jaunes clair…) en forme de coeurs.
En plus de décorer votre intérieur, le Scindapsus est une plante dépolluante ! Elle purifie l’air ambiant et se place même dans le top 10 des plantes dépolluantes !
Pour plus d’informations sur les plantes vertes de l’été, vous pouvez lire notre article sur : la culture des lys ou encore sur les cactées et plantes grasses.

blog delbard plante verte culture entretien soin

Entretien du Scindapsus

Le Scindapsus est une plante réputée pour sa longévité. En effet, c’est une plante qui reproduit des racines très rapidement et qui n’est pas très contraignante. Elle sera très bien si vous lui apportez de la lumière (mais pas de soleil direct), si vous ne la placez pas en plein courant d’air et si vous faites un apport en eau au moins une fois par semaine (il faut que la motte reste toujours un peu humide). Si vous avez une fenêtre dans la salle de bain par exemple, vous pouvez tout à fait placer votre plante dans cette pièce. Elle y apprécie l’humidité ambiante.

Une fois plantée en pot, n’hésitez pas à recouvrir de billes d’argile pour éviter l’évaporation.
Pour favoriser le beau feuillage, faites un apport d’engrais
Entretenue ainsi, la plante vivra plusieurs années sans aucun problème.

blog delbard plante verte culture entretien soin

Soins du Scindapsus

Comme on vous le disait, le Scindapsus est une plante verte très facile d’entretien. Cependant, si vous observez les symptômes suivants, vous pouvez tout de même réagir :

  • Si les lianes deviennent trop imposantes, coupez-les !
  • Si les feuilles deviennent vertes intégralement et que les motifs disparaissent, déplacez votre plante à la lumière. Cela veut dire qu’elle est trop à l’ombre.
  • Si des tâches marrons apparaissent sur les feuilles, stoppez l’arrosage partiellement. Cela veut dire que la plante a subi un excès en eau et qu’il faut lui laisser du temps pour se remettre.
  • Le Scindapsus n’aime pas le froid (surtout pas les températures inférieures à 12°C). Laissez donc votre plante bien en intérieur pour qu’elle se sente bien.
Open post
Plantes grasses succulentes Delbard Blog Jardin

Connaître et entretenir les plantes grasses

Origine et histoire des plantes grasses

Les plantes grasses viennent pour la plupart des zones subtropicales et tropicales. En majeure partie, elles viennent des régions montagneuses d’Afrique, d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud. Les plantes grasses sont très résistantes aux aléas climatiques et survivront même sous un climat sec et chaud.
Depuis quelques années, les plantes grasses font partie des nouveaux éléments de déco de la maison ! En plus d’être des plantes très faciles d’entretien, elles créent une ambiance toute particulière à la maison. Entre le zen et le cocooning, elles sont votre nouvel allié déco !
Les echeveria, crassula, aeonium, aloe vera, rhipsalis ou encore haworthia raviront votre intérieur ! Ces plantes sont toutes des succulentes, cela veut dire qu’elles stockent beaucoup d’humidité dans leurs racines, leurs tiges ou encore leurs feuilles épaisses. Ce sont donc des plantes qui résisteront parfaitement si vous habitez dans des régions au climat sec ou encore si vous avez tendance à vous absenter régulièrement (l’arrosage n’a pas besoin d’être fréquent).
Aujourd’hui, vous pouvez trouver des dizaines de variétés et de formes différentes pour vos succulentes. N’hésitez pas à vous promener dans votre jardinerie et à trouver la plante qui s’accorde le mieux à votre personnalité !
Jardin Delbard Blog plantes grasses

Entretien des plantes grasses

Les plantes grasses se composent essentiellement de feuillage décoratif même si certaines peuvent fleurir comme le cactus de Noël !
Vous serez surpris par les formes uniques des plantes grasses : l’haworthia et l’aloe vera ont un air primitif, l’echeveria est festif avec ses très jolies rosettes, le rhipsalis ressemble à du corail, le sansevieria est fier et indestructible, et le crassula a des airs d’arbre miniature stylisé.
Pour mettre en avant vos belles plantes, optez pour des cache-pots ethniques ou effet béton, c’est le coup de cœur assuré !
Pour avoir de belles plantes grasses à la maison, vous pouvez suivre les conseils suivants :
Les plantes grasses aiment la chaleur et la lumière, n’hésitez donc pas à les placer sur un rebord de fenêtre. Elles y seront très bien.
Pour ne pas détremper la plante et ne pas la noyer, il vaut mieux arroser une bonne fois, et laisser sécher pendant plusieurs semaines. Si la terre est déjà bien sèche au prochain arrosage, ce n’est pas grave, au contraire.
Si vous voulez que le feuillage grossisse bien, vous pouvez faire un apport d’engrais une fois tous les deux mois. Cela sera déjà très bien pour la plante.
Et vous, vous avez des plantes grasses à la maison ?

Aloe Vera Delbard Blog plantes grasses

Open post
Calla Arum Blog Delbard jardin plante

Découvrez la Calla

L’origine de la Calla ou Zantedeschia

Autrefois, cette fleur portait un nom imposant : Arum d’Ethiopie. La plante, vivait auparavant dans les marécages et est originaire d’Afrique du Sud. De la famille des aracées, c’est une plante robuste qui a appris à vivre en alternance entre un sol complètement détrempé et un sol sec.  Vous serez surpris par la multitude de couleurs que les fleurs arborent. La Calla a plusieurs significations symboliques. Elle est considérée comme symbole de pureté, de sympathie et de beauté. Elle fait également office de fleur porte-bonheur depuis l’Antiquité, quand les Grecs et les Romains associaient cette fleur aux fêtes et au plaisir. Sa forme rappelle le calice, pour trinquer lors des banquets. Bien que des siècles se soient écoulés, la Calla a toujours gardé cette signification.

Culture de la Calla

La Calla peut se planter en extérieur mais également vivre en intérieur en fonction de vos possibilités.
En extérieur : Plantez les bulbes de Callas (ou d’Arums) en extérieur dès le début du printemps. Enterrez-les à 4 ou 5 cm de profondeur de Mars à mai. Veillez à respecter un minimum de 30 à 40 cm entre chaque bulbe car une fois que les feuilles auront poussé, elles auront besoin d’espace. Choisissez un endroit bien ensoleillé mais pas brûlant. Privilégiez d’ailleurs un ensoleillement matinal car le sol du Calla doit rester frais et humide, et non sec.
En intérieur : Placez votre Calla dans un grand pot pour les racines se développent bien. Placez-la également dans une zone ensoleillée de la maison, où la température est entre 12 et 20°C. Veillez à ce que la terre reste fraîche et humide (mais jamais trempée) en arrosant une à deux fois par semaine. Au moins une fois par mois, faites un apport d’engrais pour permettre à la plante d’avoir une belle floraison. Au fur et à mesure, supprimez les fleurs fanées marrons pour permettre à la plante d’en produire de nouvelles.

Entretenir et protéger la Calla

Pour avoir une belle floraison en extérieur l’année suivante, attendez que les feuilles soient complètement jaunes avant de tailler votre plante (si vous taillez avant, les réserves de la plante n’auront pas pu se faire). Ensuite, avant les premières gelées, taillez la plante très court. La plante résiste assez bien à la fraîcheur de l’hiver, cependant, vous pouvez apporter une couche de paillage qui aidera la plante à passer l’hiver sereinement. Utilisez un paillage classique (chanvre ou lin) ou encore des feuilles séchées ou des fougères pour protéger votre plante.

En intérieur, renouvelez le terreau tous les deux ans et pensez bien aux apports d’engrais : votre plante vous remerciera !

Les formes et couleurs de la Calla

Les fleurs existent dans de très nombreux coloris : blanc, rose, rouge, jaune violet, vert, orange, bicolore ou encore noir. La particularité de la Calla est la forme de sa fleur. Une belle trompette qui s’ouvre lentement pour laisser apparaître son cœur.
Les bouquets de Callas sont très appréciés aujourd’hui, la longueur des tiges et la multitude de couleurs permet aux fleuristes comme aux amateurs de s’amuser. Alors n’hésitez pas, mélangez les styles, les formes et les couleurs. Créez des bouquets en hauteur ou alors plus petits mais plus garnis, c’est à vous de jouer !
Open post
plante février beautés glacées delbard

La plante de Février : Les beautés glacées

En Février, optez pour les beautés glacées

 C’est quoi les beautés glacées ?

Les Beautés glacées sont les plantes idéales pour faire entrer les fleurs dans la maison alors que tout est encore givré, gris et dégarni dehors. La primevère (Primula) riche en couleurs, le joyeux cinéraire (Senecio cruentus) et le jasmin (Jasminum) blanc parfument et colorent la maison, dans toutes les formes et toutes les tailles.

Elles sont faciles à entretenir et spécialement cultivées pour pouvoir être plantées à l’extérieur dès que la température dépasse les 10 °C. Attention cependant à bien attendre que les températures soient remontées au-dessus de 10°C sinon elles pourraient geler.

Les primevères sauvages se rencontrent souvent dans les régions montagneuses de l’hémisphère Nord et une cinquantaine de variétés ont été recensées dans les Alpes européennes. Le cinéraire, lui, nous vient d’Australie et de Nouvelle-Zélande et prospère aussi dans les îles Canaries. Enfin, le jasmin est une plante grimpante des régions subtropicales de l’Asie, qui, avec suffisamment d’eau et de chaleur, se plaira aussi dans votre salon.

beautés-glacées-blog-delbard-jardin

Assortiment de couleurs des beautés glacées

La primevère donne de jolies fleurs en rose, blanc, violet, lilas et bleu qui mettent de la joie dans toute la maison lorsque le temps est encore rude dehors. Le nombre de variétés bicolores ne cesse d’augmenter.
Pour retrouver un article complet sur les primevères : Cliquez ici !
Le cinéraire a des feuilles vertes dessus et gris velouté dessous. Ces couleurs font très bien ressortir le blanc, bleu, violet, rose, rouge ou bicolore des fleurs.
Le jasmin est une plante grimpante très décorative à la feuille vert foncé et aux très belles fleurs blanches en forme de petites étoiles, qui dégagent un parfum délicieux. Les longues tiges aiment s’enrouler, grimper et se balancer au gré du vent.
beautés-glacées-blog-hiver-delbard-jardin

Les soins à apporter aux beautés glacées

Les Beautés glacées aiment les endroits lumineux et frais, à l’abri de la lumière directe du soleil. Placez-les donc à l’intérieur de la maison mais pas directement derrière la fenêtre. Une petite place éclairée en milieu et fin de journée sera parfaite.

Pour l’arrosage de ces plantes, privilégiez un arrosage pas trop important. Il faut que la motte reste humide, cependant, il ne faut surtout pas d’excès d’eau. L’excès d’eau a tendance à faire pourrir les racines de la plante et celle-ci est ensuite très fragilisée voir irrécupérable.

En hiver, un apport d’engrais régulier, au moins une fois par mois, aidera les plantes à garder leur vitalité. En effet, en leur apportant des soins et des produits de qualité, vous aurez une très belle floraison à la maison. Pour les fleurs et feuilles fanées retirez-les quand vous les voyez apparaître.

Open post

Rempoter une orchidée : c’est facile !

orchid2 On vous a offert une orchidée l’an dernier et elle vous paraît bien triste…?

Les orchidées font quelquefois pâle figure après leur floraison. Découvrez comment leur redonner une belle vigueur avec un rempotage soigneusement réalisé…

Le rempotage de votre orchidée doit être réalisé tous les 2 ou 3 ans, lorsque les nouvelles pousses paraissent devoir se développer hors du pot. Il est également vivement recommandé si, à la suite d’un excès d’arrosage, quelques racines ont pourri (cela se détecte notamment au jaunissement du feuillage). Donner à la plante un nouveau pot et un substrat frais l’aidera à bien repartir.

Pour rempoter, attendez la fin de la floraison mais réagissez avant la reprise de la végétation. Choisissez un pot d’un diamètre légèrement supérieur au précédent, mais pas trop. La plupart des orchidées aiment avoir les “pieds serrés” dans un petit pot en plastique.

Suppression des racines abîmées : sortez la plante du pot, et retirez à la main les parties mortes. Avec un sécateur bien nettoyé, coupez les racines abîmées, les parties brunies, qui peuvent engendrer la pourriture.

Placez éventuellement quelques cailloux blanc soigneusement nettoyés au fond du pot, pour éviter tout contact des racines avec l’eau stagnante dans la coupelle. Déposez une couche de mélange au fond du nouveau pot ; positionnez la plante en la tenant d’une main et garnissez soigneusement les vides avec le reste du substrat.

A la suite de ce rempotage, vous laisserez votre plante au repos, en atmosphère humide mais sans arrosage. Comptez 2 semaines pour laisser aux racines le temps de cicatriser avant de reprendre votre rythme habituel.orchid-1

Posts navigation

1 2 3
Scroll to top