Open post
cyclamen-blog-delbard-jardin-conseils-article

Le cyclamen : La plante d’automne par excellence !

Le cyclamen, vous connaissez ?

Une plante fleurie tout l’hiver, c’est l’idéal. Parfois un peu tristes et gris, les jardins d’hiver sont laissés à l’abandon…

Pourtant, le cyclamen c’est la plante idéale pour avoir un jardin fleuri et coloré en hiver.

Que ce soit en jardinière, en pot ou en plante d’intérieur, le cyclamen trouvera forcément sa place à la maison !

histoire-plante-blog-jardin-conseils

Histoire du cyclamen

De la même famille que les primevères, le cyclamen vient d’Europe centrale et du bassin méditerranéen.

À l’état sauvage, on compte plus d’une vingtaine de variétés de cyclamens.

Dans le langage des fleurs, le cyclamen signifie l’attachement fort et sincère.

 

blog-delbard-jardin-gazon

Les variétés de cyclamen

Aujourd’hui, il est possible de trouver des cyclamens de couleurs et de tailles différentes. Du blanc au rouge ou du rose au pourpre, il existe des multitudes de variétés. Même les pétales, qui étaient de couleur unique dans leur état naturel, peuvent maintenant, grâce à l’hybridation des variétés, être striés, bordés d’un liseré ou encore à motif panaché. Vous trouverez forcément la variété qui vous plaira !

Malgré son apparence un peu fragile, cette plante vivace est particulièrement résistante au froid.

La floraison du cyclamen apparaît entre octobre et février, de quoi garantir un jardin fleuri ou encore une très belle plante intérieure.

soins-entretien-plante-blog-delbard-jardin

L’entretien du cyclamen

Même si elle est rarement choisie par les jeunes jardiniers novices, cette plante n’est pas spécialement très difficile d’entretien. Elle a cependant 3 ennemis : l’air sec, l’excès d’eau et l’excès de chaleur.

Le cyclamen se plaît en pot aussi bien dans le jardin que dans la maison. Si vous choisissez de le placer dans la maison, préférez une pièce fraîche (vers 16°C) et un emplacement bien éclairé mais sans soleil direct. Évitez donc les rebords de fenêtre. Pour garder un bon taux d’humidité, vous pouvez placer votre pot sur une soucoupe avec du sable humide. Il vous suffit ensuite de cacher la soucoupe dans un cache-pot.

Arrosez votre plante 2 à 3 fois par semaine en attendant que la terre soit sèche entre chaque arrosage. Faites bien attention à l’excès d’eau et veillez à ce que la terre ne soit pas imbibée trop longtemps (préférez l’arrosage par le bas du pot plutôt que par le dessus).

 

idée-saviezvous-blog-delbard-jardin-conseilsLe saviez-vous ? idée-saviezvous-blog-delbard-jardin-conseils

Le cyclamen est une plante toxique ! Elle contient de la cyclamine qui peut provoquer des nausées, des vomissements ou encore une paralysie musculaire. Tenez-la donc à distance des enfants et des animaux.

 

Avec ces conseils, c’est un beau cyclamen assuré chez vous ! sourire-delbard-blog-jardin-astuce

 

Open post
Chataignes-blog-delbard-jardin-astuces-conseils

La Châtaigne

feuille-blog-delbard-jardin-conseilsConnaissez-vous réellement bien la châtaigne, ce délicieux fruit sec ?Baies-blog-delbard-conseils-jardin-

chataignes-blog-delbard-jardin-conseils

Origine de la châtaigne

Étymologie : Châtaignier vient du latin castanea, lui-même dérivé du grec kastanon.

À noter que Castanea était le nom du chêne avant de désigner le châtaignier ! La châtaigne est probablement originaire d’Asie mineure, elle est présente en Europe depuis longtemps et on l’a retrouve notamment sur plusieurs sites archéologiques.

Elle est le fruit du châtaignier, que l’on dénommait « arbre à pain ». En effet, la châtaigne a longtemps représentée une ressource alimentaire importante, elle remplaçait souvent les céréales. C’était particulièrement le cas dans le Massif Central, mais également au Portugal ou en Italie.

C’est un akène, un fruit sec à une seule graine, à l’instar de la noisette ou du gland.

Ses racines noueuses en ont fait un symbole de virilité. La châtaigne est longtemps passée pour un aphrodisiaque.

feuille-rouge-blog-delbard-jardin-conseils

Nutrition

La châtaigne riche en amidon est un concentré d’énergie ! Elle s’avère particulièrement intéressante pour les sportifs grâce à ses apports élevés en potassium et en fer, éléments dont le besoin augmente avec l’activité physique. La châtaigne est également une bonne source de magnésium.

Le châtaignier peut atteindre 40 m de haut et vivre plusieurs centaines d’années. Il croît plutôt en climat frais et craint les longues périodes de sécheresse estivale. Le châtaignier se contente de sols pauvres ou sableux mais ne se plait pas en terrain calcaire.

feuille-verte-blog-delbard-jardin-conseils

Quelques variétés…

Le châtaignier « Dorée de Lyon »

Gros fruit brillant à très bonne qualité gustative. L’arbre a une mise en fruit rapide et il est résistant à la rouille.

Le châtaignier « Marigoule »

Ce châtaignier donne des châtaignes moyennes à grosses qui se conservent bien. L’arbre à une croissance rapide. Fructification semi-précoce.

Le châtaignier préfère les sols acides, profonds, frais et pauvres.

feuille-jaune-blog-jardin-delbard

Coté Cuisine

Le Velouté de potimarron et châtaignes

(Pour 4 personnes)

  • · 1 potimarron de 500 g
  • · 1 cube de bouillon de légumes bio
  • · 200 g de châtaignes cuites
  • · sel, poivre

1. Coupez le potimarron en cubes, en gardant la peau.

2. Mettez les cubes de potimarron dans une casserole et couvrez-les d’eau. Faites cuire 25 min avec le cube de bouillon de légumes. Quelques minutes avant la fin de la cuisson, ajoutez les châtaignes. Vous pouvez en réserver quelques unes et les émietter pour les servir sur le velouté.

3. égouttez le potimarron et les châtaignes en réservant le liquide de cuisson. Passez-les au presse-purée et ajoutez peu à peu le liquide de cuisson, jusqu’à avoir la consistance souhaitée. Le mélange doit être onctueux.

4. Versez le velouté dans des bols individuels et répartissez les châtaignes réservées.

Open post

La plante du mois d’octobre

pensées-jardin-fleurs-automne-octobre-plantation-conseils-blog-delbardLes penséespensées-jardin-fleurs-automne-octobre-plantation-conseils-blog-delbard

Les pensées : une floraison abondante en automne!

Tout change très vite dans le jardin en octobre. Les arbres perdent leurs feuilles et les plantes fleuries d’été et plantes vivaces arrivent en fin de floraison. Mais c’est sans compter les pensées. Ces dernières se sentent très bien lorsque la température est plus basse et fleurissent alors abondamment jusqu’à l’arrivée de l’hiver.

Et après? Ensuite, elles continuent joyeusement de fleurir. Les pensées ne se laissent pas impressionner par les intempéries mais mettent au contraire de la couleur et de l’ambiance pendant les journées parfois sombre de l’automne et de l’hiver.

 

La pensée: floraison persistante et plaisir redoublé!

Ce n’est pas un hasard si la pensée d’automne est l’une des plantes les plus utilisées dans le jardin. En pleine terre, en bacs ou en pots sur le balcon ou la terrasse, la pensée fleurit partout durant des mois. Un peu moins en hiver lorsqu’il fait très froid mais de nouveau en abondance dès le printemps. En plus, les pensées sont très variées et peuvent vous créer un jardin vraiment différent des autres. Les pensées avec des yeux, des tâches ou des dessins de visages accentuent parfois les contrastes dans la fleur. Il en existe à grandes et à petites fleurs, ainsi que de plus en plus de variétés à fleurs doubles. Il existe même des pensées retombantes magnifiques dans une coupe ou au mur dans un sac. De jolis noms tels que Géantes Hollandaises, d’Aalsmeer ou Suisse sont célèbres chez les pensées à grandes fleurs et la Viola Cornuta est très populaire chez celles à petites fleurs.

 

Associer mes pensées !

Il y a un vaste choix pour fleurir le jardin de pensées en octobre. Les plantes se combinent parfaitement avec d’autres plantes d’automne telles que Calluna, Gaultheria ou Skimmia. Et au printemps, la fête est complète dans le jardin si vous plantez des bulbes à fleurs en plusieurs couches entre les pensées. Les pensées plantées dans le jardin en octobre fleuriront alors en même temps que les bulbes de printemps, provoquant une véritable explosion de fleurs. Le plaisir est double!

 

Les soins à apporter à la pensée

Une pensée est particulièrement facile à soigner. Qu’elle soit en pleine terre, dans un bac ou un pot, elle fleurira en fait partout!
Il suffit de suivre quelques conseils pratiques pour que la pensée reste dans une forme optimale. Il est important de lui donner un emplacement semi-ombragé à ensoleillé. Planter la plante dans un terreau fertile et l’arroser régulièrement.
Lorsque la température est supérieure à zéro, la pensée continue de croître et de fleurir et a alors besoin d’un peu d’engrais deux fois par mois pour stimuler sa floraison. Retirer les fleurs fanées contribuera également à une floraison plus abondante. Après la floraison, les pensées peuvent être remplacées par de magnifiques plantes annuelles d’été.

 

Open post
Blog-delbard-jardin-conseils-astuces-hortensia

Comment bien associer l’Hortensia ?

J’aime tellement leur floraison conique opulente et généreuse en fin d’été que j’en mets dans la plupart des massifs.

Associer l’hortensia

Les plantes d’ombre ou mi-ombre (soleil du matin ou du soir) sont des compagnons tout indiqués : Bambous sacrés (Nandina), Aucuba, Fuchsia, Sarcococca, Azalées japonaises et mollis, Rhododendrons. Vous pouvez encore choisir les Andromèdes du Japon (Pieris), Hortensias, Camélias, Hamamelis, Magnolias, Loropetalum, Laurier des Montagnes (Kalmia), Corylopsis, Laurier-tin (Viburnum tinus), Corète du Japon (Kerria)…

Un tel massif fleurira de la fin de l’hiver au début de l’été. Des bruyères plantées au pied de ces arbustes pourront compléter le tableau avec une belle floraison en automne-hiver. On peut aussi agrémenter le tout de fougères pour donner un air naturel à l’ensemble. Un peu de plantes vivaces et de déco pour une ambiance de rêve.

Donner du volume à l’hortensia en bac

Vous pouvez, par exemple, planter dans un large bac un Hortensia arbustif (ou paniculé), accompagné d’une fougère, d’une Heuchère à feuillage coloré (caramel, citron ou pourpré, marbré ou vert pour plus de naturel) et d’un Nandina. Ce dernier, également appelé bambou sacré, garde ses feuilles allongées, se colore sur les pousses de rouge et peut porter des fruits rouges en hiver. Il en existe des variétés compactes au feuillage coloré attractif toute l’année. Cette association vous offrira un magnifique contraste entre les fleurs de l’hortensia et les feuillages colorés des arbustes sélectionnés. Quelques dalles passant à côté du bac entourées de graviers pourraient mener à une petite table, havre de paix pour une détente assurée, à la lumière des bougies…

L’hortensia en pleine terre

En pleine terre, vous pouvez planter un hortensia arbustif accompagné de plusieurs éléments. Par exemple une petite azalée japonaise fleurie vers avril-mai, un tapis de bruyères d’hiver… Un Laurier-tin (Viburnum tinus) pour fleurir en automne-hiver et un Corète du Japon (Kerria) pour fleurir d’avril à juin. On peut rajouter des plantes vivaces comme un Lamier couvre-sol à feuillage persistant panaché, maculatum ‘Album’ ou ‘White Nancy’ et le Brunnera ‘Jack Frost’ à feuilles marbrées et fleurs bleues de myosotis. Une attractivité toute l’année !

Hortensia ou… Hydrangea Paniculata

Les Hortensias paniculé sont faciles à planter et faciles à réussir. Il vous suffit de mélanger de la terre de bruyère à la terre. Je conseille aussi de mettre du compost en surface du sol et de recouvrir le tout de paillage.

Ils peuvent également être plantés dans des pots 2 à 3 fois plus grands que la motte d’origine. Plus le pot est grand, plus ils se plairont longtemps dedans. Assurez un bon drainage. Au fond du pot à l’aide d’une couche de graviers, pouzzolane ou billes d’argile de 5 à 10 cm d’épaisseur. L’ajout d’un tiers maximum de bonne terre au terreau aide à garder le frais et à ré-humecter plus facilement la motte.

 

A vos plantations !

hortensia-coach-conseils-jardin-astuce-blog-delbard

Open post

Je veux une plante grimpante sur mon balcon

Une plante grimpante au balcon ça vous fait rêver ?

Et bien vous avez raison ! C’est joli, souvent coloré, et ça donne un peu de volume au balcon !

Nous, on vous propose 5 variétés différentes à planter à l’automne sur votre balcon !

Alors, filez vous équiper et vous ne serez pas déçus ! En effet, si vous plantez dès maintenant, vous aurez l’assurance de belles plantes au printemps, mais aussi une meilleure capacité d’enracinement et des arrosages moins fréquents pour 2018.

 

Clematite-jardin-conseil-plante-blog-delbard-jardin-jardinage-entretien

Une clématite, à coup sûr!

Elle va grimper le long du mur, s’enrouler autour de la balustrade et retomber en dentelle devant la porte fenêtre!

La clématite n’est pas difficile à cultiver pour peu que vous respectiez quelques règles d’or !

Plantez la motte un peu éloignée du mur (au moins 15 cm). Prévoyez-lui une exposition ensoleillée ! Taillez vos clématites après la floraison (vers l’automne).

Prévoyez un treillage pour palisser votre clématite sur le mur. En effet, la plante ne s’accroche pas naturellement au mur, il est donc important de lui donner un petit coup de pouce !

 

lierre-jardin-delbard-blog-conseils-astuces-jardinage-entretien

 Optez pour un lierre panaché !

Cette plante grimpante au feuillage persistant apportera volume et verdure au balcon !

En le plantant à l’automne, vous favoriserez son enracinement.

En plus, vous faites un bon geste pour les oiseaux de la nature qui pourront consommer ses fruits (des baies toxiques pour les hommes mais très nourrissantes pour les oiseaux) pendant tout l’hiver.

 

chevrefeuille-plante-blog-delbard-jardin-conseil-astuce-entretien

 Un coup d’œil au chèvrefeuille…

Le chèvrefeuille est une plante facile qui vous demandera que peu d’entretien.

Elle pousse dans la plupart des climats et apprécie les situations ensoleillées.

Durant la première année, arrosez régulièrement le chèvrefeuille pour favoriser une bonne reprise racinaire.

 

hortensia-jardin-plante-blog-delbard-conseils-astuces-entretien

L’hortensia, c’est sur elle vous ravira !

C’est l’assurance d’avoir de grosses fleurs allant du rose au bleu pendant tout l’été ! En plantant à l’automne, vous permettez aux racines de bien s’infiltrer dans la terre et offrez à la plante beaucoup plus de chance de bien fleurir.

Il est indispensable de le planter dans une terre de bruyère pour favoriser son développement.

Une taille annuelle vous permettra de multiplier la floraison d’une année sur l’autre.

Si votre vieil hortensia vieillit, apportez lui un anti-chlorose.

 

vigne-jardin-blog-conseils-astuces-jardinage-entretien

La vigne vierge et sa multitude de couleurs.

Elle couvrira parfaitement les murs et apportera de la couleur sur votre balcon ou votre terrasse.

Il est important de palisser la plante au début avant qu’elle ne se fraye son propre chemin, sinon, vous risquez d’être envahi. Vous pouvez aussi la tailler toute l’année, elle aura forcément une bonne reprise.

À l’automne de l’année prochaine, c’est l’assurance d’avoir une belle plante avec des couleurs flamboyantes (rouge, vert, orange, jaune…), de quoi faire durer les belles couleurs de l’été.

 

Voilà maintenant que vous avez toutes les clés, dites-nous laquelle vous choisissez !

Et comme d’habitude, vos questions en commentaire…

Open post
renoncules-blog-delbard-plante

La renoncule

Vous l’avez élue fleur du printemps !rose2

Pour vous, c’est la plus belle, celle qui rayonne au printemps et apporte du baume au cœur…
Alors comme prévu, nous vous rédigeons un article sur la renoncule, ses origines, sa culture et les soins à lui apporter. Devenez incollable sur la renoncule !

Histoire de la renoncule

Découverte au XIIIè siècle, la renoncule des fleuristes (ranunculus asiaticus) est la renoncule la plus connue. Connue pour fleurir dès la fin de l’hiver jusqu’à la moitié du printemps, la renoncule séduit par sa résistance à des températures très basses (-10°) et la beauté de ses fleurs.
Originaire d’Asie centrale, c’est une plante herbacée vivace. La renoncule se dresse fièrement sur 45 cm de tige et tient très bien en vase. C’est une des fleurs préférée des fleuristes, connue pour sa facilité à insérer dans les compositions et les bouquets.

livre

Symbolique de la renoncule

La renoncule symbolise le charme. A l’époque victorienne, un bouquet de renoncule signifiait le message suivant : « Je vous trouve riche en attraits ».
La renoncule est également connue pour être la fleur de la séduction, des premiers flirts. Un bouquet rouge symbolisera une attraction charnelle tandis qu’un bouquet de renoncules roses témoignera plutôt d’une attraction mélangée à de la timidité.

azalee-3

Culture et entretien de la renoncule

La renoncule est une plante pouvant pousser autant en intérieur qu’en extérieur.

 

Pour une culture en pot,

Favorisez une place au frais, idéalement dans une véranda ou une pièce fraîche (entre 10° et 14°). Arrosez votre plante régulièrement, la terre ne doit pas se dessécher mais l’eau ne doit pas stagner dans le pot ou la soucoupe. Quand le risque de fortes gelées est passé, placez votre plante sur votre balcon, dans un espace mi-ombragé.

fleurs1

Pour une culture en extérieur dans le jardin,

Trouvez une place à la mi-ombre pour vos plantes. Un sol riche en humus et assez léger favorisera l’enracinement de vos plantes. Une fois les risques de fortes gelées passés (entre février et avril en fonction de votre région), vous pouvez planter vos renoncules. Avant de planter les griffes, faites tremper les griffes dans de l’eau tiède pendant environ 10h. Enterrez les griffes à environ 5 cm de profondeur en laissant 10 centimètres entre chaque plants. Veillez à garder une terre légèrement humide pour que les petites pousses ne brûlent pas, en cas de fort soleil, n’hésitez pas à pailler autour de vos renoncules.
Vos renoncules fleuries devraient sortir environ 2 mois après la plantation pour laisser place à de beaux massifs colorés. Vous pourrez ensuite choisir : les laisser en extérieur pour fleurir le jardin ou bien couper quelques tiges pour faire un beau bouquet.
Une fois la floraison finie et à l’approche de l’hiver, paillez les renoncules afin de vous assurer qu’elles repartiront l’année suivante. Sinon, vous pouvez même enlever les griffes de la terre et les mettre dans un endroit sec et aéré. Vous les replanterez alors l’année suivante, toujours entre le mois de février et le mois d’avril.

bouquet

Si vous faites un bouquet, celui-ci pourra se conserver quasiment trois semaines. Veillez à changer l’eau tous les trois jours et à couper légèrement la tige en biseau à chaque fois.
Astuce : Cautérisez les biseaux de tiges en passant très légèrement la flamme d’un briquet dessus. Cela permettra de faire durer le bouquet un peu plus longtemps.

Open post

Le cornouiller

cornouiller blog Le cornouiller, vous connaissez ? 

Ce magnifique arbuste originaire de Méditerranée orientale nous épate par ses feuilles colorées et ses petites fleurs étoilées.

Le cornouiller a la spécificité de changer de couleurs tout au long de l’année, entre l’été et l’automne, les feuilles passent du vert au gris ou encore du violet au rouge. C’est un spectacle de tous les jours.

Culture et climat

Le cornouiller pousse bien dans toutes les régions même s’il ne supporte pas très bien les grosses gelées. À l’aise dans la mi-ombre comme au soleil, le cornouiller saura égayer vos jardins sans demander trop d’entretien. En fonction de la variété que vous choisirez de planter, le cornouiller exigera des sols différents : le cornouiller du Canada préférera les sols tourbeux et sableux tandis que le cornouiller à fleurs se plaira mieux dans un sol acide. L’arbuste se plante de Novembre à Février (hors période de gel) pour fleurir en abondance entre mai et juin.

Vous pouvez planter votre Cornouiller aussi bien en pleine terre qu’en pot.

En terre et en groupe, il permettra de faire des gros massifs. Avec ses rameaux colorés en hiver, n’hésitez pas à le mêler à d’autres arbustes à feuillage persistant pour égayer le jardin.

Pour une culture en pot, munissez-vous d’un pot très large pour permettre aux racines de grandir.

Entretien

Le cornouiller ne demande que peu d’entretien. En effet, il peut se passer de taille; cependant, pour ceux qui veulent des rameaux colorés, il faudra effectuer une taille sévère au printemps après la floraison. Il peut également se passer d’engrais. Un petit apport au printemps aidera juste à prévenir les maladies et à renforcer la plante. Durant les premiers étés et surtout les fortes chaleurs, un arrosage régulier est préconisé.

Les bouquets de Cornouiller

La floraison du Cornouiller se fait de Février à Juin en fonction des variétés. C’est donc l’époque idéale, si vous en avez un au jardin ou sur le balcon, pour réaliser des bouquets de fleurs de Cornouiller avec un petit air ‘japonisant’.

Un beau bouquet bien garni saura amener le printemps dans la maison et surtout ravir tout le monde grâce à ses belles couleurs.

 

Aussi n’oubliez pas qu’en plus d’avoir un magnifique feuillage et de très belles fleurs, le Cornouiller produits des petits fruits. Non-comestibles pour les humains, les fruits seront un véritable garde-manger pour les oiseaux !

cornouiller blog

Open post

La plante du mois de mars

camélia blogDécouvrez les camélias ! camélia-rose

Le port élégant, majestueux et la magnifique floraison du Camélia en font un arbuste de tout premier ordre dans les jardins, aussi bien en massifs, qu’en isolé ou même en haie.

Pensez à lui aussi pour votre terrasse ou votre balcon où toute l’année, il sera décoratif, seul ou en compagnie d’autres plantes.

 histoire

Origine

Le Camellia japonisa, arbuste d’ornement, est originaire d’Asie.

Il nous est parvenu au XVIe siècle grâce aux commerçants portugais depuis le Japon, puis de Chine, au XVIIIe, par les anglais.

Botanique

Le Camellia fait partie de la famille des Théacées : grande famille qui regroupe environ 200 espèces dont le fameux Camellia siennois : l’arbre à thé.

Petites Histoires

« Camellia » a été donné à cet arbuste en hommage au père Camelli, jésuite, qui l’importa du Japon en France, en 1739.

L’orthographe botanique est Camellia, mais, depuis le roman ‘La Dame aux Camélias’ d’Alexandre Dumas fils, beaucoup, ont perdu leur latin et l’écrive ainsi !

 terreCulture en pleine terre

La culture des Camelias est possible dans de nombreuses régions de France où l’air est sec en été et celles où les hivers sont particulièrement longs et rigoureux comme les régions montagneuses.

Cet arbuste doit être planté dans une terre riche en humus, légèrement acide, fraîche et bien drainée.

L’exposition idéale est le nord-ouest, à l’abri des courants d’air.

Évitez l’est : en hiver le soleil levant réchauffe trop vite la plante et provoque des taches sur le feuillage et détériore les boutons floraux et les fleurs ouvertes si les températures nocturnes ont été très froides.

 

Le Camélia n’aime pas la neige : en cas de fortes chutes, elle brûle le feuillage et le poids risque de casser les branches alors secouez-les !

Le Camélia peut supporter une situation ensoleillée à condition que le sol reste frais en été.

 outils

Plantation

La période de plantation de cet arbuste est assez vaste : toute l’année hormis les périodes de fortes gelées et de fortes chaleurs.

Si le Camélia que vous venez d’acheter est prêt à fleurir ou en pleine floraison, attendez qu’elle soit terminée pour le rempoter ou l’installer au jardin.

Si la terre de votre jardin est calcaire, faites un grand trou (80 cm à 1 m en tous sens) et tapissez les parois avec un feutre de jardin afin que les racines ne soient pas au contact de celle-ci.

Sinon, en sol acide, creusez un trou de 3 fois le volume de la motte ou du conteneur.

Comblez avec un mélange composé d’1/3 de terre de bruyère, d’1/3 de terreau et d’1/3 de fumier décomposé en poudre.

Si vous ne disposez pas de fumier, incorporez de l’engrais spécial plantes de terre de bruyère dans le mélange, fait, à parts égales, de terre de bruyère et de terreau.

 gants

Entretien

Le système racinaire des Camélias étant superficiel, il est fortement recommandé de pailler le sol avec un épais matelas de feuilles ou de compost, chaque année, à l’automne pour protéger les racines des conséquences de très fortes températures négatives.

Faites un autre apport de compost à la fin de l’hiver ou au début de printemps. Celui-ci permettra d’enrichir le sol, en donnant l’essentiel à l’arbuste, mais limitera aussi l’évaporation, tout en gardant une certaine fraîcheur au contact des racines limitant ainsi les arrosages.

Après la floraison, faites un apport d’engrais spécial plantes terre de bruyère suivi d’un copieux arrosage.

 balcon

Culture sur la terrasse ou le balcon

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le Camellia se cultive très bien pot ou en bac, dans un mélange, à parts égales, de terre de bruyère et de terreau.

Évitez les contenants en plastique mais privilégiez la terre cuite.

Dans le fond du pot, placez un lit de graviers ou de billes d’argile pour faciliter le drainage.

Placez l’arbuste à une exposition mi ensoleillée, à l’abri des courants d’air et veillez aux arrosages réguliers.

Open post

Plantez les premières primevères !

87922-OI2T30-526

Les primevères sont arrivées !

Ce sont les fleurs du printemps par excellence ! Elle assure le spectacle au jardin dès la fin de l’hiver.

Certains d’entre vous en ont peut-être même déjà des sauvages dans leurs jardins grâce aux températures très douces de ce mois de Février.

 

Pour ceux qui en voudraient encore plus, il est tout à fait possible de les planter pour en avoir en extérieur ou même dans la maison !

Et oui, la primevère ne va pas que dans le jardin ! Dans un beau pot ou une céramique, elle saura faire un magnifique centre de table.

Par contre, si vous mettez vos primevères à l’intérieur, pensez à les sortir la nuit pour qu’elles récupèrent un peu d’air frais.

planter

La plantation des primevères

Vous pouvez planter vos primevères jusqu’au mois de mars en bordure, en rocaille, en massif ou encore en jardinière.

Grâce à leurs nombreuses couleurs, c’est un effet visuel garanti pour le début de printemps !

Pour une bonne prise racinaire, misez sur un mélange de terre et de terreau horticole.

Pour stimuler la pousse des primevères et la floraison, faites un apport d’amendement organique comme du fumier ou des algues par exemple.

Si il ne pleut pas pendant vos plantations, arrosez bien la terre.
gants

L’entretien des primevères

Au fur et à mesure, enlevez les fleurs fanées. Cette opération vous permettra de multiplier l’apparition de nouvelles fleurs et les gardera en forme plus longtemps.

Une fois la floraison terminée, divisez la touffe de base pour pouvoir multiplier vos primevères. Vous en aurez beaucoup plus l’année suivante !  sourire

 

Alors, qui se lance dans la primevère ?

 

Open post

Plantez des Violas Cornuta !

violas

Pour des balconnières, des massifs ou des compositions colorées, la discrétion, le charme et l’élégance des Viola cornuta vont vous séduire.

Plus petites que les pensées à grosses fleurs (Viola tricolor) auxquelles elles ressemblent par leur forme et leur coloris, elles sont moins exigeantes sur la qualité du sol, une terre ordinaire leur suffise.

Plante dite ‘bisannuelle’ à feuillage persistant, la violette cornue est utilisée dans des massifs, en bordure ou en jardinière mais aussi en en couvre sol car de hauteur maximale de 15 cm. Sa floraison automnale et hivernale de ces violettes égayent votre jardin et vous permet de profiter des coloris variés (jaune, orange, bleu, violet), d’autant qu’elle est abondante et de longue durée.

Rustique, cette petite plante est à planter au soleil ou à mi-ombre pendant toute la « mauvaise » saison (d’octobre à mars).

Conseil : elle se marie parfaitement avec des bulbes de printemps, notamment les tulipes et jacinthes que vous planterez en même temps.

Navigation au sein des articles

1 2 3