Règlement jeu-concours “Guide Clause”

 ARTICLE 1 – ORGANISATION DU JEU

Groupe Nalod’s, Société par actions simplifiées, immatriculée au Registre du Commerce et des Sociétés de SAINT-ETIENNE sous le numéro 441 360 682, ayant son siège social au 17 Parc Metrotech – 42650 Saint-Jean Bonnefonds.

Organise en partenariat avec la société VILMORIN du mercredi 12/12/2018 à 12 heures au 19/12/2018 à 12h00 un jeu gratuit et sans obligation d’achat intitulé « Jeu-concours GUIDE CLAUSE » (ci-après dénommé « le Jeu »), selon les modalités décrites dans le présent règlement.

Le Jeu se déroulera exclusivement sur Facebook, sur la page Delbard.

Le Jeu et sa promotion ne sont ni organisés ni parrainés par Facebook. La Société Organisatrice décharge donc Facebook de toute responsabilité concernant tous les éléments en lien avec le Jeu, son organisation et sa promotion. Les données personnelles collectées sont destinées à la Société Organisatrice et non à Facebook.

ARTICLE 2 – CONDITIONS DE PARTICIPATION

 

Le Jeu gratuit est ouvert à toute personne physique âgée de plus de 13 ans, disposant d’un accès à internet, d’un compte Facebook actif et valide, et résidant en France métropolitaine (hors Corse et hors DOM-TOM), à l’exception des personnels de la Société Organisatrice et, des membres de leurs familles, ainsi que de toute personne ayant participé à l’élaboration du Jeu, ci-après désigné le « Participant ».

Le Participant doit remplir entièrement les conditions de participation pour participer au tirage au sort. Il doit expressément accepter le présent règlement du Jeu.

Le Participant décharge Facebook de toute responsabilité quant à l’organisation du Jeu et déclare avoir pris acte que Facebook n’en est ni le gestionnaire, ni le parrain.

Le Jeu est soumis à la réglementation française applicable aux jeux, concours et loteries. Tout Participant mineur doit obtenir l’autorisation préalable de l’un de ses deux parents ou de son tuteur légal pour participer au Jeu.

La Société Organisatrice pourra demander à tout gagnant mineur de justifier de ladite autorisation relative à sa participation au Jeu. La Société Organisatrice se réserve le droit de désigner un autre gagnant dès lors qu’un gagnant initial, s’il est mineur, n’est pas en mesure d’apporter des preuves suffisantes de ladite autorisation.

 

 

ARTICLE 3 – COMMUNICATION

Le Jeu est annoncé sur internet de la manière suivante :

ARTICLE 4 – MODALITÉS DE PARTICIPATION

Le Jeu se déroule exclusivement sur la plate-forme Facebook.com aux dates indiquées  à l’Article 1.

Pour participer au Jeu, le participant doit

  • Se connecter à son compte Facebook
  • Se connecter à la page Facebook : https://www.facebook.com/delbardjardin/
  • Liker la publication « Jeu-concours Guide Clause ».
  • Liker la page Delbard.
  • Partager la publication s’il souhaite multiplier ses chances de gagner (un partage équivaut à une chance en plus). Tagguer un ou une ami(e).
  • Accepter le présent règlement.

La publication du Jeu sur la page Facebook de Delbard aura lieu le 12/12/2017 à 12h00.

Il n’est autorisé qu’une seule participation par personne – même nom, même prénom, même ou identifiant Facebook – pendant toute la période du Jeu telle que précisée à l’Article 1. Seules les premières réponses du Participant au Jeu auront valeur de participation.

Le cumul de plusieurs participations au Jeu n’augmente pas les chances du Participant d’être tiré au sort.

Les Participants autorisent la vérification de leur identité. Le non-respect du présent règlement, des règles déontologiques en vigueur sur internet et des lois en vigueur sur le territoire français ainsi que toute fraude ou tentative de tricherie, quelles que soient ses modalités, entraînera l’élimination pure et simple de la participation de son auteur.

 

ARTICLE 5 –  DOTATIONS EN LOTS

 

Le Jeu permet à un (3) gagnants de remporter 3 Guides Clause + 3 thermomètres extérieurs.

  • Valeur du lot : 33.71 € TTC / gagnant.

Les lots attribués aux gagnants ne sont pas échangeables et ne peuvent donner lieu à aucune contestation d’aucune sorte, ni à la remise de leur contre-valeur (totale ou partielle) en espèces, ni à leur échange contre une autre dotation. En conséquence, il ne sera répondu à aucune réclamation d’aucune sorte.

En cas d’indisponibilité des dotations pour des raisons indépendantes de la volonté de la Société Organisatrice, des lots de nature et de valeurs équivalentes seront attribués aux gagnants, sans que cette substitution puisse donner lieu à un échange ou à un remboursement sur demande des gagnants.

La Société Organisatrice ne saurait être tenue pour responsable de l’utilisation ou de la non utilisation, voire du négoce, des lots par les gagnants.

La Société Organisatrice se réserve le droit de procéder à la vérification des informations renseignées par le gagnant pour participer au Jeu, avant remise de son lot.

A ce titre, les Participants autorisent la vérification de leur identité et de toutes les informations figurant sur le formulaire de participation, dont leur âge.

ARTICLE 6 – DESIGNATION DES GAGNANTS et REMISE DES LOTS.

3 gagnants seront tirés au sort par un système aléatoire par la Société Organisatrice parmi les bonnes réponses et seront annoncés le 19/12/2018 sur la page Facebook Delbard telle que fixée à l’Article 1 ci-dessus, après vérification de leur éligibilité au gain de la dotation les concernant.

Les gagnants seront contactés via la solution de « tagguage » sous la publication de l’annonce du gagnant. Si la société organisatrice n’arrive pas à les contacter à cause de la privatisation de leur compte, les gagnants seront contactés par message privé et devront contacter par message privé la société organisatrice.

Les gagnants disposeront alors d’un délai de 7 jours à compter de l’envoi d’avis de leur  lot pour envoyer leur coordonnée postale à la société organisatrice en message privé. Tout gagnant qui n’aura pas transmis ses coordonnées à la Société Organisatrice dans le délai de 7 jours sera réputé avoir renoncé à celui-ci et le lot sera réattribué à un nouveau gagnant.

La dotation sera envoyée à l’adresse postale communiquée par le gagnant.

La responsabilité de la Société Organisatrice ne pourra pas être engagée du fait d’un changement d’adresse ultérieur du gagnant qui n’aurait pas été notifié à la Société Organisatrice ou d’une erreur dans la transmission des coordonnées.

 

ARTICLE 7 – DONNEES PERSONNELLES

Les données à caractère personnel communiquées pourront être traitées sur support papier ou par traitement automatisé. Ces données sont destinées à la Société Organisatrice aux seules fins du  Jeu et sont obligatoires pour l’attribution des  lots. Les données personnelles des participants et gagnants seront supprimées 3 mois après la réception des lots par ceux-ci.

Les Participants qui exerceront le droit de suppression de leurs données avant la fin du Jeu seront réputés renoncer à leur participation au Jeu.

 

ARTICLE 8 – MODIFICATION OU ANNULATION – LIMITATION DE RESPONSABILITE

La Société Organisatrice se réserve le droit d’annuler, de reporter, de prolonger, d’écourter ou de modifier partiellement ou en totalité le Jeu si les circonstances l’y obligent, sans avoir à justifier de cette décision et sans que sa responsabilité ne puisse être engagée en aucune manière de ce fait.

Les lots attribués aux gagnants ne sont pas échangeables et ne peuvent donner lieu à aucune contestation d’aucune sorte, ni à la remise de leur contre-valeur (totale ou partielle). En conséquence, il ne sera répondu à aucune réclamation d’aucune sorte.

La Société Organisatrice sera dégagée de toute responsabilité en cas de survenance d’un élément de force majeure (conditions météorologiques, attentats, grèves, …) qui priverait même partiellement les gagnants de leur gain.

 

ARTICLE  9 – ACCES AU REGLEMENT DU JEU

Le présent règlement du Jeu pourra être consulté à l’adresse suivante sur le blog Delbard : http://leblogdelbard.fr

La Société Organisatrice peut être amenée à modifier le présent règlement, notamment afin de respecter toute nouvelle législation et/ou réglementation applicable.

ARTICLE 10 : RESPONSABILITES

La participation au Jeu implique la connaissance et l’acceptation des caractéristiques et des limites de l’Internet, l’absence de protection de certaines données contre des détournements éventuels ou piratage et risques de contamination par des éventuels virus circulant sur le réseau.

A ce titre, la Société Organisatrice décline toute responsabilité directe ou indirecte en cas de mauvaise utilisation ou d’incident lié à l’utilisation de l’ordinateur, à l’accès à Internet, à la maintenance ou à un dysfonctionnement des serveurs du Jeu, de la ligne téléphonique ou de toute autre connexion technique, à l’envoi des formulaires à une adresse erronée ou incomplète.

En conséquence, il appartient à tout Participant de prendre toutes les mesures appropriées de façon à protéger ses propres données et/ou logiciels stockés sur son équipement informatique contre toute atteinte.

La connexion de toute personne au site visé à l’Article 1 et la participation des joueurs au Jeu se fait sous leur entière responsabilité.

En particulier, la Société Organisatrice ne pourra être tenue responsable de l’utilisation frauduleuse des droits de connexion ou d’attribution de lots d’un participant, sauf pour ce dernier à démontrer l’existence d’une faute lourde de la part la Société Organisatrice.

La responsabilité de la Société Organisatrice ne pourra en aucun cas être retenue en cas de problèmes d’acheminement ou de perte de courrier postal ou électronique (notamment en ce qui concerne l’acheminement des lots). Tout lot envoyé par la Société Organisatrice à un gagnant qui serait non réclamé ou retourné pour toute autre raison par les services postaux serait perdu pour le gagnant et demeurerait acquis à la Société Organisatrice.

Les images utilisées sur le site du Jeu, les objets représentés, les marques et dénominations commerciales mentionnées, les éléments graphiques, informatiques et les bases de données composant le site du Jeu, sont la propriété exclusive de leurs titulaires respectifs et ne sauraient être extraits, reproduits ou utilisés sans l’autorisation écrite de ces derniers, sous peine de poursuites civiles et/ou pénales.

 

ARTICLE 11 – CONTESTATIONS ET INTERPRETATION DU REGLEMENT 

 

La participation au Jeu implique l’acceptation pleine et entière du présent règlement. Toutes les difficultés pratiques d’interprétation ou d’application du présent règlement seront tranchées souverainement par la Société Organisatrice. Aucune réclamation afférente au Jeu ne sera recevable passé un délai de 30 jours à compter de la date du tirage au sort désignant les gagnants.

Il ne sera répondu à aucune demande téléphonique ou écrite concernant l’interprétation ou l’application du présent règlement, les mécanismes ou les modalités du Jeu ainsi que sur la liste des gagnants.

Dans l’hypothèse où l’une des clauses du présent règlement serait déclarée nulle ou non avenue, cela ne saurait en aucun cas affecter la validité du règlement lui-même, les autres clauses gardant toute leur force et leur portée.

Open post

Le Mug-cake tout chocolat

chocolat

Le Mug-cake vous connaissez ? C’est cette technique qui consiste à faire un gâteau dans un mug ou dans une tasse directement cuit au micro-ondes !

Ça veut dire moins de vaisselle, moins de temps de préparation et surtout moins de temps d’attente avant de pouvoir savourer son goûter…

En plus, c’est tellement simple que vous pouvez même en faire plusieurs avec les enfants ! La parade parfaite pour les intéresser à la cuisine sourire

Alors, pourquoi est-ce qu’on ne craquerait pas ?

Pour 1 Mug-cake tout chocolat

mug

Ingrédients :

  • 40g de chocolat noir ou alors de chocolat au lait,
  • 3 cuillères à soupe de sucre,
  • 6 cuillères à soupe de farine,
  • 1/2 cuillère à café de levure,
  • 2 cuillères à soupe de beurre (nature ou demi-sel en fonction des envies),
  • 1 œuf

 

Préparation :

Pour la préparation de votre Mug-cake, rien de plus simple !

Faites d’abord fondre le chocolat et le beurre dans le mug au micro-onde pendant 20 à 30 secondes. Il faut que cela soit assez fondu pour que vous obteniez une pâte bien lisse.

Ajoutez ensuite tous les autres ingrédients, mélangez bien dans le mug et faites cuire la préparation pendant 1 minute à pleine puissance.

Si pour vous le Mug-cake n’est pas assez cuit, remettez-le environ 15 secondes au micro-ondes.

 

Variante : Pour les plus gourmands, vous pouvez rajouter sur votre mug-cake une fois la cuisson terminée : de la chantilly, des petites guimauves ou encore des fruits frais…

sapinAllez on partage ? Laissez-nous votre recette de Mug-cake en commentaire ! sapin

Open post
poinsettia-blog-delbard-jardin-décembre-plante

Le Poinsettia : La plante du mois de décembre

Le Poinsettia : ma plante de Noël !

Histoire du Poinsettia

C’est à Joël Poinsett, premier ambassadeur américain au Mexique, que l’on doit la popularité mondiale du poinsettia. Dans les années 1800, il en fît envoyer quelques exemplaires à Philadelphie, sa ville d’origine, pour qu’ils y soient étudiés.

La jolie plante mexicaine fut alors baptisée « Poinsettia » en son honneur.

Près d’un siècle plus tard, les premières plantes arrivèrent en Europe où elles furent baptisées du nom botanique « Euphorbia pulcherrima », la plus belle des euphorbiacées. Aujourd’hui, en France, le Poinsettia est la plante emblématique de Noël d’où son nom “étoile de Noël”. 

Poinsettia-blog-delbard-jardin-noel

Prendre soin de mon Poinsettia

Le Poinsettia est une plante fleurie résistante, mais elle est sensible aux températures basses et changeantes. Si vous l’achetez en jardinerie, demandez à ce qu’il soit bien emballé pour éviter les courants d’air. 

Cette plante demande un emplacement lumineux et chaud à l’intérieur. Arrosez régulièrement le Poinsettia, de préférence par le bas en veillant à utiliser une eau d’arrosage pas trop froide. Un excès d’eau fera plus de mal que de bien. La plante demande de l’eau lorsque les feuilles se mettent à flétrir un peu.

Pour préserver longtemps la beauté de cette plante d’intérieur, il est conseillé de lui donner de l’engrais une fois toutes les trois semaines. Un fait intéressant à raconter au consommateur : les bractées ne sont pas les fleurs, celles-ci se situent au milieu, il s’agit souvent de petites boules jaunes et duveteuses. 

Le Poinsettia peut être mis en avant à la maison grâce à plusieurs idées d’associations. 

Associez-le avec des tissus, des pots cuivrés, des vanneries, des guirlandes lumineuses… Et c’est un super effet garanti.

À votre guise de l’habiller complètement autour du thème de Noël avec un peu de ouate blanche, de branches de cannelle ou encore de quelques boules de Noël pour en faire un petit “sapin de table”. 

Noel-blog-delbard-jardin-conseils-astuces

 

 

Faites vous plaisir pour l’achat de votre Poinsettia. Des couleurs variées, des formes différentes. Qu’il soit miniature ou alors très imposant, il vous garantira une ambiance Noël à la maison !

C’est à vous de jouer ! sourire-delbard-blog-jardin-astuce

Open post

Décembre : Les travaux du jardin à réaliser

Les travaux du jardin en décembre

Vivaces Blog Delbard

Les vivaces en décembre

  • Nettoyez les massifs : enlevez les feuilles mortes, malades ou cassées et jetez-les à la poubelle.
  • Coupez les asters fanées et autres plantes vivaces à floraison automnale.
  • Taillez les fuchsias rustiques à 15 cm au-dessus du sol et paillez-les avec une bonne couche de compost.
  • Nettoyez les Hellébores, ‘Roses de Noël’ : enlevez les feuilles cassées ou abîmées et épandez au pied un épais matelas de compost après avoir griffé légèrement la surface de la terre.
  • Remplacez les hellébores dépréciées et renouvelez-les !
  • Arrachez les mauvaises herbes dans les massifs.
  • Griffez superficiellement la terre et épandez une bonne couche de compost (environ 5 centimètres d’épaisseur).
  • Signalez par une étiquette l’emplacement des plantes qui disparaissent pendant l’hiver.
  • Dans les régions à hivers doux, il est encore possible de faire des plantations de plantes vivaces.
  • Épandez un épais paillage sur les jeunes plantations pour les protéger des frimas.

Arbustes

Au jardin d’ornement en décembre

  • Épointez les longues tiges des plantes grimpantes.
  • Vérifiez les attaches des plantes grimpantes.
  • Après de fortes chutes de neige, secouez les arbustes à feuillage persistant afin d’éviter que la neige brûle leur feuillage ou que son poids cassent les branches (camélias, conifères, bambous, buis taillés en boule, rhododendrons, palmiers…).
  • Paillez les arbustes et surtout les jeunes plantations
  • Par temps doux, les plantations d’arbustes peuvent encore être effectuées et pourquoi pas un houx ? C’est de saison !
  • Apportez de la terre de bruyère aux rhododendrons et aux azalées.
  • Protégez les arbustes fragiles cultivés en pot comme les mimosas, les agrumes et autres oliviers.

Rosiers Blog Delbard

Les rosiers en décembre

  • Continuez les plantations par temps doux.
  • Buttez le collet des rosiers nouvellement plantés, idem pour les plus anciens dans les régions à hivers rigoureux.
  • Si cela n’a pas été fait le mois dernier, taillez les rosiers buissons à floraison remontante : raccourcir de moitié la longueur de toutes les branches.
  • Ramassez les feuilles mortes de rosiers et jetez les à la poubelle (ne pas mettre sur le tas de compost).
  • Griffez la surface du sol puis épandez une bonne couche de compost ou de paillis.

 

blog-delbard-décoration-noel-jardin-conseils

 

Les décorations extérieures en décembre

  • A l’approche des fêtes, valorisez les arbustes ou les arbres du jardin avec des guirlandes électriques solaires
  • Fleurissez vos balconnières avec des hellébores et mini conifères le tout agrémenté de branchages et de pommes de pin.
  • Décorez votre porte d’entrée ou le portail du jardin avec une belle couronne de l’Avent et pourquoi pas un joli sapin Nordmann pour le jardin pour la plus grande joie des enfants.
  • Pensez aussi aux boules de graisse pour les oiseaux des jardins en pensant à les renouveler tout l’hiver car ils s’habituent vite à leur lieu de nourriture. N’oubliez pas de leur proposer de l’eau dans une soucoupe en cas de fort gel.

« Plantez à l’automne ou en hiver doux, c’est bien mieux » :

En plantant à l’automne ou en hiver doux , de façon générale, vos plantes seront mieux racinées. L’été prochain, vous pourrez vous contenter d’apports en eau réduit: un geste tout simple pour la planète ! Tant qu’il ne gèle pas et que le sol n’est pas détrempé, vous pouvez continuer à planter en décembre voire janvier.

Choisissez votre Agenda du Jardin pour 2019

L'agenda pratique du jardin 2019

Pour jardiner au naturel tout au long de l’année.

Chaque semaine : une technique de permaculture illustrée pas à pas, un portrait de plante à cultiver, un dicton, une recette anti-gaspillage.

L'agenda Rustica du jardin 2019

Taille des arbres et des arbustes, hivernage des plantes tropicales, divisions et greffes...

Chaque semaine, retrouvez les interventions au jardin en pas-à-pas illustrés, les cycles lunaires et les fêtes et manifestations autour des plantes.

Complet et personnalisable, cet agenda deviendra vite l'outil indispensable de tout jardinier, débutant ou chevronné.

L'agenda du chat 2019

Un agenda de poche à couverture mousse. Cet agenda hebdomadaire comporte de nombreuses photos de chats plus adorables les uns que les autres.

Chaque semaine : noter vos rendez-vous et profitez des plus beaux chats.

L'agenda de la nature au jardin 2019

Observer la vie qui nous entoure. Aller à la rencontre de la faune et de la flore. Suivre les événements qui rythment le quotidien de la nature.

Suivez jour après jour les petits événements qui rythment la flore et de la faune mais aussi du ciel, la pousse des premières jonquilles, l’arrivée des oies cendrées, la passage d’une pluie d’étoiles filantes, le départ des martinets…

L'agenda du Jardinier Bio 2019

C’est LE pense pas bête du jardinier dans son potager bio. Jour après jour, il indique le calendrier lunaire, rappelle les travaux essentiels et présente les gestes jardiniers.

Ne manquez plus la date des semis, plantations et récoltes de vos plantes potagères. En plus, découvrez 12 principes fondamentaux de la permaculture

 

Open post
delbard compotes blog pommes terroir cuisine recette

Compote de Pommes : une recette facile !

L’automne, la période des pommes, et de la compote !

Vous avez déjà du récolter vos pommes au jardin. Pour certains, la récolte a été particulièrement bonne cette année !
Alors, pour vous permettre d’écouler votre récolte tout en vous régalant, on a décidé de vous donner notre recette de compote de pommes ! En plus, c’est facile et rapide !
Pour ceux qui n’aiment pas la compote, il y a plein d’autres recettes avec des pommes à découvrir sur le Blog comme les crêpes aux pommes flambées ou encore le quatre-quart aux pommes caramélisées.

Pour préparer votre compote, comptez environ 35 minutes.

ingrédients pommes compote delbard

Ingrédients :

 

  • 1.5 kg de pommes Jubilé®,
  • 500 g de pommes Gourmandes®,
  • 100 à 200 g de sucre,
  • 20 cl d’eau,
  • 1 sachet de sucre vanillé,
  • 1/2 verre de jus d’orange ou de citron,
  • 1 pincée de cannelle.

 

eplucher pomme compote delbard

Préparation :

Préparez votre plan de travail avec tous vos ingrédients.
Pelez les pommes à l’épluche-pommes ou à défaut, lavez-les et utiliser un un économe. Après les avoir pelées, coupez les pommes en huit et épépinez-les.
Mettez toutes les pommes dans un grand fait-tout avec un fond d’eau et du jus de citron. Laissez mijoter doucement jusqu’à ce que les pommes deviennent molles.
Une fois que les pommes se gonflent de vapeur, ajoutez le sucre, le sucre vanillé et la cannelle. Laissez de nouveau mijoter à feu doux jusqu’à obtenir une purée.

Pendant ce temps-là, rincez vos pots à compotes/confitures à l’eau chaude et essuyez-les. Si vous avez un stérilisateur chez vous, c’est encore mieux.

Une fois que vous avez obtenu votre purée de pommes, mixez votre mélange à l’aide d’un mixeur plongeant.
Versez ensuite le mélange encore chaud dans les pots à compote.

Fermez les pots fermement et retournez-les jusqu’à ce qu’ils soient froids. Ce processus permet de vider l’air de la compote et donc d’avoir des pots complètement hermétiques.
Une fois que la compote est froide, placez les pots dans le tiroir du bas du réfrigérateur.
Vous pouvez conserver vos compotes au moins un mois dans le bas du réfrigérateur.

Bon appétit ! sourire-delbard-blog-jardin-astuce

compote de pomme delbard recette

 

Open post
Delbard jardin blog conseil automne novembre

Jardin : Réalisez des travaux au jardin en Novembre

Plantez en automne : c’est bien mieux !

Automne-delbard-blog-jardin

Cette saison correspond au repos de la végétation pour assurer des plantations réussies. En plantant à l’automne, de façon générale, vos plantes seront mieux racinées et vous pourrez vous contenter d’apports en eau réduit l’été suivant : un geste tout simple pour la planète ! Tant qu’il ne gèle pas et que le sol n’est pas détrempé, vous pouvez continuer en décembre voire janvier.

En novembre, l’ensoleillement diminue de 25 à 50% du Sud au Nord par rapport à octobre !
Votre jardinerie vous aide à composer un jardin à votre goût et surtout qu’il puisse rester beau, rythmé par des haies, des bordures, des feuillages persistants…Pensez- y, vous avez tout l’hiver pour planter à foison !
– Bulbes : En les plantant tout au long de l’automne, vous obtiendrez, selon les variétés de tulipes, de jacinthes, de crocus, de narcisses… une longue floraison de la fin d‘hiver au printemps.
– Vivaces : Apportez du compost aux vivaces qui gardent partiellement  leur feuillage comme les hémérocalles.
– Rosiers : En décidant de planter un rosier à l’automne, vous lui ferez gagner en robustesse. Il sera mieux armé pour affronter l’été suivant et vous assurera une floraison précoce et plus abondante.
– Arbres et arbustes d’ornement : Planter ou transplanter un arbuste à l’automne améliore la reprise et leur assure un bon développement. Ne pas tailler à cette saison les arbustes à floraison printanière.
– Haie : En plantant à l’automne, vous optimisez sa reprise et vous favorisez sa croissance en taille et en volume.  
– Fruitiers : Planter un arbre fruitier à l’automne permet tout simplement de gagner une année de récolte ! Donc des fruits en plus (économie assurée) et du goût assuré !

Blog-delbard-maison-jardin-conseils

A la maison

– Forcez des bulbes pour fleurir votre hiver et avoir le printemps avant l’heure dans votre maison ! Ils doivent être plantés depuis au moins 10 semaines à l’extérieur ou laissés 5 semaines dans le bac de votre réfrigérateur pour un bon démarrage. Entre décembre et janvier , rentrés dans la maison à une température de 18 à 20°C, la montée à floraison est assurée…(jacinthes, amaryllis, tulipes…).
– Décorez et fleurissez votre séjour ou votre pièce préférée avec un cyclamen !
– Si l’atmosphère de votre pièce est sèche, vaporisez quotidiennement le feuillage de vos plantes vertes et placez le pot sur un lit de billes ou de cailloux humides.
– Fertilisez votre plante tous les 15 jours en période de croissance.
– Pour l’été de la Saint-Martin, changez le décor végétal de votre intérieur en venant découvrir un large choix de compositions de plantes fleuries !
Découvrez notre collection très diversifiée d’orchidées et voici quelques règles de base pour bien les soigner :
Emplacement des orchidées : elles apprécient une bonne luminosité. Placez vos plantes dans un endroit lumineux, tout en évitant les rayons directs du soleil. Evitez également les atmosphères surchauffées. Une aération modérée est souhaitable mais sans courants d’air.
Hygrométrie (humidité de l’air) : Pour éviter les problèmes causés par une atmosphère trop sèche, placez vos plantes à l’écart de toute source de chaleur (radiateur) et mettez-les sur des soucoupes d’eau remplies de gravier ou de billes d’argiles (pour éviter que le pot ne trempe dans l’eau). Des pulvérisations sur le feuillage et sur la surface du compost seront bénéfiques en période chaude.

Autres travaux :
– Dégermez les pommes de terre
– Pensez à fumer vos agrumes (citronniers, kumquat,)…pour restituer à la terre les éléments puisés par votre arbre
– Les plantes méditerranéennes, lauriers roses et agrumes doivent, dans la plupart des régions, être hivernées dans un local frais de 10°C et assez lumineux (vérandas, garages ou entrée munis d’une fenêtre). Toujours maintenir le substrat humide pendant cette période froide.

potager-blog-delbard-jardin

Au potager

-C’est la saison des labours surtout nécessaires en terrain lourd et argileux.
Tant qu’il ne gèle pas trop en début de saison ou dans les régions clémentes, abritez vos derniers légumes sous des voiles d’hivernage.
– Récoltez la mâche, les épinards, les laitues pommées et après les premières gelées, les variétés d’hiver de chou de Bruxelles. Commencez par les pommes du bas des tiges. Coupez les rameaux de l’estragon à 10cm du sol. Couvrez avec une bonne couche de feuilles sèches ou de la paille puis d’un voile d’hivernage.
– Terminez la récolte des dernières courges et potirons. Placez les betteraves et les carottes dans du sable à l’écart pour les protéger des rongeurs.
– Nettoyez les pissenlits, buttez-les ou posez des pots opaques sur les pieds.
– Les choux : les plus résistants (choux de Bruxelles, choux de Milan) n’ont pas besoin de protection.
– Les poireaux : un paillage du sol permet d’empêcher le sol de geler ce qui facilite considérablement la récolte par arrachage.
– Semez, dans le midi, les pois mangetout, les pois à grains ronds et les fèves . Plantez de l’ail en terres légères.
– Dès ce mois, venez acquérir dans votre jardinerie le calendrier lunaire : une aide pour optimiser vos récoltes au potager et dans votre jardin.

Verger-blog-delbard-fruit-fruitier-jardin

Au verger

– S’il n’a pas encore gelé, récoltez les derniers fruits, pommes, poires, kiwis, coings.
Isolez les coings pour qu’ils ne parfument pas les autres fruits.
Après les premières gelées, récoltez les nèfles communes et les kakis. Placez les fruits sur un lit de paille et consommez-les dans quelques semaines.
– Plantez les fruitiers à racines nues : enrichissez la terre avec du compost et de la corne broyée. Tuteurez les demi-tiges et n’enterrez pas le point de greffe. Apportez 1 à 2 arrosages.
Quand toutes les feuilles des fruitiers sont tombées, pulvérisez à nouveau à la bouillie bordelaise.
– Plantez aussi des cassissiers, des framboisiers, des groseilliers, des muriers (ronces) et des myrtilles lorsque le sol n’est pas gelé !
Supprimez les vieux bois des cassissiers et des groseilliers. Coupez les tiges sèches des framboisiers.
– Traitez vos arbres et arbustes
C’est en hiver et au début du printemps qu’il faut mener les contre-offensives pour déloger les ennemis des arbres fruitiers là où ils se trouvent : dans les écorces et les écailles des bourgeons. Mais le plus naturellement possible, sans nuire à votre santé et à l’environnement.

Badigeon et brossage

Commencez par brosser les troncs et les grosses branches charpentières pour enlever la mousse, les écorces mortes et les lichens qui peuvent abriter des œufs et larves de ravageurs. Puis appliquez un badigeon à base de chaux (prêt à l’emploi acheté dans votre jardinerie). Le but est d’asphyxier les formes hivernantes des ravageurs.

Coupez les fruits momifiés

Ce sont les fruits desséchés encore accrochés aux branches. Ils portent des germes de maladies (moniliose) prêts à envahir les jeunes pousses au printemps suivant.
– Balayez les feuilles mortes sous les arbres. L’objectif est qu’aucune feuille ne subsiste sous les arbres en fin d’hiver pour éviter la projection de spores (sorte de graines) des champignons parasites sur les jeunes pousses printanières.
– Comment choisir ses fruitiers… Il faut que ce choix soit judicieux. La priorité est de choisir des fruitiers dont la taille adulte correspond à la taille de votre jardin. En toute logique ne plantez pas des arbres ou arbustes dont la récolte se fait en août si, tous les ans, vous êtes absent à cette époque. Ne plantez pas une variété au petit bonheur. Pendant des dizaines d’années, vous allez récolter des fruits et il faut qu’ils vous plaisent. Goûtez-les avant de planter !
– Plantez un fruitier nain : si vous ne disposez que d’un petit jardin, d’un balcon ou d’une terrasse, ne renoncez pas pour autant au plaisir de récolter vos propres fruits : les fruitiers nains s’accommodent très bien de la culture en pot.

  • Offrez un figuier qui se contente d’un volume de terre réduit et qui peut lui aussi être installé dans un pot.
  • Les fruitiers comme pruniers, pêchers et cerisiers se prêtent également à la vie en pot.
  • Votre jardinerie vous propose aussi toute une gamme d’agrumes (oranger, clémentinier, mandarinier, citronnier, kumquat), qui fructifient facilement en pots, à condition d’avoir la possibilité de les mettre sous abri à l’automne dès les premiers froids, jusqu’en mai (idéalement, dans une pièce lumineuse avec une température nocturne de 7 à 12°C).

Il est important de choisir des variétés auto-fertiles, surtout si votre fruitier nain est isolé.
La plupart des petits fruits s’auto-fécondent sans problème, mais les pommiers, les poiriers, certains pruniers et presque tous les cerisiers sont moyennement auto-fertiles et doivent avoir une pollinisation croisée avec d’autres arbres fruitiers pour donner des fruits en abondance.
– contre les maladies cryptogamiques, pulvérisez de la bouillie bordelaise sur les arbres et les feuilles tombées !
– plantez arbustes à petits fruits et arbres fruitiers.
Bêchez ou labourez la terre au pied des arbres pour la décompacter. En terre meuble, régulièrement paillée, cette opération n’est pas indispensable : c’est également le moment d’enfouir un engrais pour arbres fruitiers afin de renouveler les réserves de nourriture à l’issue d’une saison de production.
Toute plantation d’arbre doit être accompagnée d’un bon tuteurage avec collier.

balcon-blog-delbard-jardin-conseils

Aux fenêtres, balcons et terrasses

– Après les premières gelées, arrachez les bégonias, dahlias, cannas et glaïeuls et terminez la plantation des hémérocalles, pivoines et cyclamens.
S’il n’a pas encore gelé, récoltez les derniers fruits, pommes, poires, kiwis, coings.
– Plantez un pernettya aux baies roses dans un pot avec une terre de bruyère : elle fera merveille en compagnie des bruyères et pensées cornuta. Les callunes teintées sont rustiques et les bruyères Erica carnea existent en différents coloris naturels qui vont du rose tendre au rouge ou encore au blanc et qui offrent parfois un feuillage naturellement coloré de jaune, bien plus lumineux et naturel que les plantes teintées.
– Fusains, skimmias, pivoines, sedums et saxifrages sont aussi des végétaux très ornementaux pour vos balconnières d’hiver.
– Investissez dans une mini-serre : à défaut de disposer d’une grande surface permettant une serre ou un châssis, vous pouvez investir dans du petit matériel pour hâter vos cultures et réussir vos semis. Mini serres, châssis légers, serres chauffantes…
– Achevez la plantation des bulbes à floraison printanière sous vos plantations de bisannuelles : pensées, myosotis, pâquerettes et semez des fleurs vivaces alpines : (gentianes, pavots…) ainsi que soucis, pavots de Californie et bourrache.
– Protégez du froid toutes les plantes frileuses avec des voiles d’hivernage.

Pour les balconnières d’hiver, c’est tout aussi simple. 

Votre jardinerie vous propose de réaliser des balconnières opulentes et généreusement plantées.
Nous vous conseillons d’installer
– trois plantes dans une coupe de 25 cm
– cinq dans une jardinière de 50 cm
– huit dans une jardinière de 80 cm.
Pour un drainage parfait au cours de l’hiver, un lit de 3 cm de gravillons ou de billes d’argile est idéal au fond du bac.
C’est un jardin à part entière : composez le décor en mélangeant des plantes d’aspects différents qui occupent tout l’espace
Alternez toujours une plante érigée à côté d’espèces plus basses : votre composition plus rythmée si vous utilisez aussi différentes couleurs et textures de feuillage.
Des lierres de différents feuillages sont des plantes retombantes pour dissimuler en partie le bac.
Les proportions de votre contenant sont équilibrées par rapport au volume des plantes que vous choisissez, mais un grand pot est toujours préférable, car la terre s’y dessèche moins vite.
Plusieurs types de contenants vous permettent de marier formes et matériaux.
– Faites-vous plaisir avec des compositions prêtes à poser !
Lorsque les jours raccourcissent, nous nous replions sur l’intérieur de la maison et nous avons tous besoin de l’effet stimulant d’une jolie jardinière d’automne comme décor, à proximité des fenêtres, pour profiter d’un peu de nature.

jardin ornement arbres arbuste blog delbard jardin

Au jardin d’ornement

Les oiseaux de nos jardins heureux, même en hiver !
Que vous habitiez à la campagne, en banlieue ou en ville, il est probable que votre jardin abrite des espèces d’oiseaux : vos jardins deviennent de véritables oasis pour vos compagnons d’hiver.
En proposant un assortiment judicieux d’arbres et arbustes, en proposant des abreuvoirs (eh oui ! L’eau est rare pour les oiseaux en hiver à cause du gel), en présentant un ou deux nichoirs, et surtout en apportant la bonne alimentation dans une mangeoire bien placée.

Conseils de base 

– Plus la nourriture est disponible et régulière, plus le lieu est attractif pour les oiseaux ! – L’eau permet les bains favorisant l’entretien du plumage et constitue une boisson de bienvenue au jardin surtout pour les granivores plus assoiffés que les insectivores.
– En hiver, l’eau sera d’autant plus importante pour les granivores mangeront des graines ou semences plus sèches.
– Importance du lieu de fixation du nichoir ou de la mangeoire.
– Le jardin doit être un site accueillant et tranquille.
– N’hésitez pas à garnir une ou deux balconnières sur votre balcon spécial « Oiseaux des jardins ».

Avant de planter, pensez à praliner !

Le pralinage vous garantit presque à 100% la reprise des arbres et arbustes plantés à racines nues. En arboriculture, on parle de pralinage depuis la fin du XIXème siècle en référence aux fameuses confiseries nommées pralines (le mot vient du nom du comte de Plessis-Praslin qui appréciait ces amandes rissolées dans du sucre caramélisé.

La bruyère

Idéale pour les régions qui ont souvent de très fortes gelées, la bruyère résiste aussi très bien à ces climats rigoureux. En revanche, elle est moins recommandée dans les régions plus sèches et plus venteuses du fait qu’elle pourrait rapidement griller. C’est une plante qui offre une floraison abondante et durable : elle pourra ainsi proposer des couleurs chaleureuses d’octobre à mai. Elle ne demande également que très peu d’entretien.

Les hellébores

Ces plantes peuvent facilement résister à la neige, au gel et à l’humidité. Bien que plantes d’hiver, elles peuvent offrir des couleurs chaudes qui viendront embellir le monument funéraire. Les hellébores font partie des rares fleurs qui s’épanouissent en hiver. Pouvant avoir des teintes pourpres et violettes, elles constituent un choix idéal pour apporter de la lumière à la pierre tombale.

Les conifères nains

De forme compacte, les conifères nains ont l’apparence de petits thuyas et peuvent offrir quelques coloris plus originaux que le vert. Dorés, argentés ou bleutés, ils peuvent facilement faire face à des températures extrêmes, pouvant aller jusqu’à -25°C.
– Le mois des plantations par excellence !
– Profitez de ces mois d’automne pour venir découvrir dans votre jardinerie des arbustes éclatants par leur feuillage. Érable du Japon, aronie, fusain ailé, fothergilla, pommier d’ornement, sumac de virginie, hortensia à feuilles de chêne, viorne plicatum et bien d’autres végétaux… – Qu’on plante un arbre, un arbuste ou bien de petites plantes, il vous faut mettre toutes les chances de votre côté et planter à bonne période. L’automne est là : c’est la meilleure saison !
– Plantez des vivaces en automne. C’est une saison charnière pour les vivaces.

Vivaces-blog-delbard-jardin-fleurs

Vivaces rustiques : elles résistent bien au gel !

L’époque est favorable à la plantation de vivaces que votre jardinerie vous propose en godets. Nous conseillons de choisir celles qui fleurissent au printemps et en début d’été. Passer l’automne et l’hiver en terre leur permettra de s’installer et de démarrer au plus tôt pour vous offrir une superbe floraison l’année prochaine !

Les vivaces frileuses

Sont à protéger. Certaines, bien qu’elles reviennent année après année, sont plutôt frileuses. C’est le cas des sauges, des penstemons, des fuchsias et des nombreuses méditerranéennes qui peuplent aujourd’hui bien des jardins situés au-dessus de la Loire…
Pour les protéger, épandez à leur pied un paillis d’écorces ou d’un autre matériau : aiguilles de pin, paillette de lin), qui ont tendance à retenir l’humidité. Vous pouvez également recourir au voile d’hivernage ou au film plastique à bulle pour protéger les sujets les plus sensibles au froid.
Marquer les emplacements avec des étiquettes : le feuillage de certaines vivaces disparaît complètement durant l’hiver. Pour ne pas risquer de les abîmer en travaillant vos massifs ou plates-bandes cet hiver, marquez dès à présent leur emplacement au moyen des étiquettes et tuteurs prévus à cet effet.

Tuteurez vos vivaces

Pour que vos massifs d’arrière-saison conservent une bonne allure, n’oubliez pas de tuteurer les grandes vivaces : asters, verges d’or, rudbeckias… Les tuteurs en bambous remplissent efficacement leur office et s’intègrent très naturellement.
Le compost redonne au sol de l’humus, ce qui le rend fertile et facile à travailler.
Il améliore sa composition et régularise les échanges d’air, d’eau et de chaleur.
Emblème de la culture bio, le compost est une solution au problème des déchets. C’est donc une affaire qui nous concerne tous. C’est une opération éco citoyenne !

Compostez les feuilles mortes

Les feuilles sont faciles à ramasser avec un bon balai à gazon à dents plates.
Sèches, elles sont un complément parfait des déchets de cuisine et des tontes de gazon pour le gazon.
Broyez les feuilles si vous le pouvez pour favoriser la décomposition des plus grosses.

Plantez des bulbes

Indispensables, les bulbes qui colorent notre fin d’hiver et fêtent l’arrivée du printemps, se plantent maintenant. Installez les petits bulbes qui se naturalisent, partout, en grandes masses tapissantes, par 100 minimum.
Les autres ont leur place en massifs de bisannuelles, de vivaces, d’arbustes et en bordure. Tous peuvent se cultiver en potées et jardinières.
Avant de commencer la plantation, différenciez les bulbes qu’on laisse en pleine terre et les tulipes horticoles, à sortir de terre après la floraison. Le plus simple, pour ces dernières, c’est de les planter avec des bisannuelles, que l’on arrache lorsqu’elles sont fanées : myosotis, violette, etc.…
À installer dans la pelouse, en sous-bois clairs, en massifs : les aconits d’hiver. Les premiers, s’épanouissent parfois sous le givre et la neige, souvent en grande colonie car ils se naturalisent facilement.
Les perce-neige prennent la suite. Ces fleurs se plaisent dans toutes les situations. Quelques semaines avant l’arrivée du printemps, la ronde des crocus s’éparpille au soleil. Il en existe de nombreuses variétés, à petites ou grandes fleurs.
A l’ombre, les cyclamens se multiplient au fil des ans. Puis arrivent les tulipes botaniques, les muscaris.
De mars à mai, juchées sur des tiges bien droites, les fleurs des narcisses, en couronnes, en coupes ou en trompettes, colonisent vite prairies et sous-bois pour former d’imposants bataillons. Miniatures ou de grandes tailles, ils nous séduisent et s’installent pour la vie entière en créant une symphonie printanière.
Pour la plantation des bulbes : le sol doit être drainé, pour qu’ils ne pourrissent pas lorsque l’hiver est très humide. Pour le côté pratique, ne paniquez pas en vous demandant à quelle profondeur les planter. À vue de nez, placez-les dans un trou qui mesure de deux à trois fois leur grosseur. Espacez-les de même afin qu’ils aient la place de se multiplier. En fin de printemps, attendez que le feuillage jaunisse avant de le couper ou de le tondre. Pour la plantation en potée, mettez-les dans un substrat composé de 2/3 terreau et 1/3 sable.
Taille : Élaguez les arbres lorsqu’ils font trop d’ombre ou se penchent un peu trop sur votre maison. Si vos olives sont mûres et tombent, il est temps de les cueillir.

lune-blog-delbard-conseils-activité-lunaire-jardin

Du côté de la lune

Rappel de base

Vus de la terre, les mouvements de la Lune obéissent à 2 cycles simultanés : phases lunaires et hauteur de la Lune.

Phases lunaires

Lune croissante : de la nouvelle lune à la pleine lune (meilleure croissance, récoltes plus abondantes, moins de maladies).
Lune décroissante : de la pleine lune et la nouvelle lune (renforcement des saveurs, des parfums et des couleurs).

Hauteur de la Lune

Lune montante : quand elle apparaît de plus en plus haut sur l’horizon (semis, greffes, récoltes des parties aériennes).
Lune descendante : quand elle apparaît de plus en plus bas sur l’horizon (plantations, récolte des racines, amélioration du sol, taille et boutures).

Open post
hellébore-blog-delbard-jardin-conseils-astuces

L’hellébore : ma plante du mois de Novembre

Vous connaissez l’Hellébore ?

L’hellébore, est aussi appelée “Rose de Noël” grâce à sa floraison hivernale majestueuse. En effet, cette belle plante qui fleurit pour Noël et pendant tout l’hiver ressemble à une rose sauvage qu’on aurait oubliée…

C’est une plante vivace qui fleurira votre jardin ou votre balcon jusqu’au début du printemps. Si vous en avez acheté une et qu’elle n’a pas fleuri la première année, pas d’inquiétude… Il lui faut souvent 2 ans pour dévoiler ses belles petites fleurs aux couleurs pastels.

Cette petite plante, qui parait pourtant si fébrile, est très rustique, elle résiste au gel jusqu’à -15°C.

En fait, c’est une plante vraiment avantageuse… Oui, elle fleurit l’hiver, quand le jardin et le ciel sont tout gris, elle est résistante et elle ne réclame que très peu de soins.

Fleurs-ornement-blog-delbard-jardin

Les variétés d’Hellébore

En plus d’être très facile d’entretien, cette petite plante possède toute une palette de variétés ! L’idéal, pour vous, pour mixer les couleurs et grosseurs des plantes !

En plus, en choisissant plusieurs variétés d’hellébore, vous aurez plusieurs périodes de floraison ! Un vrai bonheur au jardin.

Parmi toutes les variétés disponibles, voici quelques grands noms pour que vous puissiez vous y retrouver !

Helleborus foetida : une espèce à l’aise en sous-bois qui fleurit dès le mois de novembre.
Helleborus Orientalis : Une des variétés les plus courantes. Vous aurez une palette de couleurs très large ainsi que différentes formes.
Helleborus Niger : Aussi appelée Hellébore noire, c’est sans doute la plus difficile à entretenir car elle n’aime pas les terres acides.
Helleborus Purpurascens : Aussi appelée Hellébore pourpre, c’est une des premières variétés à fleurir.

soins-entretien-plante-blog-delbard-jardin

Entretien et taille de l’Hellébore

L’hellébore a besoin de temps pour s’installer et s’ancrer dans la terre, c’est pour ça qu’elle ne fleurit pas la première année après la plantation.

Lorsque les premiers bourgeons apparaissent, n’hésitez pas à supprimer les feuilles flétries ou fanées. Une fois la floraison installée, supprimez de nouveau les feuilles et fleurs fanées pour permettre l’apparition de nouveaux boutons.

Si vous plantez l’Hellébore en pot, apportez-lui de l’engrais au moins une fois par an, sinon, le substrat à tendance à s’appauvrir rapidement.

Open post
Pied Vigne Delbard Jardin Conseils

Un pied de vigne pour la fête des grands-pères !

Finis les cadeaux  dépassés, la traditionnelle bouteille de vin ou encore le bouquin ! Cette année, on opte pour l’originalité pour faire un beau cadeau à papi : un pied de vigne ! La vigne, symbole de sagesse, de joie et d’allégresse, c’est forcément une bonne idée.

Alors, un pied de vigne oui, mais pourquoi ?

D’abord, pour le souvenir. Un arbre que vous pourrez planter en famille, en pot ou dans le jardin. Un arbre qui lui rappellera un moment privilégié avec vous pour sa fête et qui, à coup sûr, fera un carton plein !
Pour la fierté. La fierté de récolter ses propres raisins et de passer du bon temps au jardin !
Pour le temps partagé. Planter un arbre, ça veut dire l’entretenir ! Profitez-en pour vous donner des rendez-vous et passer du temps avec votre papi. C’est un bon moment assuré ! Qui sait, en plus vous pourrez apprendre plein d’anecdotes.
Pour que ce moment passé à deux soit une vraie réussite, on vous donne tous nos conseils de plantation, d’entretien et de soin pour les pieds de vigne.

CONNAÎTRE LA VIGNE

L’avantage de la vigne, c’est qu’elle peut être plantée partout en France. Il faut juste bien choisir la variété en fonction du climat.
Si vous êtes en région « froide », privilégiez une vigne qui ne demande pas beaucoup de chaleur pour arriver à maturité. Si vous habitez en région « humide » préférez des variétés rustiques qui résistent aux maladies.
Enfin, dans les régions ensoleillées, vous avez carte blanche : vous pouvez cultiver toutes les variétés de vigne qui vous font envie.
Des variétés, il en existe d’ailleurs beaucoup, entre le raisin rouge ou le raisin blanc, vous trouverez forcément ce qui vous plaira !

Dans les raisins blancs, vous pouvez opter pour :

  • Du raisin Chasselas doré : des grappes blanches à reflet doré qui vous donneront de beaux fruits sucrés et savoureux.
  • Du raisin Italia : une des variétés les plus connues ; c’est la « Pomme Golden du raisin ». Des grappes croquantes et juteuses. Une variété idéale pour se lancer dans le sud de la France.
  • Du raisin INRA Ampelia® Perdin : beaucoup de fruits et peu d’entretien. Simple et efficace pour planter votre premier pied de vigne.

Dans les raisins rouges, vous avez également :

  • Le raisin Chasselas rosé : des baies violettes à chair rosée. Un fruit juteux et sucré.
  • Le raisin Muscat de Hambourg : pour des fruits noirs avec une saveur musquée et parfumée ! Parfait pour les adeptes
    du goût !
  • Le raisin Alphonse Lavalée : des fruits avec une peau épaisse et des grappes très croquantes !
  • Le raisin Cardinal : des grappes rouges assez longues avec des fruits pas trop sucrés. Très bonne conservation.
  • Le raisin INRA Ampelia® Aladin : des raisins juteux et des grappes généreuses. Un fruit noir avec un très bon rendement.
vigne jardin silence ca pousse delbard
delbard vigne jardin blog

PLANTER UN PIED DE VIGNE

La vigne se plante idéalement d’Octobre à Mai, c’est le moment !

La plantation d’un pied de vigne commence par la préparation du sol. Prévoyez un trou de minimum 50 cm de profondeur en fonction de la taille de votre pied de vigne. Pour la largeur, prévoyez au moins 50 cm aussi.

Pour favoriser la prise racinaire, il est important de privilégier un sol aéré et assez propre (retirez les cailloux et/ou racines d’anciennes plantes).

Une fois que le sol est propre, apportez-lui un maximum d’éléments nutritifs. Une fois que vous avez creusé le trou, apportez une bonne dose de corne torréfiée. Mélangez de la terre avec du terreau plantation et du fumier composté et rebouchez-le à environ un tiers du trou.

Dépotez votre pied de vigne et faites tremper la plante dans un gros seau d’eau. Cette opération permettra à la plante d’être bien hydratée et aussi de supprimer toutes les poches d’air qui pourraient rester entre les racines.

Dès qu’il n’y a plus de bulles qui s’échappent de la motte, vous pouvez installer votre vigne dans le trou en veillant toujours à laisser le point de greffe au-dessus du niveau de la terre.

Une fois la plante installée, comblez le trou avec la terre initiale mélangée à un peu de terreau plantation. Tassez bien la terre et arrosez abondamment la première fois pour bien coller la terre aux racines.

ENTRETENIR UN PIED DE VIGNE

Malgré une plantation dans les règles de l’art, votre pied de vigne ne donnera a priori pas de fruits la première année.

Pour fructifier, la vigne doit être bien formée ; c’est pourquoi nous vous recommandons de la tailler dès la première année de plantation. Pour favoriser la croissance et la fructification, n’hésitez pas à tailler assez sévèrement à 1 ou 2 bourgeons.

Pour la période de la taille, préférez le printemps, vers février-mars avant que la végétation n’ait réellement commencé.

Si les branches partent « dans tous les sens », vous pouvez également opter pour une seconde taille en été. Pour un effet plus structuré, vous pouvez aussi palisser votre vigne sur un treillage ou une pergola.

Cela permettra aux branches de bien se développer et aussi à la vigne de prendre toute la place dont elle a réellement besoin.

Malgré tous les bons soins que vous apportez à votre vigne, il n’est pas exclu que le mildiou ou l’oïdium s’attaquent au feuillage et aux fruits. Pour contrer ces champignons, une petite taille est recommandée sur les parties atteintes. Ensuite, un traitement à la bouillie bordelaise en fin d’hiver devrait pouvoir venir à bout de ces maladies.

Enfin, pour préserver la bonne qualité du sol et donc la bonne santé de votre vigne, vous pouvez apporter du fumier organique une fois par an, à l’automne. Reprise de la vigne et santé assurées !

delbard jardin pied de vigne

Le mot de l’expert :

"Pour une bonne réussite et votre entière satisfaction, je vous conseille de  planter votre vigne en  situation très ensoleillée. N’hésitez pas à placer des graviers ou cailloux au fond du trou de plantation pour assurer un très bon drainage ; la vigne n’aime pas avoir un sol humide en hiver.

Pour une bonne récolte et pour avoir de belles grappes les premières années, n’hésitez pas à en limiter le nombre, en sacrifiant quelques-unes.

Qu’elle soit plantée en pleine terre ou en pot, un paillage minéral ou un paillis de chanvre ou d’écorce limitera le désherbage et l’arrosage, et assurera une finition esthétique."

Open post
feuilles orange blog delbard jardin conseils

Les travaux du jardin en octobre

Découvrez tous nos conseils et astuces pour avoir un beau jardin ce premier mois d’automne ! 

Vivaces-blog-delbard-jardin-fleurs

Plantes vivaces et annuelles

C’est le bon moment pour planter les plantes vivaces et aussi diviser les touffes trop denses. Rabattez les plantes vivaces défleuries comme les asters, marguerites, valérianes…
Désherbez manuellement et nettoyez les massifs de plantes annuelles (pétunias, pélargoniums, verveines, œillets d’Inde…) pour les plantations de bulbes avec les pensées.
Ne pas oublier d’arroser à la fin de la plantation (même si la pluie est annoncée). Dans les régions à hivers rigoureux, il est recommandé de pailler les jeunes plantations.
Bulbes-blog-delbard-jardin

Bulbes

Dès les premières gelées, arrachez les bulbes à floraison estivale (dahlias, glaïeuls, bégonias…) et stockez-les dans un local frais et hors gel.
Plantez également les bulbes à floraison printanière (tulipes, narcisses, crocus, jacinthes…).

Arbustes d’ornements et de haies

Plantez les arbustes de terre de bruyère (camélias, rhododendrons, hortensias, pieris….).
Préparez le terrain pour accueillir les arbustes de votre future haie fleurie ou composée d’arbustes à feuillage persistant (laurier cerise, elaeagnus, oranger du Mexique).
Taillez aussi les arbustes à floraison estivale.
Dès les premières gelées : rentrez les arbustes gélifs (agrumes, lauriers-roses, bougainvillées…) ou protégez-les avec un voile d’hivernage.
N’oubliez pas d’arroser vos plantes à la fin de la plantation (même si la pluie est annoncée). Dans les régions à hivers rigoureux, il est recommandé de pailler les jeunes plantations.

rosiers roses rose blog delbard jardin

Rosiers

C’est aussi le bon moment pour commencer la plantation des rosiers. Les rosiers sont peu exigeants, cependant, pour fleurir généreusement ils demandent une exposition ensoleillée et une bonne terre de jardin riche et fertile. Préparez le terrain où ils seront installés : bêchez et incorporez du terreau et du fumier en poudre dans le trou de plantation ; si la terre est trop lourde, ajoutez un amendement sous forme de gros sable, mélangez bien.

Si vous souhaitez planter des rosiers à un endroit où il y en a déjà eu, remplacez la terre sur au moins une profondeur de 50 cm et rapportez une bonne terre de jardin additionnée d’une fumure organique. Continuez à supprimer les fleurs fanées et ramassez les feuilles tombées au sol. Brûlez ou jetez ces feuilles (pas sur le tas de compost). Coupez les dernières fleurs et faites de jolis bouquets.

A la fin du mois, commencez également la taille d’automne sur tous les rosiers : rabattez de moitié toutes les branches et enlevez le bois mort et malade. N’oubliez pas de nettoyer les rosiers tiges et pleureurs. Vérifiez les attaches qui relient le tronc au tuteur.
Nettoyez les rosiers grimpants : ôtez le bois mort mais aussi les fleurs fanées et attachez les tiges.
Ne placez pas les déchets végétaux de vos rosiers dans le composteur et ne les broyez pas : ils sont vecteurs de maladies.

gazon herbe delbard blog jardin conseils

Gazon

Ramassez les feuilles mortes sur la pelouse. Vous pouvez aussi effectuer les dernières tontes du jardin.

Verger-blog-delbard-fruit-fruitier-jardin

Fruitiers

Plantez des arbres fruitiers et récoltez les derniers fruits (pommes, coings,…). Éliminez tous les fruits tombés sur le sol et restés dans l’arbre. Cela évitera de transmettre des maladies aux futurs bourgeons de l’an prochain. Badigeonnez les troncs avec du blanc arboricole. Évitez de composter les feuilles de fruitiers souvent porteuses de maladies, par contre, dans vos massifs, il ne faut surtout pas enlever les feuilles mortes. Au contraire, n’hésitez pas à en rajouter une bonne épaisseur partout pouvant aller jusqu’à 10 cm de hauteur : un excellent isolant qui permet aux insectes utiles de survivre et le tout se transforme progressivement en compost.

Posts navigation

1 2 3 4 19 20 21
Scroll to top