Alimentation chien

   lovedog

Apportez-lui une bonne alimentation !

gamelle

L’alimentation du chien : la « cuisine maison » déconseillée

Si vous souhaitez préparer quotidiennement des bons petits plats à votre chien, non seulement ces derniers risquent de provoquer des carences (les chiens n’ont en effet pas les mêmes besoins nutritionnels que les humains), mais aussi une accoutumance à votre alimentation. Préférez une nourriture adaptée, à répartir en deux ou trois fois si votre animal est un vorace invétéré. Sa faim sera ainsi calmée tout au long de la journée. Nous vous conseillons de distribuer des croquettes plutôt que des boîtes ou une ration ménagère. Pourquoi un tel choix ?

boite

Les croquettes : un aliment complet, nutritif et économique

Les croquettes sont équilibrées en nutriments nécessaires à une vie en pleine forme. Contrairement à la ration ménagère, déséquilibrée en éléments indispensables, les croquettes sont mises au point par des nutritionnistes vétérinaires. Elles sont donc adaptées aux besoins des différents chiens, selon leur taille et âge et elles évitent toute carence.

Pour nourrir un chien de 20 kg pendant un an, il faut environ 8 sacs de 15 kg (soit 120 kg) de croquettes alors qu’il faut environ 365 boîtes de 1,2 kg (soit plus de 430 kg) ! Les aliments secs de qualité finissent donc par revenir moins cher qu’une alimentation en boîtes.

Les croquettes sont des aliments sains, appétents, faciles d’utilisation et à doser, des aliments très digestibles, et de bonnes armes contre le tartre

Astuce Delbard : si votre chien mange trop vite, l’astuce consiste à placer une balle (en plastique) au milieu de sa gamelle. Cela oblige votre chien à la pousser du museau et à ralentir ainsi le rythme.

bulldog

L’alimentation de votre chien selon la taille de sa race

Les chiens de grande taille se caractérisent par une croissance très longue et très importante, un tube digestif relativement plus petit que celui des autres chiens…

Un chien adulte de grande race a une tolérance digestive relativement faible. Il faut lui donner une alimentation très digestible, et suffisamment énergétique pour que les repas ne soient pas trop volumineux. Exemple : L’agilité, la polyvalence et le grand dévouement du Labrador Retriever font de lui l’un des chiens les plus appréciés. Son pelage et sa morphologie uniques nécessitent une alimentation spécialement étudiée…à partir de 6 ans, les grands chiens deviennent plus fragiles. Une alimentation étudiée selon la race permet d’améliorer leur qualité de vie et d’augmenter leur longévité.

Davantage que les autres, les petits chiens ont tendance à être « gâtés » Pour décourager ces pratiques, la ration alimentaire servie aux petits chiens doit leur être particulièrement appétissante. Un conditionnement particulier s’impose pour préserver la fraîcheur des produits secs (consommation quotidienne faible : moins de 200 g par jour).

chien

Spécificités en fonction de la taille du chien

Grandes races :

  • Croissance longue (environ 14 mois) : éviter l’excès de matières grasses.
  • Risque d’affections articulaires : éviter l’excès de supplément en calcium.
  • Tolérance digestive faible : donner une alimentation très digestible.
  • Risque de torsion d’estomac : choisir des aliments très énergétiques pour un volume réduit.

Petites races :

  • Chiens « difficiles » : donner une alimentation canine très appétissante
  • Troubles digestifs fréquents
  • Préférer des petites présentations, et des aliments très digestibles.
  • Croissance rapide : donner une alimentation concentrée en éléments de croissance.

 

Alimentation pour les chiens de chasse ou chiens très actifs

Pour de meilleurs résultats, il est nécessaire de nourrir les chiens très actifs avec une nourriture très riche en calories et en éléments nutritifs, au minimum 8 semaines avant l’effort physique. Si l’activité intense du chien est occasionnelle, il est préférable de revenir à une alimentation moins riche en calories pour éviter un surpoids, pendant la période de repos. Lors de ce passage à une nourriture différente, il est conseillé de l’introduire progressivement en mélangeant 25 % de la nouvelle alimentation avec 75 % de l’ancienne. Pendant les 3 jours qui vont suivre, il faut continuer à augmenter la part de la nouvelle alimentation tout en diminuant la part de l’ancienne.

Si le chien maintient un niveau d’activité élevé tout au long de l’année, il est conseillé de le nourrir quotidiennement avec une alimentation riche en calories et en nutriments.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.