Open post
blog-delbard-jardin-cornouiller-hiver-plante

Le cornouiller

cornouiller blog Le cornouiller, vous connaissez ? 

Ce magnifique arbuste originaire de Méditerranée orientale nous épate par ses feuilles colorées et ses petites fleurs étoilées.

Le cornouiller a la spécificité de changer de couleurs tout au long de l’année, entre l’été et l’automne, les feuilles passent du vert au gris ou encore du violet au rouge. C’est un spectacle de tous les jours.

Culture du cornouiller

Le cornouiller pousse bien dans toutes les régions même s’il ne supporte pas très bien les grosses gelées. À l’aise dans la mi-ombre comme au soleil, le cornouiller saura égayer vos jardins sans demander trop d’entretien. En fonction de la variété que vous choisirez de planter, le cornouiller exigera des sols différents : le cornouiller du Canada préférera les sols tourbeux et sableux tandis que le cornouiller à fleurs se plaira mieux dans un sol acide. L’arbuste se plante de Novembre à Février (hors période de gel) pour fleurir en abondance entre mai et juin.

Vous pouvez planter votre Cornouiller aussi bien en pleine terre qu’en pot.

En terre et en groupe, il permettra de faire des gros massifs. Avec ses rameaux colorés en hiver, n’hésitez pas à le mêler à d’autres arbustes à feuillage persistant pour égayer le jardin.

Pour une culture en pot, munissez-vous d’un pot très large pour permettre aux racines de grandir.

 

 

cornouiller-blog-delbard-jardin-plante-hiver

Entretien du cornouiller

Le cornouiller ne demande que peu d’entretien. En effet, il peut se passer de taille; cependant, pour ceux qui veulent des rameaux colorés, il faudra effectuer une taille sévère au printemps après la floraison. Il peut également se passer d’engrais. Un petit apport au printemps aidera juste à prévenir les maladies et à renforcer la plante. Durant les premiers étés et surtout les fortes chaleurs, un arrosage régulier est préconisé.

Les bouquets de Cornouiller

La floraison du Cornouiller se fait de Février à Juin en fonction des variétés. C’est donc l’époque idéale, si vous en avez un au jardin ou sur le balcon, pour réaliser des bouquets de fleurs de Cornouiller avec un petit air ‘japonisant’.

Un beau bouquet bien garni saura amener le printemps dans la maison et surtout ravir tout le monde grâce à ses belles couleurs.

 

Aussi n’oubliez pas qu’en plus d’avoir un magnifique feuillage et de très belles fleurs, le Cornouiller produits des petits fruits. Non-comestibles pour les humains, les fruits seront un véritable garde-manger pour les oiseaux !

cornouiller blog

Open post

Les plantes : alliées bien-être de l’hiver !

L’hiver est là ! Le froid et les épidémies aussi !

Et oui, c’est le grand retour des maladies, du nez qui coule ou encore de la gorge prise…

Nous, on vous aide à passer l’hiver naturellement et à prendre soin de vous grâce à 5 plantes ! Oui, les plantes sont parfaites pour l’organisme et elle l’aide souvent à se sentir mieux quand le froid s’installe sourire-delbard-blog-jardin-astuce

romarin-plante-hiver-jardin-blog-delbard

Plante n°1 : Le romarin

Le romarin, la plante qui deviendra votre alliée santé pendant l’hiver !

Il permet de soulager les maux de tête mais aussi de lutter les petits problèmes de digestion. À l’approche de l’hiver, le romarin permet aussi de renforcer l’organisme face aux attaques extérieures.

Pour l’infusion, c’est très simple. Si vous avez fait sécher du romarin à la maison, il suffit de mettre 1 cuillère à café de romarin séché dans 200ml d’eau bouillante.

Si vous n’en avez pas à la maison, vous pouvez tout simplement acheter des herbes séchées dans le commerce.

anis-jardin-blog-delbard-plante-hiver

Plante n°2 : L’anis étoilé

L’hiver, la période des petites toux ou des « coups de froid ». Optez pour une infusion à l’anis étoilé. La tisane a déjà fait ses preuves, nous on vous conseille d’essayer.

En plus, si vous souffrez de petits troubles intestinaux, la tisane fera aussi bien son travail.

thym-blog-delbard-jardin-plante-hiver-aromatiques

Plante n°3 : Le thym

La toux se fait sentir, ça gratte et ça pique… Privilégiez une infusion ou une tisane au thym.

Cette plante aromatique apaisera votre gorge.

Si vous avez plutôt le nez bouché, vous pouvez opter pour un peu de thym dans de l’eau chaude en inhalation…

tilleul-blog-delbard-jardin-conseils

Plante n°4 : Le tilleul

Vous avez déjà vu beaucoup d’infusions à base de tilleul, vous avez peut-être même déjà goûté.

Les fleurs et feuilles de tilleul sont très utiles pour lutter contre le stress ou l’anxiété.

En infusion le soir, le tilleul aide à bien dormir.

La journée, la tisane de tilleul vous aidera à travailler de façon apaisée et calme.

gingembre-delbard-blog-jardin-plante-hiver

Plante n°5 : le gingembre

Le gingembre booste la vitalité !

Cette racine est excellente pour redynamiser l’organisme quand on est un peu fatigué ! En plus, elle est idéale pour stimuler les défenses immunitaires et battre les premiers symptômes du rhume.

Pour le gingembre, c’est très simple : frais, râpé ou écrasé et versé dans une casserole d’eau bouillante.

Vous n’avez plus qu’à boire votre infusion.

 

Bien sûr, les plantes sont vos alliées pour l’hiver et pour vous prémunir.

Cependant, si vous êtes malade, n’hésitez pas à vous rendre chez votre médecin qui vous donnera un traitement adapté.

Open post
cyclamen-blog-delbard-jardin-conseils-article

Le cyclamen : La plante d’automne par excellence !

Le cyclamen, vous connaissez ?

Une plante fleurie tout l’hiver, c’est l’idéal. Parfois un peu tristes et gris, les jardins d’hiver sont laissés à l’abandon…

Pourtant, le cyclamen c’est la plante idéale pour avoir un jardin fleuri et coloré en hiver.

Que ce soit en jardinière, en pot ou en plante d’intérieur, le cyclamen trouvera forcément sa place à la maison !

histoire-plante-blog-jardin-conseils

Histoire du cyclamen

De la même famille que les primevères, le cyclamen vient d’Europe centrale et du bassin méditerranéen.

À l’état sauvage, on compte plus d’une vingtaine de variétés de cyclamens.

Dans le langage des fleurs, le cyclamen signifie l’attachement fort et sincère.

 

blog-delbard-jardin-gazon

Les variétés de cyclamen

Aujourd’hui, il est possible de trouver des cyclamens de couleurs et de tailles différentes. Du blanc au rouge ou du rose au pourpre, il existe des multitudes de variétés. Même les pétales, qui étaient de couleur unique dans leur état naturel, peuvent maintenant, grâce à l’hybridation des variétés, être striés, bordés d’un liseré ou encore à motif panaché. Vous trouverez forcément la variété qui vous plaira !

Malgré son apparence un peu fragile, cette plante vivace est particulièrement résistante au froid.

La floraison du cyclamen apparaît entre octobre et février, de quoi garantir un jardin fleuri ou encore une très belle plante intérieure.

soins-entretien-plante-blog-delbard-jardin

L’entretien du cyclamen

Même si elle est rarement choisie par les jeunes jardiniers novices, cette plante n’est pas spécialement très difficile d’entretien. Elle a cependant 3 ennemis : l’air sec, l’excès d’eau et l’excès de chaleur.

Le cyclamen se plaît en pot aussi bien dans le jardin que dans la maison. Si vous choisissez de le placer dans la maison, préférez une pièce fraîche (vers 16°C) et un emplacement bien éclairé mais sans soleil direct. Évitez donc les rebords de fenêtre. Pour garder un bon taux d’humidité, vous pouvez placer votre pot sur une soucoupe avec du sable humide. Il vous suffit ensuite de cacher la soucoupe dans un cache-pot.

Arrosez votre plante 2 à 3 fois par semaine en attendant que la terre soit sèche entre chaque arrosage. Faites bien attention à l’excès d’eau et veillez à ce que la terre ne soit pas imbibée trop longtemps (préférez l’arrosage par le bas du pot plutôt que par le dessus).

 

idée-saviezvous-blog-delbard-jardin-conseilsLe saviez-vous ? idée-saviezvous-blog-delbard-jardin-conseils

Le cyclamen est une plante toxique ! Elle contient de la cyclamine qui peut provoquer des nausées, des vomissements ou encore une paralysie musculaire. Tenez-la donc à distance des enfants et des animaux.

 

Avec ces conseils, c’est un beau cyclamen assuré chez vous ! sourire-delbard-blog-jardin-astuce

 

Open post
Piléa-blog-delbard-jardin-plante-intérieur-entretien

Le Piléa

Découvrez le Piléa

Vous connaissez ? Cette plante qui fait fureur depuis le début de l’année. Le Piléa, c’est LA nouvelle plante design et à la mode qu’il faut avoir à la maison !

Le Piléa, en plus d’être hyper tendance cette année, se cultive très bien en intérieur ! Avis aux amateurs, c’est le moment de filer chez Delbard ! sourire-delbard-blog-jardin-astuce

piléa-blog-jardin-delbard-plante-intérieur

Histoire du Piléa d’intérieur

Le Piléa Peperomioides ou aussi appelé Piléa d’intérieur est arrivé tout droit de Chine ! Il a d’abord atterri en Scandinavie grâce à quelques boutures réalisées pendant la seconde guerre mondiale. D’année en année, il a séduit les jardins scandinaves et s’est développé. Cependant, c’est seulement au début des années 80 que les botanistes avertis étrangers se sont intéressés à cette plante aux feuilles toutes rondes.

Depuis quelques mois, le Piléa envahit les bureaux et les appartements modernes ! Pour certains, cette plante fait penser aux nymphéas, pour d’autres, elle possède le surnom de « plante-pancake » grâce à la forme de ses feuilles.

Avec seulement une petite bouture mise en terre, cette plante peut atteindre sa taille adulte de 30/40 cm en seulement deux ans. Alors, en plus d’être très moderne et graphique, c’est LA plante d’intérieur à avoir si on a pas spécialement la main verte.

piléa-jardin-blog-delbard-conseils-planteEntretien du Piléa d’intérieur

Cette plante est très facile d’entretien.

Une fois que vous aurez trouvé cette petite perle, vous n’avez plus qu’à l’installer dans une pièce lumineuse. La proximité d’une fenêtre fera bien l’affaire mais il ne faut pas cependant que la plante soit en plein soleil toute la journée.

Le Piléa oriente ses feuilles en fonction de la lumière. N’hésitez pas à le tourner quelques fois pour qu’il soit droit et pas trop penché.

Cette belle plante d’intérieur aime bien l’eau ! Arrosez-la directement dans le pot ou alors, vaporisez la terre pour qu’elle soit toujours humide.

Un petit apport d’engrais pour plantes vertes à réaliser chaque mois et le tour est joué ! Vous aurez un beau Piléa, fort et bien vert.

C’est à vous de jouer ! sourire-delbard-blog-jardin-astuce

Open post
crepes-pommes-blog-delbard-jardin-conseils-recette

Les crêpes aux pommes flambées

crepes-blog-delbard-jardin-cuisine-recette-astucesDe délicieuses crêpes aux saveurs normandes…

Ingrédients pour les crêpes normandes :

  • 125 g de farine fluide
  • 2 œufs
  • 50 g de beurre
  • 50 g de sucre
  • 30 cl de cidre doux ou 30 cl de lait entier
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • Garniture pour 1 crêpe:
  • 1 pomme Tentation : idéale pour réussir votre recette !
  • 30 g de beurre
  • 10 g de sucre
  • 1 cuillerée à soupe de crème fraîche
  • 2 cuillerées à soupe de calvados

Pomme

Préparation des Crêpes aux pommes flambées

Mettez la farine, le sucre et la levure dans un saladier et incorporez-y les œufs entiers.

Mélangez énergiquement à l’aide d’un fouet et versez le beurre fondu et le cidre petit à petit. Laissez reposer la pâte au moins 30 minutes.

Épluchez la pomme et coupez-la en lamelles. Mettez-les dans une poêle avec le beurre et le sucre à feu doux. Faites-les légèrement caraméliser. Ajoutez la crème fraîche et remuez délicatement jusqu’à ce que cela soit bien mélangé.

Préparez les crêpes dans une poêle ou une crêpière antiadhésive. Faites ensuite fondre une noisette de beurre dans la crêpière, puis posez-y une crêpe. Garnissez-la avec la préparation à base de pommes.

Ramenez les bords de la crêpe vers le centre et glissez-la sur une assiette plate.

Enfin, réchauffez le calvados, flambez-le avec une allumette et versez-le sur la crêpe. Servez aussitôt.

Ces crêpes se dégustent chaudes, accompagnées d’une glace aux pommes ou à la vanille.

Un vrai délice !

 

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération.

Open post
hortensia blog delbard jardin jardinage plante

Je veux une plante grimpante sur mon balcon

Une plante grimpante au balcon ça vous fait rêver ?

Et bien vous avez raison ! C’est joli, souvent coloré, et ça donne un peu de volume au balcon !

Nous, on vous propose 5 variétés différentes à planter à l’automne sur votre balcon !

Alors, filez vous équiper et vous ne serez pas déçus ! En effet, si vous plantez dès maintenant, vous aurez l’assurance de belles plantes au printemps, mais aussi une meilleure capacité d’enracinement et des arrosages moins fréquents pour 2018.

 

Clematite-jardin-conseil-plante-blog-delbard-jardin-jardinage-entretien

Une clématite, à coup sûr!

Elle va grimper le long du mur, s’enrouler autour de la balustrade et retomber en dentelle devant la porte fenêtre!

La clématite n’est pas difficile à cultiver pour peu que vous respectiez quelques règles d’or !

Plantez la motte un peu éloignée du mur (au moins 15 cm). Prévoyez-lui une exposition ensoleillée ! Taillez vos clématites après la floraison (vers l’automne).

Prévoyez un treillage pour palisser votre clématite sur le mur. En effet, la plante ne s’accroche pas naturellement au mur, il est donc important de lui donner un petit coup de pouce !

 

lierre-jardin-delbard-blog-conseils-astuces-jardinage-entretien

 Optez pour un lierre panaché !

Cette plante grimpante au feuillage persistant apportera volume et verdure au balcon !

En le plantant à l’automne, vous favoriserez son enracinement.

En plus, vous faites un bon geste pour les oiseaux de la nature qui pourront consommer ses fruits (des baies toxiques pour les hommes mais très nourrissantes pour les oiseaux) pendant tout l’hiver.

 

chevrefeuille-plante-blog-delbard-jardin-conseil-astuce-entretien

 Un coup d’œil au chèvrefeuille…

Le chèvrefeuille est une plante facile qui vous demandera que peu d’entretien.

Elle pousse dans la plupart des climats et apprécie les situations ensoleillées.

Durant la première année, arrosez régulièrement le chèvrefeuille pour favoriser une bonne reprise racinaire.

 

hortensia-jardin-plante-blog-delbard-conseils-astuces-entretien

L’hortensia, c’est sur elle vous ravira !

C’est l’assurance d’avoir de grosses fleurs allant du rose au bleu pendant tout l’été ! En plantant à l’automne, vous permettez aux racines de bien s’infiltrer dans la terre et offrez à la plante beaucoup plus de chance de bien fleurir.

Il est indispensable de le planter dans une terre de bruyère pour favoriser son développement.

Une taille annuelle vous permettra de multiplier la floraison d’une année sur l’autre.

Si votre vieil hortensia vieillit, apportez lui un anti-chlorose.

 

vigne-jardin-blog-conseils-astuces-jardinage-entretien

La vigne vierge et sa multitude de couleurs.

Elle couvrira parfaitement les murs et apportera de la couleur sur votre balcon ou votre terrasse.

Il est important de palisser la plante au début avant qu’elle ne se fraye son propre chemin, sinon, vous risquez d’être envahi. Vous pouvez aussi la tailler toute l’année, elle aura forcément une bonne reprise.

À l’automne de l’année prochaine, c’est l’assurance d’avoir une belle plante avec des couleurs flamboyantes (rouge, vert, orange, jaune…), de quoi faire durer les belles couleurs de l’été.

 

Voilà maintenant que vous avez toutes les clés, dites-nous laquelle vous choisissez !

Et comme d’habitude, vos questions en commentaire…

Open post

Le binage

Vous connaissez le dicton : Un binage vaut deux arrosages !

Et en plus, c’est de saison mais tout à fait vrai !

Cet été, il a fait très chaud, sec et il n’a pas plus pendant un moment !

Résultat, la terre est sèche et a même formé une croûte à certains endroits du jardin.

Cependant, ça y est ! La météo annonce de fortes pluies pour la fin de semaine, ce qui fera beaucoup du bien à la terre, aux plantes et aux nappes phréatiques ! Il est donc important de bien préparer le sol pour que la pluie entre le mieux possible dans le sol et soit la plus bénéfique !

Alors, pour casser la croûte (de terre) rien de plus simple qu’un bon binage !

C’est quoi le binage ?

Le binage c’est l’action de casser la croûte de terre qui s’est formée sur le sol ou dans les bacs et jardinières après les fortes chaleurs.

Cela permet d’éliminer les mauvaises herbes qui ont poussé et ont pris de l’ampleur et aussi d’économiser l’arrosage.

Il est donc très important de réaliser un bon binage après un été chaud et encore plus à l’annonce des premières pluies.

Comment le réaliser ?

Pour réaliser le binage, il est possible d’utiliser plusieurs outils.

Le plus apprécié des outils est la binette. La lame doit être correctement affûtée pour pouvoir éliminer au mieux les mauvaises herbes.

Au potager, préférez la petite griffe à trois dents pour ne pas abîmer vos plants de légumes.

Pour le binage, ne grattez pas trop profond… 2 ou 3 centimètres suffisent pour aérer la terre et éliminer les mauvaises herbes tout en n’abîmant pas les racines des plants sains.

N’oubliez pas… Quand vous commencez votre binage, travaillez à reculons. Il serait dommage de piétiner le sol que vous venez de biner. sourire-delbard-blog-jardin-astuce

 

Alors vous allez me dire : « Je ne vais pas arrêter de biner… ? »

Après avoir désherbé, paillez plutôt que de biner sans arrêt ! L’idéal étant une couverture permanente du sol…

Aussi, sauf à recouvrir le sol juste après le binage (dans ce cas, on aura en effet permis une meilleure infiltration de l’eau, tout en limitant par la suite l’évaporation).

Et il est totalement faux  de penser que plus l’on binera, plus on aura de l’eau.

Donc disons qu’un binage vaut un arrosage !

Open post
romarin-blog-delbard-jardin-moustiques-plante

Les plantes anti-moustiques

Vous connaissez les plantes anti-moustiques ?

Qui dit longues et chaudes soirées d’été dit aussi longs apéros en plein air…!

Mais c’est sans compter l’incruste habituel de nos étés : les moustiques.

Alors pour vous permettre de mieux apprécier ces moments d’été farniente, voici 7 plantes parfaites pour vous débarrasser des moustiques.

Retrouvez nos conseils verts, feuillus, parfumés et surtout bien intentionnés !

romarin-plante-delbard-jardin-moustiquesLe romarinromarin-plante-delbard-jardin-moustiques

Si nous adorons la saveur et le parfum du romarin, les moustiques eux en ont horreur. Installez donc un jardin aromatique à proximité et vous aurez un été parfumé et sans moustiques.

 

Le nepeta

Cette plante est un anti-moustique efficace, mais également un objet de gourmandise pour les chats, de grands amateurs de nepeta. Le malheur des uns fait le bonheur des autres…

 

lavende-blog-delbard-jardin-planteLa lavandelavende-blog-delbard-jardin-plante

Encore une herbe au parfum délicieux que vous pouvez ajouter à la liste ! La lavande vous plonge dans une ambiance de vacances tout en chassant les moustiques.

Petit conseil : Si vous vous êtes fait piquer, n’hésitez pas à appliquer une goutte d’huile essentielle de lavande sur votre piqûre (si il n’y a pas de plaie), vous ne vous gratterez plus !

 

plante-tomate-jardin-delbard-moustiqueLa feuille de tomateplante-tomate-jardin-delbard-moustique

Un plant de tomate sur la terrasse ou quelques feuilles sur la table et les moustiques iront… voir ailleurs si vous y êtes !

 

La mélisse citronnelle

Mélisse citronnelle, citronnelle ou géranium citron : les moustiques détestent tout ce qui sent le citron. Cette herbe attire par contre les abeilles, qui justement ont besoin de notre aide. À planter sans hésiter !

 

menthe-blog-delbard-jardin-planteLa menthementhe-blog-delbard-jardin-plante

Cueillez quelques feuilles de menthe pour agrémenter votre thé et les moustiques iront plutôt roder chez les voisins. Il vaut mieux mettre le plant de menthe dans un pot, car la plante a tendance à proliférer de manière incontrôlée.

 

La calendula

Avec ses fleurs jaune ou orange, le calendula n’est pas qu’un rôle esthétique ;  leur parfum éloigne aussi les moustiques. Ces plantes – disponible toute l’année – seront donc parfaites dans votre jardin.

 

blog-delbard-plante-jardin-moustiques

Et n’oubliez pas…

Les moustiques adorent l’eau stagnante. Évitez alors d’installer votre mobilier de jardin à proximité d’une marre. et pensez aussi à vider les arrosoirs et les dessous de pots.

Maintenant, il ne vous reste plus qu’à vous équiper et à trinquer en paix. Souriez, c’est l’été

Open post
chien-tiques-blog-delbard-jardin

Les tiques sont de retour !

Attention, les tiques sont de retour ! 
Et oui, on les retrouve fréquemment au printemps quand l’hiver a été doux…
Les tiques se multiplient au printemps et à l’automne quand les températures oscillent entre 0° et 20°.
Ce sont des parasites vecteurs de maladies qui  se nourrissent du sang de votre animal domestique
En plus de se nourrir de leur sang, elle prolifèrent des maladies qui peuvent être mortelles pour votre animal de compagnie.

 

Les tiques chez le chien

chien-tiques-blog-delbard-jardin
Votre chien peut attraper des tiques dans les hautes herbes, les broussailles, dans la forêt ou alors tout simplement dans le jardin
Il est donc important de rester vigilant quand vous rentrez de la campagne ou de promenade. Pour vérifier que votre animal n’a pas de tique, inspectez-le un peu de partout et passez entre les poils pour voir si elles sont déjà accrochées.

 

Que risque t’il si il est mordu ?

Si il est mordu, il n’est pas forcé que votre animal contracte une maladie. En effet, il est contaminé uniquement si la tique qui l’a mordu est porteuse d’une maladie. 

Les tiques sont vectrices de maladies comme : 

  • La piroplasmose : une maladie transmise à la fin du repas de sang de la tique. Le parasite libère des toxines qui vont contaminer directement le sang de l’animal et qui peuvent provoquer la jaunisse ou des insuffisances rénales. La piroplasmose doit être traitée rapidement car sinon, celle-ci peut être mortelle pour votre chien.
  • L’ehrlichiose : présente des symptômes proches de la piroplasmose mais entraîne un décès encore plus rapide. L’ehrlichiose se propage principalement dans les régions du sud de la France et il n’existe aujourd’hui pas de traitement. 
  • La borréliose ou la maladie de Lyme : est une nouveauté apparue des États-unis il y a quelques années. La maladie de Lyme peut faire l’objet d’une vaccination. N’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire pour qu’il vous donne la marche à suivre. 

Mais alors comment éviter les tiques sur votre animal ?

La meilleure solution reste la prévention du printemps à l’automne.
Vous pouvez vous munir de pipettes anti-parasitaires/anti-tiques dans votre jardinerie ou encore chez votre vétérinaire. Le produit contenu dans les pipettes anéantira les tiques avant qu’elles n’aient eu le temps de mordre votre animal.
Vous pouvez aussi opter pour un collier répulsif qui repoussera les parasites.
Il est important de prévenir l’apparition des tiques car les maladies comme l’ehrlichiose ne peuvent pas être soignées ce qui serait dramatique pour vous et votre animal. 

 

Et si mon chien a quand même été mordu ?

Si, malgré la prévention, votre chien a été mordu par une tique. Munissez-vous d’un « tire-tiques » et tournez dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. 
S’il est arraché, le corps de la tique peut se désolidariser de la tête. C’est alors beaucoup plus difficile d’enlever uniquement la tête qui est toute petite. Il est donc bien important de tourner doucement pour pouvoir décrocher la tique dans son intégralité.
Si vous avez des doutes pour la santé de votre animal après avoir décroché la tique, n’hésitez pas à vous rendre chez votre vétérinaire qui vous donnera la marche à suivre.

chien-blog-delbard-jardin-tiques

Open post
renoncules-blog-delbard-plante

La renoncule

Vous l’avez élue fleur du printemps !rose2

Pour vous, c’est la plus belle, celle qui rayonne au printemps et apporte du baume au cœur…
Alors comme prévu, nous vous rédigeons un article sur la renoncule, ses origines, sa culture et les soins à lui apporter. Devenez incollable sur la renoncule !

Histoire de la renoncule

Découverte au XIIIè siècle, la renoncule des fleuristes (ranunculus asiaticus) est la renoncule la plus connue. Connue pour fleurir dès la fin de l’hiver jusqu’à la moitié du printemps, la renoncule séduit par sa résistance à des températures très basses (-10°) et la beauté de ses fleurs.
Originaire d’Asie centrale, c’est une plante herbacée vivace. La renoncule se dresse fièrement sur 45 cm de tige et tient très bien en vase. C’est une des fleurs préférée des fleuristes, connue pour sa facilité à insérer dans les compositions et les bouquets.

livre

Symbolique de la renoncule

La renoncule symbolise le charme. A l’époque victorienne, un bouquet de renoncule signifiait le message suivant : « Je vous trouve riche en attraits ».
La renoncule est également connue pour être la fleur de la séduction, des premiers flirts. Un bouquet rouge symbolisera une attraction charnelle tandis qu’un bouquet de renoncules roses témoignera plutôt d’une attraction mélangée à de la timidité.

azalee-3

Culture et entretien de la renoncule

La renoncule est une plante pouvant pousser autant en intérieur qu’en extérieur.

 

Pour une culture en pot,

Favorisez une place au frais, idéalement dans une véranda ou une pièce fraîche (entre 10° et 14°). Arrosez votre plante régulièrement, la terre ne doit pas se dessécher mais l’eau ne doit pas stagner dans le pot ou la soucoupe. Quand le risque de fortes gelées est passé, placez votre plante sur votre balcon, dans un espace mi-ombragé.

fleurs1

Pour une culture en extérieur dans le jardin,

Trouvez une place à la mi-ombre pour vos plantes. Un sol riche en humus et assez léger favorisera l’enracinement de vos plantes. Une fois les risques de fortes gelées passés (entre février et avril en fonction de votre région), vous pouvez planter vos renoncules. Avant de planter les griffes, faites tremper les griffes dans de l’eau tiède pendant environ 10h. Enterrez les griffes à environ 5 cm de profondeur en laissant 10 centimètres entre chaque plants. Veillez à garder une terre légèrement humide pour que les petites pousses ne brûlent pas, en cas de fort soleil, n’hésitez pas à pailler autour de vos renoncules.
Vos renoncules fleuries devraient sortir environ 2 mois après la plantation pour laisser place à de beaux massifs colorés. Vous pourrez ensuite choisir : les laisser en extérieur pour fleurir le jardin ou bien couper quelques tiges pour faire un beau bouquet.
Une fois la floraison finie et à l’approche de l’hiver, paillez les renoncules afin de vous assurer qu’elles repartiront l’année suivante. Sinon, vous pouvez même enlever les griffes de la terre et les mettre dans un endroit sec et aéré. Vous les replanterez alors l’année suivante, toujours entre le mois de février et le mois d’avril.

bouquet

Si vous faites un bouquet, celui-ci pourra se conserver quasiment trois semaines. Veillez à changer l’eau tous les trois jours et à couper légèrement la tige en biseau à chaque fois.
Astuce : Cautérisez les biseaux de tiges en passant très légèrement la flamme d’un briquet dessus. Cela permettra de faire durer le bouquet un peu plus longtemps.

Navigation au sein des articles

1 2 3