Open post

Le binage

Vous connaissez le dicton : Un binage vaut deux arrosages !

Et en plus, c’est de saison mais tout à fait vrai !

Cet été, il a fait très chaud, sec et il n’a pas plus pendant un moment !

Résultat, la terre est sèche et a même formé une croûte à certains endroits du jardin.

Cependant, ça y est ! La météo annonce de fortes pluies pour la fin de semaine, ce qui fera beaucoup du bien à la terre, aux plantes et aux nappes phréatiques ! Il est donc important de bien préparer le sol pour que la pluie entre le mieux possible dans le sol et soit la plus bénéfique !

Alors, pour casser la croûte (de terre) rien de plus simple qu’un bon binage !

C’est quoi le binage ?

Le binage c’est l’action de casser la croûte de terre qui s’est formée sur le sol ou dans les bacs et jardinières après les fortes chaleurs.

Cela permet d’éliminer les mauvaises herbes qui ont poussé et ont pris de l’ampleur et aussi d’économiser l’arrosage.

Il est donc très important de réaliser un bon binage après un été chaud et encore plus à l’annonce des premières pluies.

Comment le réaliser ?

Pour réaliser le binage, il est possible d’utiliser plusieurs outils.

Le plus apprécié des outils est la binette. La lame doit être correctement affûtée pour pouvoir éliminer au mieux les mauvaises herbes.

Au potager, préférez la petite griffe à trois dents pour ne pas abîmer vos plants de légumes.

Pour le binage, ne grattez pas trop profond… 2 ou 3 centimètres suffisent pour aérer la terre et éliminer les mauvaises herbes tout en n’abîmant pas les racines des plants sains.

N’oubliez pas… Quand vous commencez votre binage, travaillez à reculons. Il serait dommage de piétiner le sol que vous venez de biner. sourire-delbard-blog-jardin-astuce

 

Alors vous allez me dire : « Je ne vais pas arrêter de biner… ? »

Après avoir désherbé, paillez plutôt que de biner sans arrêt ! L’idéal étant une couverture permanente du sol…

Aussi, sauf à recouvrir le sol juste après le binage (dans ce cas, on aura en effet permis une meilleure infiltration de l’eau, tout en limitant par la suite l’évaporation).

Et il est totalement faux  de penser que plus l’on binera, plus on aura de l’eau.

Donc disons qu’un binage vaut un arrosage !

Open post

L’entretien des outils

Qu’il fasse froid ou doux, qu’il pleuve ou qu’il vente, il y a toujours quelque chose à faire au jardin (ou pour le jardin) en hiver. Sans hésitation, jardiner en hiver c’est possible : voici quelques activités envisageables en cette saison…

outils

Entretien des outils

Avant de commencer la saison intense du jardinage, faites l’inventaire, l’entretien régulier des outils de jardinage, leur nettoyage et le rangement de vos outils. Prenons le temps d’un point sur les gestes essentiels pour garder son matériel en bon état pour la saison prochaine.

nettoyage2

Nettoyer

Bêches, râteaux, binettes et autres grelinettes : frottez les têtes, les manches et les jointures avec une brosse à chiendent et du papier verre. Pour les parties métalliques soient piquetées de points de rouille ; grattez-les à la paille de fer.
Outils de coupes / sécateurs, cisailles et ébrancheurs, l’alcool à brûler permet d’enlever les résidus récalcitrants de résine collés sur les lames. Notez que pour en faciliter le nettoyage, vous pouvez les démonter.
Enfin, le nettoyage des outils de coupes se termine toujours par la désinfection des lames avec de l’alcool à 90° ou de l’alcool à brûler.

nettoyage

Réparer ou remplacer

Si de longues fissures se dessinent sur les manches (notamment en bois), n’hésitez pas à les remplacer (apportez votre outil en jardinerie pour trouver le manche adéquat). Lorsque les fixations commencent à devenir l âches, resserrez les vis ou remplacez les clous. Sachez toutefois qu’une fixation vissée est plus solide qu’une fixation clouée.

 

Aiguiser

Les dents, les griffes ou les lames des outils perdent de leur “mordant » au fil du temps.
Après avoir procédé au nettoyage des outils, limez à l’aide d’une lime à métaux, la partie tranchante ou pointue des binettes, des bêches, des houes ou des serfouettes, en respectant les angles initiaux.
Les lames des couteaux, des greffoirs ou des serpettes s’aiguisent à l’aide d’une pierre à aiguiser, celle-ci peut également servir pour affûter la lame coupante du sécateur. Rappel : l’affûtage se fait toujours de l’intérieur vers l’extérieur et des 2 côtés de la lame.

 

Protéger

Pour augmenter la durée de vie des outils, mais également pour votre propre confort, les parties métalliques peuvent être enduites de paraffine afin de les préserver de la rouille, tandis que les manches en bois sont badigeonnés d’huile de lin pour les rendre plus doux et plus résistants aux intempéries. Lubrifiez également les outils articulés (outils de coupe) en versant quelques gouttes d’huile liquide sur les parties soumises à des frottements.

Open post

Nettoyer les tuteurs de tomates

nettoyage2Nettoyez vos tuteurs des tomates de l’an dernier ! tomater

Si vous ne l’avez pas fait cet automne, il faut supprimer les champignons parasites qui séjournent pendant la mauvaise saison : cladosporiose, alternariose et mildiou sont toujours présents pour reconquérir de nouveaux plants l’an prochain : éliminez la terre restée collée et trempez les dans un mélange eau+ javel : laissez sécher et badigeonner à la bouillie bordelaise. (20g/l d’eau).

Au printemps, ils seront opérationnels et sans risque pour vos nouveaux plants de tomates.

Scroll to top