Open post
Cocktail Bigallet Fête Mères Blog Delbard Jardin

Le cocktail au litchi pour la fête des mères !

Réalisez un super cocktail pour la fête des mères avec Bigallet !

On souhaite tout le meilleur pour nos mamans ! Alors, pour leur faire du bien, on a retenu une super idée de cocktail à leur réaliser pour la fête des mères ! Préparez-le pour l’apéro ou encore en boisson dans l’après-midi, c’est l’effet coup de cœur assuré !
Pour faire plaisir sans faire culpabiliser, on a concocté une délicieuse recette d’eau aromatisée Détox au litchi à l’approche de l’été !

Attention, pour que cette recette soit réussie, il est préférable de laisser l’eau aromatisée une nuit au réfrigérateur avant de la boire.

Blog recette litchi delbard jardin

Ingrédients & Matériel

⋆ 3 cuillères à soupe de sirop de litchi Bigallet
⋆ 1,5 cm de racines de gingembre frais
⋆ 10 litchis frais
⋆ 1/4 de pamplemousse
⋆ 500 ml d’eau de source
⋆ 1 branche de thym frais

Préparation

Dans une carafe, versez le sirop de litchi et l’eau.

  1. Coupez le gingembre en tranches et le pamplemousse en demi-lune.
  2. Plongez dans la carafe d’eau de source les litchis épluchés, des demi-lunes de pamplemousse, le thym frais et le gingembre en tranches.
  3. Placez l’eau au réfrigérateur pendant une nuit avant de déguster.

Versez l’eau aromatisée dans une belle jarre en verre individuelle ou encore dans une grande jarre collective pour que tout le monde puisse se servir.
Ajoutez un petit mot pour faire plaisir à votre maman et le tour est joué !

Open post
Pivoine Blog Delbard Jardin Printemps

La pivoine : La star du printemps !

La pivoine : Un amour pour la vie…

Histoire de la pivoine

La pivoine, originaire d’Extrême-Orient, est d’abord une fleur connue pour ses vertus médicinales. En effet, il y a des milliers d’années, elle était utilisée pour traiter l’épilepsie.
Ce n’est qu’après, que la fleur a été appréciée pour sa beauté et ses qualités esthétiques. Elles ne fleurissent que quelques jours par an, mais vivent centenaires, robustes et charmantes, dans nos jardins.
Résistantes, elles traversent le temps sans dommage et il n’est pas rare de trouver ces fleurs éblouissantes dans un jardin oublié depuis des dizaines d’années, voire une centaine d’années.
Lorsque l’on plante des pivoines, c’est pour la vie !

La pivoine est une plante vivace (qui repousse tous les ans !).
Il existe deux types de pivoines : herbacées ou arbustives.
La pivoine arbustive fleurit beaucoup plus lentement que l’herbacée.
La pivoine herbacée, elle, fleurit beaucoup plus rapidement mais perd tout son feuillage après la floraison. La pivoine arbustive conserve ses branches et feuilles une grande partie de l’année. La pivoine est une fleur issue d’une plante vivace herbacée.

Pivoine Blog Delbard Jardin Printemps

Culture & plantation de la pivoine 

La pivoine se plante à l’automne. Il est important de respecter une distance de 80 cm voir 1 m entre les plants car ceux-ci peuvent grossirent très vite. En plantant à l’automne, on peut espérer une floraison dès le printemps suivant.
On plantera la pivoine au soleil (mais pas en pleine chaleur), dans un endroit assez aéré. Dans l’idéal, on la plantera dans  un massif pour donner un aspect de volume, au pied d’une haie ou encore en isolé dans le jardin.  On favorisera une terre profonde et bien drainée, neutre ou légèrement calcaire. Pour enrichir la terre, on apportera un amendement organique à base de fumier ou d’algues.
Enterrez les bourgeons juste sous la surface du sol, sinon la floraison est compromise. Arrosez abondamment la première année pour permettre à la pivoine de s’ancrer correctement dans le sol.

Pivoine Blog Delbard Jardin Printemps

Entretien de la pivoine

La taille des pivoines contribue à la reprise rapide de la floraison.
Pour bien entretenir les pivoines, supprimez les fleurs fanées pour en avoir de nouvelles. À la fin de la floraison, supprimez aussi le bois mort et les branches les plus fragiles.
À la fin de l’automne, paillez le sol pour protéger les racines du gel.
Si vous devez déplacer vos plants de pivoines, allez-y avec précaution car ces plantes sont très fragiles.
 

Pour composer de jolis bouquets, cueillez les pivoines au moment où le bouton laisse entrevoir la couleur.

Open post
agapanthe blog delbard jardin plante mai

L’Agapanthe, la plante de Mai

L’histoire de l’Agapanthe

L’agapanthe est la Fleur de l’Amour (En grec ancien, Agapê signifie amour et Anthos fleur) . Grâce à des explorateurs néerlandais au 17ème siècle, elle nous vient des jardins du Cap de Bonne Espérance. C’est un Anglais, Lewis Palmer qui obtint les premiers hybrides rustiques. Comme les nymphéas, Monet s’inspira beaucoup des agapanthes pour sa peinture et son jardin.

Origine de l’Agapanthe

D’origine d’Afrique du sud et Australie, c’est un bulbe au feuillage caduc ou persistant selon région avec des fleurs bleues, blanches très belles en mai-juin dans le sud, juillet-août ailleurs. Dans un emplacement de plein soleil ou mi-ombre, elle se développe sur 70 cm avec une inflorescence de plus de 1 m. Plantez-la en massif (arrière-plan), bordure, pot. 

blog delbard jardin agapanthe mai plante

Bien soigner son Agapanthe

L’agapanthe se cultive aussi bien en pot qu’en massif (l’hiver vous pouvez les rentrer dans une pièce fraîche, lumineuse mais où il ne peut pas geler).
Lorsque vous observez des fleurs fanées, coupez les hampes florales au plus court afin de ne pas épuiser la plante inutilement.
L’agapanthe est une plante qui ne résiste pas aux fortes gelées et doit donc être cultivée dans les zones où l’hiver reste relativement doux. On la croyait réservée aux jardins de Bretagne ou du Midi, l’agapanthe trouve désormais sa place dans tous les jardins si elles sont bien paillées l’hiver. Si l’hiver est doux n’y touchez pas et laissez le feuillage en place durant l’hiver. En pleine terre, il faudra couper le feuillage avant les premières gelées et le recouvrir d’un épais paillage. Vous pouvez utiliser des feuilles séchées par exemple ou tout autre paillage.

Mettre en valeur l’Agapanthe

Au jardin, elle fera merveille avec ses tiges élégantes, longues feuilles vertes et nobles fleurs bleues ou blanches composées d’une multitude de petits calices. L’agapanthe est un vrai spectacle sur la terrasse : beaucoup de feuillage à la base, une tige lisse au milieu et un feu d’artifice de fleurs pour couronner le tout et donner de l’élégance à votre extérieur. L’agapanthe est belle et peu exigeante, fleurissant abondamment de juin à septembre. Bon à savoir : l’agapanthe produit chaque année plus de fleurs.

Open post

Les travaux du jardin en Mai

 arbres

Au verger

– Plantez les petits fruits vendus en conteneur : Vignes, Figuiers, Myrtilles, Mûres, Kiwis sans oublier cassissiers, groseilliers et framboisiers…

– Arrosez régulièrement et copieusement toutes les jeunes plantations faites à l’automne et au début du printemps.
– Palissez les rameaux poussant sur les arbres en U Simple, U Double, Cordon, la vigne et les kiwis.
– Binez et désherbez manuellement les lignes d’arbustes fruitiers et installer une bonne couche de paillage.
– Eclaircissez les jeunes fruits des pommiers et poiriers.
– Placez des pièges à carpocapses dans vos pommiers, poiriers et pruniers si cela n’a pas été fait fin avril et des pièges jaunes englués pour capturer les mouches des cerises.  
– Installez des pièges à guêpes dans vos arbres.
– Récoltez les premières fraises, notamment sous les tunnels ou les châssis. Plantez de nouveaux plants pour remplacer les plus anciens moins productifs !
– Paillez les fraisiers si cela n’a pas encore été fait.
– Supprimez les feuilles cloquées du pêcher.
– Introduisez des larves de coccinelles et des œufs de chrysopes pour lutter contre les parasites du verger.
– Placez des pièges à carpocapses dans vos pommiers, poiriers et pruniers si cela n’a pas été fait fin avril et des pièges jaunes englués pour capturer les mouches des cerises.
– Traitez, si nécessaire, contre les pucerons, chenilles défoliatrices et maladies.

potager

Au potager

Semez les haricots verts, laitues, carottes, choux, poireaux, radis, potirons…
Repiquez au jardin tous les plants potagers que vous appréciez.

arbustes

Au jardin d’ornement

Taillez les arbustes à floraison printanière dès que les fleurs sont fanées (Corète du Japon, Forsythias, Lilas, Cognassier du Japon…), les haies de lauriers, conifères…
– Réalisez un apport d’engrais aux rosiers et aux arbustes, suivi d’un copieux arrosage.
– Arrosez fréquemment les massifs d’arbustes, de plantes vivaces et de rosiers plantés à l’automne dernier et ce printemps.
– Paillez les massifs de rosiers, de vivaces et d’arbustes après avoir les avoir désherbés.
– Nettoyez les massifs de plantes vivaces et supprimez les fleurs fanées.
– Nettoyez les massifs de bulbes à floraison printanière : coupez le feuillage jauni des tulipes, narcisses, jacinthes… et déterrez les bulbes qui ne se naturalisent pas.
– Continuez les plantations des bulbes à floraison estivale : Dahlias, Bégonias, Glaïeuls, Lys, et surtout les Agapanthes, plantes à découvrir…
– Semez des graines de Capucines, Cosmos, Pavot de Californie, Reine Marguerite, Zinnias…
– Il est encore temps de planter des rosiers et clématites, des hortensias, des plantes vivaces (Gaura, sauges, lavandes…) et des arbustes en conteneur (palmiers, eucalyptus gunnii, lauriers roses…).
– Continuez les plantations des fleurs annuelles : géraniums, pétunias, dipladenias, hibiscus, lauriers roses, potées fleuries !
– Créez vos balconnières en vous inspirant des D.I.Y (Do It Yourself) de notre blog Mon Chez Moi par Delbard.

Open post
Aloé-blog-delbard

Aloé Vera

Aloé-blog-delbardL’Aloé Vera, vous connaissez ?Aloé-blog-delbard

L’aloé Vera, facile d’entretien, est un plante peu exigeante. Sa beauté et ses vertus thérapeutiques et cosmétiques transforment chaque intérieur en un espace sain en absorbant les éventuels formaldéhydes présents dans l’air.

L’aloès, pleine de vertus : cette plante était déjà utilisée par la civilisation égyptienne pour les multiples propriétés de l’aloïne qu’elle produit en quantité. Même les Mayas semblaient également avoir apprivoisé cette plante comme « source de Jouvence ». Elle est d’ailleurs aujourd’hui largement cultivée sur tout le continent d’Amérique centrale.

Cette plante est une succulente : elle n’apprécie pas trop le soleil direct sur ses feuilles qui pourraient alors jaunir et se dessécher irrémédiablement. Elle peut être de sortie à la belle saison et l’hiver, lui éviter les rebords de fenêtre exposés plein sud. Nous vous conseillons de la rempoter dans un pot terre cuite, assez large, car les racines de l’aloès s’étendent horizontalement. L’arrosage doit être modéré, mais le terreau ne doit pas trop se dessécher entre deux arrosages.

Open post
hortensia blog delbard jardin jardinage plante

La plante du mois d’Avril : L’Hortensia

Hortensia blog Delbard L’histoire de l’Hortensia

Les hortensias légèrement parfumés font penser aux belles journées lumineuses du printemps. Cette plante est très appréciée à l’intérieur, avec de grosses boules composées de petites fleurs en forme d’étoiles dans de magnifiques couleurs, et une floraison généreuse qui dure longtemps. L’Hortensia est décoratif, joyeux et riche grâce à ses fleurs et son beau feuillage vert qui annoncent déjà l’été, qui est sa période de floraison en plein air. Lorsqu’il ne gèle plus, l’Hortensia d’intérieur peut sortir sur la terrasse ou dans le jardin et s’épanouir en tant que plante d’extérieur.

Origine de l’Hortensia

L’Hortensia est originaire du sud et de l’est de l’Asie ainsi que d’Amérique du Nord et du Sud. Certaines variétés deviennent de grands arbustes, d’autres restent de petits buissons compacts. En Europe, l’hortensia est traditionnellement planté près des corps de ferme, et notamment alignés le long de pièces d’eau. Le nom scientifique « Hydrangea » indique le principal besoin de la plante : l’Hortensia a besoin d’eau (hydra) très régulièrement.

Bien soigner son Hortensia

L’Hortensia ne supporte pas la sécheresse. Évitez donc que les feuilles pendent et veillez à ce que le terreau soit toujours légèrement humide.
La plante aime la lumière, mais ne la mettez pas en plein soleil ni à proximité d’une source de chaleur. Un endroit chaud peut avoir une influence néfaste sur la plante.
La croissance et la floraison de l’hortensia lui demandant beaucoup d’énergie, il est conseillé de lui donner de l’engrais deux fois par mois.

Mettre en valeur l’Hortensia

Au jardin, jouez sur les couleurs ! Associez plusieurs coloris d’Hortensias pour créer une impression de volume et colorée.

À la maison, préférez un pot brillant blanc ou noir. Les couleurs des fleurs de l’Hortensia suffisent à cette belle plante. Pour une présentation plus champêtre ou vintage, les paniers délavés et bacs en bois font des merveilles.

Hortensia blog Delbard jardin

Open post

Les travaux du jardin en Avril

bulbe

Bulbes à floraison printanière

Supprimez les fleurs fanées des narcisses, jonquilles, tulipes et autres jacinthes.

Arrosez régulièrement en incorporant de l’engrais pour bulbes jusqu’à ce que le feuillage commence à jaunir. A ce moment-là, stoppez les arrosages et laissez le feuillage se dessécher, puis, coupez-le au ras du bulbe.

Seuls resteront en terre les narcisses, jonquilles, tulipes botaniques et petits bulbes comme les crocus.

Les jacinthes et tulipes à grandes fleurs seront arrachées : laissez sécher la terre autour du bulbe, puis enlevez-la, et supprimez tous les petits bulbes qui lui sont accolés. Ne conservez que les bulbes sains et rangez-les dans des cagettes en bois ou des sachets en papier, à la cave ou dans un local, sombre frais, sec et aéré jusqu’à l’automne prochain où ils seront à nouveau mis en terre.

N’oubliez pas de noter le nom de chaque variété ou tout simplement la couleur.

arbustes2

Arbustes

Une fois la floraison terminée, taillez les Forsythias, Cognassiers du Japon, Spirées et bruyères d’hiver.

Avril est un mois idéal pour installer de nouveaux arbustes au balcon ou au jardin : Buis, Bambous, Camélias, Rhododendrons, Azalées

Arrosez régulièrement les arbustes nouvellement plantés.

C’est le bon moment pour rempoter les arbustes qui sont sur la terrasse et le balcon.

arbres

Fruitiers

  • Désherbez le pied des arbres récemment plantés et reformez les cuvettes pour une meilleure optimisation des eaux d’arrosage.
  • Commencez l’arrosage des végétaux plantés au cours de l’hiver, si le printemps est sec.
  • Mettez en terre des petits fruitiers vendus en conteneur : vigne, figuier, myrtilles, mûres… et des nouveautés : groseille-raisin, actinidia (kiwi), …
  • Vérifiez les liens et attaches qui maintiennent les tuteurs des arbres : desserrez ceux qui sont trop près du tronc.
  • Éclaircissez manuellement les jeunes fruits : des arbres à noyau d’abord, des arbres à pépins ensuite, en cas de forte fécondation.
  • Effectuez un premier traitement contre la tavelure des pommiers et des poiriers, l’oïdium s’il y a lieu, et traitez, si nécessaire, contre les pucerons et chenilles défoliatrices.
  • Installez des pièges à carpocapses dans les pommiers, poiriers et pruniers.

. Surveillez les pyrales du buis et pensez aux pièges à phéromones.

rose2

Rosiers

Si vous n’avez pas encore taillé vos rosiers, faites-le rapidement pour ne pas retarder la floraison.

Nettoyez les massifs ou surfacez la terre des bacs. Faites un apport d’engrais suivi d’un bon arrosage.

Continuez les plantations de rosiers.

  • Binez vos massifs et enlevez les mauvaises herbes.
  • Coupez les gourmands et les drageons.
  • Épandez un engrais spécial rosiers riche en magnésie et griffez pour l’enfouir dans le sol puis arroser copieusement, si cela n’a pas été fait en mars.
  • Si vous n’avez pas eu le temps de planter des rosiers, c’est le moment de les planter !
  • Traitez, si nécessaire, contre les pucerons et chenilles, et appliquez, un traitement préventif contre les maladies.
  • Arrosez régulièrement les rosiers nouvellement plantés, au pied, sans mouiller le feuillage.

. Paillez vos massifs pour limiter l’évaporation du sol et les mauvaises du sol.

Jardin de roses

Les rosiers grimpants commencent à faire de nouvelles pousses. Palissez-les au fur et à mesure.

Supprimez les gourmands qui peuvent apparaître sous le point de greffe. Ce n’est pas parce qu’une branche est drue et raide que c’est obligatoirement un gourmand. Avant de couper, vérifiez bien !

vivaces

Vivaces

  • Arrosez les vivaces nouvellement plantées et surveillez les pousses de mauvaises herbes.
  • Continuez les plantations tout en passant à planter pour toute l’année ; celles à floraison automnale : asters, anémones du Japon, marguerites d’automne doivent être en terre ce printemps !
  • Désherbez régulièrement vos massifs s’ils ne sont pas paillés.
  • Installez des tuteurs pour les plantes à grand développement comme les delphiniums par exemple.
  • Posez des granulés anti- limaces et d’escargots aux pieds des : delphiniums, hostas et autres jeunes plantes, par des petits tas d’hélicide ou par un passage régulier dans votre jardin pour les enlever.
  • Arrosez régulièrement les plantations faites à l’automne et au printemps.

 

gazon

Pelouse

Préparer le terrain puis ensemencez.

Commencez le désherbage et les premières tontes des gazons semés à l’automne.

Pour s’épanouir, le gazon a besoin de soleil et d’air. Si le premier fait défaut dans votre coin de jardin, vous trouverez dans notre gamme de semences de gazon une variété tolérante, comme les pâturins ou le ray Grass à feuilles fines.

Mousse

La mousse dénonce souvent une terre trop pauvre et trop humide. Un engrais antimousse redonne vigueur à votre gazon.

Scarification

Un travail essentiel pour la bonne santé de votre gazon : pour l’aération, rien de tel qu’un passage au scarificateur.

Roulage

Le passage du rouleau favorise l’enracinement des graminées et nivelle également le sol, d’où une esthétique meilleure et peu ou pas de poches d’eau lorsqu’il pleut.

Fertilisation

Par temps humide, épandez des granulés d’un engrais riche en azote. Cet apport a pour but de stimuler la production foliaire.

Désherbant

Employez-les en respectant les doses d’emploi et d’utilisation préconisée sur l’emballage en réservant ces produits sélectifs aux endroits les plus touchés. Demandez des conseils à un vendeur !

Tonte

Adaptez la hauteur de coupe au style désiré (de 1 cm de haut pour un gazon ornemental à 5-6 cm pour un effet « prairie »). Vous adapterez la fréquence selon la météo (une alternance de pluie et de chaleur provoque une pousse très rapide) et… votre motivation !

fleur3

Plantons les plantes annuelles à floraison estivale…

Si les gelées ne soient plus à craindre pour garnir les jardinières, balconnières, suspensions et autres potées qui agrémenteront nos terrasses, balcons et jardins pendant tout l’été, voire même, jusqu’aux gelées.

Par leur grande diversité de fleurs, de feuillages et de formes, par leur facilité de culture, ces plantes annuelles, permettent de laisser libre court à nos envies et de créer, chaque année, un nouveau décor avec, pourquoi pas, un nouveau thème basé par exemple sur une couleur.

Parmi les belles estivales, certaines façonneront les massifs et les plates-bandes, ou bien, serviront à combler les espaces entre les vivaces nouvellement plantées et qui n’ont pas encore colonisé la place qui leur a été allouée.

potee-3

Un bon départ pour réaliser de belles jardinières et potées

Enlevez, de vos contenants, la terre de l’année passée, puis lavez-les avec de l’eau javellisée. Rincez abondamment puis laissez sécher.

Dans le fond des pots, disposez un lit de 2 cm de billes d’argile ou de graviers pour le drainage puis remplir avec du terreau.

Nous vous recommandons d’utiliser un terreau universel pour vos plantations de printemps.

Au moment de la plantation, sortez délicatement la plante de son godet et placez-la dans un trou suffisamment grand pour l’accueillir sans casser sa motte et sans enterrer son collet. Tasser la terre avec les mains et arroser copieusement.

Pendant les 2 semaines qui suivront la plantation faites un arrosage quotidien si les conditions climatiques l’exigent.

Dipladenias et Osteopsermums : des plantes faciles pour fleurir vos balcons et terrasses. C’est le moment de les planter en les associant avec des bulbes de bégonias pendula lors la mise en balconnière ou en pot. Succès garanti !

bulbe

Plantez-les les bulbes à floraison estivale

Indispensables au jardin, sur terrasses et balcons, les bulbes qui colorent l’été et le début de l’automne se plantent dès la fin des gelées.

Ces bulbes, non seulement, permettent de fleurir plates-bandes, bordures mais ils ravivent les massifs par leur fougue et leur grande richesse de couleurs au cœur de l’été alors que de nombreuses vivaces ont terminées leur floraison ou sont en veille en raison de la chaleur.

Leur emploi ne se limite pas à la décoration du jardin, ils agrémentent de leurs fleurs, de formes et de couleurs variées, les terrasses, balcons de tous les styles et bien sûr, ils permettent de composer de somptueux bouquets.

Les dahlias, glaïeuls, lys, bégonias et autres bulbes à floraison estivale aiment à se développer dans des terres fraîches, riches en matières organiques préalablement bêchées et débarrassées des mauvaises herbes.

Une croissance rapide et une floraison généreuse aux couleurs chatoyantes sont stimulées par un engrais organo-minéral incorporé à la terre lors de la plantation.

Certains bulbes, comme les bégonias, par exemple, ont un démarrage de végétation plus long que d’autres, alors, pour profiter le plus rapidement possible de leurs belles fleurs, il est possible de les mettre en végétation dès fin mars début avril dans des pots que l’on placera en véranda ou dans un local lumineux.

Recouvrez les bulbes de 2 cm de terreau en plaçant le côté creux vers le haut.

Il suffira d’attendre que les gelées ne soient plus à craindre pour les installer au jardin ou sur le balcon.

Les premiers glaïeuls se plantent lorsque le cerisier est en fleurs, et pour échelonner les floraisons ne plantez pas tous les cormes (bulbes) le même jour, espacez vos plantations tous les 8 jours jusqu’à fin juin. Orientez la pointe des bulbes vers le haut et recouvrez-les de 5 à 8 cm terre puis arrosez finement : 80 à 100 jours plus tard les fleurs seront là.

Lorsque le lilas embaume le jardin, il temps de planter les dahlias et les pommes de terre. N’oubliez pas de placer des tuteurs pour les variétés les plus hautes et pensez à protéger les jeunes pousses de la gourmandise des limaces et escargots en installant quelques appâts, ou barrières.

N’oubliez pas les Agapanthes, Arums de couleurs pour structurer des massifs situés à des expositions mi ombragées.

 

bulbes

Le geste du mois

Réussissez vos semis

C’est au mois d’avril que vous réaliserez la plupart de vos semis de légumes et de fleurs.

La méthode varie en fonction des espèces mais certaines étapes sont essentielles à la réussite de vos semis.

Selon les conditions climatiques de chaque région, les semis seront effectués à des périodes différentes soit :

sous châssis et repiquées plus tard en pleine terre, à leurs places définitives,

Directement en place en pleine terre, lorsque les périodes de gel sont terminées pour les plantes les plus sensibles.

La préparation du sol

C’est une étape essentielle à la réussite. Commencez par débarrasser le sol du paillis hivernal, ce qui lui permettra de sécher et de se réchauffer.

Vérifiez qu’il ne reste pas de racines des cultures précédentes. Nettoyez aussi le sol sur lequel vous allez semer pour qu’il soit exempt de mauvaises herbes.

Une fois le sol sec et nettoyé, il vous faudra l’aérer plus ou moins profondément en fonction des semis que vous souhaitez réaliser (les légumes racines nécessitent un travail du sol plus en profondeur).

Apportez du compost et mélangez-le à la terre.

Les méthodes de semis

Les carottes, les radis et le persil seront semés en ligne. La profondeur du sillon dépendra de la taille de la graine (en règle générale, il faut enterrer la graine à une profondeur équivalente à 1 à 2 fois sa taille). Recouvrez les graines de terre et arrosez en fine pluie.

Pour les haricots et les espèces à grand développement, le semis en poquet est recommandé. Sur une ligne tracée à l’aide d’un cordeau, vous ferez des trous dans lesquels vous mettrez 3 à 4 graines. Recouvrez et arrosez. Les mélanges de fleurs seront semés à la volée directement en place. Les espèces nécessitant un repiquage ou un semis précoce peuvent être semées en pleine terre sous châssis, en terrine ou en godet.

L’entretien des semis :

Quel que soit le type de semis, l’entretien est similaire. Il vous faudra les arroser régulièrement en pluie fine et procéder à un éclaircissage. Supprimez les plants les plus faibles, comme pour les carottes par exemple.

Désherbez régulièrement vos semis en place pour favoriser le développement des jeunes plantules.

Pour les espèces qui doivent être repiquées en place, attendez qu’elles soient suffisamment fortes pour les déplacer.

Open post
bulbes-fleurs-prêts-à-fleurir-delbard-jardinerie

La plante du mois de Mars : Les bulbes prêts à fleurir !

Les bulbes prêts-à-fleurir, vous connaissez ?

Pour retrouver une ambiance printanière après un hiver froid et gris, nous on a la solution ! Optez pour les bulbes prêts-à-fleurir pour ramener de la gaieté à la maison !

Très facile pour ceux qui n’ont pas la main verte, les bulbes prêts-à-fleurir sont à poser directement dans la maison, et vous n’avez plus qu’à attendre la floraison.

C’est un apport d’énergie garanti pour la maison, la bonne humeur arrive avec le printemps !

bulbes-fleurs-prêts-à-fleurir-delbard-jardinerie

Les bulbes prêts-à-fleurir, comment ça marche ?

Les bulbes prêts à fleurir sont « forcés » par les horticulteurs pour permettre une floraison précoce, rapide et dense.

Quand les bulbes sont forcés, ils sont exposés à une période de froid puis ensuite à une période de chaleur afin d’activer la croissance et de l’avancer.

C’est grâce à ce processus que les bulbes fleurissent beaucoup plus tôt dans la maison, que naturellement en extérieur.

Pour ce mois de Mars, on a sélectionné cinq bulbes prêts-à-fleurir qui annonce l’arrivée du printemps et qui égayeront la maison !

Les narcisses, qui font partie des fleurs emblématiques du printemps !

Le muscaris blancs et bleus, petites fleurs sur des tiges fines. On adore leur rondeur et les couleurs qu’elles apportent dans la maison.

Les tulipes qu’on adore à l’arrivée du printemps. Parfois un peu en avance après un hiver doux, c’est l’annonce du printemps au jardin et du soleil qui revient !

En plus, grâce à la grande diversité de couleurs, il y en a pour tous les goûts !

Les jacinthes, représentent d’habitude plus les fêtes de Noël. Pourtant, en floraison au mois de mars, c’est toujours un beau spectacle !

Pour finir les fritillaires, toutes colorées, impressionnent souvent plus d’un jardinier ! Pourtant avec un peu de soin et d’attention, c’est une plante robuste !

bulbes-fleurs-prêts-à-fleurir-delbard-jardinerie

Prendre soin des bulbes prêts-à-fleurir !

Il n’y a pas beaucoup de soins à apporter aux bulbes prêts-à-fleurir ! Tout le processus pour optimiser la floraison a déjà été préparé en amont !

Simplement, pour prendre soin des bulbes, arrosez-les régulièrement pour stimuler la floraison. Par contre, ne les noyez pas dans l’eau sinon ils risqueraient de pourrir.

Il faut aussi savoir que plus il fait frais dans la maison, plus la floraison est longue.

Enfin, autre point positif pour les bulbes prêts-à-fleurir, ils n’ont pas besoin qu’on leur apporte de l’engrais. Et oui, tout se passe dans le bulbe, il puise son énergie tout seul et n’a donc pas besoin de beaucoup d’entretien.

À vous de jouer !sourire-delbard-blog-jardin-astuce

Open post
plante février beautés glacées delbard

La plante de Février : Les beautés glacées

En Février, optez pour les beautés glacées

 C’est quoi les beautés glacées ?

Les Beautés glacées sont les plantes idéales pour faire entrer les fleurs dans la maison alors que tout est encore givré, gris et dégarni dehors. La primevère (Primula) riche en couleurs, le joyeux cinéraire (Senecio cruentus) et le jasmin (Jasminum) blanc parfument et colorent la maison, dans toutes les formes et toutes les tailles.

Elles sont faciles à entretenir et spécialement cultivées pour pouvoir être plantées à l’extérieur dès que la température dépasse les 10 °C. Attention cependant à bien attendre que les températures soient remontées au-dessus de 10°C sinon elles pourraient geler.

Les primevères sauvages se rencontrent souvent dans les régions montagneuses de l’hémisphère Nord et une cinquantaine de variétés ont été recensées dans les Alpes européennes. Le cinéraire, lui, nous vient d’Australie et de Nouvelle-Zélande et prospère aussi dans les îles Canaries. Enfin, le jasmin est une plante grimpante des régions subtropicales de l’Asie, qui, avec suffisamment d’eau et de chaleur, se plaira aussi dans votre salon.

beautés-glacées-blog-delbard-jardin

Assortiment de couleurs des beautés glacées

La primevère donne de jolies fleurs en rose, blanc, violet, lilas et bleu qui mettent de la joie dans toute la maison lorsque le temps est encore rude dehors. Le nombre de variétés bicolores ne cesse d’augmenter.
Pour retrouver un article complet sur les primevères : Cliquez ici !
Le cinéraire a des feuilles vertes dessus et gris velouté dessous. Ces couleurs font très bien ressortir le blanc, bleu, violet, rose, rouge ou bicolore des fleurs.
Le jasmin est une plante grimpante très décorative à la feuille vert foncé et aux très belles fleurs blanches en forme de petites étoiles, qui dégagent un parfum délicieux. Les longues tiges aiment s’enrouler, grimper et se balancer au gré du vent.
beautés-glacées-blog-hiver-delbard-jardin

Les soins à apporter aux beautés glacées

Les Beautés glacées aiment les endroits lumineux et frais, à l’abri de la lumière directe du soleil. Placez-les donc à l’intérieur de la maison mais pas directement derrière la fenêtre. Une petite place éclairée en milieu et fin de journée sera parfaite.

Pour l’arrosage de ces plantes, privilégiez un arrosage pas trop important. Il faut que la motte reste humide, cependant, il ne faut surtout pas d’excès d’eau. L’excès d’eau a tendance à faire pourrir les racines de la plante et celle-ci est ensuite très fragilisée voir irrécupérable.

En hiver, un apport d’engrais régulier, au moins une fois par mois, aidera les plantes à garder leur vitalité. En effet, en leur apportant des soins et des produits de qualité, vous aurez une très belle floraison à la maison. Pour les fleurs et feuilles fanées retirez-les quand vous les voyez apparaître.

Open post

Rempoter une orchidée : c’est facile !

orchid2 On vous a offert une orchidée l’an dernier et elle vous paraît bien triste…?

Les orchidées font quelquefois pâle figure après leur floraison. Découvrez comment leur redonner une belle vigueur avec un rempotage soigneusement réalisé…

Le rempotage de votre orchidée doit être réalisé tous les 2 ou 3 ans, lorsque les nouvelles pousses paraissent devoir se développer hors du pot. Il est également vivement recommandé si, à la suite d’un excès d’arrosage, quelques racines ont pourri (cela se détecte notamment au jaunissement du feuillage). Donner à la plante un nouveau pot et un substrat frais l’aidera à bien repartir.

Pour rempoter, attendez la fin de la floraison mais réagissez avant la reprise de la végétation. Choisissez un pot d’un diamètre légèrement supérieur au précédent, mais pas trop. La plupart des orchidées aiment avoir les « pieds serrés » dans un petit pot en plastique.

Suppression des racines abîmées : sortez la plante du pot, et retirez à la main les parties mortes. Avec un sécateur bien nettoyé, coupez les racines abîmées, les parties brunies, qui peuvent engendrer la pourriture.

Placez éventuellement quelques cailloux blanc soigneusement nettoyés au fond du pot, pour éviter tout contact des racines avec l’eau stagnante dans la coupelle. Déposez une couche de mélange au fond du nouveau pot ; positionnez la plante en la tenant d’une main et garnissez soigneusement les vides avec le reste du substrat.

A la suite de ce rempotage, vous laisserez votre plante au repos, en atmosphère humide mais sans arrosage. Comptez 2 semaines pour laisser aux racines le temps de cicatriser avant de reprendre votre rythme habituel.orchid-1

Navigation au sein des articles

1 2 3 4 18 19 20