Open post
renoncules-blog-delbard-plante

La renoncule

Vous l’avez élue fleur du printemps !rose2

Pour vous, c’est la plus belle, celle qui rayonne au printemps et apporte du baume au cœur…
Alors comme prévu, nous vous rédigeons un article sur la renoncule, ses origines, sa culture et les soins à lui apporter. Devenez incollable sur la renoncule !

Histoire de la renoncule

Découverte au XIIIè siècle, la renoncule des fleuristes (ranunculus asiaticus) est la renoncule la plus connue. Connue pour fleurir dès la fin de l’hiver jusqu’à la moitié du printemps, la renoncule séduit par sa résistance à des températures très basses (-10°) et la beauté de ses fleurs.
Originaire d’Asie centrale, c’est une plante herbacée vivace. La renoncule se dresse fièrement sur 45 cm de tige et tient très bien en vase. C’est une des fleurs préférée des fleuristes, connue pour sa facilité à insérer dans les compositions et les bouquets.

livre

Symbolique de la renoncule

La renoncule symbolise le charme. A l’époque victorienne, un bouquet de renoncule signifiait le message suivant : « Je vous trouve riche en attraits ».
La renoncule est également connue pour être la fleur de la séduction, des premiers flirts. Un bouquet rouge symbolisera une attraction charnelle tandis qu’un bouquet de renoncules roses témoignera plutôt d’une attraction mélangée à de la timidité.

azalee-3

Culture et entretien de la renoncule

La renoncule est une plante pouvant pousser autant en intérieur qu’en extérieur.

 

Pour une culture en pot,

Favorisez une place au frais, idéalement dans une véranda ou une pièce fraîche (entre 10° et 14°). Arrosez votre plante régulièrement, la terre ne doit pas se dessécher mais l’eau ne doit pas stagner dans le pot ou la soucoupe. Quand le risque de fortes gelées est passé, placez votre plante sur votre balcon, dans un espace mi-ombragé.

fleurs1

Pour une culture en extérieur dans le jardin,

Trouvez une place à la mi-ombre pour vos plantes. Un sol riche en humus et assez léger favorisera l’enracinement de vos plantes. Une fois les risques de fortes gelées passés (entre février et avril en fonction de votre région), vous pouvez planter vos renoncules. Avant de planter les griffes, faites tremper les griffes dans de l’eau tiède pendant environ 10h. Enterrez les griffes à environ 5 cm de profondeur en laissant 10 centimètres entre chaque plants. Veillez à garder une terre légèrement humide pour que les petites pousses ne brûlent pas, en cas de fort soleil, n’hésitez pas à pailler autour de vos renoncules.
Vos renoncules fleuries devraient sortir environ 2 mois après la plantation pour laisser place à de beaux massifs colorés. Vous pourrez ensuite choisir : les laisser en extérieur pour fleurir le jardin ou bien couper quelques tiges pour faire un beau bouquet.
Une fois la floraison finie et à l’approche de l’hiver, paillez les renoncules afin de vous assurer qu’elles repartiront l’année suivante. Sinon, vous pouvez même enlever les griffes de la terre et les mettre dans un endroit sec et aéré. Vous les replanterez alors l’année suivante, toujours entre le mois de février et le mois d’avril.

bouquet

Si vous faites un bouquet, celui-ci pourra se conserver quasiment trois semaines. Veillez à changer l’eau tous les trois jours et à couper légèrement la tige en biseau à chaque fois.
Astuce : Cautérisez les biseaux de tiges en passant très légèrement la flamme d’un briquet dessus. Cela permettra de faire durer le bouquet un peu plus longtemps.

Open post

Le cornouiller

cornouiller blog Le cornouiller, vous connaissez ? 

Ce magnifique arbuste originaire de Méditerranée orientale nous épate par ses feuilles colorées et ses petites fleurs étoilées.

Le cornouiller a la spécificité de changer de couleurs tout au long de l’année, entre l’été et l’automne, les feuilles passent du vert au gris ou encore du violet au rouge. C’est un spectacle de tous les jours.

Culture et climat

Le cornouiller pousse bien dans toutes les régions même s’il ne supporte pas très bien les grosses gelées. À l’aise dans la mi-ombre comme au soleil, le cornouiller saura égayer vos jardins sans demander trop d’entretien. En fonction de la variété que vous choisirez de planter, le cornouiller exigera des sols différents : le cornouiller du Canada préférera les sols tourbeux et sableux tandis que le cornouiller à fleurs se plaira mieux dans un sol acide. L’arbuste se plante de Novembre à Février (hors période de gel) pour fleurir en abondance entre mai et juin.

Vous pouvez planter votre Cornouiller aussi bien en pleine terre qu’en pot.

En terre et en groupe, il permettra de faire des gros massifs. Avec ses rameaux colorés en hiver, n’hésitez pas à le mêler à d’autres arbustes à feuillage persistant pour égayer le jardin.

Pour une culture en pot, munissez-vous d’un pot très large pour permettre aux racines de grandir.

Entretien

Le cornouiller ne demande que peu d’entretien. En effet, il peut se passer de taille; cependant, pour ceux qui veulent des rameaux colorés, il faudra effectuer une taille sévère au printemps après la floraison. Il peut également se passer d’engrais. Un petit apport au printemps aidera juste à prévenir les maladies et à renforcer la plante. Durant les premiers étés et surtout les fortes chaleurs, un arrosage régulier est préconisé.

Les bouquets de Cornouiller

La floraison du Cornouiller se fait de Février à Juin en fonction des variétés. C’est donc l’époque idéale, si vous en avez un au jardin ou sur le balcon, pour réaliser des bouquets de fleurs de Cornouiller avec un petit air ‘japonisant’.

Un beau bouquet bien garni saura amener le printemps dans la maison et surtout ravir tout le monde grâce à ses belles couleurs.

 

Aussi n’oubliez pas qu’en plus d’avoir un magnifique feuillage et de très belles fleurs, le Cornouiller produits des petits fruits. Non-comestibles pour les humains, les fruits seront un véritable garde-manger pour les oiseaux !

cornouiller blog

Open post

La plante du mois de mars

camélia blogDécouvrez les camélias ! camélia-rose

Le port élégant, majestueux et la magnifique floraison du Camélia en font un arbuste de tout premier ordre dans les jardins, aussi bien en massifs, qu’en isolé ou même en haie.

Pensez à lui aussi pour votre terrasse ou votre balcon où toute l’année, il sera décoratif, seul ou en compagnie d’autres plantes.

 histoire

Origine

Le Camellia japonisa, arbuste d’ornement, est originaire d’Asie.

Il nous est parvenu au XVIe siècle grâce aux commerçants portugais depuis le Japon, puis de Chine, au XVIIIe, par les anglais.

Botanique

Le Camellia fait partie de la famille des Théacées : grande famille qui regroupe environ 200 espèces dont le fameux Camellia siennois : l’arbre à thé.

Petites Histoires

« Camellia » a été donné à cet arbuste en hommage au père Camelli, jésuite, qui l’importa du Japon en France, en 1739.

L’orthographe botanique est Camellia, mais, depuis le roman ‘La Dame aux Camélias’ d’Alexandre Dumas fils, beaucoup, ont perdu leur latin et l’écrive ainsi !

 terreCulture en pleine terre

La culture des Camelias est possible dans de nombreuses régions de France où l’air est sec en été et celles où les hivers sont particulièrement longs et rigoureux comme les régions montagneuses.

Cet arbuste doit être planté dans une terre riche en humus, légèrement acide, fraîche et bien drainée.

L’exposition idéale est le nord-ouest, à l’abri des courants d’air.

Évitez l’est : en hiver le soleil levant réchauffe trop vite la plante et provoque des taches sur le feuillage et détériore les boutons floraux et les fleurs ouvertes si les températures nocturnes ont été très froides.

 

Le Camélia n’aime pas la neige : en cas de fortes chutes, elle brûle le feuillage et le poids risque de casser les branches alors secouez-les !

Le Camélia peut supporter une situation ensoleillée à condition que le sol reste frais en été.

 outils

Plantation

La période de plantation de cet arbuste est assez vaste : toute l’année hormis les périodes de fortes gelées et de fortes chaleurs.

Si le Camélia que vous venez d’acheter est prêt à fleurir ou en pleine floraison, attendez qu’elle soit terminée pour le rempoter ou l’installer au jardin.

Si la terre de votre jardin est calcaire, faites un grand trou (80 cm à 1 m en tous sens) et tapissez les parois avec un feutre de jardin afin que les racines ne soient pas au contact de celle-ci.

Sinon, en sol acide, creusez un trou de 3 fois le volume de la motte ou du conteneur.

Comblez avec un mélange composé d’1/3 de terre de bruyère, d’1/3 de terreau et d’1/3 de fumier décomposé en poudre.

Si vous ne disposez pas de fumier, incorporez de l’engrais spécial plantes de terre de bruyère dans le mélange, fait, à parts égales, de terre de bruyère et de terreau.

 gants

Entretien

Le système racinaire des Camélias étant superficiel, il est fortement recommandé de pailler le sol avec un épais matelas de feuilles ou de compost, chaque année, à l’automne pour protéger les racines des conséquences de très fortes températures négatives.

Faites un autre apport de compost à la fin de l’hiver ou au début de printemps. Celui-ci permettra d’enrichir le sol, en donnant l’essentiel à l’arbuste, mais limitera aussi l’évaporation, tout en gardant une certaine fraîcheur au contact des racines limitant ainsi les arrosages.

Après la floraison, faites un apport d’engrais spécial plantes terre de bruyère suivi d’un copieux arrosage.

 balcon

Culture sur la terrasse ou le balcon

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le Camellia se cultive très bien pot ou en bac, dans un mélange, à parts égales, de terre de bruyère et de terreau.

Évitez les contenants en plastique mais privilégiez la terre cuite.

Dans le fond du pot, placez un lit de graviers ou de billes d’argile pour faciliter le drainage.

Placez l’arbuste à une exposition mi ensoleillée, à l’abri des courants d’air et veillez aux arrosages réguliers.

Open post

Plantez les premières primevères !

87922-OI2T30-526

Les primevères sont arrivées !

Ce sont les fleurs du printemps par excellence ! Elle assure le spectacle au jardin dès la fin de l’hiver.

Certains d’entre vous en ont peut-être même déjà des sauvages dans leurs jardins grâce aux températures très douces de ce mois de Février.

 

Pour ceux qui en voudraient encore plus, il est tout à fait possible de les planter pour en avoir en extérieur ou même dans la maison !

Et oui, la primevère ne va pas que dans le jardin ! Dans un beau pot ou une céramique, elle saura faire un magnifique centre de table.

Par contre, si vous mettez vos primevères à l’intérieur, pensez à les sortir la nuit pour qu’elles récupèrent un peu d’air frais.

planter

La plantation des primevères

Vous pouvez planter vos primevères jusqu’au mois de mars en bordure, en rocaille, en massif ou encore en jardinière.

Grâce à leurs nombreuses couleurs, c’est un effet visuel garanti pour le début de printemps !

Pour une bonne prise racinaire, misez sur un mélange de terre et de terreau horticole.

Pour stimuler la pousse des primevères et la floraison, faites un apport d’amendement organique comme du fumier ou des algues par exemple.

Si il ne pleut pas pendant vos plantations, arrosez bien la terre.
gants

L’entretien des primevères

Au fur et à mesure, enlevez les fleurs fanées. Cette opération vous permettra de multiplier l’apparition de nouvelles fleurs et les gardera en forme plus longtemps.

Une fois la floraison terminée, divisez la touffe de base pour pouvoir multiplier vos primevères. Vous en aurez beaucoup plus l’année suivante !  sourire

 

Alors, qui se lance dans la primevère ?

 

Open post

Plantez des Violas Cornuta !

violas

Pour des balconnières, des massifs ou des compositions colorées, la discrétion, le charme et l’élégance des Viola cornuta vont vous séduire.

Plus petites que les pensées à grosses fleurs (Viola tricolor) auxquelles elles ressemblent par leur forme et leur coloris, elles sont moins exigeantes sur la qualité du sol, une terre ordinaire leur suffise.

Plante dite ‘bisannuelle’ à feuillage persistant, la violette cornue est utilisée dans des massifs, en bordure ou en jardinière mais aussi en en couvre sol car de hauteur maximale de 15 cm. Sa floraison automnale et hivernale de ces violettes égayent votre jardin et vous permet de profiter des coloris variés (jaune, orange, bleu, violet), d’autant qu’elle est abondante et de longue durée.

Rustique, cette petite plante est à planter au soleil ou à mi-ombre pendant toute la « mauvaise » saison (d’octobre à mars).

Conseil : elle se marie parfaitement avec des bulbes de printemps, notamment les tulipes et jacinthes que vous planterez en même temps.

Open post

Laurier rose

laurier2 Tout savoir sur cet arbuste méditerranéen !laurier

Originaire des régions du pourtour méditerranéen, le laurier rose ‘Nerium oleander’ est un arbuste à feuillage persistant et à la floraison estivale, qui pour beaucoup, est le symbole de vacances au bord de la mer.

Les couleurs de ses fleurs simple ou double sont variées : rouge, rose, saumon, jaune et blanc. Certaines variétés sont même parfumées. La floraison débute en mai dans les régions méditerranéennes et se prolonge jusqu’en octobre.

Plante dite d’orangerie, (qui doit être rentrée en serre froide ou véranda (10/12°C) à l’approche des premières gelées), elle est rustique entre -5°C et -12°C selon les variétés. Elle peut donc être plantée en pleine terre dans les régions à hivers très doux : pourtour méditerranéen et côte Atlantique où elle formera des massifs et même des haies.

Dans les régions à hivers froids, sera alors privilégiée, la culture en bacs ou en pots pour la décoration des terrasses et balcons.

Le laurier rose est de culture facile : une exposition chaude, ensoleillée et une terre riche bien drainée lui suffit pour se développer et fleurir généreusement.

Les deux premières années suivant la plantation, les arrosages seront abondants et réguliers de manière à favoriser un bon enracinement.

Pour une culture en bac ou en pot, il convient d’arroser régulièrement et de faire des apports d’engrais pour stimuler une abondante floraison quelque soit son âge.

Au fur et à mesure, il convient de supprimer* les fleurs fanées.

Pour garder une belle forme à l’arbuste, il est parfois nécessaire d’effectuer une taille* juste après la floraison : elle consiste à raccourcir de moitié la longueur des branches les plus vigoureuses.

Parfois, un hiver plus rigoureux qu’à l’accoutumé, peut faire des dégâts plus ou moins importants : au printemps il faudra tailler* sévèrement toutes les branches à environ 15 cm du sol en espérant que le gel n’aura pas été trop sévère.

S’il est impossible de placer le laurier rose à l’abri pour l’hiver (dans une pièce lumineuse non chauffée mais hors gel), une protection s’imposera en paillant le pied avec une bonne couche de feuilles mortes, de compost ou de paillettes de chanvre et l’enveloppant avec un voile d’hivernage afin d’éviter que la plante ne soit détruite ou fortement endommagée par le gel.

A l’intérieur, en hiver, les arrosages seront réduits et aucun apport d’engrais ne sera fait.

Mais attention, le laurier-rose ‘Nerium oleander’ est très toxique (toutes les parties de la plante le sont) et ne doit pas être confondue avec le laurier sauce ‘Laurus nobilis’.

gants

* Il est recommandé de porter des gants et de désinfecter les outils de coupe après utilisations et de bien se laver les mains après chaque contact.

Open post

Les grimpantes d’occultation

 » Toujours plus haut… » Habillage de murs ou clôtures.

Protégez-vous des regards indiscrets… avec des plantes grimpantes d’occultation !

Les murs ou les clôtures sont bien souvent incontournables dans un jardin. Réalisés en pierres sèches ou en maçonnerie, leurs parements ne sont pas toujours des plus décoratifs. Il est donc nécessaire de les habiller de couleurs pour les rendre plus agréables au regard. Rien de plus facile, le choix de végétaux est varié et vous trouverez sans nul doute votre bonheur contemplatif.

ivy-leaves-1401233

Sur les murs, le jardin se fait vertical !

Les plantes grimpantes se prêtent à différentes conduites pour habiller votre mur, vieux grillage, pergola…. et créer un véritable tableau végétal. L’opulence des formes, conjuguée à la subtilité des fragrances, apportera une merveilleuse note de magie à cet espace. En plaquant les branchages des plantes grimpantes, vous libérez de la place au sol au profit d’autres plantes cultivées en pleine terre ou en pots. Les plantes vivaces, les fleurs de saison et les arbustes tissent également de beaux rubans de feuilles et de fleurs à dérouler le long de ces murs ou clôtures.

Enfin, n’hésitez pas à jouer la carte de la fantaisie en découpant dans ces rideaux de verdure des vagues ou des motifs géométriques.

Pensez aussi aux jardinières superposées qui, accrochées sur une claie en bois, constituent une astucieuse manière d’habiller un mur.

échappez à l’effet linéaire ! Installez, tous les 5 mètres, des contreforts de verdure comme des ifs qui seront des sentinelles vertes ou des grimpantes fruitées comme framboisiers, mûres et vignes.

 hortensia

Hortensia grimpant : une plante facile et originale !

L’Hydrangea petiolaris est une grimpante qui s’accroche toute seule sur les murs les plus lisses et parvient à recouvrir des surfaces importantes. Il porte une abondance de fleurs vaporeuses, très décoratives au début de l’été et se pare de jolies couleurs d’automne.

Une floraison spectaculaire de longue durée

Laissez les ombelles sécher, elles persistent sur la plante très longtemps, devenant brun rosé à l’automne.

Pour décorer un mur à l’ombre

Pour habiller un grand mur ombragé, l’hortensia grimpant est sans conteste le meilleur choix. Il est idéal pour habiller en beauté.

compote

Cultiver et cuisiner la rhubarbe

Plante vivace de la famille des polygonacées, légume mesurant jusqu’à un mètre de hauteur, la rhubarbe apporte curiosité au jardin et a l’avantage d’être très peu calorique (15 kcal/100 g). Seules ses tiges (appelées pétioles) sont comestibles, très laxatives gr âce à sa richesse en fibres ; en particulier en compote, elle parvient à réveiller tout en douceur les transits les plus paresseux. Elle mérite donc d’être plus fréquente au jardin et par conséquent dans vos menus d’autant que son apport en minéraux est très important, notamment en potassium et en phosphore.

Open post

La lavande

lavandebrin  Réalisez un bouquet de lavande !lavandebrin

N’attendez pas la fanaison de la lavande avant d’en couper les tiges surtout si vous souhaitez en confectionner un bouquet odorant : le résultat sera meilleur.

sécateursTaille estivale de la lavandelavandepot

C’est ce mois, lorsque les inflorescences parfumées des lavandes ont été cueillies, qu’il faut réaliser leur taille d’entretien. Ce conseil vous permet de conserver un buisson net et harmonieux.

Au début du mois d’août, les variétés « Hidcote » et « Munstead » ont déjà achevé leur floraison. Si les épis séchés sont encore décoratifs, avec un sécateur ou une cisaille à haie, coupez toutes les tiges florales le plus près possible de leur base. Puis, coupez les branches à moitié pour provoquer de nouveaux départs, et un épaississement de la touffe. Ensuite, soignez la finition en donnant au buisson une forme arrondie

nous vous conseillons pour les touffes anciennes de lavandes souvent dégarnies à leur base de les rajeunir en supprimant près du sol les branches les plus anciennes, et en favorisant la ramification d’autres tiges en les taillant au-dessus d’un départ de jeunes pousses.

Jouant du camaïeu, les lavandes créent le décor et ont leur place dans tous les jardins : aromatiques, mellifères et médicinales, elles n’ont, en plus, que de maigres exigences de culture.

Toutes les lavandes sont odorantes, mais aucune n’égale la lavande fine (L. angustifolia) : c’est la plus rustique pour parfumer vos armoires ou pour assaisonner vos plats.

La lavande (L.angustifolia intermedia x grosso) forme rapidement une boule compacte de 50 cm pour donner des fleurs bleues violacées très mellifères.

Nous vous conseillons les lavandes angustifolia pour border des allées.

 

Le lavandin (L . intermedia Dutch) prend place au cœur des massifs, car plutôt que son parfum léger, mieux que ses fleurs longues d’un bleu clair, c’est sa vigueur qui est remarquable. Cette lavande élancée est adaptée pour être associée à des vivaces et des bulbes.

Le feuillage des lavandes est persistant et certaines ont un feuillage cranté comme celui de la lavande à toupet (L. stoechas). Cette dernière se distingue des autres par sa préférence pour les sols acides (la « terre de bruyère »). Ensuite, elle sent le camphre et ses gros épis sont surmontés par d’étonnantes bractées.

La forme papillon (L.stoechas pedunculata), qui tolère un peu plus le calcaire, est plus à l’aise en pot sur votre terrasse ou balcon.

Elles adorent : le soleil, les sols légers, les paillis.

Elles détestent : l’excès d’humidité, les sols trop riches, être taillées trop court.

Diverses utilisations de la lavande

  • Domestique : elle éloigne les mites des armoires et parfume le linge.
  • Médicinale : l’infusion légère calme et quelques gouttes d’essence de lavande ajoutées à l’eau du bain soulagent.
  • Cosmétique : produit d’hygiène par excellence, son nom latin signifie « laver ». Notons que les bains de bouche à la lavande purifient l’haleine.
  • Culinaire : à la manière du thym, dans les civets et les ragoûts de viande à la mode provençale, vous pouvez décorer vos desserts avec des fleurs cristallisées.

sachetlavance

Conservation

Suspendez les tiges florales, la tête en bas, pour les faire sécher dans un endroit chaud, aéré et sombre. Laissez-les sécher plusieurs semaines, jusqu’à ce qu’elles craquent. Enlevez les feuilles et les fleurs des tiges et conservez-les dans un contenant fermé hermétiquement.

Open post

Vivaces et fleurs

vivaces

Des techniques imparables pour de belles plantes !

Tuteurez les plantes hautes à floraison estivale : dahlias, glaïeuls, delphiniums, digitales, campanules…

Une fois par semaine, ajoutez un engrais liquide à l’eau d’arrosage de vos potées de géraniums, pétunias…

Il est encore temps de semer des graines de fleurs à croissance rapide comme les capucines, eschscholtzias et de repiquez des plantes annuelles à floraison estivale comme les géraniums zonales, gazanias, mufliers…mais aussi des dahlias ou bien des plantes à feuillage comme les coléus.

 gants

Nettoyage des plantes vivaces défleuries

– Supprimez le feuillage desséché des pavots.

– Supprimez les fleurs fanées des pivoines avant qu’elles ne montent en graines : coupez la tige à l’intérieur de la touffe.

Apportez de l’engrais aux bulbes à floraison printanière.

Arrosez les massifs si le temps est sec, surtout pour les plantes dernièrement installées au jardin (automne et printemps derniers)

Il est encore temps de planter des plantes vivaces en pot ou en godet pour combler les espaces vides dans les massifs ou bien en accompagnement de rosiers.

C’est aussi le début de la période des semis des fleurs bisannuelles comme les pensées

Open post

Les vivaces

vivaceTour d’horizon…vivace

Les vivaces sont décoratives, par leur floraison (la majorité des plantes),

Par leur feuillage (Graminées, Hostas, Heuchères, Libertia…), et parfois par leur fructification.

Les formes et les coloris des fleurs sont très variables ainsi que les hauteurs des plantes et les dates de floraison.

Seuls les mois de novembre, décembre et janvier sont dépourvus de fleurs ; en effet dès février apparaissent les premières avec les Roses de Noël ,

Suivi en mars par les Ibéris , les Saxifrages , Violas …

Et à partir d’avril se succèdent alors une multitude de fleurs diverses jusqu’aux premières gelées de novembre.

La grande diversité des plantes vivaces permet de composer dans un jardin ou sur terrasses et balcons des décorations très variées : plate-bande (mixed border), bordures, massifs, seules ou en compagnie de rosiers , arbustes , bulbes , plantes annuelles …

planter

Plantation

Les vivaces se plantent de septembre à fin mars pour celles vendues à racines, alors que celles qui sont en godets peuvent être installées au jardin pendant toute l’année en dehors des périodes de gel et de fortes chaleurs.

Préparez le terrain avant de placer vos plantes : bêchez et incorporez du terreau et du fumier bien décomposé ; dans un sol lourd et mal drainé, faites un apport de sable grossier dans le fond du trou de plantation .

Les distances entre les plantes, dans les deux sens, sont indiquées dans chaque descriptif : respectez-les pour qu’elles se développent harmonieusement. N’oubliez pas d’arroser à la fin de la plantation.

Dans les régions à hivers rigoureux, il est recommandé de pailler les jeunes plantations.

Entretien la première année : Au printemps, faites un apport d’engrais complet suivi d’un arrosage.

épandez un app ât autour des plantes qui attirent les limaces et escargots avant qu’ils s’en régalent ! Arrosez régulièrement pendant tout l’été et supprimez au fur et à mesure les fleurs fanées.

Navigation au sein des articles

1 2